Kranika Bloodmaw, l'incapable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kranika Bloodmaw, l'incapable.

Message  Ralek Olmessa le Sam 13 Sep 2008, 22:03

L'Orc agé jeta un coup d'oeil sur le nouveau-né, puis afficha un sourire de satisfaction.

" Comment voulez-vous qu'on la nomme, maître. "

Le vieil orc lissa sa barbe un instant afin de donner l'illusion d'une intense réflexion.

" Nommons la comme son illustre ancêtre cher Markrok. Donnons lui celui qu'a porté la Grande matriarche de notre clan. "
" Vous voulez dire comme la Grand-mère ? "
" Celui là même, appelons la Kranika. "

" Bien, votre choix est excellent maître. elle en sera surement digne. "
" Oui. Quoi qu'il en soit tu l'éleveras durant ces premiers pas. Je viendrais la chercher plus tard. Je passerais de temps en temps pour voir comment elle évolue. "
" Oui Maître Kraghur, nous ferons comme vous dîtes. "


Le mâle le plus jeune courba l'échine avec insistance puis finis par s'agenouiller face au plus vieux. Après quoi le vieil orc se retira hors de la tente. Il observa la plaine marécageuse qui s'étalait face au camp des Orcs Gueule-de-dragons. Quelques minutes passèrent avant qu'il ne se décide à repartir vers le sud.
Quelques nains de la région restaient problématique, mais ils ne l'empecheraient pas de rejoindre le grand pic.

De nombreuses saisons s'écoulèrent sans que le vieux démoniste ne repasse dans le camp, jusqu'à sa première visite. Ce jour là, la jeune Kranika avait subit un entrainement spéciale, visant a faire d'elle un serviteur efficace.
Mais Kraghur eu vite fait de voir qu'elle n'était pas du tout à l'aise dans ce rôle. Pas que son esprit se rébellait contre une forme d'autorité, mais plutot qu'elle n'était rien d'autre qu'une maladroite.
Déçu, le vieux maître s'en repartit tres vite, laissant quelques consignes à son serviteur.

Les années passèrent et le vieil orc vint examiner l'état de la jeune orque une nouvelle fois. Il fut surpris par ce que lui appris son serviteur. La jeune Kranika ne semblait pas avoir améliorer ses capacités, quelque soit le domaine, elle restait une incapable. Aucun apprentissage ne portait ses fruits, la pauvre petite restait bête comme ses pieds, et toujours aussi maladroite.
Kraghur explosa de rage en entendant cela, et sortit une petite dague. Il attrapa la jeune orque et la souleva bien au dessus de lui puis la plaqua contre une poutre.
Serrant le cou, il braqua la lame sur la joue de l'enfant et hurla après elle.

" Défends toi ! petite sotte ! Défends toi, ou meurs ! "

Kranika resta pétrifié les yeux emplie de peur. Puis éclata en sanglots, ce qui plut encore moins au démoniste. Celui ci soupira, et jeta la jeune orque contre une caisse qui se brisa sous l'impact. Kranika continuait de sangloter alors que le vieil orc repartit.

Kraghur ne revint que plusieurs années plus tard. Kranika était devenue une belle orque dnas la fleur de l'âge. Un instant en la voyant il espéra qu'elle avait changer. Markrok avait bien vieilli, la venue de son maître lui retirant tout sourire qu'avait pu lui amener Kranika.

" Maître, vous revoilà. N'est ce pas un peu trop tôt. Elle... elle n'a pas encore beaucoup changée. "
" Peu importe, je me suis rendu à la raison, elle est une incapable. Elle le restera. Les vieux esprits en ont décidé ainsi. La première Kranika était une grand guerrière, une chamane érudite et une grande chasseresse. Elle avait toutes les connaissances imaginables. Ceci n'est que le second tranchant de la lame. "
En parlant Kraghur pointa son doigt sur la jeune orque.
" Vous l'emmenez alors... définitivement. "
" Oui, fidèle serviteur, je l'emmène. Quant à toi... tu m'as bien servi. "


Markrok s'inclina aussi bas que possible.
Kraghur l'observa une seconde tout en saisissant une dague dans sa manche. Un éclair rouge traversa la tente quant la lame trancha la gorge du serviteur. Le corps tomba a terre alors que le sang fusait hors de son propriétaire.
Le vieux démoniste essuya la lame sur un pan de la tente, puis sortit et se dirigea vers la jeune orque.
Lorsqu'elle vit la lame, Kranika ne put empecher l'horreur monter en elle. Kraghur lui sourit et rangea la lame. Finalement il lui parla calmement et tout deux quittèrent le camp quelques minutes plus tard.
La jeune orque n'avait aucun bagages, le démoniste lui ayant interdit d'emporter quoi que ce soit.
Ils prirent un chemin les menant a travers les Paluns et se dirigèrent vers le Nord, vers les terres déchues.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum