Les Maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Maudits

Message  Asélryn / Towann le Mar 02 Aoû 2011, 22:16

« - Où en sommes-nous ?
- C’est bientôt terminé. Ils sont plus nombreux que je l’espérais.
- Combien ?
- Onze.
- C’est parfait. »



Dans l’obscurité de la petite caverne, ils étaient six à former un cercle sans compter le septième homme venu prendre des nouvelles du rituel. Agenouillés, une main posée au sol, tous faisaient appel aux vestiges de pouvoir acquis par les druides qu’ils avaient été, couplés aux nouvelles aptitudes offertes par leur Seigneur.
Les ritualistes kaldoreï avaient tout abandonné de leur ancienne vie, jusqu’à leur apparence. Seulement éclairés dans la pénombre par les lueurs flamboyantes des yeux de leurs compagnons ainsi que par un complexe ensemble de runes scintillantes à l’intérieur du cercle, les druides de la Flamme opéraient depuis plusieurs jours au mépris de la fatigue et des risques du procédé.

La guerre pour les Terres de Feu était engagée et les défenseurs d’Azeroth s’acharnaient à tenir leur tête de pont. Malgré les effectifs considérables envoyés par le Seigneur du Feu, ils s’obstinaient à résister, voire à créer de nouvelles percées sur ses terres. Cet intolérable affront serait demeuré irréalisable si les gardiens d’Hyjal n’avaient pas fait appel à leurs alliés. Venus de la Horde comme de l’Alliance, de nouveaux combattants venaient renforcer leur position et offraient au plan insensé de Malfurion une chance de succès.
Mais les druides de flammes pouvaient eux aussi trouver des alliés. S’il était difficile de rallier des adeptes à la cause de Ragnaros, il était plus aisé de rallier les ennemis de leurs ennemis.
C’est ainsi que Reylas avait trouvé la solution.


Quelques milliers d’années plus tôt, un conflit sanglant avait déchiré deux des familles les plus anciennes et tenaces de Kalimdor. De cette guerre, les deux camps étaient sortis considérablement amoindris. Il avait existé entre ces familles une haine si profonde que les animosités ne pouvaient disparaître qu’en même temps que le dernier membre d’une lignée.
Ce ne fut que quatre mille ans plus tôt que les Stormrunner triomphèrent des Frostblade. Estornel Stormrunner, parvenu au rang d’archidruide, était parvenu à renverser la situation alors que sa lignée était sur le point de s’éteindre. Seul, il avait réuni les derniers Frostblade et accompli un rituel de malédiction, bannissant ces derniers dans les plus sombres recoins du Cauchemar d’Emeraude.
Ainsi prit fin la guerre entre les deux familles.


Mais aujourd’hui, au sein des Terres de Feu, les défenseurs d’Hyjal avaient fait appel aux Gardiennes de l’Ombre pour leur venir en aide. Ces traqueuses s’avéraient être de redoutables guerrières mais leur meneuse n’était autre que Saynna Stormrunner, une parente éloignée du druide qui avait emprisonné les Frostblade dans le Cauchemar.
Il ne faisait nul doute que la haine que les maudits éprouvaient à l’égard des Stormrunner avait eu le temps de croître pendant leur enfermement. Si par chance ils venaient à être ramenés sur Azeroth, ils seraient prompts à éliminer leurs ennemis jurés, ainsi que leurs alliés. Les Frostblade avaient un trait commun qui pouvait s’avérer utile : Tous étaient des tueurs aussi efficaces qu’impitoyables.
C’est pourquoi les six druides de la Flamme usaient du peu de lien qu’il leur restait avec le Rêve d’Emeraude pour les retrouver. A l’aide de la sombre magie du Crépuscule, ils seraient en mesure de briser le verrou les retenant prisonniers.

Reylas observa en silence ses congénères terminer la cérémonie qui permettrait le retour dans ce monde de leurs alliés de circonstances. Il avait entendu parler des Frostblade mais n’en avait jamais rencontré personnellement. Si les rumeurs étaient fondées, le royaume de Ragnaros serait bientôt débarrassé de ces intrus. Il les voyait déjà à la tête d’une armée d’élémentaires, ravageant les rangs des envahisseurs.
Malfurion ne devait son avancée qu’à l’intervention de « héros ». Les Frostblade seraient les héros du Crépuscule.


Les runes du cercle rituel virent leur lumière s’intensifier tandis qu’un sifflement magique résonnait dans la grotte.

C’est le moment !

Un pilier de lumière verte surgit soudain sur toute la surface du cercle. Les druides manquèrent d’être projetés en arrière mais tous appliquèrent leurs mains sur celui-ci en luttant contre sa répulsion. Puis les flammes envahirent le cercle, faisant grimper en flèche la température ambiante.

Le sceau de Stormrunner est brisé…


« - Ça suffit ! »


Les druides cessèrent à l’ordre de Reylas. Les flammes s’étouffèrent et disparurent pour laisser place à onze elfes placés en cercle, dos à dos. Ceux-ci observèrent ce qui les entourait sans un mot jusqu’à ce qu’un colosse aux cheveux noués, fardé d’une armure lourde et d’une épée grande comme un homme ne prenne la parole.


« - La malédiction a pris fin !
- Non, Ethiel. »



Une kaldoreï fine et vêtue d’une robe grise s’écarta du cercle pour le fixer en lui parlant. Bien que son gabarit fut le total opposé de son frère, sa prestance et son ton glacial la rendait presque plus effrayante.


« - Il y a quelque chose de différent. Nous ne sommes plus dans le Rêve, certes, mais la malédiction de Stormrunner n’a pas été tout à fait levée. Tu n’as pas cette étrange sensation Ethiel ?
- Je crois comprendre de quoi tu parles Jaynell. Cette impression de… vide. »



L’elfe qui venait de parler était moins imposant qu’Ethiel mais arborait cependant une carrure non négligeable ainsi qu’une armure légère. Ses longs cheveux descendaient en crinière dans son dos et il s’exprimait d’une voix calme et posée.


« - Tu as saisi Darne. Cela dit, je suis la seule capable de ressentir ça avec exactitude.
- Une histoire d’âme, c’est ça ? »
lâcha Ethiel avec mépris.
« - Précisément. »


C’est à ce moment-là seulement que les Frostblade parurent remarquèrent la présence des druides de la Flamme. Jaynell les dévisagea un à un avant de prendre la parole.


« - Qui êtes-vous ? Nos libérateurs peut-être ?
- C’est exact. »



Reylas reprit contenance, s’étant à sa grande honte laissé impressionner par les nouveaux arrivants.


« - Je suis Reylas Greenshield, druide de la Flamme.
- De la Flamme ? Une nouvelle sorte de druide, intéressant… Ce vieux conservateur de Malfurion approuve votre voie ?
- En réalité, nous nous opposons à Malfurion… »



Reylas regretta immédiatement ses paroles. Il pressentait que lui et ses acolytes couraient à présent un grave danger. Jaynell esquissa un sourire sardonique.


« - Voyez-vous ça ! Et quelle divergence d’opinion a bien pu causer cela. »


Le regard glacial de la Frostblade figea Reylas sur place, qui se sentit incapable de bredouiller autre chose que la vérité la plus crue.


« - Nous servons Ragnaros, le Seigneur du Feu…
- Vraiment ? »



Jaynell afficha une moue amusé puis fit quelque pas en croisant les bras, l’air de réfléchir.


« - Donc, vous servez par extension les maîtres de Ragnaros. On les appelles les Dieux Très Anciens, vous êtes au courant j’espère.
- Bien sûr… »



L’assurance de Reylas fondait comme neige au soleil. Elle lui tournait désormais le dos mais poursuivait la discussion avec un calme un peu trop parfait.


« - Et vous n’êtes sans doute pas du genre à sauver une malheureuse famille d’une telle malédiction sans attendre une contrepartie, hm ?
- Nous souhaitons votre aide dans notre guerre contre les guerriers d’Azeroth. Nous sommes dans les Terres de Feu et ils sont en train de gagner du terrain. C’est une aubaine pour vous car en plus de vous retrouver libérés du Rêve, vous aurez la chance d’assister au triomphe de Ragnaros. Vous serez vite parmi ses lieutenants les plus estimés.
- Laissez-nous réfléchir…
- Une partie de leurs effectifs sont menés par Saynna Stormrunner. »



Reylas vit Jaynell se raidir lorsqu’il prononça le nom de leur némésis. Mais lorsqu’elle se retourna elle s’avéra parfaitement calme, esquissant même un petit sourire en coin.


« - Je pense que notre décision est prise, n’est-ce pas ? »


Les Frostblade se contentèrent d’acquiescer en silence. Reylas se sentit soudain plus détendu, bien que surpris par une décision aussi hâtive. Cette Jaynell s’était amusée à le faire mariner mais leurs intérêts communs les réunissaient. Elle reprit la parole.


« - Dites-moi… votre allégeance nouvelle au seigneur du Feu a altéré vos pouvoirs de druides, n’est-ce pas ? »


Reylas se contenta de hocher la tête.


« - Et manifestement, vous êtes bien moins doués que ne l’est Estornel… Vous n’avez pas tout à fait réussi à nous ramener, en réalité nous ne sommes pas entiers. Une part de nous est restée dans le Rêve et nous y lie. Votre rituel maladroit vient de scinder nos âmes. »


Le ton de Jaynell se faisait plus froid et tranchant à chaque seconde, forçant le druide de flamme à revoir sa situation à la baisse.


« - Je vois mal comment être reconnaissante après cela. C’était le premier point à aborder.
- Le premier… ? »



Reylas ne sut cacher les tremblements de sa voix. Il sentait un inexplicable sentiment de désespoir l’investir au fil des mots de Jaynell. Ce fut Darne qui reprit alors la parole.


« - Les Dieux Très Anciens ne cherchent que la ruine d’Azeroth, qui est notre monde. Ceux qui les servent ne sont que des fanatiques privés de raison qui ne méritent que la mort. Estornel est un bel exemple. Vous pensez sincèrement que nous allons nous joindre à vous ? »


Plusieurs sourires parmi les Frostblade accompagnèrent ces derniers mots. L’un d’eux, masqué et vêtu d’une armure de cuir sombre, parla à son tour. Tout dans son port et dans sa voix le désignait comme un côtoyant régulier de la mort.


« - Il y a aussi un troisième point. »


Le visage d’Ethiel se fendit en un large sourire carnassier.


« - Les Frostblade n’ont besoin d’aucune aide pour mener à bien leur vengeance. »


Le colosse abattit horizontalement son énorme lame sur ces mots et le druide de flamme le plus proche fut projeté en arrière à défaut d’être coupé en deux. Un de ses collègues s’effondra subitement en portant ses mains à sa gorge pour stopper le flot écarlate qui s’en échappait. Le maître assassin se trouvait derrière lui avant que quiconque n’en aie pris conscience.


« - Notre alliance aurait engendré d’innombrables victoires ! Vous auriez été dûment récompensés mais vous crachez sur une chance que vous n’avez pas mérité ! Vous brûlerez avant d’avoir pu quitter Son domaine ! »


Reylas venait de se reprendre face à ce coup en traître mais à peine eut-il achevé sa dernière phrase qu’il réalisa que ses quatre autres compagnons avaient aussi été massacrés. Il était seul face à onze Frostblade bien décidés à l’éliminer. N’ayant plus rien à perdre, il se mit en tête d’en tuer au moins un à l’aide des pouvoirs conférés par Ragnaros.
Son choix se porta sur Jaynell, qui le dévisageait avec le même sourire sardonique. Il tendit immédiatement les bras vers elle avec un cri de rage. Un flot continu de flammes concentrées fondirent sur l’elfe qui fut vite engloutie pendant que les autres s’écartaient sous la chaleur.

La chance commençait peut-être à tourner. Si Reylas profitait de la surprise engendrée par ce premier coup, il pourrait emporter plus de ces ennemis du Crépuscule dans l’autre monde.
Ses flammes cessèrent et il put voir à la mine des Frostblade qu’ils n’avaient pas prévu cela. Il entreprit de choisir sa prochaine cible mais se stoppa en réalisant que quelque chose clochait.

Où était donc la carcasse calcinée de cette Jaynell… ?

Une fumée sombre et peu visible dans l’obscurité de la caverne remua devant lui, puis se mit à affluer, se concentrer. Le druide resta tétanisé en voyant sa victime se matérialiser devant lui. Mais elle n’était pas tout à fait là.
La créature éthérée et transparente qui lui faisait face n’était que l’ombre de Jaynell, partiellement fondue dans un autre plan, une engeance de Vide. Elle leva lentement une main alors que des volutes noires s’échappaient d’elle à chaque geste et ouvrit la paume vers le haut.
Reylas vit un fin lien se créer entre eux, passant au creux de la main ouverte. Il fut vite oppressé par l’horrible sensation d’être aspiré dans un vortex de peur et de détresse. Mais lorsqu’il comprit que Jaynell était en train de s’approprier son âme, il était trop tard pour réagir d’une quelconque manière.

La torture sembla durer des heures et des heures, mais à aucun moment le rire glacial et éthéré ne cessa.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Maudits

Message  Asélryn / Towann le Mar 15 Nov 2011, 20:05

Dans la pénombre du dôme de pierre, plusieurs silhouettes prenaient place une à une au fil des minutes. La demeure en ruines, loin de sa splendeur passée, avait longtemps été le domaine de nagas accrochés aux restes de leur civilisation. Mais leurs corps avaient été jetés à la mer depuis quelque temps déjà et seule l’odeur iodée du rivage se faisait encore sentir.
Ils étaient revenus prendre ce qui était à eux deux siècles auparavant, déjà une ruine à l’époque mais avant tout un lieu où ils ne risquaient pas d’être surpris. Les choses semblaient s’être légèrement compliquées alors que cette Horde s’était massivement établie dans la région. Cependant des ruines d’architecture kaldoreï n’avaient pas l’air d’intéresser la Horde, qui tenait ainsi éloignés la plupart de ceux qui auraient pu explorer cette ancienne demeure des Frostblade.

Ils étaient neuf. Ce ne fut que lorsque Raëlle vint prendre place sur un des bancs de marbre usés qu’une silhouette fine se leva. La voix profonde et glaciale de Jaynell Frostblade força l’attention.


« - Bien, nous voilà au complet.
- Pas vraiment. Où est Ethiel ?
- Si tu cessais de chasser les Stormrunner en solitaire, tu le saurais Adrinnis. »



Le concerné se renfrogna au ton cassant de son aînée.


« - Tu peux aussi me le dire…
- Aux mains de l’ennemi. »



Rydiel venait de répondre, sortant de son mutisme habituel. Adrinnis le dévisagea un instant.


« - Les Stormrunner font des prisonniers maintenant ?
- Leurs alliés. Ethiel est resté se battre lorsqu’ils sont venus en espérant reprendre Towann Stormrunner. Il n’avait aucune chance.
- Cet idiot a toujours trop aimé les défis. La perte d’une tête brûlée pareille n’est pas si handicapante.
- Il restait un guerrier exceptionnel. »



Un rire les interrompit. Un des Frostblade, fardé d’une armure de plate et d’une lourde bardiche, secoua la tête.


« - Nous avons terminé la phase d’intimidation, Ethiel a joué son rôle. Il est impressionnant mais sa force brute ne compensait pas son manque de technique. Et puis il était trop prévisible. »


Jaynell posa son regard sur le guerrier.


« - Je te trouve bien médisant au sujet de mon neveu, Ferek.
- Tu sais bien que je défendrais un membre de ma famille jusqu’au bout si j’en ai la possibilité. Mais je ne l’ai pas eue et le mal est fait pour Ethiel. Je le juge aussi impartialement que je le ferais pour n’importe qui d’autre. »



Elle hocha la tête avant de reprendre la parole.


« - Nous sommes de toute manière bien assez pour écraser les Stormrunner jusqu’au dernier. Le tout est de les trouver.
- La Stormrunner d’Orneval ne sera pas difficile à éliminer. Il suffit de l’écarter de ses frères et sœurs d’armes. »
assura Ferek.
« - Le Croissant d’Elune, c’est cela ? »



Il acquiesça.


« - Elle est jeune et inexpérimentée, l’attirer loin d’eux ne sera pas un problème.
- Qu’en est-il de la druidesse ?
- La fille d’Estornel ? »



Ferek perçut un frisson chez Jaynell, chose assez rare. Ça n’était certainement pas le froid, et encore moins la peur. Cependant, il avait remarqué que son calme constant pouvait vite être troublé par une colère sourde à l’évocation d’Estornel Stormrunner, celui qui les avait enfermés dans le Cauchemar.
Ces deux siècles de captivité n’avaient été faciles pour personne mais Jaynell semblait en être sortie avec une haine bien plus grande que les autres. Ferek aurait juré qu’elle se damnerait si c’était nécessaire pour éradiquer leurs ennemis héréditaires. Mais elle lui avait un jour affirmé que le conflit entre Frostblade et Stormrunner sévissait déjà avant sa naissance. Que ne leur disait-elle pas ?


« - Elle se cache. Elle est persuadée qu’elle sera en sécurité à Reflet-de-Lune. » les informa Rydiel, le maître des Ombres.
« - On ne sait pas ce que son père a pu lui apprendre. S’il existe une personne sur Azeroth capable de nous enfermer à nouveau, c’est elle. Il faut qu’elle meure au plus tôt. » siffla Thanerron.
« - Et le fils de Towann ? »


Jaynell observa ses pairs tandis qu’un lourd silence prenait place.


« - Aucune piste ? »


Dans la pénombre, elle perçut des négations silencieuses. Elle savait que tous n’étaient pas déterminés à tuer un nourrisson. Il n’y avait presque que ceux qui connaissaient ses réels desseins qui approuvaient cette décision. Elle soupira.


« - Il va falloir le retrouver, mais ne prenez pas le risque de vous emparer seuls de lui.
- Il va se mettre à pleurer ? »
ricana Eledras.
« - Non, sa mère te tuera. »


Le Frostblade perdit son sourire pour froncer les sourcils tandis que Jaynell reprenait.


« - Le plus simple est de me prévenir si vous les trouvez. Elle ne peut rien contre moi.
- Mais elle me tuerait… ? Tu ne penses pas que tu te montes un peu la tête ?
- Pas vraiment, non. Ses faiblesses sont juste plus évidentes à mes yeux, et facilement exploitables. »



Tous deux se défièrent un instant du regard, jusqu’à ce que Rydiel n’intervienne.


« - Il y a un autre Stormrunner, mais lui semble plutôt du genre à se cacher. »


Les regards se tournèrent vers le roublard.


« - Je l’ai repéré il y a quelques semaines dans la capitale humaine, Hurlevent. Pour ne pas prendre de risques, j’aimerais emmener quelqu’un avec moi pour l’éliminer.
- On ne sait jamais de quoi sont capables ces vermines de Stormrunner »
pesta Thanerron « Je vais t’accompagner mon frère.
- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. »



La suggestion de Jaynell sembla résonner comme une décision irrévocable. Elle fixait Thanerron en plissant les yeux, comme si elle s’était adressée à un enfant insupportable.


« - Tu remets mes talents en doute Jaynell ?
- Tes talents ont permis au fils de Towann de nous échapper. C’est le genre de chose qui ne doit pas se reproduire. »



A ces mots, Thanerron fixa sa paume qui s’enflamma soudain. Il fit quelques pas en défiant la mage noire du regard à travers le foyer magique qu’il entretenait. Le silence retomba jusqu’à ce que le bien-né ne reprenne la parole, d’un ton glacial.


« - Tu ferais mieux de ne pas oublier qui est l’aîné. Tu penses peut-être qu’avoir développé tes pouvoirs durant la guerre des Anciens t’a rendue forte ? Plus forte qu’un arcaniste qui se trouvait alors à l’apogée de sa puissance ?
- A l’apogée, voyez-vous ça… Tes pouvoirs ont décru depuis le temps, voilà qui explique bien des choses. »



Lui décochant un regard méprisant, elle poursuivit.


« - On ne joue pas avec les mêmes jouets Thanerron et à ta place, je ne compterais pas sur quelques siècles pour me protéger. Je ne t’empêcherai pas de partir avec Rydiel mais si le Stormrunner s’enfuit…
- Il n’a aucune chance. »
Il étouffa la flamme dans sa paume. « Tu sembles avoir oublié la réputation des jeunes frères Frostblade durant la guerre.
- J’espère juste que les millénaires n’auront pas réduit votre efficacité. Vous pouvez partir maintenant pour Hurlevent mais Shadren vous accompagnera. Darne et Raëlle, vous allez espionner ce Croissant. Ils connaissent mon visage et celui d’Eledras. Adrinnis, Eledras et Ferek, arrangez-vous pour parcourir au mieux Kalimdor à la recherche d’un autre Stormrunner.
- Et toi, qu’est-ce que tu comptes faire ? »
s’enquit Rydiel.


Jaynell laissa son regard errer vers le nord ouest, comme si celui-ci pouvait traverser les murs et les montagnes pour se poser comme un châtiment sur sa prochaine victime.


« - Je pars pour Reflet-de-Lune. »

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum