Katea Astaldo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Katea Astaldo

Message  Katea Astaldo le Mer 11 Juin 2008, 08:08

Peu de gens savent avec certitude d'où vient Katea. On la dit du Nord, mais son apparence n'aide pas à deviner. Petite, les yeux et les cheveux gris, elle semble être dans la trentaine et n'a pas d'accent. Paladine affichée, elle se promène d'avantage en armure qu'en tenue légère, mais toujours en arme. Très pieuse, on avait bien plus l'occasion de la croiser entre la Cathédrale de Stormwind et l'Abbaye de Northshire qu'à la taverne.

Il fut un temps où l'on la croisait avec sa sœur, Miata, qui semblait être sa jumelle. Elles étaient très discrètes à cette période et leur longue absence passa probablement inaperçue. Katea, par la suite, revint seule à Stormwind. Il ne fallut pas bien longtemps pour qu'elle se fasse un peu remarquer dans certains milieux. D'abord par la Garde, en les aidant par hasard régulièrement, puis finalement en se faisant engager par le Commandeur Syrkar de l'Ordre des Hospitaliers.

Elle apprécia immédiatement sa nouvelle fonction, elle qui cherchait un moyen d'apporter de l'aide sans y perdre de liberté. Katea était compétente, s'adaptant vite et ayant goût à ce qu'elle faisait, elle fit ce qui lui semblait naturel. Elle se dévoua pendant longtemps à ces nombreuses gardes de jour ou de nuit, ne comptant pas les heures.

Les semaines défilèrent vite. Son art s'affina et le commandeur Syrkar la nomma médecin en chef, administratrice de l'hôpital. Si la promotion passa inaperçue pour les patients, pour elle s'était un accomplissement. Convaincue qu'elle avait définitivement trouvé sa voie, elle n'en fut que plus motivée.

Et sa motivation fut mise à rude épreuve. La Garde la sollicita souvent, pour de sombres affaires d'assassinats. Il lui arrivait parfois de faire plus d'autopsies de que de soins proprement dit. Puis vint le conflit avec quelques écarlates. Vaillante, elle ne leur céda rien, ce qui lui valu une période difficile. Tout cela avait apparemment convaincu le commandeur Syrkar car il lui transmit son poste. Un peu sonnée, Katea devint commandeur de l'Ordre des Hospitaliers sans l'avoir chercher et elle affronta sa première situation de crise avec l'incendie de l'hôpital.

Les écarlates responsables du départ du feu furent tués. L'hôpital fut restauré, soutenu et aidé par bien plus de gens qu'elle n'aurait imaginé. En une semaine, l'Ordre rouvrait ses portes et retrouvait sa routine. Mais Katea ne retrouva jamais réellement ses marques. Peut-être à cause de l'incendie, peut-être à cause de la promotion. Elle tenait moins de gardes de nuit, déléguait d'avantage les soins. Beaucoup la dirent fatiguée.

Pourtant, elle était bien présente. La Garde eut à nouveau recourt à ses services de médecin légiste. La Ligue des Justes parlementa beaucoup avec elle à propos de leur grande opération dans le Nord. Clairement affichée contre l'opération, prédisant une défaite inévitable, elle fini pourtant par accepter un poste de soigneur et rejoignit une jeune infirmière de l'Ordre, Lizelenn, une ex Juste. Leur présence à toute les deux ne fut pas vaine, il y avait eu défaite et les blessés qui allaient avec était là.

Sombre. Depuis la bataille, c'est ainsi qu'on pourrait décrire Katea. Sa dent contre les grands officiers Justes s'était peut-être allongée ou alors l'histoire de l'assassin aux énigmes la trouble-t-elle.




Quoiqu'il en soit, une histoire circule depuis la nuit du 9 juin. L'on raconte que deux fermiers du sud d'Elwynn avaient trouvé une jeune femme gravement blessée et inconsciente sur les berges. Petite, aux cheveux gris, en armure légère et armée d'une longue claymore. Les fermiers l'avait transporté à l'hôpital et furent stupéfaits d'y trouver la même femme, identique en tout point mais en bonne santé et coiffée différemment. Cette dernière fut prise d'effroi à la vue de la blessée.

Observée par les fermiers, assistée par une infirmière, la chirurgienne aux cheveux gris se lançait dans les soins. Les ordres étaient secs et claquaient comme un fouet, tandis que les gestes étaient vifs, presque brutaux. Au bout d'une demi heure de chirurgie intensive, la situation empirait. Alors que l'infirmière priait enfin les fermiers de descendre, la chirurgienne aux mains et au tabard rouge de sang entamait un massage cardiaque, les larmes aux yeux. Depuis la salle d'attente, les deux hommes n'entendirent que les éclats de voix de la chirurgienne. S'en suivit un bruit comme si quelqu'un s'était écroulé sur le plancher ainsi qu'un long silence.

La chirurgienne fini par descendre, elle s'était changée, portant une armure et une claymore. Cachée sous un capuchon, elle quittait l'hôpital sans dire un mot. L'infirmière descendait à son tour et expliquait aux deux fermiers la situation : "La jeune femme est morte. C'était apparemment.. la sœur du commandeur Katea. [...]"

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum