Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Gary Johnson le Lun 13 Aoû 2012, 09:28

Kirin toriens, Kirin toriennes, coucou !

Ce post, comme le nom vous l'aura fait remarquer, est plus ou moins multi-usage.

D'un côté, j'aimerais avoir votre avis et vos remarques, ainsi que votre expérience, sur certains paramètres du RP "wawa" dans WoW.

Pour ce faire, de l'autre côté, je vais vous poster ma version des choses, fruit d'un peu de naviguation et de beaucoup de masturbation intellectuelle.

Comme ça, en prime, je pourrai mettre un lien à ceux qui viendront à RP combat avec moi, et tout le monde est content.

Je suis ouvert à toute forme de critique et d'avis constructif, et je mange les trolls.


Le facteur épique : C'est un fait, techniquement, en RP, les wawa sont les plus désavantagés quand il en vient au combat. C'est vrai, ils sont lourds et puissants, mais ils n'ont ni la vitesse et la furtivité des voleurs, ni la précision mortelle et les familiers des chasseurs, et ni la puissante magie de littéralement toutes les autres classes.
Néanmoins ils sont reconnus pour s'imposer dans les champs de bataille et, de façon générale, considérés comme de dangereux adversaires.
De mon point de vue, ce qui permet aux wawa de maintenir le niveau serait un "facteur épique".
Par facteur épique, j'entends qu'un guerrier qui, dans cet univers très libre et patchwork qu'est WoW, peut littéralement lancer à la figure de quelqu'un une masse à deux mains d'un demi-quintal en courant avec une armure de plaques renforcée et en brandissant une autre hache à deux mains de sa main libre a fORCÉMENT dépassé, et de très loin, les limites physiques d'un être humain ordinaire.
C'est-à-dire qu'il faudrait convertir les notions de "force" et d'"endurance" chères au guerrier comme étant le reflet de l'augmentation de sa puissance physique. Il faut aussi considérer que, n'ayant littéralement que ce paramètre à upgrader, le guerrier peut pousser sa force au-delà de n'importe quelle autre classe et bien par-dessus les limites des faibles humains de notre monde.
C'est ce qui permettrait à un guerrier de porter de lourdes mailles toute la journée, même en civil, et de faire jeu égal avec d'autres classes à priori avantagées par leur magie ou leurs pouvoirs.

Donc voilà, ça c'était juste comment je vois le guerrier. Et c'est aussi pour ça que mon personnage se trimballe avec une armure en écailles sans problème toute la journée en plus d'un entraînement physique draconien. Armure qui, comme l'avait soulevé Céra dans un post sur la matière qui se trouve désormais dans le Néant Distordu, a pu être fabriquée dans un matériau Wowesque plus léger et enchantée pour encore plus de facilité à se mouvoir. Et cela explique aussi que mon personnage maîtrise plusieurs armes, possède des trucs tordus dans la manche en cas de pépin et autres joyeusetés, simplement parce qu'il en a BESOIN pour faire jeu égal avec d'autres classes buffées passivement.

Après, j'ai sans doute commis des incohérences, des erreurs et autres, c'est pour ça que je soumets cette version à votre approbation. Parce que c'est particulièrement rageant d'avoir passé un peu de temps à se définir clairement les forces et faiblesses de son perso pour qu'il soit dangereux sans froler le godmode et de se faire traiter de kikoo simplement pour LA petite incohérence que tout le monde aurait vu en temps normal mais qui est passée inaperçue.

Wiggle-doodle.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Severnaya le Lun 13 Aoû 2012, 11:26

Les Guerriers sont capables d'encaisser une morsure de Deathwing, leur cri de guerre peut rallier une armée démoralisée, ils peuvent porter une arme lourde dans chaque main et courir toute la journée avec une armure de plaques intégrale. Ils sont capables de bondir avec le même équipement par dessus les lignes ennemis, et leur équipement est forgé de matériaux extra-dimensionnels par les meilleurs artisans.

Leurs capacités épiques sont tout à fait honnêtes, à peu près au niveau surhumain d'un Space Marine ou du Dovahkiin. Aucun problème avec eux.

Non, le problème il vient des gens qui leur tirent dessus avec des pistolets à billes et qui disent "mdr t pa rp g té tiré dessu t mort Troll ".

Ca, ou le bon vieux "c'est pas réaliste".

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Gary Johnson le Lun 13 Aoû 2012, 11:40

Content d'apprendre que je ne fais pas qu'extrapoler ! Je suis souvent tombé sur des guerriers qui étaient sérieusement emmerdés en combat contre mon mage parce qu'ils savaient vraiment pas dans quelle mesure ils pouvaient être "puissants" en restant "réalistes", ce que j'ai toujours trouvé un faux problème.

C'est aussi bon de savoir que je n'ai pas à imposer des limites réalistes à mon perso ^-^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Tebryn le Lun 13 Aoû 2012, 12:03

Severnaya a écrit:Les Guerriers sont capables d'encaisser une morsure de Deathwing, leur cri de guerre peut rallier une armée démoralisée, ils peuvent porter une arme lourde dans chaque main et courir toute la journée avec une armure de plaques intégrale. Ils sont capables de bondir avec le même équipement par dessus les lignes ennemis, et leur équipement est forgé de matériaux extra-dimensionnels par les meilleurs artisans.

Je joue ma gnome ça ! (Rien à voir avec Tom Selleck)
avatar
Tebryn


Feuille de personnage
Guilde: Sursum corda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Laurelinn Hellenlicht le Lun 13 Aoû 2012, 13:14


Le principal problème du guerrier en rp est que si on part dans une optique "réaliste" la plupart de ses techniques sont intraduisibles en rp.

En rp joué en emote par exemple dans des events c'est sûrement la classe qui doit le plus faire d'imagination pour éviter "je tape plus fort" je bloque vraiment très fort,rien ne passe" alors que les autres ont à leur disposition tout un panel de techniques qui pourrait sans être trop regardant apparaitre comme réaliste ou du moins pas trop déplacées dans le cadre du monde.

Le guerrier est un peu le parent pauvre du rp,même si c'est un rp extrêmement riche et bien plus diversifié qu'on ne le pense.

Pourquoi? parce que même si le guerrier est un vrai fourre-tout pouvant avoir été aussi bien un stratège façon maitre d'armes comme un berserker bavant (*milite contre les archétypes,non les guerriers ne sont pas tous des gros débiles* ) ce qui le caractérise en général c'est l'absence d'utilisation de magie.

La ou on peut considérer qu'un voleur ou un chasseur augmente son habilité au combat une maitrise partielle de certaines formes de magies (ombres,nature chasse pêche et tradition) le guerrier lui n'a en général que son habilité, ses muscles etc selon son bg.

Je dit en général car certains guerriers en intégrent peut être un peu de magie pour expliquer certaines de leur techniques (coup de tonnerre etc ) mais pour la plupart ça n'est pas le cas.

Après ceux qui partent dans une optique "tout est rp" intégrant quasi tous les élements pve dans leur rp y'a pas vraiment de souçis mais la plupart tentent de trouver une explication rp à certaines choses qui n'en ont pas beaucoup comme une eds de 55 kgs renversant 5 types d'une onde de choc en tapant par terre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Magdaleni le Lun 13 Aoû 2012, 13:28

Un tromblon ça troue une armure irl c'est aussi un peu le souci ( et la cause de l'abandon de l'armure.) Mais perso quand un roliste joue war , je lui donne pus de puissance de frappe qu'un paladin en general ( les paladins avec des épées ça m'emmerde par contre) La ou le pala va mettre au sol un ennemi , le guerrier va le fendre en deux.

Mais c'est vrai qu'a part onde de choc ou coup de tonnerre, pour utiliser les skills gameplay irp (chose que j'aime bien faire) C'est bien plus dur je trouve. Tout le monde peut charger, mais seul le war eclate sa cible etc. C'est les seuls bien trop petits bonus que je trouve a lui donner , et je le regrette, parce que pour moi le guerrier c'est LA killing machine du jeu.

Je rejoins sur le fait que c'est pas evident de retranscrir ses capacités epiques ( Stormbolt LAWL)
avatar
Magdaleni

Personnages Joués : Magdaleni

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Severnaya le Lun 13 Aoû 2012, 13:56

Magdaleni a écrit:Un tromblon ça troue une armure irl

^------ Il n'existe pas irl. Pourtant, un warrior l'encaisse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Dorian/Dalorian le Lun 13 Aoû 2012, 14:05

Il ne faut pas oublier la ressource du guerrier : sa rage !

Il ya tant de possibilités d'origine de cette rage ! naturelle, surnaturelle ? grace à une drogue, une transe rituelle, un bain dans le sang de worgen ou de goldrinn lui-même, la consomation de sang de gangegarde ... selon l'origine choisie de la rage on peu ensuite extrapoler sur l'effet de certainnes technique rp ou certains enchantements d'arme aussi.

"le combattant kaldorei, touché par Cénarius, senti couler en lui la force ancestrale du chêne et ancra ses pieds au sol. Il serait indéboulonable quoi qu'il lui en coute (prend sa [posture defensive] et [tenir le front]). Sa peau pris des reflets d'ocres et de verdure tandis que ses adversaires constataient que leurs coups ne faisaient que l'errafler (use de son [bastion de défense])"

J'ai pris l'exemple d'un spé protection car c'est sans doute encore moins évident pour beaucoup.

Le guerrier est une des classes libres avec voleur et chasseur qui permet nombre de chose mais plus de travaille de création.

Ma pierre au moulin, pour resumer est que la Rage fait pour beaucoup dans le "surnaturel" du Guerrier, à mon sens.
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Erwarth le Lun 13 Aoû 2012, 14:10

Bièreserker nain.

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Kédirah le Lun 13 Aoû 2012, 14:15

C'est quoi ce thread ..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Erwarth le Lun 13 Aoû 2012, 14:28

Ca parle de la difficulté de jouer un perso grosbill quand on joue un war en RP

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Srem le Lun 13 Aoû 2012, 14:30

Guerrier, la classe qui permet de faire les émotes les plus détaillées. Rien que pour ça, elle pine le neuf autres.


Dernière édition par Srem Vardwell le Lun 13 Aoû 2012, 14:51, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Harken le Lun 13 Aoû 2012, 14:46

Un vieux post du fofo off qui remonte à Vanilla, traduit depuis les forums US :


Je suis le Guerrier.
Lorsque vous me verrez, je ne serais probablement pas vêtu formellement. Je serais enfermé dans mon acier. Je serais sale, sanglant et tanné. Je n'ai pas la langue agile ou le verbe éloquent. Je ne sais rien des manières de la Court royale, ni de l'étiquette des bals officiels.

Je suis connu sous bien des noms. Tank. Chair à cannon. Combattant. Bagarreur. Cadavre.

Je suis le Guerrier.

Je n'ai pas la possibilité, ni l'envie, de me cacher. Je ne peux pas jaillir de l'ombre pour asséner des coups dévastateurs, puis retourner dans l'obscurité. Je ne peux pas carboniser un ennemi à trente pas. Je ne peux pas donner la mort à distance, à l'abri de la contre-attaque de mon adversaire. Pour tuer, je dois me rapprocher de mon opposant. Je vois son regard. J'entends son souffle. Je sens sa peur. Et lui la mienne.

Je ne peux pas plier la Nature à ma volonté. Je ne peux pas puiser dans le Néant et le forcer à obéir à mes ordres. Je ne peux pas étudier les arcanes et les maîtriser. Je ne commande rien, sinon mon cerveau, mon corps et ma volonté. C'est grâce à eux et eux seuls que je survis ou tombe.

Je n'ai aucun ami dans mes voyages. Pas de marcheur éthéré, invoqué du Néant pour être serviteur et garde du corps. Pas de loyal animal des plaines ou des bois, pour me défendre et me réconforter dans la douleur. Mon unique compagne est mon arme. Je dois en prendre soin mieux qu'aucun chasseur a jamais pris soin de sa bête. Je dois la maîtriser mieux qu'aucun démoniste a jamais maîtrisé son démon. Sans moi, elle est inutile. Sans elle, je ne suis rien.

Je ne peux soigner. Je ne peux créer de bouclier. Je ne peux pas appeler les dieux à l'aide et voire mes prières exaucées. J'en appelle à l'esprit de mes ancêtres au coeur de la bataille, et ils restent
muets. Ma seule façon de protéger est de m'offrir, moi, mon sang et mes os et ma chair, comme un sacrifice. Pour attirer les coups de nos ennemis. Pour prendre les coups qui tueraient un être moindre, et pour continuer à combattre.

Je ne peux pas tuer avec la vitesse et la grâce du voleur, la soudaineté et la force du chasseur, ou avec le pouvoir flamboyant d'un mage. Quand je tue, c'est lent. Lent et sanglant pour tout les concernés, moi-même y compris. Je combats encore, harassé et exsangue, pour que mes compagnons recoivent la gloire de la mise à mort et les récompenses de la victoire. Si je meurs et qu'il survivent, c'est un sacrifice attendu.

Je viens de toutes les races et sous toutes les formes. Je combats sous des milliers de drapeaux, sur des millions de champs de bataille. Je suis congédié par le puissant, méprisé par le noble, sermonné par le prêtre et oublié par le paysan. Jusqu'au moment où sonnent les cors de guerre et où avancent leurs ennemis. Et alors monte le cri : « Où donc, dites-nous, où est le Guerrier ? »

Priez vos dieux que je continue à répondre à cet appel.

Peu répondent à l'appel. Moins encore y survivent. C'est un chemin long et dur, la voie du Guerrier. On y trouve souffrance et terreur et mort. Peu de récompense et encore moins de gratitude. A la fin, pour la plupart, il y a une tombe anonyme sur un champ de bataille balayé par les vents. S'ils ont de la chance.

Et pourtant, je continue le combat. Je ne sais même plus pourquoi. Peut-être pour la gloire, peut-être pour la celébrité, peut-être pour l'argent, pour mon pays ou pour ma famille. Peut-être tout simplement est-ce la seule chose que je sais faire. Mais je me battrais. Que vous aimiez ça ou non. Que vous le remarquiez ou non. Je serais là dehors, sur les rangs de la bataille. Combattant. Tuant. Mourant.
Je suis le Guerrier.

La Mort est mon affaire.

La votre... ou la mienne.
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Tortoka/Djigzyx le Lun 13 Aoû 2012, 14:49

Hedwe a écrit:Le principal problème du guerrier en rp est que si on part dans une optique "réaliste" la plupart de ses techniques sont intraduisibles en rp.

Suffit d'être ingé pour ça, et zou un gadget pour chaque technique \o/ (armure mécanisée, bottes-fusées, dragonne rembobinable pour les lancers d'armes...)

*content de son métier*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Angron Manus le Lun 13 Aoû 2012, 15:04

Le texte link par Mr. H. est tellement classe.
J'approuve fortement cette vision des choses.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Krunga le Lun 13 Aoû 2012, 15:11

J'ai l'impression que ce message a juste pour vocation de "justifier" la façon de jouer de l'auteur...


A chacun sa manière de voir la notion de réalisme dans un univers irréaliste, pour ce qui est du guerrier, je ne vois pas où est le problème:

Les autres classes peuvent être considérée comme moyennes dans la maîtrise de la guerre et des armes, elles compensent en revanche grâce à des pouvoirs très appreciables. Pour le guerrier, c'est beaucoup plus simple: Pas de pouvoirs à proprement parler, ça n'invoque pas la lumière ou les ténébres, ça ne se cache pas dans l'ombre ... Mais ça a la meilleure condition pour faire la guerre. Les guerriers sont ceux qui ont la meilleure maîtrise des armes et sont comme chez eux sur un champs de bataille.

Ca compense donc, et donne un équilibre intéressant, puisque sa maîtrise presque parfaite du combat s'entrechoque avec la puissance magique d'un paladin ou d'un Dk.


Sinon, au contraire de ce que j'ai lu plus haut, les émotes des guerrier ne se limitent pas à un "je cogne dur, har har", avec un peu d'imagination, on peut faire de très belles émotes de combat sans parler de compétences présentes en jeu, mais décrire simplement la façon dont son personnage porte et encaisse les coups.


[instantrage] Après, si on décide de prendre pour exemple la capacité à PVP d'une classe pour déterminer sa puissance en RP, oui, on peut dire que le guerrier est juste la grosse victime qu'on envoit sur le champ de bataille en tant que chair à canon face aux techniques surpuissantes et terriblement kikoolesques d'autres classes qui sont juste des regroupement à kevins sans interêt; avec un gameplay de chiotte.[/instantrage]
avatar
Krunga

Personnages Joués : ... Pas être content !

Feuille de personnage
Guilde: Clan Noirsang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Andalië Wildwhisper le Lun 13 Aoû 2012, 15:39

Tout est dans la modération, tant d'un coté que de l'autre.


Si on veut parler de parent pauvre du RP, qu'en est-il du RP en combat d'un druide métamorphosé ? Peut-il enchainer des passes d'armes ? Rouler sur le coté et se mettre à genoux pour encaisser des coups sur son bouclier ? Glisser la pointe de son arme entre deux pièces d'armure ? Trancher à travers une armure de fer ?

Le guerrier est très bien comme il est, dans son RP et dans son interpretation, il est solide et capable d'endurer tout en infligeant des dégâts et des attaques plus techniques et tactiques que les autres combattants.

Pensez aux ours, si vous vous lamentez de la pauvreté d'un duel RP joué par un guerrier.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Magdaleni le Lun 13 Aoû 2012, 16:21

Severnaya a écrit:
Magdaleni a écrit:Un tromblon ça troue une armure irl

^------ Il n'existe pas irl. Pourtant, un warrior l'encaisse.

Mais bien sur ooh ! Justement je le disais dans le sens ou il vaut mieux eviter de prendre la dureté de l'armure en compte si on la base sur un rapport irl irp.
avatar
Magdaleni

Personnages Joués : Magdaleni

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Severnaya le Lun 13 Aoû 2012, 16:38

Je sais, je sais, je le répète juste une énième fois pour les gars de la place Faol qui sont équipés avec des Colts .45 et des AK-47s perce-blindages.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Gary Johnson le Lun 13 Aoû 2012, 17:23

Donc, dans l'ordre !

-C'était pas tellement pour justifier mon RP mais plutôt pour savoir dans quelle mesure j'avais raison, parce que j'aurais pu aussi être complètement à côté de la plaque, d'où l'idée de me référer aux autorités compétentes !

-Merci pour toutes ces bonnes remarques et pour l'absence quasi-épiphanique de troll ^-^

-Flying spaghetti monster

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Darnat Sombrecoeur le Lun 13 Aoû 2012, 18:18

J'adore le texte que tu as link Harken.

Le guerrier ? Ça va du soldat de ligne au grand général d'armée. Les plus nombreux, la chair à canon et en même temps les plus grands tels Wrynn, Doomhammer, Lothar, Thoras, Danath, Kargath...

Le Guerrier ? Juste la base des héros de Warcraft. Les plus nombreux, aux noms oubliés mais actes imprimés dans l'histoire en lettres de sang.

Ils n'ont pas le droit aux grands sortilèges, ni aux soins. Ils ne sont pas forcé de suivre un quelconque honneur. Ils sont eux-mêmes, ils existent sous toutes les formes. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes, ou leurs compagnons. Et pour cela, ceux qui survivent forment les plus charismatiques des hommes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerrier, facteur épique, et autres joyeusetés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum