De l'utilité de procès et droits des persos

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Arlequin le Lun 15 Sep 2008 - 12:46

gannher a écrit:C'est peut être officiel, mais rien n'empêche de le faire évoluer. Si on ne peut plus rien faire évoluer, il n'y a plus de création et du coup ça devient un RP chiant.
On peut le faire oui, mais le problème c'est que comme ce ne sera pas répercuté sur le jeu, la diffusion de l'information sera problématique et donc tu auras des joueurs non informés de cet état de fait. C'est pourquoi il est préférable d'utiliser au minimum les PNJ à part pour des interventions très ponctuelles et sans conséquences majeures.


Dernière édition par Arlequin le Lun 15 Sep 2008 - 12:47, édité 1 fois (Raison : plussoie Sever)

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Ubalia le Lun 15 Sep 2008 - 12:53

Je suis entièrement d'accord sur le concept d'évolution. On peut faire évoluer un perso, son RP, voire des situations créées de toutes pièces par les joueurs, comme par exemple la Sénéchaussée de Southshore (Austrivage), les combats contre le Fléau et leur recul (un event a ceci pour thème en ce moment), etc... Je suis juste un peu "froide" à l'idée de conférer des pouvoirs à des groupes majeurs de PNJs non-actifs (avec lesquels il n'y aura aucun RP) et ce en dépit du fait qu'il est précisé explicitement que les pouvoirs sus-cités ne sont pas possédés par lesdits PNJs, c'est tout =)
Je préfère tenter de trouver une solution qui impliquera des joueurs et ne touchera pas trop à la lore.

EDIT : Voilà Arlequin, merci ^^' C'est ce que je cherchais à dire depuis le départ.
Sur table on peut modifier la lore comme ça nous chante : on met nos 5 joueurs au courant, et tout le monde est ok. Ca n'affectera en rien la table d'à côté. Néanmoins sur WoW, beaucoup de monde joue sur la même table, ainsi si un groupe de 10 joueurs décide de changer la lore, il y aura possible conflit avec les 990 autres. C'est, pour les rolistes papier, comme si vous jouiez à D&D avec l'univers des Royaumes oubliés, en respectant le bouquin, mais que subitement, 5 joueurs d'une autre table viennent s'incruster et jouent dans un univers qui n'a rien à voir : il va y avoir un sérieux souci de cohérence dans la partie.
C'est pour cela que -pour ma part- j'ai toujours prôné un respect limité de la lore trouvable sur wow wiki (les bouquins c'est bien mais y'en a bcp et c'est pas gratos, tandis que wowwiki c'est accessible à tous) avec certes des fioritures (rituels marrants, institutions politiques non précisées comme le sénat de forgefer ou la sénéchaussée de southshore) mais pas de modifications trop importantes qui causeraient un "trou spatiotemporel" (joueurs ne jouant pas dans le même univers, donc mise en scène de PNJs majeurs trop fréquente ou importante, etc...).

Pour conclure, ne pas recourir à des PNJs, ça fait aussi réfléchir à "comment trouver une solution équivalente avec des joueurs", et ça amène du RP. Je pense aussi que c'est pas négligeable =)
avatar
Ubalia
Modo

Personnages Joués : Schtroumpf Fhtagn

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Cheena/Neph'o le Lun 15 Sep 2008 - 13:55

Les remarques sur la non utilisation des PNJ lors des peines étant tout à fait pertinentes, je pense qu'effectivement, on devrait plutôt s'adresser à des joueurs pour assener les peines requises.

Seulement, cela pose quelques problèmes vis à vis des personnages concernés, par exemple, les mages divers et variés utilisés pour la "bulle temporelle". Il faut avant toute chose que ces personnages soient régulés, qu'ils aient une reglementation quand à ces pouvoirs, et qu'ils soient également soumis à la justice en cas d'outrepassement... outrepassage.. passion... heu... enfin si jamais ils outrepassent ces règles. Sinon, rien n'empêche le "bourreau" d'assèner une peine à quelqu'un sans le consentement de qui que soit, sous pretexte qu'il en a les pouvoirs et qu'en plus il a derrière lui toute la justice.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Arlequin le Lun 15 Sep 2008 - 14:01

La meilleure solution dans ce cas là c'est que cela nécessite:
- plusieurs officiants (plus difficile de se mettre d'accord dans ce cas ^^)
- un lieu particulier accessible sous certaines conditions (exemple: lieu de pouvoir danas les sousbassement de Hurlevent et sévèrement gardé avec une clé bien gardée aussi)
- des composants particuliers qu'un personne seule aura bien du mal à se fournir

Rien d'insurmontable mais difficile à contourner pour abuser du truc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Vaya le Lun 15 Sep 2008 - 15:12

Pour ce qui est des boureaux outrepassant leurs pouvoirs, je pense que le jeu de rôle peut compenser cela.
Rares sont les personnes qui disparaissent sans que personne ne pose de question.
L'entourage peut rechercher cette personne et s'ils emploient des moyen magiques peuvent découvrir son emprisonnement dimentionel.
Dans ce cas, si l'emprisonneur n'est pas soutenu par la justice il est dans de jolis draps. La justice peut même l'attaquer et le bannir.

Une autre solution (qui n'exclue pas forcement la première) serait d'utiliser les jugements de paladins. On peut imaginer qu'un de ces jugements fasse l'équivalent d'un bannissement, ou pose un interdit, mais qu'il ne puisse fonctionner qu'à condition que la personne ait été effectivement jugée par un tribunal et condamné. L'aspect sacré de la sentence permet au sort de marcher et en justifie sa condition. Cela n'apparait peut être pas dans les bouquins, mais cela me semble cohérent au niveau de la classe, les paladins ayant effectivement un sort de jugement.
On peut imaginer, par exemple, un jugement qui frappe sous condition. Un voleur qui commet un nouveau crime recevra l'effet du jugement, qui peut être un paralisie, une douleur etc...
On peut d'ailleur s'inspirer des sceaux existant (comme le sceau de justice qui empeche de fuir) pour trouver des idées.

Cela donnerait aussi un aspect solemnel et rituel aux paladins que j'apprecie (à titre très très personnel)

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Ubalia le Lun 15 Sep 2008 - 15:16

Rares sont les personnes qui disparaissent sans que personne ne pose de question.

<est rare, hélas ='( >

Cela donnerait aussi un aspect solemnel et rituel aux paladins que j'apprecie

Je suis pas du tout dans le RP lumière et tout, mais je trouve cette idée particulièrement intéressante. Les bulles-prison de mage je crois avoir vu ça quelque part donc ça peut se faire, mais le coup des sceaux et jugements ça peut être une piste à exploiter avec intérêt !
avatar
Ubalia
Modo

Personnages Joués : Schtroumpf Fhtagn

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Jaylini le Lun 15 Sep 2008 - 15:21

Tout à fait. Ca me rappelle pour ma part les conditions de "nen" d'Hunter x Hunter, un manga plutôt pas mal du tout.

On pourrait donc établir une liste de peines exotiques propres à garder le PJ en vie et jouable tout en le mettant à l'amende.

Précision perso : je ne crois pas qu'il soit dans les pouvoirs de quelque arcaniste que ce soit de toucher au temps.
Il faudra un genre de Chromie (la dragonne de bronze en forme de gnome des Maleterres) pour superviser une bubulle d'exil temporel.

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Kaltezar le Lun 15 Sep 2008 - 17:17

Le temps est une notion relative (Mais Einstein n'est encore pas né dans WoW). Les arcanistes peuvent avoir un pouvoir dessus, mais d'une manière différente que les Dragon de Bronzes. Il leur suffit effectivement théoriquement d'ouvrir des portails à travers le Néant Distordu pour atteindre d'autres "dimensions" aux contraintes temporelles différentes de celle d'Azeroth. A mon avi, un club d'Astromancien doit pouvoir concoter un truc du genre.

Bon après faut justifier que le prisonnier vaille la peine qu'on fasse tout ça pour lui plutôt que de le laisser vraiment croupir dans une prison Azerothienne quelques années. En d'autres terme, il faut que la personne ait un interêt à court terme pour la faction qui l'emprisonne.

Si on prend l'exemple d'Umerindra. L'interêt c'était que son passage dans les GdT la calme (paske elle se fait chier 10 ans elle), mais que la Horde récupère tout de même rapidement une machine de guerre efficace du moment qu'on l'envoie sur le bon ennemi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Jaylini le Lun 15 Sep 2008 - 17:31

Ca se justifie aussi pour un Takeo, qui sait lever des troupes pour des missions à haut risques. ^^

Dimension parallèle... Mouais... Pourquoi pas.

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilité de procès et droits des persos

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum