[La parole au Corbeau] Myssen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[La parole au Corbeau] Myssen.

Message  Khassim Al-Rakim le Jeu 25 Sep - 11:33

La scène se déroule tard le soir, à l'auberge de Comté de l'Or. Un gros corbeau, en équilibre sur le comptoir, une bière à portée de bec, est en train de discuter devant une assemblée étonnée.

«Bah...juste Corbeau. C'est mon nom. Corbeau le corbeau. Ca te viendrai à l'idée de donner un nom au tabouret sur lequel t'as posé le cul ? S'il parlait, il te dirait qu'il s'appelle Tabouret. Enfin, il commencerait par se plaindre de ton gros derrrière...
-Et donc, tu es un corbeau parlant.
-T'as le sens de l'observation toi...tu serais pas un peu paladin sur les bords ? J'suis effectivement un corbeau parlant, pour ton plus grand plaisir.
-Te fous pas de moi le piaf, j'sais reconnaître de l'ironie quand j'en vois, et chez moi l'ironie ça se finit dans la ch'minée ! Bref. Raconte moi comment t'es arrivé ici...»


L'oiseau plonge son bec dans la chopine, spectacle étrange...
« Dobb's ! Remplis moi ça avant qu'je meure de soif ! C'est le mec en face de moi qui régale !
-Mais je...tu es un sacré drôle d'oiseau toi, réplique le concerné avec un sourire, j'espère pour toi que ton histoire en vaut la peine, continue-il en lancant une pièce d'argent sur le comptoir.
-La vraie histoire interressante, c'est pas "comment", je suis arrivé ici. Le vrai...truc d'interêt, c'est...grâce à qui.»


Tu vois p'tit gars, à l'époque, j'étais un simple corbeau pas plus malin que toi. J'étais comme qui dirait l'associé d'un puissant nécromancien. Ouais, un nécromancien, pur et dur, qui sacrifie des filles prépubères à des divinités pleines de tentacules dégueulasses ! Au début, il était à peu près sain d'esprit...autant qu'un mec qui vit avec des morts et un corbeau puisse l'être, je veux dire. Puis, à force de traîner dans des champs telluriques et à faire des saloperies avec des cadavres...il a commencé à changer. Mais on s'en tape de lui, son histoire est bientôt finie. Par contre, la mienne commence là.

Parce que...moi aussi j'ai changé. Je m'en suis rendu compte le jour où il m'a parlé. Je lui ai répondu, et j'ai été à peu près aussi surpris que lui. T'aurais vu sa trogne ! On aurait dit un des biges en peau de phoque du Norfendre qui voit fondre son igloo en plein hiver, hihihihihahahahahohoho, keuf, keuf...je me fais vieux moi. Et lui aussi a dû penser qu'il se faisait vieux, parce que j'ai bien fait attention de fermer mon bec après, histoire qu'il pense que les vapeurs de mercure lui aie secoué le bocal. Bah ouais, valait mieux éviter qu'j'e l'ouvre, des fois qu'il se décide à voir comment j'suis fait, tu sais, à l'intérieur.

T'en fais une drôle de tête, mais je t'assure que c'est ce que font les cinglés dans son genre, ouvrir les choses. Et comme j'avais décidé, après mûre réflexion, que ma cage thoracique était bien mieux fermée, j'ai fait profil bas.

Pas longtemps. Je te dirai pourquoi la prochaine fois qu'on se voit, j'ai des courses à faire, tu m'excuseras...et merci pour la bière, petit !



Corbeau s'envole à tire d'aile. Mais pas très droit.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La parole au Corbeau] Myssen.

Message  Khassim Al-Rakim le Ven 26 Sep - 11:56

«Mais dis donc ? Qu'est-ce que tu fous encore ici ? Ca t'arrives jamais de bosser où est-ce que ton métier c'est d'écouter un corbac branler son râtelier ?
Bon. Si tu y tiens, j'vais te raconter la suite. Quand tu m'auras offert un porto. »


J'disais donc que ma période de profil bas a pas duré bien longtemps. Après 3 semaines de ce régime là, moi et le traficoteur de cadavre, on est dérangé par un foutu courant d'air.
Le bige va voir ce que c'est , il se rend compte que la lourde est ouverte, il la referme, il descend pour m'engueuler...ouais il m'engueule toujours quand un truc va pas, et c'est dur de resister à la tentation de lui dire qu'il devrait se coller son flacon de néantine là où je pense, histoire de voir si ça fait des bulles ! Donc il me braille dessus, mais moi je l'écoute pas trop, parce que je viens de remarquer un truc qui bouge, et qui était pas là avant.
Une foutue panthère ! Qui fait deux fois ton poid ! Et là, avant que j'aie le temps de dire quoi que ce soit, elle lui saute sur le râble et elle lui plante les canines dans son cou de tortue !

Il a pas fait un pli le nécro, juste le temps de cracher du sang et de mourir comme un béjaune. J'veux dire, ça sert à quoi tout ces pouvoirs et tout ces sacrifices si le moindre matou de 140 kilos -ouais bon c'est pas si fréquent, mais arrête de me couper la parole tu veux- débarqué de nulle part peut y mettre fin en quelques secondes ? Dans les bouquin c'est des combats qui durent trois plombe à base de parade-contre-attaque, vlàtipas que je t'esquiche un bras, là non, net, précis, il l'a ventilé comme le dernier des béjaunes !
On vit vraiment dans un sacré monde, matois.

Tout ça pour dire que j'ai regardé la panthère avec des gros yeux, inutile de dire que je faisais pas l'cador ! Mais bon, tu me connais, j'ai pas l'bec dans ma poche, alors j'y demande "Hey, matois, t'as l'intention de me bouffer ?" et y m'répond "Non. Le contrat ne mentionne aucun oiseau parlant."
Tu parles que je me sentais rassuré ! Alors j'prend de l'assurance et je lui dis
"Merci mon vieux, t'es sympa pour un gros chat ! Mais...j'fais quoi maint'nant ?
-Aucune idée. Qu'est-ce que sont sensé faire les oiseaux parlants ?
-Bah...accompagner des biges et leur tenir compagnie. J'pourrais t'accompagner, si tu veux !
-Je suppose que je n'ai pas vraiment le choix. Viens."

C'est comme ça que j'ai fait la connaissance de celui qui allait être mon meilleur pote, Myssen "Croc-de-Nuit" . Y'a pas mal de choses à dire sur lui, mais j'ai une course à faire, tu m'excuseras mon vieux...et merci pour le porto, petit !

Corbeau s'envole à tire d'aile. Mais pas d'aplomb.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum