"Du sable, des insectes..." [Towann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Du sable, des insectes..." [Towann]

Message  Asélryn / Towann le Dim 06 Juin 2010, 20:56

Du sable, des insectes et du sang…


Rien à dire de plus à propos de cette foutue guerre.


En rangeant mon outre d’eau, je récupère mon arc pour me mettre en marche. Le répit s’achève avec cette journée, nous avançons vers les rayons rasants et combattrons sous les étoiles. Cela a-t-il une importance ?

Je ne compte plus les jours et les nuits qui s’écoulent. Nous avançons à peine à chaque bataille, les silithides comme ils les appellent, subissent des pertes bien plus importantes que nous mais leur nombre paraît infini. Nous en tuons un et cinq prennent sa place, un de ces qiraji colossaux s’effondre, trois autres viennent porter plus de fureur encore que leur prédécesseur sur le champ de bataille.


Aucune guerre n’a ébranlé Kalimdor ainsi depuis la Grande Fracture à ce qu’il paraît. Les combats n’ont pris place qu’en Silithus et dans le cratère d’Un’Goro, pourtant nous savons tous que la menace de ces créatures peut s’étendre au continent entier si nous n’endiguons pas leur progression. Sinon, les dragons ne se seraient jamais mêlés de ce conflit.

Des alliés redoutables que nous avons là, mais ils tombent comme des mouches. Non… les mouches et autres guêpes tombent en bien plus grand nombre. C’est un flot continu d’insectes silithides qui pleut sur nous, tant de morts déchiquetés que de vivants ayant pour seule idée de nous étriper.

Je crois que je n’ai jamais haï à ce point-là une race. Pour que je reste combattre au milieu des autres kaldoreï, il m’en a fallu beaucoup aussi. Je crois avoir aperçu mon père à deux reprises depuis que je suis ici, j’espère que lui ne m’a pas vu et si c’est quand même le cas, pourvu qu’il ne lui vienne pas à l’esprit l’idée stupide de venir m’adresser la parole. Après qu’il m’aie renié, je pense que j’aurais du mal à retenir mes coups.




Clameur des guerriers, tintements de l’acier, déchirements des chairs, cris d’agonie…
Ma première vraie guerre.


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Tir ajusté, une guêpe géante un peu trop téméraire, en pleine tête.


C’est une nuit sanglante, une de plus. Je ne saurais dire combien de fois j’ai répété ces gestes, combien de fois j’ai raté, combien de silithides j’ai tué. C’est presque comme un état second, une léthargie guerrière qui ne préserve que mes instincts et mon expérience, faisant de moi un soldat anonyme et non plus Towann Stormrunner. Les craquements d’arc, les cordes tendues et les traits relâchés résonnent autour de moi.
Toutes des sentinelles archères. Non, pas toutes… Etrange.

J’aperçois une kaldoreï en robe ample, immobile, inexpressive, les yeux simplement posés sur le combat. Une prêtresse d’Elune peut-être ? Mais pourquoi ne serait-elle pas avec les autres à se démener pour soigner les troupes ? Autre fait étrange, aucune marque sur son visage. J’ai rarement rencontré de femmes qui n’en portaient pas. Rien d’autre d’étrange physiquement, grande, cheveux bleus, bien droite. Seule son attitude paraît déplacée sur un champ de bataille. Etonnamment distante.


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Un tir peu précis, un scarabée colossal, dans l’échine mais insuffisant pour l’abattre.


Un hurlement rauque retentit dans le ciel nocturne, puis ils arrivent par dizaines. Les anubisath, qiraji titanesques alliés des silithides et redoutables combattants. Il nous manquait bien eux !
Les assauts se concentrent alors sur les bêtes à tête de chacal qui balaient les rangs de mortels devant eux et les éparpillent. L’un d’eux ouvre la marche à ses confrères et approche un peu trop dangereusement.


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Un tir parfait sur la visée mais avec un manque de force, le qiraji en tête de groupe, ricochet contre la peau épaisse de sa gorge.


J’étouffe un juron avant d’ouvrir grand les yeux. Ma cible vient de ralentir et je n’ai pas rêvé, il vient bien de recevoir une gerbe de flammes en plein visage. En levant les yeux, aucun dragon à proximité. Qui en était l’auteur ? Je ne connais aucune compétence similaire à ceci. A moins que…
On dit que la maîtrise du feu pouvait être faite par l’arcane, mais quel kaldoreï pourrait bien en user après la Guerre des Anciens ? Etonnant.


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Tir parfait, le même anubisath, genou droit.


La bête faiblit sous les assauts communs, stoppe son avancée, mais un nouveau qiraji le dépasse en brandissant un imposant marteau et investi d’une fureur guerrière effrayante. Il approche beaucoup trop vite, il faut le stopper avant que…


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Tir précipité, le qiraji, à peine planté dans l’abdomen.


Je m’écarte en hâte tandis que la créature envoie son marteau faucher les archères sentinelles dans une débâcle totale. Je recule encore, n’ayant pas encore échappé à son attention. Puis je ne peux que voir sa main immense fondre sur moi, trop rapide pour que je puisse l’éviter.

Le choc est violent et me projette sur plusieurs mètres. Je me retrouve au bas du surplomb duquel je tirais mais pas du coté de la bataille. Les bruits sont toujours aussi présents mais je me retrouve bel et bien seul face à cette créature monstrueuse.
Mais pourquoi m’a-t-elle choisi moi pour calmer ses nerfs ?

Tiens ? Il faut croire que je ne suis pas seul en fait. La kaldoreï sans marques atterrit non loin après un vol plané similaire au mien, peut-être avec une réception un peu plus violente. Il faut dire que je ne paie pas de mine non plus, encore bien sonné par cette claque. Je m’approche pour m’assurer de son état tandis que le qiraji dévale la pente vers nous.
Le bien-être d’une des miennes ne m’inquiète pas le moins du monde, cela dit c’est le genre de situation où avoir un allié de son coté n’est pas négligeable. Surtout si elle est prêtresse.


Avant que je n’aie pu l’atteindre, elle s’est relevée, visiblement moins secouée que moi après un tel choc. Surprenant…
Elle m’accorde un regard mais je suis le premier à parler.


« - Je doute qu’on tienne tête à une pareille créature.
- Ce n’est pas comme si nous avions le choix. Cela dit, rien ne t’empêche de t’enfuir.
- C'est également valable pour vous et je suis curieux de voir ce qui vous en empêche. »


Elle n’est pas des plus agréables au premier contact, pourtant je note un bref sourire de sa part. Fuir ne m’est pas vraiment venu à l’esprit mais je nous vois mal abattre ce colosse, nos chances sont maigres, voire inexistantes. Cependant, quelque chose me dit qu’elle est loin de son premier combat. Elle semble parfaitement calme, ou presque.
L’anubisath arrive droit sur nous, masse levée. Il est en colère semble-t-il. Il ne doit pas apprécier que deux proies continuent de lui échapper.


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Tir réflexe, la bête à tête de chacal, fiché dans son buste.


Mais la charge n’en est pas stoppée, loin de là. Je me jette sur le coté pour ne pas être écrasé par son arme qui gronde contre le sol. L’autre kaldoreï a eu la même réaction de son coté. Bien.
De nouvelles flammes jaillissent, lèchent le qiraji et lui font pousser un grognement sourd.
Je regarde alors autour de moi en espérant voir surgir un nouvel allié… mais personne ne nous a rejoints.


C’est bien elle…


Je l’aperçois brièvement, ses mains sont auréolées de langues ardentes bleutées semblables à celles projetées sur l’anubisath. Ce serait donc de l’arcane ? Maniée par une kaldoreï ?
Qu’elle accepte d’y répondre ou non, j’aurai des questions à lui poser.


Nouvelle flèche, la corde se tend, chante.
Cette saleté, tir pas assez précis, dans le buste mais pas tout à fait au cœur.


La bête entre alors dans une rage noire et lance son marteau. Il arrive bien trop vite !
Le manche me fauche et me coupe le souffle en m’envoyant voler un peu plus loin, soulevé du sol sans la moindre difficulté. Je m’effondre, une douleur atroce me torturant l’abdomen, et j’entends de nouvelles détonations.


Elle affronte le qiraji seule, réveille-toi vieille carne…


Je serre les dents et ne laisse échapper qu’un grognement en contractant mes abdominaux pour me redresser un tant soit peu. J’aperçois le monstre. Il est déjà couvert de brûlures mais avance vers la kaldoreï avec la même rage. Elle ne tiendra pas longtemps, il faut lui prêter main forte mais esquisser un seul geste est une torture. Par chance, je n’ai pas lâché mon arc.


Elle se défend toujours avec ses flammes, mais l’anubisath ignore le supplice et la saisit d’une main puissante. Il la soulève…


Réagis…


Nouvelle flèche saisie du bout des doigts, la corde se tend laborieusement, claque sèchement.
La qiraji, tir quasiment à l’aveuglette, gorge.


Enfin la chance ! Cependant, ce n’est pas assez profond, il va vraiment la tuer. J’essaie de récupérer une nouvelle flèche et je ne la vois pas arracher celle plantée dans le cou de la créature. Un choc retentit !


Trop tard…


Il l’a violemment plaquée contre le sol et si je ne la vois pas, c’est qu’il ne doit plus rester grand-chose d’elle.


Et merde…


Puis soudain, une lumière aveuglante, suivie d’une explosion titanesque en comparaison aux précédentes. Le qiraji est presque soulevé de terre, touché au sternum, il bascule en arrière et s’effondre dans un grand fracas.
C’est fou ce que ça peut faire mal… Luttant pour ignorer la douleur, je me relève et m’approche lentement. Ce que je viens de voir en est la preuve, mais c’est trop difficile à concevoir. Pourtant elle est là, en sang et respirant lentement mais bien vivante. Vraiment intrigante… Elle m’entend arriver et ouvre les yeux, je trouve lentement mes mots.


« - Belle démonstration. »


Elle ne répond pas. Elle doit avoir des côtes cassées, parler ne doit pas être facile. Je lui tends la main pour l’aider à se relever et alors qu’elle la saisit, il me vient à l’esprit l’idée de connaître le nom de celle qui m’avait sans doute sauvé la vie. C’est sans doute là le bon moment pour des présentations…


« - Towann Stormrunner… »


Une fois debout, elle me dévisage un instant avant de répondre avec cette même voix inflexible.


« - Malysa. »

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum