Battement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Battement.

Message  Srem le Mar 04 Déc 2012, 18:41

L’Aînée était occupée à raturer quelques écrits, penchée sur son vaste bureau, trempant de temps à autres machinalement la plume dans l’encrier. Puis elle haussa un sourcil, entendant au loin la plate frapper le sol. Elle se redressa alors, s’installant confortablement dans son fauteuil, bras croisés tout comme ses jambes. Une minute plus tard, ils se présentèrent devant l’entrée. « Je ne vous dérange pas ? »
La Matriarche fronça les sourcils, entamant ses réprimandes. « Cela fait près d’une minute que vous me dérangez, avec vos fracas incessants. Mais vous êtes là, alors profitons-en. Anaria shola. » Le Chevalier-Maître et deux Chevaliers de sang pénétrèrent la pièce circulaire. Ils s’agenouillèrent puis se relevèrent, saluant finalement. « Thelryn, au rapport. Votre sœur, Athial, fut localisée hier soir dans les Ghostlands. Elle était en compagnie d’un humain, un Paladin. » Nera ne réagit aucunement, lui faisant un signe de la main. « Poursuivez. »
« D’après les dires des Rangers, tous deux se seraient mêlés à un affrontement concernant des villageois subissant un assaut des trolls. Une patrouille qui était en marche pour les Plaguelands a menacé le village afin qu’elle nous soit livrée, mais ledit Paladin s’est interposé. Il a, à l’aide d’un Ranger retranché, tué le Chevalier de Sang Afalen et un Magistère. Notre patrouille fut intégralement décimée par la suite, le Paladin étant parvenu à convaincre le village que nous étions des oppresseurs et non des libérateurs. »

L’Aînée écarquilla les yeux une seconde, conservant ensuite son calme, impassible.
« Expliquez-moi comment cela a-t-il pu arriver. Combien étaient ils ? Une vingtaine n’est-ce pas. Dites-moi donc comment deux individus ont-ils pu mettre une telle pagaille dans nos rangs. »
« Je ne saurais l’expliquer, Matriarche. Je n’étais pas sur place. Néanmoins, je puis vous annoncer que Faraen est actuellement sur leurs traces, le temps joue en notre faveur. » Nera coula un regard plombant à Sedan, se massant les sinus. « C’est bien le minimum ! J’ai eu l’extrême amabilité de nommer Faraen à la tête de nos Rangers depuis le départ d’Athial. Avertissez-le dès que possible que s’il échoue, je ne donne pas cher de lui. » Elle fit une pause, posant la main sur le bureau. « Avertissez toutes nos unités et nos alliés. Qu’ils patrouillent jours et nuits, qu’ils la trouvent. »
« Faraen est déjà sur sa piste, pensez-vous vraiment que toutes ces démarches soient nécessaires ? » L’Aînée frappa alors le bureau de son poing, fusillant le Chevalier-Maître du regard. « Idiote. Qui pensez-vous qu’il poursuit ? Un orc, un ogre ? Non, c’est son maître et mentor. Ce qu’il sait, elle le sait mieux que lui. Elle parviendra sûrement à le semer. »
« Certes, mais l’humain lui est aussi discret qu’un magnataure. »
« Je ne veux pas le savoir, elle serait bien capable d’une façon ou d’une autre de le rendre plus invisible encore que votre cervelle ! Relayez l’information, je la veux en vie, je me chargerai personnellement d’elle. Et rasez-moi ce fichu village, je ne tolèrerai aucune dissidence ! »
« Les troupes sont en route, mais il semblerait que les villageois aient d’ores-et-déjà quitté leur foyer pour se rendre ailleurs. » Le Chevalier-Maître se fit petit, observant dans le vide, reprenant après avoir avalé sa salive. « Vers un lieu nommé Doredhel, il fut aussi mentionné le nom d’ « Honorshore ».
« Soit, soit. Ils payeront tous tôt ou tard. Faites amener Faldwin, il possède sûrement des informations plus précises. »
« Ce sera fait, Matriarche. Concernant la perte d’un Chevalier de sang... je souhaite vous présenter cet homme. Il est valeureux, fiable et puissant, il nous servira avec dévotion. » Le concerné s’avança, s’inclinant.
« Plus tard ! Il prêtera serment plus tard ! Qu’il aille batailler à vos côtés en attendant. Retrouvez-la. Si vous y parvenez, peut-être m’arrangerais-je pour que vous soyez promue Chevalier-Champion. Ne me décevez pas. » Les trois silhouettes quittèrent alors la pièce en saluant. « Shorel’aran. » Par la suite, Nera se leva en empoignant son verre de vin, observant par la fenêtre les forêts de Quel’thalas, venant finalement fracasser le récipient contre un meuble à sa droite, furax.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum