Apothéose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apothéose

Message  Erwarth le Ven 03 Aoû 2012, 22:39

Elle se remettait tout juste de sa maladie. Elle recevait beaucoup de visites, elle n'arrivait pas à tout suivre encore. Beaucoup plus faible qu'elle ne voulait le montrer. Elle reconnut toutefois Hedwe et sa façon bien à elle d'exprimer ses émotions. Discutant comme si tout allait pour le mieux. Prenant quelques nouvelles d'Hurlevent, des conséquences de ce mal qui, visiblement, provenait du dispensaire. S'inquiétant pour Samil', pour Veldrin.

Marlyss qui était là, qui la bordait. Eyaell et quelques druides qui la soignaient, tout allait pour le mieux. Du moins, c'est ce qu'elle croyait. Un démon contrôlait Marlys, le même démon insidieux auquel elle a déjà eu affaire par le passé. Le même qui avait retenu Samildanache captive. Cette fois, c'était elle la cible, et une cible de choix. S'endormant rapidement, la créature profitant de cette ouverture pour drainer une partie de ce qu'avait Céralynde en énergie vitale avant de simplement disparaitre.

Elle se réveilla le lendemain, beaucoup plus fatiguée et faible, essayant de se lever. Elle n'avait aucune idée de l'heure ni même du jour. Angron ne tarda pas à arriver. L'aidant à s'assoir voyant que celle-ci tenait à peine debout. Il se fit réconfortant, lui amenant de quoi se nourrir. Il la rassure, il l'invite à le rejoindre à Sombre-Comté si elle a besoin de calme. Lui aussi était inquiet. Et lui aussi était venu aux nouvelles. Pour la jeune femme dont la plus grande phobie était la solitude et l'oubli, cela la remplissait de joie, même si elle n'était pas vraiment à même de l'exprimer. De même, Eyaell passa ensuite afin de lui donner une potion, répondant à ses interrogations. Fidèle à elle-même, elle lui rappelait un peu Lyla, parfois, ses cheveux blancs sans doute. Il n'y avait pas à dire, Céralynde était une jeune femme chanceuse.

Toutefois, c'était avant qu'une note plus terne ne vienne conclure la journée. La démoniste revint à la charge. Usurpant la voix d'Eyaell, ce qui était bien superflu, dans l'état actuel de la jeune femme, elle aurait répondu oui à n'importe qui sans réfléchir plus que ça. Le temps qu'elle réagisse, elle avait déjà un fouet se serrant autour de son cou, et Rynn qui entrait à la suite de le succube. Elle n'entendait rien, elle savait qu'elle parlait mais n'entendait plus rien. Seul son instinct de survie prit le dessus. Se débattant comme elle pouvait, elle tomba de son lit. Plus elle se débattait, plus le fouet resserrait son étreinte. Rynn replaça Céralynde sur le lit, continuant de parler. Mais la conscience de la jeune femme l'avait déjà quittée. Si bien qu'après le départ de la démoniste suite aux efforts de celui qui forçait la porte de la chambre, Céralynde tomba une nouvelle fois au sol dans un bruit assez sourd.

Malgré les soins quel reçu, Eyaell et le druide worgen ne purent que la stabiliser. Son esprit, lui, vagabondait sûrement entre les mondes....

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apothéose

Message  Erwarth le Sam 04 Aoû 2012, 15:54

"Ici c'est chez moi !"

Une jeune fille aux cheveux ébène pointe du doigt une maison de taille modeste. Derrière celle-ci on peut apercevoir plusieurs plantations diverses. Devant la maison, on peut voir quelques pommiers. Une balançoire est grossièrement suspendue à une branche de l'un d'eux.

Visiblement, nous sommes en Lordaeron. Le fléau n'a jamais ravagé le pays. La population est pleine de vie et le royaume n'a jamais été aussi prospère. Aujourd'hui, c'est le jour du marché en ville. La jeune fille semble ravie de rejoindre la ville, tenant la main à une femme un peu plus âgée, aux cheveux d'or légèrement bouclés et aux oreilles allongées qui semblent la guider au travers d'une foule sans visage. Bien que ce détail ne semble pas vraiment gêner qui que ce soit.

Une fois arrivée à un étal, la femme aux cheveux d'or semble négocier avec le commerçant qui, lui non plus ne semble pas avoir de visage ou du moins, un visage extrêmement flou. Seul un sourire peut se distinguer à la fin des négociations. Les deux femmes continuent leurs ballades, la jeune fille sautillant au rythme des pas de celle qui l'accompagne. Regardant chaque étal avec de grands yeux. Essayant de s'approcher d'un vendeur de "gris-gris". Attirée par une jolie statue semblant faite de givre représentant ce qui ressemblait à un elfe. Pas un haut elfe, mais plutôt a un elfe de l'ouest comme ils les appelaient. Massif, portant une armure ornée par des crocs sur les épaulières, le visage en partie caché par un camail. La jeune fille se tourna vers l'adulte qui l'accompagnait, lui faisant un joli regard tout triste pour l'amadouer. Regard assez efficace d'ailleurs. L'elfe aux cheveux d'or céda finalement, offrant à la jeune fille l'objet de sa convoitise.

En rentrant chez elle, elle s'installa sur sa balançoire, sa statue sur les genoux. La regardant un moment avant de la serrer contre elle. Souriante, insouciante, son regard se perdait dans le ciel dont les nuages dessinaient diverses formes qu'elle s'amusait à identifier. Un arbre... Un humain... Un chat... Un visage de naine particulièrement bien dessinés, à croire qu'il était fait sur mesure. Après un moment passé à se balancer, la jeune femme aux cheveux d'or revint voir la petite.


"Il va bientôt faire nuit, tu devrais retourner dormir Céralynde. Demain, mère m'a demandé de t'amener visiter Dalaran. Tu verras, il y a beaucoup de choses amusantes là-bas".

La petite hocha la tête, montant s'allonger dans sa chambre, elle posa son ornement de givre à coté d'elle et souffla la bougie avant de plonger dans un profond sommeil, sous l'oeil avisé de la jeune femme aux boucles dorées. Tandis que la statue, elle, commençait à fondre au moment même où Céralynde s'endormait...

Nettoyant une petite toile d'araignée dans l'encadrure de la porte, là que l dorei sortit ensuite de la chambre, un léger sourire aux lèvres. Le monde semblait beaucoup moins vivant dehors, les herbes mouraient, le soleil s'éteignait, les feuilles des arbres tombèrent, ainsi que les pommes qui se révélèrent être infestées de vers. Des champs verdoyants, ils ne restaient qu'une terre morte, incultivable. L'homme avec qui elle discutait plus tôt ne s'avançait doucement vers là quel dorei , son visage toujours flou.


"-Comment cela se présente ?" dit-il d'une voix d'outre-tombe.

"-Tout va bien... Pour le moment. Il va falloir la localiser maintenant."

Elle fit un léger sourire, s'effaçant à son tour, laissant derrière elle un taudis en ruine et un monde ravagé, sans vie ou presque... Le monde semblait respirer au même rythme que la jeune fille endormie dans sa couchette de paille sèche.

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apothéose

Message  Erwarth le Sam 18 Aoû 2012, 13:40

On l'avait chassée de chez elle.

Du moins, elle le considérait ainsi. Mais l'illusionniste était patiente, les graines étaient plantées, ce n'était plus qu'une question de temps et cette fois, cette soeur d'Elune ne pourrait rien y changer. Elle avait soigneusement perverti et altéré l'esprit de sa proie, lui a fait remonté jusqu'à l'enfance afin de mieux placer les germes de son poisons, que même guerie, tout soit gravé dans son inconscience. Cette expérience porterait ses fruits, en dépit des aptitudes de cette prêtresse.

La quel'dorei l'avait mordue, ou plutôt, son serpent l'avait mordue, empoisonnant son esprit, la marquant comme un gibier, désirant la plonger dans le doute. Hélas, les kaldoreis n'étaient pas aussi simple à berner que les humains, elle se fit purifier et la magus sentit le lien avec son cadeau se rompre. Cela n'avait plus beaucoup d'importance de toute façon, ce qui comptait maintenant était l'avenir. L'esprit de sa proie fut mis à rude épreuve et il mettrait du temps à s'en remettre, peut être même n'y arriverait-elle jamais. L'elfe eut une grimace frustrée tandis qu'elle était dans ses pensées. Elle était si prêt du but. Mais maintenant que son esprit a été malmené de l'intérieur, il ne restait plus qu'à le faire voler en éclat depuis l'extérieur. Et pour cela, elle n'avait pas beaucoup de pistes, si ce n'est son mari qu'elle vit et qui semblait avoir une certaine emprise sur elle.

Peu importe, elle avait, elle-aussi, ses atouts et savait attendre le moment opportun pour les utiliser. A défaut d'une cible, elle en avait maintenant deux nouvelles. Cette prêtresse qu'elle se devait d'empêcher d'agir, et le compagnon qui devait également être mis hors d'état, de préférence en distillant un sentiment de culpabilité au sein de l'esprit de sa jeune soeur. Il n'y avait rien de plus exaltant que de briser un esprit faible.

Pour le moment, elle avait réussi à les leurrer, mais pour combien de temps, elle ne le savait pas encore et n'avait aucun moyen de le savoir...

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apothéose

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum