[Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Kaltezar le Dim 20 Jan 2008, 18:51

"Notre royaume et nos terres sont là, sous nos yeux. Dévastées, polluées par le Fléau et les Amani, elles n'en restent pas moins nôtres. Que les défenseurs du renouveau continuent à croire aux chimères de l'Outreterre, paradis devenu Néant. Nous, Fils de Quel'Thalas, resteront ici, nous combattrons, nous défendrons, et de notre sang perdu, la toute grandeur des Elfes renaîtra."

Paroles attribuées au Haut Conseiller Kaltezar de Grapeshire lors d'une réunion politique à Silvermoon

Les Fils de Quel'Thalas


Fondé par le mage Syldur Bloodtears, cet ordre ou confrérie défend une vision "conservatrice" de l'avenir des Elfes de Sang. Pour eux, il est bien plus important de continuer le combat à Quel'Thalas et délivrer les terres du Fléau que d'espérer fonder un nouveau royaume en Outreterre comme le voudrait le prince Kael'Thas.

Les Fils de Quel'Thalas fonctionnent comme un groupe paramilitaire, voir carrément comme l'équivalent d'un parti politique. Dirigé par un Haut Conseil de cinq personnes, ils concilient tant bien que mal les visions Quel'Dorei et Sin'Dorei pour espérer faire renaître Quel'Thalas de ses cendres, trouver une alternative à la ponction de magie et assurer la survie du peuple Elfe en général.

Ils disposent d'une île, Quel'Drassil, territoire inféodé à Silvermoon mais géré par le Haut Conseil de l'ordre. (Elle n'est pas représentée IG, mais au travers du forum de guilde et du canal de guilde). Désavoués par le Grand Magistère Rommath, ils ne doivent leur existence dans l'ambiance étouffante de Silvermoon qu'au soutien que peut leur procurer les Rangers et les Prêtres qui agissent majoritairement dans la même idéologie.

[HRP]

Pour toute information complémentaire, consultez le forum de guilde, nous nous réjouissons de vous y voir:
http://quelthalas.forumactif.com/index.htm

[/HRP]

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Funzy le Mer 31 Déc 2008, 18:16

Bal'a dash ...

L'ordre des Hospitaliers passe la vitesse supérieure dès Janvier, afin d'affirmer sa présence aussi côté Horde.
C'est donc volontiers que je vous propose, en tant que commandeur Hospitalier, de participer à l'installation de la guilde dans la communauté Rp hordeuse en faisant usage de nos services.

Le moyen le plus pratique est le "Talky Goby", un appareil de communication gobelin, à la fiabilité douteuse, mais néanmoins pratique pour joindre un hospitalier. Le dit appareil en vente auprès de tout maitre en secourisme qui se respect.
Dans les premiers temps, recrutement oblige, vous tomberez essentiellement sur moi et Naysha (reroll de Nael), mais j'espere que nous auront vite un étoffage de nos rangs.

Au plaisir de vous cotoyer IG...

/w Rëquiem
/join hospitaliers (Talky goby)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Dim 31 Jan 2010, 14:44

Peuple de Quel'Thalas!




Voila plus de cinq ans que l'ordre des fils de Quel'Thalas existe, plus de cinq ans que cet ordre protège le peuple Thalassien.

Fondé à l'origine par le mage Syldur Bloodtears, cet ordre avait pour vocation de rassembler et protéger les thalassiens exilés dans l'Alliance. Quand le pays fut refondé et sa puissance alliée aux fiers guerriers de la Horde, l'Ordre revint dans son pays, Syldur rêvant de rétablir la grandeur et le prestige de la nation.

Bien établi sur l'ile de Quel'Drassil, l'ordre s'opposa aux visées de Kael'thas dont l'ambition était d'exiler le peuple en Outreterre. L'opposition se changea en conflit. A présent dirigé par le Légat Kaltezar de Grapeshire, Serinde Calaheraë et Severnaya Dead Aim, depuis la tragique disparition du fondateur, l'ordre mena la lute aux cotés des Clairvoyants en Outreterre et surtout a Quel'danas, donnant raison aux idéaux si farouchement défendus par Syldur et les siens.

Cependant, l'ordre n'oublia pas le fléau et l'affronta à de nombreuses reprises jusqu'à ce que l'ordre d'invasion du Norfendre fut donné. Mus par une ire vengeresse, les Fils menèrent l'assaut sur les deux fronts puis s'avancèrent dans le continent glacé, combattant partout bien que concentrés sur Zul'Drak et la Couronne de Glace.

L'ordre dut faire face a de nombreux périls venu de l'Alliance défendant le Quel'thalas mais aussi tout les terres de la Horde pour aider leur frères en danger. Fossoyeuse face a la Ligue des Justes, Orgrimmar face a une coalition d'ordre de l'alliance et tant d'autre dont la félonie de la Mortelle Onction, partout ou la traitresse Alliance attaquait, les fiers fils se portaient, et se portent encore, volontaire.

À présent, les fils ont changé de dirigeant, mené par la Légat et Ranger-Générale Atia Silverswell, vétérante de l'ordre depuis son retour en Quel'Thalas, épaulé par le noble Généralissime Arevas Summerbreeze, fier paladin de la lumière, et l'inquiétant Haut-Magister Anethor Blackwood, chercheur occulte et arcaniste de talent.

Ce nouveau conseil composé des anciens officiers militaires qui ont mené les troupes au combat sur le continent maudit, mènent aujourd'hui l'ensemble des fils dans le siège de la citadelle et la defense de leur pays bien aimé pour le renouveau du peuple elfique, pour la gloire de la Haute-Demeure, pour Quel'thalas!


L'Ordre des Fils de Quel'thalas

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Ven 22 Oct 2010, 13:28

HRP:

En attendant d'autre changement chez les fils de quel'thalas voila déjà le premier, le forum après une profonde cure de jeunesse:
Le Forum des Fils de Quel'thalas

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mar 16 Nov 2010, 16:26

[HRP] Suite a une reforme de la guilde voila le texte rp de la reforme et la nouvelle fiche de la guilde. [/HRP]



Ordonnance du 14 novembre de l'an 33




Moi, Chevalier-Capitaine Arley de Thurwes, confirme par la présente ordonnance le nouveau statut des Fils de Quel’thalas en tant que compagnie au service de Lune-d’Argent. Les raisons de ce changement découlent de l'histoire des Fils de Quel'thalas et des récents événements. Depuis plus de 5 ans, les Fils de Quel’thalas ont veillé au bien de notre peuple, au début en exil, puis sur nos terres qu’ils ont défendues ardemment même contre le prince Kael’thas, qu’ils furent parmi les premiers à combattre, puis en Norfendre. Ils se sont forgés une solide réputation et leur mission « défendre le peuple, la terre et les intérêts de Quel'thalas » y est pour beaucoup, ils ont également forgé de nombreux liens avec des éléments de la Horde. Malgré quelques scandales et procès a l'encontre de l'ancienne direction de l'ordre celui-ci a toujours bénéficié d'un certain respect de la part de l'état. Mais récemment un complot du Marteau du crépuscule a détruit leur ile-foyer de Quel’drassil et tué nombre d’entre eux. Ce complot fut déjoué et des éléments dans l’armée régulière furent inculpés. Seulement, les fils sont à présent sans base ni revenus, l’état a donc décidé de remédier à cette situation, pour ne pas abandonner cet ordre, en proposant une solution à la Légat Atia Silverwell - Shan'talah.

Cette solution est de changer le statut d’ordre militaire indépendant en une compagnie d’ordonnance que ce document vient confirmer. Ce nouveau statut offre au Fils de Quel’thalas une affectation permanente a la Retraite des Pérégrins dans le Bois des Chants éternels ainsi qu’une rémunération de chacun des membres, civils comme militaires, provenant de l’état, en échange de quoi les Fils de Quel’thalas jurent allégeance et obéissance a Lune-d’Argent et son gouvernement. La compagnie reste indépendante en ce qui concerne le recrutement, l’équipement, l’entrainement et la gestion de ses troupes ainsi que pour effectuer des missions indépendantes, qui devront toutefois être validées par moi-même ou mon successeur.

La compagnie s’engage à être disponible de façon immédiate et sans justification à toute demande émanant de l’armée régulière par mon intermédiaire. Le capitaine des Fils de Quel’thalas continuera de porter le titre de Légat à des fins honorifiques en hommage aux nombreux sacrifices qu’a connu l’ordre pour préserver notre peuple.

Cette proposition a été validée par la Légat Atia Silverswell – Shan'talah qui veillera à informer ses troupes de ces changements et constituera de façon libre son nouvel état-major en fonction de ses nouveaux éléments.

À l’image des pérégrins, les Fils de Quel’thalas seront donc indépendants, mais sous la tutelle exclusive de l’état. J’ai l’intime conviction que ce rapprochement entre l’ordre et l’état sera fructueux et offrira de nouvelles opportunités à tous, pour le bien de Quel’thalas, de notre peuple et de notre avenir.

Arley de Thurwes & Atia Silverswell - Shan’talah





Les Fils de Quel’Thalas


Description :
État :en activité
Désignation : Compagnie d’ordonnance de Quel’thalas
Fondateur : Syldur Bloodtears (ancien nom haut elfe : Syldur Windstrider)
Dirigeants : Légat Atia Silverswell - Shan’talah, Lieutenants Xzelia et Arevas Summerbreeze.
Membres: de 10 à 20
Description:
Les Fils de Quel’Thalas sont une coalition militaire faite d’elfes de sang (majoritaires) et de hauts-elfes réunis, luttant pour défendre la population et les intérêts du royaume de Quel’Thalas.


Mode de Fonctionnement :

Les Fils de Quel’Thalas sont une compagnie d’ordonnance au service du gouvernement de Lune-d’Argent, à ce titre la compagnie jouit d’un minimum d’autonomie. Les Fils gèrent leur recrutement, leur formation et leur équipement en fonction de leurs besoins et des budgets alloués, ils peuvent aussi prendre l'initiative de certaines missions qui doivent être validées par l’armée thalassienne. Dans tous les cas l’ordre des Fils se met entièrement à la disposition immédiate de Lune-d’Argent quand celle-ci en fait la demande.


Administration :
L’administration des Fils est une hiérarchie militaire composée d’un capitaine et d’un nombre variable de lieutenants qui supervisent l’ensemble des activités militaires et civiles à l'intérieur de la compagnie. Il existe un officier référant dans l’armée thalassienne qui sert de liaison, ce poste est actuellement dévolu à la chevalière-capitaine Arley de Thurwes.


Statut :
Les Fils de Quel’Thalas sont basée a la Retraite des Pérégrins, leur mission est uniquement militaire et ne concerne en rien le maintien de l’ordre. Ils joueront le rôle de force de projection pour les opérations thalassiennes sous forme de réserve opérationnelle ou de troupe d’attaque avancée.


Missions :
Il existe trois types de mission, mais toutes doivent avoir l’accord des autorités thalassiennes :
  • Les missions commandées : Missions directement ordonnées par Lune-d’Argent.
  • Les missions tutélaires : Missions proposées par les Fils de Quel’Thalas et prises en charge par l’État.
  • Les missions indépendantes : Missions validées par l’État, mais dont il se décharge.


Économie :
L’ordre ne bénéficie plus d’une économie au sens strict depuis la disparition de Quel’drassil, son ancien fief, les principales activités économiques sont avant tout organisées pour équiper et entretenir l'équipement de combat des Fils. Le budget vient avant tout de l’Etat qui finance les soldes et une partie de l'équipement. Les combattants ont une rémunération en fonction de leur rang et de leur poste, cette solde double pour les opérations commandées ou sponsorisées par l'Etat.

L’État laisse aussi aux Fils la jouissance de tous les biens trouvés durant les missions à l’exception des objets de valeur stratégique ou vitale, le statut des objets récupérés est à la discrétion de l’agent de liaison.


Politique Intérieure :
Les Fils de Quel'Thalas se considèrent comme une confrérie, ce qui implique un certain sentiment de collégialité entre ses membres.
Les militaires sont soumis à l’autorité de leurs officiers qui les commandent et reçoivent leurs doléances. Le port du tabard est presque toujours obligatoire :
  • Dans les missions commandées, tabard des Fils ou de Lune-d’Argent (voire celui de chevalier de sang pour les paladins).
  • Pour les missions tutélaires, tabard de l’ordre.
  • Pour les missions indépendantes, le port est facultatif ou non-autorisé suivant les cas.

Les civils ne disposent pas d'un représentant permanent, mais disposent d'une charte de droits, limitant notamment le système militaire au strict volontariat et la façon dont ils peuvent être soumis au droit militaire en dehors des phases d'alerte. Cependant, en cas d'alerte, tous les civils sont armés et mobilisables.


Politique extérieure :
La politique des Fils de Quel'Thalas est caractérisée par un attachement fort aux valeurs traditionnelles du Quel'Thalas, et une diplomatie pragmatique.
Leur coopération poussée avec le Clan Ours Noirs semble la preuve de leur loyauté envers la Horde, ils sont ouverts à tout accord avec quelque organisation de la Horde traditionnelle ou non.

Ils possèdent des liens étroits avec les mercenaires de l'académie Maestria.

Ils défendent leurs positions par l'envoi de petites missions d'officiers de terrain en diverses régions, qui mènent des frappes stratégiques. Ils possèdent une voix aux conseils de la Horde à chaque fois qu'ils sont organisés et répondent toujours présents pour aider les autres ordres qui en font la demande.

Concernant l'alliance, les fils ont une politique s'alignant sur les visions de Lune-d'Argent et n'hésiterons pas a s'impliquer dans des opérations pour aider les autres organisations de la Horde, cependant ils veillerons toujours a un certain respect de leur ennemi en vertu des dogmes de la lumière et de l'honneur prêché par Thrall. Les relations avec les draeneis sont amicale, le lien tissé avec les deux races a Shattrath et Quel'danas reste intacte et les fils n'attaquerons pas de position draenei sans un excellent motif.


Politique scientifique :
Les recherches arcaniques sont diverses et variées conformément à la tradition des elfes thalassiens. Les champs de recherches sont magiques principalement, mais pas uniquement, la recherche en poisons, élixirs et ingénierie sont une part importante des expérimentations de l’ordre.

Lien vers l'organisation militaire des Fils de Quel'Thalas

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Therod Aoun'dore le Mar 16 Nov 2010, 16:33

Très bon travail sur la hiérarchie militaire, ça donne d'intéressantes indications sur les "sous-classes" des elfes de sang !
Bonne continuation =)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mer 03 Aoû 2011, 18:23

[HRP]Comme demandé par certain voici un résumé de notre petit campagne sur les trolls amanis, merci au Maestria, au Portelune, au marchand de rêve et au indépendants pour leur aide ponctuelle ou régulière! [/HRP]

Article parut dans le Silvermoon Time

Les Fils de Quel'thalas et le péril amani, une victoire et un repos bien merité



C’est par des félicitations et un hommage vibrant que la Légat Atia Silverswell a terminé son discours auprès des Fils de Quel’thalas ce 19 juillet, n’hésitant pas à exprimer sa fierté pour ses hommes et leur héroïsme. Les alliés Maestrias et indépendants furent également mis à l’honneur par la Lieutenante Xzelia qui les a remerciés malgré leur absence, rappelant leur contribution dans ce conflit. Ces discours s’inscrivaient dans le cadre d’une célébration pour la fin de leur campagne militaire dans les Bois des Chants Eternels. Bien que le lieu de leur nouvelle affectation ne soit pas encore connu, probablement les Terres Fantômes pour continuer la guerre contre les trolls, la Légat tenait à féliciter ses troupes pour leur victoire difficilement acquise s’inscrivant dans une campagne plus vaste lancée par le Ranger-Général Luisaile sur tout le territoire elfique.

Cette campagne commença quand les Zandalaris décidèrent de refonder l’Empire Troll, s’alliant notamment aux Amanis. Luisaile décida de faire appel aux forces thalassiennes, estimant la menace suffisante. Il invita à cette occasion des éléments des Hauts-elfes ce qui ne manqua pas de créer quelques polémiques. C’est ainsi que de nombreux ordres furent rappelés en Quel’thalas et déployés à divers endroits du territoire elfique pour affronter la menace. Les Fils de Quel’thalas furent ainsi affectés dans une base des pérégrins faisant face a deux villages trolls menaçants. La légat prit immédiatement des dispositions pour commencer les opérations en organisant des patrouilles et des reconnaissances. Ces reconnaissances révélèrent l’étendue de la menace planant sur la position des Fils. Au sud-est, se dressait un vaste village et très peuplé où s’entrainaient de nombreux guerriers et où la faune, ensorcelée par un sorcier zandalari, venait en aide aux habitants. Ces bêtes faisaient le sale travail de collecte, de chasse et de surveillance pendant que les trolls travaillaient et s’entrainaient dans le village.

Au sud-ouest, la magie vaudou avait fait jaillir du sol un rempart de ronces imposant et tressé formant une solide défense, empêchant de voir ce qui se passait à l’intérieur. Cependant, toute approche se soldait par une attaque immédiate.

C’est donc dans ce contexte peu favorable, avec une terrible infériorité numérique et face à un ennemi déterminé que les Fils de Quel’thalas ont pris leurs fonctions. Pour palier à cette situation dangereuse, la Légat a rapidement établi des mesures défensives complexes comme la pose de pied-de-corbeau entre leur position et celle de l’ennemi, glyphes de surveillance, formation ) l’usage des balistes, mines anti-troll et surtout le renfort de la sorcière vaudou En’Nea de la tribu Blacksoul pour contrer la magie ennemi.

Pendant que ces préparatifs s’organisaient, avec des missions de récupération de matériel et l’élaboration des composants, les accrochages entre les patrouilles et les trolls étaient de plus en plus fréquents ce qui obligea les Fils à préparer une offensive. Réunis dans leur QG, ils discutèrent de l’avancement du plan défensif et de la manière de passer à l’offensive, quand soudain un sortilège frappa la légat. Une immonde magie de l’ombre anima le tatouage sur le bras droit de la légat, le forçant à s’agiter et se dresser. Un serpent d’encre et de sang apparut alors, sortant du bras en déchirant la chair à vif et il se mit à attaquer tous les Fils à portée de gueule avec ses crochets acérés. Les tentatives des elfes pour vaincre la bête ne donnèrent rien et finalement la créature se retourna sur Atia et la mordit à la nuque, lui injectant un poison terrible qui fit s’écrouler la dame dans un spasme.

Alors que les Fils regardaient avec incrédulité leur cheffe gisant au sol, des bêtes possédées par la magie vaudou se jetèrent sur le bâtiment, s’infiltrèrent dans les coursives, attaquant les occupants avec une violence surnaturelle et maléfique. Pris au dépourvu, les Fils organisèrent peu à peu une défense efficace, jusqu'à abattre toutes ces créatures possédées. Le bilan était catastrophique, les défenses n’eurent aucun effet sur ces animaux, la magie d’En’Nea ne les avait pas protégés et pire, leur cheffe était dans le coma. En’Nea tenta alors de s’expliquer et d’améliorer ses sortilèges mais peu de jours après, exaspérés d’attendre, une troupe de trolls venue du village est jaillit de la forêt et brava le champ de mines. Sur les 35 trolls s’élançant sur le bâtiment, seule une minuscule poignée de 15 survit au champ de mines et aux tirs de baliste, réduisant à néant leur avantage numérique. L’assaut se termina par un échec des plus cuisants pour les trolls car le chef du village lui-même fut tué par Falrhen. Assez peu de blessés mais revenant de loin, les elfes reprirent leur position dans l’attente angoissée du prochain assaut qui ne manquerait pas d’arriver.

Cependant, les jours passèrent et rien ne se profilait, un petit groupe de Fils de Quel’thalas se risqua à sortir de sa position, dans le but de ramener des prisonniers. Cette petite force trouva une patrouille non loin du village ouest et l’attaqua dans l’instant avec succès, ramenant un ennemi qui fut interrogé. Celui-ci révéla que les deux villages étaient en concurrence, voire en opposition directe et qu’après l’échec de l’assaut des animaux, les deux villages devaient attaquer simultanément malgré la protestation des sorciers. Cependant seul le village est attaqua, le village fortifié ouest abandonnant son allié. Ceci expliquait la témérité des trolls qui pourtant furent trahis par leurs propres frères. Le troll révéla aussi qu’une sorcière était derrière la malédiction de la légat et qu’elle était déterminée à la garder dans cet état.

Peu après ces révélations, la sorcière En’Nea convoqua les Fils dans le but de leur révéler ces découvertes. Elle leur annonça qu’elle savait où était dissimulée la fameuse sorcière et qu’elle avait besoin des Fils pour la débusquer. L’opération fut montée et menée jusque dans les Terres Fantômes. C’est là que le drame arriva et que la choquante vérité fut dévoilée. Une embuscade frappa les Fils et la trollesse s’écarta du groupe laissant faire les Amanis. Elle révéla être passée du coté des Zandalaris pour sauver ce monde de la folie. Alors que le crépuscule disloquait le monde, l’Alliance et la Horde se déchirant vainement plutôt que de faire face, seul les Zandalaris pouvaient, d’après elle, offrir un véritable avenir à ce monde, arguant que depuis que les empires trolls furent tombés, les catastrophes s’enchainaient et les nouvelles races attiraient les pires plaies. Sur ces paroles, elle disparut laissant les elfes contre leurs assaillants. Malgré tout, encerclés et acculés, les Thalassiens se battirent avec l’énergie du désespoir et parvinrent a repousser leurs ennemis. Ils se lancèrent sans attendre à la poursuite de la traitresse. Le ranger Falrhen, l’époux d’Atia, fut le premier sur place et menaça la trollesse. Celle-ci avoua alors être à l’origine de la malédiction de la légat et affirma que c’était pour la protéger des batailles à venir. Elle exhorta les elfes à partir de ces terres pour mettre fin à ce conflit et laisser la place aux trolls. Les autres Fils arrivèrent peu après mais En’Nea d’un geste fit approcher une armée amani ce qui obligea les elfes à abandonner le combat et fuir. Le retour fut dur. Trahis, blessés, repoussés, le moral des elfes était au plus bas.

Le lieutenant Arévas décida de mener une opération dans les Terres Fantômes pour aider ce front contre la menace d’une autre sorcière vaudou afin d’offrir aux elfes une revanche. Les elfes désireux de se venger triomphèrent là-bas et mirent à mal les opérations de cette Amani adepte de la nécromancie. Ce succès fut salutaire pour ses troupes acculées et dont l’espoir de victoire s’amenuisait a chaque jour qui passait. La lieutenante Xzelia eut alors une idée qui permit de relâcher un peu la pression. Elle mena une petite opération de désinformation, utilisant la rivalité entre les deux villages trolls ennemis. Elle maquilla des meurtres avec des armes provenant des villages adverses et attisa le conflit entre les deux partis. Ceci eut un effet limité mais significatif empêchant définitivement une union déjà mal en point.

Les Maestrias ont ensuite rejoint le conflit un peu par hasard en cherchant l’une des leurs, disparue dans les bois. Cette opération de sauvetage permit de semer un peu plus la confusion parmi les trolls puisqu’un troll maestria, se faisant passer pour un sympathisant, leur fournit de fausses informations tout en récupérant les informations concernant leur disparue. Le groupe de Fils et de Maestria finit par attaquer un petit village amani hors de la juridiction des Fils et effectuèrent avec succès le sauvetage. Faisant écho à cette opération et profitant des fausses informations, les rangers Falrhen et Azelith décidèrent d’une opération de guérilla. Cette opération débuta par l’attaque d’une patrouille et visait à attirer l’ennemi. Les trolls voyant ce petit groupe attaqua sans attendre dans le but de les éliminer et se firent peu à peu attirer vers le champ de mines, persuadés que le terrain était vide à cause des fausses informations du troll Jin’zoul. C’est ainsi qu’une vingtaine de trolls de plus furent piégés et éliminés dans cette escarmouche qui permit enfin au Fils de Quel’thalas d’envisager plus sereinement l’avenir.

Fort de ce succès, les lieutenants Arevas et Xzelia décidèrent de mener les Fils dans un assaut sur le village à l'est, le plus affaibli de tous, accompagnés par la Chevalier-Commandante Arley de Thurwes et sa garde ainsi que cinq rangers dépêchés par Luisaile. Xzelia commandait les troupes à distance et Arevas les troupes de contact. Arrivées dans le village, les troupes à distance lancèrent sans attendre des projectiles incendiaires pour embraser les bâtiments alors que la charge de cavalerie brisait la ligne troll avec fureur. Le début de la bataille fut à l’avantage des elfes, les trolls se faisaient massacrer impitoyablement. Mais face à la masse ennemie, le combat commença à s’enliser dangereusement, les blessés de part et d’autre se faisaient plus nombreux, quelques elfes furent même mis à terre mais leur vie était maintenue par le zèle sans faille de la sergent Tarae et du chevalier Unthwe. Hélas, le sorcier zandalari, qui avait reprit le commandement du village, revint sur les lieux et lança sa garde et ses sorts contre les elfes, les brisant et les forçant a la fuite. Pendant la retraite, la lieutenante Xzelia leur laissa un petit cadeau sous forme de fiole d’eau contaminée par une souche de maladie touchant les trolls et récupérée en Norfendre sur des drakkaris atteints.

Les elfes hébétés par ce nouveau repli pansèrent leurs blessures alors que le brasier ardent qui dévorait le village troll illuminait la nuit. Ils avaient perdu certes mais ce feu finirait le travail à leur place, ils en étaient convaincu. La patrouille qui suivit le confirma, le village a été abandonné et la place désertée. Cependant les derniers éléments de ce village perdu ne voulaient pas se rendre sans un dernier assaut et celui-ci fut des plus terribles.

Alors que les fils étaient réunis, devisant ensemble de la suite de la guerre, des événements étranges commencèrent à survenir. Le premier d’entre eux montra un troll tenant un cadavre d’elfe se promenant prés de la base. Un tir d’Azelith provoqua la disparition de l’ennemi et de l’elfe dans un nuage de fumée colorée, tout le monde prit soudain conscience de l’illusion mais celle ci ne s’arrêta pas là. Brusquement, des milliers de trolls apparurent autour du bâtiment elfique, riant et provoquant les occupants. Tous se saisirent de leur hache et les lancèrent. Quand certaines haches touchèrent, il fut évident que de vrais trolls se dissimulaient dans l’illusion. Mais celle-ci s’estompa soudainement, laissant place à une nouvelle qui montrait des elfes fantômes accusant les Fils et les sin’dorei de tout les maux, frappant leur esprit et leur raison. La sergent Tarae parvint à dissiper ce sort mais le sorcier en profita pour lancer une tête maudite crachant des serpents, en vain car cette horreur fut vite défaite. Toutefois, les forces elfiques étaient pétrifiées par cette magie impie et ignoraient que faire. C’est alors que le pire arriva quand les trolls utilisèrent les mines des Fils contre le bâtiment, s’en servant de grenade sans que nul ne sache comment ils avaient détourné le mécanisme de déclenchement. Le bâtiment fut ébranlé et les explosions provoquèrent quelques blessés. Lasse de subir ces attaque sans que les officiers ne trouvent de solution, Azelith se lance hors du bâtiment suivit rapidement par le reste de l’ordre. La charge atteint le sorcier et sa garde et un combat féroce débuta. Sans prévenir, une autre troupe troll dissimulée jaillit pour prendre à revers les elfes mais la chevalière Sybile élimina seule cette menace en puisant au fond d’elle une énergie incroyable et insoupçonnée. Sur le front, les choses étaient plus difficile, bien que supérieur en nombre les elfes eurent toute les peines du monde à se défaire de ces troupes d’élites qui pourtant finirent par tomber. Le sorcier zandalari, une fois seul, joua sa dernière carte et utilisa un sortilège étrange qui le fit muter, le troll se changeant en un immense monstre a l’apparence du loup, comme un troll-worgen ce qui lui valu son nom de Worgoll. Ce monstre, à lui seul, balaya de ses griffes monstrueuses les forces elfiques éliminant sans difficulté six Fils qui maculèrent de leur sang l’herbe émeraude. Il en blessa très gravement d’autres et au final il fut seul contre a peine trois elfes encore en état de se battre. Mais ses blessures le contraignaient à la fuite et il disparut dans les bois, fier de son carnage, ayant mis hors de combat plus de Fils que n’importe quel armée troll jusque là.

Cette attaque fut la pire qu’aient subi les Fils : leurs défenses étaient détruites, leur bâtiment endommagé, la quasi totalité des forces était blessée avec des conséquences parfois très grave, la ranger Pragmatique ayant perdu son bras droit. Le baroude d’honneur de ce village fut couteux mais pas décisif. Arley de Thurwes prit la décision d’envoyer du matériel en renfort et des pérégrins vinrent soutenir le dispositif. Il restait encore un village à détruire, assez peu touché certes mais affaibli par les luttes intestines et surtout la terrible épidémie qu’avait répandue Xzelia. C’est à ce moment que la Légat sortit de son coma. Encore très affaiblie, elle ne put reprendre le commandement dans l’immédiat ni retourner sur le champ de bataille mais ne se priva pas de redonner la marche à suivre.

C’est ainsi qu’elle convoqua la Maison Portelune et l’Académie Maestria à une réunion stratégique pour frapper la ville fortifiée. Entretemps, elle distribua des missions de patrouille pour débusquer le Worgoll. C’est durant l’une d’elle que les elfes firent une étrange découverte, le monstre lupin avait fasciné les trolls en proie à la maladie, la fatigue et le désespoir si bien qu’un culte apparut, le culte du loup. Ces trolls déserteurs étaient facilement reconnaissable à leur tenue en peau de bête, leur comportement sauvage et leur folie sanguinaire qui les poussait à frapper tant les elfes que les trolls, aidant sans le vouloir les Thalassiens contre leur cousins en harcelant leurs patrouilles. Les escarmouches entre elfes et cultistes du loup se sont faites très régulières mais surtout le Worgoll, rusé, sema le doute entre les elfes de sang et les hauts-elfes créant un conflit entre les Fils et le Concordat argenté grâce à d’habiles manipulations de preuves et des coups montés. Le complot fut suffisamment bien exécuté pour que le Concordat lance une accusation et prenne des prisonniers chez les Fils. Ce fut finalement Arley de Thurwes qui régla le problème avec fort peu de diplomatie mais suffisamment d’arguments pour obliger les quel’dorei a céder. Une enquête acheva de disculper les sin’dorei et apporta la preuve des méfaits du Worgoll. Tout semblait alors prêt pour le combat entre les forces de la Horde et la ville fortifiée troll.

C’est suite à une réunion présidé par la Légat que fut mis au point le plan de bataille que la coalition de Fils de Quel’thalas et de Maestria s’apprêtaient à réaliser. Le groupe s’était scindé en deux, une troupe dite « de diversion » et une troupe dite « d’assaut ». Xzelia et Arévas décidèrent de prendre la direction de la troupe d’assaut alors que Marà prit celle de la troupe de diversion.

Marà contourna le village et arriva au sud avec ses troupes. Là elle déploya ses hommes en trois bataillons, un petit groupe de deux pour la première phase du plan, un groupe de furtif ensuite et enfin le reste en réserve. Le premier groupe s’avança prudemment à terrain découvert, comme patrouillant. Les trolls réagirent sans attendre et envoyèrent une petite force pour les intercepter. C’est là que sans crier garde le deuxième groupe frappa par derrière les trolls surpris et les massacra sans préambule. Leur corps encore chaud, le village troll s’embrasa de colère et une imposante force supérieur en nombre se jeta sur les elfes qui reculèrent hors de vue. Le choc eut lieu près d’une haute falaise. La réserve lança sans attendre la seconde embuscade sur le flanc de l’adversaire prit au dépourvu. La chevalière Sybile en profita pour activer la balise afin de donner le départ de l’assaut. Les troupes d’assaut s’élancèrent et utilisèrent leurs engins de siège et explosifs pour détruire le mur. Hélas, sans que nous sachions pourquoi la baliste fut détruite durant l’attaque mais le mur fut bel et bien abattu. Les troupes elfiques investirent alors le village, en partie abandonné par les troupes aux prises avec la troupe de diversion. De part et d’autre, le combat fut acharné mais c’est surtout du coté de la diversion que les pertes étaient dures à gérer pour les forces elfique, les combattants tombant sous le nombre. Heureusement la troupe d’assaut fit la jonction après avoir incendié le village et les trolls furent massacrés. La bataille avait été rude et couteuse mais les troupes de la Horde était victorieuses, le village en flamme fit écho au premier qui, quelques semaines plus tôt, avait également brulé.

Peu après cette dernière victoire, la Légat Atia prit la décision d’en finir une fois pour toute avec le culte du loup et décida de revenir sur le terrain avant son total rétablissement. Elle mit au point un plan audacieux pour terrasser l’ennemi après en avoir discuté avec la Lieutenant Xzelia et la sergente Tarae. Avec l’aide de l’arcaniste Moyra, les Fils allèrent dans les ruines du premier village où le culte du loup avait construit un totem à la gloire du Worgoll. Atia établit deux lignes de bataille, une première de front, une deuxième dissimulée sur le flanc. Atia et le lieutenant Arévas se sont avancés pour dynamiter le totem et provoquer l’ire des cultistes pendant que Moyra préparait un rituel au niveau de la ligne de bataille. Xzelia restée a la Retraite pour former un pont arcanique, préparait le rituel de son coté. L’explosion retentit peu après et les deux officiers de l’ordre se relièrent sur la ligne alors qu’une marée verte d’une trentaine de troll se lança contre la troupe de dix elfes. L’ennemi s’approcha à pas rapide, écumant de rage contre le sacrilège qui venait de se produire. Mais tout a coup, arrivée au niveau de la ligne de bataille, Atia donna le signal a Moyra d’achever le rituel. Les deux balistes encore présentes à la base apparurent devant les Thalassiens et tirèrent de la mitraille sur les trolls avant d’être révoquées dans la seconde. Les billes de métal s’élancèrent vélocement et lacérèrent les chairs des trolls tuant et blessant les fanatiques qui pourtant avançaient encore. Atia donna ensuite l’ordre de lancer le feu liquide, les grenades incendiaires brulant de nouveaux ennemis qui furent peu après fauchés par des flèches avant d’arriver au contact. A ce moment, il ne restait plus que la moitié de la troupe adverse, équilibrant de fait un combat qui tourna définitivement au profit des elfes quand la troupe embusquée frappa sur les flancs et l’arrière. Les cultistes arrivèrent à faire quelques blessés parmi les auxiliaires envoyés par Luisaile mais se firent rapidement massacrer.

Les troupes elfiques reprirent leurs esprits après le combat, se félicitant mais ce n’était qu’un prélude quand le worgoll usant de sa magie troubla leurs esprit et se joua d’eux les forçant à former un cercle défensif. La bête apparut soudain, à coté des blessés et obligea les troupes à l’attaquer. Prêt à les recevoir, il blessa gravement les premières vagues et un combat acharné commença, le monstre tenant tête à ses adversaires et les blessant sans répit du haut de sa puissance nouvellement acquise. Pourtant, une fois encore trop touché il fut contraint à la fuite laissant des ennemis entre la vie et la mort derrière lui. Le plus coriace des ennemis qu’aient connu les Fils de Quel’thalas survécut une fois encore, faute d'avoir été rattrapé par ses poursuivants, sans doute bien décidé à avoir une nouvelle revanche, probablement funeste.

Les blessés soignés, il était temps de faire le bilan de ces combats et c’est ce que permit la cérémonie. Après deux mois de combats acharnés, les Fils ont réussi à éliminer les deux villages menaçant leur position et le culte. Bien que le Worgoll court toujours, la portion de forêt accordée à cette troupe est sauve comme le sont bien d’autres dans les bois, les forces elfiques de tout bord repoussant inexorablement la menace jusque derrière les remparts usés de Zul’aman. La suite des opérations pour les Fils n’est pas encore connue mais gageons que cela se passera aux Terres Fantômes. En attendant, ils jouissent d’un repos bien mérité accordé par Luisaile.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mar 18 Déc 2012, 10:41

En attendant de refaire un post de présentation et de recrutement tout propre (qui est en cours de rédaction et presque fini) on m'a demandé un petit résumé de la campagne actuelle des Fils en Pandarie. C'est une bonne idée et je pense que je mettrais plus régulièrement les events et campagne RP en cours ici pour tenir au courant la communauté de ce qu'on fait et ainsi éventuellement pouvoir forger des liens avec des guildes ou des joueurs. Après tout je met a jour une chronologie de nos activités sur notre forum, ce serais bête de pas en profiter pour passer le mot ici.

Campagne RP en cours :

Une nouvelle aube en Pandarie ( 12 octobre - En cours )

(En cours)

La guerre de la Horde et de l’Alliance dévoila l’existence d’un nouveau continent inconnu, au-delà d’un épais mur de brume. Les deux factions se lancèrent à corps perdu dans son exploration et sa conquête. Sous l’ordre du Seigneur Régent, les fils furent envoyé explorer ce Nouveau Monde pour en comprendre le fonctionnement, le cartographier, ramener technologie et magie mais aussi procéder à des échanges diplomatiques avec les locaux.

L’expédition des fils s’élança rapidement sur les flots avec comme objectif de rallier un port de la Horde. Après quelques jours de navigation, ils arrivèrent et constatèrent que le port n’était plus que ruine. L’Alliance avait rasé le port au prix de nombreuse perte et l’apparition de monstre de ténèbres. Les fils furent contraints de débarquer en hâte et fuir dans les terres après la destruction de leurs navires. Perdus en terre inconnue avec un matériel limité, les fils durent survivre et explorer leur environnement. Ils mirent quelques semaines avant de trouver une trace de civilisation non hostile. Bien qu’au début difficile en raison de la différence de langue, les fils se lièrent au Pandarens de la Forêt de Jade leur rendant des services militaires en échange de l’hospitalité de ce peuple généreux. Les combats furent légion et les découvertes nombreuses. Mais l’opération, qui avait début comme un désastre, commençait à porter ses fruits. Les pandarens permirent au fils d’explorer pendant plusieurs semaines la Forêt jusqu’à finalement rallier la Horde et rétablir la communication avec Lune-d’Argent. Après l’arrivée de ravitaillement, de matériel et de renfort, les fils ont repris leur exploration se dirigeant vers d’autres régions de la pandarie.

Les Fils arrivèrent dans la vallée des Quatre-Vents, que les guides pandaren Leena et Xiao décrivirent comme le grenier de la Pandarie. De fait, Le paysage était composé de champs à pertes de vue, aux légumes aussi grands que des hommes, voire plus. Une profusion de vivres convergeait vers le grand marché de Micolline. C’est en compagnie de la mycologue draenei Kazirzijia et de leurs guides pandarens que les fils explorèrent la région, en découvrant toujours plus sur l’histoire et la culture du continent. Ils durent affronter des pillards Hozens et Virmens pour soulager les paysans locaux et renforcer les liens d'amitiés entre elfes et pandarens. Malheureusement, des troubles à l’ouest poussèrent les fils à aider les pandashans du commandant Dayu dans le petit village d'Anyang dirigé par le maire Shang. Ce village, assailli par des patrouilles mantides que les elfes et les pandarens repoussèrent, fut rapidement en proie à un véritable siège et un raz de marée quand un colosse brisa un pan de mur et laissa l’armée d’insectes passer. Après plus d’une semaine de combats intenses contre des centaines d’ennemis, la coalition des elfes et des pandarens finit par vaincre et libérer le village qui célébra trois jours durant sa victoire. Mais au sud des nouvelles obligèrent les Fils à changer de cap.

Au sud, dans les terres sauvages, la Horde et l’Alliance établirent leurs forts et se lancèrent dans une guerre destructrice. Sur ordre du Régent, les Fils se déployèrent à la halte de la désolation pour lutter au nom de Lune-d'Argent et de la Horde. Ils agirent comme troupe de choc, faisant des attaques surprises sur divers objectifs et points adverses qu’ils tenaient, dans l’attente d’un renfort lourd et plus conséquent qui prenait alors le relais. Durant les combats, ils découvrirent une série de meurtres et de massacre sur des patrouilles orcs perpétré par des dissidents trolls, la tribu Blacksoul mené par En'Nea. Les trolls s'étaient lancés dans une vendetta contre Garrosh et ses partisans depuis la disparition de Vol’jin. Les Fils, au début hésitant sur l’attitude à avoir avec les Blacksouls, finirent par les dénoncer aux autorités de la Horde mais une autre mission attendait déjà l’ordre.

Rappelés par le Seigneur Régent Lor 'themar, ils furent déployés au Val pour escorter une équipe de chercheurs du Reliquaire afin de trouver les secrets mogu pour le compte du Chef de Guerre.

Une nouvelle aube en Pandarie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Dim 20 Avr 2014, 09:57

Je profite d'avoir fini la mise a jour de la chronologie des Fils sur notre site pour faire une mise a jour ici, comme précédemment. Je donne toute l'année 33 (2013) avec un nouveau format de chronologie (un dessin, un résumé cours suivit dans un spoiler d'un résumé détaillé) et je donne le début de l'an 34.



    An 33 (2013):

  • Une nouvelle aube en Pandarie ( Début en l'an 32 - 16 juin 33)


    Les Fils poursuivirent l’escorte de leur petit groupe du reliquaire à travers la Pandarie mais la tension entre les elfes de sang et Lorthemar avec les Korkrons et Garrosh devenait de plus à plus grande jusqu’à éclater pour les Fils avec l’incident de la troupe de Taka qui tenta de tuer les elfes mais fut massacrée avec sa troupe dans les montagnes de Kun’lai. Pour les fils, les orcs venaient de devenir l’ennemi. La dernière page sombre de cet tension fut la purge de Dalaran où les Fils furent envoyés en soutiens avec d’autre ordres afin de protéger les innocents que les bouchers du Kirin Tor tentaient de massacrer. La bataille fut âpre et laissa Dalaran exsangue mais la majorité des saccages-soleil furent sauvés. Après cela, les elfes pensèrent leur plaie à Quel’thalas avant d’embarquer pour l’ile du Roi-Tonnerre où la vengeance contre le Kirin tor s’exprima avec violence et sans pitié. Les Fils furent du voyage parmi les armées de Lune-d'argent une fois de plus. Ils eurent à défendre le village d’Hanzou contre les zandalaris et leurs alliés mogu ainsi que des mercenaires sur la côte du continent durant des semaines d’un siège harassant. S’ensuivirent diverses opérations pour le reliquaire et la régence contre les ennemis des sin’dorei et la forteresse du Roi-Tonnerre jusqu’à obtenir une grande victoire contre le général troll Ajaw’cham.

    Cliquez ici pour le lire le résumé détaillé:
    Aux côtés de chercheurs attitrés, ils commencèrent l’exploration de plusieurs ruines mogus du Val, se trouvant souvent en difficulté contre les statues vivantes, mais leur enquête les mena à une vieille bibliothèque oubliée. Ils apprirent beaucoup sur la Pandarie et ses peuples dans ce lieu. Mais après ces grisantes découvertes, la situation empira rapidement.

    Les Fils furent envoyés en urgence rejoindre un groupe de sauvetage auprès du Regent et de Garrosh Hurlenfer. Le Chef de Guerre, impatient d’obtenir des artefacts mogus avaient envoyé à la mort des dizaines de sin’dorei fraichement débarqués en Pandarie et sans renseignement ni escorte conséquente dans des ruines infestées de statues mogus. L’opération de sauvetage permit de sauver la majorité des elfes de sang des ruines, mais la rupture entre Lor’themar et le Chef de Guerre, entre orcs et elfes de sang, était en marche. Les Fils écoeurés attendirent la suite des événements avec méfiance.

    Les Fils durent ensuite escorter du matériel du Reliquaire depuis la Vallée des quatre vents jusqu’à Kun'lai. Ils passèrent par l’escalier dérobé rencontrant un étrange prince prétendant être un dragon noir puis un étroit passage en proie aux attaques Saurocs. Ils s’installèrent à Binan d’où ils lancèrent de nombreuses opérations aux côtés des pandarens et des marches-soleils contre les yaungols et les Sha. Mais tout changea avec la trahison de la centurion Taka des Kor’kron qui fit tomber les Fils de Quel’thalas dans un piège après les avoir accusés de trahison avec comme seule preuve son racisme. Les négociations pourtant longues et déterminées échouèrent et un combat s’engagea duquel les Fils ressortirent miraculeusement vainqueurs, mais grièvement blessés. Ils firent passé leurs blessures et la mort des orcs sur le dos des Yaungols et se cachèrent à Binan le temps de savoir s’ils devaient encore servir la Horde ou la combattre après tout ces événements. Finalement, en apprenant que Lor’themar préparait quelque chose, les Fils jouèrent le jeu et aidèrent la Horde encore quelques temps, jusqu’au plus tragique événement de cette guerre.

    Durant une tragique journée, à cause des obsessions de Garrosh, les elfes de sang de Dalaran furent victimes d’une odieuse purge de la part du Kirin tor et du Concordat Argenté. Conscient de l’urgence de la situation, Rommath rassembla une armée pour une mission éclair de sauvetage. Les Fils furent incorporés dans cette force disparate. La Légat demanda l’aide de nombreux alliés et la Maison Portelune ainsi que plusieurs membres du clan Terre-Mere répondirent à l’appel et la petite troupe se déplaça à Dalaran alors en proie au chaos. La troupe eut à protéger des civils innocents de la violence des troupes du Concordat, mais découvrit aussi les meurtres de marchands innocents et de familles entières. Les pavés de Dalarans étaient gorgés du sang des innocents et la troupe ne fit preuve d’aucune hésitation en affrontant les hauts elfes et les humains. Après avoir assisté a cette épuration ethnique, les Fils rentrèrent à Quel’thalas avec de nombreux réfugiés et quelques prisonniers, mais malgré ce succès, leur coeur était serré et brisé. Ils écoutèrent le discours de revanche de Lor’themar, la guerre allait prendre un nouveau visage et les Sin’dorei reprenaient leur destin en mains. Les Fils attendirent les ordres, en garnison à Quel’thalas, se préparant au pire jusqu'à ce que la trollesse En'Nea leur révèle le pacte entre Zandalaris et Mogus mais aussi la survie de Vol'jin. La rébellion contre Garrosh débutait doucement.

    Durant la période de préparations militaires des Sin’dorei qui suivit la purge de Dalaran, les Fils firent diverses opérations sur le territoire thalassien et apportèrent leur soutien à de nombreux alliés comme le Prince Noir et les Terre-Mères. Ils enquêtèrent également sur une faction politique responsable de plusieurs troubles dans le pays. Mais ils passèrent surtout du temps à se préparer et entrainèrent des troupes fraiches de Lune-d'Argent jusqu’au moment du départ. Les Fils embarquèrent avec leur matériel sur le vaisseau l’Alcyion dans une petite flottille de 3 navires et voguèrent à nouveau vers la Pandarie.

    L’accueil fut des plus brutal. Les navires furent pris à partie par une flotte Zandalari et il s’en fallut de peu que jamais l’ordre n’arrive sur l’île du Roi-Tonnerre. La bataille achevée, ils arrivèrent au port où ils furent soignés. Les jours suivants furent consacrés au combat contre les forces du Kirin Tor et Zandalaris lors de petites escarmouches. La première grande opération fut initiée par un agent du Reliquaire qui prétendait avoir trouvé la trace d’une puissante arme que convoitaient les zandalaris dans les montagnes de Kun Lai. L’opération fut une recherche et une exploration d’un vieux tombeau remplie d’énigmes et des pièges, mais le plus grand des pièges fut celui tendu par Ajaw'Cham, un commandant Zanadalari qui fut l’initiateur de la rumeur fournit au Reliquaire et qui s’est servi des elfes pour ouvrir le tombeau afin de réveiller un puissant mogu, Guan Cao. Le désastre fut complet, les Fils, trompés, prit au piège et manipulés durent fuir tant bien que mal. Suite à cela, les Fils ne furent plus associés à de grandes opérations pendant quelque temps.

    Puis un message vint de la régence, assignant aux fils une enquête au village d’Hanzou. Ce village stratégique semblait menacé par une force inconnue et les Fils se rendirent sur place pour découvrir de quoi il retournait. Ils découvrirent avec stupeur que le port et la campagne d’Hanzou avaient été ravagés et sa population massacrée par des mercenaires gnolls, seul le village tenait bon, une faible milice le défendant. Les Fils profitèrent de la surprise de leur arrivée  pour préparer une embuscade et lancer un assaut sur l’ennemi usant de ruse, de piège et de retraite feinte. L’armée Gnoll fut ainsi détruite, mais la victoire fut de courte durée, l’arrivée de renforts troll et gnoll obligèrent les fils à se replier rapidement sur le village.

    Les fils préparèrent leurs défenses avec des canons capturés aux gnolls, des palissades, des pièges et surtout ils formèrent la milice pour en faire des lanciers et des arquebusiers agissant en groupe compact pour compenser leur faible formation individuelle. Chane, le chef de la milice, forma une garde avec ses meilleurs éléments et les paysans furent ainsi tous mis à contribution pour la bataille à venir. Celle-ci ne tarda pas à venir. Les trolls, les gnolls et des statues mogus lancèrent un assaut sur le village. Le siège fut très violent et fit de nombreuses victimes de part et d’autre jusqu'à s’achever sur un statu quo. Les trolls cessèrent l’assaut et les défenseurs restèrent terrés derrière leurs défenses. L’issue du combat était encore indécise, mais les Fils décidèrent de reprendre l’initiative quelques jours après, par un assaut soutenu par l’artillerie capturée et celle venue en renfort depuis l’île du Roi-Tonnerre. Une attaque-surprise destinée non pas à prendre le camp ennemi, mais à atteindre son moral fut lancé. Cette attaque infligea de nombreuses pertes à l’ennemi. Les gnolls indisciplinés, sous le feu de l’artillerie, firent une sortie et furent taillés en pièces par l’action des canons, des balistes, des fusils et des arcs. L’avantage venait de passer dans le camp d’Hanzou. Après quelques jours de bombardement, les forces d’Hanzou et des Fils prirent d’assaut le camp ennemi et s’en emparèrent, découvrant que la majorité des trolls étaient déjà partis par la mer en emportant des vestiges d’antiques ruines mogus. Le village était libre, mais il restait des questions: qu’avaient emporté Ajaw'Cham et Guan Cao, les commandants ennemis?

    Les Fils n’eurent le temps de répondre à ces questions, la Pandashan Miell Soleil-Rouge vint requérir l’aide des Fils alors qu’ils menaient une opération pour libérer un de leurs camarades des griffes d’un déserteur sindorei. Leur camarade en sécurité, les fils acceptèrent d’aider les pandashans à défaire une attaque trolle et hozen à Kun’lai. L’opération consista à briser le siège sur un village pandaren, suivie d’une mission en montagne pour rallier le monastère attaqué, mais les forces ennemies réussirent à stopper l’avancée des fils à l’aide d’une bombe de mana tactique capturée à une troupe du Kirin Tor exterminée plus tôt. Les fils firent une pause le temps de se réorganiser et évacuer les blessés puis la force se remit en route, s’infiltrant, avec comme objectif de prendre l’artillerie et la détourner contre l’armée zandalari. Les fils firent face à de nombreuses embuches en route devant ruser pour échapper aux patrouilles, mais ils arrivèrent sur un sommet où était regroupée l’artillerie. Après de violents combats, les armes furent saisies et les tirs d’artillerie débutèrent dans le dos des assiégeants qui, pris au dépourvu, furent taillés en pièces par les projectiles. Les Pandashans firent alors une sortie pour pousser l’avantage et repoussèrent l’ennemi. Un groupe zandalari tenta de reprendre l’artillerie, en vain, et celle-ci continua de les bombarder. Les trolls furent alors vaincus et se replièrent. Les pandashans poursuivirent l’ennemi pendant que les fils ralliaient le monastère pour se reposer et être soignés.

    Après cela, ils furent convoqués aux tragiques funérailles de Gorsh des Ours Noirs, le plus fidèle et ancien allié des Fils de la Horde et la guerre les rappela à leurs chagrins pour qu’ils rallient l’ile du Roi-Tonnerre afin d’y poursuivre la lutte. Leur première grande victoire de ce retour fut une embuscade qui leur permit de triompher de fidèles de Guan Cao puis de remonter la piste du grand général tigre et de l’éliminer lui et ses serviteurs. Ils firent sauter son laboratoire et s'emparèrent de ses écrits, se préparant à abattre Ajaw'Cham à la suite. Mais d’autres missions les occupèrent, des recherches pour le reliquaire et un assaut réussit contre un port troll. Durant cet assaut, les fils s’infiltrèrent et sabotèrent les défenses puis ouvrirent les portes aux armées du régent qui balayèrent les Zandalaris. Ceci fait, ils décidèrent de se lancer dans un plan complexe pour défaire leur ennemi mortel, Ajaw'Cham.

    Le plan prévoyait de faire croire que les elfes avaient mis la main sur une arme titan antique capable de renverser le cours de la guerre afin d’attirer Ajaw'Cham dans un piège. Pour cela, les fils réussirent à convaincre le commandant Alith de se joindre à l’opération et ses hommes ainsi que les fils investirent une fausse base d’expérimentation isolée. Elle était facile à défendre, mais aussi à détruire et évacuer. Le site, une ancienne ruine pandashan, fut fortifié et aménagé afin de dissimuler de nombreux portails et bombes. Une fausse arme fut fabriquée et très vite il ne restait plus qu’à faire passer le message aux trolls. Ce fut accompli par la rafle de prisonniers. Des trolls échappèrent commodément à la capture et une fausse évasion fut réussie dans la base, comme prévu. Ainsi, après quelque temps l’ennemi mordit à l’hameçon et une bataille dantesque débuta entre les sin’doreis et les trolls. Les Sin’doreis résistèrent longuement, mais ne s’acharnant à défendre une fausse base, les blessés étaient à chaque fois évacués rapidement. Et finalement, les trolls qui arrivèrent à prendre le fort le trouvèrent vide, les elfes ayant évacué avec leur portail une fois Ajaw'Cham pris au piège alors qu’il tentait de s’infiltrer pour prendre l’arme. La base fut détruite par une violente explosion soufflant l’armée troll. Ajaw'cham de son côté fut tué durant l’affrontement qui succéda à sa capture. Les deux pires ennemis des fils avaient enfin rendu l’âme. Le Roi Tonnere suivit peu après marquant une grande victoire pour les Sin'dorei.

    Une nouvelle aube en Pandarie

    La purge de Dalaran

  • Les parangons ( 6 juin 33 - 16 juin 33 )


    Alors que les ravages de la guerre commençaient à pousser les pandarens à retirer leurs soutiens à la Horde, les marche-soleils décidèrent de montrer leur bonne volonté et celle de la Horde par divers services. Les Fils furent donc détachés un temps de l’ile du Roi-Tonnerre pour aller enquêter sur le mal mantide. Cette enquête les mena sur un chemin inattendu, une alliance avec les mantides purs et les parangons pour lutter contre les mantides corrompus par les shas. Cette curieuse alliance faillit voler en éclat du fait de l’arrogance mantide mais pourtant, sin’dorei, kaldorei, marche-soleil et parangons parvinrent à défaire une armée corrompue et les Fils furent libérés de leur obligation pour retourner aider sur l’ile du Roi-Tonnerre.

    ”Cliquez pour lire le resumé detaillé”:

    Alors que les Saccage-Soleil, le Kirin Tor et les Pandashan continuaient leur progression sur l’Île du Tonnerre, une mauvaise nouvelle vint. En effet, les Gobelins et les Kor'krons au service de Garrosh Hurlenfer ayant saccagé une importante partie du Val de l'Eternel Printemps, les Pandashan avaient en retour exigé que la Horde quitte le Sanctuaire des Deux-Lunes. Dezco, le chef des Taurens Marche-Soleil Chasselaube, avait réussi à obtenir un délai auprès du seigneur Taran Zhu et avait décidé d'envoyer ses troupes aider les Pandarens afin de regagner leur estime et gagner du temps. Conscients de la gravité de la situation, les Fils de Quel’Thalas décidèrent d’apporter leur aide et partirent à la recherche des Taurens en commençant au Nord des Terres de l'Angoisse, là où ils avaient été vus pour la dernière fois. Malheureusement, ils ne parvinrent pas à retrouver autre chose que les cadavres des Marche-Soleil ainsi qu’un survivant au bord de la mort qui leur confia un étrange objet de facturation mantide : un diapason.

    Les Fils trouvèrent ensuite un bloc d’ambre fossilisée et leur surprise fut grande en constatant que des mantides tentaient de le détruire. Après avoir éliminé les insectoïdes, ils touchèrent le bloc d’ambre avec le diapason et là encore une surprise de taille se révéla à eux : le bloc explosa et un mantide fort imposant en jaillit, affamé. Après une rapide collation, ce dernier leur expliqua être un Parangon Klaxxi, c’est-à-dire un des illustres champions mantides enfermés dans l'ambre et devant être réveillés le jour où l'Empire serait en difficulté. Or, l’Impératrice mantide étant sous l’influence des Sha, ce jour semblait venu.

    Les Fils se retrouvèrent alors plongés en pleine guerre civile mantide, faisant mine d’obéir aux ordres du Parangon, car celui-ci était convaincu de la supériorité de sa race et les « Somnifuges » n’étaient tolérés que le temps que les autres Parangons soient réveillés. Les Elfes trouvèrent et réveillèrent encore deux autres Parangons et ainsi, ses 3 champions, se présentant sous les noms de Voxar l’Annihilateur, Lixar le Vengeur et Moxir le Destructeur, conduisirent les Fils à la capitale mantide rebelle, Klaxxi’vess, en prévision d’une grande bataille à venir contre l’Impératrice.

    Sur place, les Fils furent heureux d’enfin trouver les Taurens Chasselaube, et il s’avéra que ceux-ci avaient également été amenés à jouer le rôle de Somnifuges pour réveiller d’autres Parangons. Il fut intéressant de constater que des Elfes de la Nuit étaient présents et avaient aussi partagé cette fonction insolite. Tout ce beau monde se retrouva alors à combattre les mantides corrompus aux côtés des Parangons dans une grande bataille à la Porte du Soleil couchant, point central du Mur de l’Echine du Serpent, la grande muraille que défendaient les Pandarens. La bataille se solda par la défaite des mantides corrompus  et l’étrange alliance de circonstances entre les Parangons et les Somnifuges fut rompue dans le calme alors que chacun pouvait enfin rentrer chez soi. Néanmoins, les Fils étaient convaincus qu’ils entendraient encore parler des Parangons.

    Une nouvelle aube en Pandarie

  • Les lynx thalassiens ( 18 juin 33 - 13 septembre 33 )


    Les fils rejoignent la rébellion sombrelance avec un nom d’emprunt, Les Lynx Thalassiens, afin de soutenir, au nom de Lune-d'Argent, la rébellion contre Garrosh sans impliquer directement le régent qui achevait ses préparatifs en vue de l’attaque d’Orgrimmar. Les “lynx” débarquent à Sen’jin et entament rapidement les combats contre les korkrons mais aussi le ralliement des orcs indécis. Après plusieurs jours de combats en solitaire, ils font la jonction à Tranchecolline avec d'autres ordres venus en aide aux rebelles, l’Aube obscure et la Lance de Lordaeron. Cette coalition se rend de Tranchecolline, au poste de Guet-Lointain jusqu’à la Croisée en affrontant les loyalistes et leur piège sans cesse et se voyant grandir de nouveau ordre et clan tels les Noirsang, le tourment du fauve, l’ordo Solaris et les Terres-Meres. Ainsi, une vaste coalition se crée dont les lynx sont un des piliers et leur chef “Myril” la principale stratège au coté de Korrag des Noirsang. La Croisée est assiégée et assaillie sans cesse, mais la coalition résiste, riposte avec violence et parvient même à briser le siège juste avant qu’une contre-attaque terrible ne les force à se replier au Serres-Rocheuses. De cette nouvelle position, une guérilla s’organise, prenant de l’ampleur jusqu’à ce conclure par la défaite des loyalistes dans les Tarides et la reconquête de la Croisée après un assaut décisif de tous les ordres..

    ”Cliquez pour lire le résumé détaillé”:

    Les exactions de Garrosh poussèrent les trolls à entrer en rébellion ouverte. Ils furent rapidement rejoints par les Taurens tandis que les elfes de sang et les réprouvés se préparèrent à la guerre contre les orcs secrètement. Afin de montrer leurs soutiens rapidement, mais sans se dévoiler dans l’immédiat, les autorités de Lune-d’Argent décidèrent d’envoyer les Fils de Quel’thalas aider la rébellion sous couverture. Les Fils prirent le nom de “Lynx Thalassiens” un soi-disant groupe de volontaire venu aider les trolls. Leur premiers faits d’armes se passèrent en mer et dans le sud de Durotar, où ils attaquèrent les korkrons par surprise et pillant leurs ressources pour compenser l’absence de ravitaillement. Après la libération d’un immense camp de travail, le camp de Praca, et son ralliement a la rébellion, les lynx commencèrent déjà à faire parler d’eux et ils s’élancèrent jusqu’à Tranchecolline d’où ils rallièrent d’autres rebelles, la capitaine Myril, chef des Lynx thalassiens (en réalité Atia Silverswell) prit en partie la tête d’une petite coalition de rebelles composés de l’Aube Obscure et de la Lance de Lordaeron. Les opérations se déroulèrent principalement autour de Tranchecolline pour sécuriser la ville, la ravitailler, la renforcer avec de nouveaux remparts et en épuisant les hurans armés par les Korkrons.

    Quand la sécurité fut assurée, une vaste offensive des trois ordres fut lancée sur le débord entre les Tarides et Tranchecoline afin d’éliminer une bonne fois pour toutes la menace Huran puis les ordres convergèrent sur le Poste de guet lointain où ils s’établirent. Des travaux de renforcement furent ordonnés par la Capitaine “Myril” comprenant le creusement de fossé, la pose de pièges et de mines ainsi que des procédures de combat bien défini. Ces travaux furent rapidement mis à l’épreuve par des attaques de gobelin loyalistes qui furent repoussées bien qu’ayant ravagé une partie du camp. C’est suite à ce fait d’armes qu’une ambassade du Clan Noirsang arriva au poste pour organiser une réunion afin de monter une coalition officielle de clan et d’organiser les rebelles. Cette coalition comprit les “Lynx thalassiens”, le clan Noirsang, l’aube obscure, le tourment du fauve, les terre-mères et la lance de Lordaeron. Malheureusement, les exigences des orcs limitèrent considérablement les moyens de combat de la coalition en terme d’explosif et de magie, mais la capitaine Myril réussie à assouplir un minimum ces limitations. Les opérations qui suivirent furent principalement des frappes contre des caravanes et des postes de productions aux alentours du poste de guet lointain pour renforcer le matériel et les vivres de la rébellion tout en diminuant les réserves de l’ennemi et ses effectifs par une violente guérilla. Après une vive défaite prés de la ferme de Zakod, les coalisés du Poste de Guet lointain décidèrent de porter une offensive plus violente afin de forcer le blocus sur la Croisée et rejoindre les rebelles présents là-bas.

    Cette offensive brisa la résistance Korkron, pour un temps car à peine quelques jours après l’arrivée de la coalition, à présent au complet dans la ville, l’armée de Garrosh vint mettre un siège extrêmement violent qui manqua de prendre la cité. Les combats continuèrent deux jours durant, mais les loyalistes ne parvinrent à prendre l’avantage et décidèrent de mettre le siège sur la ville rebelle. La capitaine Myril et le Seigneur de Guerre Korrag profitèrent de la situation et dirigèrent une double sortie au sud pour libérer la route et permettre un ravitaillement de la ville. Les korkrons tentèrent à de nombreuses reprises de reprendre la main au sud, mais les Rebelles déboutèrent toutes les tentatives de l’ennemi permettant à une vaste caravane venue de Fort-Rébellion de rallié la Croisée avec vivre et matériel. Les autres opérations furent une succession d’attaque d’attrition pour affaiblir les assiégeants et les Lynx furent autorisés à construire un cristal des arcanes pour défendre une partie de la ville, un travail qui leur prit deux semaines tandis que les offensives et contre-offensives se multipliaient. Cependant, l’attention des lynx fut accaparée un moment par d’étranges rêves qui les mirent sur la route d’une troupe de Korkron d’élite dénommée la 7e colonne. Ces rêves se déroulaient toujours de la même manière : des ombres semblables à des rebelles et des loyalistes s’affrontaient avant qu’une tornade ne vienne balayer les troupes révolutionnaires, le plus troublant étant qu’un chiffre, le 7, apparaissait clairement et de manière flamboyante au cœur du phénomène. Décidés à enquêter sur ces visions, les Fils se rendirent en plusieurs endroits qu’ils avaient pu ou cru reconnaître lors des rêves. A chaque fois ils firent face à des embuscades audacieuses et parfois originales de la part d’une compagnie de vétérans kor’krons revenue de Pandarie dans le but de soutenir l’effort de guerre contre la Rébellion. Ils comprirent que cet ennemi serait une épine dans leur pied, mais bientôt ils allaient avoir largement à faire. Les ingénieurs des lynx furent également mis à contribution pour réparer du matériel pris à l’ennemi et construire d’autre machine de siège.

    Les rebelles apprirent qu’une vaste offensive ennemie allait avoir lieu grâce à d’important renfort en cours d’acheminement vers la Croisée. Myril convoqua un nouveau conseil où il fut décidé de rallier l’Alliance à la cause rebelle par un traité d’assistance mutuel, organiser une offensive pour briser l’armée ennemie déjà sur place et de sécuriser une route de replie vers les Serres-Rocheuse en cas de besoin. Les jours suivants furent consacrés à une guérilla continue et au renforcement des positions rebelles. Une fois prête, la coalition lança l’attaque sur les positions ennemis déjà sur place et ils frappèrent par surprise trois positions clefs de l’adversaire avec le soutien de l’artillerie rassemblée. Ce fut un succès et seule une position ennemi tint bon. La Croisée était fin prête à recevoir le nouvel assaut adverse. Celui-ci ne tarda pas et un assaut d’une violence inouïe débuta contre la Croisée, conformément au plan de Myril, les civils et le matériel fut chargé à l’abri du cristal des arcanes et maintenu prêt à l’évacuation pendant que les attaques se succédaient. Un répit bien heureux vint quand l’Alliance honora son accord et frappa l’ennemi à revers. La bataille devint indécise et un long flottement violent et meurtrier commença à s’installer. Le combat s’enlisait, mais l’espoir demeurait. Celui-ci malheureusement s’effondra quand l’Alliance fut écrasée et dut se replier sur sa forteresse laissant au Korkron tout loisir de reprendre l’assaut sur la Croisée. L’ordre d’évacuation fut alors lancé pour profiter du répit que la réorganisation de l’ennemi laissait. Les chariots préparés sous le dôme du cristal prirent la route et la ville et ses réserves non embarquées furent détruites. Les rebelles se replièrent sur les Serres tandis que les Korkron prirent une Croisée en ruine.

    Arrivés aux Serres rocheuses, Myril et Korrag réorganisèrent les ordres présents et une nouvelle stratégie fut décidée, celle de harceler les Tarides, préparer une vaste embuscade dans le col séparant Tarides et Serres ainsi que rallier les orcs de la région a notre cause. Seul un de ses objectifs fut rempli, celui du harcèlement. Les raisons a cela est que l’ennemi ne tenta jamais d’en finir avec les troupes de la Horde aux Serres, cherchant avant tout à sécuriser des Tarides embrasé par la guérilla et la rébellion, la reconstruction de la Croisée en ruine et la défense d’Orgrimmar de plus en plus menacé. L’autre point fut un échec cuisant, Zambato du Tourment du fauve souhaitait imposer par la force le ralliement des orcs de la région, ce que Myril refusa et n’y associa pas ses troupes. L’avenir lui donna raison, car l’attaque fut un échec cuisant, mais un siège fut mis en place tandis que les combats vers les Tarides se poursuivirent. Les lynx furent à nouveau contraint par des rêves à intervenir contre la 7e colonne, cherchant à comprendre qui envoyaient ses rêves et qui étaient ces orcs revenues de Pandarie. Les combats furent indécis, l’attaque d’un village de bûcherons se termina par le repli sans perte des lynx, laissant un goût amer dans la bouche des elfes. Les pillages cependant étaient de plus en plus efficaces jusqu’à ce que la capitaine Myril fut convoquée à Lune-d’Argent.

    À son retour, elle annonça l’arrivée des forces Thalassienne et Reprouvées, le régent venait d’officiellement déclarer la guerre à Garrosh et ses troupes étaient prêtes. Les Lynx redevenaient les Fils de Quel’thalas et la Capitaine Myril, la Légat Atia. Après un nouvel affrontement contre la sept qui permit de découvrir que les rêves venaient d’une “prêtresse” la Légat convoqua un nouveau conseil stratégique. Elle annonça l’arrivée des forces thalassiennes et réprouvées et proposa de nouvelles instructions stratégiques. Elle conseilla de passer dans la deuxième phase de la guerre de guérilla, la transition vers la guerre conventionnelle et l’occupation du terrain. Les Rebelles devaient s’installer à nouveau au Tarides et occuper les positions fortes tout en continuant à frapper et se dérober devant l’ennemi pour le confondre et l’épuiser. Le nord des Tarides furent ainsi le terrain de jeu des Fils bien qu’ils eurent à affronter la septième à deux reprises, la première pour défendre un camp rebelle d’une kyrielle de créatures venues de Pandarie et qui permit au fils de mettre la main sur des renseignements de premier ordre. La deuxième fois lorsque les Fils interceptèrent un chariot escorté par la Septième Colonne à destination d’Orgrimmar. Encore une fois le combat fut riche en surprises mais ce n’était rien face à la révélation qui attendait les Elfes.  Le colis apparemment si précieux n’était autre que la prêtresse trollesse Zystra que les Fils avaient rencontrée en Pandarie lors d’une mission de protection. Celle-ci leur expliqua qu’elle avait été capturée par la Sept et avait recouru aux rêves prémonitoires pour tenter de trouver quelqu’un en mesure de la secourir ainsi que d’affaiblir les kor’krons, les Fils en l’occurrence. Mieux encore, Zystra informa les Fils que le commandant de la Septième Colonne leur était également connu, il s’agissait de Garthog, un Orc également rencontré en Pandarie,  en même temps que Zystra d’ailleurs, et son amant accessoirement. Entre ces opérations, la “chevauchée” des Fils dans le nord ravagea les approvisionnements et les partisans loyalistes, la Légat expulsant de la région les partisans de Garrosh, s’emparant au nom de la rébellion des camps loyalistes et pillant les caravanes korkrons de la région.

    La Légat estima qu’il était temps de passer à la troisième et dernière étape du plan qu’elle avait élaboré. Elle envoya des messages aux chefs rebelles de la coalition pour les enjoindre a se lancer dans une attaque massive par les différentes entrées sur la Croisée afin de la reprendre. L’opération débuta sur deux fronts, les Fils frappant au nord avec l’aide de L’ordo solaris et des terres mères tandis qu’au sud ce furent l’aube obscure et la Lance de Lordaeron. Les combats furent acharnés quand le clan Noirsang et le tourment du fauve ainsi que les trolls de Zael’jin vinrent frapper l’ouest achevant les défenseurs déjà exsangues. La croisée fut reprise et avec elle la lutte Korkron dans les Tarides, les derniers loyalistes se réfugiant sur Orgrimmar. Ceci mit également fin à la coalition, chacun partant rejoindre un front différent afin de lutter dans ce siège sanglant qui s’annonçait.

    Les Lynx Thalassiens

  • La bataille de Menlo ( 25 septembre 33 - 15 novembre 33 )


    Après la déclaration de guerre officielle du Régent, beaucoup de choses changent pour les Fils. De retour sous le commandement direct de l’armée Thalassienne, les Fils sont engagés sur un nouveau théâtre d'opération, Azshara, avec pour objectif de prendre la cité industrielle gobeline de Menlo et aidés en cela par les forces de la commandante Arley de Thurwes et de régiments divers. Les premières missions des Fils sont avant tout une série de sabotages et d’attaques surprises pour préparer l’invasion de l’armée principale le long des côtes de Menlo. À cette occasion, la ville de Park est détruite et ses ruines deviendront les bases du campement de l’armée de la commandante de Thurwes. Les combats se concentrent ensuite sur le contrôle du continent en vue de lancer l’assaut sur la ville de Menlo même. Les nombreux renforts sont ainsi étrillés et détruits de hautes luttes pendant des semaines, ouvrant la voie à l’invasion de la ville après la victoire décisive de la bataille du Lac de Duhernal. La cité subit alors une invasion des forces elfiques épaulées par des révolutionnaires gobelins frappant de l’intérieur tandis que les elfes frappent de l’extérieur. Après des semaines de combats urbains, la ville finit par capituler et tomber dans le giron de la rébellion.

    Spoiler:

    Après quelques jours à finir de réduire quelques poches de résistance dans les Tarides, l’état-major de Lune-d'Argent affecta les fils à leur première mission officielle sous commandement direct. Cette opération fut nommé Renard des Bois, elle consistait pour les Fils à être téléportés derrière les lignes ennemies à Azshara pour affaiblir un réseau de fusorail, des défenses côtière et préparer le terrain à une invasion maritime. L’objectif de cette invasion était de capturer l’île cité industrielle de Menlo, immense complexe de recherche offrant à Garrosh des armes expérimentales en échange d’un budget illimité et d’aucune contrainte morale. Cette opération se déroula pendant 3 jours durant lesquels les Fils harcelèrent les forces gobelines et sabotèrent leur installation jusqu’à prendre d’assaut une petite base affaiblie. Après des combats intenses, la petite base fut prise et pour éviter des renforts, les fils utilisèrent le fusorial en chargeant des wagons d’explosif et firent ainsi sauter la tour suivante et la ville de Park avec une bombe de mana qui déclencha une réaction en chaîne de détonation dans la ville industrielle, brûlant générateurs, réserves de naphte et autres produits inflammables. Park fut rasée. Quand la troupe alla constater l’étendue des dégâts, elle fut assaillie par un gobelin en armure mécanique rouge et or, Irongob. Les Fils se battirent farouchement et finirent par le vaincre. Ce fut le premier à tomber du groupe des “Vengeurs”. Le soir même, Arley débarqua avec ses forces et s’installa aux abords des ruines de Park.

    C’est durant cet état d’implantation que l’ennemi frappa dans une violente contre-attaque. L’armée adverse était composée de survivants de Park et de la flotte gobeline formant une force nommée la “revanche de Park” dirigé par Angus MacGobver et soutenu par deux “vengeurs” le Veuf Noir et Raisøn. Leur attaque fut terriblement violente et força la petite garnison des Fils postée sur le terminus sud du fusorail de Menlo à se réfugier sur la tour, prêts à se replier vers Park en cas de besoin. Mais la mort de leur chef, le grand bricoleur MacGobver et des vengeurs brisa la résistance ennemie qui commença à se disperser. Les Fils firent de nombreux prisonniers. Le camp de Park fut également assailli mais les forces d’Arley de Thurwes réussirent à réduire à néant les offensives ennemies. La “Revanche de Park” était complètement anéantie mais une troupe de miliciens de Menlo rallièrent les rares survivants en fuite sous les ordres du vengeur “Captain Menlo” pour tenter une nouvelle offensive que l’Enseigne Hanorya intercepta avec un détachement des Fils. La surprise fit son effet et la bataille tourna au carnage repoussant l’initiative gobelins. Ceci marqua la fin des attaques gobelines qui se cantonnèrent à de timides excursions sur le continent laissant au orcs l’initiative de porter la guerre hors de Menlo. Parmi ses excursions, des scientifiques gobelins testèrent une terrible arme foudroyante sur des prisonniers de guerre les réduisant en cendres en quelques secondes. Ce fut la premier contact de l’ordre avec Edias Thomson et Nilak Lateso, les deux dirigeants de Menlo. Après une tentative pour réduire à néant cette arme et capturer ces deux hommes, un vengeur, le malabar, ainsi que des guerriers connus sous le nom de “sorciers de Menlo” attaquèrent. Les sorciers avaient des armes foudroyantes aux mains et le Malabar était un colosse a la force démesurée. Les Fils résistèrent tant bien que mal mais un char a vapeur ennemi accorda la victoire a Menlo et força les elfes a se replier.

    Cependant, en dehors de petites opérations de faible envergure, les gobelins avaient laissé la main aux orcs pour se débarrasser des elfes sur le continent et les escarmouches étaient régulières entre les forces thalassiennes et Korkrons qui arrivèrent à leur paroxysme durant la bataille du Lac de Duhernal. Une vaste offensive Korkron avait pour objectif d’éliminer totalement la présence thalassienne en reprenant Park. Arley de Thurwes, craignant une double offensive resta avec une force de réserve dans Park et envoya la Capitaine Angélique Blanchame intercepter cette armée ennemie avec la majorité des combattants elfiques dont les Fils de Quel’thalas. Le combat fut acharné et fit de nombreuses victimes de part et d’autre mais l’ennemi finit par s’écrouler et Angélique fit poursuivre les fuyards, exécuter les prisonniers et achever les blessés pour bien faire passer le message “abandonner le combat ou mourir”. Cette victoire fut décisive et permit d’envisager l’invasion de l’île maintenant que les cotes étaient sous contrôle thalassien.

    C’est à ce moment que les Fils furent contactés par des révolutionnaires gobelins, des membres de la C.G.T (Coalition de Gobelins Travailleurs) des radicaux voulant faire une révolution mondiale en donnant le pouvoir aux ouvriers et en partageant les richesses. Bien que leurs idéologies n’étaient guère compatibles, ils avaient conscience d’avoir un ennemi commun et ils décidèrent de s’allier pour le vaincre. Un événement poussa les elfes à accepter cette offre. Le pylône foudroyant géant au-dessus de Menlo fit son premier essai et détruisit un des navires thalassien faisant comprendre au elfes que la conquête serait loin d’être aisée. La C.G.T se proposa de frapper de l’intérieur au même moment que l’attaque elfique se ferait depuis l’extérieur mais ce pylône était un obstacle presque insurmontable. Pour ne rien arranger, la collaboration commença à montrer ses premiers signes de faiblesse quand la CGT s’insurgea que les forces thalassiennes fissent travailler de force les prisonniers gobelins mais une attaque des derniers korkrons du continent, rassemblés en une seule force mit fin à ces tensions. Les gobelins de la CGT montrèrent leur fanatisme en chargeant les korkrons sans aucun sens tactique et de conservation, se faisant massacrer, un prélude aux autres batailles où les “héros du peuple” allaient se sacrifier bêtement. Cette bataille, en plus d’éliminer les derniers korkrons, fit comprendre aux thalassiens que leurs alliés n’étaient pas d'une fiabilité absolue et qu’il fallait envisager d'autres options. L’occasion vint après la défaite du dernier vengeur, Nick Fureur et de la saisie de sa canonnière. Les dommages sur le bâtiment après les batailles pour s’en emparer puis la conserver forcèrent les fils à envisager une méthode peu orthodoxe pour utiliser cette arme qui fut envoyée s’écraser contre le pylône géant afin de le détruire, ouvrant la voie à l’invasion.

    L’attaque débuta par un bombardement naval et arcanique intensif qui s’étendit pendant de nombreuses minutes avant que les soldats de la CGT présent sur l’île ne sortent de leur cachette pour assaillir les défenseurs. C’est à ce moment que les Fils furent téléportés avec les autres forces elfiques sur l’île, une attaque initiale qui permit d’enlever le plus gros de la ville mais les combat se prolongèrent les jours suivants pour conquérir les parties manquantes et les gobelins révolutionnaires se jetèrent avidement sur les défenses pour y périr jusqu’à ce qu’enfin les thalassiens parviennent à faire une percée et à repousser les derniers défenseurs dans la forteresse, clôturant ainsi 9 jours d’affrontements urbains. Arley de Thurwes prit le commandement global de toutes les forces, y compris les gobelins pour compenser l’inaptitude de leurs officiers à les rendre efficaces, et elle planifia une offensive combinée contre la forteresse mais les révolutionnaires rechignèrent à obéir et décidèrent de faire comme ils l’entendaient bombardant et lançant des attentats suicides contre les défenses. Exaspérés, les elfes n’eurent d’autres choix que de lancer leurs attaques sur les nombreux objectifs du rempart et à s’en emparer repoussant les forces de Menlo plus loin dans la forteresse. Mais à ce moment un retournement inattendu se produisit : les miliciens de Menlo demandèrent à négocier et expliquèrent que l’écrasante majorité des miliciens étaient contraints de combattre pour le tyran car leurs familles étaient menacées mais aussi car les révolutionnaires purgeaient tous leurs opposants ou les modérés dans de sanglants tribunaux révolutionnaires. Ils étaient donc pied au mur sans possibilité de s’enfuir. Les miliciens proposèrent de rallier les elfes pour faire tomber le tyran en échange de leur aide contre les fanatiques révolutionnaires et pour sauver leurs familles. Arley de Thurwes accepta sans hésitations, les exactions et la folie des révolutionnaires l’ayant exaspéré. Elle fit attaquer les dirigeants de la CGT par surprise par ses chevalières et ne laissa comme choix au combattant de la Révolution Ouvrière que la poursuite de la lutte sous les ordres directs d’Arley ou l’arrestation. Pendant ce temps, les Fils et les miliciens attaquèrent. les dernières positions de la forteresse avant le donjon et libérèrent les familles, gagnant également le ralliement volontaire de Nilak Lateso, le super inventeur, contre Edias Thomson. L’assaut final sur le donjon vint quelques jours plus tard quand Nilak fit tomber les défenses restantes. Malgré une garde Korkron solide et les folles inventions d’Edias, dont une armure bardée d’électrodes imitant une cuirasse de foudre qu’il mit sur un vrykul, la victoire fut du côté de la Rébellion. La ville fut soumise d’une main de fer à l’autorité d’Arley de Thurwes qui fonda un comité avec un représentant neutre, un de la CGT et un de la Milice, le tout présidé par elle-même et Nilak. La ville venait de passer à la Rébellion après des mois de lutte et les Fils étaient à présents libres de poursuivre sur d’autre fronts.

    Les Lynx Thalassiens

  • Campagne contre la Septieme ( 20 novembre 33 - 3 janvier 34 )


    Menlo conquise, les fils se concentrèrent sur la destruction de la Septième colonne qui depuis trop longtemps agissait librement. L’Ordre s’allia à Zystra pour les traquer et les éliminer. La tache ne fut pas aisée, la septième se faisant plus discrète et insaisissable face au fils. Et à mesure des défaites, ils furent de plus en plus discrets. Zystra utilisa un rituel qui permit de revivre les souvenirs de Garthog, le chef de la 7e afin de se synchroniser avec son esprit et le repérer. Ce fut fait lors d’une terrible contre-offensive sur la Rébellion des forces d’Orgrimmar. Après la victoire rebelle, la 7e et les fils se livrèrent à un ultime combat à mort. La septième fut vaincue a l’issue de ce dernier et meurtrier combat.

    ”Cliquez pour lire le resumé detaillé”:


    La ville de Menlo prise et la victoire en Azshara acquise, les Fils reçurent un nouvel ordre de mission les invitant à retrouver la prêtresse trollesse Zystra à Tranchecolline, en Durotar. Celle-ci leur demanda de trouver une escouade de l’Alliance et de travailler avec elle aux préparatifs du débarquement à venir contre Orgrimmar de la part des flottes alliée et rebelle. Mais une fois sur place ils ne trouvèrent que des cadavres et furent attaqués par une unité de kor’krons assassins portant les pendentifs de la Septième Colonne. Une fois le combat fini et le rapport fait à Zystra, il fut décidé que les Fils et la Trollesse consacreraient tous leurs efforts à l’élimination de la menace de la Sept.

    Guidés par les visions de la prêtresse, les Fils entamèrent un long périple à la poursuite de la Septième Colonne, traversant plusieurs régions de long en large telles que les Tarides, le Marécage d’ prefange ou encore les ruines de Theramore. Les succès se succédant, Zystra était convaincue que la Sept ne se rendrait jamais et que le seul moyen d’en finir était de neutraliser Garthog, son commandant. La prêtresse exécuta un rituel complexe qui projeta les Fils dans une vision parallèle de leur réalité et ainsi, ils vécurent plusieurs souvenirs intenses de Garthog, notamment la bataille du Mont Hyjal à la fin de la Troisième Guerre, ce rituel ayant pour but de créer un lien magique entre la Trollesse et le commandant orc afin de le localiser. Toute cette préparation se révéla être utile lorsque les troupes loyalistes assiégèrent Tranchecolinne dans l’espoir de porter un coup décisif à la Rébellion.

    En effet, Zystra usa de son lien magique crée avec Garthog pour le convaincre de se joindre au combat avec ce qui restait de la Septième Colonne. La bataille fut terrible et les Fils furent grandement mis à contribution car leurs actions permirent de détruire l’artillerie ennemie et ainsi déclencher la contre-attaque des rebelles. Tandis que l’armée loyaliste se repliait en direction d’Orgrimmar, Garthog se montra enfin et provoqua les Fils dans un ultime combat d’honneur. Les restes de la Sept affrontèrent les Elfes dans un canyon et, malgré tous les efforts des Fils pour convaincre le commandant kor’kron de se rendre ou pour le capturer, ce dernier préféra s’empaler sur la lame plutôt que de trahir son serment ou subir le déshonneur. Ainsi s’achevait la lutte des Fils contre la Septième Colonne.

    Les Lynx Thalassiens


    An 34 (2014):
  • La chute du tyran ( 5 janvier 34 - 11 février 34)


    La fin de la 7e Colonne libéra les fils qui s’établirent à Tranchecolline d'où ils lancèrent des opérations de plus en plus fréquentes contre les dernières forces Korkron à l’extérieur d’Orgrimmar ou celle tentant une sortie. Parmi elles, les mantides furent les plus âpres combattants et l’ordre dut affronter ces créatures plusieurs fois partout à Durotar et jusqu’aux Tarides. Les mantides tentaient de se renforcer en nourrissant leur kuchung des corps des rebelles et ainsi avoir une force de frappe colossale. Les fils les en empêchèrent et affrontèrent trois parangons qu’ils réussirent à terrasser. Ses ennemis à terre, il ne resta plus qu’Orgrimmar. Commandant une petite armée thalassienne, les Fils frappèrent une porte secondaire de la ville tandis que la ville étaient assailli de toute part par les armées unifié du monde et se frayèrent un chemin jusque dans les entrailles d’Orgrimmar. Après une lutte acharnée et de nombreuses victimes de part et d'autre, ils assistèrent à la mise aux fers du tyran par les champions d’Azeroth et la proclamation de Vol’jin comme nouveau chef de guerre. Enfin la guerre commencée à la fin du printemps prit fin et l’ordre put rentrer à Quel’thalas.

    ”Cliquez pour lire le resumé detaillé”:

    Après la défaite de la 7e colonne et de l’impressionnante contre-attaque de l’ennemi, la guerre semblait s’être joué. Les affrontements étaient de plus en plus rares et les derniers actes des ennemis hors des murs semblaient être une vengeance aveugle et inutilement sanguinaire. Ce fut un chevaucheur de protodrake qui brula une ferme, des voltigeurs qui tuèrent des réfugiés sur la route, des brutes éliminant des estafettes, les fils furent confrontés à ce genre d’adversaire plusieurs fois, jusqu’à un calme pesant avant l’assaut final sur la ville. Cependant un événement en particulier changea tout, des attaques de caravanes rebelles à répétition commencèrent à inquiéter les Fils qui se dévouèrent pour mener l’enquête. En se rendant sur les lieux, ils purent constater que les rebelles avaient été massacrés de façon peu ragoutante et en partie dévorée, il était difficile d’imaginer les troupes loyalistes de Garrosh procéder ainsi. La réponse à cette énigme vint dans un bourdonnement assourdissant, celui d’un essaim qui vint se nourrir des cadavres laissés sur place précédemment. Aussi étrange que cela pouvait paraître, il semblait bien que des mantides étaient alliés à Garrosh, du moins ceux ramenés de Pandarie par les kor'krons pour servir de bêtes de guerre, comme de nombreuses autres créatures. Les Fils se donnèrent alors pour mission de traquer les essaims et de les affaiblir autant que possible, il n’était pas question de laisser une telle menace aussi mobile se renforcer alors que les troupes rebelles allaient avoir besoin de se concentrer sur le siège de la capitale orque.

    Mais les Fils n’étaient pas encore au bout de leurs surprises, car lors d’un assaut contre un nouvel essaim, un ennemi inattendu se montra à eux : le Parangon Voxar l’Annihilateur, le champion Klaxxi que les elfes avaient aidé lors de la guerre civile mantide en Pandarie. Sa présence et ses paroles donnèrent finalement raison aux rumeurs : oui, les mantides, et plus encore les Parangons, étaient venus aider Garrosh et la raison dépassait l’imagination car ils venaient défendre le réveil d’Y'Shaarj, un des Dieux Très Anciens dont parlent les légendes, celui-ci allait renaître en se servant de Garrosh comme réceptacle. Une inquiétante perspective, pour le moins. Les Fils éliminèrent les mantides présents mais le Parangon s’échappa et retourna vers Orgrimmar.

    Durant le même temps, les fils furent employés à mener une mission de libération pour le compte d’un noble cherchant son fils disparu dans un vieux temple souterrain, niché sous Azshara. Cette opération manqua plusieurs fois de tourner au désastre à cause de la présence méphitique d’un dieu ancien et de ses engeances. L’opération s’acheva par la destruction de presque toutes les engeances de N 'zoth, la mort du fils du noble devenu dément et la libération d’une prophétesse qui jura allégeance au fils et leur promis de les aider à traquer les dernières engeances.

    Cependant, malgré la traque aux engeances, c’était bien les mantides qui monopolisaient l’attention des fils. Ces créatures, depuis leurs dernières défaites, ne sortaient plus de la ville et se préparaient à défendre le cœur du Dieu Très Ancien que possédait Garrosh. Les Fils parvinrent à trouver une solution grâce à la prêtresse trollesse Zystra, encore une fois, car elle parvint à manipuler une fréquence de communication mantide à l’aide de cerveaux de ces insectoïdes à travers leur esprit de ruche. Ainsi, les Fils et Zystra purent forcer de petits groupes de mantides à sortir de la ville pour les attaquer et réduire leur nombre autant que possible. Ce stratagème montra cependant vite ses limites car les Parangons réagirent rapidement en constatant les dégâts causés par cette manipulation mentale. Les Fils durent donc affronter les champions mantides qu’ils avaient réveillés en Pandarie, Lixar le Vengeur et Moxir le Destructeur, dans des combats de titans. Il fut intéressant de noter que les dits champions se révélèrent être totalement sous l’emprise du Dieu Très Anciens, confirmant que sa renaissance approchait. Toute cette campagne trouva son point culminant lors de l’affrontement contre le troisième Parangon, Voxar l’Annihilateur, qui devint totalement pour sa part un réceptacle pour Y'Shaarj, l’entité divine combattant directement les Fils à travers ses grands pouvoirs. Fort heureusement, les Fils vinrent à bout du combattant mantide et Y'Shaarj dut cesser le combat non sans continuer de railler ses ennemis. À présent, il les attendait, eux comme tous les autres fous qui oseraient le défier, dans l’enceinte d’Orgrimmar. Ce qui marqua pour un temps la fin des combats.

    Le répit fut court, car peu de temps après, l’ordre d’attaquer Orgrimmar furent donnés. Les fils furent convoquer sur les quais où l’armée thalassienne déploya des renforts et organisa ses forces. Parmi ces renforts, Des recrues ou des combattants en attente de réaffectation qui fut adjointe au fils. Chaque membre de l’ordre se voyait ainsi affecté àla tête d’une petite troupe de combattant. L’ordre eut ainsi à gérer et organiser une petite armée d’une centaine de combattants. Ceci étant fait, les fils furent envoyé aider les rebelles à attaquer une porte secondaire de la ville. Hélas, très vite, plutôt qu’une attaque ce fut une défense que durent déployer les rebelles quand l’ennemi tenta une sortie et une virulente contre-attaque. La bataille devant les portes fut meurtrière mais les korkrons furent repoussés dans la ville et l’artillerie reprit son bombardement. Les combattants en profitèrent pour se reposer et panser leurs plaies. Finalement ce fut une canonnière de l’alliance qui acheva la porte et l’assaut fut donné dans la ville. La résistance initiale de l’ennemi fut extrêmement farouche mais la stratégie déployée par les fils eut tôt fait d’encercler et détruire les derniers défenseurs ne laissant qu’une défense sporadique dans le reste de la ville jusqu’au dernier carré Korkron avant les souterrains. Après cette ultime bataille, l’ordre arpenta des souterrain immense et insoupçonné, jonché des corps des korkrons et des armées rebelles de la horde et des forces de l’alliance jusqu’à découvrir la salle du trône du tyran, celui-ci avait déjà été vaincu et les chefs organisaient l’après-guerre. Au-dessus de la scène, un cœur immense et inerte. La folie de Garrosh n’était plus et malgré l’amertume de ne le voir mort, les fils se réjouir de la fin de la guerre. Après des mois et des dizaines de morts et plus encore de blessés dans leurs rangs, l’ordre allait enfin rentrer à Quel’thalas.

    Les Lynx Thalassiens
  • L'Horloge du Norfendre ( 5 janvier 34 - 11 février 34)

    (En cours)

    Cela commença par une attaque de troll et la disparition estafette que l'armée et les Fils tentèrent de comprendre, mais le vrai tournant fut le vol d'artefacts secrets du reliquaire qui laissa à penser que l'affaire était loin d’être aussi simple et pourrait remonter plus haut que prévu.

    One Lucky Day

  • Le Cartel du Dragon d’Ébène ( 15 février 34 - En cours)

    (En cours)

    La longue absence de l'armée thalassienne a permis à certains groupes criminels de prendre du poids et de s'assurer une place à Quel'thalas. Le retour de l'armée et des ordres militaires marque un tournant pour eux, survivre et s'adapter face à des forces de l'ordre hostile. Les Fils furent de ses forces hostiles.

    Le Cartel du Dragon d'Ebene

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mar 30 Déc 2014, 14:29

Mise à jour de ce post pour signaler la publication sur notre forum d'un gros pavé qui sert de présentation RP de la guilde mais aussi de manuel à l'attention des membres et candidats pour tout savoir sur les Fils de Quel'thalas. Je ne le poste pas ici car il est tres gros et plein d'illustration donc je vous donne le lien en fin de post. En voici les différentes parties:


  • Les généralités composées d'une introduction disant rapidement qui sont les FdQT, la mission de la guilde et les effectifs.
  • L'administration donnant la hiérarchie et le rôle de chaque grade, les finances donnant la base monétaire qu'on utilise, les salaires et les primes, les décorations et enfin la politique extérieure.
  • L'organisation militaire décrit le fonctionnement en département de la guilde, la gestion du recrutement, l'entrainement a suivre avec quelques exercices courant et enfin les formations et tactiques courantes.
  • Le matériel enfin décrit l'usage des tabards, bannières, la dotation en matériel (individuel, de selle et de camp) et le matériel collectifs (arme de siège, logistique, etc.)

Vous pouvez retrouver le codex a cet endroit : Codex des Fils de Quel'thalas

Il rejoint donc avec la chronologie, le corpus de règle et la charte, les postes importants de la guilde.

Bonne lecture pour les curieux!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mer 11 Fév 2015, 16:07

10 ans!



Comme je l’ai spoiler (violemment!) sur ma galerie avec la dessin si dessus, nous arrivons à la 10e année de l’existence des Fils de Quel’thalas. J’avoue ne pas être top pour organiser des fêtes et des célébrations (que ce soit virtuelles ou réelles d’ailleurs) mais je me suis dit que c’était important de marquer un peu le coup, par ce message et le dessin évidemment mais aussi par un petit livre d’or pour ceux voulant s’exprimer et bien sûr un petit event pour que les fils discutent de leur vie dans la guilde au niveau Rp.

L’histoire a commencé côté alliance, il faut admettre que l’absence des thalassiens au casting de départ a surpris! Mais, pour tous ceux qui se sont baladés jusqu’à aux maleterres de l’est et ont vu le fameux “Adon”, un elfe gardant l’entrée de Quel’thalas, il était évident que l’injustice serait réparée. Syldur a donc formé cette guilde dans l’Alliance, ce qui semblait logique, les elfes de sang étant en outreterre depuis Warcraft 3 et les derniers hauts elfes avec Jaïna à Theramore. Vint la difficulté de jouer des hauts elfes sans modèles! Eh bien ce fut simplement avec des skins d’humains en “count as”! L’aventure côté Alliance dura 2 ans puis a la sortie de BC bien évidemment la guilde fut refondée côté Horde et les fils ont reroll leurs personnages en elfes de sang!

BC a été une période foisonnante pour les Fils, bien évidemment. Nous avons affronté les amanis et découvert la politique de Kael’thas. Nous nous sommes doucement opposés, nous ralliant du coté des clairvoyants, jusqu’à se lancer dans un conflit ouvert avec le Prince. Il y eut aussi des campagnes aux cotés du clan Ours Noir, contre la Ligue des Justes et la Mortelle Onction, des collaborations avec les Terres-Mères et de nombreux events avec la Maison Bayle, une alliance existant depuis l’époque de l’Alliance avec cette maison. c’est aussi à ce moment que Syldur a passé la main à Kaltezar pour le lead. Il est resté un temps officier puis fin BC a stoppé le jeu. Pendant ce temps, Kaltezar a donné une forme plus militariste à la guilde, plus lumineuse aussi avec comme point d’orgue la bataille de Quel’danas. Après ce fut des Rp sur le retour du Fléau et les campagnes pré-Norfendre qui eurent de nombreux morceaux d’epicness et de nouveaux combats aux côtés des Ours.

À Wotlk, nous avons fait bien entendu du Rp sur la progression et les combats contre le Fléau et le désir de vengeance des elfes avec des collaborations à nouveau avec les Ours Noirs et diverses guildes de la Horde. Mais une question commença à venir alors que Kaltezar était de moins en moins disponible et motivé, trouver un nouveau but à la guilde sans les solfuries et à la fin prochaine du Fléau. La dissolution fut évoquée mais finalement l’idée de faire des Fils une petite force au service de quel’thalas et du peuple thalassien fut approuvée et c’est moi qui récupérai le bébé. À mes débuts comme GM, fait amusant, ce fut aussi le début d’une toute nouvelle guilde fraîchement migré et aussi dirigée par une voleuse elfette blonde, les Maestria de Mara. C’est assez naturellement que nous avons commencé à collaborer en invitant les maestrias à notre campagne à Zul'Drak. Le début d’une longue série d’events commun entre Maestria et Fils. Nous avons fini la campagne de Norfendre avec notamment un grand event final ou l’Alliance et la horde se sont réunies et même des MJ de Blizzard France venus nous donner un coup de main pour ce gros event. Pour conclure l’extension, j’ai organisé une série d’events pour la Horde, l’opération agonie qui fut un claver de gestion! 40 personnes à gérer dans un event, faut déléguer! conseil!

À Cataclysme, les débuts furent difficiles, l’extension fut décevante à plus d’un titre mais ce qui a dynamisé le début de cette extension c’est bien évidemment la campagne des tarides s’embrasent proposée par Fanelia où les Fils au coté des Noirsangs, Maestria et le Ronae ont combattu l’Alliance dans une série d’events RP-PvP jusqu’à ce que les Fils soient rappelés a Quel’thalas pour une campagne contre les amanis dans le cadre du retour de la puissance trolle et de la refonte de Zul’aman. ce fut encore l’occasion de collaboration avec les maestria. Puis un retour au tarides pour terminer la campagne une fois Quel’thalas libérée de la menace trolle. Et finalement l’extension s’est finie par une campagne à Quel’thalas contre une magicienne déviante, Aela.

Mop curieusement fut aussi une période riche pour les Fils même si les collaborations furent moins nombreuses au début (mais rattrapées après!) la campagne fut surtout marquée par une exploration en solitaire du nouveau continent en mode survie et découvreur, des alliances avec les pandarens et une lutte grandissante contre la tyrannie de Garrosh et l’indépendance de Quel’thalas vis-à-vis de sa politique. Le point d’orgue fut l’event de la purge de Dalaran avec la Maison Portelune et les Terres-Mères. Puis après ces événements débuta la grande campagne de la Chute où de nombreuses guildes RP Horde se sont réunies pour combattre les Kor'kron et Garrosh: l’Aube obscure, la Lance de Lordaeron, les Noirsang, le tourment du fauve, l’ordo Solaris et les Terres-Meres. Cette campagne s’acheva avec le début du siège d'Orgrimmar et des campagnes plus indépendantes se firent dans la lutte contre Garrosh puis, après sa défaite, partout dans le monde: desolace contre des chamans corrompus, des démons sur une île au large de Gilneas, contre un chevalier de la mort aux Maleterres, etc.

Pour la période WoD ça a commencé avec une grosse campagne RP communautaire comme on les aime! Au côté de la Maison Portelune, du clan Sangrehaine, de l'Aube Obscure, d’Atlas, de G&G, de la Lance de Lordaeron, des Terres Mères, de l’Académie Maestria, de la Koubak compagnie et du Crane Sanglant nous avons lutté contre les Marchefer jusqu’à la Porte des Ténèbres et après son passage chaque guilde reprit son chemin pour mener ses campagnes. Pour les Fils, c’est dans la vallée d’Oge'gar, une petite région au sud de la crête de Givrefeu que ça se passe actuellement entre survie, conquêtes, victoires et défaites, une bonne grosse guerre!

(notre chronologie complète et -presque- a jour est ici! Chronologie )

Pour ma part, je n’étais pas là au tout début de la guilde, mon passage côté alliance a été très court et je me suis surtout investie côté Horde durant l’âge d’or du rp troll (mi-Vanilla). C’est donc au moment de la sortie de BC que j’ai rejoint la guilde. Ce fut longuement mûrie, en fait dès le bêta j’avais commencé à contacter les officiers et je dois avouer que ce fut un très bon moment, Atia étant la petite recrue perdue et intimidée que Severnaya et d’autres ont prit sous leur aile et puis petit à petit elle s’est épanouie. De fait, j’ai vraiment accroché a la guilde, si bien que mes autres perso furent progressivement abandonnés (même ma trollesse!) au profit d’Atia et des FdQT qui est devenue mon unique guilde au bout d’un moment. Eh oui j’ai tenu 8 ans dans la guilde! Et je ne regrette pas, je suis passé par toutes les étapes, recrue, membre, sous off, off puis GM, il y a eu des hauts et des bas, des moments difficiles et des moments d’exception et j’avoue éprouver une certaine fierté d’avoir pu vivre tous ces moments et participé à faire vivre cette guilde à laquelle je tiens. Et comme je l’ai dit sur le poste de mes dessins, je tiens à remercier les précédents GM Syldur et Kaltezar mais aussi les officiers et sous-officiers de la guilde : Anariel, Arevas, Clem, Falrhen, Hanorya, Severnaya, Serinde, Veloce et Xzelia mais aussi les membres qui se sont succédé et qui on font vivre cette aventure collective qui, je l’espère, continuera longtemps! J’espère que tous ceux qui ont joué chez nous ou avec nous comme alliés ou opposants ont put passer de bons moments à nos côtés et j’espère que l’avenir se dessine aussi radieux et que les collaborations se feront à nouveau!

Si certain souhaite un peu s'exprimer sur le post que j'ai mis a dispo, n’hésitez pas, c'est là : Lien vers le post ou vous pouvez le faire ici si vous voulez!

A bientôt en jeu et merci de votre patience si vous avez tout lu!

Pavé Cesar!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mer 14 Oct 2015, 14:30



Depuis environ un mois, les Fils de Quel'thalas combattent aux côtés de la Horde, la Légion Ardente et la Gangr'Horde de Gul'dan dans l'épaisse et inquiétante jungle de Tanaan. Situé dans la péninsule de Pongara (Lieu fictif représentant une portion de Tanaan). Ils affrontent avec leurs alliés la menace dans d'âpres combat, alternant victoires et déroutes dans cette danse macabre contre les démons.

( HRP : On m'a fait remarquer à juste titre que je ne donnais pas assez de nouvelles des activités des Fils et il est vrai qu'à part avec mes contacts hors guilde, je n'en ai pas beaucoup parlé. J'en profite donc pour corriger le tir et je pense qu'a chaque début de campagne Rp, je posterais un petit quelque chose pour tenir les gens et la communauté informée.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Ven 11 Déc 2015, 11:40


La guerre de Draenor s’achève pour les Fils de Quel’thalas, après 1 an de combats, des opérations à Givrefeu, Talador, Arak, Ombrelune, Nagrand et bien sûr Tanaan, ils peuvent enfin rentrer dans leur pays bien-aimé. La campagne de Tanaan contre la Légion avait été difficile mais s’était achevé par la victoire des peuples unis de Draenor et d’Azeroth contre le Conseil des Ombres et leurs alliés démoniaques. De retour à la Retraite des Pérégrins les Fils ont repris leurs activités plus directement pour le pays entre entrainements de recrues, soutiens aux pérégrins et autres missions intérieurs, en attendant de nouvelles missions, affectations ou collaborations avec des ordres de la Horde ou neutre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mer 20 Avr 2016, 12:00


Depuis leur retour de Draenor, les Fils de Quel’thalas aurait accomplis de nombreuses opérations à travers les Royaumes de l’Est. Les premières opérations se concentrèrent sur Quel’thalas et les Maleterres de l’Est avec des combats contre des trolls et des Fléautiques menaçants directement le royaume. Mais assez vite les opérations dépassèrent le pays et les régions frontaliers quand les Fils durent aller affronter un culte des Dieux Anciens sur les iles isolés de Pas-de-Tyr et, peu après, assaillir une sorcière naga et ses sbires le long des côtes des Royaumes de l’Est jusqu’à l’abattre aux terres Foudroyés. Finalement, la dernière opération en date a été d’éliminer la Sorcière Rouge, une san'layn, tentant de fonder son armée de mort-vivant pour semer le chaos au Maleterre avec le soutien de la Légion Ardente.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Sam 31 Déc 2016, 12:12

Fin de Warlord of Draenor


Après les opérations contre la sorcière rouge, les Fils et leurs alliés et auxiliaires se lancèrent à la chasse d’un groupe d’une faction belliciste de l’Alliance tentant de recréer une bombe de Mana pour attaquer Quel’thalas. Ce groupe fut détruit avant de mettre à exécution son plan mais cela eux quelques conséquences. Ainsi, après quelques opérations communes avec les reprouvés, les Fils eurent à faire face aux machinations d’un politicien qu’ils connaissaient bien, Silg Gahem, ancien général à Tanaan qui manœuvra en utilisant l’alliance, la tentative du groupe belliciste et divers agent intérieur, d’ébranler le pouvoir pour tenter un coup d’État. Son projet fut déjoué sans avoir pu constituer une menace sérieuse suite à des enquêtes de l'Ordre et de divers groupes et agents de Lune-d'Argent.

Après cela, les fils eurent à affronter la secte de l’âme sanglante, un groupe redoutant l’arrivée de la légion et usant d’artefacts et magie obscure afin de se préparer à cette guerre à venir peu en importaient les conséquences et les moyens. Mais également, l'ordre explora la citadelle d’Oznamun dans le néant ou participa, malgré eux, aux jeux étranges d’un esprit farceur. Cependant l’ombre de la Légion fut de plus en plus présente et alors qu’ils cherchaient des arcanistes sin'dorei disparus aux tarides, les fdqt eurent à affronter une secte de fanatique de la légion qui annonçait, comme ces étranges personnes distribuant de tracts à Orgrimmar, le retour de la Légion Ardente. Peu après, la nouvelle tragique des événements des îles brisés arriva puis ce furent les citadelles volantes de la Légion.

Campagne Pre-Légion


Les premières missions de défense des Fils face à la Légion furent bien évidemment concentrées sur la défense des territoire Réprouvés, particulièrement touché par les assauts de la Légion. Le commandement de la Horde mal en points après la bataille du Rivage Brisé demanda au FdQT l'évacuation des combattants d'un des forts d'Alterac tenu par la Horde. Malheureusement, celui-ci se révèle plein de civils et de réfugiés ayant fui les démons. Ne pouvant eux-mêmes quitter les lieux, les Fils rejoignent péniblement les anciens faubourgs de Dalaran à travers la montagne avec alliés et réfugiés. Là, ils se retrouvent confrontés la Légion en pleine puissance, forçant les azerothiens défait après d'effroyables pertes à évacuer vers Fossoyeuse.

Après ces combats à Alterac, les fils furent redéployés à la frontière entre la clairière de Tirisfall et les Maleterre où des démons venus d’Alterac tentèrent de prendre à revers les défenses de Fossoyeuse pour fondre sur la ville. Les forces de défense Sindo-reprouvés parvinrent à encaisser le choc de l’attaque démoniaque puis à contre-attaquer pour déloger l’ennemi des Maleterres et de la région d'Andhoral. Après cette victoire, une goute d’eau au vu des enjeux et des pertes provoquées par la Légion, les Fils furent engagé dans une mission plus étonnante : Aider les nains afin de montrer que la Horde n’oublie pas l’Alliance et renforcer les liens entre factions. C’était du moins l'idée retenue par les officiers supérieurs des FdQT. Ils furent ainsi associé au Commandant Grimdur de l'armée Naine aux Paluns. Ils combattirent à ce moment aux côtés des nains aux Paluns, à Arathis puis à la Gorge des vents brulants avant d’officier à Khaz Modan, suivant toujours l’officier nain Grimdur. Malgré tout, l’opération fut loin d'être évidente à cause des tensions entre factions. Ces opérations cependant s’achevèrent quand les Fils furent rappelés à Quel’thalas de toute urgence. Dalaran était partie combattre aux Îles Brisés à la recherche d’artefacts aptes à vaincre la Légion, l'ordre y fut donc envoyé.

Légion


Arrivés à Dalaran, les fils furent rapidement affectés à une mission du Kirin Tor afin de retrouver des artefacts d’Azuna qu’une entité inconnue avait dérobé. Cette enquête mènera l’ordre de Dalaran à Azuna, Val’sharah et Suramar pour finalement retrouver un ancien disciple de la reine Azshara, emprisonné depuis 10 000 ans dans une chambre de stase et que le Kirin tor avait libéré sans le vouloir. Ce mage, fidèle à ses anciennes allégeances poursuivait le combat pour la gloire de l’Empire elfique en s’associant aux démons. Il fut tué à Suramar après avoir tenté d’en puiser de l’énergie à son compte avec l'aide des artefacts dérobés.

L'affectation suivante fut menée à nouveau les Fils à Azuna, cette fois pour aider un détachement de chasseurs de démons particulièrement en difficulté face aux attaques incessantes des démons. Durant la défense de l’avant-poste, une énergie nécromantique se fit sentir et les fils repérèrent un nécromancien particulièrement puissant aux côtés de la Légion. À partir de ce moment, ce fut la mission de l’ordre que de traquer et éliminer cet adversaire. Cela les amena à s’infiltrer en territoire démon et rejoindre une base avancée de la croisade d’argent et des chasseurs de démons. Ils combattirent à leurs côtés dans cette base infernale. Hélas, les pertes furent terribles de tout coté et malgré l’élimination de la cible après sa trahison de la légion, les fils durent se replier, gravement touché, a Dalaran sur une victoire en demi-teinte.

La nouvelle affectation de l’ordre fut ordonné par les agents de la Chef de Guerre. L’ordre devait soutenir les forces reprouvées attaqué en traitre par l’alliance à Tornheim. L’ordre et les autres renforts arrivèrent trop tard pour sauver les forces de Fossoyeuse et ils se rallièrent au survivant de la flotte reprouvé qui lança de nombreuses offensives contre la 7e légion. Cela dura jusqu’à ce que les chefs les plus fanatiques s’entretuent et qu’une trêve se forme, certains membre de l’Alliance trouvant aussi stupide que l’ordre de s’entretuer entre Azerothien durant une invasion démoniaque. La campagne se tourna alors vers le ralliement de clan vrykuls contre ceux affilié à la Légion. La défaite du clan Smaragder Ulvar, allié à la légion, par une coalition de clan vrykuls marqua la fin de la mission de l’ordre qui put retourner à Dalaran pendant que cette coalition continuait le combat contre les rares survivants du clan Ulvar.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mer 22 Mar 2017, 09:26

1er Trimestre 37 :



La suite des missions des Fils de Quel’Thalas les mena à incorporer un groupe de “défense globale” d’Azeroth. La situation se stabilisant plus ou moins sur les îles brisées, il fut décidé de créer de petits groupes de combat à envoyer en mission partout dans le monde, là où le besoin se faisait sentir pour des missions courtes et coup de poing contre la Légion. Ainsi il y eut des missions en Pandarie, proche de Micolline, une autre au Berceau de l’Hiver, une mission destinée à rallier des Princes Marchands gobelins à l’effort de guerre et même une mission d’assassinat contre des généraux de la Légion. Ces diverses missions furent cependant stoppées quand l’ordre fut affecté à un nouveau front.

C’est de nouveau à Tornheim que furent déployés les Fils. Cette fois la mission fut d'aider à la réunification d’un clan qui s’est vu brisé en trois entités après la mort de leur leader lors d’un duel. L’objectif de la Horde était donc de réunifier ces clans en un seul pour qu’il puisse participer activement au combat contre la Légion et cesser de se combattre entre eux. La campagne fut rendue difficile par de nombreux obstacles. Au-delà de la politique vrykule elle-même, la Légion s’invita brièvement au conflit et se permit, avant d'être repoussée, de corrompre les dragons locaux. Le trouble provoqué par les dragons envenima les relations entre les clans et le fin mot de l’histoire fut trouvé quand les Fils découvrirent que le litige concernait les manipulations des Shal'dorei. Les Fils s’attelèrent donc à vaincre les dragons corrompus, réunifier le clan et finalement repousser les Shal’dorei. Pour cela l'ordre se mit en quête de parchemins antiques pour invoquer l'esprit d'un héros légendaire de la région afin d'avoir son aide et s'en servir de porte bannière pour unifier les clans. Les clans finirent par se réunifier et un mariage fut célébré pour marquer cette union contre la Légion.

Après cette campagne difficile mais qui s’acheva sur un succès, l’ordre eut un repos à Dalaran puis fut à nouveau mobilisé pour une mission spéciale. Dans les forêts amani, les trolls des forêts semblaient se vouer à un nouveau culte, le Loa cornu. Dalaran et Quel’Thalas déterminèrent que ce culte était d’origine démoniaque et redoutaient qu’un vaste portail soit ouvert dans cette région difficile d’accès pour une grande armée. Les Fils furent donc envoyés s’infiltrer sur place et ils menèrent une guérilla contre ce culte et préparèrent le terrain (et surtout la côte) pour permettre à l’armée de frapper l’épicentre et tuer le Nathrezim jouant le rôle du Loa. Ceci fait, les Fils eurent une permission d'une semaine à Quel'Thalas avant d'être rappelés à Dalaran.

Défense globale
Antiques Parchemins
Le Loa cornu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Mer 17 Mai 2017, 19:34

Petite précision en attendant le prochain résumé (qui arrive début juin). Kareha me posait des questions sur nos campagnes à Tornheim et je me rend compte que je n'ai effectivement pas été assez clair sur les lieux joués du coup je vais préciser un peu.

La première campagne à Tornheim s'est déroulé dans la région (fictive) du Thing, située au Nord Est de la région, un peu à l'est de la zone de débarquement reprouvée qu'on a dû fuir après les conflits avec l'Alliance et quelques vrykuls corrompu. Cette région de Tornheim était divisée en 4 clans repartis autour d'un site sacré appelé le Thing. Un de ces clans était affilié à la Légion et en conflit ouvert avec les autres.

La deuxième campagne à Tornheim s'est déroulé, elle, tout à l'est à la frontière entre les pays de Torheim et de Suramar dans une petite région ( fictive toujours) appelée Touche-les-Cieux. Ici le clan vrykul qui détenait ses terres a donc été brisé en trois suites à une guerre civile.

Voilà j'espère qu'avec cet erratum c'est un peu plus clair ^^ N'hesitez pas à me faire remarquer s'il manque des précisions, j'éditerais d'ailleurs les résumés que ce soit plus clair.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Ennea le Lun 04 Sep 2017, 14:50

2e Trimestre 37



De retour à Dalaran, l’ordre ne dût pas attendre longtemps avant d’être envoyé sûr de nombreuses missions contre la Légion, l’une de ces opérations fut une mission d’aide pour les résistants de Suramar. La mission devait se dérouler en plusieurs phases et impliquer plusieurs unités, mais quelque chose se passa mal et l’ordre fut détourné de sa mission par un portail défectueux qui les mena sur un camp kaldorei. Faute de réussir à recontacter leur commandant, les Fils s’occupèrent d’aider les Elfes de la Nuit contre des attaques de satyres le temps de retrouver leur communication. Finalement, une fois la menace satyre écartée pour un temps, l’ordre put retourner auprès de son commandant et la mission fut un sauvetage des groupes disparus comme l’ordre pendant le chaos arcanique provoqué par les Sacrenuit. Ceci fait, les troupes furent évacuées, la mission principale était annulée.

Mais l’ordre n’en avait pas fini avec Suramar. Quelques jours et missions mineures plus tard, un officier dissident de l’armée de Suramar vint faire un appel aux volontaires à Dalaran. Le but de cet appel était de trouver de l’aide pour la résistance extérieure et intérieure de Suramar. L’ordre fut mobilisé pour aider à cette tâche et fut détaché auprès de Romanin, un officier de liaison de la résistance. Romanin était un des responsables de la résistance sacrenuit dans le secteur de la Croisée de Nerolles, un quartier de Suramar et les terres environnant ce quartier. Arrivé sur place, les premières actions de l’ordre furent d’attaquer un débarcadère de la Légion servant à déporter des prisonniers sacrenuit rebelles vers les réacteurs à âmes des démons. Ce faisant, l’ordre libéra un grand nombre de civils et combattants qui furent amenés par Romanin dans une petite base cachée. Cela forma le noyau d’une petite force de résistance dans le secteur qui ne ferait que grandir au fur et à mesure des combats.

Les premières opérations dans la campagne environnante de Suramar consistèrent principalement à de la guérilla, du harcèlement et du pillage afin d’armer et augmenter les ressources des résistants. L’avantage était qu’une troupe de soldats sacrenuit rebelles s’était réfugiée dans une vieille forteresse abandonnée et que les loyalistes en faisaient le siège. Cela avait pour conséquence la présence de beaucoup de patrouilles et de caravanes à attaquer pour l’ordre et les résistants sur place. Puis, quand les forces ennemies s’usèrent et que les résistants se renforcèrent, il fut décidé de porter l’attaque sur les assiégeants avec l’aide d’une sortie des assiégés. Cette opération se déroula en plusieurs étapes : la prise et la sécurisation de bases arrières de l’ennemi, de l’arrêt éventuel des contre-attaques adverses, puis l’assaut lui-même. Cette victoire et la libération des troupes assiégées permit de renforcer considérablement le contrôle des résistants sur la campagne aux alentours de la Croisée de Nerolles. Plusieurs autres missions et manœuvres permirent d’assurer un contrôle presque total de l’endroit.

La deuxième étape pouvait commencer : infiltrer Suramar même et aider la résistance intérieure. L’ordre reçut des enchantements pour se déguiser en habitants de Suramar et il fut conduit par Romanin à l’intérieur de la ville. Il fit faire le tour de la Croisée de Nerolles aux Fils pour leur faire prendre connaissance des lieux dans un premier temps, puis ils s'installèrent dans une auberge sympathisante. Des métiers furent alors accordés aux membres pour leur servir de couverture et le travail commença. Entre entraînements clandestins, préparation de matériel, espionnage et bien d'autres tâches quotidiennes, eurent lieu des opérations diverses pour affaiblir les positions loyalistes, renforcer les résistants et surtout s’efforcer d'unifier les différents groupes parfois très politisés du quartier pour en faire une force unifiée. Malgré de beaux succès enregistrés par la résistance, il y eu de terribles échecs et des représailles ennemies qui ravagèrent un groupe de résistants, mirent la zone civile sous quarantaine de provisions et d’autres revers. Malgré les succès et le renforcement notable de la résistance, il apparut évident que le quartier de la Croisée de Nerolles ne se libérerait pas sans une aide extérieure. Les Fils furent donc exfiltrés vers l’extérieur pour rejoindre les forces shaldorei extérieures renforcées par des troupes elfiques de toutes allégeances et quelques troupes du Kirin Tor.

Le but pour l’ordre à ce moment fut de profiter de ses liens avec la résistance intérieure et ses connaissances sur le quartier pour aider au mieux l’armée venue porter l’assaut. Avec ces renseignements et l’ordre agissant comme force spéciale, l’assaut fut lancé avec le soutien des résistants intérieurs. L’attaque initiale fut vigoureuse et entra loin en ville avant de se heurter à une forte résistance et d'être repoussé en perdant la moitié du terrain acquis par une contre-attaque. Mais ce revers fut de courte durée, la résistance intérieure et les troupes dissidentes à l’intérieur de la garde permirent de s’emparer d’une caserne, des docks et des zones de surplombs. Le quartier populaire finit par se soulever et se libérer lui-même alors que les combats se portèrent dans les quartiers nobles. La Légion vint se mêler au combat et l’affrontement piétina jusqu’à l’assassinat de la chef démone. Le combat se porta donc sur la forteresse de la garde, dernier point loyaliste. L’ennemi sachant qu’il ne tiendrait pas un siège, tenta une sortie et lança une série de contre-attaques qui échouèrent à percer. Les forces elfiques alliées parvinrent alors à prendre le fort des mains des loyalistes et le commandant de la garde se suicida. Le quartier venait d’être pris après 3 mois d’opération intense et les Fils de Quel’Thalas furent mis au repos quelques jours alors que la guerre continuait dans le reste de Suramar.
Un danger en cache un autre
Résistance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Les Fils de Quel'Thalas

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum