De l'elfe et du druide

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'elfe et du druide

Message  Shaddaï le Sam 07 Sep 2013, 19:15

Salutations !

Je viens vers vous après de longs moment à rôder sur le forum pour y glâner quelques informations éparses en tant que simple invité. Et si je prends cette initiative, c'est pour trouver de nouveaux renseignements, simplement plus poussés et plus personnalisés.

N'étant plus réellement très actif sur le jeu depuis quelques mois, je cherche à revenir tranquillement pour diverses raisons. Et quoi de mieux pour me convaincre de fréquenter un peu plus WoW que de tenter une incursion RP dans un lore que jusque là je n'avais pas pris la peine de fouiller en espérant m'y plonger de nouveau ? Aussi, j'aimerai tenter d'aller voir du côté des Kaldo si j'y suis. Or, en fouillant quelques sujets du forum, j'ai vite compris que jouer un EDN était bien plus complexe que ce que j'imaginais de prime abord (précisons que je n'ai qu'une connaissance très approximative du lore du jeu et que, bêtement, je n'ai jamais réellement voulu la combler). Soit, je prends sur moi de rattraper mon retard et je suis conscient qu'en ma qualité "d'amateur" je m'attaque très sûrement à un morceau trop gros pour moi et que j'aurai du mal à convaincre en jeu les plus assurés des Loristes. Toutefois, ce sujet : http://kirintor-rp.forumsrpg.net/t6248-elfes-de-la-nuit m'a donné envie de risquer ce cassage de gueule plus que potentiel.

Bref, je viens vers la communauté pour qu'elle accepte d'éclairer ma lanterne :

• Y'a t'il des écueuils grossiers à éviter de façon générale quand on incarne un EDN ? Nulle question ici de BG particulier mais plutôt de ce qui serait des évidences sur lesquelles le nombre passe trop facilement et ce sur la race en général.

• J'aimerai incarner une druidesse et plus particulièrement une demoiselle habile dans le Changeforme (surtout la forme de vol). En combien de temps RP s'acquiert une maîtrise convenable de ces talents (pour acquérir une forme mutée convainquante, vu que j'aimerai que l'oeil lambda la voit ce qu'elle passe pour être, soit un bête piaf ?) et y'a t'il des maîtres particuliers ou une portion de bg / une faction s'attardant sur le Changeforme en particulier ?

• Les Druides peuvent ils vivre sous leur forme animale en adoptant le comportement lié tout en gardant leur conscience elfique même sur le long terme, ou y'a t'il des risques à se prendre trop longtemps à ce petit jeu ? Et dans le même ordre d'idée, les druides changeformés peuvent ils communiquer de façon "cohérente" avec autrui (je sais qu'ils ne peuvent pas parler sous leur forme animale, mais j'ai du mal à appréhender combien la bête peut primer sur l'elfe lors des changements) ?

Voilà voilà ! J'aurais sûrement d'autres questions, mais pour l'heure celle-çi sont pour moi les plus pertinentes.
Je suis ouvert à toute explication et ne pars avec aucun à-priori sur les réponses, étant un ignare sachant l'être et assez malin pour tendre l'oreille quand on lui parle Smile

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Harken le Sam 07 Sep 2013, 20:28

Shaddaï a écrit:Salutations !
• Y'a t'il des écueuils grossiers à éviter de façon générale quand on incarne un EDN ? Nulle question ici de BG particulier mais plutôt de ce qui serait des évidences sur lesquelles le nombre passe trop facilement et ce sur la race en général.

• J'aimerai incarner une druidesse et plus particulièrement une demoiselle habile dans le Changeforme (surtout la forme de vol). En combien de temps RP s'acquiert une maîtrise convenable de ces talents (pour acquérir une forme mutée convainquante, vu que j'aimerai que l'oeil lambda la voit ce qu'elle passe pour être, soit un bête piaf ?) et y'a t'il des maîtres particuliers ou une portion de bg / une faction s'attardant sur le Changeforme en particulier ?

• Les Druides peuvent ils vivre sous leur forme animale en adoptant le comportement lié tout en gardant leur conscience elfique même sur le long terme, ou y'a t'il des risques à se prendre trop longtemps à ce petit jeu ? Et dans le même ordre d'idée, les druides changeformés peuvent ils communiquer de façon "cohérente" avec autrui (je sais qu'ils ne peuvent pas parler sous leur forme animale, mais j'ai du mal à appréhender combien la bête peut primer sur l'elfe lors des changements) ?
Salut à toi, et mes félicitations d'avoir eu l'initiative de demander tout ça. Je vais essayer de te répondre au mieux

1) En ce qui concerne les écueils, je pense que le thread que tu as lu les couvre, mais pour résumer : Darnassus n'existait pas il y a treize ans, et a été planté par l'ancien archidruide Fandral pour servir de nouvel arbre-monde aux elfes de la nuit après la perte du premier à Hyjal, Nordrassil. Avant cela, la capitale des kaldoreis était Nighthaven, la ville de Moonglade qui sert à présent de QG au Cercle Cénarien.
Avant ces treizes années, tous les elfes étaient immortels, il n'est donc pas rare de croiser des elfes ayant parfois plus de dix mille ans.
Enfin, les kaldoreis sont des sauvages xénophobes, on ne le répétera jamais assez. Hautains et reclus, ils ont du mal à s'ouvrir aux autres races, surtout quand elles pratiquent la magie. Le retour des mages bien-nés à Darnassus à d'ailleurs provoqué de multiples troubles chez les kaldoreis.

2) Les formes de druide sont liées aux demi-dieux protecteurs connus sous le nom d'Anciens, la plupart ayant la forme d'un animal sauvage. Un druide entre en communion avec l'écho de l'un de ces esprits à travers le Rêve d’Émeraude pour adopter une forme animale. Il existait avant des ordres druidiques séparés, chacun dédié à une forme (Druides de la Griffe, Druide Corbeaux) mais suite aux grandes réformes d'après la Troisième Guerre (il y a environ treize ans donc) les druides classiques ont accès à toutes les formes sans limitation, et il ne demeure plus que quelques assemblées ne se dédiant qu'à une forme (présents surtout à Hyjal).
Le druidisme est une affaire de spiritualité, pas forcément d'étude, un élève doué peut donc maîtriser ce genre de discipline relativement rapidement.
A noter que si les femmes druides existaient avant la Troisième Guerre, elles étaient très rares et que la très large majorité des druides étaient des hommes, l'ouverture aux femmes ne s'étant réalisée là encore qu'après la Troisième Guerre.

3) Il est parfaitement possible à un druide de rester "bloqué" dans sa forme et d'en perdre le contrôle, régressant vers une animalité primale. On en a l'exemple dans warcraft III avec les druides de la griffe bloqués en forme d'ours qui attaquent les elfes venus les réveiller. Il faut l'intervention d'un puissant artefact druidique pour les sortir de leur transe animale.
Les druides restent capables de s'exprimer en forme animale, sauf quand ils sont sous l'effet de la folie sus-citée.
Un druide qui ne parvient pas à contrôler ses formes est cependant plutôt mal vu, et si il présente une menace pour ses compagnons et collègues il n'est pas rare qu'il se retrouve banni dans le Rêve, où sont esprit demeure pendant que son corps est plongé dans un sommeil éternel (comme ce fut le cas des druides de la Faux sous leur forme de worgen).
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Dorian Hawthorn le Sam 07 Sep 2013, 23:23

Sur le 3e point j'ajoute, qu'il me semble que du temps de Vanilla, les druides étaient mis en garde contre ce danger lors des quêtes pour acquérir chaque forme.
avatar
Dorian Hawthorn

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Cleyam le Sam 07 Sep 2013, 23:45

En ce qui concerne le premier point, tu peux rendre ton elfe plus convaincante en montrant les difficultés qu'elle a à vivre en plein jour. Les kal'doreï étant plutôt des êtres nocturnes, ils ne sont pas de grands amateurs de la vie diurne, même s'ils la supportent. Si ton personnage s'intègre tout juste à l'Alliance, ça peut être un bon détail à jouer.

Dans le contexte actuel, pour revenir sur le point de la xénophobie, j'ajouterai même que la plupart des elfes de la nuit vouent une haine meurtrière à Garrosh Hurlenfer et à la Horde. Cela doit être d'autant plus vrai pour les druides, gardiens des forêts qu'il a fait en partie raser.

Enfin, je m'accorde avec lui sur le fait qu'un kal'doreï, en général, doit paraître hautain ou au moins impassible pour le reste des gens, même si ce n'est pas vrai. Ils sont exotiques, donc normalement moins faciles à cerner par les humains, par exemple, donc il serait dommage de tomber dans un piège en voulant réagir comme un humain. Tu pourrais par exemple détailler davantage la signification de tes actions en présence d'autres elfes, mais rester plus vague avec les autres races, pour entretenir le mystère ! Smile

Après, tout ceci tient davantage du conseil que de l'obligation. Jouer un personnage original n'est pas exclu, tant que tu respectes dans les grosses lignes le background de ta race !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Svenja le Sam 07 Sep 2013, 23:46

Cleyam a écrit:
Dans le contexte actuel, pour revenir sur le point de la xénophobie, j'ajouterai même que la plupart des elfes de la nuit vouent une haine meurtrière à Garrosh Hurlenfer et à la Horde. Cela doit être d'autant plus vrai pour les druides, gardiens des forêts qu'il a fait en partie raser.
Ca marche pour l'alliance aussi , certains kal'dorei ont veritablement génocidé des camps humains en ashenvale.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Shaddaï le Sam 07 Sep 2013, 23:50

Merci pour ces réponses, tous ! J'y vois déjà un peu plus clair et du coup, je vais en profiter pour continuer sur ma lancée ! Smile (Vos interventions me font éditer mon message, j'ai peur de me perdre dans tout ça... ;_; mais merci, c'est plaisant !)

• Hautains et reclus, c'est ce que j'avais cru comprendre à la lecture du topic cité plus haut. Mais à quel point ? Je veux dire, je n'ai jamais joué à War I à III ni même croisé de rôliste EDN jouant son personnage de cette façon. Et même en lisant les textes de quêtes, je n'ai pas souvenir de PNJ pouvant me donner une idée. Je trouve difficile, depuis mon balcon, de réellement comprendre ce que devrait être un "vrai" caractère de Kaldo. Ils s'étaient installés dans le parc de SW avant Cata et tout... Niveau autarcie c'est pas encore ça, bien que je comprenne les impératifs inhérents au fait que nous soyons dans un jeu qu'il ne faut pas oublier de prendre comme tel.
Tu évoques également l'âge et c'est un point qui m'intéresse également. Y'a t'il un "taux de conversion canon" ou tout au moins une base pour les rapports de maturité, genre 20 ans humain = 100 ans elfiques ?

• J'aurai dû me douter que le druidisme était davantage spirituel qu'estudiantin et je dois dire que ça m'arrange : des longues études dans un système extrêmement fermé et sectaire auraient façonnées la base du personnage dans un carcan beaucoup trop rigide, surtout si il avait dû être âgé et avoir connu l'âge d'or Kaldoreï. Je dois avouer que j'aimerai ET coller à un réel Kaldo ET me laisser une bonne marge de manœuvre pour pouvoir faire en sorte que mon perso puisse évoluer au contact d'autres races (guildes et autres, toussa... Mais ça me semble tout de même un peu incompatible au vu de ce que tu me dis. Je sens que je vais devoir arrondir certains angles. Enfin, j'en suis pas encore là). Bref, revenons en au coeur du sujet. Bien que l'ouverture générale pour les femmes au druidisme se soit fait en treize ans, il reste la possibilité d'incarner une des rares chanceuses de l'époque pré-3ème guerre. Mais dans le pire des cas, peut-on considérer une période de 13 ans comme acceptable pour maîtriser le Changeforme (en considérant du coup un certain talent pour aider au bouzin ?)

• Concernant la forme animale, la skin IG est elle une référence ? Le fait que ce soit lié à un Ancien joue sur l'apparence une fois changeformé ? Ou est il possible de considérer par exemple que la forme de vol, plutôt que d'être une sorte de vieille chouette comptabilisant plusieurs heures de vol au compteur est plutôt un faucon, un aigle, un pigeon du centre-ville ?

• Pour rebondir sur l'intervention de Dorian, il y a un plus grand danger à tomber dans la transe si le Druide multiplie les formes ? Je suppose de toutes façons que le danger existe malgré l'expérience potentielle du druide, mais une "spécialisation" réduit peut-être grandement les risques et les capacités sous une forme du coup mieux maîtrisées, non ?

Tes précisions sont bienvenues, Cleyam ! L'idée est de garder des lignes respectueuses de la race (c'est un bon défi à soutenir) tout en pouvant élargir le jeu. J'ai envie d'interagir, après tout :p

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Cleyam le Dim 08 Sep 2013, 07:13

Après, ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'en treize années, bien que ça ne plaise pas à tout le monde, l'esprit xénophobe des elfes vis-à-vis de l'Alliance s'est pas mal apaisé. Cela dépend de chaque kal'doreï, mais notons quand même que dans le genre altruiste, des elfes druides ( justement ) sont allés de leur propre initiative aider à secourir les rescapés de Gilnéas et leur apprendre à contrôler la bête en eux. Ils ont même été jusqu'à leur faire une place dans leur propre ville ! Et avant cela, les draeneï ont eu le droit de s'installer en Orneval, alors que jusqu'alors, les kal'doreï expédiaient les étrangers à grand coup de pompes.

Du coup, l'air hautain, c'est plus un choix qu'autre chose, je pense. Je dirai que ce qui importe vraiment, c'est de donner au personnage un côté exotique qui ne fasse "pas humain".

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Goupil le Dim 08 Sep 2013, 10:05

Je me suis senti attiré par ton post, l'ami, donc je vais y ajouter du mien. Corrigez moi si je me trompe d'ailleurs, mes connaissances ne sont que limitées à ce sujet, et je ne m'intéresse pas vraiment aux druides.

Je pense pouvoir répondre que la forme animale peut changer d'un druide à un autre, mais pas de manière excessive. Un ours peut passer du brun au blanc, avoir quelques caractéristiques en plus ou en moins, sans carrément changer d'"espèce".

Pour ton second dernier point, je pense que la facilité à se perdre dans l'une des formes vient du "tempérament" de l'Ancien à laquelle elle est affiliée. Les druides qui ont adoptés la forme de Goldrinn, par exemple, sont devenus fous au temps de la guerre des satyres (je crois bien), et ont engendrés les worgens.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Kaynan A. le Dim 08 Sep 2013, 10:33

Pour ma part je n'ai pas vraiment les réponses à tes questions directement mais je peux te conseiller d'aller sur le forum Kaldo', créé il n'y a pas si longtemps pour la communauté, il est certes un peu mort, mais tu y trouveras des infos essentielles.

http://kaldoreikirintor.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ambre le Dim 08 Sep 2013, 10:40

Je crois que la véritable difficulté à jouer elfe ou draeneï - c'est encore pire draeneï avec leur ascendance eredar - est, comme l'a dit Cleyam, de jouer un être "pas humain".

Alors oui bien sûr le lore est essentiel et les infos plus ou moins disséminées par Blizzard constituent le squelette, la structure, mais une connaissance approfondie de telle ou telle race se révèlent inutiles si elles ne servent par exemple qu'à émailler d'anecdotes une conversation "de bon ton" dans un style de pensée typiquement humain.

Il me semble que s'attacher à l'aspect foncièrement différent de l'esprit d'un être éventuellement très âgé et issu d'une culture non humaine permettra d'avoir un RP plus savoureux plutôt que de se perdre dans les détails historiques et plus ou moins vaseux du lore.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ashok Lamefeu le Dim 08 Sep 2013, 11:32

Ambre a écrit:
Alors oui bien sûr le lore est essentiel et les infos plus ou moins disséminées par Blizzard constituent le squelette, la structure, mais une connaissance approfondie de telle ou telle race se révèlent inutiles si elles ne servent par exemple qu'à émailler d'anecdotes une conversation "de bon ton" dans un style de pensée typiquement humain.
Il me semble que s'attacher à l'aspect foncièrement différent de l'esprit d'un être éventuellement très âgé et issu d'une culture non humaine permettra d'avoir un RP plus savoureux plutôt que de se perdre dans les détails historiques et plus ou moins vaseux du lore.
C'est au joueur de maîtriser le Lore et l'histoire de WoW, pas au personnage. Evidemment qu'il est stupide de faire étaler par son Draeneï, son Elfe ou son Humain sa connaissance des détails historiques lors d'une discussion. Mais la différence de mentalité, de culture, de sensibilité, on ne peut l'appréhender qu'à travers le Lore.
Je connais un bon nombre de joueurs incarnant des races semi-immortelles qui pensent les jouer d'une façon tout à fait originale, mais qui, aux moments cruciaux, oublient leur surmoi de bon rôliste pour créer des romances interraciales, multiplier les remarques pacifistes d'amour entre les races, tomber dans un préconçu hors-Lore d'Elfes et Draeneïs débauchés, luxurieux, festifs, et autres comportements impropres à leurs races.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Erwarth le Dim 08 Sep 2013, 11:56

Orshan Fend-la-Brume a écrit:un préconçu hors-Lore d'Elfes et Draeneïs débauchés, luxurieux, festifs, et autres comportements impropres à leurs races..
Je dois avouer que j'ai toujours eu une vision un peu débauchée des bien nés d'Azshara, sans doute le coté "romain" et les histoires d'orgies de noblesses que j'ai déjà pu entendre ailleurs m'ont influencés. Je les imagine dans des saunas et à manger du raisin.

Cela dit, maintenant je me suis toujours demandé si c'était mon délire ou s'il y avait un fond.

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ashok Lamefeu le Dim 08 Sep 2013, 12:12

Je pense surtout à la société hiérarchisée et cloisonnée entre les sexes des Elfes de la Nuit d'après l'explosion du puits. J'avoue que je n'ai pas beaucoup d'éléments pour les Biens-nés, et que les dorures et autres arts du superficiel pourraient te donner raison. Néanmoins, je pensais surtout à une luxure érotique, quand j'imagine plutôt les Biens-nés comme amorphes sur des divans à recueillir l'énergie endormante du Puits.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Shaddaï le Dim 08 Sep 2013, 16:57

D'intéressantes interventions de votre part à tous, je dois dire ! Merci pour le lien du forum, que je consulterai à tête reposée.

Concernant les formes animales, logique en effet que les variations soient mineures. Changer ça serait trop en faire. Après, pour la perte dans la transe, je vois la forme de vol (celle que je préférerai faire adopter à ma Kaldo) moins "sauvage" que les formes terrestres et peut-être un peu moins sujette à la pente glissante. C'est comme ça que je vais le prendre, du moins Smile

Orshan a répondu à Ambre à ma place. Ce n'est pas tant pour étaler ma science via mes rp que je cherche ces informations mais bel et bien pour comprendre correctement ce que je voudrai incarner. Peut-être que je ne me servirai IRP que de la moitié de ce que j'aurai appris moi derrière l'écran mais ce savoir m'offrira une meilleure appréhension de la race de mon perso et des quelques lignes directrices à lui donner. Et puis, je ne veux pas créer un personnage "loresque" mais plutôt "en accord avec le lore" ce qui me laissera l'essentiel dans le rp : l'amusement. Un perso trop fermé parce qu'il se doit de respecter le lore à la lettre ne m'apportera aucune satisfaction en tant que joueur et quitte à faire s'hérisser quelques système pileux en composant à ma façon, je prend le parti de chercher d'abord mon plaisir.
D'ailleurs, Orshan, tu parlais de société cloisonnée entre les sexes. Que veux tu dire par là ? Je veux dire, quelles différences majeures y'a t'il entre les hommes et les femmes ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Harken le Dim 08 Sep 2013, 17:09

L'essentiel des mâles kaldoreis étant des druides, ils ont passé dix mille ans plongés dans une transe alors qu'ils communiaient ave cle Rêve d'Emeraude, pour n'être réveillés que pour la Troisième Guerre.
Les femmes formaient l'essentiel de la société kaldorei pendant ce temps. Les femmes elfes de la nuit étaient donc des guerrières et des prêtresses d'Elune, enrégimenté dans les Sentinelles, et elles gardaient les terres elfiques pendant la Longue Veille sous les ordres de Tyrande.
L'intégration des mâles dans les rangs des fidèles d'Elune correspond à l'admission des femmes chez les druides.

Pour être bref, les femmes ont porté le pantalon pendant dix mille ans alors que les hommes étaient occupés à pioncer ou à n'être que de simples civils reclus et fort rares.
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Shaddaï le Dim 08 Sep 2013, 17:16

On peut considérer la société Kaldorei comme matriarcale, avec tout ça ? Ou je suis à côté de la plaque ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Severnaya le Dim 08 Sep 2013, 17:39

Jusque-là oui, mais depuis le retour de Moulfurion il a réapprit à Tyrande sa place naturelle (la cuisine et la chambre à coucher) pendant que lui s'occupe de la politique Troll 

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ambre le Dim 08 Sep 2013, 18:34

Shaddaï a écrit:Et puis, je ne veux pas créer un personnage "loresque" mais plutôt "en accord avec le lore" ce qui me laissera l'essentiel dans le rp : l'amusement. Un perso trop fermé parce qu'il se doit de respecter le lore à la lettre ne m'apportera aucune satisfaction en tant que joueur et quitte à faire s'hérisser quelques système pileux en composant à ma façon, je prend le parti de chercher d'abord mon plaisir.
Je plussoies, ayant de surcroît d'énormes carrences "loristiques" et l'envie d'effectuer des recherches historiques me manquant, en partie parce que je trouve ce lore un peu mou et convenu.
Ceci dit, je ne comprends pas en quoi une romance interraciale est-elle absurde d'un point de vue RP. Si l'on accepte les Pierres de Foyer et les sorts de Feu, pourquoi une elfe ne pourrait pas tomber amoureuse d'un humain par exemple ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Kédirah le Dim 08 Sep 2013, 18:35

A cause des butthurt qui sont pas ouvert d'esprit à ce niveau.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ashok Lamefeu le Dim 08 Sep 2013, 19:14

Si demain la Terre fait la rencontre d'une race extraterrestre avec laquelle nous créons des liens militaires ou économiques, je crois qu'il faudra bien plus de quinze ans pour que se développent ce genre de relations entre les êtres.
Les Elfes sont déjà par nature repliés sur leur culture et peu enclins à la relation charnelle d'une nuit. Alors avec des non-membres de leur race...
Quand aux Draeneïs, le simple fait qu'on puisse soulever la question me rend déjà mal à l'aise. Disons que la race la plus condescendante et la plus lumineuse de l'Univers ne s'accouple pas pour "expérimenter" avec d'autres races. Ce sont des conceptions BIEN DIFFERENTES de l'amour et du plaisir charnel que les nôtres.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ambre le Dim 08 Sep 2013, 19:50

Je suis tout à fait d'accord avec toi Orshan, les Draeneï sont très différents des humains - un peu moins des Elfes peut être - mais c'est justement cette différence fondamentale de pensée qui fait qu'il me semble difficile et risqué de prédire ce qui pourrait faire ou non battre leur coeur et pourquoi et avec qui ils s'accoupleraient sous peine d'ethnocentrisme.

Enfin, je m'écarte de la demande initiale mais je n'ai jamais compris cette histoire d'accouplement interracial. Si ce n'est impossible, ça voudrait dire que tous les "demis" (demi-elfe, demi-orque et même les demi-pression) sont nés de viols ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Elion le Dim 08 Sep 2013, 20:12

Moi ce que j'en perçois c'est que là ou un humain/orc aurait une cinquantaine d'années pour fonder un truc, trouver l'âme-soeur ce genre de concept, Les races dites "immortelles" comme les elfes de la nuit et les draeneïs seraient plus du genre à voir dans le long terme.

On sait qu'un draeneï même au bout de quarante ans garde toujours la même apparence. (par exemple une draeneïe avec l'apparence d'une jeune fille de 16ans peut en réalité en avoir 200) Donc selon moi, ils sont pas du genre à coucher avec le premier humain qu'ils coutoient depuis grand max' 7-8ans. Surtout des races comme les draeneïs en fait. Qui sont les parangons de la chasteté !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Tyller Firenze le Dim 08 Sep 2013, 20:22

Garona -» née d'un Orc et d'une Draenei ( viol )

Malgré ça, deux êtres de deux races bien différentes peuvent tout de même en venir à s'aimer, allant jusqu'au charnel. Mais sur Azeroth, ce genre de chose reste très très rare, au point d'en être un mythe.

Le seul exemple qui me vient c'est Vereesa Coursevent et Rhonin.
High Elf - Human, voilà de quoi revoir la question au sujet de l''age'' et des projets dans le temps.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Clairvoyant Llorente le Dim 08 Sep 2013, 20:23

Si demain la Terre fait la rencontre d'une race extraterrestre avec laquelle nous créons des liens militaires ou économiques, je crois qu'il faudra bien plus de quinze ans pour que se développent ce genre de relations entre les êtres.
Pas si les extraterrestres en question ont des femelles physiquement sympathiques comme les elfes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Ajaxandriel Givreciel le Dim 08 Sep 2013, 21:39

Orshan Fend-la-Brume a écrit:Je connais un bon nombre de joueurs incarnant des races semi-immortelles qui pensent les jouer d'une façon tout à fait originale, mais qui, aux moments cruciaux, oublient leur surmoi de bon rôliste pour créer des romances interraciales
C'est tellement ça... et surtout que tout le monde le fasse, pas une simple minorité invisible. C'est à se suspendre le cou à une corde qui traîne, mais comme je dis toujours il vaut mieux être le roseau que le chêne. Disons que l'EdN "classique" (majoritairement PNJ...malheureusement) est comme on le décrit dans ce sujet,
et qu'il existe néanmoins des congénères qui se sont complètement lâchés au contact de cultures extérieures au sein de l'Alliance, tous les aventuriers et expatriés qui forme la masse des PJ, rôlistes inclus.

Je verrais aussi les Bien-nés comme des sortes de gréco-romains de palais aux mœurs..."variées", mais typiquement, les plus pervers d'entre eux sont devenus les Satyres, et les pervers-mais-juste-un-peu-moins qui sont aujourd'hui les Nagas. Donc le cran en-dessous on arrive sur les Bien-nés eldreths (restés tels quels) et Hauts-elfes - dont la grande partie devenue Elfes de sang est pas mal revenue sur des mœurs légères.
C'est essentiellement les péquenauds vivant dans des huttes aux idées bien réac' qui forment le corps des Elfes de la nuit, c'est-à-dire tout ce qui reste du peuple kaldorei quand les cas précédemment cités ont dégagé.
N'empêche qu'avec une grosse décennie à côtoyer des humains, ceux qui se sont déracinés de leur bain culturel natal ont pu "revenir" à un certain relâchement, et sont ceux qu'on croise le plus. Logique en fait.

La remarque du señor Llorente est terriblement vraie. D'ailleurs on m'oppose souvent l'argument sur l'interracial "si en tant qu'humain irl on peut être attiré par des extra-terrestres de pixels, y'a toutes les raisons de penser qu'irp c'est la même chose"... Ah, vu comme ça...

Ma théorie c'est que le design des Céphalopodes Draeneïs mâles est objectivement trop abject pour inspirer les "rôlistes à romances", et qu'ainsi, la masse intarissable des femelles en chaleur (hétéro', si elles existent) de ces races se rabattent sur les persos mâles kaldoreis (au design abject mais un peu moins) ou humains (au design abject encore mais là c'est juste une histoire de graphismes).
(remarque hors-sujet : L'humain dans wow, cette race dotée d'un bec-de-lièvre.)

Pour revenir un peu plus au but de l'OP, je dirais qu'il vaut mieux sacrifier "une ancienneté incommensurable de la maîtrise du druidisme" sur ta druidesse pour préserver un personnage authentique qui s'inscrit dans l'histoire de son peuple - introduite parmi les druides seulement après la 3e Guerre donc - ce qui n'empêche en rien un background prédisposé (elle aura depuis longtemps été intriguée par les mystères des druides / été pieuse envers les Anciens esprits, etc.)
Quant à l'apparence de la forme de vol, les EdN se changent en corbeaux des tempêtes, peut-être en hibou... on voit bien des druides de la Serre (spécialistes, donc) en forme de charognards dans les quêtes d'intro.
En théorie tout est possible donc, mais vas-t'en expliquer en 5 lignes dans ton info-bulle qu'en fait l'apparence ig est HRP et qu' "il faut voir" un putain de pigeon à deux têtes et jambe de bois, ce qui est complètement anti-immersif et empeste l'artificiel. Mais ça n'engage que moi :>
avatar
Ajaxandriel Givreciel

Personnages Joués : Ajaxel'Ariel Givreciel etc. etc.

Feuille de personnage
Guilde: Ligue des séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'elfe et du druide

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum