[Journal taché de sang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Journal taché de sang]

Message  Harken le Jeu 14 Jan 2010 - 16:13

*Une écriture hâtive, assez rude, à la plume*

Ceci sont les premières lignes de mon journal.

Il m'a été offert afin de me servir de compagnon à travers mes voyages, et Wolfe m'a assuré que je risquais d'en avoir besoin d'ici peu, lorsque je commencerais le vrai travail. Selon lui, ce tas de feuilles serait "le seul témoin, la seule compagne" que j'aurais avec moi afin d'assister aux diverses tâches accomplies pour le Manoir. Je ne sais pas trop quoi y dire, je n'ai pas d'inspiration particulière, mais ce carnet est la preuve de l'affection que Wolfe me porte, aussi me suis-je senti obligé de le noircir un peu.

Mon nom est Harken Murdock. J'ai 19 ans, et je viens de passer la dernière épreuve qui m'a vu revêtir le noir manteau des tueurs professionnels du Manoir de Ravenholdt, où mon père m'avait envoyé, depuis mon Gilneas natal.
Si je ne savais pas quoi en penser il y a de cela cinq ans, quand il m'envoya à eux, je suis désormais bien plus assuré : donner la mort ne m'effraie pas, pas plus que de semer poisons et tendre garrot contre la gorge blanche de mes victimes. Est-ce bien, est-ce mal ? Je ne saurais le dire.
Je me préoccuperais de ces choses lorsque je serais un vieillard grisonnant, rentré à Greymane City pour profiter d'une retraite et d'une petite femme, bien méritées toutes deux, je l'espère.

J'achève ici ma première entrée dans ce journal. Qui se sera avérée bien plus prolixe que je ne m'y attendais. Le Loup me fait mander, peut-être vais-je me voir assigner ma première mission payée.
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Journal taché de sang]

Message  Harken le Jeu 14 Jan 2010 - 16:49

Journal d'Harken, 20 ème jour du second mois de l'année 17.

Ma première mission m'a été confiée il y a cinq jours par le Loup.
J'ai quitté le Manoir sans attendre, après m'être emparé de mon équipement. Ma cible est Johnas Arunsen, un riche noble de campagne, des environs de Durnhold. Lord Blackmoore nous a payé une grasse somme pour l'éliminer, car le type représenterait une menace pour la sécurité des camps d'internements. Je pense surtout qu'il s'agit-là d'une affaire de dette d'arène impayée.
Il ne m'appartient cependant pas de juger du bien-fondé de cela, je me contente de tuer et de recevoir ma paye à la fin. Si il m'est possible de raccourcir quelques types du Syndicats en chemin, c'est tout à mon bénéfice.

Journal d'Harken, 22 ème jour du second mois de l'année 17

Je me suis approché du village placée sous la protection du castel de ma proie. Un patelin du nom de Stillshire, si j'ai bien compris le nom que le vieux sur le bord de la route m'a balancé entre ses dents gâtées. Il a été simple pour moi de trouver une chambre à l'auberge du coin, avec mes frusques de simple marchand de vin.
J'ai loué au nom d'Arthur Vacher, et payé en menue monnaie. Une couverture évidente, mais l'aubergiste n'a pas semblé le remarquer, ou bien il est bon acteur. Je ne compte de toute façon pas occuper la chambre, c'est un simple leurre.
Une fois monté, je me débarrassais de mon attirail et je m'équipais de quelques étoiles de lancer ainsi que de ma dague. Je n'avais pas l'intention de me battre aujourd'hui, mais je tenais à être capable de répondre si il venait l'idée aux caïds du village de détrousser un étranger.
Je me mêlais à la population sans trop de peine, pour apprendre que ce bougre d'Arunsen donne une fête demain soir en sa demeure. C'est presque trop facile.

Journal d'Harken, 24 ème jour du second mois de l'année 17

Je me suis mêlé à la foule de courtisans et de marchands qui entraient dans le château. Pas une seule fois l'un de ces balourds de garde ne s'est interrogé sur le contenu des tonneaux que je portais sous mes bras. Qu'est-ce qu'un simple négociant en vins peut bien transporter, sinon du vin, eh ?
Une fois à l'intérieur, je n'eus aucun mal à trouver ce que j'espérais bien trouver. La catin demandait beaucoup pour conduire le seigneur à sa chambre, et elle semblait méfiante. Je me promis intérieurement de la tuer sans douleur aucune.
Dans la cave à vin, je n'eus plus qu'à sortir de mes faux tonnelets ma tenue de tissu sanglé, toute de noire teinte, ainsi que dagues et poisons. M'introduire jusqu'à la chambre par les toits fut un jeu d'enfant, tout comme l'ouverture de la large fenêtre. Composée de vitre de cristal de roche de Kul'Tiras, il eut été un crime de la briser.
Les deux amants étaient sous leurs draps, mais aucune hésitation ne vint s'emparer de moi quand je m'avançais à pas de loup pour venir relever l'étoffe mouvante. Il me fut aisé de plonger mes dagues dans les gorges de mes deux victimes, les empêchant de crier pour donner l'alerte.
Je regagnais l'auberge en vitesse, alors qu'un curieux sentiment d'ivresse naissait en moi. J'avais tué ma première proie rémunérée, et au goût du meurtre s'ajouterait bientôt celui de l'or.
J'enfourchais mon cheval et quittais le village.

Je pense que l'alerte fut donnée ce matin.
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Journal taché de sang]

Message  Harken le Ven 15 Jan 2010 - 15:01

Journal d'Harken, 10 ème jour du quatrième mois de l'année 17

Voilà quelques temps que je n'ai pas rempli ce journal.
Le travail m'occupait, les agents de Perenolde s'avérant autrement plus difficiles à tuer que de simples nobles gras et plein d'or. Ces types se prennent pour des cadors et des tueurs de haut-vol, en plus de menacer la sécurité des terres du roi. Nous n'en avons que plus de plaisir à mettre fin à leurs exactions.
J'en ai une dizaine à mon actif, depuis la dernière entrée que j'ai rédigée en ces pages. Mes excursions dans leur camps se soldent au prix de dix pièces d'or l'oreille, et je suis à présent assez riche pour penser à aller acheter quelques lames magiques.
Durnhold n'étant pas loin, j'en profiterais pour aller jeter un œil aux combats de gladiateurs, où la bestiole verte de Blackmoore rafle toutes les victoires, paraît-il. Du reste, voilà trop longtemps que je n'ai pas couru la gueuse.

Journal d'Harken, 12 ème jour du quatrième mois de l'année 17


Tombé sur une embuscade de bandits sur la route, alors que j'accompagnais une petite caravane de marchands d'épices.
Les types étaient six, nous n'étions que cinq. Lorsque leur chef s'approcha pour fouiller mon sac, je lui expédiais ma bourse de poudre éclipsante au visage (je la rehausse de quelques grains de sel, pour un effet optimal).
Une fois le type mis hors combat, ce fut un jeu d'enfant de m'occuper des cinq autres, qui se battaient avec une lenteur et une maladresse révoltante.
Ils eurent néanmoins le temps de mettre le garçon du marchand à terre, ce qui me valut l'obligation de déduire cela de mes honoraires d'escorteur. J'ai pris l'initiative de pendre les corps des ces types par les pieds au dessus de la route, en leur laissant leurs masques.

note: ils arboraient la rune de Gilneas sur leurs rondaches. Je n'ai pas aimé.

Journal d'Harken, 13ème jour du quatrième mois de l'année 17


Arrivée à Durnhold. Le fort est somme toute des plus communs, et je n'ai eu aucun mal à trouver l'armement que je recherchais.
Le gobelin qui vendait les objets magiques disposait d'un véritable arsenal, probablement issu de pillages réalisés pendant la seconde guerre, mais je n'en ai cure, ses prix étaient honnêtes.
J'ai ainsi acquis une dague à la lame noire et dentelée, semblant faite d'obsidienne, et ayant apparemment appartenue à un terrible guerrier orc, qui l'avait façonnée dans de la corne de dragon noir. Quoi qu'il en soit, son équilibre est parfait, et son fil aussi tranchant que l'esprit de Wolfe. L'autre arme que j'achetais ce jour là est une épée thalassienne plutôt simple, mais dont la forme courbe me plût.
Pour finir, je compte achever de dépenser mon or à la maison de passe, et passer une nuit plutôt intéressante. Je me rendrais aux arènes demain.
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Journal taché de sang]

Message  Harken le Jeu 4 Fév 2010 - 12:34

Journal d'Harken, 4ème jour du dixième mois de l'année 17

Je reviens d'un voyage particulièrement éprouvant. Je n'avais pas jugé utile de remplir ce journal depuis plusieurs mois, mais l'envie m'a prit à mon retour, aussi pressante qu'une pucelle au soir de ses noces. J'ai besoin de faire le point sur les évènements dont j'ai été le témoin...

Suis pas encore bien certain de ce qui s'est exactement passé au cours de cette mission, quoi qu'il en soit, je couche ici mes impressions telles que je les ai ressenties sur le coup. Je crois que même une analyse poussée ne suffirait pas à vraiment expliquer les incidents du Manoir Bancroft.

Un riche notable, Barthimus Bancroft, nous avais engagés afin de lui faire porter la tête de l'occultiste répondant au nom de scène de Neanstradamus, qui avait prit possession de son cottage en profitant des largesses de sa bourgeoise, et de sa passion pour les choses de magie. Il nous avais bien prévenu que le type avait réuni autour de lui toute une clique de malandrins et de gens peu recommandables.
Je faisais équipe avec Josh Thomson, sur ce coup, et je me souviens encore de ses mots, alors que nous choisissions notre équipement : "ça va être de la tarte, Hark. C'est point une bande de traînes-savate qui saura de si tôt nous en remontrer"
La Lumière ait son âme.
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Journal taché de sang]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum