[Livre] Coeur-de-Loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Livre] Coeur-de-Loup

Message  Dorian/Dalorian le Dim 05 Jan 2014, 20:11

En fait de fiche de lecture, c'est une prise de note et mise en relief de divers éléments "loresques" plus ou moins intéressant et important que l'on peut trouver dans le roman Cœur-de-loup. Chacun y donnera la valeur qu'il veut. chacun peut en rajouter, ou me poser des questions.

Notez qu'il ne s'agit pas de raconter l'histoire du roman.

Pour moi, les romans on valeur d'information officielle jusqu'à ce que le jeu les contredise, surtout quand cela évoque des choses ou évènements qu'on ignorerait sinon. J'ai choisit ce roman, pas par hasard, mais bien parce qu'il traite des worgens. des worgens au début de Cataclysme, donc des worgens il y a 2 ou 3 ans in-game. des choses ont changées, en bien, en mal, officiellement ou par le fait du jeu de rôle parfois, hélas, qui prend une direction qui peu paraître incohérente quand on décide de tenir compte de ceci plutôt que de cela.

Toujours est-il que voilà une source d'information sur les worgens, les elfes de la nuit et Varian qui ne devrait pas être à négliger , pour peu qu'on ait, une fois de plus, un peu d'honnêteté intellectuelle !

Je ne crois pas en l'objectivité, mais j'ai tenté d'être le plus neutre possible, ne faisant part de mes suppositions qu'entre parenthèses.
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Coeur-de-Loup

Message  Dorian/Dalorian le Dim 05 Jan 2014, 20:12

Fiche de lecture : Coeur-de-Loup

Il faut cinq orcs pour manipuler une cage contenant un magmataure.

Tyrande paraît avoir 20 ans. Elle considère que le Cataclysme est pire que la Fracture.

Le Sanctuaire de la Sororrité, qu'on nomme aussi Coeur d'Elune, se trouve dans l'aile sud du Temple. C'est là que Tyrande prie.

Le Sommet de Darnassus, organisé par Tyrande et Malfurion a pour objectif de passé le flambeau de la défense d'Azeroth. On voit bien l'arrogance des elfes qui se considéraient donc jusque là défenseurs d'Azeroth, avec Tyrande comme chef d' l'Alliance.

Tyrande a une vision envoyée par Elune au début du roman : Goldrinn combattant la légion, lors de la Guerre des Anciens. Il mène une meute de loups. Un Loup Brun aide Goldrinn en difficulté. Quand l'Ancien Loup est tué, c'est ce Loup Brun, qui gagne en taille, qui le venge et prend la tête de la meute. Il devient un homme au visage imprécis, et les loups de la meute deviennent aussi des hommes. Le visage du Loup Brun devenu homme se précise, c'est Varian.

Il existe encore des zones du rêve d'Emeraude infestées par le Cauchemar. Malfurion se fait un devoir de surveiller cela. Est-il aidé par les autres druides et le Vol vert ? Sans doute.

Haldrissa, commandant de tout Orneval au début du roman, est pourtant née quelques siècles AVANT Shandris.

Jarod Chantelombre a quitté son peuple sans mot dire, des siècles avant le roman.

Orneval est officiellement exploité par les Elfes de la Nuit ET leurs alliés.

Salasyr, épouse de Jarod, est une des premières Kaldorei à mourir de vieillesse.

? Jarod et Malfurion auraient 1000 ans de différence d'age, avec Jarod plus jeune que l'archidruide.

Polarisation de la société elfe. Certains elfes (dont Jarod) en veulent à Malfurion et aux druides d'avoir abandonné la société elfe active pour s'enfoncer dans le Rêve si longtemps, ce qui a créer les clivages qu'on sait entre hommes et femmes.

Unité de Maiev : les Guetteuses sont une troupe de Sentinelles d'élite. Choisies parmi des volontaires par Maiev, elles avaient pour rôle de surveiller Illidan puis d'autres criminels d'exceptions. Elles étaient chargées des enquêtes aussi sur ces criminels spéciaux. De retour d'Outreterre, Maiev a reformé les Guetteuses, pour défendre la pureté de la race kaldorei. Le titre de Gardienne va à la seule chef des Guetteuses.

Lors de funérailles elfes, il y a toujours deux prêtresses d'Elune auprès du mort.

La plupart des elfes de la nuit dorment le jour.

Le Temple de la Lune est TOUJOURS ouvert aux fidèles.

Quand Jarod a quitté son peuple et ses responsabilités avec une prêtresse d'Elune, il a aussi laissé une Shandris Pennelune amoureuse, et donc dans un sale état selon Maiev.

Maiev voit son frère Jarod comme un lâche qui a couvert de honte toute leur famille en abandonnant son commandement pour fuir avec une traînée.

Maiev voit les worgens comme des rôdeurs/fouineurs lâches et inoffensifs.

Vel'dryn Chercheciel, bras droit de Mordent Ombrégale, est à la tête d'un groupe de Bien-nés qui fait de la magie malgré les accords passés avec Tyrande et Malfurion. Il sera tué.

Vel'dryn et Mordent portent le titre d'Archimage.

Partout sur Teldrasil où cela n'a pas été autorisé par Malfurion et le Cercle cénarien, la nature (arbre, plantes, etc.) réagit violemment à l'aide de tentacules et lianes face à la magie arcanique trop puissante, et prévient Malfurion (ou un druide de haut rang sans doute)

Malfurion et Tyrande ont promis que les Bien-nés seraient réintégrés en bonne place dans al société kaldorei. Par contre ils ont aussi conseillé aux mages d'être aptiens et de faire profil le bas le temps que ça se tasse. En attendant, la magie arcanique reste surveillée et utilisable qu'en cas de force majeure.

Malfurion et Mordent, le porte-parole chef des Bien-nés, s'entendent assez bien. Ils savent tous les deux que Vel'dryn veut la place de Mordent.

Eadrik, un worgen, agent et aide de camp de Genn, même sous sa forme humaine, parvient à surprendre Malfurion par son silence et sa furtivité, ce qui est un exploit.

Varian pense que lui seul a vraiment souffert de la guerre et vécu de vrais drames. Que Hurlevent est le seul royaume à vraiment souffrir. Il considère que Malfurion et les druides qui prônent l'équilibre ne savent rien, eux qui ont dormit loin des réalités du monde si longtemps. Il le dit ainsi à Malfurion.

Anduin décide de rester/suivre Velen et d'apprendre la voie de la Lumière avec le Prophète. Il critique ouvertement son père. Il renvoie l'argument de son père disant que l'âge n'a rien à voir avec la sagesse en disant qu'il le constate bien en effet. Il n'a que 13 ans lors du Sommet.

Varian pense que la Lumière à une mauvaise influence sur son fils. Il pense qu'un roi serait faible et trop compatissant en suivant uniquement les préceptes de la Sainte Lumière et en étant prêtre plutôt que guerrier.

Varian propose à son fils d'être instruit par Bénédictus plutôt que Velen. Anduin réponds alors que son intuition lui indique que Bénédictus ne convient pas. Cela avant la trahison avérée, donc.

Varian casse le bras de son fils qui tente de partir, en tentant de le retenir, sans maîtriser sa force et sa colère donc.

Velen accepte de prendre Anduin avec lui en le qualifiant de si jeune et déjà si vieux.

Les worgens ont le droit d'être dans Darnassus, alors qu'au début du Roman, il n'ont pas le Chêne Hurlant à proprement parler mais un camp aux abords de la cité. Ils préfèrent de toute manière rester dans la forêt ou dans les arbres.

On reconnaît la voix d'un worgen quelque soit sa forme (s'il en fait rien pour la changer bien entendu). Jarod y parvient sans mal. Genn est reconnu par sa voix par Malfurion et Varian. Souvent, dans le roman, la voix est évoqué comme moyen de reconnaître un worgen.

Les vêtement de Malfurion disparaissent tout bonnement et sont remplacés par de la fourrure sombre et soyeuse quand il se transforme en félin. (Pareil pour les autre forme, sans doute)

La vieillesse fait peur aux elfes, tous, même Malfurion qui commence à sentir des rhumatismes. Tyrande à ce sujet, dit qu'il faut prendre exemple et apprendre des races mortelles, dont les Humains surtout. D'où l'intérêt de l'Alliance.

Même sous forme humaine, les worgens sont très à l'aise en forêt, comme s'ils en faisaient partie. Les druides elfes (dont Malfurion) les envient pour ça.

Les arbres ont tous un nom. Les worgens semblent connaître certains de ses noms sans que Malfurion en leur ai jamais dit.

Genn, sous forme humaine, est presque aussi grand que Malfurion (qui fait plus de 2m)

Genn peut prendre sa taille de worgen en conservant son aspect humain. Il gagne en taille et en musculature. C'est sous l'effet de la colère qu'il fait cela.

Un mâle elfe peut devenir le second d'une commandant Sentinelle, mais c'est très rare. Un homme pour 20 femmes en gros, dans le contingent décrit.

Les Sentinelles pensent pouvoir gérer seule la Horde à Orneval. Sauf certaines gradées qui se rendent compte qu'un truc à changé avec le nouveau Chef de Guerre.

Genn fait surveiller les Bien-nés elfes.

Un sermon d'Elune : l'obscurité nous enveloppait au commencement, (,,,), et nous ne voyions pas. Nous avons imploré de l'aide, et la Lune nous a souri en nous inondant de sa lumière. Sa douce lueur a non seulement éclairé la nuit, mais elle nous a aussi offert le réconfort. Son éclat nous a touchés de l'intérieur, et nous a permis de voir même quand la Lune n'est pas visible.

Les druides servent de fossoyeurs. Il font pousser des fleurs sur les cadavres qui sont ainsi rendus à la nature. Parfois, certains esprit-follet sont vus par les proches quand ils s'extirpent du corps se fondant aux fleurs.

Sur les cadavres des bien-nés tués on trouve les mots pas de pitié pour les traître.

Il y a des tensions entre les Sentinelles et les Guetteuses en ce qui concerne la sécurité intérieure.

Insultes de Varian envers les worgens : le cris de guerre gilnéen est de demander grâce avec assez de conviction pour faire pitié aux orcs.

La Horde utilise des proto-drake rouge à Orneval.

Un Hippogriffe rapide met moins d'une journée à rallier Orneval et Darnassus. La traversée en navire de guerre lourdement chargés Teldrasil/Plage de Zoram se fait en moins de deux jours avec la faveur des marée et des courants grâce à Elune.

p 203 : Les gilnéens n'avaient pas toujours fait partie des rangs des worgens. Tous n'étaient d'ailleurs pas affectés. C'était cependant le cas de beaucoup d'entre eux …
p 204 : Nous sommes Gilnéas, gronda Genn Grisetête d'une voix qui était encore la sienne malgré des accents gutturaux. Nous sommes les worgens

Aux abords de Darnassus, il y a des zones connues comme étant des zones de chasses pour les worgens. Les elfes respectent ces zones. Genn chasse sous forme worgen, et en meute.

Genn affirme : nous sommes des prédateurs. Nous chassons, voilà tout. Il dit cela à Malfurion et Varian, donc il assume à défaut d'apprécier. (p249)

Shandris a réorganisé toute l'armée elfe depuis la Troisième Guerre. Cela permet de mobiliser des troupes très rapidement.

Varian voyait les worgens comme lourds et sans finesse, avant de les voir chasser, courir et se mouvoir dans les bois.

Les worgens chassent en meute, comme des loups, mais ils se séparent souvent en solitaires une fois une proie trouvée, comme des humains.

Lo'gosh est un mot Taurahne (langue des taurens)

Genn parle de Goldrinn comme de l'esprit protecteur de son peuple (les worgens, donc, et par extension Gilneas, non?) (p257)

Genn a vu l'aura de Varian dès le début du sommet, marquée par Goldrinn. Il est donc frotement déçu par le jeune roi qu'il voit comme un frère.

Tyrande porte aussi le titre de Voix d'Elune.

P303 : Genn reste le plus souvent sous forme worgen quand il est seul ou avec son peuple.

Varian admire finalement els worgens pour leur maîtrise de leurs instincts.

On peut mourir, ou simplement échouer lors du rituel d'apaisement mis au point par les elfes pour calmer les worgens.

Varian suit le rituel d'apaisement. Il est alors nimbé de l'aura de Goldrinn. Il parle alors des worgens et lui en disant nous.

C'est parce qu'il sont devenu mortels et potentiellement vieux que les Bien-nés sont revenus à Darnassus. Ils veulent enseigner leur savoir pour que celui-ci ne se perde pas.

Une expression gilnéenne : autant de chance de réussir que de soulever le Mur de Grisetête à mains nues.

Varian, sans être maudit, semble avoir les sens surhumains des worgens, et leur endurance. C'est l'effet de la bénédiction de Goldrinn.

Varian et Genn se réconcilient en tuant ensemble un ours lors d'une partie de chasse où il se disputaient un sanglier. Partie de chasse organisée par Malfurion.

Illyanna Braselune : vêtue de cuir noir, dans un style boucanier humain elle est membre de l'ordre. Cet ordre est reconnu par Darnassus que depuis quelques années. Avant ils étaient considérés comme de vulgaires pirates non fréquentables. Ils sont parmi les meilleurs éclaireurs (et espions) maintenant. On proposera un poste de commandement à Illyanna après la bataille d'Orneval, elle refusera pour conserver sa liberté d'action.

La prise du poste Aile-argent : Assauts en deux temps, mené par Garrosh lui-même. Les gobelins créent une brume qui put le naphte mais camoufle tout. Les déchiqueteurs balancent des arbre entier non débités. La commandant  dit qu'on ne peut pas se battre contre des arbres. Les Magmataures, sans se montrer, balancent des rochers avec une grande précision. Garrosh laisse les elfes fuient pour que toute l'Alliance rapplique et qu'il l'écrase.

Petits pics entre Tyrande et Malfurion. Elle dit qu'Elune lui dit d'aller là, et elle y va. Malfurion réponds, comme c'est facile pour toi, donc. Elle renchérit que pour lui aussi, c'est facile, il suffit qu'il aille dans le Rêve d'Emeraude pour plus s'occuper du reste. Cette historie de Rêve et sommeil reste un gros fossé entre eux, et dans la société elfe aussi.

Les prêtresses et assistantes de Tyrande l'appellent Maîtresse.

Les worgens n'aiment pas voir des elfes tourner autour de leur campement. Ils chassent les intrus.

Des worgens peuvent sentir la peur ou le mensonge grâce à leur sens animal. (à voir si c'est valable pour tous, mais les animaux ont un sens de la peur)

Les elfes suspecteront les worgens d'avoir tué les Bien-nés. Eadrik et un groupe de fidèles enquêtera donc pour disculper son peuple, alors que Genn avait ordonné qu'on laisse cela aux elfes, entre eux.

Petite phrase amusante de Shandris quand Tyrande lui dit que ce sera la volonté d'Elune si elles meurent : j'adore Elune, mais elle ferait bien de comprendre qu'elle risque de se retrouver bien seule sans nous.

Shandris et Tyrande sont prêtes à brûler Orneval pour déloger les Magmataures.

Le hurlement des worgens est différent de celui des loups ou des worgs. Un expert en canidés entendra la différence.

Tous les worgens voient l'aura de Varian comme élu de Goldrinn, tout le temps.

C'est l'arrivée de Varian à al te^te des worgens qui sauvera Orneval, et accessoirement Tyrande et Shandris. Surtout car les worgens parviennent à tuer les magmataures et se déplacent très vite pour aider les sentinelles partout sur le champs de bataille.

Tyrande donne le titre de Sauveur d'Orneval à Varian.

Maiev est en fuite à la fin du roman. Tyrande et Malfurion propose à Jarod qu'il forme une nouvelle force dont on ignore l nom qui remplacerait les Guetteuses et qui aurait pour mission de s'occuper des affaires délicates. Comme rattraper Maiev (ou Forteramure, mais dans le jeu se sont des Guetteuses, donc à voir. De plus Jarod dans le jeu se fait capturer par le Marteau du Crépuscule, même si on le sauve. Cette unité secrète reste secrète, huhu). Cette force sera composée de sentinelles proposée par Shandris elle-même à Jarod. Une manœuvre de Tyrande pour donner un homme à sa fille adoptive.

Les liens mère/fille qui unissent Shandris et Tyrande sont flagrants et indestructibles.

Varian à Garrosh : la Horde ferait bien de craindre la fin du jour, car c'est le moment où la nuit tombe … et avec la nuit, viennent les worgens.

Dans tous le roman, Worgens et Gilnéens sont synonymes.
Dans tout le roman, Roi ou seigneur de Gilnéas et Chef worgen sont utilisés indifféremment pour désigner Genn.


Dernière édition par Dorian Hawthorn le Dim 05 Jan 2014, 23:07, édité 1 fois
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Coeur-de-Loup

Message  Dorian/Dalorian le Dim 05 Jan 2014, 20:15

Un petit post séparé pour le Rituel d'apaisement et sa description, qui recoupera ce que els worgens vivent lors des quêtes d'introduction in-game.

le rituel d'apaisement :

Il est nécessaire d'avoir des témoin lors du rituel, qui surveillent que les choses ne dégénèrent pas.
Le lieu du rituel est unique. Ce fut d'abord à Tal'doren, dans la Forêt Noire. Cela se passe pendant le roman dans une clairière entourée d'arbre sombre et tordus. On peut supposer que c'est in-game dans le Chêne Hurlant.

Il y a trois puits. Quand le worgen est mené au lieu du rituel, il a un guide. Pour Varian, c'est Genn. Alors apparaissent trois druides, toujours les mêmes. Ils ont la responsabilité du rituel. Il s'agit de Talran des Fauves (chef du trio), Lyros Vent-vif et Vassandra Grifforage.
On fait manger une feuille de Feuillelune au worgen. La feuille est douce et lénifiante quand on la mange. Ensuite il s'agit de boire de l'eau des trois puits. Chaque druide tend une coupelle dorée qu'il faut boire. Il semble que parfois, il ne soit pas nécessaire à un worgen de boire aux trois puits, cela dépend de son degrés de violence et de trouble.

Le premier puits, gardé par le druide Talran est celui de la Tranquillité. Il apporte paix et joie.
Le deuxieme puits est celui de l'Equilibre, gardé par la Druidesse Vassandra. Il apporte l'unité du corps et de l'esprit.
Le Puits de la fureur est le dernier. Il donne la force intérieure et est surveillé par Lyros.

Une fois cela fait, on s'éloigne pour méditer. Le guide aide alors en accompagnant à la méditation. Le worgen s'endort, en général et revit certains souvenirs. C'est là que cela peut devenir dangereux. Certains deviennent fous, d'autres violent envers eux-mêmes ou les autres. Cela dépends de la gravité de ce dont on s'accuse et des remords que l'on a. On revit alors en général 3 souvenirs qui illustre chacun des puits. Varian trouva la tranquillité dans le souvenir de son père, malgré le drame de son assassinat. Il trouva l'équilibre dans le souvenir de son épouse et la fureur dans son amour pour son fils, Anduin.

La bête doit être domptée pour que l'homme s'épanouisse …
la colère doit être à son service s'il veut être … complet.


On en sait pas qui dit ça. Probablement Genn, mais cela peut être Goldrinn, ou un des druides. Cela résume l'idée derrière le rituel de toute manière.
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Coeur-de-Loup

Message  Dorian/Dalorian le Dim 05 Jan 2014, 20:16

Enfin, le déroulement du sommet de Darnassus, évènement politique de premier plan dont peu de gens prennent la mesure !

La sommet de Darnassus

Sous l'impulsion de Tyrande et Malfurion, pour contrer le Cataclysme et Aile-de-Mort. Cela arrive sans doute juste après que les worgens soient rapatriés à Teldrasil. Il vise à intégrer les fiers worgens de Gilnéas à l'Alliance.

Les participants les plus importants sont, par ordre d'arrivée, outre les deux chefs elfes :


  • l'archimage Tervosh, pour Théramore et représentant Jaina Portvaillant.
  • Targas Courbenclune, Kurdran et Drukan respectivement émissaires des nains Barbe-de-Bronze, Marteau-hardi et Sombrefer, pour le Conseil des Trois Marteaux.
  • Gelbin Mekavielle lui-même, pour les gnomes.
  • Velen, le prophète, pour les Draenei.
  • Genn Grisetête de Gilnéas, roi de Gilnéas, pour les worgens.
  • Varian et Anduin Wrynn de Hurlevent, roi et prince héritier, pour Hurlevent.
  • Personne pour Dalaran, le Kirin'tor, invité, souhaitant rester neutre.


Tout ce petit monde vient avec divers seigneurs, hauts-gradés et suites qui ne sont pas décrits mais dont certains pourrait être des personnages-joueurs, je n'en doute pas. Les débats ont lieux pendant un banquet. On commence par un vote formel pour ouvrir les débats, justement. La première chose est visiblement de faire accepter les worgens. Ces derniers d'ailleurs se présentent sous formes humaines mais se transforment, le Roi Genn en tête, devant tout le monde, au centre des tables formant le banquet. Genn se met à hurler, pusi sa suite hurle puis au loin, dans la forêt de Teldrasil, tous les worgens répondent. C'est là que Genn dit nous sommes Gilnéas, nous sommes les worgens. Il demande ensuite à rejoindre l'Alliance pour son peuple.  Ainsi, voici le discours de Malfurion après cette présentation :

Certains d'entre vous connaissent les vieux contes qui traitent des worgens et de leur férocité ! Vous avez entendu les histoires narrant leur mal ! Que vous connaissiez ou non ces récits, sachez que ceux qui se tiennent devant vous n'ont guère de liens avec les légendes ou le passé ! Ces combattants de Gilnéas ont dompté la malédiction ! Ce qui constituait autrefois une menace mortelle est désormais un force à jamais dédiée au bien, dédiée à l'Alliance !

C'est Kurdran des Marteaux-Hardis qui lance le premier oui, suivit de Theramore et de tous. Vote par acclamation. Puis Varian parle. Il commence par dire que Gilnéas et Hurlevent ne s'aiment pas, mais que l'avantage des worgens est indéniable. Il parle sauvagerie des worgens pour répondre à la sauvagerie de la Horde. Tout le monde semble ravis, et Malfurion demande la confirmation du vote. Varian dit que c'est inutile car ce serait du temps perdu. Stupéfaction.

Honneur et confiance, c'est cela dont l'Alliance a besoin, et non de ses bêtes qui étaient dépourvues de ces deux qualités quand elles se faisaient encore passer pour des hommes. Qu'arrivera-t-il s'ils décident de se retirer une fois encore ? Prendront-ils au moins la peine de nous prévenir ? Peut-on compter sur eux ne serait-ce que pour cela ? (…) Comme j'ai déjà eut l'occasion de le dire à beaucoup d'entre vous, je ne vois rien de digne, rien d'honorable chez cette meute de chiens … aussi ne voterai-je pas pour qu'ils rentrent au bercail !

On voit là que ce qui dérange Varian n'est pas qu'ils soient worgens mais bien qu'ils soient gilnéens. Des worgens non-gilnéens auraient eut sans doute la voix du Roi de Hurlevent qui se retire alors dans la confusion générale.

Le lendemain, Velen, appelé à l'Exodar, quitte Darnassus. Anduin, remonté contre son père le suit. C'est c'est alors Ishanah de l'Aldor qui remplace Velen. Le sommet est de toute manière interrompu par la nouvelle de l'invasion d'Orneval par la Horde. Tyrande passe donc le reste de la journée à tenter de rallier l'Alliance pour défendre Orneval. Elle obtient un soutien militaire et logistique suivants, par ordre d'importance :


  • Principalement et en premier lieu, Theramore, avec des mages surtout.
  • Quelques guerriers nains Barbes-de-bronzes et Sombrefer, amis pas mal de Chevaucheurs de griffons Marteaux-Hardis.
  • Des gnomes bardés de gadget et objets retors.
  • Des draenei (sans doute paladins et prêtres)
  • D'autres humains.


Après la bataille d'Orneval, qui fut gagnée par l'Alliance grâce à Varian et les worgens réconciliés, un second sommet, ou sa suite, est organisé, à la demande de Varian cette fois, mais toujours à Darnassus. Le discours de Va rian est centré sur la fueure canalisée et comment les worgens lui ont enseigner cela. Et comment la colère de l'Alliance devant les crimes de la Horde ou du Marteau du Crépuscule ou de tout autre ennemi d'Azeroth sera diriger par les worgens qui sont des experts en cela. Les worgens sont au final une pièce maîtresse de l'Alliance en ces temps incertains.

Il y a alors un second vote pour accepter les worgens au sein de l'Alliance.

C'est encore Durkran Là c'est donc Kurdran des marteau-Hardi qui vote le premier, encore ! qui vote oui le premier (il veut en finir et passer au repas!), suivit des deux autres émissaires nains qui ne veulent pas être rabaissés. Puis Ishanah pour les draenei et à sa suite Theramore, Gelbin et enfin Varian. Tous sont pour et les worgens de Gilnéas deviennent enfin membres de l'Alliance.

Malfurion clos le débat par :les worgens sont invités à fonder un nouveau foyer auprès des elfes de la nuit. C'est là que sera fondé le Chêne Hurlant, à l'emplacement de la clairière où ils faisaient leur rituel d'apaisement probablement. C'est donc bien leur foyer et une terre gilnéenne.


Dernière édition par Dorian Hawthorn le Mer 08 Jan 2014, 16:03, édité 1 fois (Raison : rectification naine)
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Coeur-de-Loup

Message  Ajaxandriel Givreciel le Mer 08 Jan 2014, 15:02

Super ! merci pour toutes ces infos

J'ai une question:
Lo'gosh est un mot Taurahne (langue des taurens)
ça c'est limite choquant, jusqu'à présent je voyais plutôt comme un mot orc, d'ailleurs ça sonne toujours orc... du coup c'est étrange, es-tu sûr de l'interprétation du passage qui en parle ?
D'un autre côté ce serait plus logique que Goldrin/Lo'gosh, qui est défini comme une même entité dans le jeu, une divinité native d'Azeroth, soit nommé par deux races natives. Mais alors ça nous pose la question : comment les orcs nommaient-ils leur divinité du loup/ loup-fantôme sur Draenor...
(je te pose mes autres questions par mp, car c'est un peu trop spécifique)
avatar
Ajaxandriel Givreciel

Personnages Joués : Ajaxel'Ariel Givreciel etc. etc.

Feuille de personnage
Guilde: Ligue des séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Coeur-de-Loup

Message  Dorian/Dalorian le Mer 08 Jan 2014, 16:14

Cette historie de Lo'gosh m'a toujours ennuyée et relire Cœur-de-Loup un crayon à la main m'a permis de régler ce soucis !

J'ai, comme toi Ajax', toujours cru que Lo'gosh était un nom orc. Et j'ai toujours donc été déranger qu'on dise que Lo'gosh et Goldrinn fut le même loup ! Pour moi, Goldrin, Ancien Loup d'Azeroth et Lo'gosh, Ancien Loup de Draenor, mais il y avait une incohérence de toute manière.

C'est Genn qui dit que le nom est d'origine Tauréne. il le dit à Varian, quand il parle de Goldrinn et de son surnom de gladiateur. C'est dans cette même discussion qu'il désigne Goldrinn comme protecteur de son peuple, d'ailleurs.

Perso, au final, je trouve que Lo'gosh colle bien avec Mu'sha et autre ... dans la graphie et tout. Et Loup-Fantôme ça fait plus indien donc tauren qu'orc. Ensuite ça règle bien le soucis de Goldrinn/Lo'gosh. c'est donc bien le même au final.

Pour finir, dans les quêtes de Terrokar, on a une suite coté Horde au moins qui demande à retisser les liens avec l'Esprit-Loup. Possible que le nom de cet esprit soit donné. Je ne sait plus. Et attention à pas le nommer "machin des loups" ! Sinon faudra sacrifier une reine, même si pour moi la reine c'est personne mais bon non quand même !
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] Coeur-de-Loup

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum