Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Message  Faldin le Jeu 23 Juil 2009, 00:56

[Cette vidéo est a regarder en tant qu'introduction au texte puis a 2 minutes 25 c'est un fond musicale qui vous accompagne lors de votre lecture de mon BG de personnage, bonne vision, et bonne lecture. ]

http://www.gametube.fr/#/video/a/l2EqQIsT8gntncdxRfHXGOVQlk=

Le jeune Faldin n'avait que trente an lorsque son père mourrut dans le mitard, mort de fatigue, fouetté, a son âge lui avait été fatal. Le Seigneur du feu menait les sombrefers en esclaves si sa volonté n'était pas faite, lorsqu'elle pouvait l'être il était libre. Comme beaucoup de mort celle-ci affecta le jeune nain profondément.

Si profondément que le sergent instructeur du frapper a sa porte le lendemain midi pour lui faire son ultime rappel pour aller travailler Lycéum. Il s'exécuta sa fatigue s'accrut, insomniaque depuis ce jour il passait ses nuits a étudier le monde extérieur n'étant jamais sortit de la montagne imaginer la couleur du soleil, la douceur de l'herbe, le chant des oiseau était pour lui un conte fantastique qu'il ne lisait que dans les livre piqués aux archives de la citée écrite par des bien nées il y avait des année ou encore des érudit de dalaran qui parlait des différentes espèces de trolls jusqu'à la sombre tour d'un gardien devenue fou .La fatigue du nain devint un fardeau aux fil des années, il soutint le choc, même lorsque les officiers vinrent le chercher pour l'intégré au corps armée de la citée. Ses récentes aptitudes a l'escrime et au lancé de couteaux lors des tournois avait fait de lui quelqu'un de connue dans son quartier.

Un jour le bas de la citée vit arriver une demi centaine de soldat en armure, certains blessés d'autres a moitié agonisant. On soigna ceux qui pouvaient l'être. Les orcs Blackrock avait lancée une offensive d'une telle envergure que les 3 niveau supérieur de la citée avait était perdue. les officiers des corps de bataille furent envoyé dans le Colisée de la citée et furent éviscérés aux yeux de tous pour montrer l'exemple. Bizarrement cela n'eut aucun effet sur Faldin qui avait vue la scène. L'avenir de son peuple de sa citée ne semblait pas l'avoir affecté plus que ça.
La rancœur remontante a la mort de son père avait semble t-il motivé cette absence de réaction.

L'entrainement continua et bientôt il fut nommé sergent après avoir atteint l'âge de 125 ans. Les escarmouche contre les orcs commençaient a devenir des habitudes ... la lutte pour la montagne devenait une obsession pour Thaurissan . les nains prenaient l'avantage dans la guerre contre les orcs avec l'appuie récent des Golems sorties de forges de la citée. Avantage qui ne dura pas lorsque des hauts sommets du pic des draconide de couleur ébène firent leur apparition dans la lutte les positions s'équilibrèrent.

Après plusieurs escarmouche Faldin dut se replier puis prendre les orcs en embuscades. Sa compagnie devint très vite une compagnie d'élite !

Un jour une lutte tourna plutôt mal deux fantassins furent criblés de flèches, un troisième fut décapité par un orcs dément équipé d'une hache d'acier rougeâtre. Le Nain prit ses deux épées accrochées dans son dos en un éclair ! il prit appuis sur une pierre polie au sol, sauta et décapita l'orc en croisant ses deux lames, il atterrie sur ses pieds avec une souplesse perturbante et lança sa lame en plein cœur d'un des deux archers ! le second archer ne tarda pas et pris ses jambes a son cou devant la fureur du nain, un des fantassin restant saisi son fusil le mit en visée et le "pan" retentissant au même moment que l'orc tombait sur le sol lourdement. ces éclaireurs avaient été terrassé mais un nouveau maléfice fit son apparition, une créature de trois mettre de haut, écailleuse, armé d'une lance recourbée en sa partie supérieur bouscula Faldin pour charger ses fusiller.

ce fut un véritable massacre Faldin fut épargné l'espace de quelque seconde pour se relever et tenter de planter son épée restante dans le cuir du draconien sans succès ! seconde tentative ! sans succès a nouveau la créature se retourna et planta sans lance dans le sol à l'endroit ou se trouvait le nain une seconde auparavant ! il esquiva l'arme puis se retourna pour voir la créature tomber a la renverse sa lance virevoltant deux mètres plus loin en tombant bruyamment. Une seconde escouade de sombrefers avait tirée deux rafales sur le monstre qui avait cédé sous les coups.

-C'était quoi ça ?
-ch'jsais pas mais ça m'dit rien qui vaille !
-jamais vu cuire plus épais ça doit valoir la peau du cul d'un molosse de ragnaros !
-Le cuir du magma est presque aussi résistant que ce truc !


Les nains décidèrent de dépecer la bête ...

Cette expérience affecta Faldin qui été passé a deux doigts de la mort.

Une semaine plus tard les cargaison de cuir rapporté par cette même escouade avait été dérobé par un nain. Faldin s'était fabriqué une armure en cuir de Dragon noire .On ne tarda pas a remonter jusqu'à lui, se soir la on brula son domicile. lorsqu'il rentra chez lui équipé de son cuir de dragon les deux fantassins armée de lame s'attaquèrent a lui il fut plus rapide et planta sa lame dans le premier, se retourna pour voir que le second avait déjà sa lame dirigé vers sont thorax !

-Tu t'es opposé a nous tu es un de ces renégats, parias de la confrérie du Thorium ?! Parles ou je t'enfonce ce pieux comme je transpercerais un sanglier !
-Ton pilum est peut-être plus solide que mon sternum, mais ma cuirasse est plus résistante que ton thorium ! quand a cette confrérie je n'ai jamais entendu parlé mais elle m'intéresse ! <sourire dément>


L'action se fit en deux temps ! l'air ébahi du fantassins laissa une seconde a Faldin pour faire un moulinet avec sa lame pour dégager la lance de son agresseur vers la droite, il recula et disparue dans une fumée noirâtre !

========================================================================================================

Faldin mit plusieurs jours a sortir de la montagne qu'il n'avait jamais quitté, jamais il n'avait vu la lueur du jour, jamais de soleil, jamais de plaines verdoyantes, ni de courant d'eau ... Il fut surpris quand sa première vision fut celle des gorges des vents brulants, du soleil ! rouge, des plaines séchés des rochers pointus et noirs ... il mit plusieurs jours a traverser les plaines ...il arriva finalement au Loch Modan ... après avoir traversé plusieurs milles de sècheresses il ne put s'empêcher de plonger la tête la première dans le lac se demandant encore si le monde de la surface était ainsi comme il l'avait imaginé.

Plusieurs jours plus tard en masquant son visage il avait réussit a se faire passer pour un Forgefer itinérant il prit un job a la Fortebière a Thelsamar provisoirement le temps de se faire une raison. Il y apprit en écoutant les conversations des clients beaucoup en peu de temps il notait toujours tout sur des carnets tel un écolier.

Il n'avait plus rien si ce n'était la fortune familiale dans un coffre au fond de la montagne chez les Sombrefers, il n'y remettrait pas les pieds de si tôt il fallait se faire une raison.

Il prit la route du nord ou il arriva très vite a court d'énergie les hautes terres d'Arathi furent pour lui la révélation ... La guerre entre orcs et Humains était a cet endroit même un souvenir trop récent dans les esprit que personne ne fit attention a qui il était ... les réparation était de partout et très vite il se proposa maçon. Un siècle a travailler la pierre en tant que nain il savait y faire et commença a prendre de l'assurance dans le monde de la surface.

Quand il fut temps ou le Fléau débarqua avec son lot de nouveautés en matières de combats et de magie le Feldunost se replia au sud, il en avait trop bavé et s'exila. il prit le premier bateau pour Khaz Modan avec comme promesse de visiter le Nord quand tout ça serait terminée.

Lorsque l'invasion fut terminée il remonta jusqu'à forgefer ou son apparence passait encore inaperçu il était devenu un maitre des illusions et du camouflage. Là il étudia au Hall des explorateurs et découvrit les maintes richesses qui occupaient le monde extérieur. Là l'éxperience avec le draconide au mont rochenoire lui revint -"pourquoi pas".

Il était bon pour dénicher les choses qui était précieuses pourquoi pas, il passa le plus clair de son temps a enquêter sur les diverses choses qui rapportaient. Il voyagea beaucoup pour devenir ce qu'on appellerait plus tard un Expert dans la recherche.

Et si ses services pouvaient lui rapporter quiconque serait l'interlocuteur en face. Qu'importe la morale il fallait se faire un nom pour survivre, il prit le chemin de Hurlevent la citée ou toute sorte de d'individus se confondaient aussi bien marchands, malfrats, seigneurs-chevaliers ou, religieux, il trouverait bien des coups a monter, des collègues a se faire pour retourner un jour sous Thaurissan reprendre ce qu'on lui avait volé. En attendant l'agent devenu secret s'affairait a plusieurs et diverses taches, ses derniers penchants pour le calme et la sobriété semblent prendre le dessus sur son quotidien ... Pas toujours ...[i]


Dernière édition par faldin le Mer 09 Sep 2009, 06:44, édité 1 fois
avatar
Faldin

Personnages Joués : Je vous emmerde (mais moins qu'avant)

Feuille de personnage
Guilde: Dream Team

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Message  Faldin le Sam 22 Aoû 2009, 04:23

http://www.deezer.com/listen-618073 (en fond musical)

Une belle nuit, les étoiles était belles et bien visibles. Le nain masqué les regardait depuis 10 bonnes minutes sans broncher, l'écoulement de l'eau via un caniveau dans les canaux de Hurlevent, par un moment des pas léger attirait son attention, des passants avec plus ou moins de choses importantes a dire a faire. L'esprit du nain était focalisé sur ce qu'il était hier, et ce qu'il serait demain : l'avenir.

Depuis qu'il avait prit un rôle dans les affaires du royaume les gaffes n'avaient pas cessé de lui tomber dessus comme si a chaque cascade franchit une autre arrivait. Ecarlates, gardes, rédempteurs, gangs de malfrats, nécromanciens, tous avaient leur place dans ce melting pot médiéval. Pourtant chacun d'eux avait une mauvaise face, selon le nain, trahisons, affaires sombres, histoires maléfiques, affaires non classés...

Les amis qu'il s'était fait a présent avait tous un doute sur lui, le double jeu mené pour trouvé sa place commençait a lui retomber dessus. Pourtant il savait ce qu'il voulait et il savait ou il allait.

Se soir là il avait atteint le summum de son agacement il envoyait de plus en plus souvent bouler ses contacts et amis respectifs. Les affaires prenaient une place trop importante dans sa tête, un vide s'imposait.

Pour ce faire il n'y avait que des impasses.

Il continuait de regarder les étoiles encore cinq bonnes minutes. un son retentit derrière lui et instinctivement il dégaina hache et lame dans chaque main. Sa souplesse fit le travail et il était en deux seoncdes prêt a parrer son adversaire.

Un gamin avait fait tomber son paquetage derrière lui ...la tête incrédule il regardait le nain avec un mélange d'inquiétude et de surprise.

-"Sale petit con ! Bordel de cul d'cannard" Il rengaina.

Puis il repartit vexé, contre lui même d'avoir réagi ainsi. Il était sur les nerfs, un vide s'imposait.

Aussi il quitta les quartier peuplés pour se diriger vers le port a la recherche de calme, de réponses a ses questions. Une fois installé au bord d'un quai la citée endormie n'avait plus de raisons de l'inquiéter. Un bruissement d'aile et son faucon atterrit sur son épaule.

-"Quel bordel toutes ces affaires, des jeux de cartes, des fous, des rêveurs, des runiques". Rien ne l'inspirait mais tout avait son importance dans cette partie d'échec qui venait de commencer. Des adversaires redoutables.

Et toujours le souvenir de ce dragon noir qui avait décimé son unité dans laquelle deux de ses trois frères avaient trouvé la mort.
Chaque personne se croit unique et pourtant chacun de votre interlocuteur vous dira le contraire par simple but de rabaisser son prochain ou bien parce qu'il le pense vraiment, le nain pensait cela ... Il avait la haine contre pratiquement tous, il s'ennervait tout le temps et se mettait de plus en plus de monde a dos.

A ce rythme il allait finir vraiment seul. l'Astre blanc, la lune le regardait son œil sans paupière nacré de blanc et de petits défauts a sa surface, l'astre éclairait son visage du moins ce que l'ont pouvait en voir.

un Valet de coeur mort, un as de trèfle grillé, des fausses informations donnés, et des énigmes résolus par chance, touts ces facteurs impossible a comprendre lui avaient pourtant sauvé la vie une fois, le valet de pique se faisait redoutable et aucun moyen de le contrer ne venait au nain.

****************************************************************************


http://www.deezer.com/listen-1358977

trois jours plus tard un vent tonitruant soufflait dans les terres ingrates, le nain sur sa monture a demi desséché elle aussi arrivait au terme de leur chemin au sommet d'une colline caché par un bloc rocailleux une trappe s'ouvrait dans le sol. Il descendit de sa monture et souleva la trappe et un escalier se fit voir, allumé par des torches qui semblaient rester allumé en permanence, il descendait l'escalier tranquillement pour arriver dans une pièce lugubre mais pourtant éclairé par endroits. Le Bocal comme il l'appelait :
-un endroit coupé du monde dans une terre ou seuls les coyotes faisaient la loi, la pièce était rectangulaire avec une espace au centre ou plusieurs matelas étaient disposé, elle offrait le refuge idéale, les matelas avaient servis récemment. On le devinait aux couverture mal replié 4 matelas. Dans un coin on voyait un râtelier ou était entreposé plusieurs armements : une arbalète, un arc, des couteaux de différentes tailles, trois épées fines, une claymore, des haches de petites tailles, des flèches, des fusils, des tonneaux de poudres. Dans un autre coin un laboratoire d'alchimie avec plusieurs fioles différentes herbes, des liquides verdâtres dans de petites fioles, ou éprouvettes graduées, surement des poisons. Dans un autre coin on devinait un bureau, avec des étagères garnie de livres surement volés comme beaucoup de choses ici, le bureau était en désordres, des cartes géographies des textes cryptées... La planque du nain était un vrai bordel un mélange de musée et de bureau de travail pour un scientifique fou ou astronaute goblins sur un projet top secret, Fàldin n'était ni l'un ni l'autre mais un mixe des deux peut-être. Le nain se dirigea vert le bureau il s'assit sur la chaise, il alluma la torche au dessus du bureau en la fixant seulement, puis s'en voulu a lui même d'avoir utilisé ce qu'il avait juré de ne jamais réveiller mais il le faisait a chaque fois ici car c'était nécessaire. il ouvrit ce qui ressemblait a un carnet et écrivit, le carnet avait fait ses année il était usé, très usé. Il en était a la 578ème page... Il tourna la page ... il écrivit. c'était son moyen de faire le vide en soit écrire puis tirer les conclusions, pour ensuite tourner la page et aller de l'avant.

Cette fois ci il tourna les pages dans le sens inverse, il arriva a la page 147 précisément celle qu'il haïssait le plus.. il a lue, en entier, tourna la page, puis une larme se mit a couler sous son masque d'élémentium, il décidé de l'enlever ce qu'il ne faisait que très rarement. puis d'autres larmes vinrent s'ajouter a celle qui avait attend le bas du menton de son visage d'habitude si déterminé. la première larme tombait sur une page du livre et tacha la plusieurs lignes. ces lignes racontaient l'escapade pour fuir la montagne noire. Avait-il commit une erreur puor s'aventurer dans ce monde ou il n'avait pas sa place ... Qu'importait la mort allait bientôt venir, non les larmes provenait de quelques ligne plus tard ...

"et mon frère partit vers le Nord je ne sais pas ce qu'il adviendrait de lui mais chacun sa route".

Il revint a la page 578 ou il écrivit, "mon frère ta mort ne sera certainement pas vengé, j'ai besoin de garder la vengeance en moi même si Semelys est loin d'être pur, pour sauver d'autres âme aussi pures et innocente que la tienne l'était, en espérant que tu me comprendra un jour". Il tourna la page, y déposa une plume de faucon pour la marquer et ferma le livre.
avatar
Faldin

Personnages Joués : Je vous emmerde (mais moins qu'avant)

Feuille de personnage
Guilde: Dream Team

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Message  Faldin le Mar 01 Sep 2009, 06:11

Petite illustration de la planque de Fàldin pour ceux qui sont déjà venu qu'ils aient une idée de la chose :

avatar
Faldin

Personnages Joués : Je vous emmerde (mais moins qu'avant)

Feuille de personnage
Guilde: Dream Team

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Message  Faldin le Ven 04 Sep 2009, 06:58

Depuis quelques jours la rumeur commençait a se rependre, Fàldin Feldunost serait mort, et dés lors son faucon demeure introuvable, son bocal fermé a jamais et touts les secrets et preuves qu'il avait enfoui dans sa tête étaient en train de reposer au fond de l'eau, certains n'y croyaient pas, d'autres oui. Le plus important dans cette affaire restait dans les souvenirs ...
Il était sombrefer repenti, aigri a la retraite, ami de son oiseau et des gens biens, ennemi de Pique, mercenaire ingénieux, maitre des ombres et des insultes, affreusement mal poli et parfois si poli, si mystérieux avec son masque en bec que personne ou presque n'avait vu son visage, ses lames si belles mais si tranchantes, son tabac si fort mais si apaisant, mais par dessus tout sa curiosité si puissante, mais tellement utile qu'en aidant trop les autres il avait finit par y laisser sa peau....


Dernière édition par faldin le Sam 05 Sep 2009, 04:01, édité 1 fois
avatar
Faldin

Personnages Joués : Je vous emmerde (mais moins qu'avant)

Feuille de personnage
Guilde: Dream Team

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Message  Faldin le Sam 05 Sep 2009, 03:59

... Un petit bout de peau de la taille d'une balle du moins ... Et encore. Seule une plaque de Mithril cabossé dans sa partit inférieure gisait au fond des eaux du port de Hurlevent.

La paix serait enfin sienne. Du moins il l'espérait.
avatar
Faldin

Personnages Joués : Je vous emmerde (mais moins qu'avant)

Feuille de personnage
Guilde: Dream Team

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faldin Faldunost, l'exil du Dark-Iron

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum