Repentir -- Le parcours d'un Paladin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repentir -- Le parcours d'un Paladin

Message  Mr. Sorel le Ven 13 Aoû 2010, 10:47

Le Libram d'Osael, soigneusement entretenu ne laissait pas présumer de son âge. Toujours à sa ceinture, il s'en séparait rarement. Les premières pages de l'ouvrage servaient de pense-bête et étaient peu sérieuse, sans doute l'avait-il eu jeune. Voici ce qu'on pouvait y trouver.

Mon mentor m'a confié un véritable libram pour mon treizième anniversaire. Ca fait maintenant quelques années que je suis à son service en tant qu'écuyer et....J'ai oublié, je vais commencer par dire qui je suis. Je m'appelle Heifnir, aussi loin que je me souvienne, je n'ai pas de nom. Cela fait maintenant cinq années que sire Osael a fait de moi son écuyer. J'avais huit ans à l'époque.

La grande Capitale de Lordaeron. Une ville magnifique, beaucoup de bourgeois, de chevalier, de nobles en tout genre. Cette ville était un véritable joyau, source de fierté pour tout les Lordaeronnais. Je n'habitais pas dans la ville même, mais nous avions une petite ferme dans les terres, non loin de Brill. Toutefois, la ferme ne nous appartenais pas. Moi et ma soeur servions de main d'oeuvre pour la famille Balnir. Ce n'était pas de tout repos mais nous étions nourrit et logé. Ma soeur est plus petite que moi en taille, même si elle est plus âgée. Un peu caracterielle mais sérieuse dans son travail. Moi, j'aimais moins travailler, je préferai aller admirer la magnifique capital et acheter ce dont on avait besoin. Je ne me lassais pas de la grande ville. Les bourgeois un peu distrait qui laissaient trainer leurs bourses à la ceinture sans la surveiller par exemple... Ceux là avaient toute mon attention.

Mais je ne volais pas par cupidité, je volais par besoin... L'exploitation des Balnir était imposante, il y avait de nombreux employés et trop peu d'argent. Il fallait bien vivre malgré tout. Comme d'habitude, légère bousculade, vol de la bourse et excuses polies avant de repartir. J'obtenais de quoi subvenir à nos besoins et je donnais, discrètement, le reste aux Balnirs. Ils se demandaient souvent d'où venait le surplus de revenus... Mais ils ne furent jamais au courant !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repentir -- Le parcours d'un Paladin

Message  Mr. Sorel le Lun 16 Aoû 2010, 12:06

C'est lors d'un de mes passage en ville comme un autre que j'ai rencontré celui qui allait devenir mon mentor.
Comme à mon habitude à l'approche de l'hiver, je choisissais mes proies avec plus d'attention. Je fus attiré par cet homme large d'épaule, bien mis, une magnifique lame à la ceinture. Des vêtements de bonne qualité malgré leur banalité. Il était escorté par un Chevalier, moins impressionant malgré son armure reluisante.

Je n'avais pas froid aux yeux ! Ah, ça non. Utilisant ma technique habituelle, j'avançais vers le bourgeois d'un certain âge, le bousculant légèrement en m'excusant, profitant de la confusion pour tenter de saisir sa bourse de mes doigts de fées. Il souria et inclina la tête avant de reprendre sa route. Alors que je m'apprêtais à partir, le Chevalier m'aggripa au bras et bon sang que ça fait mal lorsqu'une main de fer vous broie l'avant-bras.

"-Sire ! Ce jeune vagabond vous a tiré votre bourse ! Laissez moi lui couper la main !"

Le bourgeois se retourna, toujours avec le sourire. Un fichu sourire à vous glacer le sang. Un fichu sourire qui m'incita à me débattre malgré l'étreinte d'acier qui me retenait. Lorsqu'il arriva à mon niveau, il se baissa jusqu'à mon visage. Sa seule présence me faisait baisser les yeux, je n'osais simplement plus bouger, attendant sagement qu'il décide de mon "sort"

"Il s'agit d'un malentendu voyons, je lui ai donné cette bourse. Laissez le donc".

J'étais... sur le cul, c'est le mot. Je suis resté un peu bête, jusqu'à ce qu'ils sortent de mon champs de vision. Je n'avais même pas pu obtenir son nom. Après cet échange, je suis rentré à la ferme, sans oser relever la tête. Cet homme a été bon, je me devais de le retrouver et de lui rendre la pareille. Je ne voulais passer pour un ingrat.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum