L'histoire de Fédérico Grimlos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire de Fédérico Grimlos

Message  Fédérico Grimlos le Jeu 31 Mai 2012, 14:13

L'histoire de Fédérico Grimlos


Introduction : Fédérico est né dans le petit village de Nordclos dans les hautes terres d'arathi, de deux parents très sages et très gentils. Il s'est positionner dans le combat et l'escalade, sans études, il était former par son propre père. Il vivait heureux et en paix, mais, a 19 ans, il n'oublira pas cet événement qui l'a boulverser. C'est pour cela qu'il deviendra un assassin, avec une quète de vengeance qu'il reussira en 5 ans.

Histoire :

Fédérico, a 19 ans : Dans le village de Nordclos, des hautes d'arathi, Fédérico a poursuivit son entrainement de combat et d'escalade. Il était une vrai bête agile. Après son anniversaire, ses parents ont formés une petite fête, une surprise pour Fédérico. Le soir même, la fête commençat. Fédérico, surprit et heureux, il s'est bien amuser. Mais... Il s'est passer quelque chose.. Le soir même..... Quand la soirée touchait a sa fin, Fédérico et les villagois vient plusieurs lumières au loin, c'était des torches, tenus par une armée de mercenaires, venu du donjon de Stromgarde, ce sont des membres du Syndicat.

Le village fut attaquer, de partout. Les arches et les guerriers du Syndicat n'ont eu aucun pitié face aux villagois innoçent. Alors que l'alliance pouvait défendre le village, ils ne sont pas venus. Fédérico ne savait pas quoi faire, il décida de s'enfuir avec ses parents.. En longant les maisons en flammes, la mère de Fédérico prie une flèche, elle était dans un état critique... Elle ne pouvait plus rien faire.

-Mère ! Non !!
-Fédérico ! Nous devons partir vite !!
-Non père ! Je ne l'a laisserais pas seul !!!

Le père de Fédérico, Thomas, prit sa main et s'en allèrent. Jusqu'a ce que les guerriers les encerclent..
Thomas dégainat ses deux dagues et en donna une a Fédérico. Ils commençèrent un combat, 4 des 7 guerriers étaient tomber au combat. Mais hélas, le père de Fédérico n'a pas pu tenir a cette invasion, un des guerriers lui planta son épée dans son coeur... Fédérico, fou de rage, sauta sur le guerrier lui planta sa dague a plusieurs reprises avant de trancher la gorge du dernier...

-Père... NON !!!!!
-Fédérico... Enfuit toi.... Vite..
-Père... Je t'en supplie... Ne me laisse pas seul !
-Fédérico.... Va t'en.. ! Va t'en !!!

Fédérico refusait de partir, il était en larme.

-Fédérico... Je ne tiens pas a ce que tu perdes ta vie ! Enfuis toi ! Tu dois vivre, mon fils...

Fédérico prit la dague de son père.

-Père... Vois-tu cette dague ? Je te promet qu'elle touchera le coeur de celui qui a envoyer ces brutes attaquer notre village innocent ! Tu m'entend ? VOUS SEREZ VENGER !!! Au nom de la liberté, je combattrais l'ennemis !

Thomas mourrut après avoir entendu les paroles de son fils. Fédérico, sécha ses larmes et décida de retourner dans leur maison, trouver et prendre les dernières provisions disponible. Une fois dedans, il prit du ravitaillement, ainsi qu'une tenue spécialisé pour les temps froid avec une capuche blanche. Il prit aussi le tomahawk de son père et s'équipa de la dague de son père.

Il parti pour le donjon de Stromgarde, en s'infiltra et se dissimulant. S'il le faut, il récupérera un équipement d'un mercenaire du syndicat. Il restera avec le syndicat autant de temps qu'il le faudra.

Fédérico a 20 ans : Fédérico ne s'était toujours pas remit de la mort de ses parents ainsi que de la destruction du village. Pendant 8 mois, il a servit le syndicat tout en étant déguiser, ils n'avaient toujours rien remarqués. Il voulait en savoir plus sur leur commandant des armée, le commandant Grey Salor. L'heure approche.

Fédérico était en train de patrouiller dans le village, un garde est venu le voir.

-Hé toi ! Remlos c'est sa ? Le commandant veut te parler.
-Bien... Je vais aller le voir.

Fédérico monta les escaliers du donjon et alla voir le commandant Grey Salor, son ennemis juré.

-Ha, Remlos, te voila. Alors, je t'es convoqué pour te dire quelque chose.
-Je vous écoute.. Commandant.
-Un de mes éclaireur ta vu, il y a 8 mois, au village. Il a reconnut ta tête. Croyais tu que nous n'avons rien remarqué ?

Le commandant fit signe a ses gardes d'encercler Fédérico.

-Allons, Fédérico, inutile de cacher les choses, nous voulions prendre possessions de ton village, pour continuer notre conquète, pour le syndicat.
-Vous n'êtes qu'un monstre ! Vous avez pris la vie de mes parents et de mon village ?! JUSTE POUR DE LA CONQUETE ?
-C'est exacte, tu ne connais pas le mot conquète ? Inutile de perdre du temps... Tuez le.

Fédérico prit son tomahawk, se retourna et faisa une attaque sur un des gardes, il est mort gorge tranchée. Fédérico s'echappa ensuite, en courant a tout allure, jusqu'a s'arreter a l'entrée du donjon. Il vit des mercenaires, pas du syndicat, ils étaient mystérieux et avaient l'air d'attaquer le village.
Le commandant, courant toujours derrière Fédérico, s'arréta derrière lui et vut les mercenaires mystérieux.

-Ha.... Ravenholdt, vous êtes deja la, hein ?

Un homme de ces mercenaires mystérieux avança et dit :

-Nous sommes venu terminer ce que nous avons commençer.... Ecarte toi, petit.

Fédérico ne s'ecarta pas, il se retourna vers le commandant et tenta de l'assassiner. Il reussi, le dague de son père, plantée dans le coeur de Grey Salor.

-Urgh....
-Tu n'est pas digne de vivre.
-Ecoute, Fédérico.... Ce n'est pas moi qui a ordonner la destruction de ton village....
-PEU IMPORTE ! TU EST LEUR CHEF !
-Hurg....
-Que la mort te brule en enfer.

Fédérico posa le corps de Grey Salor par terre et regarda les mercenaires de Ravenholdt.

-J'avais une vengeance a accomplir, elle est enfin achevée, ma quète s'achève ici, tout comme la votre.

L'homme mystérieux avança vers Fédérico.

-Tu a été loyal, petit. Je suis Fahrad, le chef de la confrérie de Ravenholdt. Je ne te demande que de nous rejoindre, nous t'apporterons un entrainement et te promettons que ta véritable quète de vengeance s'achevera.
-Non.. Elle est achevé, je viens de tuer celui qui a tué mes parents.
-Détrompe toi, celui qui envoie ce genre d'attaque s'appel Otto, il n'est pas ici. Tu t'es tromper de personne, mais tu a su rapporter ton honneur et ta confiance envers nous. Viens, marchons un peu.

Fédérico suivit Fahrad, les mercenaires de Ravenholdt partirent en se dispersant.

-Alors, Fédérico c'est sa ? Parle moi un peu de toi, qu'est ce qui ta pris de devoir tué Grey Salor ?
-Il y a 8 mois de cela, le syndicat a attaqué mon village, sa a couter la vie de mes parents et de tout les villageois... Je suis le seul survivant. J'ai eu la chance de m'échapper.
-Je vois... Ils ne cherchent que la conquète et l'injustice ses pleutres.... Soit, serais tu prêt a nous rejoindre et a te former pour que tu puisses terminé ta quète ? Fédérico ?
-Oui, maître Fahrad, se serait un honneur.

Fédérico et Fahrad allèrent au village de Ravenholdt.

-Alors, Fédérico. Tu veux changer de tenue ou tu veux toujours ressembler a un rat perdue ?
-J'ai ma propre tenue, dans mon sac. Je vais l'équipée.
-Soit, voici tes dortoirs, installe toi, nous irons te chercher pour commençer l'entrainement.
-Bien, maître Fahrad.

Fédérico a 23 ans : Deux années se sont écoulés, Fédérico était devenu un assassin de Ravenholdt, un mercenaire. Il s'était entrainé et avait acquérit beaucoup de missions. Il était dans sa chambre a lire un livre, un garde s'approcha de lui.

-C'est toi Fédérico ?
-Heu.. Oui, on se connait ?
-J'en oublie les bonnes magnières, je suis Tyrik, un mercenaire, comme toi. Enchanté.
-Fédérico Grimlos, enchanté.

Il se serrèrent la main.

-Fédérico, heu.. Le chef veut te parler.
-Merci pour le méssage.

Fédérico alla voir le chef, Tyrik l'accompagna.

-Bonjour Fédérico, je t'es convoqué pour te dire qu'il y a un camps de mort vivant, non loin d'ici. Je veux que tu y aille avec quelques mercenaires. Tyrik, accompagne le aussi.
-Bien, maitre Fahrad.

Fédérico, croyant que c'était une mission comme toutes les autres, alla a cheval au moulin de Tarren. Il y avait des morts vivants, des réprouvés la bas.

-Heu... Tyrik, tu a un plan ?
-Mmmh... Longe cette maison, la-bas. Je m'occupe de la diversion.

Tyrik sortis une dinamite et s'éloigna de Fédérico, il a trouvé une bonne cachette.
Fédérico longa la maison avec les mercenaires.
Après avoir entendu une explosion, ils commençèrent l'assaut.
Fédérico et ses mercenaires attaquèrent les réprouvés, mais Fédérico entra dans une auberge et tua l'aubergiste, il écrivait une lettre. Fédérico, s'arrétant, il la lut curieusement.

"Chère monsieur,

Le poison que vous m'avez demander est prêt, ce poison vous seras livré a l'emplacement de rendez-vous, utilisez le avec précaution. Nous savons que vous êtes de Ravenholdt, ne vous faites pas répérés pour votre sécurité.

Au revoir.

La famille Crulas
"

Fédérico, surpit et étonné ranga la lettre dans sa poche.
Il continua la bataille, dehors. Mais les gardes d'élites arrivèrent en renforts.

-Ils sont trop nombreux ! Tyrik, mercenaires ! Il faut s'enfuir !

Les mercenaires, Fédérico et Tyrik s'enfuirent a toute allure. Ils rentrèrent a Ravenholdt pour voir Fahrad.

-Maitre Fahrad, je suis désolé de vous annonçer que nous avons échouer...
-Mmmh.. Ce n'est pas grave, je ne pouvais pas le prévoir. Sinon, Tyrik, j'ai l'honneur de vous annoncer que Jorash t'a promut Officier de ravenholdt ! Félicitations !
-M... Moi...? Officier ? Merci beaucoup ! Je saurais être bon dans ce grade.
-Bravo Tyrik.
-Merci Fédérico.

Fédérico alla dans son dortoir, il garda la lettre juste pour lui.

-Mmmh... C'est signé, la famille Curlas.... Peut être devrais-je aller les voir ?

Fédérico a 24 ans : Fédérico, avec la lettre et après beaucoup de temps de réfléxions, retourna au moulin de Tarren et tenta une infiltration dans l'auberge.
Il l'a reussit. Il trouva l'aubergiste et lui parla.

-Qu'est ce que..
-Ne dites pas un mot, ou je vous tue, mort vivant... Je suis venus vous demander si la famille Crulas est ici.
-Oui... Elle est... A l'étage..
-Bien, merci. Et pas un mot.

Fédérico monta a l'étage, discrétement, il vit un homme et une femme.

-Je ne vous veux aucun mal, alors ne faites pas de bruit.
-Mais ! Un humain !
-Du calme, je veux vous poser une question.
-Oui..
-J'aimerais savoir a qui vous avez donner du poison l'année dernière ? A celui qui fait parti des mercenaires de Ravenholdt.
-Heu... Il s'appelait.. Tyrik ! Il s'appelait Tyrik ! Pitié, ne nous faites pas de mal... Je ne veux pas mourir une deuxième fois..
-Tyrik... Qu'est ce que tu mijote... Que compte t'il faire avec ?
-Il veut empoisonner le seigneur Jorsash, celui qui donne les grades..!
-Quoi ? Mais pourquoi n'a t'il rien fait ? Sa fait pourtant un an !
-Oui, mais pour que le poison marche a merveille, il faut attendre un an pour qu'il soit prêt.
-Merci...

Fédérico donna une bourse d'or aux deux morts vivants avant de s'en aller discrétement et de courir a toute allure vers Ravenholdt. Une fois arrivé, il vit le seigneur Jorsash en train de boire un verre avec Tyrik.

-SEIGNEUR ! NON ! NE BUVEZ PAS !
-Hahahaha... Trop tard Fédérico, Jorsash est condamné.
-Qu'est ce que... Je ne comprend rien a ce que vous dites !

Tout a coup, Jorsash tomba a terre, mort.
Tyrik s'enfuiya en criant : "Fédérico ! Il a tué Jorsash !!! JORSASH EST MORT !!!"
Fédérico courut derrière Tyrik, il finit par le rattraper et sauta sur lui avant de lui enchainer une attaque par derrière avec son tomahawk.

-Tyrik... J'avais confiance en toi..
-Hun.. Non. Moi non... C'est moi Otto, celui qui a envoyé l'attaque dans ton ancien village..
-QUOI ? Sale vermine... Que les enfers t'emportent !
-Attend... Je dois te dire quelque chose.. Je ne suis pas le seul responsable de l'attaque de Nordclos... Il y a une deuxième personne qui en est responsable... Il habite a Anstreed... Une ile au sud du Maëlstrom..... Je te le dis.. Car.. Je n'est plus rien a payé, urg....
-Son nom, je veux le nom ! Donne le moi !

Tyrik, ou plutot Otto, mourrut sur le coup.
Fahrad, derrière Fédérico, n'avait pas entendu la discution.

-Fédérico.... Tu n'est qu'un traitres.... Gardes ! TUEZ LE !!!
-Fahrad, ce n'est qu'un mal entendu !
-TUEZ LE JE VOUS DIS !!!

Fédérico s'enfuiya de Ravenholdt. Une fois enfuis, il chevaucha son cheval, en route pour Hurlevent pour prendre un bateau pour Anstreed, la ou il finira son terme de vengeance.

-Père... Je n'en ai pas fini, je lutterais contre les injustices, au nom de la liberté, vous serez vengés !


FIN

Thème : Fired Earth Music - Aphelion

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum