Helnaris, fils d'Athord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Helnaris, fils d'Athord.

Message  Helnaris le Dim 19 Avr 2009, 00:59

Un livre est posé sur une table de la bibliothèque de Hurlevent, il semble avoir été oublié et récent




Aujourd’hui j’ai 18ans et je peux enfin sortir de cette académie qui pour moi est plus une prison qu’autres choses, mon père, qui n’est pas biologique, Athord, m’a pourtant dit que j’allais apprendre la vie là-bas, mais la seule chose que j’ai appris c’est qu’il y a la guerre partout et que personne ne pourra changer ça. Il me disait encore que je pourrais travailler en tant que soldat mais qu’il ne fallait pas que je me fasse d’illusions car je ne serais jamais chevalier, seulement les plus fort et pur peuvent l’être, pourquoi pas moi Athord ? Il ne voulait pas que je l’appel « père ».

Il m’a trouvé quand j’avais 9ans, je ne connaissais rien de lui il ne me parlé pas de son passé, quand je l’es vu il été couvert de sang avec une épée cassée et plus de heaume.

« Qui est tu ? » M’a-t-il dit la première fois. J’étais en train de pleurer car mon père m’avait abandonné, nous étions en Désolace, il avait parcouru un loin voyage pour me laisser là où j’étais. Nous habitions à Theramor, cet endroit était moche, il y avait des soldats partout et mon père été… je ne l’es jamais sût… Mais je ne le regrette pas c’était un homme indigne, il m’a laissé et je ne veux plus le revoir. Athord m’a prit dans ses bras, sans réfléchir, il ne m’a pas laissé, j’avais peur de cet homme inconnu et son odeur était celle du sang, comment lui faire confiance ?

A la première halte, à la frontière des Serres-rocheuses, il me semble, nous avons commencé à discuter enfin, d’enfant à homme.
« Alors dis moi mon bonhomme qu’est-ce que tu faisais là-bas ? »
J’avais séché mes larmes et je ne pensé plus qu’a partir loin de lui, mais je lui avais quand même posé une question, qui es-tu ? Il me répondit en souriant je m’appel Athord mon nom est Drangus et j’ai 20ans. Et toi dis moi réponds à ma question, qu’est-ce que tu faisais là-bas ? En entendant son âge je n’ai pas hésité un seul instant, et j’ai répondu.

Apres avoir fait connaissance, du moins un peu, nous avons voyagé des Serres-rocheuses à Orneval. Sans turbulences pendant le voyage. Il s’est arrêté à Astranaar. Nous sommes arrivés durant la nuit, il a monté une tante, il n’en avait qu’une. La tante étant trop petite il m’a laissé y aller seul, lui avait dormit dehors. Plus tard dans la nuit je suis allé le rejoindre, je sentais qu’il y avait de l’amour entre nous comme d’un père à un fils, mais je ne peux pas remplacer mon père par un inconnu, mais il était si gentil avec moi.

Le matin, quand je me suis réveillé il n’était plus là, la tante y été mais pas lui, j’ai commencé à paniquer, quand j’ai vu son cheval j’ai sus qu’il n’était pas partit sans moi. Soudain je vis au loin deux hommes « discuter » violement. Je me suis approché, je l’es reconnu, Athord… papa. Avec un elfe.
J’ai couru vers lui quand, soudainement l’elfe sortit son épée du fourreau, Athord semblé calme, des elfes se sont mit autour de lui en faisant des gestes comme pour dire, vas-t’en !
Il a alors sortit son épée lui aussi, son épée cassée, coupée en deux par un coup violent je suppose. Les elfes se sont mit à rirent.
Je me suis demandé un instant si je n’allais pas perdre mon second père, eh bien non, il a donné le premier coup un coup de poing dans la mâchoire de l’elfe, lui surprit essaya de donner un coup d’épée au niveau de sa tête mais Athord l’esquiva, il lui planta le reste son épée dans le thorax et partit en courant très vite, il me prit au passage à une main , sauta sur son cheval avec moi dessus et c’est au galop que nous sommes partit en voleur, cette scène me fera toujours autant rire, mais pourquoi son épée était-elle cassée, je dois avouer que sur le moment je n’ai pas ri, et puis ils étaient nombreux quand même.

*Les autres pages sont arrachées*

Pendant 2 ans nous avons voyagé ensemble mais moi mon voyage s’est terminé à Theramor, ma citée, ma mère était morte, battue par mon père, je l’es sus par un Garde de la ville, mon père à été jugé, et à été condamné a la prison. J’avais maintenant 11ans et Athord 22, il m’a laissé disant que son voyage à lui allé être très dur, mais qu’il ne voulait pas m’abandonné comme un lâche, il m’a laissé dans une école militaire, pendant 7 ans je n’ai pas eu de nouvelles de lui, il a du mourir pendant son voyage… Mais le jour de mes 18 ans j’ai reçu une lettre…

*Helnaris à recopier la lettre de son père dans le journal*

Ce sont les dernières paroles de mon père.

Il y a peu j’ai abandonné les armes pour changer, pour être proche de toutes ces personnes qui ont des problèmes pour ne plus tuer pour ne plus faire la guerre, et j’ai vu que malgré toutes nos déceptions, nos malheurs et nos chagrins nous pouvons être heureux, manants, nobles, seigneurs, chevaliers, nous sommes tous égaux nous fonctionnons sur des valeurs et ces valeurs font que notre société héberge des brigands, malfrats, et autres représentants de la mal honnêteté. Eux aussi ont des valeurs et peut être bien qu’ils méritent plus leur place ici que n’importe quel chevalier. Personne ne connaît vraiment une personne nous avons tous une part de mystère en nous. Pendant un long moment je ne voulais pas devenir un malfaiteur en suivant des dirigeants d’ordre qui servent la justice comme eux ils l’entendent, mais je me trompais, c’est pour cela que je tiens à m’excuser au prêt d’eux, à ces personnes que j’ai longtemps méprisé, ils se reconnaîtrons.

Et ces personnes sont beaucoup plus courageuses que ces héros qui ont tué des dragons ou des liches, et ces personnes qui elles se trouvent supérieurs. Ils ont bâti leur empire, ils ont eu assez de courage pour avancer, toujours sans abandonner. C’est pour cela que je vous présente mes sincères excuses.

Maintenant que vous en êtes ici c’est que je suis probablement mort, et je vais justifier mes actes. Durant la moitié de ma vie je m’en suis voulu pour la mort de mon père, si j’avais été plus, grand… courageux. J’aurais peut être pu le sauver, mais j’ai été lâche je le reconnais. Pendant longtemps je me suis posé beaucoup de questions, et j’ai eu mes réponses au cour de mes dernières années et je n’ai plus besoin de vivre, je n’ai plus de but, mais je ne pars pas sans laisser une partie de moi en ce monde, il a 18ans et porte mon nom. Comme dirait mon père et bien d’autres personnes, Toutes choses à une fin.

Etait-il connu ? N’avait-il oublié ? C’est avec un tas de questions je me suis rendu à Hurlevent pour avoir des réponses et vivre ma vie, il me disait souvent… Roh, et puis à quoi bon, il est mort, j’espère en héro, mais c’est moi qui prend le relais je l’ai aimé, et je l’aimes encore.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum