Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 03:09

Plusieurs situations ig récentes, ainsi que des discussions lues ici font travailler mes neurones : réflexions, interrogations, incompréhension... j'en arrive plus à dormir ^^ Du coup j'aimerais donc bien avoir l'avis d'autres joueurs, notamment ceux d'ici parce que tout ça remet pas mal en question ma façon de rp et de penser le roleplay. Je ne sais plus quoi penser.

Alors, quelle place pour :
-Le rôliste de passage, pas celui qui vient sur wow 1 fois tous les 3 mois, mais celui qui n'est pas guildé, ne vient pas forcément ici, ne lit pas toujours les nouveautés concernant les guildes rp, leurs events, leur qg, ni ne les considère à 100% du fait que ça change pas mal tout ça.

-Le rp "décalé", pas le rp "je suis un loup-garou-vampire-radioactif" mais celui tout simplement pas "classique". Y'a-t-il un rp classique ? J'en ai eu l'impression. Je suis venue au rp via les jdr papiers, assez diversifiés, c'est peut-être une mauvaise influence quand ensuite on rp sur wow, mais suite à cette expérience, je vois le rp comme le fait d'incarner un personnage, ne plus être un joueur mais être un perso donné dans un bg donné, sans trucs en références à la vie "réelle" à moins qu'ils ne soient en commun dans les 2 (le fait de dormir, manger, aimer la salade...). C'est donc pas forcément se prendre pour des chevaliers et des princesses de la Renaissance ("messire et damoiselles..."). Pourtant je me retrouve parfois confrontée à du rp aussi sclérosé que la vie réelle, où on considère que seul un rp "sérieux" (meutres, intrigues, 1er degré) est envisageable, où on n'est "pas rp" si on dort sur le pavé, où on n'a pas le droit d'être bourré, où on ne nous laisse pas le temps d'expliquer un fait un peu "décalé" qui peut très bien se justifier rp parlant parce que, à 1ère vue, c'est pas assez "classique". Et pourtant, marcher au lieu de courir en ville n'est pas plus une assurance de rp que l'inverse n'est une assurance de joueur hrp Wink Alors oui, c'est du à pas mal de joueurs hrp certes, mais quand même. Au début j'avais d'ailleurs des persos plutôt "sérieux" pour un rp "classique", mais vu que je m'en lassais, j'ai choisi d'incarner récemment un personnage "simple d'esprit" (tjrs sans hrp hein, ni incohérences, juste un perso... simplet, bête). Ô combien n'imaginais-je pas les ennuis qui s'en suivraient...^^

Pourquoi je me pose cette question ? Ben, depuis les débuts de ce serveur, j'ai toujours rp comme ça, en interaction avec d'autres rôlistes au fil des rues, des rencontres, comme d'autres amis qui font ça depuis le début du jeu. Mais récemment, et c'est nouveau (pt-ê à cause de ce perso simplet) j'ai eu pas mal d'interactions très curieuses, souvent hrp de la part de rôlistes pourtant, et qui m'amènent à reconsidérer tout ça. Beaucoup de choses sont affirmées catégoriquement, lesquelles sont vraies, sont à nuancer ? Qu'en pense la "majorité" des rôlistes ?

Comme je suis la reine des pavés (oui en cas d'insurrection urbaine, venez me voir), je vais illustrer ça (si c'est pas clair) dans le post suivant.

edit pour corriger les fautes parce que les messages de 3-5h du mat, ça fait peur Shocked


Dernière édition par Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 14:07, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 03:31

Je pense à 3 situations en particulier survenues ces derniers temps, qui m'ont marquées, elles sont plus ou moins joyeuses ou courtoises, mais reste très intéressantes à mes yeux (merci donc aux concernés, même aux messants) car elles abordent plein de points qui ne m'ont jamais posé problème jusque là.

- La 1ère situation : la traditionnelle "haine" entre nains et elfes.
Le perso était en train de s'étonner (simple d'esprit) devant un nain, il n'en avait encore jamais vu en vrai et s'émerveillait. S'en est suivi une discussion avec un autre joueur s'interrogeant sur le rp de la chose, car les elfes n'aiment pas les nains, c'est bien connu. J'ai été assez étonnée vu que la mésentente n'est pas aussi ferme que dans le monde de Tolkien, je pensais aussi que c'était un rejet culturel et non génétique, et qu'ainsi un personnage un peu "pas fini" ne réagirait pas comme l'ensemble de sa communauté. Mais dans une plus large mesure, je trouve ça intéressant que des alliances un peu "inhabituelles" surviennent, voir un elfe et un nain travailler ensemble, c'est surprenant mais peut être enrichissant rp parlant, je trouverai ça dommage d'encore scléroser et cloisonner le rp à des règles faisant des joueurs des clones. Pas de là à faire du n'importe quoi, mais à partir du moment où il y a une bonne justification rp parlant derrière, pourquoi pas ? Ou euh non, c'est vraiment mal vu ?

- 2ème situation : Tenue pour rp versus tenue de combat.
J'ai eu plusieurs fois ces derniers mois (parce que vu que je rp avec tout le monde, il m'arrive de lancer en rp des joueurs qui venaient pour pve) des remarques "vos tenues sont pas rp" / "c'est quoi cette tenue Oo" etc. J'ai lu par ici des débats entre coexistence possible ou non entre rp et pve. Personnellement, je fais coexister les 2. Je considère que les pnj me demandent de l'aide, que j'accepte ou non et que je suis un peu une aventurière (Bobette Moranette). Je trouve tout à fait normal du coup de croiser, dans les lieux de repos et de passage comme les villes, des aventuriers qui n'ont pas encore eu le temps de se changer. Alors ça surprend sûrement les personnes full rp sans pve, bien "mieux" habillée, mais être en tenue pve n'a jamais semblé pour moi empêcher d'avoir un langage et un comportement rp, ça pouvait même être pris en compte (être pressé car on va à l'aventure, ou être harassé car on en revient etc.). Si je m'interroge c'est que j'ai vraiment bcp entendu cette remarque sur ce serveur, parfois ça s'arrangeait bien (car on me laissait le temps de rp "Pfffiou oui ma tunique est poussiéreuse, je reviens d'un combat blablabla"), parfois j'avais pas le droit de réponse ("bouh, t'as rien à dire t'es même pas en robe de perspicacité :p"). Est-ce vraiment préférable d'avoir toujours sur soi son set "rp des ville, rp des champs" sur ce serveur ? Qu'en pense la "majorité" des rôlistes ? (moi ça me dérange pas, enfin à part pour la place dans les sacs mais sinon... si ça peut améliorer les choses...).


Dernière édition par Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 12:01, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 04:16

(tenchion, gros pavé)
-3ème situation, la plus délicate mais la plus riche à mon sens, qui a principalement abordé les questions de l'occupation des lieux, du comportement et des cohérences/incohérences face à ça, et plus généralement des "règles" du rp.

Non je ne débarque pas sur ce serveur mais parfois j'ai l'impression d'y débarquer, sans doute parce que le défaut du rp en tant que passagers et non embarqués dans une guilde, est de rater les lois et traditions engendrées par les communautés rp. Mais je connais tellement de rôlistes comme moi, et j'en croise encore et toujours, que je me demande vraiment s'il y a une majorité qui va dans un sens ou dans un autre ? Je m'interroge franchement car j'y ai cru ce soir quand on me l'a dit. Et je me suis dit "oh ma cocotte, tu t'fais vieille, voilà la relève rp, les règles c'est plus juste un arrangement, c'est du dur de dur va falloir te réveiller".

Oui parce que comme expliqué ailleurs, j'ai conscience que pour simplifier et aider les joueurs à rp, bcp de règles sont instaurées (et donc lieux occupés par des guildes etc.) Je ne m'oppose pas à ça, je pourrais, après tout ce n'est pas une loi "officielle" et n'importe qui peut dire ce qu'il veut, imposer ce qu'il veut et on s'en sort plus. Mais par souci de bon sens et logique pratique, je considère ce que font les autres rôlistes organisés (d'où ma présence ici aussi !). Wow n'est pas un jeu très rp, chacun s'arrange à sa manière pour la cohérence, je fais de même, entre le bg et les joueurs. Un endroit occupé avec event je le considère comme occupé. Sans event, quand y'a personne dedans et qd je ne compte rien clamer mais juste me poser 30 sec pour discuter, j'y vais. C'est un compromis qui me va et qui jusqu'à présent, marchait bien avec d'autres joueurs. Si besoin pour une auberge occupée, quand elle ne l'est pas j'imagine qu'il y a un service minimum ou qch dans le genre (je faisais ça au solitaire bleu).

Tant que je ne dérange personne évidemment, rp parlant ! Je viens donc me tenir au courant des lieux pris ici, mais j'avoue que je ne lis pas tout non plus et qu'il faut bien savoir que certaines guildes occupent un lieu puis disparaissent à jamais sans qu'on le sache tout de suite, c'est pas toujours évident de s'y retrouver. D'où mon choix : occupés ig = occupés, pas occupés = soit fermé, soit à vide suivant les besoins du bord.

Donc voilà, pour résumer brièvement la situation parce que comme dit Klenval, je reste dans le vague et on pige pas trop, je faisais du rp de rue, bon, je trouvais ça moins rp (c'est un comble que tout soit parti de là ^^) de rester debout dans la rue comme des piquets alors que je retrouvais une "vielle bonne copine" (rp parlant), justement harassée par ses récents combats. On était, par hasard (pas de bol) à 2 pas d'une taverne accueillante. Ni une ni deux, je propose rp au joueur d'aller se vider une chopine au chaud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  The Sbire / Scarvey le Sam 11 Juil 2009, 04:19

Elle ne dort jamais ! *en mode lecture*

----
Ca y'est, j'ai tout lu. Alors... bon il est tard mais je vais donner mon point de vue. Déjà, on s'est croisé tout à l'heure, je jouais le directeur Jack Swarden en mode "Génie de la Lampe", un de ses costumes favoris. Visiblement je suis parti peu avant la situation qui t'a poussé à poster tes interrogations.

1- Le traditionnel ?
Pour moi, tout ce qui est générateur de rp, de jeu, que ce soit cliché ou pas, conventionnel ou pas, est bon à prendre tant qu'il permet une ouverture intéressante : c'est à dire un partage de l'imaginaire entre les joueurs. Que l'un ne subisse pas l'autre, que les interactions se fassent, cohérentes et naturelles (classiques ou héroïques). Aussi aucune règle à ce sujet concernant l'animosité entre nains et elfes. Le seul intérêt reste l'amusement des deux parties à jouer cette animosité ou au contraire la complicité.

2- Les tenues ?
Pareil, pourquoi se limiter. Tous les objets fournis dans le jeu, je les considère en rp. En réalité je considère tout objet généré par une emote, même sans présence gameplay, comme rp. C'est de la littérature. C'est toujours le même débat : si c'est utilisé intelligemment et que ça génère du jeu, pourquoi s'en priver ? Donc des rolistes en T8, oui.

3- Les lieux !
Alors là, c'est un arrangement entre les joueurs. Il est évident qu'aucun endroit n'appartient exclusivement à un groupe. Si ce groupe l'occupe quotidiennement, la légitimité, il finit par l'obtenir des autres joueurs qui viennent régulièrement à cet endroit. Mais dès lors que l'animation de l'endroit n'est plus, le lieu redevient vide et donc utilisable sans avoir à justifier quoique ce soit. Le cas de tout à l'heure, taverne vide, ce n'est plus le Tord Boyaux. Rien n'empêche le "housing" rp. Le Gang des Citrouille a longtemps squatté le bateau marchand au Port de Hurlevent. On avait régulièrement des visites nocturnes, on ne les envoyait pas balader, on les considérait dans un autre bateau. AUcun lieu n'appartient à personne. C'est juste une question de bon sens entre les joueurs. Si on voit une taverne tenue par 10 pj's avec des clients, on va pas faire un caprice et dire "ah non, là maintenant je veux que ce soit une fabrique de mouchoir" ou alors on considère l'endroit instancié si vraiment tous les éléments de cohérence voulaient que ce soit cet endroit là, à cette heure là.

Enfin bref. Tu l'auras compris. Mon point de vue c'est : Tout ce qui est générateur de rp, lié à l'imaginaire des joueurs, est bon à prendre. Et en celà, je me limite le moins possible, ni dans les lieux, ni dans les tenues, ni dans les rapports "traditionnels". En gros, chacun est libre de partager son univers au travers un personnage qu'il aura conçu dans son ensemble, tant qu'il respecte la cohérence et qu'il génère des interactions.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 05:06

(Attends t'as pas tout lu ! Dernier pavé, ça n'arrivera plus promis. Au moins on saura que les réponses aux question posées viennent des courageux lecteurs ^^ Que veux-tu, cette histoire m'empêche de dormir ^^ !!)

Avec la situation 3 s'en est suivi une discussion hrp avec des joueurs qui nous ont dit/expliqué qu'on ne pouvait pas se rendre dans le lieu qui était privé. Je ne pense pas qu'ils cherchaient la mouise, je pense qu'ils étaient de bonne foi. Nous mêmes ne nous en préoccupions pas au début car nous considérions le lieu pas encore occupé donc "en service minimum", voire on pensait qu'on ferait comme si on était pas là (on ne parlait quasiment plus, on voulait juste se poser, on a donc d'abord plaisanté hrp avant de comprendre qu'en fait c'était sérieux). Ce qui est intéressant c'est qu'il y avait 2 joueurs avec opinion commune, réactions très différentes, versus 2 joueurs avec opinion commune et réactions différentes (ouais, une discussion riche) Au cours de cette "discussion" (bon un peu des fois à sens unique, j'ai pas eu l'impression qu'on m'écoutait, chuis trop bavarde Sad) j'ai tenté d'expliquer mon point de vue en vain.

Je me demande du coup si ça peut encore exister, ce que j'ai expliqué avant concernant la considération des règles, ou si c'est déjà révolu ? On m'a dit (et redit) de venir ici consulter les "règles", mais je n'ai pas trouvé cette histoire d'occupation non-stop des lieux. On m'a dit également que si je ne respectais pas les règles je risquais (logique) de ne pas rp avec la majorité des joueurs rp ni avec les vrais rôlistes. Ce que je comprends bien, mais encore une fois c'est cette histoire de règles que je ne comprends pas, et même cette histoire de "vrais" rôlistes (ça fait un peu mal à entendre mais bon). J'ai dit que je pensais qu'il y avait différents rp, que les règles changent, mais on a pas eu l'air de trop me croire. Quelles règles uniques alors ? J'ai raté quelque chose et euh, je suis paumée.

Vous êtes vraiment en majorité à dire "rp classique, en tenue de ville, avec règle fixes" etc. ? scratch

Franchement, ce n'était pas facile à saisir car il y avait des incohérences (c'est pas le sujet mais je dis ça parce que sur le moment, je n'ai pas compris, quitte à être des "vrais rôlistes" pourquoi ne pas régler la situation en rp "pardon mesdames, c'est fermé !" ? ou si on a envie de taper "On va appeler la garde !" etc. C'est pour ma part ce que j'ai fait, tte seule d'ailleurs (pas cohérent encore côté rp/pas rp) "bon ça doit être fermé, y'a personne, allons-y etc." Pourquoi aussi lancer une discussion hrp mais ne pas m'écouter en retour quand je tentais d'expliquer ma méthode, y'a pas de raison... bref, pour le coup, honnêtement ça m'a perdue et me voilà là, insomniaque et perturbée. Je n'aurais pas les réponses à ça, je ne les cherche pas, j'explique juste l'état qui m'a poussée à faire ce sujet).

Il ne faut pas retenir que du mauvais de tout ça, au contraire ! Déjà tout le monde est pas tout blanc ou tout noir dans ces histoires, je rp pas tjrs avec des gens de bon caractère et vice-versa, moi-même je suis une sale nana sensible. Ensuite j'ai eu l'occasion d'écrire une chanson à mon poulet pour le rassurer car il a eu très peur, je ne l'aurais pas fait autrement, et enfin vos avis sur le rp "non-guildé et décalé" me permettront de moins commettre d'impairs.

Avec toutes ces aventures, pas que la dernière, je me sens hs, à la ramasse niveau rp... qu'est-ce que... enfin comment faites-vous votre rp par rapport aux "règles", chers KT-rpiens ? Y'a-t-il vraiment une majorité ? Une tenue correcte exigée ? Euh, dois-je rejoindre une guilde pour que "ça passe" ?

[NB : Bon si c'est vraiment incompréhensible, je joins la discussion de la situation 3, à titre d'illustration s'il vous plait, le malentendu en soit, on s'en fout, et qui a fait quoi pareil, ce n'est pas le lieu pour le régler, je me suis concentrée sur les points que ça a soulevé, on va pas abordé la courtoisie, la mauvaise foi ou la diplomatie non plus, c'est juste pour comprendre ce que ça a engendré comme réflexions, entre autre. C'est plus un bon exemple de ce que je croise souvent que l'élément unique et déclencheur, merci;) :
http://i85.servimg.com/u/f85/11/95/69/83/scre110.jpg
http://i85.servimg.com/u/f85/11/95/69/83/scre210.jpg
http://i85.servimg.com/u/f85/11/95/69/83/scre310.jpg
http://i85.servimg.com/u/f85/11/95/69/83/scre410.jpg
http://i85.servimg.com/u/f85/11/95/69/83/scre510.jpg
http://i85.servimg.com/u/f85/11/95/69/83/scre610.jpg


Dernière édition par Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 05:33, édité 5 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  The Sbire / Scarvey le Sam 11 Juil 2009, 05:14

Mais clairement ça me choque qu'on puisse penser que KT-RP est un forum qui génère des "règles" ! Non, ce forum est avant tout une communauté. Et la plupart des gens ici ne sont pas d'accord sur les principaux débats. KT-RP n'est donc pas un Codex des Lois RP, juste un lieu d'échange et de débats, comme celui-ci !

Y a pas à se référer à ce forum pour savoir si tel lieu appartient à tel gugus. C'est un outil qui permet de faciliter les échanges/concessions, mais absolument pas fondamental à la vie du rp. C'est plus simple de savoir que le Tord Boyaux gère sa taverne du lundi au jeudi (exemple bidon) et pouvoir éventuellement y chercher des interactions. Mais ça signifie pas que l'endroit leur appartient à 200%, même quand il est vide et fermé etc... de même pour le Navire des Citrouilles. Ou la Caserne des Gardes de Hurlevent. Je proteste énergiquement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  The Sbire / Scarvey le Sam 11 Juil 2009, 05:28

Les deux individus en question se sont appropriés cette légitimité d'imposer ce lieu privé. Personnellement je sais que c'est pas du tout la politique du patron, qui est un joueur qui n'aspire qu'à générer du jeu et des interactions. Ce comportement va à l'encontre de ma vision du rp et sans doute la majorité de ce forum appuiera ce point de vue. Au risque d'insister, KT-RP n'est pas un Livre de Règles. Y a pas de règles, juste des consensus entre joueurs.


Dernière édition par The Sbire / Scarvey le Sam 11 Juil 2009, 05:36, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 05:35

Non non s'il vous plaît, pas de règlement de compte Mad Cela ne mènera à rien de toute façon, chacun pense être dans son droit, ça ne peut que tourner en rond. Par contre, les avis de chacun sur ce rp un peu "différent" du classique, sur comment considérer les règles, tout ça, ça peut faire avancer le schmmilblik vers plus (ou moins !) de tolérance Wink

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  The Sbire / Scarvey le Sam 11 Juil 2009, 05:37

Je ne parle pas de règlement de compte évidemment, mais de débat Smile Mais puisqu'ils jurent sur KT-RP comme référence, ce serait normal qu'ils interviennent. C'est mon avis, sans vouloir troller ce sujet, ni créer de tension. On peut débattre sans animosité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Loendryl le Sam 11 Juil 2009, 07:03

Le "dialogue" (si on peut appeler ça ainsi) que tu as screené est assez terrifiant.

Personnellement, j'ai tendance à considérer que les règles ne sont applicables qu'auprès de ceux qui les acceptent, c'est à dire principalement à l'échelle de la guilde (dont les membres sont censés avoir lu et accepté la charte). Si un consensus se forme ensuite auprès d'autres personnes, tant mieux (ou pas, ça dépend des cas) mais ça ne donne pas pour autant le droit de les imposer à ceux qui les refusent, et ça ne fait pas d'eux des gens moins RP ou des sous-joueurs.

Le tout est de ne pas emmerder le monde délibérément: si je ne reconnais pas l'autorité que s'attribue la garde, je ne vais pas aller me planter sous leur nez pour voler le sac à main de mémé et tuer son teckel avant de leur dire d'aller se faire §*µ°. Idem pour l'occupation des lieux: si tu t'étais pointée sur place à un moment où l'endroit était animé pour y faire autre chose sans tenir compte de ce qui s'y passait déjà, les reproches que tu as subi auraient été nettement plus justifiés. Mais ça n'est pas le cas, et je ne vois pas trop en quoi tu dérangeais. Au contraire, même: je préfère largement voir deux rôlistes en train de papoter qu'une auberge vide. D'autant que les villes ne sont pas immenses, et le nombre de lieux occupables plutôt limité.

J'aimerais d'ailleurs savoir d'où ton interlocuteur sort que ce forum est représentatif de 80% du serveur. Même si c'était le cas (ce dont je doute) il est rare que quoi que ce soit y fasse l'unanimité, et donc fort douteux qu'il en émerge un jour des règles officielles du "bon" roleplay communément acceptées.

En ce qui concerne l'équipement de combat: il est principalement utilitaire, et alors? Quand je vois des ouvriers avec leurs casques de chantier sous le bras, leurs bottes de sécurité aux pattes et des outils à la ceinture prendre un pot au bistrot à côté de chez moi, je ne vais pas leur dire qu'ils ne sont pas RP. Pourtant, eux non plus ne sont pas en tenue "de ville". (Et accessoirement, le smoking me semble tout aussi incongru en dehors des jours de mariage ou de montée des marches à Cannes.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Varkh le Cherche-Guerre le Sam 11 Juil 2009, 07:27

Je parle en tant que joueur, et non en tant que modérateur.

Je suis totalement outré par ce qui s'est dit dans tes screens. Je n'insisterais pas plus, tout a été dit ou presque plus haut.

[Modo]Par contre, je félicite le fait que tu aies masqué les noms, ce qui démontre que ce post n'est en rien un règlement de comptes. Que tout le monde en prenne de la graine.[/modo]
avatar
Varkh le Cherche-Guerre

Personnages Joués : Mmh ? Grr.

Feuille de personnage
Guilde: Clan Noirsang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Khassim Al-Rakim le Sam 11 Juil 2009, 08:08

Loendryl a écrit: Quand je vois des ouvriers avec leurs casques de chantier sous le bras, leurs bottes de sécurité aux pattes et des outils à la ceinture prendre un pot au bistrot à côté de chez moi, je ne vais pas leur dire qu'ils ne sont pas RP.

J'ai imaginé la scène, ça m'a fait marrer Very Happy.
Sinon, sur le point précis de la rivalité elfe-nain...C'est ce que j'appellerai du RP Naheulbeuk, ça peut être marrant cinq minutes (Mais ça ne l'est pas, en fait, car les nains en question sont souvent méga relous), mais ça n'est pas vraiment cohérent avec le BG.
Ces deux peuples seraient en fait sûrement les meilleurs potes d'Azéroth au vu de leurs cultures et de leurs valeurs relativement proches, et si les humains ont ravi la première place dans leur coeur du fait des nombreuses batailles qu'ils ont mené ensemble, la relation elfe-nain est, au minimum, emplie de respect mutuel.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Loendryl le Sam 11 Juil 2009, 08:25

Entièrement d'accord! La rivalité elfe-nain est un truc directement sorti de chez Tolkien. Comme ça a été repris dans pas mal de JdR, c'est devenu un gros poncif med-fan, pas toujours expliqué/justifié d'ailleurs. Mais bien que WoW joue énormément avec les poncifs, je n'y ai pas retrouvé celui là. Je ne prétends pas tout connaitre sur le sujet, donc si quelqu'un a vu un truc là dessus je suis preneur, mais en attendant je continue à penser qu'il n'y a aucune rivalité particulière, en dehors du conflit entre nains et EdS, uniquement justifié par leurs allégeances respectives et le contexte de guerre. En gros, ça ressemble surtout à un truc importé d'autres JdR par des joueurs qui se disent: "ici aussi y'a des nains et des elfes, donc ici aussi ils se détestent".

Cela dit, d'autres préjugés raciaux existent bien dans WoW. Mais là encore je rejoins Naëlthrin pour dire qu'ils ne sont pas génétiques, mais culturels (donc dépassables). La plupart d'entre eux sont d'ailleurs principalement justifiés par des siècles, voire des millénaires de guerre. Cela dit, je suis de parti pris sur la question (Loendryl préfère les trolls à son propre peuple -qu'il considère globalement comme un ramassis de connards prétentieux et décadents- et le vaudou à la lumière. Je conçois que ça soit plutôt mal vu par beaucoup de ses compatriotes.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Vorgrim Tonne-Airain le Sam 11 Juil 2009, 08:51

Fichtre !

Depuis peu de temps sur ce serveur, il m'est arrivé d'être confronté à des réactions plus ou moins similaires (je ne m'attarderai pas sur le dialogue de sourds que tu as screené... mes ancêtres s'en raseraient la barbe...)... avec une nuance supplémentaire, celle du niveau...
Ben oui, j'ai reroll pour "tester" ce serveur, provenant d'un autre serveur taggé JDR où l'on n'en trouve que "sur commande" (très peu d'évents, et faut lancer des invitations sur les calendriers pour faire des tranches de RP...).

Je conçois que le niveau représente d'une certaine façon l'expérience acquise au front, après tout, mon personnage n'a encore jamais vu la porte des ténèbres, encore moins mis les pieds en outreterre ni affronté ses dangers, et je le joue comme tel (même si sur l'autre serveur en question, à part Ulduar, j'ai à peu près mis les pieds partout...) mais quand même, se faire apprendre la vie par plus jeune (en termes d'années de vie j'entend) que lui, me laisse un peu pantois parfois...

Pour en revenir au sujet initial, à propos de la rivalité elfe-nain : comme le souligne Myssen, où est-il question de haine ancestrale entre les nains et les elfes ? Et pourquoi toujours chercher à cloner une image simplifiée d'un archétype que certains croient immuables ? Le nain est-il voué à être le crétin analphabète alcoolique et malpropre ? Je caricature, mais c'est ainsi que sont joués au moins 50% des nains que je croise... Je ne dis pas qu'il faut révolutionner les mœurs, coutumes ou comportements, mais la marge de manœuvre est quand même appréciable dans un grand nombre de cas... Quand à ce qu'une elfe n'ait jamais croisé de nains, je ne voie pas en quoi cela est choquant... Les détachements nains sont peu nombreux en Kalimdor, et les elfes sont très ... accrochés à ce qu'il reste de leurs terres...

Pour la tenue de combat VS tenue RP...
Une question simple... Au retour d'une série de règlements de comptes/accomplissements de la parole donnée/tout autre argument propre à justifier RP parlant le fait que vous rentriez de quêter, est-il moins acrobatique ou dangereux d'ôter son armure de plaques complète sur le dos d'un griffon ou d'un coursier rapide ???
Plus sérieusement, quel est l'imbécile qui a décidé un jour que le RP ne pouvait se pratiquer qu'avec certaines tenues ??? En quoi faire du RP avec le set maille de combat d'un chasseur est-il moins RP que faire du RP dans la tenue de plaques des Gardes de Hurlevent ? Alors, certes, certaines tenues sont d'un gout bien moins choquant que d'autres... Et alors ?
Ah si une autre question, est-il RP de passer dans la seconde d'une tenue de combat, quelle qu'elle soit, à une tenue de soirée repassée, maquillage refait et odeurs pestilentielles disparues ???

Quand au dernier point abordé...
Que lorsque je me présente dans un lieu que je sais être tenu par une guilde quelconque ET que des représentants de cette guilde sont la, et bien soit, je fais avec, et je tourne mon RP dans ce sens. Si le lieu est vide et que quelqu'un se pointe avec le genre de discours que celui sur les screens, ne pourra m'encourager qu'à ignorer purement et simplement le RP en question. Je passe à côté de quelque chose ? Je vais me mettre 80% des rôlistes du serveur à dos ? Ah ? Et alors ? Ils vont faire quoi les 80% ? Je voudrai pas faire retomber l'auteur de cette magnifique affirmation de son piédestal, mais cela a été souligné plus haut, faudrait encore que 80% des rôlistes du royaume connaissent l'existence de KTRP... ou plutôt, viennent s'y farcir les pages de news tous les jours...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Loendryl le Sam 11 Juil 2009, 09:24

Je suis d'accord avec un nain... noooon... je fonds!

A part ça, il y a aussi la manière de demander les choses. Quand on voit ces screens, on ne doit pas s'étonner de la réputation des rôlistes auprès d'une partie des non-rôlistes: élitistes, arrogants, prétentieux, nombrilistes, etc.

Si je me trouve quelque part et qu'on m'explique tranquillement que l'endroit doit être occupé par une guilde dans le cadre d'un event régulier ou ponctuel, je laisse volontiers la place, et je reviens même y participer plus tard si c'est une anim ouverte. Par contre, il est clair que si on me demande les choses comme sur ces screens, j'aurais plutôt tendance à répondre "va chier t'offrir un serveur privé et n'en reviens plus".

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Mystiruis Hedson le Sam 11 Juil 2009, 10:55

Mais ce genre de screens... Je ne pense même pas que j'aurai encore eu la patience d'attendre si longtemps. Serieux, je suis sidérée de lire autant de stupidités. L'exact comportement que je ne refuse de tolérer. En fait non je suis même sure que je n'aurai pas eu la patience.



Merci à toi d'avoir eu le courage d'expliquer ce type de situation. C'est exactement ce genre de choses qui me fait rp de moins en moins.
L'impression que certains 'nouveaux' joueurs rp prennent de haut les 'anciens' et veulent imposer leur règles.
Règles sorties de leur chapeau. D'où ma remarque dans un autre poste de se renseigner un peu sur qui est qui. Attention, j'insiste sur le mot certains, je ne fais pas une généralité.

Pour te repondre niveau tenue. Si je suis censée rentrer de combat ou si je suis supposée rencontrer un risque, je ne vais pas mettre une tenue légère de ville. Je mettrai ma tenue de combat. N'en déplaise à certains ma prêtresse combat sur la ligne de front, elle a acquis l'expérience et la dureté de bien des situations et elle ne va surement pas trembler devant un petit malfrat. Par contre pour une cérémonie, mariage ou autre, je prendrai le temps de choisir une robe adaptée.
Mais ca ne me viendrai pas à l'esprit de dire ta tenue est pas rp.. Après on viendra encore nous dire que les anciens sont elitistes... I
il faut aussi faire la part des choses, les 'petits levels' qui se la prennent roxxors ou ceux qui la jouent ' je suis en cours d'apprentissage' cela fait une difference egalement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 11:16

Bon, vous me rassurez. Tous les rôlistes ne sont unanimes sur les règles, et les lieux privés libres on peut estimer y aller quand même quand c'est "fermé". Ouf j'ai vraiment fouillé le forum hier soir pour y trouver ce que j'avais raté.

A propos du rp décalé en décalage avec un rp "réglé"/"traditionnel", il peut générer des incompréhensions : en général je ne suis pas partisante du hrp pour régler une situation rp, sauf quand on voit que rien n'avance rp. Plus je repense à la situation et plus je me dis qu'un "Oh la ! Pas par là mes p'tites dames c'est fermé" "ou "c'est privé ici" RP me permettant de continuer de rp aurait été préférable. Ou que j'ai mal réagi, j'aurais du tenter le rp "que veulent ces individus ?" ou considérez leur hrp comme rp "tiens des videurs !" ou "Oh c'est fermé" tout de suite et pas 5 minutes après. Bref, je serais sûrement partie du coup, ou serais restée à papoter en temps que perso et on aurait tous passé du bon temps. Or, il y a des tas de situations similaires que j'ai croisées, vite passées en hrp.

Je comprends que le recours au hrp est une façon simple et rapide de régler un souci ("vous ne pouvez pas faire ça, zou"). Pourtant, c'est incohérent, et souvent moins intéressant que de rester en rp. Quand un perso vous impose une action irréalisable (bidule vous tranche la tête haha vous saignez de partout), sans sauter direct au hrp on peut très bien répondre rp "Mon pauvre ami mais vous rêvez tout éveillé" en riant et en esquivant. Au final, je rêve pas, les joueurs seront sûrement pas d'accord, ils s'ignoreront mais l'aspect rp extérieur est sauf. Avec certains personnages, je ne viens vraiment que pour rp, et c'est fatigant quand très vite ça se transforme en débats hrp sur les droits de chacun, et le rp à sens unique. J'imagine bien que c'est plus simple que de devoir se mettre à rp pour régler une situation, c'est plus radical mais... tellement moins riche. Et puis quand on aime le rp, on ne compte pas ^^

Je suis sûre qu'un certains comportement fermé est lié au "rp décalé", quoi qu'on fasse, bcp de gens ont beau savoir la différence entre le rp et le joueur, ça se confond un peu. Je n'ai JAMAIS eu de problème tant que je faisais un rp "classique", avec un personnage neutre, posé, et sérieux (et jolie ?). Quand je joue cette simplette d'elfe bêtouille, qui dit "eh bé monsieur" "ouh lalala zut !" et qui du coup, oui, se comporte un peu comme le pourrait un joueur hrp (pas de messire, de "j'en suis fort marrie mon bon" and co), je m'expose à n'être pas bien vue. Et à ce qu'on pense que c'est la joueuse qui est conne et pas le personnage. D'office, c'est humain et c'est inconscient, je ne m'attire pas le respect des autres... c'est comme les persos "méchants", c'est bien ça enrichit le jeu, mais d'un autre côté ils s'en prennent plein la tronche en tant que joueur. Pourtant il y a moyen d'interagir intelligemment avec eux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Yourg Ohlenin le Sam 11 Juil 2009, 12:04

Bonjour

Edit: Je suis nouveau sur le serveur et sur le site, peut être n'ai je pas mon mot à dire, ou peut être que si...Mais je le poste libre aux modérateurs de le supprimer. Je suis venu sur un serveur RP car j'attendais de la convivialité, des personnages riches en histoire et bien plus...Chacun à son histoire...

Question tenue: Les gardes d'Hurlevent par exemple ont leurs armures, alors pourquoi certains n'auraient pas le droit de la garder? Tant qu'ils en jouent RP parlant?

Question localisations: Ces lieux ne sont pas fermés, ils doivent rester libre à chacun de pouvoir y entrer mais si un commence à perturber le RP vous n'avez qu'a l'ignorer voire requête MJ...

Remarque: Ainsi je pense que les 'anciens', comme dit Mystiruis Hedson , devraient pouvoir guider les nouveaux joueurs RP. Ce matin je me baladais dans Hurlevent une annonce de guilde RP arrive sur le canal Commerce disant être RP et cherchant à agrandir ses rangs. J'y réponds. L'officier de cette guilde me dit après quelques échanges ne pas recruter de débutants rolepayers... Quel dommage! Comment apprendre à RP? Seul, ce n'est être pas la solution, accepter aux nouveaux et leur expliquer les bases, ça serai positif... Leur expliquer que tel endroit est géré par tel ou tel groupe...Apprendre aussi les nouveaux a interagir avec les persos HRP. Je m'essaye au RP alors je dois faire des erreurs, mais quand j'en fais une, on me tombe dessus... Et on t'envoie aux RP des bacs à sable, au milieu de ce qui est qualifié de Kévins sur les royaumes Normaux...J'aimerai juste un peu plus d'ouverture d'esprit de votre part, je comprends qu'il est difficile de se faire entendre à un HRP, tous ne porte pas une étoile avec écrit Joueur RP mais au lieu de spammer un joueur, ou même de l'envoyer sur les roses... Essayez d'être un peu plus pédagogue et formez le.

Merci

Yourg Ohlenin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Sérindë le Sam 11 Juil 2009, 12:08

Je suis d'accord avec Loendryl et avec ceux qui sont d'accord avec lui Razz

Bon alors je sais que les gros mots sont hors charte mais pour résumer, tu es tombé sur... deux gros cons ! Razz A partir du moment où il n'y a pas de housing sur wow et que les maisons vides sont RARES, on est obligé de s'arranger. De base, personne ne peut s'atitrer un lieu 100% du temps. Il est vrai qu'une maison occupée depuis très longtemps par quelqu'un, ça serait vachard de lui piquer quand il en a besoin mais bon, on est pas des bêtes on peut s'arranger (comme on le fait avec l'unique maison vide de Lunargent ou les tavernes).

C'est aussi la raison pour laquelle je m'oppose farouchement à ce que les roleplayers se forcent à tous jouer ensemble. Cela signifierait devoir en arriver là: imposer des règles suivies par 90% des roleplayers et laissant les 10% de côté être les "parias" car ils auront eu le malheurs de ne pas vouloir suivre ces règles là. Je pense qu'une communauté proposant la plus grande variété de RP possible, se fréquentant HRP pour échanger et anecdotiquement en RP sur les points compatibles (ça arrive parfois !) est quelque chose de largement plus sain qu'un gros regroupement adhérant a un règlement précis et immuable sans passer par 122 thread de débat et un quadruple vote en commission. Ca doit être mon côté anarchiste Wink

Pour les fringues, ça m'a toujours fait rigoler... Encore un débat qu'on ne trouve que sur WoW, le jeu qui a surement la communauté RP la plus compliquée dans sa tête de l'univers des MMO.

Le RP décalé... c'est un soucis ! Je le trouve très méprisé sur WoW alors que l'univers de Warcraft est bourré de ces délires. Même les trucs "sérieux" sont souvent délirant (suffit de voir les parachutages de commando Orcs dans Couronne de Glace pour se dire que Warcraft est quand même un énorme délirium). Le problème est encore et toujours la variété. Quand on a que du RP délire, ça devient chiant, quand on en a plus, ça devient chiant aussi. Warcraft est un univers avec des gyrocoptères, des chars à vapeur, des vaisseaux volants aux formes improbables, des races souvent exagérées (faites les emote "voix" de votre perso, vous les trouvez très sérieux vous ?). C'est un monde blizzard, qui s'exerce donc dans le "toujours plus !" ou le "PLEIN DE ROUGE !" et il est illusoire de vouloir en exclure le délire. Pour ma part, la plupart de mes persos ont leur étincelle de folie plus ou moins prononcée (Sérindë par exemple est la plupart du temps sobre et sérieuse tandis que le gnome Golnygoldy est 90% du temps en plein délire (et pourtant...) ). Le RP décalé fait parti de WoW. Après c'est à chacun de s'auto-gérer pour se rendre compte de si ce délire va dans l'esprit du jeu et s'il n'est pas abusif à force !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Amelie le Sam 11 Juil 2009, 12:24

*baille*
J'ai cru à un découpage la première fois..Puis non c'est bien apparu en une nuit tout ça.
Je vais me contenter de répondre en résume vu que la plupart a déjà été dit:
Je refuse pleinement l'instauration de règles par la communauté ou par qui que ce soit. Ca n'a aucun intérêt. La gestion souple des relations entre les groupes est l'idéal. De toute façon le roliste moyen étant assez libertaire je n'ai pas trop d'inquiétude.
Pour le rp decalé, je plaide coupable déjà. Et comme a dit Sérindë, c'est Warcraft. Tout y est exageré, et on peut faire tout et n'importe quoi, comme du bombardement de troupe à la catapulte, ou..Après ça n'empêche pas l'existence d'une cohérence et d'une psychologie à respecter un minimum.
Mais comme a dit Scarvey, l'important ça reste de pouvoir jouer ensemble.

Pour répondre à Yourg tout le monde est bienvenu pour intervenir sur le forum. Et pour trouver une guilde il y en a plusieurs qui acceptent les novices. Le plus simple rester de faire un sujet pour demander qui serait disponible à accepter ton personnage, en précisant ce que tu cherche et tout ça.

Pour le reste, tout a été dit..Ah non..J'ai déjâ été sur des mmo!Je ne suis donc pas responsable de la folie de la communauté de Kirin Tor!Nah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Severnaya le Sam 11 Juil 2009, 12:49

/facepalm pour les deux screens

Et après les gens s'étonnent que je dise que ce n'est pas parceque quelqu'un est "rôliste" qu'il tire des arcs-en-ciels de ses fesses et transforme le Schwepps Raisin en Coltane.

Conclusion : les grands débats optimistes à la "mais sii on peut accorder la paix globale et unir tout les roleplayers", c'est mal parti -.-

'fin bon, t'inquiètes pas, P'tit Musclé a beau parler de 80% du serveur, je pense surtout que 58% des gens s'en tapent complètement de lui et que 73% des statistiques sont improvisées sur le coup.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 13:26

Tout ça me rassure. A partir du moment où il n'y a pas de règle 100% mais juste des consensus pour, peut-être, une majorité de joueurs, ce serait pas mal que ça soit pris en compte des 2 côtés dans le rp et donc, toujours en rp, de réagir en fonction (je préfère voir imposer une action rp que hrp, surtout quand justement cette action ne se justifie pas hrp parlant), des rôlistes "indépendants" qui ne se tiennent pas au courant de ce que font les guilde régulièrement ça exite toujours, plutôt que de leur dire d'aller se renseigner, on peut peut-être les whisper pour leur conseiller ce fofo, mais ig se comporter rp en prenant en compte leur ignorance "tiens vous êtes nouveaux en ville ?" "Eeeh vous êtes entrés par effraction là" etc. et pas prendre un consensus pour une règle établie et brider ainsi le rp Wink

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Velassia le Sam 11 Juil 2009, 15:23

Il y a un truc que j'aime bien, quand Scarvey poste, c'est que neuf fois sur dix, ça me fait gagner un temps fou sur ce que je pourrais vouloir dire Very Happy. Donc, pour mon avis, grosso modo, relisez ses posts :p.

(Et, pour les lieux, la possibilité de faussement les instancier via un passage en groupe peut quand même sérieusement régler les problèmes de cohabitation, tant qu'on se marche pas dessus et qu'on peut faire un minimum d'efforts !)

Sinon, Naëlthrin, je donne dans le RP indépendant depuis le lancement du jeu, participant à des events à droite et à gauche sans marquer d'appartenance forte à un groupe ou à un autre, et ça peut tout à fait marcher. Maintenant, cela marche aussi parce que je suis là depuis longtemps, qu'on me connaît et que je sers souvent de PNJ/semi-PNJ/MJ d'ambiance. Est-ce qu'un nouveau ou une nouvelle venu(e) qui voudrait ainsi rester indépendant pourrait, dans l'approche actuel du jeu, y parvenir ? Je pense que oui, avec des facilités et des difficultés différentes de celles d'il y a quatre ans !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Naëlthrin le Sam 11 Juil 2009, 15:33

En effet, je pense qu'avoir un perso "nouveau", même si on est vieux joueurs, n'est pas pour aider en tant que roleplayeur indépendant. Je ne rp quasiment plus avec les anciens qui de toute façon n'ont jamais eu non plus de renommée époustouflante (bah, peut-être que les chaussettes tricotées main de Daethrin ont marqué quelques âmes et encore). Maintenant, je m'amuse plus avec des petits rerolls sympathiques et rigolos. Mais comme me le disait Scarvey, c'est un comble de devoir parfois justifier de qui on est hrp pour pouvoir avoir un rp toléré "oui là je joue Pompkina la gnominette bête lvl 7, mais en fait je suis Khanriel, tu sais la paladine mélancolique et avec cette énigmatique cicatrice blablabla, tu te souviens ?" "Ah mais oui bien sûr, pas de souci, gros rp tranquille"... ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Ptitgeant le Mer 15 Juil 2009, 11:09

Pas vraiment d'accord avec toi Velassia. Je crois qu'il y a un enorme probleme actuel qui plombe de plus en plus le rp et qui s'amalgame avec le probleme de la horde. Les gens se rassemblent et ne vont faire du rp qu'entre eux interne guilde ou juste avec certaines guildes. Et ca c'est problematique. J'ai bien des idées du pourquoi c'est venu mais cela risquerais de deplaire fortement à pas mal de monde si j'en parlais..Donc le RP independant est vraiment mal barré.

Pour info je suis sur Kirin Tor depuis son premier jour de vie. Et oui avant j'attendais son ouverture sur Archipleindemonde mais ce n'étais pas encore trop blindé ^^ Et j'ai aussi eu le droit recement à la vision unique d'une méthode de RP que tout le monde devrais avoir sinon on ne pourra pas rp avec pleins de bons joueurs.. Ce fut assez marrant.. Et au final très decevant.. Car cela démontre qu'il n'y a plus de compromis.

Je suis contre le housing a grande echelle en instancié car cela tuerais encore plus la vision du rp que j'ai..


Pour ce qui est de décallé je joue en ce moment une jeune draeinei assez naive et innocente mais pas trop bête qui cherche un gentil draeinei male pour faire des bébés draeinei car tout le monde le sais que y a des risques de pas avoir de bébés draeinei si l'amant est autre chose qu'un draeinei...En autre absurdité elle a brievement appris les trois vertus ou plutôt a se servir d'un bouclier et connais quasiment rien des naarus. Et mes meilleurs rp sont souvent face à des opposées comme Ubalia ou Teiana pas très nets.. Oui j'assume.. presque *fuit*

Et sinon si vous connaissez un dragonelf qui se vend.. M'en faudrais un pour voler rapidement dans le nord...
avatar
Ptitgeant

Personnages Joués : Bonne a moins que je rale...

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum