L'Héritière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Héritière

Message  Primelys d'Eldrith le Jeu 03 Mai 2012, 16:46

Héritière des terres d'Anstreed
Lÿse du Lac
« L’histoire que je me prépare à vous contez est la mienne, mais aussi celle de toute une famille, et même de toute une communauté. Je m’exprime en leur nom, pleurant les morts et les disparus du Cataclysme. »

« J’ai vu le jour sur l’île d’Anstreed, en l’an 16. Vous ne la connaissez pas ? C’est normal. Mon père, digne héritier de mon grand-père, était aux anges quand la sage-femme lui annonça ma naissance. Ma mère, Dame Lysa, était aussi très heureuse. Je fus l’un des premiers enfants de la troisième génération de l’île, et j’étais déjà prédestinée à un grand avenir.
J’ai grandie dans l’insouciance propre aux enfants de l’île, éloignée de la guerre et des ravages du monde d’Azeroth. Mon père fit de mon éducation une priorité. J’appris les langues, l’étiquette, la bonne conduite en société, ainsi que la magie et le combat à l’épée. Ma mère était fille de pyromancien, elle m’apprit donc tous son savoir. Vers mes neuf ans, je perdis ma mère, et avec tous espoirs d’avoir un jour un frère ou une sœur.
Mon père lui avait donné un second enfant, mais au moment de l’accouchement, ma mère ne put faire sortir le bébé. Et ils moururent tous les deux avant le matin…
Mon père fut très affecté par cette perte. Il se mit à me choyer comme un diamant qu’il faut à tout prix protéger. Je ne m’en suis jamais plaint. Autant par respect pour mon père que par gout de la situation.
Ma vie bascula en l’an 31 environs. Le Maëlstrom, cette bouche béante de l’océan qui est un peu notre voisin venait de dégorgé une créature effrayante. Depuis plusieurs semaines la terre tremblait et les vagues étaient devenues énormes et destructrices. Le mur, plus au nord qui nous protégeait des déferlante des éléments menaçait de céder.
Nous apprîmes plus tard que la dite créature était le Garde-Terre corrompu, ancien dirigeant du Vol Noir, Aile de mort. Ce dragon provoqua de nombreuses séquelles dans tous Azeroth, mais notre île, proche du Maëlstrom fut extrêmement touchée. Mon père, Frédéric du Lac décida que pour le bien des gens de l’île, il fallait évacuer au plus vite. Mais, n’ayant pas prévu cette possibilité, Anstreed Ouest, un village maritime s’effondra dans la mer… Peu de survivants résultèrent de cette catastrophe.
Lorsque les résidents embarquèrent, mon père leur promis une terre d’accueil sure et un nouveau foyer. Cette promesse, il ne put la tenir, car un des bateaux dériva, et sombra. Un autre encore coula au large des côtes des royaumes de l’est. Les deux derniers –dont le nôtre- fut le seul a arrivé à bon port. Le navire amarra à Hurlevent, dans la plus grande discrétion. Mon père fit passer notre convoi pour une expédition marchande mal fortuné, qui avait mal tourné.
Mais le secret de l’île était compris. Mon père, une fois arrivé à Hurlevent, chercha le soutient des nobles locals pour obtenir les droits de propriété de l’île. Le seul homme à accéder à sa requête, fut un Baron dénommé Lögan Van Deversön, un gilnéen, lui aussi expatrié. Mon père le prit en sympathie, et c’est d’ailleurs grâce à cet homme que je porte aujourd’hui le titre de marquise.
Mon père fit donc les démarches administratives pour faire reconnaitre l’île comme la propriété de mon défunt grand-père, Emmanuel Anstreed du Lac. Hurlevent lui reconnut cette propriété et lui accorda le titre de Marquis d’Anstreed.
Pendant ce laps de temps, j’étudiais sous la tutelle d’un mage à Dalaran, une ville magnifique qui flottait dans le ciel d’un continent nommé Norfrendre. Pendant ces quelques années d’études, j’appris l’art des portails et de la téléportation. Bien que ma mère m’ai déjà initiée à ce type de magie. J’avais pris gout à la magie, et bien qu’un concours de circonstance ne me permis de me perfectionner dans cet art, j’étais une redoutable pyromancienne.
Je fus rappelé à Hurlevent par le Baron Van Deversön, une nuit d’hiver, en l’an 34. Mon père était tombé gravement malade, sûrement dut au climat de la Toundra Boréenne, où il était parti quelques temps. Les médecins et les prêtres ne purent rien pour lui, du fait de son grand âge. Il décéda le 27 mai de cette année.
Je devins, ce jour-là, la seule descendante de ma famille. J’ignorais cependant qu’il avait rédigé un testament, qui bouleversa ma vie à nouveau.


Moi, Frédéric du Lac, originaire de l'Île d'Anstreed, fils d'Emmanuel Anstreed et Elise du Lac,
Je lègue à ma descendante, Lÿse du Lac, originaire de l'Île d'Anstreed, fille de Frédéric et Lysa du Lac, petite fille d’Emmanuel Anstreed et Elise du Lac, la totalité de mes biens physiques et moraux reconnus au jour de mon décès, mes titres et mes droits.

Sir Frédéric du Lac, rédigé à Hurlevent avec Maître Thomas Dorson.
*Signatures des deux redacteurs.*

Ainsi, ma vie bascula et devint ce qu’elle est aujourd’hui. Je ne suis pas seule néanmoins. Le Baron Van Deversön m’assiste grandement dans la tâche qui est devenue la mienne : Restaurée l’île de mon enfance, pour mn père, mon grand-père, et tous les morts et les disparus. Victime malheureuse du Cataclysme. »


[/hrp] Je m'excuse des faux-raccord temporels s'il y en a... Et je pense qu'il y en aura, il me semble cependant que nous sommes en l'an 36, 5 ans après le cataclysme.
L'île d'Anstreed est un projet dont je suis la chef de guilde. L'île est question est basé sur la map de Gilnéas. (Servant de support à cet endroit fictif) Je vous remercie donc d'avance, et pas la peine de me railler sur le fait que j'ai fait apparaitre un endroit fictif en RP. La guilde est déjà fondé évidement. Et nous recrutons irp et hrp.
Le pseudo de mon perso est Lÿsbleue.
J'espère néanmoins que le récit vous a plu.
avatar
Primelys d'Eldrith

Personnages Joués : Gentille

Feuille de personnage
Guilde: Maison Eldrith

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum