[Nolwenn] destinée d'écume et de larmes-Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Nolwenn] destinée d'écume et de larmes-Partie 1

Message  Nolwenn Florilianne le Mer 03 Fév 2010, 14:38

Les pièces passaient entre ses mains gantées de cuir et il sourit d'un air satisfait et mauvais

-Alors comme ca , tu avais tout versé ?... bon travail Sergent...

Le chevalier jetta la poignée de pieces au visage du viel homme devant lui encadré par deux soldats , qui cligna des yeux
-Je ne goute guère les parjures ...je vais t'apprendre a ne point jurer en vain vieux scélérat !

Il se pencha sur sa selle en avant , les deux mains posées sur le pommeau tandis que la pluie ruisselaient sur son visage
c'etait chose courante en cette saison dans ces villages reculés des cotes sauvages d'Arathi ou seuls quelques pecheurs consanguains rouquins tiraient par tout temps une maigre subsistance d'une mer vert-de gris écumante sous les cris des mouettes
c'etait du moins ainis qu'il voyait la chose il n'aimait ni ces gens ni cet endroit , l'empire d'Arathor etait décidement bien mort pour le chevalier , et arracher les quelques sous que ces faquins cachaient derriere leur tonneaux d'alcool l'ennuyaient , lui qui revait de gloire contre le nouveau péril des orcs dont tout le monde parlait
il tendant la main vers ses gens d'armes qui saisirent le vieux pecheur , l'homme resta silencieux jettant juste un regard a sa femelle et a sa progéniture , une petite rouquine qui le regardait méchamment

les autres commencaient a accourir sortant de leur trou l'un ramassait sa canne a peche et descendait de l'amas de granit sur lequel il etait juché , le barde local posa son violon , et le bourguemestre accourait dans un bruit de sabots ...il en vit meme un ou deux du coin de l'oeil saisir un gourdin ou une serpe

Ses soldats etaient nerveux , l'infect crachin transpercait les armures , les gabisons trempés et alourdis pesaient sur les épaules des soldats, le Capitaine d'armes regarda le chevalier qui fit signe de poursuivre
Le Capitaine Fizwalter n'aimait pas son supérieur ,ni sa brutalité et ses manières mais c'etait un homme de devoir et il garda en lui son mépris et son désaccord , deux hommes tenaient le pecheur ..
la noblesse aussi a ses enfants terribles dont leur père se débarasse en les envoyant vider leurs mauvais penchants dans des endroits reculés ..la seule chose qui lui importait et de partir d'ici rapidement que ses hommes n'aient pas a patir de la brutalité du collecteur d'impot

-Je ne goute guère les parjures t'ai je dit ... sais tu de quel facon on jure viel homme ?reprit le chevalier
-les deux doigts sur le codex de la Lumiere comment pourrait t on proceder autrement?je suis peut etre un pecheur , mais nous ne sommes pas des animaux...Erwann pose ce gourdin , le chevalier fait son devoir

le viel homme le regardait calmement avec une pointe d'ironie dans la voix et fit une nouvelle fois signe a sa femme de tenir ses enfants a distance , mais la fille ,plus téméraire que son frere avait du mal a entendre raison et s'approchait avec ses haillons sans se soucier des soldats , l'un d'eux l'arreta
le gros costaud qui s'etait approché reposa le gourdin


-en effet , viel homme , or tu es un parjure ..il se fendit d'un sourire , blessé par la remarque

il demonta et tira sa lame un soldat tenait la viel homme et posa sa lame sur ses deux doigts , le Capitaine fronca les sourcils
la petite fille ouvrit la bouche tandis que la lame d'abattit , le viel homme se crispa un peu de sang tacha le pourpoint du chevalier qui l'essuya négligement tandis que la petite fille restait la bouche ouverte , le chevalier rengaina


-Diable on ne peut meme plus chatier un mauvais payeur sans que cela provoque un attroupement c'est un vrai scandale

Le Capitaine tourna la tete vers le viel homme , qui gardait sa main mutilée tendue tandis qu'il portait l'autre a son coeur .. le choc l'ayant mis a rude épreuve , l'age aidant
le Capitaine retira ses gants et prit le loud codex a sa ceinture, le chevalier soupira levant les yeux au ciel

-Pourquoi perdez vous votre temps avec ce vieux bougre .. les betes de bat sont chargées fichont le coup de ce trou abandonné de la Lumiere et..
sa voix fut couverte par une lame plus forte que les autres qui se brisaient sur la cote de granit , il tourna la tete vers la mere verte-grise de l'hiver qui moutonnait d'écume abondamment

-La compassion est une vertu , et si je ne le fait pas nous sommes tous morts repondit le Capitaine sechement...
-Ces faquins se débanderont au premier coup d'épée il renifla

le village se rassemblait derriere la famille du viel homme armés de bric et de broc , qui s'effondra sur le sol , et seule la Lumiere qui le baigna rapidement l'empecha de trepasser
la femme du pecheur une femme robuste aux hanches larges et aux traits veillis prématurément par le sel et les travaux , bien qu'elle n'ai sans doute pas plus de trente ans, prit la parole se tournant vers eux , elle gardait une certaine prestance , et parlait un commun correct


-Ce ne sera pas nécesssaire vautour ...partez ... vous autres respectez au moins sa volonté et restez tranquilles

On entendit le crissement métalique d'une épée tirée de son fourreau et vit une petite silhouette foncer entre les soldats l' un d'entre eux regardant avec un air idiot son fourreau vide
c'etait comme si la mer semblait se calmer , un tres court instant , ou en entendit le bruit mat de la lame s'enfoncant dans la chair et le craquement de l'os pubien du chevalier
la petite fille restait immobile , les yeux vides , la lame tendue sur laquelle le sang commencait a gouter lentement le long du fil de la lame , tout le monde semblait comme pétrifié


-Sainte Lumiere murmura le capitaine tandis que son supérieur a la masculinité mutilée , basculait legerement sur sa selle , il le retint
la petite fille ne bougeait toujours bas , l'épée a sa main retombant doucement de son bras inerte , elle croisa le regard de son pere qui murmura son prénom avant de perdre conscience a nouveau tandis que le poing du Capitaine frappe la tempe de la jeune fille


-Nolwenn...


-Nolwenn Kervarech .

-Attendu que nul homme libre ne saurait tirer l'epée contre son suzerain l'outrageant jusqu'au sang
-Attendu que le chevalier Manfred Straford eut eté investit de plein de droit des collectes d'impots et dimes sur ses terres par la volonté de notre Bon Roi et fut donc présent au lieu dit Kermisère dans l'excercice de ses fonctions
-Attendu que votre mere a calmé la jaquerie et rebellion naissante envers le chevalier Straford
-Attendu que vous n'avez point majorité

Aussi , La cour , écartant la sentance de mort normalement prévue par le Code des Lois et usages en vigueur sur les terres de Lordaeron et attenantes condamne la dénommée Nolwenn Marie Floriliane kervarech a 30 ans de travers forcés

Elle sursauta quand le marteau du magistrat a col d'hermine s'abattit , le greffier refermant le registre en essuyant ses lunettes un vague murmure pârcouru la foule de la grand place de Brill au pieds des murailles de Lordaeron

la descentes aux enfers commencait pour elle qui suivait les yeux vagues les gardes qui l'emmenaient
... mais aussi pour eux tous
cette foule qui se dispersaient lentement dans le calme avec une vague tristesse de voir une jeune existence se terminer ainsi a mourir d'épuisement dans quelques années , bien que personne ,alors ,n'eut pu prévoir que la leur se terminerait aussi d'une bien plus tragique maniere que la sienne.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum