Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Rochefoucauld le Jeu 21 Avr 2011, 00:07

Un petit livre fin, vendu à peu d'exemplaire circule depuis aujourd'hui dans Hurlevent. Apparemment, il a été édité par les soins de l'auteur... Peut être qu'aucune imprimerie ne voulait être liée à ce qui semble être un pamphlet au vu du titre.
Par un concours de circonstance, le livre tombera peut être entre vos mains .. N'oubliez pas de le faire passer à vos amis !

Wrynn, cet Homme est t’il dangereux pour la Nation ?
Plusieurs questions me trottent dans la tête. Hurlevent est elle une bonne monarchie ? Est-ce que notre Roi gouverne avec toute la sagesse que lui prêtent ses sujets ? Plusieurs problèmes économiques et sociaux ravagent notre société. Désireux de trouver des réponses à mes questions, je décide de me lancer dans ma propre enquête.

En premier lieu, je vais m’intéresser à la situation de la Marche de l’ouest et de ces centaines de personnes démunies résultant du coût de la guerre.
Aujourd’hui la situation est très palpable aux abords de la colline des sentinelles, récemment réhabilitée par les soins de notre gouvernement. Des panneaux interdisent l’accès de la citée aux mendiants ou « va-nu-pieds » qui sont en surnombre, massés devant les portes et aux pieds des murs, attendant de la providence une quelconque aide. Les enfants dépouillent les cadavres de leurs chausses et des quelques poignées de pièces de cuivre.
La guerre a couté cher, et il semble que le gouvernement ne soit plus en mesure d’aider ces pauvres gens, livrés à eux même dans ces terres arides, secouées par le récent cataclysme. Que devons nous faire ? Pourquoi personne ne vient en aide à ces pauvres gens ?
J’ai posé la question à Sire Edrick Von Kurtzman, paladin de son état. Pour lui, la solution à ce problème est dans l’enrôlement. Il s’explique :
« La solution à ce problème serait que ces gens s’engagent dans l’armée »
Donc, leurs choix se limiteraient à mourir ici de faim ou mourir au front ?
« Ne vaut-il pas mieux mourir au front pour l’Alliance ? » m’interroge le paladin.
Je reste perplexe face à ces propos, tout ceci me parait peu légitime.
A la question : « La guerre au Norfendre justifie t’elle ces milliers de sans abris innocents ? »
Il répond :
« Est-ce qu’il vaut mieux être un mort vivant décérébré ou un pauvre démuni de richesse ? »

Question stérile dont la réponse est évidente … Bien sûr, la guerre contre le Roi Liche était nécessaire. Cependant, il est facile de constater que l’effort de guerre provenant de Hurlevent était bien plus important que n’importe qu’elle nation de l’Alliance. Mais nous nous éloignons du sujet.

Je me suis déplacé à la colline des sentinelles pour observer moi-même la situation. Sur place, le Maréchal Gryan Roidemantel m’accueille et m’autorise à lui poser quelques questions sur la situation et témoigne :
« Quand mon affectation dans les Grisonnes a pris fin, je suis revenue dans la marche de l'Ouest en bien pire état que lorsque je l'avais quittée.

Le coût de la guerre a provoqué la ruine de milliers de citoyens. Ils émigrent ici, maintenant, et s'installent sans autorisation sur les terres des fermes désertes et dans les villes de la région.

Et comme si cela ne suffisait pas, nous sommes maintenant attaqués par les gnolls. »

La situation semble bien difficile ici bas. Cependant, l’on peut constater que l’ancienne milice du peuple a été réarmée et rééquipée au gout du jour et que des remparts protègent à présent la ville. Mais protègent de qui ? Des gnolls ? Ou du peuple d’Hurlevent ?

Plus tard, un va-nu-pieds du nom de Galineaud se confie : « On nous sert de la soupe de temps en temps … Mais bon, ce n’est pas ça qui va nous permettre de survivre ici. Je ne sais pas si demain je serai encore là. Je pense surtout à ma femme et mes trois gosses. Braves ptits gars va … »
Galineaud était propriétaire d’une petite forge à Hurlevent, avec l’effort de guerre, il a été contraint de vendre ses armes et armures à l’armée à des prix moins élevés que ses couts de production. Etouffé par les impôts nécessaires au financement à cette même guerre, notre brave Galineaud s’est vite retrouvé à la rue avec sa femme et ses trois enfants.

Il me fallait des explications, j’allais à présent les chercher à la Garde de Hurlevent.


Avant de me confronter directement avec un officier, je voulais connaitre le discours d’un simple garde que j’ai pu rencontrer sur la place de la cathédrale à Hurlevent, hors de son service.
Après une courte joute verbale, j’ai retenu tout d’abord sa passion pour le Roi Wrynn, elle lui semblait totalement dévouée. Je l’amène vite sur le sujet qui m’intéresse : Est-ce normal que des centaines de personnes dans la Marche de l’Ouest soient contraints par cette guerre coûteuse de vivre dans la pauvreté et la misère ? Que fait l’Etat pour eux ? Pourquoi ne nous les aidons pas ?
« Je ne vois pas pourquoi des gens paieraient des impôts pour sauver des gens qu’ils ne connaissent même pas ! »
Je m’étonne de ce genre de comportement provenant d’une profession qui se caractérise principalement par l’altruisme à mon sens. La conversation s’envenimant, je préfère écourter notre entretient.

Plus tard, j’ai pu avoir un entretient avec le Capitaine Do’Ilisharr de la Garde de Hurlevent. Après un long entretient assez mouvementé, j’ai eu quelques réponses à mes questions.
Tout d’abord, selon le Capitaine, l’état de guerre et la restriction du budget de la garde urbaine empêcherait toute intervention dans la Marche de l’ouest.
Quelle est la situation des armées d’Hurlevent au front pour qu’elles soient aussi couteuses ? Est ce seulement vrai ?
Nous savons que Hurlevent concentre principalement l’effort de guerre dans les terres du crépuscules et le marais des chagrins.
Un royaume est il à l'arrêt une fois en état de guerre ?

« Les braves gens de la Marche de l’ouest sont totalement dévoués au Roi qui prendra les discisions nécessaires afin de résoudre cette situation » m’affirme dans un entretient l’ex officier de Hurlevent, Valerian Nasgard, originaire de la région de la Marche de l’ouest. Pour le guerrier, surnommé « le géant de Westfall », le Roi accomplit entièrement sa mission du mieux qu’il peut, et le courage qui caractérise les habitants de la colline des sentinelles ne sera pas tarit par ces temps durs, m’affirme t’il.

Est-ce que Hurlevent a « jeté » toutes ces ressources dans le conflit avec la Horde ? Ou est passé l’argent issu des impôts ? Ou est passé notre argent ?
Un royaume aussi riche et puissant qu’Hurlevent peut il être paralysé par cette guerre ? Les milliers de personnes qui ont migrées dans la marche de l’ouest sont ils alors condamnés à attendre l’issu de ce conflit ?
Une issue diplomatique serait peut être la solution à cette guerre ?

Une enquête sur le terrain serait peut être nécessaire pour évaluer la situation.

Machiel Moroe
[à suivre]


Dernière édition par Machiel Moroe le Jeu 21 Avr 2011, 01:25, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Lannister de Merde le Jeu 21 Avr 2011, 00:47

Un des livres ne tarda pas à tomber entre les mains du Comte Valemar du Cloud.

Le Chien de Garde du Roi fut profondément affligé par la besogne qui l'attendait.


"-Il faut chasser les ténèbres qui obscurcissent le cœur du Roi..."
avatar
Lannister de Merde

Personnages Joués : Merde

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Malerann le Jeu 21 Avr 2011, 00:59

(Je me permet une petite intervention sur ce texte, non pas à propos du but de celui-ci, de son sens ou quoi que ce soit d'autre, mais pour apporter une précision : la guerre dans les Tarides, c'est une guerre principalement menée par Theramore, pas par Hurlevent, il faut faire une distinction entre ces deux factions. Alors certes, on trouve quelques soldats portant les tabards au lion dans les Tarides, c'est indéniable qu'ils sont engagés dans le conflit, peut être un corps expéditionnaire, mais de là à dire que c'est la source de la ruine du Royaume, c'est un peu fort ! C'est Theramore qui est le plus sérieusement impliqué, et ce sont eux qui casquent, ça se voit bien.
Là où Hurlevent est vraiment engagée, ce serait plutôt dans les Hautes-Terres du Crépuscule et en Lordaeron. Et quant à l'annonce du Héraut de Wrynn, il parle au nom de l'Alliance en général, et non au nom de Hurlevent en particulier !


Edit: Non d'ailleurs, après vérification, y'a pas un seul pélos avec le tabard de Hurlevent, je dis n'importe quoi ! Hurlevent n'a à priori pas envoyé de troupes du tout !)
avatar
Malerann

Personnages Joués : Cornelius MacLane

Feuille de personnage
Guilde: La Garde de Hurlevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Rochefoucauld le Jeu 21 Avr 2011, 01:28

[HRP] Au vue de ces remarques, une partie du texte a été amputée par mes soins afin d'assurer de la cohérence dans mes propos. Et de même, mon personnage n'affirme pas que les conflits seraient la source de la ruine d'Hurlevent ... Il pose juste des questions en fonction des témoignages qu'il récolte Smile [HRP]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Valerian Nasgard le Jeu 21 Avr 2011, 09:58

La silhouette encapuchonnée traversa sans attendre la foule qui peuplait la salle de la taverne, esquivant les chopes de bière, les coups de poings perdus, et parfois même les mains crasseuses qui tentaient de palper le gable des cuisses habités sous la fine armure de cuir. Sa cape d’un bleu profond virevoltant derrière elle comme un suaire en accord avec ses yeux légèrement bridés, en partie dissimulés à l’ombre de la capuche au même ton sobre. Elle fila entre les deux dernière table du fond, accordant un signe de tête en guise de salut à la matrone bien en chair qui lui offrit un grand sourire, avant d’ écarter la tenture sombre qui menait à l’arrière salle, loin de la fange bruyante et largement imbibée d’alcool à cette heure tardive.

Pénétrant dans la pièce, elle abaissa le tissu qui dissimulait son visage, révélant des traits fins, un menton hautain et des yeux semblable à deux puits sans fond dans lesquels se mouvaient d’étranges ombres bleutés. Sans attendre, elle avança vers la table centrale ou était accoudé une autre femme aux cheveux court d’un gris acier, nonchalante, les lèvres pincés en un rictus moqueur, jouant avec une dague finement ouvragée. En face, l’homme aux sept pieds de stature jouait lui-même avec le fourreau d’un gladius, tournant le regard vers l’arrivante, se coupant visiblement au milieu de sa conversation. Il détailla de pied en cape l’intruse impromptue, et saisit lentement le carnet qu’elle lui tendit sans un mot.

Il le parcouru rapidement en diagonale, le visage neutre, avant de le refermer sur la table et d'y poser l’index et le majeur, le poussant vers le renard gris. Le rictus de la femme s’accentua alors qu’elle prenait à son tour le fin ouvrage dans le but d’en prendre connaissance. L’homme, lui, porta à nouveau son regard vers la femme aux yeux bridés, passant sa langue sur sa lèvre inferieur dans un instant de réflexion, avant de pousser un léger soupir et d’agiter légèrement la main, dans un ordre silencieux et impérieux.

L’arrivante esquissa un sourire, puis inclina la tête avant de tourner les talons en rabattant sa capuche sur sa tête, écartant la tenture et sortant de la pièce sa cape voletant dans son dos, comme un oiseau battant des ailes avant son envol.

Le guerrier de la marche et le renard gris échangèrent un très long moment un regard appuyé, comme s’ils conversaient par ce seul biais, sans qu’un mot n’ait besoin d’être échangé pour qu’ils se comprennent.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Lannister de Merde le Dim 24 Avr 2011, 13:23

Un incendie s'était déclaré dans les locaux employés par le journaliste Machiel Moroe, dans le quartier des nains. Un incendie, fort heureusement, très rapidement contenu par les braves soldats du feu de Hurlevent, et qui ne s'était pas propagé au reste du quartier.

En fouillant les décombres de la bâtisse brûlée, on n'avait retrouvé aucun corps, aucune victime éventuelle. Seulement des monceaux de papiers en cendres, quelques meubles noircis et une petite gnomoradio complètement fondue au coeur de laquelle était logée une balle.

Incendie criminel ? Accident technologique ?

Impossible à dire.

Quoi qu'il en soit, l'endroit était désormais inutilisable, insalubre et dangereux.
A plusieurs égards...
avatar
Lannister de Merde

Personnages Joués : Merde

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Lannister de Merde le Ven 06 Mai 2011, 23:47

Les nains ayant étés alertés par des bruits anormaux en provenance du lieu insalubre, et ayant prévenu les autorités, on aura découvert un gros trou dans le plancher noirci, pratiquant une ouverture entre l'étage et le rez de chaussé.

Le bâtiment semble menacer de s'effondrer d'un jour à l'autre à présent.

Autre fait remarquable... en fouillant un peu les lieux par acquis de conscience, on aura pu découvrir un revolver de bonne facture à la crosse marquée d'un lion doré. Le symbole de Hurlevent. L'état de l'arme étant excellent, il semble évident qu'elle n'était pas là durant l'incendie, mais qu'elle ne s'y est retrouvé que récemment.
avatar
Lannister de Merde

Personnages Joués : Merde

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Kiel d'Althain le Sam 07 Mai 2011, 10:10

Une haute silhouette sombre passe la porte branlante de l'édifice au bord de la ruine. Tard après ce qu'il a vu, ou plutôt perçu.

L'air est saturé de poussière et le sol jonché de gravats divers. Les ténèbres sont épaisses. Tant pis, il passera au jugé. Il avance prudemment, certain que sa seconde expédition nocturne finira tragiquement. La cage d'escalier est légèrement en meilleur état, cependant l'homme grimpe précautionneusement les marches de bois fatigué près des murs. La salle du premier étage est dans un état pire que celle du dessous. Un large trou au centre, d'où dépassent quelques moignons de poutres.

Exactement comme il l'avait senti.

L'homme lève sa main droite, dans laquelle une timide lueur dorée s'allumait. Il la fait bouger devant lui, les ombres restantes miroitant pour échapper à Elle. Un reflet discret, semblable à un fin éclair attire son œil exercé.

Le canon d'un pistolet aux couleurs ternes dans la poussière. Prenant garde à ne pas faire s'écrouler le reste du plancher, il se baisse pour prendre l'objet dans sa main gauche tendue. Se redressant, il l'observe.
L'or du Lion de Hurlevent lui tire un rictus soucieux.

Le plus silencieusement, l'homme aux vêtements noirs ressort de la ruine, rangeant l'arme à feu dans sa veste avec un soupir de dégout. En s'étirant dans la ruelle, sous le visage mangé de la lune, se révèle sur la face interne de son poignet droit le dessin d'un albatros.

Exactement comme il l'avait prévu.
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Skÿrion/Gylfie

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Phalange d'Albâtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Nelliell le Sam 07 Mai 2011, 16:49

La jeune elfe se baissa et ramassa ce qui lui semblait être un petit livre, elle pesta mentalement contre les personnes ayant bien pu envoyer par terre un ouvrage, après tout les livres renferment le savoir, jeter un livre c'est rejeter son savoir et gâcher du papier inutilement, plutôt que de l'envoyer voir les caniveaux comme ce qui semblait être arrivé à bon nombre de ses petits frères elle décida d'y jeter un œil pendant sa pause devant la cathédrale. Elle lut rapidement, et plus elle lut, plus le sourire constant sur son visage devint grand, plus cela lui tirait des petits rires, elle ne pu s'empêcher de commenter à voix haute.

"-En voilà un avec de l'esprit, si il savait dans quel bourbier il vient de se mettre ! Quoi que c'est bien toujours le cas pour toutes les personnes contre ce "roi".

De même elle entendit un crieur des rues annoncer qu'une maison avait brûlée et que son propriétaire avait évité le pire, elle soupira.

"Et bien... Ca n'aura pas trainé en tout cas, je me demande bien quel fanatique de la garde ou quelque chose dans ce genre à bien pu faire cela... Ou plutôt payer quelqu'un pour cela, après tout ils sont bien plus lâches qu'autre chose..."

Elle tapota son menton, pensive, puis rajusta un brin sa robe et posa son arc sur ses genoux.

"Je suppose que cela ne coute rien d'essayer de lui parler."

Elle se leva et alla vers le lieu dont parlait le crieur, après tout personne ne semblait être intéressé par la culture elfique dans cette ville, ce n'est pas comme si dépasser l'heure de pause pouvait bien changer grand chose. Arrivée sur place elle ne vit qu'un tas de cendres.

"Et bien... Il n'y sont pas allés de main morte... Pauvre homme, quel geste idiot et inconsidéré, les humains sont si pragmatiques... Un peu de calme ne serait pas mauvais pourtant..."

Elle adressa une courte prière à la demeure de l'homme espérant que réellement personne n'ai été bléssée dans cet "accident", puis s'en retourna à la cathédrale, légèrement attristée et déçue.

"Ils ne connaissent donc aucune façon douce de faire les choses ? Le dialogue par exemple, n'est-ce pas Valanaa ?"

Elle se doutait bien que son arc ne lui répondrait jamais, pourtant elle aimait bien parler aux objets, une lubie comme une autre, elle soupira à nouveau sourit et se promit d'essayer de retrouver cet homme.


"Ils savent pourtant que la guerre ne mène à rien, nous ne faisons que les prévenir et aucun ne semble écouter, tant pis, ils vont à leur propre perte, mais je n'abandonne pas, après tout il y a des esprit éclairés entre ces murs de pierre..."

Elle eu un petit sourire, suivit d'un nouveau soupir puis ferma les yeux et écouta le chant des oiseaux...
avatar
Nelliell


Feuille de personnage
Guilde: Les vents conteurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Ajaxandriel Givreciel le Sam 07 Mai 2011, 20:51

"L'archéologie est la recherche des faits, pas de la vérité. Si c'est la vérité que vous cherchez... La classe de philosophie du Pr. Cambuse Perpalnor est au bout du couloir."

La bibliothèque du donjon d'Hurlevent résonnait encore des leçons du Pr. Jones, et alors que les étudiants déambulaient entre les rayons à la fin de leur cours, l'un d'eux - ou du moins ce qui semblait être l'un d'eux - restait plongé dans son bouquin.

Le finissant, il se retrouva pensif.

"La Deuxième Guerre... l'ancienne Horde... hum... Oui mais bien peu de choses sur les Trolls en dehors de leur implication dans tout ça... 'faudra que je retourne fouiller les ouvrages à Baie-du-Butin. Il y avait des pistes sur cette fameuse Zandalar...
Rechercher. Lire ...70% du travail se fait en bilbio, hein ? Pfff... Quelle corvée !
Bah, d'une manière ou d'une autre je finirai par comprendre ce "vaudou" et ses divinités... Et dire qu'Ajaxandriel est déjà sur la piste d'une figurine ensorcelée..."

Las, son regard apathique se porta sur un livret de mauvaise facture, visiblement imprimé à la hâte, et qu'un lecteur distrait avait oublié là.
Par ennui, il s'en saisit et lit les premières lignes pour se faire une idée.

"Wrynn...? Tiens tiens..."

La lecture du texte lui dessina un rictus de plus en plus marqué sur le visage, qui se transforma en rire nerveux.
Il pensa avec nostalgie aux vagabonds des Marches de l'Ouest.

"Ces gens-là... Oui... Eux aussi ils étaient dans ç'merdier... Je me...souviens... Leur apporter la soupe... Quelle corvée...
Et moi... avant... à errer à Comté-du-Nord, à dérober tous ces manuscrits, à éplucher tous ces grimoires mis à l'index...les secrets du Néant... pour s'en sortir... Quelle corvée, ça aussi.
Hin...hin hin hin. Y'avait...cette... tarte aux gravillons. Les beignets de boue ! Et les émincés de fange, avec sa salade de foin !"

Refermant le livre, il pensa en lui-même :
"Votre Roi s'en fiche de vous, humains !
- Quoi ?
- Eh oui ! C'est ainsi que vous vivez. La monarchie ! Vous n'êtes pas des humains, mais des sujets.
- Je suis le sujet de personne !
- Peut-être, mais grâce à qui ? Hein, à qui ?... Héhé. ...Mais tous ces péons, eux, ils rampent à Sa botte.
- C'est leur problème !
- Oui. Leur problème, mon ami. Leur... problème..."

Morbidement engourdi, mais à peine plus que d'habitude, il se leva et sortit de la bibliothèque.
Il dût ainsi traverser la Salle du Trône.
Varian Wrynn était là, assis aux côtés de son fils et du roi exilé Grisetête, la main posée sur le pommeau de son impresionnant espadon, prêt à bondir sur tout envahisseur ...ou conspirateur.
Son regard le fixait.
L'étudiant, en contrebas du trône, impassible, lui retourna un regard vide entre des mèches filasses.


"Alors tu en es, toi aussi. Acedia, le démonologue. fit Varian d'un ton accusateur
- Paaardon ? ... Qu'y a-t-iiil ?
- De ceux refusent l'appel aux armes ! L'appel des HEROS ! De ceux qui osent envisager de faire ami-ami avec la Horde ? en pointant le tabard du jeune homme, "de sable au sapin de sinople".
- Ben quoi ? ...Mais je... Encore du travail...!
- La dératisation de la ville ?! Oui, je sais, mais c'est du gâchis. Tu es en âge de porter les armes, de défendre nos terres, de défendre notre peuple ! De défendre ton Roi !
Toi à qui j'ai donné moult privilèges. Ce griffon d'ébène, que je t'ai autorisé à monter.
- Je sais, je sais... votre altesse... *fait une révérence peu convaincante* Je ...continue à vous servir, votre altesse. Et à servir l'Alliance, bien sûr !
- QU'EST-CE là ?!?
- Pardon ?
- Ce torchon que tu tiens dans ta main !!
- ... Ah, euh, ça ? Un truc que j'ai vu ...traîner, dans la bibliothèque. J'allais le porter ...euh... aux ordures... là-bas.
- APPROCHE, MON GARÇON."

Tout sauf rassuré, il s'avança sur les marches. L'imposante carrure du roi le surplombait.
D'un geste vif mais précis, ce dernier s'empara du livret et le confia à un garde.
Puis il se pencha à nouveau vers le jeune homme, et soudain, le saisit par le col.


"Lis tout ce que tu veux sur le Néant distordu, forme-toi aux arts sombres de la sorcellerie, asservis des légionnaires ardents si ça te chante. Mais n'ABUSE PAS de ma patience, mon garçon.
- Mais... C'est tout ce que ...je demande, Majesté...! Je vous assure..."

Relâchant son étreinte, la poigne du souverain rejoignit le pommeau de l'épée. Un simple geste, mais qui transpirait la force et la noblesse.
Se tournant vers le garde :


"Sait-on où ça a été imprimé ?
- Dans une masure, là-bas. C'est celle qui a ..."malheureusement"... BRÛLÉ, il y a quelques jours.
- Je vois. Vous poursuivez l'enquête, n'est-ce pas.
- Tout à fait. Avec l'entier concours du SI-7 si la piste ...criminelle... était avérée.
- Bien entendu.
D'un regard en coin vers Acedia, le Roi poursuivit :
Il est évident que dans pareil cas, toute personne qui serait prise à rôder sur ce site serait... inquiétée...
- Tout-à-fait, votre Altesse.

- ... Je vous laisse donc aux affaires du royaume, votre Altesse. conclut Acedia avec empressement, après quelques secondes d'un silence pesant.
- Vas."

Descendant le perron du donjon quatre-à-quatre, appelant son griffon, puis décollant de façon malhabile, il repensa...

"Un Homme dangereux pour la nation...? Un homme puissant, en tout cas. Hum. Et pourquoi pas ..."un homme dangereux, tout court" ?
- Et toi : un simple sujet ! Hin hin hin ! nargua la voix intérieure
- Silence !... De toute façon, là, je vais... Je vais chez mes "vrais" employeurs. Baie-du-Butin, Gadgetzan, Long-Guet... les affaires à conclure. Tout ce b***** ne me concerne pas !!
- Et peut-être que si ? Non ? Si ceux qui ont écrit ça, ceux qui l'ont lu, décidaient eux-aussi de ne plus suivre les ordres ?
- S'il refusaient...? quoi ? ...la guerre ? la servitude ?
- Oui mon ami. S'il refusaient de TRAVAILLER pour le Roi. Et tu sais aussi ce qui se passe dans l'autre camp, chez les primitifs : un meurtrier aux commandes, des peuples bafoués..."

Acedia, qui survolait déjà le Bois de la Pénombre, éclata d'un rire mystique.

"Tu parles d'un vivier pour... le règne de la PARESSE, mon ami ??"

avatar
Ajaxandriel Givreciel

Personnages Joués : Ajaxel'Ariel Givreciel etc. etc.

Feuille de personnage
Guilde: Ligue des séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Marig le Dim 08 Mai 2011, 10:37

Un soleil bienvenu inondait la Cité du Lion, lorsque Adjer arriva sur les lieux de l'incendie. Bien entendu, la fumée qui s'échappait du local n'avait en tout cas pas échappé au regard des citoyens, et une foule rotative se dressait tout autour du bâtiment en ruine. Des femmes pointaient du doigt la masure fumante en chuchotant à l'oreille de leurs enfants, des hommes se grattaient le menton d'un air songeur en discutant à voix basse, avant de repartir, laissant la place à encore plus de témoins.
Il fallut bien cinq minutes à la silhouette encapuchonnée pour atteindre le premier rang. Il ignora les quolibets et regards méprisants que lui envoyaient la populace. Son odeur était sienne, son statut était sien, son baluchon noir était sien. S'il ne leur plaisait pas, ils n'avaient qu'à changer de ville. "La cité du Lion est immuable, pensa-t-il. Populace, écartez-vous de mon chemin, écartez-vous de la puissance, et retournez à vos affaires." Il se surprit à pester contre une quelconque entité puissante qui aurait pu capter sa pensée, et se démenait pour lui expliquer qu'il recelait la véritable puissance, et que son statut de vagabond n'était qu'un leurre. "Un leurre, tu as compris ? Un leurre ! Maintenant, laisse-moi, laisse-moi j'ai dit ! Va-t-en !".

Et, comme pour répondre à son propre appel, il tourna les talons, plus sûr de lui, n'hésitant pas à rabaisser son capuchon pour fixer de ses yeux froids les murs glacés qui refusaient de laisser place.

Trois regards se posèrent sur le mendiant au visage découvert.
Le Perdant du Jeu.
Le Participant au Jeu.
La Justice du Jeu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wrynn, cet homme est t'il dangereux pour la Nation ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum