[Horde] Clan Noirsang

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horde] Clan Noirsang

Message  Ashok Lamefeu le Jeu 12 Déc 2013, 01:55




Un soldat nous annonce d'une voix fatiguée.

Les braseros, reliquats d'une salle de trône pillée et saccagée par les soldats de tous bords, éclairent des étoffes neuves accrochées aux murs de fer, tissus bleus et verts arborant lances tordues et artefacts criards de la tribu du Chef de Guerre. Ce sont les gueules de ses frères qui sont difficiles à regarder, toutes tordues dans des rictus plus haineux que jamais. Je ne connais pas plus méprisant qu'un Troll... et à présent qu'ils se sont emparés de la Horde, que chacun s'est abreuvé du sang des défenseurs d'Orgrimmar, ils n'ont plus peur d'afficher leur supériorité sur les fiers guerriers que nous sommes.

Pourtant, nous nous tenons là, droits et forts, encerclés par cette meute de chefaillons et de prêtres du vaudou où contrastent, diffus dans la masse, des Taurens exaltés et souvent bien jeunes. Tous me rappellent les furieux Ogres de Draenor qui nous entouraient, moi et mes pères, lorsque nous venions défier leurs plus puissants combattants. Je revois les regards lumineux des champions de Sire-Tonnerre, leurs crocs dressés vers le ciel. Je peux encore me souvenir de l'âpre soleil qui faisait luire leurs peaux brunes rougies par la guerre.

Je regarde les Orcs qui m'entourent aujourd'hui. Peaux d'olive pour la plupart, d'ébène parfois. Je suis le seul à porter encore le teint ocre de nos aînés. Peu importe que certains aient bu le sang du démon, que d'autres aient préféré celui du dragon. C'est le sang noir qui fait battre nos coeurs... le sang vicié du Chef Bramarh, muté dans les forges ardentes du Pic Rochenoire. Il ne coule plus dans les veines de ses successeurs, mais chacun porte encore fièrement son nom et sa marque. Noirsang nous sommes... Et comme je m'avance vers le centre de la salle, c'est par ce nom que m'accueille le maître des Sombrelances.

Le voilà donc, notre nouveau Chef à tous. Sa face peinte en noir et blanc est comme un masque funéraire, jurant avec son épaisse tignasse couleur de feu. De gigantesques oreilles, un nez si long qu'il s'affaisse sous son propre poids, des défenses acérées et serties d'anneaux sombres. Il est à deux mètres de moi, mais mes narines se froncent pour ne pas renifler les relents d'encens nauséeux et les humeurs fétides qui suintent de son bagage... ou peut-être proviennent-ils des Loas impies qu'il porte en ornements.

A nouveau, l'horreur de la situation me fait bouillir de rage. Je voudrais refermer mon poing sur le manche de ma hache, ordonner à mes hommes de commencer le massacre, que mon arme trouve la gorge de ce Troll des jungles qui se dit notre maître. Nous mourrions dans l'honneur, en ayant rétabli la Horde dans le droit chemin.
Mais mon genou rencontre déjà le sol, mes mains se joignent sur ma cuisse, ma nuque se ploie en signe d'allégeance. Je sens sur moi les regards des uns et des autres, les sourires suffisants de Vol'jin et de sa clique, les visages amers de mes frères les plus inflexibles, les acquiescements soulagés des plus conciliants.

Ils me croient converti, ou déshonoré. Ils pensent le Clan rallié aux fossoyeurs des valeurs orques, trahi par ses propres dirigeants.
Mais Noirsang ne se renie pas. Noirsang reste fidèle au serment prononcé dans les sables des Terres Ingrates, il y a des années de cela... Et ceux qui ricanent et nous pensent moribonds l'apprendront bientôt à leurs dépens.







Cela fait cinq ans déjà que Bramarh Noirsang a pris la vie de son Chef pour fonder un Clan portant son nom. Cinq ans qu'il a mené ses troupes dans les Terres Ingrates pour y asseoir la domination de la Horde. Cinq ans de guerres, de batailles et d'ivresse; cinq années de marche forcée et de vie nomade. De ceux qui ont vu la fondation du Clan sous les dolmens d'Arathi, il ne reste plus grand chose, chaque année apportant son lot de mort et de nouveau sang.

Cinq ans pour six Chefs. Bramarh Noirsang, Varkh le Cherche-Guerre, Krunga Plaie-des-Démons, Thorek'tar le Fléau d'Elune, Korrag Sangre-Vie, et aujourd'hui Orshan Brumeloup. Le Clan a survécu à son créateur, et a enduré sans périr le Cataclysme, les guerres contre l'Alliance, la rébellion d'un traître Rochenoire et la guerre civile. Aujourd'hui, un Chef s'en est allé et un autre a pris sa place, montrant une fois de plus que le Clan Noirsang poursuit sa route indépendamment de la survie de ses meneurs.

Bien sûr, le Clan a bien changé depuis cinq ans, et chaque Chef a marqué Noirsang de son empreinte. Bramarh Noirsang aurait-il approuvé l'arrivée de chamans au sein du Clan ? Krunga Plaie-des-Démons aurait-il combattu contre Garrosh ? Nul ne peut le dire, tout comme nul ne saurait dire ce qui adviendra...

Noirsang reste fidèle à son héritage militaire, et si chamanisme et clanisme se sont mêlés à l'équation, Force, Honneur et Discipline restent les trois valeurs qui animent les troupes. C'est par les armes que nous vainquons, c'est par les armes que nous mourrons. Aujourd'hui plus que jamais, l'idéal Orc prime : un Noirsang doit vivre et mourir pour le Clan.






Les troupes du Clan Noirsang lors du siège d'Orgrimmar, menées par le Seigneur Korrag Sangre-Vie.

Au lendemain de la bataille d'Orgrimmar, la gueule de bois fut sévère pour le Clan Noirsang. C'est l'idéal d'une Horde chamanique, purgée de ses forteresses de métal, de son idéologie gobeline et de sa volonté de dominer les Eléments, qui avait poussé le Chef Korrag Sangre-Vie sous l'impulsion de son Mok'resh Orshan Fend-la-Brume à faire sécession. Plus la guerre civile s'enlisait et plus il était difficile de fermer les yeux sur les moyens employés par la rébellion... et l'aide apportée par l'Alliance n'avait fait qu'alimenter les peurs.

Mais dans les ruines de la capitale, l'annonce de l'identité du nouveau Chef de Guerre fut comme un coup de poing dans le ventre. Beaucoup de Noirsang regardèrent les cadavres orcs autour d'eux et se demandèrent s'ils avaient été du bon côté dans cette guerre. S'enfermant dans une vieille caserne de la Vallée de l'Honneur, le Clan annonçait sa volonté de ne pas accepter la nouvelle. La résistance fut de courte durée : quelques heures plus tard, le Seigneur Sangre-Vie quittait sa tour pour aller s'agenouiller devant Vol'jin.

Le revirement fut bien douloureux pour une partie des troupes, mais l'offre acceptée par Korrag était alléchante. Les Sombrelances offraient au Clan Noirsang ce qu'il avait toujours espéré obtenir, l'aboutissement de cinq années de luttes : des terres à son nom. De riches étendues à saisir, et la souveraineté sur tous les Orcs s'y trouvant. C'est dans les Hautes-Terres du Crépuscule que le Clan allait bâtir son foyer.
C'était un cadeau peu onéreux pour les Trolls : ils dépouillaient les Gueules-de-Dragon, vaincus de la guerre, d'une faible portion de leur territoire, en attendant la conquête absolue de cette région du bout du monde. Mais pour Noirsang, cela valait tout l'or du monde : se lier à des terres, c'était la promesse de pouvoir un jour se hisser au même niveau que les Grands Clans restants.

Ainsi s'en furent-ils à travers la Grande Mer. Un mois de voyage à bord de zeppelins cahotants pour enfin poser le pied sur les plateformes branlantes du Kraazar. Les Gobelins du Cartel Baille-Fonds les accueillirent en alliés et les informèrent que leurs agents étaient déjà à Noireplaie, village au cœur du nouveau territoire Noirsang.
Chevauchant au creux des cols, les soldats purent observer la beauté des Hautes-Terres, ainsi que la guerre perpétuelle qui semblait s'y dérouler. Mais c'est en arrivant à Noireplaie qu'ils découvrir la réalité de la situation : le Cartel Baille-Fonds faisait le siège du village, bombardant les habitations en bois de pin et en écailles de dragon de leurs explosifs flamboyants. Enragé par la découverte, le Clan fondit sur ses alliés gobelins et détruisit les machines de guerre, laissant leurs propriétaires à l'agonie. Acclamés par les gardes exténués des murs de troncs taillés, c'est en sauveurs qu'ils furent accueillis dans le village.

L'ivresse fut de courte durée... Lorsque le Mok'resh du Clan expliqua la situation au haut-chaman de Noireplaie, les regards des Gueules-de-Dragon s'emplirent de haine, conscients d'avoir été bernés. Dès lors, le Clan Noirsang comprit que le don de Vol'jin était empoisonné, et que l'ennemi ne serait pas uniquement à l'extérieur des murs...

C'est pourtant bien vers l'extérieur qu'il fallait regarder. La défaite de Garrosh avait raffermi la volonté des Marteaux-Hardis de débarrasser une fois pour toute leur région ancestrale de la présence des Gueules-de-Dragon. Très peu de temps après leur arrivée, les Noirsangs furent confrontés à une série d'attaques plus dures les unes que les autres, et auxquelles ils répondirent avec autant de violence. La progression de l'hiver dans les Hautes-Terres et la méfiance croissante des autochtones à l'égard du Clan envenimait plus encore une situation déjà bien précaire, qui atteint son paroxysme dans l'accroissement des tensions entre le Seigneur de Guerre et son Mok'resh.

Après un éclatement du conflit, puis un Mak'gora interrompu, le Clan plongea dans une profonde torpeur... Et c'est finalement le départ impromptu de Korrag Sangre-Vie pour des raisons mystiques et mystérieuses qui clôtura une séquence bien sombre. Le Mok'resh Orshan Fend-la-Brume restait seul maître à Noireplaie. Nommé Brumeloup par les Marteaux-Hardis de la région, du nom d'une effroyable créature des légendes naines, il endossa bien volontiers ce titre dans ses nouvelles attributions de Chef du Clan Noirsang.

La guerre se prolongea de tous les côtés, Orcs contre Nains, Orcs contre Gobelins, jusqu'à son paroxysme : l'attaque du Kraazar par le Clan Noirsang, qui vit l'échec des Orcs malgré les lourdes pertes du Cartel. Replié à Noireplaie, ayant perdu une grande partie de ses soldats et surtout de ses alliés du village, le Clan attendait la mort...




Six Orcs enveloppés dans le brouillard nocturne. Quatre soldats entourant deux Chefs.

Au milieu des cairns et des pierres dressées, éclairés par une antique lanterne naine revenue à la vie, ils attendaient, éveillés dans la nuit noire, se regardant peu. Le Loup-de-Givre promenait son regard froid sur les tombeaux de gravats, le Noirsang serrait la mâchoire comme pour l'échauffer. Cela faisait peut-être des décennies que ce tertre n'avait pas eu de visiteurs, et les Orcs fiers et hardis se montraient bien craintifs des esprits de ce lieu sacré.
Ce fut Krosh Plaies-Gelées qui rompit le silence.

- Il n'y a rien à en attendre, Brumeloup. Même défait, ils continuent de suivre Garrosh. C'est peine perdue. Même si ton Clan avait vaincu les Gobelins, eux seraient restés dans le refus, campés sur leurs murailles à attendre que la vague humaine ne les submerge.Il n'y a rien à en tirer. »

Ce discours, Orshan l'avait déjà entendu de la bouche de ses propres frères d'armes, et ressassé mille fois depuis. Souvent, il avait laissé dire. Il était resté silencieux sur ses intentions. Même au coeur des Hautes-Terres du Crépuscule, les Sombrelances ont leurs oreilles.
Mais ce soir était le soir de la rencontre. Tout allait se jouer cette nuit... Les espoirs du Chef allaient se vérifier. Il n'était pas question de s'embrouiller le crâne avec de noires perspectives.

- Et qu'est-ce que tu fais là, alors ? grogna-t-il. Toi et les tiens, vous avez voyagé jusqu'ici pour répondre à mon appel, et tu te tiens auprès de moi ce soir, tu attends comme moi leur arrivée. Quel intérêt, s'il n'y a rien à attendre ? Tu aurais pu rester dans tes montagnes, comme tant des guerriers de ton peuple pendant la guerre. »

L'autre allait répliquer quand le bruit des pas dans la poussière attira leur attention. Ils se tournèrent et virent apparaître des ombres à l'orée du bois. Se détachant des pins, une demi-douzaine de guerriers avança vers le cercle de pierre, tandis que la flamme du flambeau nain projetait sa lumière sur leurs faces grises.
Des mines connues. Des visages familiers. Tant de morts sur les rivages de Lamepoing et dans les entrailles de Fort-du-Gouffre avaient éclaircis les rangs des commandants Orcs de ce monde, et Orshan avait devant lui deux survivants de ce siège infernal.

Il reconnaissait Kultar, le champion de Drakgor, l'émissaire des Gueules-de-Dragon, avec ses rouflaquettes épaisses, ses crocs aiguisés – son croc depuis Orgrimmar, ses yeux d'un rouge intact – oeil unique lui aussi. Les pièces de métal ne couvraient son corps qu'à moitié, dévoilant les nombreuses cicatrices d'épaule, de bras et de flanc, portées avec la fierté du vétéran.
A ses côtés, plus grand et plus massif, Morok du Clan Rochenoire, Boucher des Steppes puis Kor'kron d'élite de cette Horde qu'il avait tant combattu. Orshan était surpris de le voir là. Il ne pensait pas que les Orcs noirs avaient survécu à la chute de Garrosh... et encore moins qu'un des soldats de la garde du Chef de Guerre ait pu échapper à la défaite de son maître. Ce n'était toutefois pas intact qu'il s'était sorti du fort secret d'Orgrimmar. La moitié de son visage accusait le passage du feu, et son regard était désormais si enfoncé dans ses orbites qu'il était difficile d'y voir encore l'éclat rouge de la corruption.
Kultar s'écarta d'un pas de ses hommes et se présenta enfin devant Orshan Brumeloup, Seigneur de Guerre du Clan Noirsang, et Krosh Plaies-Gelées, Chef du village de Givrecrête et membre des Loups-de-Givre. C'est au premier qu'il s'adressa.

- Lok'tar Ogar, Brumeloup. Tu as amené les chiots indécis pour faire oublier tes actions à Orgrimmar ? Leur lâcheté ne répare en rien ta trahison. »

Redressant sa carcasse, le Chef Plaies-Gelées sortit les crocs et répliqua d'un ton ferme et froid.

- Mon sang a vaincu ton sang sur les sables de Durotar, Gueule-de-Dragon. Ma hache n'a pas eu cette satisfaction, mais approche, que je puisse lui faire goûter ta chair ! »

Morok fit tinter les jointures métalliques de sa colossale armure d'ébène, plongeant son regard dans celui de Krosh. La voix éraillée et sourde qui s'échappa de sa gueule était animée par une rage sèche et glaçante.

- Laisse, Kultar. La tête du Loup-de-Givre... est à moi. Quand mon worg aura rongé toute la peau verte de son crâne, son petit squelette d'humain sera enfin révélé. »

Tout se déroulait selon les usages. Le moment des menaces et des intimidations était nécessaire, il préparait la discussion... celle-ci ne se débarrasserait pas de ce ton belliqueux.  L'hostilité était une preuve de puissance, un moyen de ne paraître ni faible, ni coulant. Les grognements s'intensifiaient, et pour le moment, les haches restaient aux ceintures. Orshan devait faire en sorte qu'il en reste ainsi. Il prit la parole.

- Ce n'est pas un Rochenoire qui va nous apprendre ce qu'est un Orc, Morok l'Enragé. Regarde ma peau. Je suis tel que ma mère m'a fait, pas tel que les forges m'ont modelé. J'ai connu la Horde avant que les tiens ne retournent leur allégeance pour servir un Chef de Guerre vendu au naphte et à l'acier ! »

- Sois maudit, Noirsang, lâcha le Rochenoire en considérant Orshan d'un œil amer. Ma peau est la même que celle du fondateur de ton Clan, celui dont tu as accaparé le nom. Si Bramarh était encore de ce monde, toi... et tes officiers séditieux auraient tous été passés au fil de sa hache. »

« Il n'est plus. Il est mort il y a longtemps. Et ton propre Chef de Guerre est tombé lui aussi. Ferme-la maintenant et ouvre tes oreilles. Toi aussi, Kultar. Vous êtes venus pour écouter le pacte que j'offre à Zaela... et je ne vais pas vous faire attendre davantage. »


Alors il leur raconta la Horde de demain. Les Clans fondateurs, dénigrés par Thrall et par Garrosh, retrouvant leur place d'antan, leur rôle essentiel. Il leur parla du Conseil que cette réunion allait créer, de la mise en commun des volontés autour d'un grand projet : redonner aux Orcs la place qui est la leur. Quatre Clans pour fonder une nouvelle Horde, auxquels s'ajouteraient bientôt quantités d'autres, anciens Chanteguerres et Mains-Brisées, nouveaux Hurlerage, et tous les Orcs souhaitant s'y mêler. Oubliant Garrosh et sa folie progressiste, ils reviendraient aux racines du peuple brun, aux traditions chamaniques d'avant la corruption. Ce que Thrall n'avait su accomplir, ils le mèneraient à bien, et n'enterreraient pas leur race dans des déserts invivables ou des villes de métal.

- Garrosh est vaincu et son armée brisée. Ton Port est vulnérable, Gueule-de-Dragon. Pendant que mon Clan mène la guerre contre les Gobelins, le tien reste cloîtré derrière ses murs de fer à attendre la mort. Aujourd'hui, j'offre à ton Seigneur de Guerre un autre chemin. Qu'elle accueille le nouveau Conseil des Clans dans ses murs et nous déciderons de la marche à suivre. Nous annihilerons les dernières menaces de ces terres, puis nous unifierons notre peuple !
« Alors, Kultar, as-tu une meilleure offre que la mienne ? Est-ce la trahison qui parle à travers moi ? Ma voix, c'est la voix des Orcs ! »


Le Gueule-de-Dragon était resté muet et impassible durant l'exposé d'Orshan. C'était à son tour maintenant. Il arrêta son comparse Rochenoire d'un geste de main et prit la parole.

- Une Horde de Clans, hein ? Comme sur Draenor ? Voilà qui soulève les tripes du vieux guerrier que je suis. Mais notre monde est mort, Brumeloup, et les Orcs d'alors sont morts avec lui.
« Ta Horde, je l'ai vue à l'oeuvre, Noirsang. Elle a perdu sur chacun des fronts qu'elle a mené. Tous ceux qui ont refusé les murs de fer et les armes de technologie ont été balayés, dans la savane comme dans les marais ! Même ici, nous serions morts si Garrosh n'était venu nous apporter la puissance de sa Horde de métal.
« Zaela ne viendra pas écouter ces... égarements. Elle ne se déplace pas pour des Clans mineurs et autres Chefs de village. »


Le refus était si soudain, si prématuré qu'Orshan en oublia sa propre tempérance. S'emparant de ses armes, il les décrocha de sa ceinture et leva l'acier dans la lumière. Aussitôt, tous les soldats entourant les Chefs firent de même, se mettant en garde dans les grognements et les regards assassins.

-Alors pourquoi ? Pourquoi être venus, si tout était plié ?! C'est ma hache que tu souhaitais entendre, Gueule-de-Dragon ? J'y suis préparé ! »

Mais Kultar n'avait pas pris sa hache. Il était resté immobile et droit tandis que ses propres hommes s'armaient. Il jaugea le Chef Noirsang du regard avant de répondre.

- Non. Je ne suis pas venu te tuer. Je suis venu te dire ce que mon Clan attend du tien.
« J'ai déjà un maître, Brumeloup, et son nom est Hurlenfer. Nous, Gueules-de-Dragon, nous honorons notre pacte : si les soldats d'Orgrimmar sont morts pour défendre leur Chef, nous ferons de même pour préserver son héritage. Tu as pris les armes contre lui, et pour ça, beaucoup des miens voudraient ta tête sur une pique. Mais tu es un Orc et tu ne veux pas servir le Troll. Ton déshonneur et celui des tiens peut être lavé dans le sang. Voilà ce que je suis venu te dire. Mon Clan t'offre un moyen de te racheter pour la trahison des tiens.

« Garrosh n'est pas mort. Le combat se poursuit, Brumeloup... Tu te rendras là où tout a commencé et nous verrons bien si ton Clan mérite de survivre à la guerre qui arrive. »





A Noireplaie, les soldats en rang devant le Seigneur de Guerre et son Centurion.




"Tu te rendras là où tout a commencé", a dit Kultar des Gueules-de-Dragon. Prenant le reste de ses possessions et laissant Noireplaie aux mains des alliés Loups-de-Givre du village de Givrecrête, le Clan Noirsang a réquisitionné un navire de corsaires et pris le large en direction du Marais des Chagrins...



Terres Ingrates

1. En territoire gobelin. Accosté au quai du port gobelin de Lumèche-sur-Mer, le Clan Noirsang est descendu à terre pour se ravitailler. Mais devant les prix horriblement prohibitifs proposés par les marchands, il a décidé de s'adresser directement aux employeurs, à Lumèche. (14/02/34)

2. Le vol du navire. En avançant vers Lumèche, les Noirsangs tombèrent dans le piège des Gobelins : alertés que leur navire était en train de mettre les voiles, ils n'ont pu qu'assister impuissants à son départ. Ulcéré, enragé, le Clan marcha sur la ville des montagnes pour régler ses comptes. Mais les cogneurs lui avaient tendu une embuscade, et bientôt, les Orcs furent jetés de la falaise et précipités dans les sables, sans ressources. (16/02/34)

3. La tempête de sable. Après plusieurs jours de marche dans le désert, une tempête arrêta la progression du Clan : obligé de se réfugier dans les montagnes, il y fit la rencontre d'élémentaires amicaux et d'élémentaires hostiles, et put finalement s'abriter dans un canyon reculé. (20/02/34)

4. Par la Balafre. La tempête s'étant calmée, le Clan redescendit dans les dunes, jusqu'à la grande Balafre. Après une périlleuse traversée, les Noirsangs se retrouvèrent aux portes d'un avant-poste humain et furent forcés engager le combat contre ses troupes. Ils ne durent leur salut qu'à l'attaque impromptue d'Ogres du désert. (21/02/34)

5. Kargath. L'arrivée à la Nouvelle-Kargath se déroula sans tambours ni acclamations. Le chef du bastion ne désirait pas recevoir plus d'ennemis de Vol'jin dans ses murs, et sans l'intervention des Rochenoires, le Clan Noirsang aurait été repoussé dans le désert, et ainsi condamné à une mort certaine. (22/02/34)

    A. A la frontière du Loch. Perdus dans la Gorge des Vents Brûlants, le Clan s'était rendu au Nord plutôt qu'au Sud et, traversant un long tunnel, il avait conquis une caserne naine à la frontière du Loch Modan. Il ne fallut qu'une journée aux Nains pour envoyer un régiment reprendre la place. Le Clan Noirsang se battit vaillamment, mais dû séparer ses forces pour ne pas être annihilé, condamnant à une mort certaine la moitié de ses troupes. (07/03/34) (Campagne contre la Brigade Courtetaille)

    B. Pour Uldaman. Une alliance de circonstances avec le Reliquaire amena les Noirsangs jusqu'aux tréfonds d'Uldaman. Tandis que les Elfes récupéraient des reliques, le Clan se chargeaient de repousser les Nains défendant l'endroit. Les affrontements dans les galeries furent interrompus par un débarquement massif de troggs, mais la mission put tout de même être menée à bien. (23/03/34) (Campagne contre la Brigade Courtetaille)

Gorge des Vents Brûlants

6. Dans les cendres. Après un long mois d'attente à Kargath et un premier départ raté, le Clan reprit la route du désert noir. Mené par un guide Rochenoire vers l'un des passages cachés dans les montagnes au sud, il fut arrêté par une virulente tempête de cendres. Le Chef décida alors de prendre la direction de l'ouest, loin des bourrasques, pour tenter la traversée du Mont Rochenoire. (28/03/34)

7. Repoussés dans la Gorge. Accueillis à l'entrée du Mont Rochenoire par des tirs de sentinelles camouflées dans les hauteurs, les Noirsangs n'eurent d'autre choix que de remonter vers le Nord, à la recherche d'un autre passage, d'alliés possibles... et surtout d'un campement où se ravitailler. (29/03/34)

8. Le Chaudron. Le seigneur Rendan du Sommet de Fer semblait être la clé du passage vers les Steppes Ardentes, mais son mépris pour le Clan fit voir rouge le Chef Brumeloup. Se rendant aux mines du roitelet dans le Chaudron, les Noirsangs saccagèrent tout ce qui leur tombèrent sous la main, jusqu'à ce que Rendan intervienne en personne pour promettre d'ouvrir les portes du Mont Rochenoire. (05/04/34)

9. La trahison. Le Clan était prêt à traverser le Mont Rochenoire, et Rendan les attendait sur le chemin. Mais une fois arrivés à la porte, le Chef et ses troupes furent accueillis par les fusils et les massues. Le Seigneur de la Montagne les avait trahi et c'est enchaînés qu'ils entrèrent dans Ombreforge pour y devenir esclaves des Sombrefers. (10/04/34)

Steppes Ardentes

10. L'évasion d'Ombreforge. Séparés, travaillant dans les mines et les fonderies, le Clan ne pensait qu'à son évasion. C'est le Porteguerre qui en fit une réalité en provoquant une rébellion des Rochenoires enchaînés qui gagna peu à peu tout le Mont. Esclaves et Noirsangs libérés combattirent avec haine et bravoure, et le Brumeloup conduisit finalement les siens hors des entrailles d'Ombreforge, loin des golems et des Sombrefers. (13/04/34)

11. Le culte de la Malice. L'enlèvement du Veneur précipita l'assaut du Clan sur l'autel des Tempêtes où se terraient des démonistes de la pire espèce. Après avoir vaincu leurs créations gangr'orques, le Clan a passé leur meneuse, Estrel, au fil de ses haches. (19/04/34)

12. Au cœur des terres Rochenoires. Les retrouvailles avec Morok et ses guerriers Rochenoires furent de courte durée. Les éclaireurs du Clan des Orcs gris annoncèrent une attaque de traîtres sur le Bastion Rochenoire, et le Clan Noirsang se joignit à la défense. Après la victoire, le Porteguerre défia Morok en combat singulier et le vainquit devant ses hommes. (20/04/34)

13. Le sommet de l'Orgueil. L'assaut contre le Culte de la Malice fut mené sur deux fronts, d'un côté par le Clan Noirsang, de l'autre par des Rochenoires. Après avoir purgé les cavernes de toute vie démoniaque, les Noirsangs grimpèrent tout en haut du Sommet de l'Orgueil, où ils furent mis à l'épreuve par l'invocateur Sarnac avant de le vaincre. L'arrivée des Nains de Cisepoigne força le Chef a choisir entre les Rochenoires et Sombrefers, et c'est le peuple Orc qu'il préféra. Le Clan fut alors conduit jusqu'à un petit village au sud des Steppes, attendant de pouvoir descendre vers les terres humaines. (02/05/34)

Les Carmines

Carte:

14. L'invasion. L'heure était venue de pénétrer dans le royaume humain. Guidés par Morok et ses sbires Rochenoires, les Noirsangs s'aventurèrent sur les routes montagneuses de l'est des Carmines avant de redescendre dans la vallée. Les Rochenoires leur indiquèrent l'objectif, le Fort Ulster, puis les aidèrent à vaincre des mercenaires à la solde des châtelains, installés en bordure du domaine. Le Clan put enfin mener l'assaut sur la forteresse et ne rencontra qu'une résistance de pacotille. (09/05/34)

15. L'assaut sur Courterive. Les Rochenoires n'ont pas laissé aux Noirsangs le temps de réfléchir aux manœuvres de combat, aux positions de l'ennemi : ils voulaient réduire le village de Courterive en cendres. Le Brumeloup a ordonné qu'on prenne le chemin des montagnes pour attaquer la ville par le flanc nord. Mais les miliciens et paysans armés étaient bien plus nombreux qu'escompté, et alors que le Clan sonna son cor pour appeler les renforts rochenoires, le peuple du désert ne répondit pas à l'appel. Forcés de se replier, les Noirsangs coururent vers la scierie de leurs prétendus alliés qui profitaient de leur pillage. C'est là que le Chef Brumeloup a défié Morok en Mak'gora. (15/05/34)

16. L'embuscade. Ce qui devait être une manœuvre d'exercice dans la province reculée du sud se transforma en une bataille sauvage : les mercenaires de la Rétribution, que le Clan avait chassé aux pieds de Fort Ulster, avaient tendu une embuscade aux Orcs. Après un long affrontement, et alors que la moitié des troupes avait été séparée du reste par un éboulement, ce sont des Gnolls qui ont mis fin aux hostilités en attaquant les uns et les autres et qui ont permis aux Humains de se replier. (16/05/34)

17. La bataille de Fort Ulster. L'assaut de la Rétribution sur la tour nord réveilla les envies guerrières des Noirsangs, mais ils n'imaginaient pas que les mercenaires étaient accompagnée de l'armée du Roi. La Garde de Hurlevent avait dépêché ses meilleurs hommes, et le Clan fut bientôt submergé. Assailli de toute part par flèches et projectiles, il dut se replier sur le pont à l'ouest. Les blessés étaient nombreux, et décision fut prise de poursuivre vers le Bois de la Pénombre. Les Humains mirent en place de grandes battues qui causèrent bien des torts aux Noirsangs, obligés de tuer par petits groupes leurs poursuivants et d'abattre tout éclaireur qui tenterait de prévenir Comté-du-Lac. (23/05/34)




Corps des soldats

Le Clan Noirsang est né en tant qu'ordre militaire hiérarchisé, rêvant d'un corps armé uni. Mais l'expérience de la guerre a prouvé aux Chefs successifs la nécessité de recruter des soldats aux rôles divers.

Le corps des soldats est divisé en trois branches :

Les Grunts. Ils sont le bras armé du Clan, les fiers soldats en armure qui mènent la charge contre l'ennemi. Ils incarnent les trois valeurs de Noirsang : Force, Honneur, Discipline. Leur maintien doit être un exemple pour tous les guerriers de la Horde.

Les Mystiques. Ils sont l'esprit chuchotant du Clan, ceux qui parlent et qui entendent, ceux qui apportent aux soldats la sagesse et le soutien des forces immatérielles. Leurs bénédictions et leurs implorations sont autant d'aide aux soldats du Clan.

Les Rôdeurs. Ils sont les yeux et les oreilles du Clan, éclaireurs et messagers, archers et assassins. C'est la branche la plus ingrate, de ceux qui ont sacrifié leur Honneur au service du Clan. La gloire est souvent étrangère à ces combattants de l'ombre.

Corps dirigeant

Le corps dirigeant du Clan comporte quatre rôles, quatre fonctions pour quatre individus d'exception. Le Chef est le premier d'entre eux, mais ses deux officiers ont des prérogatives importantes et spécialisées.


Chef


« Je peux être le meilleur des frères comme le pire des maîtres. Je te porterai lorsque tu te couvriras de gloire, et je briserai tout ce que tu chéris lorsque tu nous couvriras d’opprobre. Toi, tu ravaleras ta fierté et tu courberas l'échine, parce que je suis ton Chef et que tu sais pourquoi je le suis. »

Varkh le Cherche-Guerre, deuxième Chef du Clan    

Le Chef est le maître du Clan Noirsang. Lorsque la mort ou le déshonneur ont emporté le précédent Chef, cet Orc s'est élevé jusqu'en haut de la pyramide, prouvant à tous sa force et son autorité.
Le Chef n'a pas de supérieur au sein du Clan. Il n'a de comptes à rendre qu'au Chef de Guerre légitime de la Horde et aux Esprits des ancêtres. Respectant les anciennes coutumes des Orcs, il a le devoir de les faire appliquer au sein du Clan, et de trancher les conflits entre ses subordonnés.
Commandant en chef, il dirige les armées du Clan et décide de la stratégie sur le champ de bataille comme en dehors.

L'actuel Chef est Orshan Brumeloup. Survivant de la Pandarie, il est devenu le premier chaman et l'oreille privilégiée du Chef Korrag Sangre-Vie en Désolace puis lors des campagnes de Lordaeron et de la Rébellion. Après la victoire, il organise l'arrivée dans les Hautes-Terres du Crépuscule, puis prend la place de Korrag, bien déterminé à faire prévaloir sa vision d'une Horde orque et chamanique.



Porteguerre


« La discipline, c'est ce qui nous transforme, nous guerriers, de simples doigts gesticulants en un poing serré, ferme et solide, capable d'écraser des ennemis invulnérables jusqu'alors. La puissance d'un grunt ne se mesure pas à la force de ses coups, à la vitesse de ses mouvements, à la précision de sa frappe. La puissance d'un grunt, c'est la puissance du bataillon tout entier, car un grunt isolé n'est rien. Il a besoin de frères d'armes pour l'entourer, et d'un officier pour le diriger.
Sans cet officier, le bataillon n'est plus qu'un ramassis de pillards insoumis prêts à partir dans mille directions possibles. C'est lui qui catalyse la colère, lui qui a frappé, fouetté, humilié chaque guerrier sous ses ordres, lui qui, au moment crucial, redirige toute la haine qu'ils lui portent vers l'ennemi. »


Bramarh Noirsang, fondateur du Clan          

Le Porteguerre est l'officier lourd du Clan Noirsang. Ayant prouvé sa force en tant que grunt au cours des campagnes militaires, il a été choisi pour commander ses anciens frères d'armes et imposer la discipline au sein du Clan. Il fait appliquer les ordres du Chef, met en œuvre ses directives et punit la désobéissance et l'insubordination.
Meneur des troupes durant la bataille, le Porteguere doit aussi les préparer au combat en formation et à la défense de points stratégiques. Premier stratège, il sait exploiter au mieux les compétences du groupe et doit toujours s'assurer de son unité. Ses qualités de commandant des soldats font de lui un guerrier respecté et craint, et ses avis sur la tactique et l'entraînement sont pris en compte par le Chef.

L'actuel Porteguerre est Brancor Hargnecoeur. Ayant rejoint le Clan en pleine rébellion, il a suivi jusqu'à son terme la campagne des Tarides, restant un soldat discipliné et discret jusqu'à la chute d'Orgrimmar. Mais c'est une fois arrivé dans les Hautes-Terres du Crépuscule que Brancor s'est révélé être un guerrier intransigeant et avisé. Son action tactique chez les Ogres Crassentrailles et son souci de réinstaurer la discipline dans le Clan ont persuadé le Chef de le récompenser du titre de Porteguerre.



Veneur


« Elle était maigre et frêle, incapable de manier la masse lourde, de porter l'armure. Jamais on ne la remarquait, toujours planquée, même au milieu du rang. Ça n'a pas sa place dans un Clan Orc, j'ai pensé. La mort, elle ne doit la connaître que par la fourberie et les coups fourrés, j'ai dit.
Mais hors du village, elle était autre. Son corps se penchait dans les hautes herbes, à l'affût comme un prédateur, son épée en guise de croc. Elle touchait une trace et pouvait décrire en détail la bête qui avait marché là, puis partir à sa recherche au pas de course des heures durant.
“Quel genre de créature est capable de faire ce que tu fais et d'en tirer du plaisir ?” j'ai demandé. “Les chiens, Seigneur”, elle a répondu. “Alors”, j'ai dit, “tu seras ma chienne”.»


Orshan Brumeloup, sixième Chef du Clan        

Le Veneur est l'officier léger du Clan Noirsang. Ce titre, qui désignait le maître de la chasse à courre dans les seigneuries humaines, a été adapté par le Clan pour distinguer un chasseur d'exception, un pisteur au nez aussi affûté que celui d'un limier, un traqueur obstiné.
La patience et la précision du Veneur jurent avec l'impulsivité et la franchise des grunts, aussi ne s'occupe-t-il de la discipline et du commandement qu'en cas de nécessité. Il est le maître du terrain, le premier des éclaireurs, l'œil acéré du Clan qui conseille le Chef sur la tactique au combat. En dehors du champ de bataille, il est en charge de la chasse, des bêtes et de la recherche des ressources pour le Clan.

L'actuel Veneur est Shaga Pied-Léger. Allaitée au sein de l'Alliance, la semi-Orque a été enrôlée très jeune dans le corps militaire. C'est dans la Légion qu'elle s'est révélée archère d'exception et pisteuse rigoureuse, et c'est dans la Horde que sa bestialité a percé sous sa froide carapace. Recrutée par le Clan Noirsang dans la guerre civile, elle a combattu avec ses frères d'armes pour leurs nouvelles possessions dans les Hautes-Terres du Crépuscule. C'est là que le Chef Brumeloup a repéré ses talents et l'a prise comme officier, malgré sa part humaine.





Réunion de commandement, quelques instants avant que le Mok'resh défie le Chef en Mak'gora.





Races et Classes

Le Clan Noirsang a vocation à se hisser au niveau des grands Clans d'avant la Horde Noire. Aussi, le chamanisme est la seule croyance autorisée. Les magies vaudous n'y sont pas tolérés, de même que la démonologie, la nécromancie, les magies d'arcanes et les magies de Lumière.

Nous ne recrutons plus que des Orcs du fait tout d'abord de notre sécession de la Horde de Vol'jin.

Les classes autorisées sont : Guerriers, Voleurs, Chasseurs et Chamans.

Les Trolls, alliés anciens de la Horde de Thrall, sont haïs en tant que peuple par une partie du Clan depuis la prise de pouvoir de Vol'jin. Toutefois, les officiers tâchent de ne pas leur être hostiles. Du moins, pas dans la première minute...
Les Taurens sont la seule race non-Orque de la Horde qui trouve grâce aux yeux du Clan Noirsang. Le recrutement leur a été ouvert un temps, et s'il est aujourd'hui clos, les marcheurs de Kalimdor seront toujours traités en alliés au sein du Clan.
Les Réprouvés sont des cadavres marchants qui n'aspirent qu'à retourner dans la terre. Ils seront la plupart du temps attaqués à vue.
Les Elfes de Sang, race aristocratique, ne sont que peu appréciés par le Clan Noirsang, qui considère qu'ils ne sont pas membres de la Horde. Il n'est toutefois pas hostile à leur race.
Les Gobelins, race commerçante et réfractaire à la discipline orque, ne sont plus acceptés.
Les Pandarens ne sont plus acceptés. Leur appréhension des Eléments au travers de la géomancie suscite aujourd'hui une certaine méfiance au sein des Noirsangs.

Engagement au sein du Clan

Le personnage que vous jouez chez nous doit être votre personnage PRINCIPAL ! Assurez-vous bien de ne pas être engagé dans d'autres projets sur d'autres personnages qui vous empêcheraient de consacrer le temps nécessaire à la guilde. Nous n'avons pas vocation à devenir une guilde de rerolls.

Nos événements les plus importants se déroulent le vendredi soir : soyez certains de pouvoir venir à cette plage horaire. Autrement, des évents peuvent être organisés en semaine, mercredi ou jeudi le plus généralement, ou en week-end. Une bonne part du jeu se fait en RP sauvage.

Quitter le Clan Noirsang ne peut se faire que par deux biais : la mort ou la désertion de votre personnage. Assurez-vous d'être d'accord avec cela avant de postuler.

Niveau requis

Nous recrutons les joueurs à partir du niveau 60 à présent. Il est obligatoire de monter jusqu'au niveau 90 par la suite. Le leveling s'est extrêmement simplifié et accéléré ces dernières années, et les membres du Clan vous viendront à l'aide pour les trente niveaux restants. Cette obligation est justifiée par trois exigences :

- Tout d'abord, nous partons du principe que monter un personnage au niveau maximal est une preuve d'engagement.

- Nous sommes toujours en recherche de PVP-RP, et ce genre de RP est difficilement réalisable si tous les participants ne sont pas du même niveau. Cette exigence est renforcée par le fait qu'il nous est arrivé d'organiser du PVP-RP contre des membres de la Horde via la fonction "Jeux de guerre" qui implique d'être au niveau 90 pour s'inscrire. Enfin, certains événements du RP Noirsang, comme le Rite de Force, font s'affronter en duel des membres.

- Enfin, le Clan Noirsang parcourt des régions de niveaux variables. Nous sommes actuellement dans les Terres Ingrates, zone de niveau 45, mais nous avons été en Pandarie il fut un temps. C'est donc un confort appréciable en événement que les membres ne puissent être tué par les créatures du coin.

Consultez notre forum pour plus d'informations !


Dernière édition par Orshan Brumeloup le Mer 03 Sep 2014, 16:13, édité 17 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 21 Déc 2013, 00:22

-> Ne plus toucher en HRP à ce topic désormais, merci de supprimer le commentaire élogieux précédent, rien que pour la forme bien sûr ^^



[4/12/33]


Sous l'ordre du seigneur de guerre et l'impulsion du grunt Brancor, ce dernier emmena avec lui Masha, Shaga et Anthak dans les terres des ogres Cassentrailles afin de soulever les barbares contre les nains et leurs alliés. Il quittèrent Noireplaie à la tombée de la nuit, en direction du nord.



Il tombèrent alors sur les arrières d'une brigade naine venue harceler les ogres aux portes de leur village. La bataille tourna court et les ogres lorgnèrent les nouveaux arrivant d'un oeil mauvais. Néanmoins les Noirsangs avaient fait preuve de bonne volonté en massacrant les nains et leur bannière indiquait leur désir de "bavarder"... Ainsi Brancor déclara, au nom de son chef, vouloir que les ogres se battent aux côtés des orcs contre les nains.

Dans sa ruse, le seigneur des ogres posa deux conditions ; la première, que les émissaires aillent débusquer le magi du village dans sa cachette afin de lui faire payer on ne sait quel crime fondé ou imaginaire (les ogres n'ont pas vraiment les mots pour s'expliquer). La seconde, que l'un des orcs parvienne à vaincre le seigneur dans un défi singulier.

La première tâche fût remplie assez rapidement ; les envoyés d'Orshan entrèrent dans la grotte du magi, traversant une fournaise de cheminées crachantes et de morceaux de viande fumants pour finalement rentrer en plein dans le magi. Anthak fût refroidit dans sa charge par la magie de l'ogre, mais une flèche de Masha mit rapidement un terme à sa vie.



Le deuxième défi posé fût plus hardu. Brancor déposa son armure pour affronter un géant près de deux fois plus épais que lui. Les coups pleuvèrent avec une force inimaginable à mesure que la tribu d'ogre se montrait de plus en plus violente à la vue de la bagarre. Le duel se termina en beauté lorsque Brancor martela le crâne de son adversaire à la seule force de ses poings dans un élan d'orkitude.



Victorieux, les Noirsangs rentrèrent à Noireplaie annoncer leur succès au Seigneur Orshan, ce dernier attendant désormais de pied ferme la bannière des ogres... lorsque leur chef se sera remis de sa raclée.





[20/12/33] 

Les ennuis ne viennent jamais seuls, la piste de Braisepeau, l'ancien chef de Noireplaie, remontait jusqu'en terres naines, dans la ville fantôme de Dun Modr. Les Noirsangs prirent les wyvernes et gagnèrent les hauteurs de la cité où trônait encore malgré les âges les débris d'un zeppelin. Desescalader les façades ne fût pas de tout repos pour les grunts les plus imposants, aussi le brouhaha attira immanquablement l'attention d'une féroce troupe de nains campée dans les ruines. Aussi brève et sanglante que fût la bataille, les archers prirent les toits et déversèrent leurs traits sur les nains tandis que les grunts foncaient dans la mêlée à coups de haches, l'étrange présence de Taoshan fût relevée pour la première fois au cours d'une bataille et la présence d'un soigneur n'était pas de refus ! Entre balles et flèches, haches contre haches, les nains ne tardèrent pas à sombrer dans la boue. Les noirsangs établirent leurs positions dans les ruines et fouillèrent ces dernières en quête d'indices. Ils retrouvèrent les restes d'écrits de Braisepeau et la magie d'Orshan permit à la troupe d'être guidé vers le trépas du guerrier.





Une tombe, en plein marais. Aussi étrange que cela peut sembler, c'est dans une crypte que le chef finit ses jours. La puanteur des lieux ne cacha point longtemps l'horrible destin de Braisepeau aux Noirsangs qui découvrirent son corps démembré simplement posé sur une chaise au fond de la crypte. L'effroi fût à son comble lorsque un pyromancien des sombrefers advint, balayant les galeries de ses flammes jusqu'à ce que l'intervention de Safrania, sapeuse attitrée, enterre le sorcier sous une pile de décombres et de restes d'explosifs artisanaux...





Les cheveux roussis, la peau en nage, les noirsangs sortirent plus ou moins carbonisés de la rude épreuve... pour aussitôt s'en retourner à Noireplaie dresser le bucher du chef Gueule de Dragon. Braisepeau fût une dernière fois visible par les siens avant que ses cendres ne rejoignent l'au delà ténébreuse des Hautes Terres.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 21 Déc 2013, 22:56

[21/12/33]

Les entraînements des Noirsangs sont réputés pour leur violence, il n'est d'ailleurs pas rare qu'un grunt finisse prématurément sa carrière sous les bottes d'un ami un peu trop enthousiaste ; la discipline enseignée par Zankalar le sombrelance prit une tournure un peu particulière en cette soirée, car les noirsangs furent emmenés tout droit dans les désolations du sud, là où l'ombre des Hautes Terres se fait plus grande encore suite au passage du Marteau du Crepuscule. Confrontés à ce qu'ils croyaient être des esprits, ils réalisèrent bien trop tard ce qui leur arrivait...

... et plongèrent tout droit dans un cauchemar où seule la rigueur d'esprit pouvait l'emporter sur les éléments étranges et oniriques qui les assaillaient. Dans les ruines de ce qui semblerait être le Fort de Durn, que certains ont malheureusement connu, ils se battirent contre leurs peurs et affrontèrent des créatures sans visages en usant des artifices possibles par leur simple volonté. Des attaques foudroyantes, irréelles permirent la victoire. Shaga, la semi orque révéla une curieuse affinité avec le démonisme tandis que d'autres guerriers manifestèrent des pouvoirs inattendus.





Arrivés au sommet du fort, ils firent face à une masse concentrée de leurs craintes les plus terribles dont la fascination les attirait vers une mort certaine. Quelques gestes héroiques ou désespérés permirent de dévoiler la véritable nature de la chose qui n'était autre qu'un sans visage de plus. Le retour à la réalité fût d'ailleurs brutal ; les Noirsangs affrontèrent le héraut des très Anciens dans la grotte de départ... avec leurs propres capacités. A bout de forces, leur discipline coriace amena néanmoins un semblant de cohésion. Poussant leurs capacités jusqu'au bout ils défirent la créature et rentrèrent annoncer leur succès à leur chef, puis méditer sur ce qu'ils avaient appris au sang et à la sueur.



Autre événement : Conformément à la tradition et au désir du Seigneur Orshan, Noya Foudrelame fût mise à la fosse à la pleine lune pour trahison suite à sa tentative d'assassinat envers le chef du clan. Sa carrière d'agent de la Main Brisée et de rôdeur du clan Noirsang risquerait bien de se finir aux premiers gels si l'on considère la vetustée des lieux...
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 28 Déc 2013, 16:18

27/12/33

L'hiver, ce dur hiver, arrive enfin... et les orcs fêtent sa venue avec un respect ténu de crainte ; en effet, contrarier les esprits en une période aussi cruciale de l'année pouvait se révéler fatal, surtout dans la situation actuelle. C'est ainsi que les mystiques du clan barbouillèrent de bleu leurs frères d'armes et les rassemblèrent ensuite devant la hutte principale en l'attente du Seigneur Orshan. A moitié nus dans le vent battant, les peaux vertes ne s'attendaient sans doute pas au pire qui allait arriver.

Sur l'ordre de leur seigneur et guide spirituel, ils allèrent à la rivière proche se baigner dans les flots glacés en l'attente d'un présage. En cercle dans le courant, sur le point de mourir de froid, les Noirsangs n'eurent d'autre choix que d'assister aux incantations du chaman qui attira l'attention d'un esprit de l'eau. La seule souffrance ne représentait pas une offrande suffisante pour s'attirer la bénédiction de l'hiver, aussi, l'esprit mit au défi le clan de prouver sa valeur en désignant un champion paré à l'affronter malgré le froid.





Le choix se porta sur la chaman Mogrom fraîchement arrivé dans le clan. Un duel honorifique débuta alors, la férocité de l'élément contre la ferveur de son adepte. L'eau tomba, le vent hurla, les coups partirent comme autant d'embruns, et finalement, l'esprit interrompit le duel lorsque la ténacité de Mogrom devint évidente à ses yeux. Les noirsangs auraient sa bénédiction et l'hiver ne s'en annoncerait que plus doux.





Les guerriers fêtèrent dignement cette réussite autour d'un grand feu de joie au milieu de Noireplaie, où  brimades et vieilles histoires achevèrent de rendre heureuse cette soirée mémorables.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Mar 07 Jan 2014, 21:21

[6/1/34]

Avertis par une rôdeuse venant des terres sauvages, les noirsangs accoururent au secours du centurion Brancor dont la troupe avait été prise en embuscade en bordure des monts par une étrange bande d'orcs pilleurs couverts d'armures de camouflages en écorces. Se préoccuper de savoir ce qu'ils étaient n'était pas du goût des Noirsangs, aussi ils chargèrent à dos de worgs pour disperser les bandits. L'affrontement devint rapidement une surenchère lorsque d'autres orcs embusqués descendirent des arbres pour se joindre à la baston. La bataille, plus féroce encore, se solda par une petite victoire du clan Noirsang qui prouva qu'il valait mieux affronter l'ennemi l'oeil dans l'oeil plutôt que de fricoter avec les arbres...

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 11 Jan 2014, 14:05

[8/1/34]

Profitant de la maigre trève accordée par les intempéries, les Noirsangs s'entraînent, aiguisent leurs haches et se préparent férocement à la reprise des hostilités. Sous l'oeil mauvais de leur centurion, ils quittèrent le village à la levée du jour pour abattre quelques arbres sur les rives et acheminer des pierres depuis le fleuve à l'aide des quelques kodos ramenés des Tarides. Un entraînement de péon diraient certains... c'était sans compter que les sous orcs en auraient pour des jours à consolider les murailles dans le froid grâce aux ressources collectées...






[10/1/34]




L'attente promise fût payante ; après des semaines d'observation, les éclaireurs du clan découvrirent une ruine dans les bois alentours où les convois venant de Grim Batol s'arrêtaient durant la nuit. Le seigneur Orshan saisit cette opportunité pour mettre la main sur quelques vivres pour l'hiver. Avec ses guerriers, il mena la charge à travers les sous bois pour prendre par surprise les nains regroupés. Une brève bataille s'ensuivit, haches contre haches, les orcs mirent leurs ardeurs à l'épreuves et massacrèrent une bonne partie des convoyeurs, dont les plus braves tombèrent avec honneur tandis que les autres prenaient leurs jambes à leur cou.






Le pillage s'ensuivit, de nombreuses caisses furent emportées à la hâte. Un problème de taille se posait ; la rivière qu'il fallait franchir pour rentrer au village était à présent surveillée par des chevaucheurs de griffons... les torches aperçues non loin des ruines n'étaient en rien pour améliorer la situation. Les quelques diversions tentées par les archers du clan ne permirent d'abattre qu'un seul des chevaucheurs, tandis qu'un autre prenait la fuite pour alerter les renforts. Heureusement pour les orcs, un piège laissé en cadeau dans les ruines permit de retarder les nains, donnant quelques précieuses minutes d'avance sur le groupe de recherche. La décision la plus directe, et donc la plus orque, fût prise ; les noirsangs allaient essayer de traverser coûte que coûte. Courant comme ils pouvaient sur le lit asséché, ils furent attaqués par deux nouveaux chevaucheurs venus des cimes ; La chauve souris dressée par Eruk, le troll nouveau venu, s'illustra en désarçonnant un cavalier mais fût prise à partie par sa féroce monture. Le sort de la bête reste méconnu, mais ses actes resteront un exemple pour tous, car les Noirsangs parvinrent à atteindre la rive sans trop de blessés et avec un joli butin de surcroît !



Dernière édition par Shaga le Ven 17 Jan 2014, 01:46, édité 1 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Mer 15 Jan 2014, 02:41

[14/1/34]

La vie est rude dans les Hautes Terres, les ennemis nombreux. Le clan Noirsang, de plus en plus menacé par la vermine du Kraazar se montre méfiant envers les étrangers et en particulier les gobelins. Ainsi lorsque l'un d'eux, renégat du Cartel Baillefond, vint se présenter aux portes du village, le seigneur Orshan ne lui laissa qu'une nuit à l'abri des badlands.




Brutalement viré le lendemain au soir, le petit gobelin prit la route mais son engin qui lui servait de monture ne fît pas long feu ; à peine la première montée entamée , le moteur subit une avarie. Les orcs purent ainsi lorgner un bon moment l'étranger en train de pester contre son appareil, espérant pour certains récupérer les restes le lendemain. Mais ce sont finalement des nains en maraude qui tombèrent sur le marchand en premier. Heureusement pour lui, une sentinelle obstinée apercut la manoeuvre à temps pour prévenir le village. Ainsi les Noirsangs firent une sortie brève et violente pour tailler les rôdeurs pris sur le fait. De retour dans les murs, le seigneur accepta finalement de traiter avec le gobelin, à condition qu'il ramène de son prochain voyage des vivres pour le clan... la suite allait sans doute être prometteuse.



(Ce petit événement n'est pas des moindres, car il s'agit là de la première étape de mise en place du système de ressources du clan Noirsang, dont la nature va permettre aux membres de la guilde d'acheter des objets spéciaux à un marchand local. Pour plus d'informations, rendez vous chez nous !)


Dernière édition par Shaga le Ven 17 Jan 2014, 01:50, édité 2 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Ven 17 Jan 2014, 01:44

[17/1/34]

Chargée par le seigneur de clan de repérer la voie de passage des zeppelins venant du sud, Shaga, la semi orque, mena un groupe de deux autres éclaireuses par delà les terres de Noireplaie.

Leur périple les mena tout d'abord aux ruines du taudis des Dunwald où elles se frayèrent un chemin en évitant les patrouilles de brigands ayant pris possession des lieux. Eliminant méthodiquement chacune des sentinelles, les orques réussirent à s'enfoncer profondément dans le village jusqu'à découvrir une issue vers la forêt. Le temps pressant, la chamane du groupe, Masha, aviva quelques flammes dans ce qu'il restait d'une masure pour occuper les bandits.




Après d'intenses moments d'attentes dans la pénombre, les éclaireuses parvinrent à semer leurs poursuivants. Forcées de marcher jusqu'à la lisière avant que le soleil ne se lève, elle fûrent retardées plus d'une fois par les worgs, nombreux dans la région. Ces sales bêtes manquèrent d'ailleurs de les dévorer lorsqu'elles exploraient les contreforts à la recherche d'un sentier menant aux hauteurs. Avoir massacré quelques troggs auparavant ne fût pas un mal, car fautes d'êtres bons à manger, leurs cadavres servirent d'amuses bouches à la meute tandis que les trois s'enfuyaient à la hâte.

Enfin arrivées au point d'observation, elles attendirent la journée entière, en vain, l'arrivée de quelques zeppelins. Finalement, Noya Foudrelame, la troisième éclaireuse, parvint à distinguer à l'horizon le point minuscule d'un dirigeable... bien loin de l'endroit prévu par le clan. Dépitées, les orques descendirent la montagne et marchèrent jusqu'aux désolations de cendres où la trace du dirigeable les avait menées. Malgré la présence d'une force maléfique dans les environs, elles marchèrent jusqu'au coeur de ce qu'on appelle "la forêt d'obsidienne" ; dont les arbres autrefois majestueux ne sont désormais plus que de sinistres monolithes de roches noires. Dans l'aîné de ces derniers, les éclaireuses découvrirent avec stupéfaction une base gobeline soigneusement dissimulée et pourvue d'un réservoir, d'une plate forme de défense aérienne, d'un point d'encrage ainsi que d'un réseau de galeries enterrées sous l'arbre.






L'observation ne fût d'ailleurs pas de tout repos ; la terre, accablée par des années de sorcellerie, menacait sans cesse gobelins comme orques de se déchainer sous leurs pieds. Ce contretemps servit néanmoins aux plans du groupe, dont la chamane retourna les élémentaires proches contre une patrouille un peu trop curieuse. La fatigue se faisant sentir, elles se dépêchèrent de quitter cette parodie de forêt avant qu'elle ne leur brise l'âme. Le voyage de retour n'a pas non plus été de tout repos ; elles accusèrent deux jours de retard en raison des patrouilles de griffon omniprésentes dans les plaines à cause du beau temps actuel.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 18 Jan 2014, 00:04

[17/1/34]

Avisé par les éclaireurs, le seigneur de guerre décida qu'il était tant d'aller montrer à ces gobelins de quelle hache se chauffent les Noirsangs. Tôt dans la matinée, il rassembla ses grunts et les pris la tête de la horde pour rejoindre la forêt d'obsidienne.




Arrivés à portée de la grande tour amarrage, ils chargèrent rapidement les murailles de tôles au bas de celle ci. Mais alors qu'ils étaient prêts à abattre les parois, celles ci se dérobèrent et une cohorte de cogneurs de Baillefond fondit sur eux. Les archers postés en hauteur lâchèrent leurs salves lorsque le centurion leur ordonna. En réponse, les gobelins révélèrent un canon sur une plateforme dissimulée qu'ils employèrent pour déverser une pluie de bastos sur les assaillants. Forcés de se mettre à couvert, les archers durent rompre le combat, à part la Maitre d'Arme Likou qui chargea à elle seule la plateforme lors d'un bref répit pour aller se frotter à sa manière aux gobelins. Une réplique de canon manqua de l'expédier au sol, mais c'était sans compter les formidables capacités de régénération des trolls...




Rapidement, l'entrée de la base devint un brouet sanglant, mais le zeppelin amarré plus haut amorçait déjà son élévation dans les huées moqueuses de l'équipage. La finesse n'est sans doute pas la qualité majeure du Clan Noirsang ; La trollesse, furieuse, malmena les commandes d'un lance harpon avant même qu'on ne puisse se pencher dessus... si bien qu'il ne restait plus qu'un levier pour déclencher le tir. Tir qui manqua la coque et percuta l'hélice de l'engin. Sous les yeux fascinés des orcs, le zeppelin vira de bord, continua sa course et vint s'échouer sur une montagne proche. Mais la partie était loin d'être finie car les petits hommes verts commencèrent d’ores et déjà à retaper leur appareil. Pour arriver à rattraper leurs ennemis, les Noirsangs durent chercher une voie vers la corniche où reposait le zeppelin. Ils tombèrent finalement, quelques heures plus tard, sur l'entrée d'une grotte montant dans les entrailles de la montagne.




Leur chemin fût retardé à cause d'une mine sismique laissée par les assiégés, qui retint une partie du groupe prisonnier dans le sol. Finalement, ils arrivèrent au fond de la grotte, surprirent les gobelins en train de préparer leur cargaison au réembarquement et leur foncèrent dessus. Les gobelins abandonnèrent les caisses et se précipitèrent vers les cordes menant à la corniche. Arrivés là haut à leur tour, les orques ne purent que constater, la main crispée sur leurs armes, que le zeppelin était déjà parti.




Néanmoins, il restait une bonne part de la cargaison laissée sur place. Espérant trouver de la nourriture pour l'hiver, le seigneur Orshan ordonna l'ouverture de quelques caisses... et le pire arriva lorsqu'ils découvrirent en lieu et place de vivres des orcs affamés et enfermés, destinés aux basses tâches une fois arrivés à bon port. Furieux, les Noirsangs ramenèrent à Noireplaie ces esclaves en qui ils reconnurent des guerriers rencontrés aux portes même d'Orgrimmar.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Ashok Lamefeu le Dim 19 Jan 2014, 20:57

[19/01/34]

Au cours d'un entraînement aux formations, la mise à pied Noya Foudrelame, ayant oublié de saluer une fois de plus son Centurion, a reçu l'ordre de retourner dans la fosse qu'elle avait quitté quelques jours plus tôt. Refusant cette sanction, elle s'est emparé de ses armes et a tenté de tuer les Noirsang qui cherchaient à la maîtriser.

Une fois mise à genoux devant le Chef, celui-ci a affiché sa déception et sa lassitude après des semaines d'indiscipline de la part de la rôdeuse. Il a alors prononcé son jugement et condamné Noya Foudrelame à l'exil, la bannissant de fait des territoires du Clan Noirsang et des terres de la Horde.



Le Chef lui a ensuite coupé la main droite, afin qu'elle ne puisse pas prendre les armes contre le Clan dans l'avenir. Enchaînée au niveau de la poitrine, portant sa main sanguinolente contre elle, la Bannie a quitté le village de Noireplaie, tirée par deux chevaucheurs de worg jusqu'aux frontières de la région.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Ven 24 Jan 2014, 10:17

[20/1/34]

Tard dans la nuit, Hamraat et Horkogar furent chargés d'emmener Noya hors du territoire. En cours de route, il était clair qu'elle ne survivrait pas à l’hémorragie causée par sa mutilation. Horko n'entendait pas la livrer à une mort certaine. Il insista pour faire une halte et régler le problème. Ils firent donc un feu, puis Hamraat assomma l'orque. Un fer de hache chauffé à blanc servit à cautériser la plaie. Puis elle fut laissée inconsciente aux abords des ruines de Dunwald.




[21-24/1/34]

Suite à ses récentes victoires, le Clan Noirsang renforce sa présence dans les Hautes Terres . Mais les vivres se font rare et l'état de siège est palpable. Les malheurs arrivèrent comme un vol de corbeaux : L'échec d'un rituel de purification de la part d'Orshan sur l'une de ses rôdeuse le mit dans un sale état pendant trois jours, immobilisant une partie du clan. A l'extérieur, le temps se dégrade et les intempéries laissent place à un brouillard épais qui se lève une fois la nuit tombée. On raconte que des éclaireurs Gueule de Dragon se sont perdus et aucune nouvelle n'est parvenue depuis lors. L'heure étant à la prudence, le clan se retranche dans Noireplaie et accélère sa préparation : comme le veulent les traditions, les orcs s'entraînent sans répit sous l'oeil féroce de leur Centurion, soignent leurs plaies et fourbissent leurs armes en l'attente d'une bataille à venir.

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 25 Jan 2014, 15:21

[25/1/34]

La brume s'étirait à la nuit tombée lorsqu'un avertisseur rompit le silence, déchirant les oreilles des grunts nerveusement postés sur les tours. Un zeppelin arriva du sud, chargé de victuailles ; le marchand gobelin avait tenu sa promesse, il arrivait un jour avant que les réserves ne soient épuisées. Mais la joie fût de courte durée, à peine le zeppelin entama t-il la descente vers le village que des tirs de canon le visèrent. Forcé de reprendre de l'altitude, l'appareil prit la fuite vers l'est alors qu'une armée de Hauterive donnait l'assaut. Le seigneur de guerre rallia ses hommes malgré le barrage d'artillerie...




1ère partie :



1. L'artillerie embusquée à l'orée des bois bombarde les murailles de Noireplaie, ouvrant des brèches en plusieurs endroit, dont la porte principale et la tour.
2. Deux groupes de bataille franchissent les limites de la brume et assaillent le village à l'aide de grappins. Le seigneur Orshan mène ses grunts aux portes pour repousser la vague. Un autre combat s'engage sur la tour, où la trollesse Umoi'ja tente désespérément de tenir face des ennemis supérieurs en nombre.




2ème partie :



1. L''infanterie naine arrive vagues après vagues, les défenseurs finissent par céder du terrain dans ce carnage.
2. La tour est définitivement envahie, les projectiles pleuvent sur les orcs.
3. Afin de contrer l'invasion, le centurion Brancor mène une sortie par la porte ouest et prend à revers les assaillants.


3ème partie :

Mais la victoire fût de courte durée...



1. Les forces de Hauterive envoyèrent leurs réserves dans la bataille, ainsi que leur atout dissimulé ; un char de combat. Les tirs d'obus pilonnèrent les grunts de Brancor et la porte principale.
2. Les pertes catastrophiques forcent le seigneur Orshan à ordonner la retraite vers la réserve du village. Les guerriers, blessés pour la plupart attrapent de nouvelles armes, regarnissent leurs carquois et fixent dans un dernier élan d'orquitude le char s'avancer dans la brume, suivit par des dizaines de nains.
3. Alors que le char arrivait à portée, une explosion l'ébranla sur le côté, puis une autre le réduisit à l'état d'épave. Tout le monde leva la tête et vit une pluie de flammes s'abattre sur les nains. Le zeppelin réapparut des nuages, les canons sortis des sabords.




Les nains préférèrent dans leur sagesse regagner le couvert de la brume, laissant derrière eux bon nombre de combattants qui furent exécutés jusqu'au dernier. Le marchand gobelin avait non seulement tenu parole mais avait en plus sauvé le village, en récompense, le seigneur Orshan le fît couvrir de lingots d'or et lui autorisa d'implanter un comptoir dans les enceintes. A peine la bataille terminée, les Noirsangs brûlèrent leurs morts et entamèrent un combat d'une toute autre nature ;




Un grunt venu des terres sauvages, Horkogar, s'était suffisamment illustré durant la bataille pour obtenir le privilège du rite d'intronisation. Amené au centre d'un cercle, il parvint à défaire l'un des guerriers du clan et rentrer ainsi de plein pied (ou plutôt de pleine hache) dans les rangs. Autre fait marquant ; la rôdeuse Shaga Pied Léger fût nommée Maitre d'Armes du clan en raison de son sens tactique et de sa fidélité envers le Seigneur de guerre.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Dim 26 Jan 2014, 01:12

[25/1/34]

Alertés par une note retrouvée sur un cadavre au cours d'une mission d'exploration, quelques Noirsangs partirent à la recherche d'un village contrôlé par des sectateurs des Très Anciens. Arrivés sur place, ils découvrirent des ruines, vides et sans âmes, où les murmures des innocents planaient encore dans un courant surnaturel. Leurs recherches ne furent pas veines ; le vieux fort des gueules de dragons servait de lieu de culte à un paria qui ne tarda guère à retourner sa magie contre les orcs.




Des apparitions, simples échos des morts qui ont foulé ces terres, encerclèrent le groupe. Resh, le gobelin, fonça à travers les jambes et abattit le sectateur de quelques coups de hache bien placés. Mais tout ne pouvait pas être aussi simple ; les restes du fou enflèrent, se déchirèrent et révélèrent sa vraie nature : Il était en réalité un sans visage, ultime héraut des Très Anciens dont l'appétit avait condamné non seulement le village mais aussi des dizaines de nains dont les dépouilles souillées couvraient l'intérieur du fort.




Les orcs l'affrontèrent âprement, triomphèrent par la force. Et le sans visage prit l'apparence d'une troupe de nains.

Les orcs se rangèrent, triomphèrent par la discipline. Et le sans visage disparu dans ses victimes souillées.

Les orcs brûlèrent les restes des villageois profanés, triomphèrent par l'honneur. Et le sans visage ne reparut point.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Dim 26 Jan 2014, 19:28

POINT KULTURE :


Le système de ressources



• Avant propos :

Ce système de ressources s'inspire de celui que nous a proposé le fameux Grom'Brok lors de la campagne des Tarides. Il se veut simple de compréhension, accessible et surtout intégrable à notre rp sans pour autant en faire notre principale préoccupation. En clair ; nous ne nous consacrons pas à farmer des ressources comme de vulgaires péons mais plutôt nous fixer des objectifs de temps à autre nécessitant de collecter ces fameuses ressources. Le système est par souci d'équilibrage indexé sur le coût des unités orcs et objets de warcraft III.



• 3 ressources :


Il existe donc trois ressources primordiales, collectables lors des pillages :


Les vivres, servant à maintenir les troupes en vie


Les matériaux de construction, servant aux chantiers et à l'élaboration d'armes


Les matières précieuses, servant à la solde et aux achats


• Comment trouver les ressources ?

Les ressources sont générées de plusieurs façons. Nous partons du principe que nos possessions n'ont pas de ressources excédentaires et que leurs rendements suffisent à peine à entretenir villageois et bâtiments. Ainsi il est essentiel de trouver les ressources en extérieur lorsque le besoin se fait sentir. En règle générale, les ennemis vaincus déposent des sacs contenant :

-Des vivres
-Des matières précieuses

Les matériaux de construction sont contenus le plus souvent dans les entrepôts, les campements et les sites de collecte ennemis. Pour donner une idée, on trouve généralement dans une caisse :

0-3 vivres
0-100 matériaux de construction
0-100 matières précieuses

Bien sûr, les trouvailles ne seront pas toujours aléatoires ; certaines missions remplies avec succès rapportent X ressources. Ce système est avant tout producteur de RP et non une contrainte. Car les ressources servent aussi aux personnages !



• Que peut on acheter ?

En un mot : tout. Ou presque. L'idée est de pouvoir offrir une juste récompense aux efforts du clan lors de sa campagne. Ces dernières peuvent être destinées au confort tout comme à l'armement.

Le clan met la plupart du temps ses ressources en commun pour remplir des objectifs de campagne. La collecte de vivres pour l'hiver, l'élaboration de fortifications, l'engagement de mercenaires sont autant de préoccupation dans lesquelles les ressources rentrent en compte.

Bien sûr... en tant que soldats, les joueurs sont forcément plus intéressés par les objets ; ces derniers peuvent être inventés de toute pièce ou piochés dans une liste non exhaustive (n'hésitez pas d'ailleurs à proposer d'autres objets à la liste) crées par le marchand qui du clan. Le marchand du clan renouvelle régulièrement ses stocks et vend des babioles plus intéressantes les unes que les autres, donc l'impact est notable en RP !

Voici pour exemple la liste des objets disponibles lors de la première arrivée du marchand :



Dernière édition par Shaga le Dim 02 Fév 2014, 22:23, édité 4 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Mer 29 Jan 2014, 00:28

[28/1/34]

Poussés par le désir de vengeance, les Noirsangs soignent leurs blessures et s'entraînent avec acharnement en l'attente de la prochaine bataille que leur réserve le seigneur de Noireplaie. S'essayant au tour à tour à des épreuves telles que la libération de prisonnier (avec pour prisonnier le marchand gobelin qui passait par là ...) ou le combat à dos de worg, leur tension devint palpable...




Dans l'un des rares instants de répit qui ponctuent les jours de préparation, l'archère du nom de Masha, apprentie chamane du seigneur Orshan, reçut la bénédiction des éléments et prit, sur les rives du fleuve tranquille, le nom de Louve-des-Rivières. Désormais chamane, elle servira autant les éléments qu'elle sert son clan.

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Ven 31 Jan 2014, 00:58

[31/1/34]

Un champion. Un seul pour tout un clan. Il était inconcevable de partir en guerre sans en désigner un nouveau... et comme il est de coutume chez les orcs ; un bon rituel allait faire l'affaire. A coups de hache bien évidemment. Ce rite de force, propre au clan Noirsang, rassemble tous les guerriers en simples tenues de peaux dans un cercle où chacun affronte l'autre dans l'espoir d'être le meilleur d'entre tous. Très estimé, le titre de champion a été remporté par une non orque dernièrement... et les peaux vertes allaient tout faire pour le regagner ! Ils allèrent donc au Creux des Mêlées, en terres Gueules de Dragon, pour en découdre ;






Des combats de plus en plus intenses s'ensuivirent à mesure que les plus faibles étaient éliminés ; l'absence d'armure complète en déconcertait plus d'un, la brutalité primitive des combats ravivait des souvenirs chez d'autres. Chamans contre guerriers, les duels se terminèrent par la victoire retentissante de Zankalar le troll, dont les capacités de régénération et l'agilité lui permirent de jouer sur la fatigue de ses adversaires avant de porter le coup de grâce, ce, malgré l'absence de son arme fétiche : le bouclier ! Le chef, qui l'avait dans l'os, le sermonna alors sur son nouveau rôle et le désigna comme champion du clan. Lok'tar ogar !



avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 01 Fév 2014, 00:21

[1/2/34]

Aux meilleurs heures de l'après midi, les Noirsangs volontaires partirent plus à l'ouest, en bordure du territoire de Noireplaie, à la recherche des ruines d'un fort dont ils avaient entendu parler. L'édifice, construit sur les ordres de Zaela pour protéger les Gueules de Dragon, n'était désormais plus qu'un ensemble de ruines, parfaites pour les embuscades... mais aussi les entraînements. Ainsi des bagarres furent organisées sur place après quelques menus travaux ;






Les deux formations, conduites l'une par le seigneur Orshan, l'autre par Shaga, fûrent composées de Noirsangs mais aussi de quelques Gueules de Dragon venus se dégourdir les crocs. A plusieurs reprises, ils se disputèrent la prise du fort, redoublant d'astuces dans des épreuves aussi variées, que la prise de pont, la capture de drapeau ou le fracassage de jeunes grunts téméraires...  




(Ewi, nous avons pu organiser un RBG sur le pouce ! Nous remercions grandement les non membres qui ont participé à cet entraînement avec nous =)
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Dim 02 Fév 2014, 20:44

[2/2/34]

Tôt dans l'après midi...

Secoués par un orage venant du nord, les chamans de Noireplaie ont fini par se rendre compte que ce dernier n'allait pas dans le sens de l'équilibre. Enthorak, nouveau venu dans le clan, décida d'en appeler aux éléments pour contenir la puissance déchaînée, mais ses efforts furent contrecarrés par ses adversaires... Un groupe fût aussitôt envoyé au pied du mont Frappe Tonnerre pour découvrir la menace qui n'était autre qu'une bande de chamans Marteaux Hardis en quête de vengeance contre leurs oppresseurs. Leur meneur engagea ses pouvoirs contre les grunts tout en essayant de perpétuer ses implorations. Finalement, la ferveur d'Enthorak l'emporta ; un éclair déchira le ciel et vaporisa le nain dans une clarté aveuglante.

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Mar 04 Fév 2014, 00:46

[4/2/34]

Décidée à observer plus en détails les abords du Kraazar, Shaga emmena avec elle un petit groupe d'éclaireurs dans les hauteurs. Arrivés à la tombée de la nuit dans les environs d'Havran'iiz grâce à un sentier dissimulé, ils attendirent le bon moment pour avancer. Le gobelin Resh éteignit les torches près des nids de griffons ; plongé dans l'obscurité, le groupe ne fît pas de nouveaux détours et courut droit en direction du nord.




Cette région, plus sauvage encore que le territoire de Noireplaie, abrite des forêts tortueuses dans l'ombre du mont Frappe Tonnerre. Confrontés à une meute de worgs, les éclaireurs ne purent que répliquer en voyant Resh ramener les prédateurs droit sur eux ! Quelques flèches, crocs et dagues plus tard... les bêtes fûrent mises en fuite, non sans laisser les carcasses de quatre des leurs.




Remis de cet... imprévu, ils s'attaquèrent à la face nord de la montagne, armés de cordes et de piolets. Leurs peines fûrent à leur comble lorsque des esprits élémentaires, agacés par leur présence, défendirent leur domaine. Les efforts de Masha, la chamane ont été salutaires ; dressée du haut de la falaise, elle implora aux esprits de partir. Si certains abandonnèrent, d'autres s'en prirent au gobelin qui se réfugia alors dans un cimetière des environs. Seul face aux tombes, les élémentaires derrière lui, il se cacha dans l'une d'elle qui semblait d'une manière ou d'une autre réagir ces présences spirituelles.





Une fois les ennuis terminé, le groupe pût souffler un peu, profiter du paysage et de la vue imprenable au sommet. Carga et Umoi'ja se chargèrent de dresser les plans du Kraazar avec pour équipement du papier et une longue vue ; ce qui donne à peu près ça (faut pas pousser) :



Pendant ce temps, Masha, Resh et Shaga allèrent jeter un oeil au cimetière. Ils relevèrent sur une pierre tombale, et ce, pour la deuxième fois, des inscriptions portant la marque d'Urganosh. La traduction des écrits apportera sans doute des informations ces prochains jours.


Dernière édition par Shaga le Sam 08 Fév 2014, 01:07, édité 1 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Jeu 06 Fév 2014, 00:42

[6/2/34]


Les intuitions de Resh étaient bonnes, Urganosh n'était peut être pas un nom effacé parmi tant d'autres...

Une vieille légende selon les gueules de dragon ; un esprit ancestral revêtant l'apparence d'un griffon pour certains, d'un worg pour d'autres. Fidèle allié du thane Doribaz durant la guerre des Trois Marteaux, la noble créature devint une abomination suite à l'éveil d'Isorath et sa souillure perdurait encore, loin, au delà du Mont Frappe Tonnerre, à l'endroit même où le soleil n'ose balayer la forêt de ses faveurs.

Désireux d'accomplir un exploit pour dompter la fierté des Gueules de Dragon et libérer la région d'un fléaux, le seigneur Orshan en appela à son maître d'arme et son centurion pour planifier la traque de la bête. Les officiers, accompagnés de Carga, de Resh, ainsi que d'un troll fraîchement arrivé, partirent donc, les armes à l'épaule, à dos de worg, sillonnant bois et rocailles à la recherche d'Urganosh.

La forêt décrite par les gueules de dragon n'avait rien de singulier ; silencieuse comme la mort, avec le seul murmure des worgs pour réchauffer les coeurs, l'endroit était humide, malsain, frappé par la morosité d'une terre autrefois à la merci des forces du Crepuscule. D'abord répartis en deux groupes, les chasseurs ne tardèrent pas à se rassembler lorsque les preuves du passage d'Urganosh devinrent évidentes : des empreintes grotesques, des troncs lacérés, des cadavres démembrés dans les branches des arbres... autant de funestes présages.

Décidés à en finir, ils choisirent d'amener le gobelin plus en avant comme appât. La manoeuvre aurait pu convenir sur une bête ordinaire, mais Urganosh n'était plus de cette race commune en Azeroth ; au détour d'un sentier, le groupe perdit de vu le gobelin et couru pour le rattraper. Acculés, ils fûrent pris en embuscade par le monstre qui dévoilà des atouts aussi étranges que terribles ;



Son apparence même révulsait l'esprit aventureux des orcs : une bête mi griffon, mi worg aux ailes aussi atrophiées que les crocs étaient énormes. Son pelage visqueux était horriblement marqué par la corruption des Très anciens, plus aucun doute n'était permis ; Urganosh devait être libéré par sa mort. Un violent combat s'engagea lorsque la bête bondit sur les chasseurs, lacérant de ses griffes comme de sa langue démesurée.

L'effroi faisant effet, il parvint à saisir Resh de son appendice, l'empoisonnant. Une lame trancha la langue grotesque, le gobelin tomba, Urganosh bondit, frappant, toujours avec la même vigueur impie. Carga fût blessée, le troll faillit y perdre sa jambe, et les coups l'allaient sans jamais véritablement entamer autre chose qu'une carcasse pourrissante.

Finalement, le centurion Brancor parvint à tailler la bête de toutes ses forces alors qu'elle s'en prenait à Shaga. Abattu, Urganosh servit de maigre trophée à l'équipée qui rentra chargée de blessés et le moral bas. Sur leur droite, les derniers restes d'Iso'rath achevaient de se détériorer au fond d'une gorge béante, comme un ultime affront à cette région déjà si malmenée par les éléments.

Butin récupéré par Shaga :



Dernière édition par Shaga le Sam 15 Fév 2014, 14:58, édité 2 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 08 Fév 2014, 00:59

[7/2/34]  ASSAUT SUR LE KRAAZAR





Deux jours plus tard...




L'heure était enfin arrivée, le clan Noirsang, fort de sa réputation et de ses troupes à nouveau sur le pied de guerre se rassembla au centre de Noireplaie. Passant d'un oeil vigilant devant les grunts, le seigneur leur annonça qu'il était temps d'abattre dans les flots cette horreur que les gobelins appellent une ville ; que pour cela, ils loueraient les services du zeppelin immobilisé quelques semaines plus tôt.






Les orcs se précipitèrent dans l'engin, se fourrant dans la cale en l'attente de la baston qu'ils voulaient tous. Le zeppelin fondit alors dans les nuages, tandis qu'une nuée de wyvernes le précédait pour attaquer le flanc ouest et se sacrifier afin de faire diversion. Mais le plan ne se passa pas comme prévu : sans doute alertés par leurs agents, les gobelins avaient prévu l'arrivé du clan et l'appareil dût affronter un barrage d'artillerie avant de s'amarrer en catastrophe au sommet du rocher.




La horde de peaux verte se déversa telle un raz de marée, taillant les rangs des cogneurs amassés à la hâte du haut de la plate forme. Les combats furent d'une incroyable violence jusqu'aux étages inférieurs. Les moteurs de deux zeppelin fûrent sabordés par la maitre d'arme et Horkogar, une plateforme pulvérisée par un accident de tir et une bonne cinquantaine de gobelins réduits en morceaux par les haches de tous les guerriers dans leur transe. Ce n'était pas sans compter l'héroisme des chevaucheurs de wyvernes qui tinrent leur flanc jusqu'au dernier face aux canons des gobelins.

Le Kraazar semblait bien en passe de s'effondrer lorsque les gobelins dévoilèrent leur atout caché ; trois déchiqueteurs de combat lourdement armés par l'Industrie Lourde Smith. Les machines activèrent leurs propulseurs et s'élevèrent en direction des noirsangs pour les harceler à coups de roquettes et de tronçonneuses.




Forcés de se replier malgré les tentatives pour désosser les machines. Bientôt acculés, ils jurèrent de se battre jusqu'à la mort pour se frayer un chemin. De nombreux guerriers fûrent alors blessés avant qu'un des zeppelins sabordés n'explose, emmenant un pan de montagne avec lui. Les déchiqueteurs se désengagèrent de peur d'être écrasés tandis que les orcs saisirent l'occasion pour fuir jusqu'au sommet.




Le pied à peine posé sur le zeppelin, les déchiqueteurs rappliquèrent. Ils frappèrent le pont avec leurs roquettes et bientôt le ballon commença à chavirer, emportant les noirsangs vers le rivage. Le crash causa de nouvelles pertes et pire encore, mettait les survivants à la merci des gobelins en pleine nature. Ils prirent la décision de couper à travers les bois afin d'échapper à leur sort.





S'ensuivit alors une longue course poursuite, qui se finalisa par la capture de l'un des déchiqueteurs par le gobelin Resh, qui, non content de s'en arrêter là, agressa la conductrice d'un autre, la faisant prisonnière. De son côté, le seigneur Orshan usa de sa foudre pour neutraliser un autre appareil qui du rompre le combat, ses commandes grillées. Cette maigre victoire aurait pu consoler le désastre du Kraazar, mais la prisonnière, Sak', confirma la nature perverse de sa race en dégoupillant une grenade afin de finaliser son existence d'un grand BOUM, faisant pas moins de huit blessés.

Le Kraazar, bien qu'en flammes, avait remporté un succès évident sur ses ennemis et la guerre penchait à présent en sa faveur.

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Jeu 13 Fév 2014, 00:06

[12/2/34]

Au sortir d'une défaite, le moral du clan était au plus bas et les ennuis ne tardèrent pas à revenir.

Les nains, profitant de la faiblesse de Noireplaie, s'en prirent aux alliés ogres. Un messager parvint néanmoins à avertir les orcs avant la tombée de la nuit et le centurion Brancor emmena avec lui quelques guerriers à dos de worg pour aller voir de quoi il en retournait. Foncant à travers bois, ils croisèrent le chemin d'une patrouille de nains montés à dos de bélier qui n'hésita pas à les charger. Le choc fût brutal, car les Noirsangs se trouvaient en bas d'une colline, mais le groupe parvint tout de même à vaincre quatre des cavaliers tandis qu'un autre prenait la fuite. Le prisonnier fût assommé et ils reprirent leur course vers les terres du clan Cassentraille.




Arrivés par le sud, ils durent tout d'abord se frayer un chemin dans le camp en flammes, taillant une troupe de nains isolés par quelques ogres aussi féroces qu'alcoolisés. L'essentiel des combats se poursuivit ensuite au nord où l'essentiel des guerriers Marteaux Hardis se massait en compagnie d'archers derrière les lignes Peaux vertes et ogres ne lâchèrent pas la prise, se heurtant aux rangées de nains jusqu'à ce que le seigneur Orshan arrive en renfort avec les chevaucheurs loups de givre. S'ensuivit un vaste carnage dans lequel les ogres tombés écrasaient à la fois nains et orcs jusqu'à ce que les vainqueurs siègent sur un vaste champ de merde et de tripailles.








Face à la lâcheté du chef des ogres qui avait choisi la fuite avant la bataille, Orshan défia le couard en duel. Masse contre haches, fureur primitive contre colère des éléments devinrent un spectacle de brutalité qu'apprécièrent vite les deux clans. Une fois le seigneur des ogres mis à genoux, Orshan désigna l'un de ses massacreurs pour le remplacer. L'ogre choisi préféra exiler son ancien chef plutôt que de tout simplement lui fracasser le crâne, mais le vaincu se redressa dans un élan de colère pour l'étrangler. Quelques craquements de vertèbre plus tard et le nouveau chef remportait son titre dans la plus grande tradition...

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Jeu 13 Fév 2014, 13:13

[Une nuit advint]




Six Orcs enveloppés dans le brouillard nocturne. Quatre soldats entourant deux Chefs.

Au milieu des cairns et des pierres dressées, éclairés par une antique lanterne naine revenue à la vie, ils attendaient, éveillés dans la nuit noire, se regardant peu. Le Loup-de-Givre promenait son regard froid sur les tombeaux de gravats, le Noirsang serrait la mâchoire comme pour l'échauffer. Cela faisait peut-être des décennies que ce tertre n'avait pas eu de visiteurs, et les Orcs fiers et hardis se montraient bien craintifs des esprits de ce lieu sacré.
Ce fut Krosh Plaies-Gelées qui rompit le silence.

- Il n'y a rien à en attendre, Brumeloup. Même défait, ils continuent de suivre Garrosh. C'est peine perdue. Même si ton Clan avait vaincu les Gobelins, eux seraient restés dans le refus, campés sur leurs murailles à attendre que la vague humaine ne les submerge.Il n'y a rien à en tirer. »

Ce discours, Orshan l'avait déjà entendu de la bouche de ses propres frères d'armes, et ressassé mille fois depuis. Souvent, il avait laissé dire. Il était resté silencieux sur ses intentions. Même au coeur des Hautes-Terres du Crépuscule, les Sombrelances ont leurs oreilles.
Mais ce soir était le soir de la rencontre. Tout allait se jouer cette nuit... Les espoirs du Chef allaient se vérifier. Il n'était pas question de s'embrouiller le crâne avec de noires perspectives.

- Et qu'est-ce que tu fais là, alors ? grogna-t-il. Toi et les tiens, vous avez voyagé jusqu'ici pour répondre à mon appel, et tu te tiens auprès de moi ce soir, tu attends comme moi leur arrivée. Quel intérêt, s'il n'y a rien à attendre ? Tu aurais pu rester dans tes montagnes, comme tant des guerriers de ton peuple pendant la guerre. »

L'autre allait répliquer quand le bruit des pas dans la poussière attira leur attention. Ils se tournèrent et virent apparaître des ombres à l'orée du bois. Se détachant des pins, une demi-douzaine de guerriers avança vers le cercle de pierre, tandis que la flamme du flambeau nain projetait sa lumière sur leurs faces grises.
Des mines connues. Des visages familiers. Tant de morts sur les rivages de Lamepoing et dans les entrailles de Fort-du-Gouffre avaient éclaircis les rangs des commandants Orcs de ce monde, et Orshan avait devant lui deux survivants de ce siège infernal.

Il reconnaissait Kultar, le champion de Drakgor, l'émissaire des Gueules-de-Dragon, avec ses rouflaquettes épaisses, ses crocs aiguisés – son croc depuis Orgrimmar, ses yeux d'un rouge intact – oeil unique lui aussi. Les pièces de métal ne couvraient son corps qu'à moitié, dévoilant les nombreuses cicatrices d'épaule, de bras et de flanc, portées avec la fierté du vétéran.
A ses côtés, plus grand et plus massif, Morok du Clan Rochenoire, Boucher des Steppes puis Kor'kron d'élite de cette Horde qu'il avait tant combattu. Orshan était surpris de le voir là. Il ne pensait pas que les Orcs noirs avaient survécu à la chute de Garrosh... et encore moins qu'un des soldats de la garde du Chef de Guerre ait pu échapper à la défaite de son maître. Ce n'était toutefois pas intact qu'il s'était sorti du fort secret d'Orgrimmar. La moitié de son visage accusait le passage du feu, et son regard était désormais si enfoncé dans ses orbites qu'il était difficile d'y voir encore l'éclat rouge de la corruption.
Kultar s'écarta d'un pas de ses hommes et se présenta enfin devant Orshan Brumeloup, Seigneur de Guerre du Clan Noirsang, et Krosh Plaies-Gelées, Chef du village de Givrecrête et membre des Loups-de-Givre. C'est au premier qu'il s'adressa.

- Lok'tar Ogar, Brumeloup. Tu as amené les chiots indécis pour faire oublier tes actions à Orgrimmar ? Leur lâcheté ne répare en rien ta trahison. »

Redressant sa carcasse, le Chef Plaies-Gelées sortit les crocs et répliqua d'un ton ferme et froid.

- Mon sang a vaincu ton sang sur les sables de Durotar, Gueule-de-Dragon. Ma hache n'a pas eu cette satisfaction, mais approche, que je puisse lui faire goûter ta chair ! »

Morok fit tinter les jointures métalliques de sa colossale armure d'ébène, plongeant son regard dans celui de Krosh. La voix éraillée et sourde qui s'échappa de sa gueule était animée par une rage sèche et glaçante.

- Laisse, Kultar. La tête du Loup-de-Givre... est à moi. Quand mon worg aura rongé toute la peau verte de son crâne, son petit squelette d'humain sera enfin révélé. »

Tout se déroulait selon les usages. Le moment des menaces et des intimidations était nécessaire, il préparait la discussion... celle-ci ne se débarrasserait pas de ce ton belliqueux.  L'hostilité était une preuve de puissance, un moyen de ne paraître ni faible, ni coulant. Les grognements s'intensifiaient, et pour le moment, les haches restaient aux ceintures. Orshan devait faire en sorte qu'il en reste ainsi. Il prit la parole.

- Ce n'est pas un Rochenoire qui va nous apprendre ce qu'est un Orc, Morok l'Enragé. Regarde ma peau. Je suis tel que ma mère m'a fait, pas tel que les forges m'ont modelé. J'ai connu la Horde avant que les tiens ne retournent leur allégeance pour servir un Chef de Guerre vendu au naphte et à l'acier ! »

- Sois maudit, Noirsang, lâcha le Rochenoire en considérant Orshan d'un œil amer. Ma peau est la même que celle du fondateur de ton Clan, celui dont tu as accaparé le nom. Si Bramarh était encore de ce monde, toi... et tes officiers séditieux auraient tous été passés au fil de sa hache. »

« Il n'est plus. Il est mort il y a longtemps. Et ton propre Chef de Guerre est tombé lui aussi. Ferme-la maintenant et ouvre tes oreilles. Toi aussi, Kultar. Vous êtes venus pour écouter le pacte que j'offre à Zaela... et je ne vais pas vous faire attendre davantage. »


Alors il leur raconta la Horde de demain. Les Clans fondateurs, dénigrés par Thrall et par Garrosh, retrouvant leur place d'antan, leur rôle essentiel. Il leur parla du Conseil que cette réunion allait créer, de la mise en commun des volontés autour d'un grand projet : redonner aux Orcs la place qui est la leur. Quatre Clans pour fonder une nouvelle Horde, auxquels s'ajouteraient bientôt quantités d'autres, anciens Chanteguerres et Mains-Brisées, nouveaux Hurlerage, et tous les Orcs souhaitant s'y mêler. Oubliant Garrosh et sa folie progressiste, ils reviendraient aux racines du peuple brun, aux traditions chamaniques d'avant la corruption. Ce que Thrall n'avait su accomplir, ils le mèneraient à bien, et n'enterreraient pas leur race dans des déserts invivables ou des villes de métal.

- Garrosh est vaincu et son armée brisée. Ton Port est vulnérable, Gueule-de-Dragon. Pendant que mon Clan mène la guerre contre les Gobelins, le tien reste cloîtré derrière ses murs de fer à attendre la mort. Aujourd'hui, j'offre à ton Seigneur de Guerre un autre chemin. Qu'elle accueille le nouveau Conseil des Clans dans ses murs et nous déciderons de la marche à suivre. Nous annihilerons les dernières menaces de ces terres, puis nous unifierons notre peuple !
« Alors, Kultar, as-tu une meilleure offre que la mienne ? Est-ce la trahison qui parle à travers moi ? Ma voix, c'est la voix des Orcs ! »


Le Gueule-de-Dragon était resté muet et impassible durant l'exposé d'Orshan. C'était à son tour maintenant. Il arrêta son comparse Rochenoire d'un geste de main et prit la parole.

Une Horde de Clans, hein ? Comme sur Draenor ? Voilà qui soulève les tripes du vieux guerrier que je suis. Mais notre monde est mort, Brumeloup, et les Orcs d'alors sont morts avec lui.
« Ta Horde, je l'ai vue à l'oeuvre, Noirsang. Elle a perdu sur chacun des fronts qu'elle a mené. Tous ceux qui ont refusé les murs de fer et les armes de technologie ont été balayés, dans la savane comme dans les marais ! Même ici, nous serions morts si Garrosh n'était venu nous apporter la puissance de sa Horde de métal.
« Zaela ne viendra pas écouter ces... égarements. Elle ne se déplace pas pour des Clans mineurs et autres Chefs de village. »


Le refus était si soudain, si prématuré qu'Orshan en oublia sa propre tempérance. S'emparant de ses armes, il les décrocha de sa ceinture et leva l'acier dans la lumière. Aussitôt, tous les soldats entourant les Chefs firent de même, se mettant en garde dans les grognements et les regards assassins.

-Alors pourquoi ? Pourquoi être venus, si tout était plié ?! C'est ma hache que tu souhaitais entendre, Gueule-de-Dragon ? J'y suis préparé ! »

Mais Kultar n'avait pas pris sa hache. Il était resté immobile et droit tandis que ses propres hommes s'armaient. Il jaugea le Chef Noirsang du regard avant de répondre.

- Non. Je ne suis pas venu te tuer. Je suis venu te dire ce que mon Clan attend du tien.
« J'ai déjà un maître, Brumeloup, et son nom est Hurlenfer. Nous, Gueules-de-Dragon, nous honorons notre pacte : si les soldats d'Orgrimmar sont morts pour défendre leur Chef, nous ferons de même pour préserver son héritage. Tu as pris les armes contre lui, et pour ça, beaucoup des miens voudraient ta tête sur une pique. Mais tu es un Orc et tu ne veux pas servir le Troll. Ton déshonneur et celui des tiens peut être lavé dans le sang. Voilà ce que je suis venu te dire. Mon Clan t'offre un moyen de te racheter pour la trahison des tiens.

« Garrosh n'est pas mort. Le combat se poursuit, Brumeloup... Tu te rendras là où tout a commencé et nous verrons bien si ton Clan mérite de survivre à la guerre qui arrive. »
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Ven 14 Fév 2014, 10:06

[13/2/34]

Une autre préoccupation retenait les Noirsangs ; que faire de la peau d'Urganosh qu'ils avaient ramené en trophée avant la bataille du Kraazar ? Souillée par la malédiction des Très Anciens, cette toison blanche ne pouvait être détruite qu'en revenant à son lieu originel ; à savoir la gueule d'Iso'rath. Partagé dans l'opinion de la détruire ou non, les orcs allèrent tout de même vers le nord, espérant trouver de nouvelles solutions.




Sur leur trajet, ils furent pris en embuscade par un archer dissimulé. En se repliant dans les ruines d'un petit village nain, plusieurs guerriers fûrent touchés dont le chef et le centurion. Un poison barbouillé sur les points de flèches les priva temporairement de l'usage de la voix. Le calme retomba, lancinant. Mais les ennuis n'étaient pas finis, loin de là, car une meute de renard surgit des bois. Arasés par les morsures, les orcs durent fuir le village tout en piétinant les horreurs rousses qui les poursuivaient. Était ce la revanche de l'énorme renard qu'ils avaient abattu dans une chasse quelques temps auparavant ?




Quoiqu'il en soit, de nouveaux événements encore plus improbables les frappèrent ; la foudre tomba du ciel, incendiant la forêt tout autour d'eux. Des élans de peur irrationnels s'imposèrent à certains, d'autres brûlèrent vif tandis que la maitre d'arme s'enfoncait dans un curieux lit de cendres... Les deux survivants parvinrent à se rendre compte qu'ils étaient en fait victimes d'une illusion et regroupèrent les autres par la force. Tous se regardèrent, éberlués. Alors que les effets d'hallucination disparaissaient, ils purent remarquer des boutons sur leur peau, des débris d'ailes, du sang d'insecte... apparemment Urganosh avait attiré sur eux un autre maléfice..




Renfrognés par cette aventure, les orcs ne perdirent pas de temps et se remirent en selle jusqu'au gouffre d'Iso'rath, où les restes de la créature achevaient de pourrir. Difficile là aussi de se demander s'il ne s'agissait pas d'un cauchemar. Mais un orc ne recule pas devant quelques crocs et tentacules, quand bien même ces derniers empestent comme dix hurans ! Ainsi, une fois arrivée au bord du précipice, la chamane Masha tendit le bras pour y jeter la peau d'Urganosh. Quelquechose la retint cependant ... Une vision, une impression, ce genre d'instincts que seul un chaman peut ressentir lui commanda de garder la peau et de la purifier.

La volonté de Masha fût respectée, le groupe repartit bredouille au village, chargé d'émotions pour un bon moment. Les entraînements allaient être violents le lendemain.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Asra le Sam 15 Fév 2014, 14:19

[14/2/34]





Il s'étaient rassemblés... ils avaient chargé leurs montures... fourbis leurs armes... emporté ce qu'il leur restait. Les Noirsangs demeuraient dans un silence de plomb, au centre du village, parfaitement alignés dans le vent féroce lorsque leur chef pris la parole, bardé de ses deux officiers :


"... Les orcs ont pris sous leur aile les races alliées.

Les trolls que nous avons sorti de leur île maudite, nous leur avons donné un nouveau foyer !
Une nouvelle terre. Une nouvelle bannière.

Les taurens qui erraient dans des déserts, pourchassés par les centaures, et qui nous ont accueillis en frères !
Nous leur avons rendu leurs plaines et permis de nous rejoindre.

Tous ont accepté le pacte que nous leur offrions... j'ai servi cette horde au moment où elle m'a ouvert les bras.
J'ai suivi Garrosh jusqu'en Azeroth. Nous avons été nombreux, nous les orcs bruns, à rejoindre les orcs verts.

...

J'ai saisi ma hache et j'ai gueulé lorsque le même Garrosh a oublié les traditions orques.
Lorsqu'ils a préféré les morts et les elfes aux races originelles.
J'ai défendu les Sombrelances ! Je ne les aime pas, je n'aime toujours pas leurs rites.
Mais ils étaient de la Horde.

Il l'étaient jusqu'à ce que leur meneur décide d'en appeler à l'Alliance pour vaincre les orcs !
Les humains plutôt que les orcs !
Une ... victoire dans la servitude plutôt qu'une défaite des peuples libres.

EST CE LA HORDE QUE VOUS VOULEZ SOLDATS ?!

<Vague de rugissement, les armes levées>

Une horde menée par un Sombrelance, une horde qui ne l'est plus que par son nom ?

<Nouveaux éclats de voix>

Une horde qui préfère les trolls aux orcs... les gobelins aux orcs...
Cette horde n'est plus orque !

VOILA CE QUE JE FAIS DU PARCHEMIN DE VOL'JIN !

<Le seigneur de guerre frotta l'ordre de mission qui s'embrasa dans sa main. Ses cendres volèrent longuement, effaçant à jamais les liens de Noirsang avec la horde de Vol'jin.>
"

Orshan laissa non sans crispation le village de Noireplaie au chef Krosh Plaies-Gelées, le loup de givre qu'il avait sauvé avec les siens des griffes de gobelins.



Sur ce, les guerriers prirent la route menant au sud, aiguillés par une pandarène du nom de Sioumin, aventurière et bretteuse du Clan Soleil Rouge, que l'infortune avait mené ici quelques semaines plus tôt. L'ayant réchappé de peu à des pirates, elle avait indiqué aux Noirsangs la présence d'un de leur navire, amarré près d'un hameau du nom de Coat Tan. De longues heures plus tard, un petit chemin de montagne les conduisit aux abords du village, à l'orée d'un bois où tous attendaient d'en finir, le poing resserré sur leurs armes.






Le chef donna finalement l'ordre d'attaquer, plusieurs groupes envahirent alors les champs, massacrant les sentinelles dans un carnage sans nom. Tandis qu'ils étaient repérés, les pirates alignèrent un canon sur une berge proche. Les projectiles éclatèrent autour des orcs mais le seigneur les rallia en ordonnant à son centurion d'aller détruire la pièce d'artillerie pendant que lui irait se charger du village. La horde déferla ainsi, pillant, fracassant les humains mal préparés. Bientôt un nombre important d'entre eux pris la fuite en direction d'une grotte menant à la la crique où était ancré le navire. Zankalar et Valarak détournèrent le canon pour les retarder, ajoutant de nouvelles morts au tableau de chasse.





Les pirates s'apprêtaient déjà à partir lorsque les Noirsangs franchirent la grotte et attaquèrent leur campement sous le feu des mousquets. Choisissant de prendre le navire le plus rapidement possible, le seigneur dépêcha toutes ses forces dans l'abordage. Sur le pont, les fers se croisèrent entre un aventurier du nom de Grak'mar et le capitaine du navire. L'homme para à plusieurs reprise l'orc de son sabre enchanté, tenta de l'embrocher, mais le guerrier n'était pas né d'hier, malgré sa blessure au côté il se redressa soudain et décapita son adversaire d'un revers féroce.

Butin récupéré par Grak'mar :






Pendant ce temps, les soldats se rependaientt dans le navire pour empêcher les matelots de le saborder. Des combats violents eurent lieu dans les coursives où les marins, en connaissance des lieux, se cachaient dans l'ombre, couteaux à la main pour égorger les orcs trop lourdement encombrés par leurs armures de plates. Le centurion et le maître d'arme mirent fin aux combats en envahissant la cale, massacrant avec leurs grunts les derniers forcenés. Le reste de l'équipage dût se rendre, à la merci de leurs ennemis.

Par nécessité plutôt que clémence, le seigneur Orshan décida d'épargner tous ces hommes afin qu'ils conduisent le navire vers le large. La pandarène, de son côté, récupéra sabre et chapeau de paille, puis repartit livrer d'autres batailles loin dans les Hautes Terres. Ainsi les orcs s'emparèrent du batiment, mettant les voiles pour le sud. La campagne des Hautes Terres était finie. Le clan allait vers un nouvel horizon.






La traversée fût ardue en raison du manque d'équipage, du mal de mer des peaux vertes, des complaintes des matelots sous l'oeil féroce de leurs oppresseurs, mais surtout du manque de vivres : le navire était immobilisé depuis un bout de temps déjà ; la rapine des forbans sur la côte avait été maigre. Il fallait faire escale. Et c'est au port de Lumèche sur Mer que le seigneur ordonna finalement de s'arrêter. Le clan débarqua, aussi perturbé par la croisière qu'ils avaient subi que par les moutons explosifs testés par les autochtones à tout bout de champ...


(Vous l'aurez remarqué, le clan a déménagé ! Nous prévoyons une nouvelle présentation de guilde dans les semaines prochaines, ainsi que de nombreuses nouveautés. Nous remercions les Industries Lourdes Smith ainsi que tous les joueurs externes qui ont pu enrichir cette campagne décidément tourmentée !)
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum