Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Jeu 27 Mar 2008, 18:11

Un soir au quartier des mages à Hurlevent. A l'étage d'une maison voisine du "Solitaire bleu", on pouvait entendre une conversation:

"- Abalop, allumes le feu dans la cheminée et mets le couvert, dit une voix féminine.
- Aah... On envoie toujours le plus petit, répondit une voix nasillarde.
- Dépêches-toi, Ildra va bientôt rentrer! Graz'zazt, prépares à manger.
- Je... J'exécute, dit une voix grave et étrange."

Trois démons s'affairaient dans la maison. La voix féminine appartenait à une jolie succube, en petite tenue, un fouet enroulé à la main. Abalop était un diablotin, et Graz'zazt un marcheur du vide. Ce dernier se dirigea vers la cuisine faire ce qu'on lui avait demandé. Les deux autres restèrent dans la salle à manger. Au centre, il y avait une table ronde en bois de moyenne taille, une grande cheminée prenait la quasi totalité du mur en largeur, avec sur le dessus des lettres en bois accrochées formant le nom Beaufort. Devant la cheminée et lui faisant face, trois fauteuils moelleux ainsi qu'une petite table. Le reste de mobilier se composait d'une armoire et d'une petite bibliothèque.

"- T'es qu'une garce de toute façon, dit Abalop à la succube.
- Je t'interdis de me parler comme ça, vermisseau! Quand je te dis de faire quelque chose, tu le fais! En l'absence d'Ildra, c'est moi la maîtresse de maison!"
Elle déplia son fouet.
"- Je ne t'obéirai pas! cria le diablotin
- C'est ce qu'on va voir, espèce de petite crotte infernale!
- Je... Je dois me nourrir, intervint Graz'zazt."

Le marcheur du vide se tenait dans l'embrasure de la porte, un tablier autour de ce qui pouvait être sa taille et une cuillère en bois à la main. Les deux autres se tournèrent vers lui, surpris.

"- As-tu fini de préparer le repas? demanda la succube
- Non... Pas encore.
- Finis d'abord, tu mangeras après.
- Comme vous voudrez."

Le marcheur retourna à ses fourneaux. La succube se retourna en souriant vers le diablotin, enroula son fouet et d'une voix sensuelle lui dit:

"- Abalop, mon chou, allumes le feu et mets la table s'il te plaît... et je te promets... que j'enlève le haut si tu le fais.
- Aaargl!"

Le diablotin se retourna vivement vers la cheminée, ses mains s'entourèrent de flammes puis une boule de feu partit en direction de la cheminée. Après une explosion, un feu crépitait dans l'âtre. Puis le plus vite qu'il put, il mit le couvert.

Dehors, une jeune femme se dirigeait vers la maison. Ses traits étaient tirées mais elle était contente, elle était arrivée à ce qu'elle voulait. Elle entra dans la maison et commença à monter. Elle entendit soudain un cri:

"Aaaahhh!!! Tu m'as trompé, garce!"

Elle reconnut la voix d'Abalop. Elle gravit les marches aussi vite qu'elle le put puis ouvrit la porte. Devant elle se tenait le diablotin, ses petits poings serrés, regardant la succube avec colère. Celle-ci riait. Elle tenait un morceau de bois à la main. Elle se retourna vers l'humaine:

"- Marquise... enfin Ildra, t'es revenue?
- Oui Bronlith, répondit la femme... Mais... Qu'est-ce qu'il se passe ici?
- C'est elle, cria le diablotin. Elle m'a promis d'enlever son haut si j'allumais le feu et si je mettais la table!
- Non, pas mon haut, mais le haut, précisa la succube... enfin, dans ce cas, c'est le "o"... mais c'est un peu dur de faire la différence à l'oral."

Elle brandit le morceau de bois. Au-dessus de la cheminée, il ne restait plus que Beauf-rt. Ildra se retint d'éclater de rire, elle dit:

"- Bronlith, vas remettre la lettre s'il te plaît. Et toi Abalop, étant un démon toi-même, tu devrais savoir qu'il faut toujours se méfier quand un démon te fais une promesse.
- Mouais, lâcha le diablotin en lançant un regard noir en direction de la succube.
- Sinon, je voulais vous présenter notre nouveau compagnon, dit Ildra en se retournant avec un sourire. Jhaaphom, entres, tu es ici chez toi."

Un chasseur corrompu entra doucement dans la pièce, ses antennes en alerte. Il renifla un à un les autres démons. Il alla même dans la cuisine où Graz'zazt mettait la touche finale à son plat. Puis, il alla s'allonger sous la table. Ildra sortit une gamelle de son sac. Sur celle-ci était gravé le nom du chasseur corrompu.

"- Graz'zazt, y aura-t-il assez à manger pour Jhaaphom?
- Oui... Marquise Ildra.
- J'irai pas le promener, dit Abalop en se tenant éloigné du démon sous la table.
- T'inquiètes pas pour ça, répondit Bronlith en riant, c'est plutôt lui qui te promènera.
- Oohh, tes cornes toi!
- Sois poli s'il te plaît, sinon, je t'envoie mon sabot dans le derrière.
- S'il vous plaît, arrêtez, intervint Ildra" Puis pour elle même:
"- Pas besoin de faire des enfants... j'en ai déjà à la maison, et ceux-là sont infernaux, c'est le cas de le dire.
- A... A table, dit Graz'zazt."

Il portait un plat qu'il déposa sur la table. Il emplit les assiettes ainsi que la gamelle de Jhaaphom. Ildra pensa qu'elle avait tiré le bon numéro en pouvant invoquer un marcheur spécialisé en cuisine. Puis chacun s'assit autour de la table. Abalop devait se hisser sur un tabouret pour être à la hauteur des autres. Il regarda tout le monde puis dit:

"On fait la prière?"


Dernière édition par Ildra le Dim 30 Mar 2008, 22:54, édité 1 fois
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Dim 30 Mar 2008, 22:52

Encore un soir, au même endroit... Ildra rentrait assez tard, elle était exténuée, la journée avait été rude. Graz'zazt la suivait en silence, il n'était pas fatigué lui. Ils montèrent jusqu'à l'appartement de la Marquise. Tout était calme. Les deux autres ne se disputaient pas, quelle chance!

Une fois rentrés, Graz'zazt se dirigea vers la cuisine, il avait des côtes de sanglier à la bière à faire, et Ildra posa ses armes et ses sacs. Après une rapide caresse à Jaaphom, elle alla s'asseoir dans un des fauteuils, Bronlith en occupait et lisait, et Abalop occupait le deuxième, il regardait le feu dans la cheminée d'un air satisfait.

Bronlith leva les yeux de son livre et les posa sur Ildra:

"- Marquise? C'est quoi cette robe? Elle est magnifique!
- Hé hé, sourit Ildra, cette robe est *détache chaque mot* la robe... sanglante... dorée... enchantée.
- Rien que ça... Mais tu l'as eu où?
- Une quête, ma chère... une quête qui prends pas mal de temps. C'est une robe rare, tu sais. Je n'ai pas pu la faire toute seule cette quête, certaines personnes m'ont aidé.
- Qui?
- Hum... certaines personnes, sourit Ildra.
- D'accord. En tout cas, elle te va très bien. Lèves toi s'il te plaît"

Ildra se leva et fit un tour sur elle-même. La succube admira la robe et en toucha la texture:

"- Magnifique, murmura-t-elle. Tu es très... Mmmmhhhh *se donne une claque sur la fesse*
- C'est bon Bronlith, merci..."

Ildra regarda le livre que la succube avait posé sur la petite table. Elle s'en saisit et lut la couverture:

"- Stéphane Roy: "Krystine". C'est quoi ce bouquin? un livre érotique?
- Ah, pas du tout, répondit la succube. C'est l'histoire d'une charette, une deux chevaux à la base, qui a une âme diabolique et elle tue les gens. Et son propiétaire, un jeune fermier dont tout le monde se moque, en tombe amoureux... et vice-versa. Et quand des gens tentent de casser et de brûler la charette, elle se reconstruit toute seule...
- Ah... Et ça se finit comment?
- J'en sais rien, j'ai pas fini encore. Mais c'est vraiment bien comme histoire. Et cet auteur a écrit d'autres livres: "Misère" l'histoire d'une mage qui séquestre un auteur qu'elle aime, ou encore "Lui est de retour", c'est un gnome déguisé en clown qui découpe les gens... il me tente bien celui-là.
- C'est qui cet auteur? Je ne le connais pas... Et dans ce livre là, c'est qui Krystine?
- La charette. La charette s'appelle Kristine.
- Y a qu'un homme pour donner un prénom à sa charette... pfff. Enfin, cet auteur me paraît assez bizarre.
- J'aimerais bien le rencontrer moi, dit la succube d'une voix pleine de sous-entendus.
- Ouais, ben on verra ça, hein? Pour l'instant, tu touches à personne.
- A... A tablesh, dit Graz'zazt."

Ildra se retourna surprise vers son marcheur du vide:
"- Graz... Tu sais que la bière au malt Rhapsody, c'est avec les côtes de sanglier qu'il fallait la mettre.
- Oui... Marquise... hips! Maish il y avait un surplush, et je voulais pash gâcher. Et ce n'est pas pour voush offenser, mais voush avez vidé vosh quatre grogs à la cerise tout à l'heure... hips!
- C'est pas la même chose, protesta Ildra. J'avais besoin de place dans mes sacs... Allez, on va manger et après, je vais dormir... Et Abalop, pas de prière, d'accord?
- Mais j'ai rien dit, moi!!!!
- Tant mieux, continues comme ça alors, grommella la démoniste."
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Jaylini le Lun 31 Mar 2008, 13:52

(J'aime beaucoup ! Very Happy )

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Lun 31 Mar 2008, 19:11

(merci Razz )
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Jeu 03 Avr 2008, 17:28

Le lendemain, au Bois de la Pénombre, Ildra sortait de Sombre-Comté, suivie de Graz'zazt.

"- Je n'aime pas cet endroit, prononça le marcheur du vide.
- Je sais oui, moi non plus. Tu sais, ici, on ne voit pas la différence entre la nuit et le jour, il fait toujours sombre... Et puis, j'en ai marre de marcher, j'ai hâte de pouvoir monter à cheval."

Un peu plus loin, sur le route, ils virent une énorme masse s'avancer vers eux d'un pas lourd.

"- Et zut, dit la démoniste. Une abomination! Quel est l'abruti qui a aidé Abercrombie? Tout le monde sait qu'il ne faut pas lui fournir ses ingrédients, sinon, voilà ce qu'on récolte, comme dit le proverbe: "Qui sème les ingrédients récolte l'abomination". Mais qui a fait ça, bordel?!
- C'est... C'est vous, Marquise.
- Ah? demanda-t-elle surprise."
- Oui, vous venez juste de porter sa lettre au maire de Sombre-Comté."

Ildra réfléchit un instant, puis dit:

"- Viens, on va se cacher là, sur le côté, assez loin de la route, on va le laisser passer, on a autre chose à faire.
- On doit faire quoi?"

Ildra sortit son journal, surveillant quand même l'abomination qui continuait sa route, et l'ouvrit à la page "Bois de la Pénombre":

"- Alors, "Worgen dans les Bois", c'est fait, "Les Veilleurs", fini aussi. Ah, Il nous reste la fiancée de l'Embaumeur *jette un oeil sur le monstre passant devant eux*, Mor'Ladim et Morbent Lagangrène, j'ai l'arme pour enlever sa protection, ça devrait aller.
- Et... après? On a fini?
- Ici, oui, on aura des trucs à faire dans le sud, à Strangleronce. A moins que l'on retourne en Kalimdor, on a deux démons et trois druides à tuer... enfin à retuer concernant les druides. C'est à Orneval ça. Sinon, on doit retrouver un frère et une soeur en Desolace... En tout cas, on a du boulot. Allez, le monstre est passé, on y va."

Ils se remirent en route, jetant un coup d'oeil derrière eux, sait-on jamais, et atteignirent bientôt le cimetière de Colline-aux-Corbeaux.

"C'est le cimetière le plus vivant que je connaisse... enfin vivant, c'est un bien grand mot. A part quelques araignées et quelques pilleurs de tombe, il n'y a que des morts qui ont une fâcheuse tendance à marcher et attaquer. Mais au moins, il y a de l'animation."

Ils arrivèrent à la tombe de la fiancée de l'embaumeur, une pierre tombale et de la terre fraîche devant. Ildra sortit un petit papier sur lequel était écrit l'incantation. Elle commença à chanter:

"Eliza, Eliza,
Eliza saute-moi au cou
Eliza, Eliza
Eliza cherche-moi des poux,
Enfonce bien tes ongles,
Et tes doigts délicats
Dans la Jungle
De mes cheveux Liza.

C'est bizarre comme formule, espérons que ça marche..."

La terre de la tombe commença à bouger, unz main décharnée en sortit, suivie d'un bras puis du reste du corps d'une goule. Ildra la regardra puis dit:

"Aaahh... mais c'est qu'elle est moche en plus... Et il y a un homme qui aime... ça?!"

Une autre main sortit, squelettique celle-là. Cette main appartenait à une sorte de garde squelette.

"Et en plus, elle trompe son mari avec un tas d'os, mais quelle honte!"

Les deux morts-vivants regardèrent la démoniste et son serviteur puis les attaquèrent. Après quelques minutes de combat, les deux morts-vivants s'écroulèrebtn morts tout court cette fois. Ildra prit le coeur de l'embaumeur.

"Bon, ça, c'est fait. Continuons, essayons de trouver Mor'Ladim."

Ils longèrent le cimetière et au bout d'un moment, ils virent un squelette en armure se promener, une longue épée à la main. Il était plus grand que les autres.

"Hum... ça doit être notre homme, murmura Ildra, enfin, notre squelette. Allez Graz... A mort Ladim!"

Le marcheur s'élança vers le squelette et l'attaqua. Au début, celui-ci ne se battit que contre le démon, mais après un trait d'ombre particulièrement violent, il se tourna vers la démoniste et se dirigea vers elle.

"Oh, oh..."

Le squelette commença à taper Ildra à un rythme soutenu.

"Mais c'est qu'il frappe fort ce con, et vite en plus!"

Ils réussirent tout de même à vaincre Mor'Ladim.

"- Pfiou, c'était juste, je l'ai un peu sous-estimé. Tout va bien Graz?
- Oui... Je suis toujours là, je vais bien.
- Bon, il nous reste Lagangrène et on rentre à Sombre-Comté. Et j'ai changé d'avis pour après, on ira à Théramore.
- Comme vous voudrez."

Ils n'eurent aucun mal à tuer le nécromancien, puis, après un rapide passage chez Sven, ils se remirent en route pour Sombre-Comté. Sur la route, ils rencontrèrent un homme qui dit à la démoniste:

"- Excusez-moi, Mademoiselle.
- Plaît-il?
- Vous êtes bien charmante, Mademoiselle.
- Oh, merci beaucoup, c'est très gentil à vous.
- Vous auriez pas 2 PO à m'avancer?
- Péo?
- Oui, PO.
- C'est quoi ça?
- Ouais, de l'argent quoi! J'en ai besoin pour acheter mes sorts.
- Ah! Deux pièces d'or?
- Ouais, c'est ça.
- Désolée, mais... Il ne me sied guère d'accéder à votre requête.
- Quoi?
- hum... ça veut dire non.
- Espèce de s..."

Elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Elle lui envoya une droite qui le fit tomber.

"Pas de gros mots, espèce de testicule de palourde. Il y a des enfants qui peuvent nous lire *se retourne vers les lecteurs* Excusez ce voyou, il ne sait pas que mes aventures peuvent être suivies par des personnes. *se retourne à nouveau vers l'homme* Allez, hors de ma vue... Et que je ne vous revois plus!"

Et elle repartit, suivie de Graz'zazt, qui cherchait la ou les autres personnes à qui elle s'était adressée. Ildra rendit ses quêtes à Sombre-Comté, mais elle dut se rendre à nouveau au cimetière de Cilline-aux-Corbeaux, sur la tombe de Morgan Ladimore, dit Mor'Ladim. Elle marmonna:

"Marcher, encore marcher, toujours marcher, j'en ai marre..."

L'esprit de Ladimore, pour la remercier de l'avoir libéré, lui donna son épée:

"Whouah! Elle est magnifique, je me battrai avec désormais."

Elle tenta de soulever l'arme mais elle était trop grande et trop lourde... Elle retomba à terre lourdement.

"C'est triste, je peux pas l'utiliser, mais je vais la garder quand même, elle est trop belle. Je l'accrocherai dans la salle à manger."

Réussissant à la traîner tant bien que mal, elle repartit suivie de Graz'zazt. Theramore les attendait.

"Faites votre prière, méchants du Marécage d'Âprefange, dit Ildra, on arrive!"
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Endherion le Jeu 03 Avr 2008, 21:04

(toujours fan ^^)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Arlequin le Jeu 03 Avr 2008, 21:25

(pareil, j'adore! Encore!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 04 Avr 2008, 21:48

(merci beaucoup, c'est très gentil. Un petit épisode en attendant :p)

Quelques jours plus tard, en soirée, Graz'zazt rentrait à la maison, portant Ildra dans ses bras. Celle-ci était souffrante, on pouvait entendre des "Ouille", des "Aïe"... Le marcheur faisait son possible pour qu'elle ait le moins mal possible: "L'avantage de pas avoir de pieds, c'est qu'il n'y a pas de mouvement de balancier comme chez les autres, pensa-t-il."

Il arriva à la porte de la maison et réussit à l'ouvrir. Il monta l'escalier, puis ouvrit la porte de l'appartement. Bronlith et Abalop étaient assis autour de la table, Jhaaphom à leurs pieds, et jouaient aux cartes. Dès qu'elle vit Ildra portée par Graz'zazt, la succube se leva et accourut:

"- Par mes cornes, Marquise, t'es malade?
- Je... Je vais l'allonger sur son lit, dit le marcheur du vide.
- D'accord mais fais attention, hein!"

Le démon allongea avec mille précautions la démoniste sur son lit. Celle-ci continuait à geindre doucement. Abalop s'était approché et était assis sur le lit, aux pieds de la marquise.

"- Ildra, qu'est-ce qu'il t'arrive? demanda Bronlith
- Ouille, répondit l'humaine d'une voix faible. J'ai beau être matinal... J'ai mal...
- Mais, on est le soir
- Oui, c'est bien ce que je dit, et puis tu sais quoi? Pas de cire, pas de bougie... pas de bougie, pas de lumière... pas de lumière... *hésite un instant*... pas de lumière"

Bronlith regarda Ildra avec surprise, puis entraîna Graz'zazt dans la salle à manger:

"- Qu'est-ce qu'il s'est passé? Pourquoi est-elle comme ça?
- Elle a appris à monter à cheval, répondit le marcheur du vide. Mais le palefroi était quelque peu réticent, et elle est tombé plusieurs fois... et la dernière fois, sur la tête.
- Ouille!
- Oui... c'est ce qu'elle répète depuis tout à l'heure.
- Hum... Bon, faut qu'elle dorme."

Ils revinrent dans la chambre et avec la plus grande douceur, la succube changea la marquise pour la nuit:

"Tu dois dormir, Ildra, demain ça ira mieux. Et je pense qu'il faut que tu te reposes quelques temps, avant de repartir en vadrouille"

La démoniste répondit par un léger "Aïe", puis les démons la laissèrent dormir. Bronlith regarda dans la bibliothèque et en sortit trois livres: "Elle ne quittera pas cette maison tant qu'elle ne les aura pas lu, je pense qu'elle en aura pour quelques temps" pensa-t-elle. Elle alla ensuite mettre un écriteau sur la porte d'entrée:

"Prière de ne pas déranger"
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Lun 07 Avr 2008, 17:22

Le lendemain matin, Ildra était au lit. Elle avait encore quelques courbatures, mais dans l'ensemble, ça allait bien. Elle le materait ce palefroi corrompu, les flammes qui lui sortaient des orbites et des naseaux, ainsi que ses sabots de feu ne lui faisaient pas peur: "Je l'aurai un jour, pensa-t-elle, je l'aurai..."

La matinée était déjà bien avancée. Cela faisait du bien de rester au lit, elle était en train de lire le premier des trois livres que sa succube lui avait passé. C'était la trilogie de "Les Seigneurs du bracelet". "Moi qui croyais que c'était une blague des hommes, avait-elle pensé. Et bien non, ça existe vraiment." Elle lisait le premier tome "La communauté du bracelet. C'était l'histoire d'un gnome, Frelon Sacdelin, qui avait hérité de son oncle un bracelet magique. Et aidé de son ami Sab Gabegie, il devait aller le détruire. En chemin, ils avaient rencontré deux autres gnomes, des cousins: Médoc Senlebouc, dit Méli, et Pérégrin Touille, dit Pépin. Ils était aidés par un puissant mage, Grandebaf le Gris. Son sort principal était l'invocation d'une grande main qui donnait des claques aux ennemis, d'où son nom.

Plus tard, ils étaient arrivés chez des elfes, chez un certain Cérond. C'est là que la communauté s'était formée. En plus de ces cinq personnages, il y avait un humain, un ranger, qui était en fait un roi d'une noble lignée. Son nom était Arachgorn, fils d'Arachtorn, héritier du trône du Condor et détenteur de la Flamme de l'Anguille. Il y avait un autre homme, Borémi du Condor, le fils de l'Intendant du Condor. Un elfe aussi, Plèmobilas il s'appelait, et un nain, Guili. L'auteur ne s'était pas foulé d'après Ildra, comme nom de famille du nain, il avait repris le prénom. Elle en était où ils étaient dans une ancienne mine de nains, pour fuir les sorts d'un autre mage, méchant lui: Saroulmal le Blanc. Dans la mine, un démon des temps anciens avait débarqué mais il n'avait pas encore vu le groupe: c'était un Gorlab.

"- Bronlith, tu peux m'apporter un thé s'il te plaît?
- Oui, bien sûr, répondit la succube. Je le prépare.
- Bien... Faudra que je demande à la serveuse la recette du thé que j'ai bu l'autre jour à la Licorne de Brume... Comment s'appelle-t-elle déjà? Cappela si je me souviens bien.
- La Draenei? Elle est super jolie, dit Bronlith avec une voix sensuelle. J'adore ses cornes et ses sabots.
- Hum... oui, mais je ne sais pas si elle aimera le fait d'être admirée par une succube.
- Qui sait?
- J'en doute, très chère, j'en doute..."

La succube apporta le thé à la démoniste, et celle-ci continua de lire. Grandebaffe criait aux autres de courir, que c'était le seul moyen de rester en vie. Mais le Gorlab les avait entendu et commençait à les poursuivre. Ildra porta la tasse à ses lèvres, et commença à boire. Le Gorlab dit d'une voix caverneuse:

"Aahh... Il faut vivre et pas laisser vivre!"

Ildra recracha le thé qu'elle avait dans la bouche, surprise:

"C'est quoi ce truc? C'est un diablotin ce Gorlab de Morloc!"

Un peu plus loin, le mage se trouvait face à face avec le démon. Après un tête à t^te, celui-ci dit au mage:

"*respiration lente et forte* Je suis ton père!"

Ildra referma le livre: "C'est n'importe quoi franchement, faut arrêter de fumer la terrestrine, c'est pas bon. Je veux pas savoir la suite! Graz! On se prépare, on va taper du vilain, et Bronlith, je te pris de remettre ce livre où tu l'as pris."
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Mer 09 Avr 2008, 20:33

La lune était pleine cette nuit là, et sa lumière se reflétait dans la neige de Dun Morogh. Cela donnait une lumière bleutée à la région. Tout était calme, mis à part quelques montagnards de Forgefer qui faisaient leurs rondes, il n'y avait personne... ou presque.

Un cheval approchait, un cheval terrifiant, sabots de feu, et flammes sortant de ses naseaux et de ses orbites. Quiconque voyait une telle monture se doutait fort bien que le cavalier maîtrisait les ombres et invoquait des démons, la monture elle-même en était un. Mais sur ce palefroi, le cavalier était plutôt une cavalière, la peau mat, des yeux couleur ambre souvent froncés, des cheveux noirs dont on ne pouvait voir qu'une mèche sous la capuche violette de la femme. Le visage avait une expression sévère. Cette femme avait pour nom Ildra, Marquise de Beaufort. Elle était suivie d'un démon de couleur bleu, de forme indistincte et changeante parfois.

Cela faisait quelques heures maintenant qu'Ildra galopait. Elle était partie d'Austrivage, et au lieu de prendre le griffon, allez savoir pourquoi, elle avait préféré faire le voyage à cheval. Elle avait traversé les hautes Terres d'Arathi, les Paluns, elle était passé par le Loch Modan, et à Dun Morogh, l'allure était toujours soutenue. Ni sa monture, ni son démon ne paraissait fatigué, ni l'un ni l'autre n'était fatigué. Un avantage.

Lorsqu'elle quittait la route, elle laissait derrière elle un chemin de neige fondue, chaque fois que son cheval posait un sabot, la neige fondait instantanément. Elle laissait, aux endroits où elle était passée, un nuage à l'odeur de souffre et de vapeur d'eau mélangés: "Au moins, on peut me suivre à la trace, avait-elle pensé."

Elle croisa une patrouille de trois montagnards et faillit les renverser, son cheval fit un écart au dernier moment. Surprise, elle commença à glisser mais réussit à se rattraper en s'accrochant à la crinière de sa monture. Les nains gromellèrent, elle ne s'arrêta pas, elle ne se retourna pas, elle n'avait pas le temps.

Un peu plus loin, elle arriva près de Karanos, elle tourna à droite au croisement, passa le petit pont puis commença à monter la pente en direction des portes de Forgefer. Son visage avait repris son expression sévère. Son marcheur du vide suivait en silence. Elle entra dans la capitale naine en trombe et ne ralentit pas l'allure. Elle dirigea sa monture vers le quartier des gnomes, puis elle alla au Tram des Profondeurs.

Par chance, il était à quai, elle descendit de monture et monta dans le tram, elle arriva à caler son cheval et son marcheur du vide dans le wagon. Le tram se mit en route, elle eut une petite grimace et serra les dents, si ce n'était pas déjà fait. Le voyage dura longtemps pour elle, très longtemps, elle avait l'impression que le tram était au ralenti. Mais il s'arrêta finalement. Elle sortit et remonta à cheval. Elle sortit du tunnel en trombe et gagna le quartier des mages, qui était à l'opposé bien sûr. Elle traversa les quartiers et parcourut les canaux à grande vitesse, et atteignit enfin le quartier des mages. Sans ralentir, elle alla directement devant sa maison. Elle descendit de monture et monta les marches quatre à quatre jusqu'à son appartement. Elle ouvrit la porte violemment et s'arrêta sur le pas de la porte. Elle dégaina son épée et sortit son orbe. Elle les posa sans délicatesse sur la table, retira sa capuche et la jeta à terre, devant les yeux ébahis de trois autres démons, un diablotin, une succube et un chasseur corrompu, qui étaient là. Et enfin, elle dit un mot:

"Pipi !!!"

Elle courut au fond de chez elle où étaient aménagées des toilettes gnomes. Le marcheur du vide entra plus tranquillement et referma doucement la porte. La succube s'approcha de lui et demanda:

"- Graz'zat... Vous venez d'où comme ça?
- D'Austrivage.
- Et depuis quand a-t-elle envie de... faire pipi?
- Depuis... Austrivage. On est venu par la route, et elle aime pas les toilettes publiques.
- C'est vrai oui... mais il y a le griffon, c'est un tantinet plus rapide non?
- Oui... mais elle dit que l'altitude accentue son envie de faire pipi.
- Ah..."

On entendit, de façon étouffé, un long soupir interminable... de soulagement.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Arlequin le Mer 09 Avr 2008, 20:55

(encore! encore! En arrivant sur le texte j'ai juste vu sur une ligne "pipi!!" et là je me suis attendu à tout et je n'ai pas été déçu! Excellent, j'ai beaucoup ri Very Happy )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Lun 14 Avr 2008, 17:30

(Merci beaucoup^^ encore une... Je suis fatigué, donc je pars assez loin dans mes délires :p)

Hurlevent, un après-midi. Une petite scène avait été aménagée devant le Solitaire Bleu. Les habitants ainsi que quelques aventuriers s'étaient approchés, curieux. Sur la scène, Ildra accompagnées de ses quatre démons. Graz'zazt avait un tambour devant lui, Bronlith avait attaché son fouet à la ceinture et tenait une petite harpe, tandis qu'Abalop avait un luth, à sa taille bien sûr. Un appareil étrange se tenait derrière Jhaaphom, et grâce à cet appareil, on pouvait l'entendre parler (vive la technologie gnome... ou gobeline)

Le groupe improvisé commença à jouer. Ildra se mit à danser et à chanter:

Les démons sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Même s'ils font tous un peu peur
Avec eux, c'est le bonheur.


Bonjour je m'appelle Ildra
Et je suis dans de beaux draps
Avec moi y a des démons
Et chez eux, ça tourne pas rond
Avec moi y a des démons
Et chez eux ça tourne pas rond


Les démons sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Même s'ils font tous un peu peur
Avec eux, c'est le bonheur.


Graz'zat:
Mon nom à moi c'est Graz'zazt
Je ne suis pas un ersatz
Je suis un marcheur du vide
Et j'vous mets des coups dans l'bide


Bronlith:
Salutations, moi c'est Bronlith
Et je ne suis pas petite
Je suis une jolie succube
Et je vous transforme... en cube


Tous:
Les démons sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Fais comme Graz'zazt et Bronlith *Ildra lève une chope*
Si t'as soif prends en une p'tite
Fais comme Graz'zazt et Bronlith
Si t'as soif prends en une p'tite


Abalop:
Mon nom à moi c'est Abalop
Et...
s'arrête et demande: "ça rime avec quoi Abalop?" Ildra répond: "ça rime avec s..." regarde le public: "Non, on va éviter" Abalop dit: "Je reprends!"

Mon nom à moi c'est Abalop
Na nana na Allez hop
Je suis un p'tit diablotin
Et...
s'arrête de nouveau et demande: "ça rime avec quoi diablotin?" Ildra répond: "ça rime avec p..." regarde à nouveau le public: "Non, vaut mieux éviter aussi." Abalop dit: Bon, je recommence!"

Mon nom à moi c'est Abalop
Na nana na Allez hop
Je suis un p'tit diablotin
Na nana tagada tsoin tsoin


Jhaaphom:
Salut à tous, j'suis Jhaaphom
Et j'adore manger des pommes
J'suis un chasseur corrompu
*renifle, secoue la tête et se tourne vers Abalop*
Non, c'est pas moi, c'est toi qui pues.

Tous:
Les démons sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Fais comme Abalop et Jhaaphom
Si t'es malade, manges des pommes
Fais comme Abalop et Jhaaphom
Si t'es malade, manges des pommes.


Ildra se réveilla soudain. Elle se redressa vivement. Elle porta la main à sa tête. Elle reconnut l'auberge du bastion de Pennelune. Il faisait nuit et son démon veillait. Graz'zazt ne dormait jamais, il lui dit:
"- Marquise... Vous allez bien?
- Oui, enfin, j'ai fait un rêve étrange... La honte!"
Elle lui raconta son rêve. Le marcheur ne comprit pas tout.
"- Je pense que c'est à cause de ces géants sur la côte, ils frappent fort. Pourtant, avec la machine du gobelin, ils ressemblaient plus à des nains après, mais je me suis pris trop de coups de masse sur la tête, j'ai mal...
- Oui, j'avoue aussi qu'ils frappent fort, mais les nains aussi.
- C'est bien possible, t'es le mieux placé pour savoir, c'est toi qui prends les coups. Et puis t'as vu, quand ils pètent les géants, ça fait des bulles. Et après, ils s'amusent à les éclater. Ils doivent avoir une odeur, à fair fuir Archi..."
Ildra regardra soudain son marcheur, comme si la vérité lui avait été révélée.

"- Mais bien sûr, c'est ça... L'Histoire dit que c'est une alliance des orcs, des elfes et des humains qui a vaincu Archimonde, en fait, c'est un pet de géant... Ha ha ha, je savais que quelque chose collait pas.
- Marquise, vous devez vous reposer. Votre mal de tête partira, je pense que là, vous n'allez pas bien du tout."

Graz'zazt prit une étoffe, l'humidifia, aida Ildra à se recoucher puis passa doucement l'étoffe sur son front. "Un marcheur cuisinier, et en plus qui prend sin de moi, pensa Ildra. Je suis sûr que certains en seraient jaloux." Elle sourit puis se rendormit.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Sam 19 Avr 2008, 16:03

Les livres disent-ils toujours la vérité? Il faut parfois se méfier, en voici une preuve, au Cratère d'Un'Goro:






Et après quelques secondes:



Ildra: "C'est archi faux leur théorie... Encore un livre à jeter..."


Dernière édition par Ildra le Mar 04 Aoû 2009, 15:30, édité 2 fois
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Scorie le Dim 20 Avr 2008, 11:07

(joli BG, étant démoniste j'ai beaucoup rit en le lisant , j'avais toujours un peu imaginé mes démons comme ça moi aussi mais jamais à ce point là :lol: :lol: )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Dim 20 Avr 2008, 17:52

(merci ^^ J'avoue que c'est assez exagéré, mais l'idée de faire cohabiter tout se petit monde me plaisait ^^)


Une histoire infernale:

Ildra rentrait chez elle, à cheval, son marcheur du vide suivant en silence. Le bas de son visage était masqué par un foulard. Ses yeux étaient froncés. Visiblement, elle n'était pas très contente. Elle se remémorra la journée:

A Gangrebois, Ildra, suivie de Graz'zazt se dirigeait vers un endroit où se tenait les restes d'un infernal, Krachius. Elle avait avec le gangrefeu permettant de le raviver. Elle avait entendu dire qu'il serait difficile à tuer. Mais elle voulait tenter le coup.

Arrivée sur place, elle vit les restes qu'elle recherchait: "Il doit être impressionant le garçon, pensa-t-elle. Allez, c'est parti." Elle raviva l'infernal qui n'attendit pas longtemps avant de l'attaquer. Le combat ne dura que quelques secondes. Les restes gisaient à nouveau à ses pieds: "Ouais, je m'attendais à plus résistant quand même." Elle ramassa ce dont elle avait besoin pour rendre sa quête et se dirigea vers le gnome démoniste.

Elle était toute contente à ce moment là, elle pouvait invoquer un infernal: "Pratique comme garde du corps, quand on va faire les courses. Personne n'osera nous importuner. Bronlith va être contente." Mais le gnome démoniste n'avait pas dit son dernier mot. Plus tard, elle avait dit à Graz'zazt: "Tu te rends compte, cet abruti a invoqué son infernal juste là où j'étais, en plus c'était un poulet. Limite, on a eu plus de mal à le tuer que Krachius. Je le retiens ce gnome là."

Après cet épisode, elle s'était rendu à Astranaar, chez la marchande de composants. Celle-ci s'approcha de la marquise en souriant:

"- Bonjour, humaine, que puis-je pour vous?
- Bonjour, je voudrais vous acheter une pierre infernale."

Le sourire de la vendeuse s'effaça aussitôt:

"- Vous voulez invoquer un infernal?
- Euh... Non, je veux seulement jouer aux osselets... Bien sûr que oui, je veux invoquer un infernal.
- S'il vous plaît, ne le faites pas dans le magasin, la dernière fois, il a tout détruit.
- Ne vous inquiètez pas, je vais l'invoquer en dehors de la ville. Je vous dois combien?
- Très bien, ça fera cinquante pièces d'argent.
- C'est pas donné ces pierres là"

Ildra paya et sortit de la ville. Elle demanda à Graz'zazt d'attendre pas loin. Puis elle entama l'invocation. Une pierre tomba du ciel et un infernal apparut. Il se tenait sous les yeux ébahis de la démoniste. Elle tourna autour en sautillant. Puis elle se promena, suivie de son nouveau démon. Elle frimait, ça en jette d'être accompagné d'un infernal.

Mais, au bout d'un moment, elle sentit quelque chose d'étrange. L'infernal fit un bruit puis se dirigea vers elle menaçant. Elle sut qu'elle ne contrôlait plus le démon. Elle se battit contre lui, Graz'zazt étant trop loin, elle dut se débrouiller seule. Puis elle se retrouva assise, complètement vidée, regardant les restes fumant de l'infernal qu'elle avait invoqué: "Qu'est-ce qu'il s'est passé, j'ai pas tout suivi là. On m'aurait menti?"

Elle fouilla dans son sac, sortit le contrat concernant l'infernal et le relut. C'est là qu'elle remarqua écrit en petit: "L'infernal obéit aux ordres du démoniste pendant cinq minutes. Passé ce délai, à moins que le démoniste n'utilise "Asservir le démon", l'infernal devient incontrôlable et attaque tout le monde autour de lui." Ildra rangea le contrat dans son sac en maugréant. Tous ses rêves de garde du corps infernal s'envolaient. Elle rappela son marcheur du vide et prit la route d'Auberdine, pour prendre le bateau.

Elle était maintenant en vue de la capitale humaine. Sans ralentir son allure, elle se dirigea vers son appartement. Elle monta chez elle et ouvrit la porte violemment. Bronlith, la voyant ainsi demanda:

"- Pipi?
- Non, mais pour l'infernal, je peux le garder que cinq minutes, on aura pas de garde du corps quand on ira au marché.
- Ah, c'est dommage ça! Je pensais que les hommes me laisseraient tranquille.
- Je sais oui que tu te fais draguer... mais la question que je me pose est: pourquoi?
- Mon charme naturel bien sûr!
- Hum... Ce ne serait pas plutôt ta tenue légère mettant tes formes en valeur, et ton mmmhhhh *se donne une tape sur la fesse*?
- Ah, tu le fais bien, Marquise, tu ferais une bonne succube!
- Il ne me manque plus que les cornes, les ailes et les sabots.
- Hi hi, oui!
- Bon, trêve de plaisanteries, je vais me coucher!"
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Scorie le Lun 21 Avr 2008, 10:20

(*toussote, ne préfère pas parler de son épisode personnel à ce sujet où elle avait voulu frimer devant son apprentie, au quartier des mages et ou l'infernal avait faillis lui mettre la pâté (faut dire vu le nombre de fois où j'ai utilisé ce truc, me souvenais plus des détails Embarassed) *; *préfère parler d'un joli Altérac où, bien planquée, les hordeux en avait pris pour leur grade avec ça :lol: *: sinon ben j'adore toujours autant pour dire, j'attends la suite avec impatience à chaque fois Razz )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Lun 21 Avr 2008, 22:56

Quoi de plus triste qu'un dimanche pluvieux à Hurlevent! Les habitants s'occupent comme ils peuvent. A l'étage d'une maison voisine du Solitaire Bleu, dans le quartier des mages, une démoniste y vit avec quatre démons. Ildra, tel est le nom de la démoniste, était assise à une table au milieu de la salle à manger, en compagnie de son diablotin, Abalop, de son marcheur du vide, Graz'zazt et de sa succube, Bronlith. Sous la table, un autre démon, un chasseur corrompu était allongé. Son petit nom à lui était Jhaaphom. Le silence régnait dans la pièce... Mais que pouvaient-ils bien faire. La démoniste brisa enfin le silence:

"- Bronlith, dit-elle. Dans la famille Sargeras, je voudrais... hum... l'infernal.
- Pioche, répondit la succube."

Ildra piocha une carte: "Mauvaise pioche, maugréa-t-elle. A toi Bronlith." Après un petit moment de silence, la succube dit:

"- Hum... alors... Abalop, dans la famille Arthas, je voudrais l'abomination.
- Aaahh... tiens! dit le diablotin mauvais joueur, en lui tendant la carte.
- Merci... et le zombi aussi.
- Ha ha... Pioche!"

Bronlith prit une carte dans la pioche, elle regarda la carte et avec un sourire, elle dit:

"- Mmmmhh... non, c'est dommage... A toi Abalop
- Graz'zazt, dans la famille Mannoroth, je voudrais la succube.
- Non... pioche!"

Abalop prit une carte et son visage s'éclaira soudain. Il posa quatre cartes une à une en disant: "Mal'Ganis, Tichondrius, Anetheron et Mephistroth, j'ai réuni les quatre seigneurs de l'Effroi, j'ai gagné!" Graz'zat et Bronlith l'applaudirent chaleureusement. Ildra les regarda, étonnée.

"- C'est quoi cette règle?
- Ah oui, on te l'a pas dit parce que ça sort que très rarement, dit la succube."

Elle lui réexpliqua les règles. J'en profite pour tenter de les expliquer au lecteur qui doit se demander à quel étrange jeu nos amis jouent. C'est un jeu de sept familles. Comme sont nom l'indique, il y a... sept familles. Trois familles de la Légion Ardente, trois familles du Fléau. Les familles de la Légion comprennent Sargeras, Archimonde et Mannoroth, celles du Fléau comprennent Ner'zhul, Arthas et Kel'thuzad. Chaque famille a sept cartes. Les familles de la Légion ont le diablotin, le marcheur du vide, la succube, le gangrechien, le gangregarde, l'infernal et le maître (les maîtres étant Sargeras, Archimonde ou Mannoroth). Celles du Fléau ont la goule, le zombi, le squelette, la banshee, la gargouille, l'abomination et le maître (Ner'zhul, Arthas ou Kel'thuzad). Puis il y a la septième famille, celle des Seigneurs de l'Effroi, appelés aussi Seigneurs de l'épouvante. Cette famille n'a que quatre cartes, Mal'Ganis, Tichondrius, Anetheron et Mephistroth. La particularité est que le joueur ayant cette famille au complet gagne la partie, mettant les autres joueurs en échec. Il est interdit de demander l'une de ces cartes aux autres joueurs. Normalement, la partie se finit avec les six grandes familles complètes et quatre cartes restants dans les mains des joueurs. Mais il y a des cas, où le hasard fait qu'un des joueurs a les quatre cartes, mais cela reste très rare.

C'est ainsi que le diablotin gagna la partie. Ildra restait toujours sceptique:

"- Bon, il a beau pleuvoir, dit-elle. Il faut aller faire les courses. Qui vient avec moi?
- Euh..., répondit Abalop, je crois que je suis en train de tomber malade.
- Je vois... Dis le si tu veux pas venir.
- Je veux pas venir.
- Voilà, au moins, c'est clair. Graz? Bron?
- Je viens avec toi, répondit la succube. Je crois que Graz'zazt a du ménage à faire.
- Hum, très bien. Bon, on prend Jhaaphom avec nous. Allez, c'est parti. Ah... Abalop, rends toi un peu utile veux-tu? Aide Graz pour le ménage."

La démoniste et la succube, suivies du chasseur corrompu, partirent, chacune un panier au bras. Le marché s'était installé au Parc. En chemin, la succube chantonna:

"- Je, je... suis liber-ti-ne, je... suis une... cat...
- Scusé moi madmoisel, dit un homme en s'approchant.
- Plaît-il? répondit Ildra.
- C a kel nivo kon a 1 pet?"

Ildra et sa succube se regardèrent, surprises.

"- Il parle quelle langue, chuchotta Ildra, c'est du démoniaque déformé?
- Aucune idée, je comprends pas du tout...
- Alor, c a kel lvl?
- Euh... j'avoue que je ne comprends pas ce que vous dites.
- Bah *désignant Jhaaphom* C a kel nivo kon a sa?
- Ah? Un serviteur? Enfin pour les démonistes, et un familier pour les chasseurs.
- Ouai 1 pet koi.
- Restez poli s'il vous plaît... je ne vois pas le rapport avec les flatulences.
- Oula, g afair à 1 naab /mdr /pue
- ?
- C a kel nivo?
- Euh... Niveau... cercle de puissance?
- Ouai ta vu?
- Euh... cercle de puissance dix pour le chasseur, si je me souviens bien, et environ tous les dix cercles de puissance pour les démonistes.
- Osef, chui fufu, et jen ai 1 kan?
- Fufu?
- Voleur koi.
- Euh... les voleurs n'en ont pas.
- Pff... nimporte koi"

L'homme partit, Ildra et Bronlith se demandaient encore si ça s'était réellement passé lorsque l'homme revint:

"- Vas y, kasse toi, go rp, jte bl!
- Ah merci, on me le dit souvent que je suis belle!"

L'homme repartit, visiblement énervé. Ildra se tourna vers Bronlith: "Il voulait dire quoi?" La succube répondit par un haussement d'épaules. Puis elles allèrent enfin au marché.

(petit P.S. hrp ^^ L'histoire d'un fufu qui demande à quel niveau on a un familer, je l'ai vécu... et la réponse à "Les voleurs n'ont pas de familiers" a été "Pff... N'importe quoi!" Je n'ai pas inventé grand chose^^ Et sinon, j'ai pas encore essayé d'invoquer un infernal, peut-être un jour... ou pas ^^ /hrp)
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Mar 22 Avr 2008, 22:47

Conseil de Marquise: Toujours garder son sang froid, même en situation délicate. La forêt d'Elwynn, malgré sa forte population d'aventuriers et de grands héros, regorge toujours de quelques dangers. Et ça n'arrive pas toujours aux autres, même la plus jolie, la plus puissante des démonistes n'est pas à l'abri d'une attaque. Et dans ces cas là, il faut garder son calme:





Comme dit le proverbe : "A trop tirer la queue du chat, il griffe". Heureusement que Bombay était là


Dernière édition par Ildra le Mar 04 Aoû 2009, 15:31, édité 2 fois
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Sam 26 Avr 2008, 18:15

Chez Ildra, un matin. La salle à manger ressemblait à tout... sauf à une salle à manger. Mis à part la place du chasseur corrompu sous la grande table, celle-ci et le sol était recouvert de papiers, de parchemin, de petites cartes de visites (et oui, elle les a fait faire...).

Sur la table, au milieu de trois parchemins se battant en duel, une pile d'affiches. Ildra et ses démons se tenaient autour de la table:

"- Bon, on récapitule, dit la démoniste. Graz'zazt et moi allons à Darnassus puis à l'Exodar pour aller coller les affiches. Toi Bronlith, tu te rends à Forgefer... et dragues pas trop les nains et les gnomes s'il te plaît. Toi enfin Abalop, tu les colles ici même, à Hurlevent, Compris?
- Chef! Oui, chef! dit le diablotin.
- Bien... et quand vous rentrerez... commencez un peu à nettoyer... on continuera avec vous après.
- Ouais, ouais, c'est ça, marmonna le diablotin, je suis sûr, que comme par hasard, vous reviendrez une fois que tout sera nettoyé.
- Si tu veux, vous attendez que l'on rentre... et TU feras tout le ménage, Abalop.
- Sans façon.
- Bien... Allez, c'est parti!"

Chacun prit une pile d'affiche. Jhaaphom sortit de sous la table et regarda les autres. Abalop eut soudain les yeux brillants:

"- Dis Marquise, je peux prendre Jhaaphom avec moi, il est suffisament grand pour me servir de monture...
- Euh... si tu veux... Mais viens pas te plaindre s'il te jette à bas toutes les cinq minutes, d'accord?
- D'accord!"

C'est ainsi que l'appartement se trouva abandonné... pour quelques heures seulement. Chacun alla accomplir sa tâche, coller des affiches sur les murs des différentes capitales. Sur ces affiches, on pouvait lire:


Naines, Nains, Gnomes, Gnomes, Elfes, Elfes, Draeneis, Draeneis, Humaines et Humains,

Je me présente, Marquise Ildra de Beaufort, je réside à Hurlevent, et je suis à la recherche d'un ordre ou d'une communauté de héros et héroines, en vue d'obtenir et de donner en retour, dans la mesure de mes possibilités possiblement possibles, une aide sur le plan aventures et artisanats par exemple.

Si certaines et certains sont intéressé(e)s, veuillez écrire à l'adresse suivante:

Marquise Ildra de Beaufort
10 Place des Mages
BP 27
37'84 Hurlevent


(hrp Voilà, jusqu'à maintenant, j'ai pu me débrouiller quasiment seul (j'ai eu quand même de l'aide et je remercie les personnes qui m'ont aidé ^^)
Je suis à la recherche d'une guilde non pas pour me rusher les instances et faire les quêtes à ma place pour que je ne récupère que les xp et les loots, ce n'est pas mon but, mais pour obtenir de l'aide pour certaines quêtes de groupe ou qui se passent dans des instances. Actuellement, le temple englouti, et bientôt, la monture épique ^^. En contrepartie, je suis là aussi pour aider, même si je ne sers pas à grand chose ^^

Bien sûr, je recherche une guilde rp avant tout, je ne suis pas fan de raid (j'en ai jamais fait en même temps), je ne suis plus fan d'instances (sauf quand c'est obligé) et encore moins de pvp. Je ne cherche pas de guildes avec une discipline militaire (Ligue des Justes, Garde de Hurlevent), je n'ai rien contre ces guildes, au contraire, le peu que je les connais, je les respecte énormément, mais ça ne colle pas du tout avec le personnage d'Ildra.

Ildra est actuellement 56, je la spécialise en destruction, je joue pratiquement qu'avec mon marcheur du vide. Son orientation est neutre. Voilà, si vous avez des questions, n'hésitez pas ^^ /hrp)
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Mar 29 Avr 2008, 17:47

Un après-midi ensoleillé, dans la forêt d'Elwynn, Ildra se promenait tranquillement, accompagnée d'Abalop. Ils avaient été jusqu'à la frontière des Carmines et ils étaient sur le retour. La démoniste et son démon discutaient sur les sorts de feu:

"- J'aime vraiment ma boule de feu, dit Abalop. La voir partir, la voir se diriger vers le monstre et la voir le toucher... quel pied!
- Hum... oui, sourit Ildra, j'ai ce plaisir avec mon trait d'ombre. Mais en feu, mon sort d'Immolation est plus... comment dire... vicieux.
- Ah?
- Oui, le sort arrive directement sur la cible et l'enflamme... ou il s'enflamme de l'intérieur, et après, il la consume à petit feu... c'est le cas de le dire.
- Hé hé, oui... C'est vrai que ma boule de feu ne fait pas de mal supplémentaire, mais j'en aime la précision, c'est du travail bien fait.
- Je comprends, oui. Mais je peux interrompre l'Immolation tu sais?
- Ah bon? Et comment fais-tu?
- Je déclenche le sort appelé Conflagration, dit-elle avec un petit sourire.
- Hum... Et ça fait quoi?
- J'éteins le feu... par le feu, donc je fais mal encore une fois.
- C'est ce qu'on appelle guérir le mal par le mal!"

Ildra approuva en éclatant de rire, suivie de son diablotin.

"Tu demanderas à Graz ce que ça fait aux monstres, commença-t-elle."

Mais elle s'interrompit. Ils s'arrêtèrent soudain, ils étaient arrivés à Comté de l'or et se mirent à observer une scène se déroulant sous leurs yeux. Un homme était assis, un tambour entre les genoux et tapait dessus dans un rythme régulier. Cela faisait: "Boum Boum Boum Boum Boum...". Deux autres dansaient, mais étrangement. Ils faisaient des gestes désarticulés avec les bras, ils se passaient parfois la main sur le visage ou dans les cheveux. L'un d'eux avait rassemblé ses cheveux courts en une petite crête sur le sommet de son crâne.

"- Par le Néant Distordu, pronoça Abalop, c'est qui ces guignols?
- Euh... Je sais pas, mais ils sont bizarres."

Puis les trois hommes s'arrêtèrent. L'homme au tambour se leva et lança un cri qui arriva aux oreilles de nos deux héros (si si, ce sont des héros, quoi que l'on dise) sous la forme de: "Loooooooooooooool!!!!" Et les trois éclatèrent de rire en se roulant par terre. Ildra et son diablotin se regardèrent, ne sachant pas quoi penser. Puis ils s'approchèrent des trois hommes, Ildra demanda:

"- Euh... Excusez-moi, vous faisiez quoi là?
- Bah, on dansait, répondit l'homme à la crête.
- Ah... Et c'était quoi comme danse?
- De la Giguetonique, ça va être la nouvelle mode à Hurlevent.
- Ah bon? *pour elle-même* Espérons que non.
- Bah oui, tu sais, il faut se tenir au courant des choses.
- ah ah... *pour elle-même* Qu'est-ce qu'il a à me tutoyer lui? On a pas élever les lutjans ensemble que je sache. *puis plus fort, désignant la crête* Et cette coupe de cheveux, ça va avec?
- Bah oui! On a pris ça des réprouvés, J'en ai croisé un l'autre fois, avec une grande crête. C'est trop tendance t'as vu?
- Ah ah..., répondit-elle, sceptique.
- Bon, c'est pas tout ça, mais on va refaire une danse, tu veux essayer?
- Sans façon, sourit-elle poliment, je dois rentrer, j'ai des choses à faire.
- Pas de problèmes, Bonne journée.
- Merci, vous aussi."

Ildra et Abalop repartirent, non sans jeter de temps en temps des coup d'oeils derrière eux. On entendit à nouveau le tambour donner de la voix, et les deux hommes se remirent à bouger frénétiquement.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Scorie le Mer 30 Avr 2008, 11:36

(*va devenir adepte de la giguetonique* Very Happy : toujours un plaisir de venir lire la suite, je suis devenue une vraie fan héhé)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 02 Mai 2008, 21:29

Un après-midi, au Cratère d'Un Goro, Ildra était en difficulté. Et oui, même à la plus belle, la plus puissante des démonistes, cela peut arriver. Elle ainsi que son marcheur du vide étaient entourés de deux seigneurs du Goudron, trois gisaient à terre, morts. Ildra se sentait faible, très faible, elle avait même du mal à lancer ses sorts, elle lançait des traits d'arcane avec sa baguette. Son marcheur du vide n'était pas loin de retourner dans le Néant Distordu, mais il continuait à se battre, inlassablement.

Sa vie repassa devant ses yeux, et la journée de la veille ainsi que celle qu'elle vivait, peut-être la dernière... La veille, elle avait protégé un orphelin de Hurlevent, Randis. Très gentil au passage, mais il posait des questions étranges, parfois très intelligentes même: "Si les salopettes sont retenues par des bretelles, pourquoi ont-elles des passants pour une ceinture?" Que répondre à cela? Elle ne le savait pas. Elle avait passé une bonne journée avec cet orphelin... lui avait rêvé, des yeux grands ouverts aux merveilles d'Azeroth. Il avait eu peur de son palefroi au début, mais Ildra le faisait monter devant elle et après, ça allait mieux. Il lui avait même dit que quand il serait grand, il deviendrait roi de Hurlevent, et un puissant démoniste. Elle avait sourit à cela.

Et aujourd'hui... Elle avait été au temple communément appelé Temple Englouti. Alors qu'elle se tenait devant, elle avait rencontré la patronne de la Licorne de Brume, Dame Bayle. Celle-ci était accompagnée d'un elfe de la nuit, impossible de se souvenir de son nom. Dame Bayle lui avait demandé:

"- Marquise, quelle surprise de vous voir! Que faites-vous ici?
- Oh, Dame Bayle, c'est une surprise pour moi aussi. Je viens ici pour déplumer deux-trois trolls... six en fait, j'en ai besoin pour avoir une faux, la moissoneuse d'âme.
- Et vous êtes seule?
- Euh... oui.
- Connaissez-vous le principe de ce genre d'endroit, que l'on appelle donjons?
- Euh... bah euh... non.
- Si vous y allez non accompagnée, seule la Mort vous attendra. Les vilains sont bien plus puissants que dehors, et il vaut mieux être plusieurs.
- Ah? J'avoue que je n'ai jamais été dans un de ces donjons.
- Laissez-nous vous accompagner Dame.
- Oh, c'est très gentil, j'accepte avec joie."

Et ils étaient tous les trois entrés dans ce temple... Ildra se serait perdue. Avec ces deux aventuriers, elle n'avait jamais le temps de lancer un de ses traits d'ombre... Elle n'était qu'à la moitié de son invocation que le monstre, ou le troll... enfin la créature résidant à cet endroit était déjà mort. Elle avait pris Abalop avec elle, lui par contre avait le temps de balancer ses boules de feu, et il en était satisfait.

Toujours est-il qu'après quelques heures, Ildra se retrouvait avec ses six plumes de trolls. Les trois aventuriers se séparèrent, chacun allant de son côté, la démoniste alla récupérer sa récompense. Elle était heureuse.

Mais maintenant, elle se retrouvait au fond d'un cratère, au bord de la mort. Elle s'appuyait sur sa moissoneuse d'âme, la tenant d'une main, tandis que de l'autre, elle faisait fonctionner sa baguette. Un des deux seigneurs du goudron tomba, mort lui aussi, et l'incroyable se produisit. Ildra et Graz'zazt ressentirent tous les deux en même temps leur force leur revenir d'un coup. La démoniste se redressa, un sourire cruel aux lèvres:

"- Ha ha ha !!! Tu vas mourir, espèce de fiente de condor poilue!"

Et il attaquèrent le dernier seigneur encore debout. Après le combat, Ildra sortit sa pierre de foyer et elle se retrouva à Menethil. De là, elle partit à Hurlevent, pour aller acheter ses sorts. Le maître des démonistes lui demanda son cercle de puissance:

"- Je suis cinquante-huit maintenant, répondit-elle.
- Bien... bon, je vais vous apprendre vos sorts, enfin surtout les améliorations des sorts que vous connaissez déjà, il n'y a rien de nouveau à apprendre. Et puis tenez *le maître lui tend une enveloppe* lisez cela aussi.
- Ah, très bien, merci."

Quelques instants plus tard, la démoniste se dirigea vers sa maison, elle ouvrit l'enveloppe, et s'arrêta soudain:

"- Chic! Des vacances enfin!"

Elle courut jusqu'à chez elle, et en entrant, elle cria:

"- Graz, Bron, Abalop, faites vos bagages, on part en vacances, j'ai gagné un voyage en Outreterre!"

Et ce fut le branle bas de combat, chacun y allant de son commentaire, les démons étaient contents, Ildra aussi, un peu de repos ne lui ferait pas de mal. Ils devaient se rendre dans les Terres Foudroyées, à la rencontre du Commandant de la Garde Vroncier Déclin-du-Néant. Ils se dirigèrent vers les griffons puis partirent vers leur destination. Puis il allèrent au sud, vers la Porte des Ténèbres. Là-bas, un humain, un orc et un draenei virent arriver une démoniste avec une valise, un marcheur du vide portant quatre sacs de voyage, une succube portant une malette, un diablotin traînant un sac, un chasseur corrompu portant une valise sur le dos, et un palefroi corrompu chargé comme une mule.

Ildra s'approcha:

"- Bonjour Messieurs.
- Les Naruus ne nous ont pas oubliés, répondit le draenei avec l'accent caractéristique de son peuple.
- Zog Zog! répondit l'orc.
- Bonjour, à vous, répondit l'humain, je me présente, Commandant de la Garde Vroncier Déclin-du-Néant, voici le Conseiller Sevel *désigne le Draenei* et le Seigneur de Guerre Dar'toon *désigne l'orc.
- Je suis la Marquise Ildra de Beaufort, et voici mes démons, Abalop, Graz'zazt, Bronlith et Jhaaphom.
- C'est pour aller en Outreterre?
- Oui, répondit la démoniste avec un sourire.
- Bien, alors traversez le portail là-bas, puis parlez au Commandant Duron de l'autre côté.
- Très bien, c'est parti, Bonne journée!"

Ils se dirigèrent vers la Porte des Ténèbres et la traversèrent. Ils se retrouvèrent en haut d'un escalier. La porte de ce côté était immense, bien plus grande que du côté d'Azeroth. Ildra était impressionnée. Le paysage était rouge. En bas de l'escalier, une bataille faisait rage, des infernaux et des gangregardes se battaient contre les soldats de l'alliance et de la horde réunis. Ildra descendit doucement l'escalier, et avisa un orc sur sa droite. Elle se dirigea vers lui:

"- Bonjour, Monsieur.
- Pour la Horde !!!! cria-t-il.
- Aaaah!!! Euh... oui...
- Que voulez-vous? lui demanda l'orc d'une voix plus calme.
- Je cherche le Commandant Duron.
- Ah, c'est le Monsieur là-bas *désigne un homme, de l'autre côté de l'escalier*.
- Ah, très bien, merci beaucoup, bonne journée.
- Que jamais vos lames ne se ternissent."

Ildra alla voir l'humain:

"- Bonjour, Monsieur, vous êtes le Commandant Duron?
- Oui, c'est cela même.
- Marquise Ildra de Beaufort, c'est à vous que je dois m'adresser.
- Ah oui, Bienvenue en Outreterre... Bienvenue en enfer devrais-je dire... Comme disait ce groupe, il y a bientôt trente ans, Venin il s'appelait ce groupe. Ils disaient: Welcome To Hell. Vous le connaissez?
- J'étais pas née à l'époque.
- Ah... On dit qu'ils sont les précurseurs de style de musique, le Blackpavane.
- Ah oui, je connais, j'aime bien les groupes Immoral et Château Noir.
- Bah Venin a été leur inspiration. C'est la même époque que Mithrillica, vous les connaissez eux?
- Ah oui, bien sûr, ils ont des chansons sympa.
- Bah voilà, Mithrillica a explosé, mais pas Venin... Bon, revenons à nos béliers. Bienvenue donc, adressez vous au nain là-bas, Amish Marteau-Hardi, pour que vous puissiez aller au Bastion de l'Honneur.
- Très bien, sans problèmes, bonne journée."

Et elle alla voir le nain en question qui chargea deux griffons, avec les bagages, plus deux autres pour la démoniste et ses démons. Il lui dit de s'adresser au Maréchal Isildor une fois arrivée. Puis les griffons décollèrent, le paysage de la Péninsule des Flammes Infernales s'offrit à leurs yeux. C'était gigantesque. Des roches étaient en lévitation au-dessus du sol, voire même très haut dans le ciel, qui était d'une couleur bizarre... enfin plusieurs couleurs. Mais déjà, ils arrivaient. Une fois au sol, Ildra se dirigea vers celui qu'elle pensait être le maréchal Isildor.

"- Bonjour Monsieur, je suis la Marquise Ildra de Beaufort.
- Enchantée Madame, Maréchal Isildor.
- Ah, je dois m'adresser à vous.
- Comme tous les nouveaux arrivants, dit-il.
- Oui, sourit-elle. C'est donc ici le camp de vacances?
- Vacances? Ce ne sont pas des vacances ici, Madame, nous sommes en guerre!
- Et m..."

(hrp Merci à Amelie et à Aethernys (je ne me souviens plus de l'orthographe exacte) pour l'aide au Temple Englouti, me permettant d'avoir ma faux ^^ Merci beaucoup ^^ /hrp)


Dernière édition par Ildra le Mer 14 Mai 2008, 00:06, édité 2 fois
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 02 Mai 2008, 23:43

Quelques heures plus tard:

"- Dis Ildra, commença Abalop, j'ai un gnomographe sur moi, ça te dit pas de prendre quelques photos avec Bronlith?
- Hum... Euh, si tu veux.
- Bien, j'aimerais bien en faire une comme quand on est arrivés tout à l'heure, sur le grand escalier à la Porte des Ténèbres.
- Soit, on y retourne!"




"- Bien, et pour la deuxième, mets tes nouveaux vêtements, s'il te plaît?
- Pardon? espèce de petit pervers.
- Bah quoi, tu les mets bien pour combattre!
- Oui, c'est vrai mais c'est pas une raison. Toujours ici, sur l'escalier?
- Non, non, pas cette fois, je préférerais au Bastion.
- Soit, c'est reparti, dit Ildra, résignée."



"- Mmmhhh... *se donne une claque sur la fesse*
- C'est bon Bronlith hein?
- Je t'avais dit que tu ferais une belle succube non? Tu commences à t'habiller comme moi.
- Oui, bah attends que je récupère d'autres robes et cette tenue, ça sera fini. Bon allez, on va dormir... enfin je vais dormir. Je vais passer une nuit en enfer... Une nuit en enfer... tiens tiens, ça me dit quelque chose ça..."


Dernière édition par Ildra le Mar 04 Aoû 2009, 15:33, édité 2 fois
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Dim 04 Mai 2008, 23:21

Un soir, Ildra rentrait chez elle, à Hurlevent. Et oui, elle y était retourné avec ses démons depuis qu'elle avait su que son voyage en Outreterre ne serait pas de tout repos. Même au Bastion de l'Honneur, on y est pas en sécurité. Ils s'étaient retrouvés sous une pluie d'infernaux le lendemain de leur arrivée. Et puis, en ce moment, une affaire la retenait en Azeroth.

Elle monta donc chez elle et entra. En posant ses affaires, elle dit:

"- Mes enfants, je crois qu'il va falloir se serrer la ceinture pour les jours à venir. Je viens de perdre pas mal de poids à vrai dire. Un gentil démon m'a soulagé de cent cinquante pièces d'or...
- Ah? demanda Abalop. Et pour quelle raison? C'est un bandit de grand chemin?
- Euh... non, mais je devais lui acheter de la poussière d'étoile Xorothienne. Et cent cinquante pièces d'or pour du sable, je trouve ça exagéré... enfin...
- Ha ha!!! Toi, tu vas bientôt avoir un destrier de l'effroi de Xoroth!
- Oui, c'est exact... Enfin bientôt est un bien grand mot. Avec tous les composants que je dois réunir, et tout l'argent qu'il me reste à dépenser, je sais pas quand je l'aurai."

Elle sortit une boîte de son sac et la posa sur la table. Elle se dirigea ensuite vers la bibliothèque et en sortit un grand livre. Elle le posa sur la table et l'ouvrit. Elle regardait une carte:

"- Tu cherches quoi, Marquise, lui demanda Bronlith? Et c'est quoi cette boîte?
- Pas touche à la boîte, il y a un diablotin à l'intérieur, il doit faire un truc avec un parchemin, dans un laboratoire, à Scho... Schololo... Scholomachin là, c'est ce que je cherche sur la carte.
- Ah... Un diablotin en bouteille *se retournant vers Abalop* ça t'irait bien ça!
- Commences pas, grande duduche !!
- Tu risques de finir comme lui si tu continues, fais attention!
- Et toi... et toi... tu vas finir... en... dans une vitrine dans le quartier des Nains!
- Mmmmhhh... ça me plaît bien ça! Merci mon chou!
- Je suis pas ton chou !!!! Tu me les brises à la fin !!!
- Ah oui?
- Vos cornes tous les deux !!! cria Ildra, j'essaie de trouver ce Scholotrucmuche à la noix là, et vous deux, vous me braillez dans les oreilles !!
- Tiens, dit Bronlith en montrant un endroit sur la carte, c'est pas Scholomance?
- Si, c'est ça.
- C'est écrit en gros et c'est en plein milieu.
- Oui, je sais, je vois pas clair, marmonna la démoniste. Bon, ça fait une trotte quand même.
- On... On y va demain? demanda Graz'zazt.
- Euh... je sais pas... je crois que c'est un de ces endroits appelés donjons.
- Ah... Bah je vous suivrai, Marquise.
- Avec plaisir Graz! S'il y a d'autres gens qui viennent avec nous, je pense que tes talents de cuisinier seront les bienvenus.
- Et nous alors, protesta Abalop, Qu'est-ce qu'on mangera?
- Bah tu feras comme tous les jeunes gens d'ici, t'iras manger chez Mac Nipsy! Manger des kebabs de rat dans le tram des Profondeurs!"

Avant que le diablotin puisse répondre, Ildra referma le livre, puis alla le ranger. Elle mit le couvert, ils allaient bientôt manger. Après cela, elle irait au lit, il était bien possible qu'une longue journée l'attende le lendemain.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Mar 06 Mai 2008, 20:40

Le lendemain, en début de soirée, Ildra étendait ses vêtements trempés pas loin de l'entrée de Scholomance. Elle avait atteint l'île à la nage, ce n'est qu'après qu'elle avait vu qu'on puvait y accéder par un pont, donc c'est maugréant qu'elle étendit son linge. Pour avoir une tenue decente et ne pas se promener en sous vêtements, elle s'était vêtue d'une capuche rouge pour la tête et de sa robe d'acolyte.

Derrière elle se tenait Abalop. Elle avait prévenu d'emmener Graz'zazt, mais il était malade. D'après Bronlinth, il avait attrapé un rhume du vide: "Ce n'est pas mortel pour eux, avait-elle dit, mais ils sont très faibles. Il ne vaut mieux pas qu'il vienne avec toi." Après quelques hésitations, elle avait décider d'emmener son diablotin avec elle.

Et maintenant, elle attendait ses compagnons d'aventure: Une prêtresse elfe de la nuit, qu'elle avait croisé un jour... ou peut-être une nuit, elle s'appelait Aelwenn, mais elle ne se souvenait pas du reste de son nom. Un nain les accompagnerait, un guerrier, Norangrim, un paladin humain, Henton, qui venait pour son destrier, ça l'arrangeait donc, et enfin une draenei mage, Evaneï.

Alors qu'elle retirait une plume collée à sa robe, Ildra vit le nain s'approcher, il s'arrêta et lui dit:

"- Bonsoir, noble aventurière, je suis le nain.
- Ca s'voit, répondit Ildra.
- Alors... c'est ça le donjon?
- Oui... A ce qu'il paraît, personne n'en est ressorti.
- Ah bon?
- Faut dire aussi que personne n'y est entré.
- Ah? J'en doute personnellement...
- Possible, en tout cas moi, je n'y suis jamais entrée.
- Bonjour bonjour, dit une voix féminine.
- Tiens, voilà l'elfe, dit Ildra."

Contrairement aux idées reçues, les nains et les elfes s'entendent plutôt bien, c'était le cas concernant ce nain et cette elfe. Et enfin, l'humain et la draenei s'approchèrent. Chacun se présenta. Ilétait temps d'entrer dans le donjon, mais... il y a toujours un mais!

"Euh... excusez moi, dit Ildra, je dois me changer, mes vêtements sont secs maintenant, et ma robe actuelle ne risque pas de m'aider des masses"

Ce fut donc du temps de perdu. Et oui, il lui fallait trouver un endroit à l'abri des regards indiscrets, et surtout, elle mit beaucoup de temps à remonter ses cheveux pour mettre son chapeau. Ce n'est qu'au bout de vingt minutes qu'elle revint. Mais pendant ce temps, les autres s'étaient occupés. Norangrim avait ramassé plusieurs grosses pierres et en avait donné quatre à chacun. Il trouva ensuite une petite pierre qu'il lança à une quinzaine de mètres. Et chacun leur tour, les héros lancèrent leurs grosses pierre le plus près possible de la petite. Celui qui s'approchait le plus de la petite avait gagné. Ildra, pendant qu'elle se changeait n'entendit que les questions: "Je tire ou je pointe?" et les réponses "Tirez" ou "Pointez".

Ils se dirigèrent enfin vers l'entrée du donjon. Et bien sûr, la porte était fermée. Ildra s'approcha pour frapper, par pure politesse, mais le nain l'arrêta:

"- Non, normalement, c'est l'elfe qui fait ça. Mais là, on en a pas besoin, j'ai la clé.
- Ah... euh... très bien répondit Ildra. Donc vous, vous y êtes déjà entré?
- Et oui!
- Et vous en êtes ressorti...
- Et oui, perspicace... Pour tout vous dire, je voulais louer un appartement ici, mais c'est plutôt mal fréquenté, et c'est loin de tout. Pour faire les courses, c'est pas pratique.
- Ah oui, je comprends."

Norangrim sortit une clé et peu après, la porte s'ouvrait. Les choses sérieuses allaient commencer.

Pour être mal fréquenté, ce donjonétait vraiment mal fréquenté. Des morts-vivants, des nécromanciens et autres humanoïdes corrompus. Ildra comprenait pourquoi le nain n'avait pas voulu habiter ici. Malgré ces vilains, notre groupe d'aventuriers avança bravement, massacrant tout sur son passage. Abalop était très content d'y participer, et tout en balançant ses boules de feu, il chantait: "Allumeeeeer le feu... Allumeeeeeeer le feu!"

Ils arrivèrent bientôt dans une cave, sans issue. C'est là que Henton devait affronter le destrier, son destrier. Mais ils durent faire face à des vagues de créatures appelées Aspects de l'ombre avant. Nos aventuriers firent preuve d'une grand bravoure, tous les monstres se jetaient sur le paladin qui se défendait avec courage, Norangrim pas loin derrière, prêt à lui prêter main forte, Aelwenn le gardant bien à l'oeil et le soignant, Evaneï et Ildra enfin, en le soutenant de leurs traits de givre et d'ombre... sans oublier Abalop avec ses boules de feu.

Puis le calme revint. Henton tomba à genoux, exténué. Il avait réussi, il était heureux. Les autres le félicitèrent. Ildra espérait avoir autant de succès quand son heure viendrait. Mais ce n'était pas fini, ils devaient se rendre au laboratoire de Scholomance. A ce moment, la draenei prit congé, elle ne tenait plus debout, elle devait se reposer. Qu'à cela ne tienne, ils continueraient à quatre.

Quelques instants plus tard, ils étaient dans le laboratoire, le seul ennemi debout était une liche. Nos quatre aventuriers se regardèrent et sourirent:

"- On va tout casser !!! cria Norangrim.
- Baston !!! renchérit Ildra."

Le combat ne dura pas très longtemps, la liche n'était plus. Ildra s'approcha et s'empara d'épaulières qui traînaient, elle les trouvait jolies. Elle s'approcha enfin d'une table, sortit la bouteille et libéra le diablotin. Celui-ci regarda le laboratoire avec satisfaction puis se mit au travail, sous les yeux attentifs de nos aventuriers. Puis il disparut, disant à Ildra que le parchemin était fait.

C'est ainsi que cette aventure dans le donjon de Scholomance prit fin. Les héros se saluèrent puis chacun partit de son côté.


(hrp Merci à Aelwenn, Norangrim, Henton et Evaneï pour cette sortie à Scholomance, et pour cette bonne soirée ^^
Et félicitations à Henton pour son destrier kipik ^^ /hrp)
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum