Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Lun 12 Mai 2008, 18:24

Un soir, devant les ruines d'Eldre'Thalas, plus connues sous le doux nom de Hache-Tripes. Ildra y avançait avec prudence, accompagnée de Graz'zazt. Celui-ci était soigné. Ils avaient rendez-vous avec une prêtresse elfe de la nuit, Aénor était son nom. Elle l'avait rencontré quelques jours auparavant et l'elfe lui avait proposé son aide. Elle lui avait même fournit une barre d'arcanite.

Elle la vit finalement et se dirigea vers elle:

"- Bonsoir Dame, dit la démoniste.
- Bonsoir Ildra, comment allez-vous?
- Un peu tendue, mais ça va, j'appréhende l'invocation.
- Oh, ça devrait bien se passer, un ami druide, Ellandris va nous accompagner ainsi qu'une amie voleuse, Viv.
- Ah très bien, on y va à quatre alors.
- Hum... c'est exact oui, sourit la prêtresse."

Leurs deux autres compagnons arrivèrent peu après, tous deux des elfes aussi. Puis tous les quatre se dirigèrent vers la partie ouest d'Eldre'Thalas. Une fois entrés, Aénor demanda:

"- Dites Ildra, que devons-nous faire?
- Alors, il y a cinq pylones à désactiver, ils sont un peu éparpillés. Une fois ces cinq pylones hors service, on pourra entrer dans la prison d'Immol'Thar... Bien sûr, il nous faudra l'occire, j'aurais besoin de sa place pour commencer à créer le cercle d'invocation.
- Très bien, alors allons-y!"

Ils commencèrent à faire place nette. Ces ruines étaient pleines de tréants et protecteurs agressifs, de fantômes d'elfes et de biens nés, et autour des pylones, des genre de marcheurs du vide, mais pas comme Graz'zazt. Non, eux, ils étaient bleu très clair virant sur le blanc. Ces créatures étaient les gardiens des pylones. Un à un ils les désactivèrent. Les trois premiers étaient en extérieur, les deux autres autour de la prison du démon. Après avoir nettoyé la place, ils désactivèrent les deux derniers pylones. La prison d'Immol'Thar était ouverte. Les quatre aventuriers se risquèrent à l'intérieur. Le druide se transforma en chouettard, ce qui avait l'air d'être sa forme favorite, et la prêtresse en gnom lépreux... là par contre, Ildra ne savait pas par quel artifice...

Ils attaquèrent le démon prisonnier et le tuèrent assez vite. Ildra expliqua ensuite la marche à suivre. Elle ne devait pas combattre. Un diablotin allait mettre en place trois artefacts, une cloche, une roue et une chandelle. La démoniste devait faire en sorte que ces trois artefacts restent debout... Pendant le processus de création du cercle, des démons allaient venir l'attaquer, le rôle des autres était de la défendre. Ensuite, lorqu'elle invoquerait le destrier, celui-ci prendrait celui qu'il considère comme le deuxième plus puissant, et le balancerait très haut et très loin. Le rituel commença. Ildra se sentie quelque peu perdue, des vagues de diablotins venaient directement l'attaquer elle, et parfois des gangregardes débarquaient. Avec l'autorisation de son marcheur bien sûr, la démoniste en asservit un pour aider ses compagnons, et cette aide ne dut pas inutile. Elle en bannissait un de temps en temps pour leur alléger un peu le travail.

Puis, au bout de quelques minutes, le calme revint, le cercle était prêt, tous les démons disparurent. Ildra tomba à genoux, elle paraissait exténuée. Elle rappela Graz'zazt à ses côtés. Elle attendit que tout le monde soit prêt, puis enfin, elle invoqua le destrier. Dans une gerbe de flammes, celui-ci apparut, magnifique. Ildra en resta bouche-bée. Le démon les regarda les uns après les autres puis commença à attaquer. Après quelques minutes de combats, un démon ailé surgit. Tout le monde s'arrêta. Le nouvel arrivant regarda tout le monde puis baissant les bras, il dit:

"- Mais merde!!! C'est pas possible ça!!! On était en train de gagner là!!!
- Ah? se risqua Ildra. Euh... gagner?
- Oui, on gagnait figurez-vous! Vous savez quel jour on est?
- Euh...
- Dimanche Madame, coupa-t-il. Chez nous, c'est dimanche, le jour du Seigneur, et on travaille pas. C'est le jour des courses à Longpré, et avec Broutelahaie, on devançait Restaupoteau. Vous n'avez aucun savoir-vivre ma parole!
- C'est que...
- Oui, vous les Azérothiens, je commence à vous connaître. Vous nous dérangez Broutelahaie et moi, toujours quand on est occupé, La dernière fois, on faisait les courses chez Interxoroth, et paf, on se retrouve ici devant une bande d'ahuris, et encore une fois, on se retrouve dans le Néant avant de revenir chez nous!
- Ah... euh...
- Vous savez, cette course aujourd'hui, elle allait me rapporter gros, j'ai une femme et une gosse à nourrir figurez-vous... et là, trop tard, on a perdu la course, et à cause de vous en plus!!!
- Bah euh...
- Oui, vous allez dire "Excusez-moi, on savait pas" et tout le toutim. Mais c'est bon là, y a pas écrit vendeur de destrier sur mon front!!! Même en vacances on me dérange!!!"

Nos aventuriers se regardèrent, ayant du mal à comprendre. Graz'zazt se gratta la tête, puis se tapota la tempe avec un doigt: "Ils sont fous ces Xorothiens, murmura-t-il"

"Bon, reprit le démon. Je peux vous dire que vous allez le payer de votre vie, on ne me dérange pas comme ça!"

Le démon et son destrier chargèrent. Nos aventuriers se défendirent vaillament et prirent même l'avantage. Le destrier regarda Ildra et la chargea. Celle-ci se sentit soudain décoller. "Ah, je dois être la deuxième plus puissante pour lui" pensa-t-elle pendant qu'elle était dans les airs. L'atterrissage fut quelque peu douloureux. Au moment où elle toucha le sol, le destrier s'effondra, mort. Le cavalier entra dans une rage folle mais il mourut lui aussi quelques temps après. Ses derniers furent: "Et merde..."

Le calme revint enfin. Les cadavres des deux démons gisaient au sol. Mais quelque chose était là, et se promenait. L'esprit du destrier contemplait la scène, résigné. Ildra s'approcha de lui pour lui parler. Le destrier lui lança un regard de haine... mais il avait perdu. Une discussion muette s'ensuivit, et enfin, le destrier apprit à la démoniste comment invoquer une monture comme lui.

Pour fêter cela, nos aventuriers allèrent tuer le roi des ogres et allèrent se saoûler d'alcool ogre, pour ceux qui en buvaient. Puis ils ressortirent. Ildra lança une invocation, un magnifique destrier apparut. Elle monta sur son dos. Les autres l'applaudirent. Elle était fière. Elle remercia tout le monde puis partit faire un tour.


(hrp Merci à Aénor, Ellandris et Vic pour la sortie à HT ^^ J'ai maintenant la belle monture démoniste. Grâce à pas mal de gens devrais-je dire, je tiens donc à remercier Aénor (HT et barre d'arcanite), Aelwenn (Scholo, elixir de puissance de l'ombre), Ellandris (HT), Evaneï (Scholo), Henton (Scholo), Norangrim (Scholo), Viv (HT) et Isiëlwen pour les 500 et quelques po qu'elle a dépensé pour différents items (Bon ok, je me remercie en remerciant Isiëlwen mais voilà :p)

Encore merci à vous^^ Et je suis bien entendu à votre disposition ^^ /hrp)
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Mar 24 Juin 2008, 17:26

Quelques semaines plus tard, dans les Terres Foudroyées, la porte des Ténèbres, ouverte depuis au moins... ah oui, au moins. Une cavalière en sortit. La monture était un magnifique destrier de l'effroi, et la cavalière une magnifique brune... si si. Vous l'aurez reconnu, c'est notre marquise adorée Ildra elle-même, la perle des démonistes, le rayon de soleil qui éclaire le lac à minuit, la... Bon, je m'emporte, désolé. Cela faisait maintenant longtemps qu'Ildra n'était plus trop visible sur Azeroth... Elle ne venait qu'un soir pas semaine pour boire une tisane, ou une bière, enfin quelque chose à la Licorne de Brume, ça lui permettait de rendre visite à Dame Bayle. Et la semaine dernière, la serveuse draenei, Cappela était revenue, elle avait même eu droit au fameux cocktail à gage. Bien sûr, elle avait perdu et son gage avait été de faire une déclaration d'amour... Et le sire à qui elle avait fait la déclaration voulait finir la nuit avec elle, dans une auberge... Elle s'était senti très gênée. L'homme était reparti déçu... il faut le comprendre.

Enfin, trêve de digression. Qu'a fait Ildra tout ce temps? Elle était en Outreterre, et ce n'est pas fini. Elle a pris de la puissance et de la maturité... enfin, la maturité, c'est autre chose. En Outreterre, elle avait rencontré un peuple formidable, et s'était pris d'affection pour eux, les étranges hommes-champignons appelés Sporelins. Elle avait admiré le courage avec lequel ils se battaient contre des adversaires bien plus forts et imposants qu'eux... les géants fongiques par exemple, et régulièrement, elle allait embêter les nagas pour ses amis. Elle n'était plus seulement considérée comme une amie, les Sporelins l'honoraient... mais elle voulait leur rendre service encore plus, elle voulait qu'ils la révèrent, qu'ils l'exaltent... Elle ne le savait pas encore, mais les sporelins lui offriraient un petit sporoptère, animal exotique sur Azeroth, ainsi que leur tabard, qu'elle portera avec fierté, croyez-moi!

Elle avait rencontré une autre démoniste aussi, Dame Orène de Lévangis, qui la maternait quelque peu. Ildra avait eu l'impression d'être à nouveau dans une famille, chose qu'elle avait oublié il y a bien longtemps. Mais en Outreterre, il y a aussi des gens comme sur Azeroth. Par exemple: Un jour, à ses débuts sur ce continent, elle cherchait une halte quelque peu éloignée du bastion de l'honneur. Elle avisa un homme. Grand, blond, les cheveux parfaitement coiffés, il se tenait comme certains elfes de sang, assez à la mode dira-t-on, il avait un air de Pierre de Forgefer, celui qui répétait sans cesse: "J'tai cassé!" Elle se dirigea vers cet homme donc, et lui demanda:

"- Excusez-moi Messire...
- Oui, répondit l'autre en regardant le décolleté de la démoniste.
- Vous savez où est la Halte de l'expédition?
- Détécé! Mouhahahahaha!!!
- Euh... pardon?
- Carto est ton ami!"

Ildra se retourna vers son marcheur du vide, qui restait stoïque malgré l'air pompeux et pompant de l'interlocuteur de sa maîtresse, et lui dit tout bas:

"- C'est qui Carto?
- Je... je ne sais pas, un personnage de roman peut-être, il m'a l'air quelque possédé le garçon.
- Ah non, c'est pas vrai, cette maladie s'est répandue jusqu'ici?
- Je le crains malheureusement...
- C'est pire que le Fléau ce machin."

La démoniste se tut un instant, l'homme devant elle affichait un sourire niais et regardait bien plus les formes généreuses que les yeux de notre héroine, puis il lui dit:

"- Dis!
- Plaît-il?
- Tu m'as l'air bien bonne, t'es pareille en vrai?
- Hein?
- ça te dit pas de céhesse?
- de quoi?
- Céhesse, ça se fait pas mal à Goldshire. On se prend une chambre à l'auberge et voilà quoi."

Il finit sa phrase en jetant un regard libidineux sur Ildra qui comprit de suite (elle est brune) ce qu'il voulait.

"- Si t'acceptes, je te dis où est la Halte de l'Expédition.
- Espèce de goujat, cria la jeune femme. Je ne vous permets pas de me traîter ainsi. Soyez maudit!"

Et oui, évitez de vous attaquer à une démoniste, elle ont une arme secrète: La Malédiction d'impuissance. Cette malédiction enlève définitivement tout virilité à l'homme visé. Le seul moyen d'annuler cette malédiction est de passer une nuit entière avec la femme de Gruul sans se faire tuer. Souhaitons bon courage à cet homme.

C'est ainsi que nous retrouvons notre chère Ildra dans les Terre Foudroyées, quelques semaines après cet événement. Elle respira un grand coup puis partit au galop, elle allait passer quelques jours chez elle, ça allait lui faire le plus grand bien.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 04 Juil 2008, 17:48

Un matin, à la Porte des Ténèbres, côté Outreterre, deux formes se matérialisèrent: Ildra et son marcheur du vide Graz'zazt. Alors qu'ils se dirigeaient vers le grand escalier, une voix retentit:

"La Légion... envahira l'univers!"

Ildra s'arrêta: "Dès le matin il nous les brise l'autre, pensa-t-elle. Faut que j'aille le voir"

Et les voilà partis à la recherche de la voix mystérieuse. On ne sait pas comment, mais ils arrivèrent au bout de quelques heures face à un immense démon, un seigneur funeste. Celui-ci les regarda surpris. Il allait commencer à parler mais la démoniste le devança:

"- Bonjour, c'est vous qui criez comme ça tout le temps?
- Euh... oui! C'est pour mettre un peu d'ambiance. J'ai des textes à dire quoi! Faut bien gagner sa vie.
- Ah... je vois.
- Je me présente: Seigneur funeste Kazzak... Kazzak Blanca." Et le démon éclata de rire. Devant la surprise de l'humaine, il dit:

"- Kazzak Blanca, ha ha ha!!! C'est un calembour merde!
- Ah? Connais pas. Moi, c'est Ildra de Beaufort, et il n'y a pas de calembour.
- Dommage, j'aime bien moi. Euh... par contre... Si vous voulez me combattre, je crois que ça va pas être possible.
- Pas être, euh...
- Possible. Vous êtes toute seule avec votre schtroumpf.
- Schtroumpf? demanda Ildra en regardant son marcheur.
- Oui, il existe un monde peuplé de petits hommes bleus, on les appelle les Schtoumpfs.
- Ah d'accord. Donc seule, je ne peux pas vous battre?
- Non, regardez vous-même."

Le démon sortit un morceau de parchemin et le tendit à Ildra. Celle-ci le prit et le regarda. Dessus était écrit le nom du démon, sa date de naissance, son adresse, sa profession, la date à laquelle avait été délivré le parchemin d'identification (Diablo?)... non, parchemin d'identité plutôt, ainsi que la date de fin de validité. En haut à gauche, un portrait de Kazzak, un grand sourire aux lèvres, avec son poing le pouce levé devant. Mais ce qui prouva à Ildra qu'il fallait être plusieurs, était le dragon doré qui entourait le portrait, ainsi que la tête de mort dessiné en bas à droite du portrait et le mot "boss" écrit en dessous.

"- Ah oui, en effet, dit-elle en rendant le parchemin. Je voulais voir à quoi vous ressembliez.
- Bah voilà alors, dit le démon avec un sourire en prenant la pose.
- Pour l'ambiance, j'ai peut-être une idée...
- Ah bon? Quelle genre?
- Organiser des soirées dansantes à la Péninsule, ça amènerait du monde...
- Hmmm... C'est une bonne idée ça. Venez avec moi, on va aller voir Magtheridon, c'est un bon ami, il nous aidera à organiser cela.
- Ah... Très bien, je vous suis.
- Attendez, c'est l'heure.
- L'heure de?
- De dire une de mes phrases.
- Ah..."

Le démon se redressa et prit une grande inspiration. Il cria:

"Kirel Narak!"

Puis il regarda Ildra, et avec un grand sourire, lui dit:

"Voilà, ça c'est fait. Allez, on y va!"

Ils se mirent en route pour le repaire de Magtheridon. En chemin, Ildra demanda:

"- Que signifie Kirel Narak?
- Bonne question, j'en ai aucune idée. Il faut demander à ceux qui ont écrit mes textes.
- Et c'est qui?
- Je ne les ai jamais vu, ils font partie d'une entreprise... Blizzard je crois.
- Ah? Oui, je vois qui c'est. Il vont bientôt m'offrir un petit familier, un petit Tyrael qu'ils disent.
- C'est qui Tyrael?
- Un archange dans un autre monde je crois.
- Vous pourrez me le montrer quand vous l'aurez?
- Oui, bien sûr!"

Ils arrivèrent bientôt au repaire de Magtheridon. Kazzak s'approcha de la porte et frappa trois grands coups. Quelques secondes plus tard, un démon immense vint ouvrir.

"- Mag, dit Kazzak, guive mi faillve!
- Kaz, quel plaisir!
- Kaz? Comme Kaz...
- Modan!"

Les deux démons éclatèrent de rire. Ildra les regarda, impassible, avec seulement un haussement de sourcil. Elle se tourna vers Graz'zazt qui haussa les épaules.

"- Laisses-moi te présenter Ildra. Cette humaine voudrait faire des soirées dansantes, pour mettre un peu d'ambiance.
- Enchanté Mademoiselle. C'est une bonne idée. C'est vrai que c'est un peu mort ici. Entrez! On va en parler dans mon bureau."

Après quelques heures de discussion, tout était organisé. Les succubes s'occuperaient de l'accueil et du bar. Les chuchotteuses de mort feraient le service: avec quatre bras, c'est plus pratique. Pour le service d'ordre, les gangregardes seraient à l'intérieur pour surveiller et les videurs seraient des saccageurs gangrenés. Pour la musique, DJ Funeste (qui n'est autre que Kazzak) s'en occuperait, et il y aurait même possibilité d'inviter DJ Llidan du Temple Noir.

Ildra et Kazzak partirent de chez Magtheridon, satisfaits, puis se séparèrent. La démoniste marcha un moment, puis s'arrêta: "Ouais! ça va le faire, pensa-t-elle". Là, une voix, qu'elle connaissais bien maintenant retentit: "Que les mortels périssent tous!"
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Lyla le Ven 04 Juil 2008, 18:22

(*mega fan*)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Dim 20 Juil 2008, 12:49

(hi hi, merci ^^)

En début de soirée, Ildra rentrait chez elle, elle était allée acheter du vin. En arrivant dans son appartement, la bonne odeur de viande la mit en appétit:

"- Mmmh, ça sent bon, tu nous fais quoi Graz?
- Steak de Raptor aux herbes de Strangleronce, avec des pommes rouges cuites.
- Ah, les herbes de Strangleronce, ça sent le sud et la plage ça... J'ai faim
- C'est... c'est bientôt prêt."

La démoniste déposa les bouteilles sur la table. Bronlith, qui lisait comme souvent se leva et dit:

"- Dis Marquise, c'est rare de te voir par ici plus d'une fois par semaine.
- Je sais oui, mais aujourd'hui, je suis retournée à Hache-Tripes pour aider un démoniste que j'avais rencontré il y a quelques temps, et autant revenir ici qu'en Outreterre.
- Certes oui, ça s'est passé comment?
- Bien, le rituel s'est bien passé, la suite aussi. Fallait voir la tête du démon..."

Et oui, dans l'après-midi, Ildra avait accompagné Messire Tsion'Hebb, accompagné de la prêtresse Mystiruis, d'une elfe de la nuit et d'un draenei... elle ne se souvenait plus de leurs noms. Et quand le cavalier était apparu aux côtés de son destrier, il s'était retourné vers Ildra:

"- Mais... Je vous connais vous!
- Oui, on s'est déjà rencontré, avait sourit Ildra. Mais aujourd'hui, on est pas dimanche.
- Non, on est samedi, et on travaille pas non plus!
- Mais vous travaillez quand?
- Du lundi au vendredi, on fait 35 heures par semaine, les heures supplémentaires ne sont pas payées, et là, cette fois, vous me dérangez en plein episode de Terrik, le détective!
- Euh...
- Et oui, encore une fois, vous le faites exprès!
- Bah, vous m'avez manqué, et cette fois, c'est pour le sire ici présent!
- Bon, qu'on en finisse et dépêchez vous de partir après, y a un de mes films préférés qui va bientôt commencer: "Pour une poignée de péo"
- Bien bien, pas de soucis, on se dépêche."

Et ils s'étaient dépêchés de tuer le destrier et son cavalier, puis avait quitté les lieux. Les compagnons d'Ildra n'avaient pas trop compris de quoi il en retournait mais Tsion'Hebb pouvait maintenant invoquer son destrier de l'effroi, et c'était le plus important.

"- Ha ha ha, ria Bronlith, j'imagine la scène!
- Et je risque d'y retourner si on me demande à nouveau, sourit Ildra.
- Eh beh...
- Oui... Tiens au fait, Messire Hebb m'a donné un petit cadeau pour me remercier."

Ildra sortit de son sac deux gangrétoffes soigneusement pliées.

"- Whouaouh, dit Bronlith, elles sont belles.
- Oui, c'est sûr, mais je sais pas à quoi elles vont me servir."

Elle déplia doucement les étoffes et quelque chose tomba au sol. Bronlith ramassa l'objet et le regarda:

"- C'est quoi? demanda Ildra.
- Mmmmmhhh, sourit la succube. C'est une bague.
- Une bague?
- Oui, une bague d'épousailles je dirai même. Le sire Hebb en pince pour toi, Marquise!
- Dis pas n'importe quoi! Je suis bien mieux seule et il a déjà quelqu'un!
- Oui, mais qui dit qu'il ne souhaite pas avoir plusieurs femmes?
- Arrête de divaguer, ma chérie! Tu lis beaucoup trop! Je pense plutôt que cette bague est destinée à la prêtresse, Dame Mystiruis!
- C'est bien possible, c'est dommage qu'elle ne soit pas pour toi.
- Arrête je te dis!
- Bon bon, très bien! Alors tu vas faire quoi?
- Bah euh... déjà la mettre dans une petite boîte et je vais la rendre à Messire Hebb.
- Pourquoi ne pas la donner directement à la prêtresse?
- Bah... euh... je sais pas...
- Tu lui dis tout simplement comment tu l'as trouvé et tu la lui donnes, ça lui fera une surprise... et j'imagine la nuit qu'elle va passer ensuite avec son homme...
- Ah la la, ça te plairait de voir ça hein?
- Oui, sourit Bronlith.
- Et ben tu le verras pas!
- A... A table, les steak sont finis, les pommes sont cuites...
- Bien, j'ai faim!"

Ildra rangea soigneusement la bague et ils se mirent à table. Elle réflechissait au moyen d'entrer en contact avec la prêtresse... Elle trouverait bien.


(hrp J'en profite pour féliciter Tsionhebb, pour son destrier de l'effroi, ça faait quelque chose quand on l'a hein? :p Bravo à toi ^^
/hrp)
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Mystiruis Hedson le Dim 20 Juil 2008, 15:48

Elle errait seule en Outreterre. Le néant l'avait rappelé depuis plusieurs heures. Un sentiment étrange la tiraillait.
Il etait si différent.. si froid.. si lointain.. si..
Des le moment où kashim était revenu, elle avait senti un froid glacial l'envahir. Elle s'etait secouée,une illusion sans doute.
Mais..

Instinctivement, elle recherchait la chaleur de l'anneau à son doigt.. Stupeur.. elle rencontra le vide.. elle passa un long moment à fouiller ses sacs.elle l'avait perdu.. Comment réagirai-t-il? L'homme en face d'elle était si différent.

Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas remarque qu'elle s'etait posee pres d'un des lacs de Nagrand..
La mort s'acharnait sur elle.. et si elle portait reelement malheur à ses compagnons.. Deux etaient morts.. et Tsion etait si different depuis hier..
son regard, ses gestes, ses mots.. Meme Satan était recalcitrant.. Kashiim aussi d'ailleurs.
Pourquoi? pourquoi tout cela..
Le demon? mais comment aurait il pu?
La peur la tenaillait.. leur enfant.. et son aimé où était il? Non.. elle devait se tromper, il devait juste être fatigué par le rituel..
Elle s'etira, il etait temps de rejoindre Ildra à leur rendez vous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Dim 20 Juil 2008, 17:52

Quelques heures plus tard, Ildra revint chez elle. A son entrée, sa succube se leva surprise:

"- Déjà là?
- Bah oui, ça a été rapide tu sais, et j'ai préféré revenir ici après, je sais plus trop quoi faire en ce moment j'avoue.
- Alors? Tu lui as rendu la bague? Elle était heureuse?
- Hum... je ne préfère pas en parler."

Bronlith vit que sa maîtresse n'avait pas la tête à plaisanter, elle préféra se taire, grand bien lui en fasse. Ildra était préoccupée en effet, son entrevue avec la prêtresse ne s'était pas passé comme une entrevue normale... Que s'était-il passé la veille? Elle ne comprenait pas, elle n'avait rien vu. En même temps, elle était plus occupée à se remettre un peu d'aplomb et à admirer le travail qu'elle avait fait... elle avait pensé se reconvertir en architecte de cercle d'invocation.

Elle n'avait rien vu de la discussion muette entre l'esprit du destrier et Tsion'Hebb. Qui dominait l'autre? Elle était parti là-bas pour aider, pas pour mettre le désordre... pas pour être responsable d'une malédiction... Elle se leva finalement: "Je vais faire un tour à Elwynn, dit-elle. J'ai besoin de me changer les idées." Avant que qui que ce soit ne puisse répondre, elle était sortie.

Elle sortit de la ville, simplement vêtue d'une robe. Elle passa à Comté de l'Or, comme d'habitude, il y avait du monde, beaucoup de monde, et les gens parlaient vraiment une langue bizarre, des mots étranges: Ahèfka, ozèfe, hèmdéhère, pétédéhère, des gens qui s'appelaient entre eux kikitoudur. Elle n'y comprenait rien, et elle n'y faisait pas attention. Elle marchait, s'enfonçant dans la forêt. Elle entendit soudain des bruits de combat. Elle se dirigea vers l'endroit et vit une jeune femme aux prises avec deux de ces bandits de défias. L'un d'eux s'écroula mais la jeune femme, une prêtresse apparement, paraissait en difficulté. Ildra héla le défia encore debout:

"- Hé là, toi là-bas!
- Attends un peu ma mignonne, répondit le défias, je finis la prêtresse et je m'occupe de toi.
- Ben voyons, et le chien de prairie, il met le délice de déviant dans la gangrepeau aussi!"

La démoniste ne fit qu'un simple geste, puis pencha la tête sur le côté avec un sourire cruel, admirant les effets. Le défias s'était arrêté et regardait la démoniste. Il prononça péniblement:

"- Malédiction... J'agonise...
- Et oui mon p'tit gars, on appelle ça la malédiction d'agonie, le hasard fait bien les choses n'est-ce pas?
- aaahhhhrrrgggllllb..., répondit le défias en tombant mort.
- Plaît-il? Vous pouvez répéter? Ah... autant pour moi, je crois que vous êtes mort et que vous êtes désormais dans l'impossibilité de me répondre... dommage..."

La jeune femme s'approcha de la démoniste, quelque peu effrayée. Elle était un peu plus âgée qu'Ildra. Ses cheveux étaient roux, quelques taches de rousseurs entouraient ses yeux bleus. Son regard trahissait une bienveillance, dominée par la peur à cet instant. Ildra sourit et dit:

"- Ne vous inquiètez pas, Mademoiselle, je ne vous ferai aucun mal. Je me présente, Marquise Ildra de Beaufort.
- En... Enchantée, dit la jeune femme en hésitant. Je... Je m'appelle Elisabeth, je suis prêtresse.
- J'avais cru entendre oui, sourit la démoniste.
- Euh... Est-ce que vous habitez au quartier des Mages, à côté du Solitaire Bleu?
- Euh... oui, pourquoi?
- Je... je suis votre... euh... nouvelle voisine, j'ai emménagé il n'y a pas longtemps.
- Ah? J'espère que mes démons ne vous embêtent pas.
- Non, non, ne vous inquiètez pas, j'ai trouvé ça étrange au début, mais on s'y fait.
- Hé hé... En tout cas, n'hésitez pas, si vous avez besoin de quelque chose, venez à la maison, si je suis absente, Bronlith sera là.
- Ah... bien...
- Si vous savez pas quoi faire ce soir, venez manger à la maison, ça nous permettra de faire connaissance.
- Très bien, je serai là.
- Parfait. Excusez-moi, je vais retourner à la maison. A ce soir.
- A ce soir, et merci pour l'aide.
- Pas de soucis."

S'approchant du cadavre du défias, elle chantonna:

"Défias, t'es mort
T'as parlé
T'as parlé
Un peu vite"

Puis elle retourna en direction de Hurlevent.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Endherion le Dim 20 Juil 2008, 20:30

"Défias, t'es mort,
T'as parlé
T'as parlé
Un peu fort."

Wink

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Jackham le Lun 21 Juil 2008, 00:32

"Menier tu dors,
ton moulin
ton moulin
va trop viteuh"

(sont les vraies paroles... à peu de choses près :p)
avatar
Jackham


Feuille de personnage
Guilde: La Voile de Brume

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Lun 21 Juil 2008, 16:41

Ah, je me disais bien que je me trompais quelque part, l'air me disait quelque chose mais les paroles... bah elles sonnaient bizarres... La prochaine fois, je saurai (:p)
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 01 Aoû 2008, 16:10

(regardez ça ^^ et j'ai pas tout mis en plus ^^

http://forums.wow-europe.com/thread.html?topicId=5226033085&sid=2 )
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Mer 20 Aoû 2008, 18:23

Une fin d'après midi (le 18/08/2008 :p), à Raz de Néant, Ildra avait fait appel à des personnes qu'elle connaissait... Enfin elle n'en connaissait qu'une, Karélia, une mage humaine, qui avait appelé Arianne, une guerrière humaine et Suiken, un draenei chaman. La mission du jour: "The Wrath of the Lich (pas) King". Oui, une simple liche en fait: Nabérius était son nom.

Il était conseillé d'être trois pour le combattre, ils étaient quatre, c'était parfait. Ce qui intéressait Ildra était la récompense: Une belle robe d'apprenti du Kirin Tor.

Après avoir vaincu quelques esprits disjoints, quelques âmes et citoyens tourmentés dans la belle et gracieuse ville de Kirin Var, nos héros se retrouvèrent face à la liche. Quand celle-ci les aperçut, elle dit:

"- Bonjour nobles aventuriers!
- Euh... Bonjour, répondit Ildra. C'est vous Nabérius?
- Oui oui, c'est moi.
- Enchantée... On est là pour vous tuer.
- Comme tout le monde, dit la liche, comme résignée.
- Mais vous reviendrez après?
- Comme d'habitude oui...
- Bien, c'est le principal.
- Ah... Vous savez, il est dur notre métier de péhèneji...
- Ah c'est sûr oui, mais bon, il faut de tout pour faire un monde... ou plusieurs mondes, ça dépend. Mais j'avoue que pour rien au monde (encore un), je n'échangerais ma place contre la votre.
- J'imagine oui... Bon allez, qu'on en finisse hein!
- Avec plaisir!"

La liche attaqua. Le combat ne dura que quelques secondes, à quatre, ça va vite. Une fois tuée, nos aventuriers se dirigèrent vers le fantôme qui avait donné la quête à notre démoniste. Alors qu'elle était en train de lui parler, une lumière dorée l'envahit soudain. Ildra laissa éclater sa joie et se mit à danser, tandis que les autres l'applaudissaient chaleureusement.

"Soixante-dix, enfin! cria-t-elle. A moi le griffon, à moi Quel Danas pour les sousous dans la popoche!"

Puis soudain, elle s'assit:

"- Parce que les trotteurs, ça vole pas bien haut...
- Pardon? demanda Karélia
- Je suis fatiguée, si fatiguée... Mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire de ma journée?
- Je ne comprends pas là.
- Oh, ce n'est pas grave, j'avais déjà entendu ces phrases quelque part... je crois que c'est dans une chanson.
- ..."

Après quelques instants pendant lesquels Ildra alla faire ses emplètes chez le maître des démonistes et le maître des démons, celle-ci se retrouva devant le maître de vol de Shattrath. Il lui dit, avec son accent draenei d'aller voir les nains dans la vallée d'ombrelune pour apprendre à monter un griffon. Ce qu'elle fit sans hésiter... vous vous en doutez.

Arrivée sur place, elle se dirigea vers la naine qui apprenait aux aventuriers à monter un griffon.

"- Bonjour, dit Ildra en souriant.
- Bonjour, répondit la naine, je suis Ilsa Fulminebière, instructeur de monte.
- Enchantée, Ildra de Beaufort, Marquise et démoniste. J'aimerais apprendre à monter un griffon.
- Bien bien... ça vous fera... huit cent pièces d'or s'il vous plaît.
- Ah... dit Ildra en souriant jaune... ça tombe bien, ça commençait à peser lourd toutes ces pièces."

Et la démoniste commença à compter. Puis ayant la somme requise, elle paya Ilsa qui lui apprit donc le secret du pilotage de griffon.

"- Pour la leçon suivante, pour pouvoir monter une monture volante rapide, ça sera cinq mille pièces d'or.
- Ah oui... quand même. Bah, on va attendre un peu alors.
- Bien, pour vous acheter un griffon, alles voir Brunn Flammebarbe là bas.
- Ah très bien, merci. Bonne journée."

Elle alla donc voir Brunn, pour lui acheter un griffon. Celui-ci l'emmena dans l'écurie... si ça s'appelle comme ça, pour qu'elle puisse choisir entre un griffon neigeux, un griffon doré ou un griffon d'ébène.

"- C'est en promotion en ce moment, dit le nain. cent pièces d'or le griffon.
- Ah, c'est bien ça, je tombe au bon moment. Et sans promotion, ils sont à combien?
- Cent pièces d'or.
- Ah... *se gratte la tête*
- Vous choisissez lequel?
- Euh... je vais prendre le noir.
- Le griffon d'ébène, très bon choix Madame."

Ildra paya le nain et partit faire un tour sur le dos de son griffon... Je vous laisse imaginer le bonheur qu'elle éprouvait à ce moment là.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 17 Oct 2008, 16:54

Une nuit, au repaire de Magthéridon, celui-ci était assis, allez savoir comment, en compagnie de Kazzak et d'Ildra. Ils discutaient depuis un bon moment déjà.

"- Où en est le conseil? demanda Kazzak.
- Aucune idée, depuis plusieurs mois, rien, aucune nouvelle, je ne sais pas ce que sont devenus les autres.
- Etrange tout cela, marmonna le seigneur des Abîmes.
- Oui, de temps en temps, je croise une humaine mais je n'ose pas lui en parler.
- Il ne faut pas que le conseil tombe en désuétude, dit Kazzak. S'il le faut, reprenez le en main.
- Oui, je comprends. Vous savez, sourit la démoniste, je pense que nous n'avons pas besoin de faire grand chose.
- Comment ça?
- Différents clans et ordres se tapent dessus. Dans l'alliance, il existe une guilde de fanatique, la Mortelle Onction.
- Hum... oui, nous les connaissons, murmura Magthéridon, nous avons déjà eux affaire à eux.
- Ils ont un nouveau primat, qui attaquera Fossoyeuse jusqu'à ce que tous les morts ne marchent plus.
- Des fanatiques de la lumière, et dangereux, dit le Seigneur Funeste.
- Sous quel prétexte attaquent-ils ces morts-vivants? demanda l'autre démon.
- Ils n'ont pas lieu d'être pour eux, ils ne valent pas mieux que le Fléau. Contrairement aux Justes.
- Les Justes?
- Oui, la Ligue des Justes, il y a quelques temps, attaquaient aussi les réprouvés, parce que la Dame Noire, d'après eux, prépare une nouvelle peste, une arme contre le Fléau... et les vivants.
- Une nouvelle peste. Hum... Intéressant. Cela pourrait nous être utile, sourit Kazzak. Il faut empêcher ces Justes, si cela est vrai.
- Les deux chefs sont morts.
- Bien.
- Et la Mortelle Onction? demanda Ildra. Doit-on les en empêcher? ou tenter...
- Non, sourit Magthéridon, les laisser faire, ils s'affaibliront, comme ils affaibliront leurs ennemis, c'est ce qu'il nous faut. Le temps venu, nous nous emparerons de l'arme des réprouvés... Mais... J'y pense, n'a-t-elle pas un démon comme allié?
- Varimathras, gronda Kazzak, le plus couard des Seigneur de l'Effroi.
- Ou le plus malin, sourit l'autre en faisant un clin d'oeil."

Un court silence régna, puis les deux démons éclatèrent de rire. Après un moment, Kazzak s'adressa à Ildra:

"- Démoniste, essayez de voir si vous ne pouvez pas prendre des nouvelles du conseil, ou si vous le pouvez, reprenez le en main.
- Bien, je verrai où ça en est.
- Bien... très bien. Nous allons réfléchir à ce que vous nous avez dit à propos de ces réprouvés."

[hrp et oui, cette fois, y a pas d'humour, je me suis permis de faire intervenir des wb, parce que je le vaux bien... et toc ^^ /hrp]
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Iskalla le Sam 18 Oct 2008, 19:08

( juste envie de dire: "Encore !" et bravo pour ton imagination ! )
avatar
Iskalla

Personnages Joués : :)

Feuille de personnage
Guilde: clan Ours Noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Sam 15 Nov 2008, 12:23

Un matin, au fin fond ce qui ressemblait à des catacombes, Ildra était assise à même le sol, deux feuilles de parchemins devant elle. Sur l'une était écrit Toundra Boréenne et sur l'autre Fjord Hurlant. Il était temps pour elle d'aller en Norfendre. Elle commença une formule magique complexe et dangereuse. Se concentrant sur les deux parchemins, elle marmonna:

"Plouf Plouf
Am stram gram
Pic et pic et colégram
Bourre et bourre et ratatam
Am stram gram pic dam
A trois ce sera pas toi
Un deux Trois
Pschit!"

Puis elle se releva: "Fjord Hurlant, qu'il en soit ainsi."

Elle partit donc en direction de Menethil pour prendre le bateau. Elle remonta d'abord à la surface et se dirigea vers le quartier des Nains. Sur les canaux, elle vit une femme passer, en armure noire, un casque ne laissant paraître que ses yeux d'un bleu glacé. Les gardes lui balançaient des fruits pourris, mais la femme n'avait pas l'air d'en tenir compte, elle continuait sa route vers le donjon. Ildra s'arrêta pour observer cette femme puis continua sa route.

Plus tard, la démoniste arrivait en vue du Fjord Hurlant, elle fut impressionnée par ce paysage apparement tranquille, mais elle savait qu'elle aurait quelques difficultés, que le danger était grand.

Mais revenons à cette femme croisée par notre héroïne. Pourquoi elle? Bah... parce que... voilà!

Quelques heures plus tard, on pouvait la retrouver dans une nécropole, recroquevillée dans un coin, son casque posé à côté d'elle, son épée contre le mur. Plus de voix dans la tête. toutes ces années à entendre Nerzul puis Arthas, et maintenant, plus rien. Sans comprendre pourquoi, elle avait été libérée de son emprise. Elle se sentait perdue, sans guide. Ces gardes de cette ville, Hurlevent, lui avaient lancé des fruits pourris, lui avaient craché dessus. Ce n'est pas tout de suite qu'elle remettra les pieds dans cette ville, ni dans aucune ville de cette alliance qu'elle ne connaissait pas.

Elle souvenait d'avoir marmonné pendant longtemps et sans cesse, se tenant comme elle se tenait là: "Telle est la volonté du Roi Liche, et j'exécuterai Sa volonté." Mais plus maintenant, elle ressentait un grand vide dans sa tête, elle se sentait seule. On lui avait parlé d'un autre continent, L'Outreterre, bastion de la Légion Ardente, c'est là qu'elle se rendrait, seule. Elle n'osait pas retourner en Norfendre... pas tout de suite.

"- Yo! dit une voix
- Mmh? demanda la femme en regardant autour d'elle.
- Tu m'entends?
- Oui, mais où es-tu?
- Juste à côté, chevalier. Les voix dans ta tête te manquent? Je suis là pour combler ce manque.
- Mais qui es-tu?
- Ton épée: Frostfrog.
- Pas terrible comme nom.
- C'est bon hein, je l'ai pas choisit.
- Peut-être bien oui. Que me veux-tu?
- Je serai là pour t'accompagner. Quand est-ce qu'on va tuer des gens?
- Bientôt, bientôt. Je dois prouver ma loyauté à cette... Alliance.
- Tu dois? Non, tu es libre Alystera de Beaufort, tu es libre de faire ce que tu veux. Ton allégeance ne va à personne d'autre qu'à toi même.
- Mmh... oui, peut-être, mais difficile de sentir libre après des années d'esclavage.
- Certes, certes, mais on s'habitue bien vite à la liberté. Et qui sait, peut-être retrouveras-tu de vieilles connaissances.
- De vieilles connaissances? Mathilde est morte... et Kathlyn... Le Comté n'existe plus... elle doit être morte aussi.
- Nous verrons bien. Mais pour l'instant, tu dois gagner en puissance. Toi et les autres chevaliers serez acceptés par l'Alliance.
- Peut-être oui, mais est-ce que je les accepterai moi?
- C'est une autre histoire, je te le concède. Mais rien ne sert de rester prostée là, sans rien faire. J'ai besoin de sang.
- Moi aussi, allons-y.
- Hé hé, c'est parti."

Ainsi, le chevalier de la Mort s'appelant Alystera partit pour l'Outreterre, tandis qu'Ildra commençait à défendre Valgarde.

[hrp bon, pas passé comme prévu, parce que j'ai eu la flemme d'écrire la suite d'Histoires de Famille :p /hrp]
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un nouveau locataire

Message  Zagethia le Jeu 05 Fév 2009, 17:18

Un soir, dans un salon. Tout le mobilier avait été repoussé laissant un espace assez grand. Un cercle avait été tracé sur un linge noir. Au milieu de ce cercle se tenait une jeune femme, toute vêtue de noir, une capuche de la même couleur cachant la moitié de son visage. Sur la ligne du cercle se tenait quatre démons. Au nord se tenait un diablotin, au sud un marcheur du vide, à l'ouest une succube et à l'est un chien infernal. Des bougies allumées étaient disposées un peu partout sur le cercle, en dehors et dedans aussi.La jeune humaine était concentrée sur un grand grimmoire posé devant elle.

Les démons se regardaient, visiblement ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient là. LE marcheur du vide osa rompre le silence:

"- Ma...
- Tes bracelets toi, dans ce genre de situation, on ne dit pas mon nom ou quoi que ce soit.
- Ah euh... d'accord, mais on fait quoi là?
- On va faire une invocation... On va invoquer un puissant démon... J'ai besoin d'aide pour les missions dans le Nord...
- Mais... coupa le diablotin, il *désigne le marcheur* ne te suffit pas?
- Si mais j'ai besoin de plus de puissance.
- D'où le cercle, murmura la succube... et les bougies.
- Non, les bougies, c'est pour décorer et pour m'éclairer... Sinon, je vois que dalle.
- Ah.. euh... d'accord, reprit la succube. Tu sais, tu étudies la démonologie, tu peux avoir un gangregarde... C'est grand, c'est solide, ça tape, c'est efficace.
- Je ne veux pas de gangregarde... là, on va invoquer... Mor'Dhok l'écrabouilleur. C'est écrit que c'est un puissant démon ravageant tout sur son passage. Aucune de ses victimes ne survit, sauf une pour qu'elle raconte la cruauté et la puissance dont il fait preuve... C'est ce que je veux. Et quand je vous ferai signe vous répéterez avec moi: "Mor'Dhok l'Ecrabouilleur, Maintenant est ton heure." Compris?
- Ah... euh oui, dit le marcheur quelque peu déçu... Bien... Comme vous voudrez. et lui *désigne le chien infernal*, il peut pas parler..."
- Pas besoin lui, il n'est là que pour faciliter les transflux vecto-convectionnels des courants neutrospasmiques de sulfate aminé.
- Pardon? demanda la succube, ça veut dire quoi?
- Rien du tout, j'avais juste envie de le dire.
- Ah... dirent les trois démons qui pouvaient parler.
- Maintenant taisez-vous, je dois me concentrer."

Le silence régna à nouveau dans la pièce. La démoniste commença à murmurer des mots en dodelinant de la tête. Elle semblait entrer en transe. Puis plus fort, elle récita:

"Du Nord *désigne le diablotin*
Du Sud *désigne le marcheur du vide*
De l'Ouest *désigne la succube*
Et de l'Est *désigne le chien infernal*
Je t'ordonne de venir
Toi, Terreur des mortels.
Mor'Dhok l'Ecrabouilleur
Maintenant est ton heure."

Elle leva la main et tous répétèrent lentement, et sinistrement devrais-je dire ce que la démoniste leur avait dit. Au bout de quelques minutes alors que l'intensité avait augmenté et qu'elle était à son paroxysme, une lumière verdâtre éclaira la pièce et le centre du cercle et une forme apparut, indistincte au départ, puis un cri retentit:

" Rlrlrlrlrlrlrlrlrlrlrlrlrlrlrl !!!!!!"

Puis la lumière disparut. Au centre du cercle, avec la démoniste, se tenait un murloc blanc avec des taches mauves, jaunes, vertes, enfin pas mal de couleurs quoi... Ses yeux étaient fermés. La démoniste regarda le murloc surprise puis à nouveau son grimmoire. Elle murmura:

" C'est quoi ce truc? J'ai rien loupé, j'ai tout préparé comme il fallait... Je comprends pas... Qu'est-ce qui a foiré?"

Le murloc ouvrit les yeux, regarda tour à tour les occupants de la pièce et ouvrit la bouche. Et surprise, il pouvait parler, et il avait une voix grave:

"- Bonsoir... dit-il. On m'a appelé?
- Euh... dit la démoniste, je pense qu'il a dû y avoir une erreur... On cherchait à invoquer Mor'Dhok l'Ecrabouilleur.
- Je... Je suis Mor'Dhok l'Ecrabouilleur, dit le murloc en baissant la tête, tel un vieux sage, on me connaît aussi sous le nom de Mor'Dhok le Murloc.
- C'est un démon que je voulais... C'est ce qui est écrit dans le livre là...
- Ah, mais faut pas toujours croire ce qu'il y dans les livres, je ne suis pas un démon mais un murloc.
- Je vois ça oui, Et l'Ecrabouilleur, ça vient d'où?
- Bah en fait, ce surnom est venu à cause de la pêche... au lieu d'attraper les poissons et les coquillages comme il fallait... bah je les écrabouillais..."

La démoniste tomba à genou et retira sa capuche. Puis elle dit:
"- Bon, c'est mort. Bronlith, ouvre les rideaux s'il te plaît. Abalop, fais un feu... et remettez tout en ordre... Graz'zazt, prépare à manger veux-tu?
- Bien Marquise, dirent les démons qui s'exécutèrent."

La démoniste alla s'asseoir dans un fauteuil, le murloc la suivit et la regarda:

"- Je comprends votre déception, Marquise... hum... comment?
- Marquise Ildra de Beaufort, démoniste et spécialisée en invocations foireuses.
- Ne dites pas ça, vous êtes puissante, je le sens. Ne vous laissez pas envahir par le doute ou la colère, vous risqueriez de tomber dans le côté obscure.
- Dans le côté obscure? De quoi?
- De rien, le côté obscure tout court.
- Marquise... Je rajoute un couvert?"

Ildra se retourna vers son marcheur du vide habillé de son éternel tablier, tenant un gigot dans une main, et un couteau dans l'autre, puis lui fit un signe affirmatif.

Et oui, maintenant, il y avait un nouveau locataire chez la Marquise.


Dernière édition par Ildra le Jeu 05 Fév 2009, 20:51, édité 1 fois
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Prozelia le Jeu 05 Fév 2009, 19:32

(toujours aussi plaisant)
avatar
Prozelia

Personnages Joués : changeante

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Zagethia le Ven 05 Fév 2010, 16:26

[hrp Un an jour pour jour que j'avais pas écrit un truc pour Ildra /hrp]


Un soir, dans les Pics Foudroyés. Une enceinte fortifiée, une seule entrée fermée par une lourde porte et deux herses, une montante, une descendante: Techno-Fort. A l'intérieur des cavernes du Fort, les habitations des ingénieurs, gardes et autres personnels. Dans l'antichambre d'appartements, deux jeunes femmes étaient assises chacune à une table, triant et travaillant sur des dossiers. Sur chaque bureau, un gnomophone dernier cri. L'un de ces gnomophone se mit soudain à sonner. Sans tiquer, l'une des femmes décrocha:

"Techno-Fort, bureau de la Marquise de Beaufort bonsoir *silence* Que puis-je pour vous? *scylence... hum silence* Oui, je vais voir si elle est disponible, veuillez patienter s'il vous plaît."

Dans le bureau à côté, le gnomophone se mit à sonner. La démoniste Ildra décrocha à son tour et après un court silence, elle dit: "Bien, passez le moi sur la deux."

Avant de passer à la conversation gnomophonique en elle-même, je dois préciser qu'Ildra n'est pas seule. Non, dans son bureau, ses compagnons démoniaques ont chacun une place, une sorte de bureau aussi, ils travaillent eux aussi. Ce n'est pas toujours facile de gérer un complexe techno-arcanique tel que le Fort. La cousine d'Ildra, Alystera, s'occupe surtout de la sécurité du Fort, bien que la dernière grosse attaque s'est faite en son absence, elle gisait au fond d'un ravin avec son dragon. C'est ainsi que nous trouvons dans ce bureau Abalop, diablotin spé allumage de cheminée, Graz'zazt, marcheur du vide spé cuisine qui pourrait éventuellement concurrencer un certain Capitaine Do'Ilishar, Bronlith, une succube spé lecture de potins en tout genre, Jhaaphom, chien infernal spé farniente, ainsi que depuis quelques temps, Eraknash, gangregarde spé curage d'ongle et travaux ménagers qui s'entendrait bien (d'après les rumeurs) avec le gangregarde d'un elfe de sang bien connu de Silvermoon. Mais trêve de digression, revenons à notre conversation gnomophonique.

"A l'eau? *silence* Oui... que me voulez-vous? *Six lances* Que je me présente? Attendez, vous m'appelez et vous savez pas qui je suis? *Si Lens* Bien, je suis Dra... Ildra, Marquise de Beaufort, et vous? *silence puis interrompant certainement son interlocuteur* Comte de la tronchenbiais!"

Pendant ce temps, les démons avaient repris leurs chamailleries ancestrales. Pour ceux qui connaissent un peu la maison, on sait qu'il y a quelques tensions entre le diablotin et la succube, et les deux avaient repris leurs hostilités. Ildra voyant cela envoya son interlocuteur se faciliter le transit intestinal, et se levant brusquement, elle prit le premier objet sous la main, à savoir une bouteille d'encre et le leur jeta à la figure, et elle gronda:
"- Vous allez vous aimer les uns les autres bordel de merde?
- Mais c'est elle, geignit abalop, elle me doit trente pièces d'or, elle a perdu son pari.
- Eraknash n'a pas cassé son ongle, c'est moi qui ai gagné, rétorqua la succube.
- Arrêtez vous deux, ou je vous fous à poil dehors."

Les deux démons s'arrêtèrent, interloqués. La démoniste sortit une bourse et la jeta vers le diablotin:

"Tiens, voilà tes trentes péhos."

Puis, se tournant vers les autres, elle demanda:

"- Bon, on en est où de la cérémonie?
- Elle est bientôt finie, Marquise, dit Graz'zazt. Il ne manque que quelques détails.
- Bien bien, et en plus, Alystera sera en forme pour la présider."

Elle se retourna pour retourner à son bureau, et les démons en profitèrent pour se jeter des regards entendus. Quelqu'un frappa à la porte et sans attendre de réponse, elle s'ouvrit, découvrant une grande femme aux cheveux blancs attachés en queue de cheval et aux yeux de givre. Abalop se redressa et cria: "Gaaaaaarde à vous !!!" Et de concert tous les démons se levèrent et saluèrent la nouvelle venue. Celle-ci leva les yeux au plafond en soupirant. Ildra de son côté se passa la main sur le visage, honteuse.

"- Bonsoir tout le monde, dit la femme. Question comme ça, on a préparé une chambre pour la gnome ingénieure?
- Euh... oui je pense, dit Ildra, Eraknash?
- Ouiii, la chambre est prête à recevoir son hôtesse, dit le gangregarde en se regardant les ongles. Elle aura un petit nid douillet, je l'ai préparé moi-même avec amour et volupté.
- Ah, dit la femme en interrogeant Ildra du regard."

Celle-ci lui fit signe que tout devait être parfait. On pouvait se fier à Eraknash. Femme... enfin gangregarde de ménage parfait, il pouvait apparaître étrangement vêtu, avec un plumeau à la main, et un tablier blanc sur son armure. C'était tout le paradoxe de ce démon, perfectionniste dans les moindres détails de ses tâches ménagères, c'est sans détail qu'il écrasait le crâne de ses adversaires... même s'il faisait attention à ne pas se casser d'ongle... très important les ongles. Après un court silence, Ildra dit:

"- Dis Alystera...
- Alystera, répondit la femme.
- Euh oui mais non. Mais dis... hum éclaires moi, elle vient comment la gnome?
- Je vais la chercher au manoir et avec Jarmore, on l'amène ici, elle n'a pas beaucoup de bagages, on aura tout ce dont elle aura besoin pour travailler. Elle ramène juste ses plans.
- Bien... très bien."

Chacun termina ses dossiers en court puis ils allèrent manger. Le diablotin comptait ses pièces. Il manquait vingt pièces de cuivre... Ildra l'avait roulé.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ildra de Beaufort - Marquise et démoniste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum