La lame de la Main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La lame de la Main

Message  Holdodlig / Tàlae le Dim 27 Mar 2011, 06:42

C'était l'un de ces jours où le crépuscule voilait le jour et la clarté du soleil, un jour à peu près normal pour le Duc Noiréclat. Tandis que le vent soufflait, alors que la nuit régnait, il avançait d'un pas nonchalant, continuant droit devant, cherchant les sentiers de la Puissance et de la domination. Il n'avait pas toujours été comme ça. La tragédie que son destin lui a imposé a noirci ses idéaux, a assombri sa vision du monde. Assombrir, c'était un mot qu'il connaissait, lui autrefois paladin, relevé par le Roi Liche pour servir la cause du Fléau. Il était comme beaucoup l'un des étendards du Fléau, la volonté incarnée dans la chair putréfiée et décomposée, le poing frelaté de la mort, la vindicte de l'outre-tombe. Mais comme beaucoup, il avait retrouvé sa volonté, ainsi que son libre arbitre. Il avait cependant vu des choses, beaucoup trop peut-être. Ce qu'il redoutait dans son passé de paladin, ce qui le répugnait, les spectres qui hantaient ses rêveries l'avaient marqués. Malgré son libre arbitre, tout ce qu'il avait vu s'était inscrit dans sa mémoire, et, à jamais, avaient terni son cœur et son âme. Il n'était plus le même, et ne le serait plus jamais.
Il se mouvait, arpentant les sentiers du Sombre-Comté, en direction du Défilé de Deuillevent. Il ne regardait pas derrière lui, le passé n'est pas important pour le moment, se disait-il. Il était regardé de la population, méfiante à la vue de son armure ténébreuse. C'était un chevalier de la mort, et malgré le "pacte", comme il appelait cela, entretenu avec le roi Varian Wrynn, il n'avait guère sa place parmi les vivants. De plus, il savait qu'il avait sans doute massacré la famille de personnes présentes dans le comté. Mais cela, il n'en avait que faire, après tout s'ils ne voulaient pas mourir, ils n'avaient cas être plus puissant. En y repensant, il trouvait aussi cela ironique que les gens lui crachent dessus, alors qu'il n'obéissait pas à sa propre volonté, et qu'à l'origine, il était mort pour tout ces êtres ingrats qui lui jetaient des pierres par le regard et par les bas mots, alors qu'ils n'avaient en rien contribué à la chute du Roi Liche. Il murmurait, maudissant les passants. Il savait que leur fin était déjà déterminée par leur statut de toutes façons, et que lui avait l'éternité devant lui.
Il arriva enfin au Défilé de Deuillevent, une morne région, que les voyageurs traversaient prestement à cause des ogres, et de la tour fantôme de Karazhan, qui dominait les montagnes. Il se dirigeait vers le nord, constatant qu'il ne restait plus rien. Le duché de Noiréclat était parti il y a bien longtemps, pour aller à la frontière du Bois de la Pénombre et des Carmines, pour au final, retourner dans les terres de la nuit éternelle, à la frontière du même Bois et du Défilé. Il ne restait plus rien de son domaine, à part une vieille tour en ruine, surpassée par les montagnes.


"Est-ce dont tout ce qui reste des glorieuses terre de Noiréclat ? Mon fils, tu me déçois. Je t'avais confié mes terres. A moins que ..."

Il savait que son fils, Erik, ne serait pas resté dans ce pays vilipendé. Il pensait chercher dans le nord. Son fils y était sans doute, avec les troupes coloniales du roi Varian, pour la reprise d'Andhoral...
avatar
Holdodlig / Tàlae

Personnages Joués : A définir ;)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum