La croisade écarlate : l'après-match

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La croisade écarlate : l'après-match

Message  Clairvoyant Llorente le Lun 27 Oct 2014, 23:40

Bonjour !

Comme beaucoup d'entre vous le savent, je suis un très grand fan, au 1er degré, de la croisade écarlate. Plutôt que de proposer une traduction des articles de wowpedia sur cette faction (ce qui existe déjà), j'ai préféré faire une sorte de FAQ écarlate, où je répondrais à des questions qui reviennent souvent, et qui sont dures à régler compte tenu des retcons et des opinions de chacun sur les agissements de la croisade. S'agissant de certains sujets, j'essaie parfois de mêler et de faire concorder ce qu'on voit IG, et ce qu'on apprend dans les comics ou le RPG. On pourra me dire que c'est assez subjectif, mais je pense que les réflexions et les réponses que je livre sont intéressantes. J'éditerais peut-être à l'avenir !

Quand a été fondée la croisade écarlate, et par qui ?

La croisade écarlate est une organisation née après la mort de Térénas et la chute du royaume de Lordaeron. Son année de fondation précise n'est pas connue, mais d'après le comics Porte-cendres, elle se situe après la mort d'Alexandros Mograine. Compte tenu du vieillissement des deux fils Mograine entre la fin du 1er comics, et la mort de Renault dans le 2ème opus, qui se situe sans doute vers Vanilla, on peut supposer que la fondation de la croisade écarlate intervient entre l'an 21 et l'an 23.
La croisade écarlate a été fondée par Brigitte Abbendis, son père, Abbendis, le Grand-Inquisiteur Isilien, et Saidan Datrhohan, alors possédé par Balnazzar. Ce sont tous des anciens de la Main d'Argent, et ils dirigeront à trois la croisade écarlate (Brigitte succédant à son père lors de sa mort), bien que Dathrohan semble dans les faits moins actifs que Abbendis et Isilien.

Qu'est-ce que la croisade écarlate ?

C'est une organisation militaire et religieuse qui est dédiée à la reconquête de Lordaeron et à la destruction de tous les morts-vivants, y compris les réprouvés. La croisade écarlate suit le culte de la Lumière, dans une forme qui semble plus orientée vers la prière collective, les cérémonies et les manifestations religieuses, que les autres avatars de l'Eglise de la Lumière.
Elle est composée exclusivement, ou dans une plus qu'écrasante majorité, d'humains (voir plus bas).
La plupart sont originaires de Lordaeron, mais il semble qu'un certain nombre vienne d'autres royaumes. Les combattants de la croisade écarlate peuvent avoir fait partie de l'armée régulière, ou être des volontaires en quête de vengeance. L'armée de la croisade écarlate rassemble fantassins à pieds, tireurs, chasseurs, mages, prêtres, éclaireurs, chevaliers, paladins, et toutes sortes de déclinaisons de classes humaines. Les paladins sont souvent issus de la Main d'Argent, ou formés par des anciens de cet ordre.

Que sont la Légion Cramoisie et l'Assaut écarlate alors ?

La Légion cramoisie est une composante de la croisade écarlate. Cette légion rassemble, sous les ordres de Dathrohan (possédé par Balnazzar, nathrezim, voir Warcraft III), des combattants très aguerris, qui combattent à Stratholme.
En revanche, l'Assaut écarlate n'est pas une partie de la croisade écarlate ; c'est une autre organisation créée pour attaquer le Norfendre. Elle est d'abord dirigée par Brigitte Abbendis, puis par l'amiral Ponevent (possédé par Mal'Ganis, nathrezim, voir Warcraft III). L'Assaut écarlate est totalement détruit, alors que la croisade écarlate semble encore exister sous une forme très affaiblie en 34(voir plus bas).

La croisade écarlate et les non-humains, qu'en est-il ?

C'est un sujet qui est souvent polémique car pas très clair pour la plupart. Son traitement requiert de la nuance, qui est une qualité qui fait souvent défaut quand on s'intéresse à l'univers de Warcraft.
La croisade écarlate rassemble une très grande part de tout ce qui est encore vivant et humain en Lordaeron. La présence d'éléments non-humains dans ses rangs semble attesté à travers les statues du monastère écarlate, parmi lesquelles se trouvent les effigies de Dorgar Frontepierre, un nain, et d'Arellas Feuillefeu, haut-elfe.
Cependant, beaucoup de membres de la croisade écarlate, et en premier lieu ses chefs comme Abbendis ou Isilien (voir le comics Porte-cendre), sont méfiants et assez méprisants envers les non-humains.
Cela ne veut pas dire que les statues du monastère n'existent pas à cause des retcons induites dans ce comics, pas du tout. Il est tout à fait possible d'être allié avec quelqu'un sur qui on a de lourds préjugés. De même, la rencontre évoquée dans le RPG entre Abbendis et Brann est tout à fait plausible. Ne pas aimer quelqu'un ne signifie pas qu'on va le tuer.

Qui est le croisé écarlate ?

C'est un combattant tout d'abord. La croisade est composée d'individus très différents. Il n'y ainsi pas UN modèle de croisé, mais plusieurs déclinaisons. Il y a le soldat professionnel, qui a rejoint la croisade après le délitement de l'armée de Lordaeron, il y a le milicien/volontaire. Beaucoup sont également mages, voir mages de guerre. Il y a également beaucoup de prêtres, et un certain nombre des officiers sont des paladins.
Ce qui lie les croisés écarlates c'est le fanatisme dans la destruction des morts-vivants et la reconquête de Lordaeron. La plupart sont également de fervents croyants, mais certains sont dans la croisade avant tout pour se venger, Lumière ou pas. Ils ne sont pas nécessairement aussi xénophobes que leurs chefs. Si l'on veut jouer un croisé écarlate, ce qu'il faut retenir, c'est que poser des bombes à Hurlevent en traitant Varian d'hérétique, même Isilien sous cocaïne ne le ferait pas : c'est de la merde. Si vous voulez jouer écarlate, visez humbles, et n'oubliez pas qu'ils ont traversés des épreuves atroces, et qu'ils ont sans doute du sang sur les mains.


Dernière édition par Clairvoyant Llorente le Mar 18 Aoû 2015, 14:29, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Clairvoyant Llorente le Lun 27 Oct 2014, 23:42

Quelle est l'attitude de la croisade écarlate avec les civils ?

Le but de la croisade est de reconquérir Lordaeron, et cela passe aussi par la reconstruction. De manière globale, la croisade écarlate a vocation à protéger les quelques villes encores debout de Lordaeron (la Main-de-Tyr/Nouvelle-Avalon et le village de Havre-Comté, la ville d'Âtreval, le hameau des Solliden). La croisade écarlate organise et surveille la vie civile dans ces quelques enclaves, de manière souvent très intrusive : pas de demi-mesure quand il s'agit d'éviter une infiltration du Fléau.
Cependant, la croisade écarlate a également causée de nombreuses morts de civils, notamment en abattant, parfois à tort, des gens considérés comme contaminés par la peste ou acquis à la cause du Roi-Liche (le journal du maître de classe DK sang à Achérus renseigne sur une purge de la croisade écarlate menée sur un village isolé).
Jusqu'à la destruction de l'enclave écarlate, la croisade a cela dit montré qu'elle était capable de protéger la vie, et la vie civile, des atrocités des Maleterres.

Quelle est l'attitude de la croisade écarlate envers l'Alliance ?

En jeu, les PNJ de la croisade sont hostiles à l'Alliance. Un des derniers C-dev a mis un point final à un vieux débat, qui était de savoir si oui ou non l'Alliance et la croisade était en guerre ouverte. Les développeurs ont répondu laconiquement que montrer la complexité des relations entre les deux factions en jeu était trop compliqué.
Cela montre bien que cela va au-delà d'une guerre ouverte. On peut aller plus loin, en remarquant que, Norfendre et quêtes de donjon post-Cataclysme écartés, les PNJ de l'Alliance qui donnent des quêtes contre la croisade écarlate le font en leur propre nom (Raleigh le dévôt) ou pour le compte de personnalités (l'agent du SI:7 à Âtreval avant Cataclysme se référait à « quelques personnes dans l'Alliance »).
La tolérance de l'Eglise de Hurlevent envers les ambassadeurs écarlates Crowley et Anton sont aussi une preuve que les relations avec la croisade ne sont pas aussi simples qu'une franche opposition. Et également, les quêtes pour le T05 étaient assez instructives sur ce problème, avec les personnages de Jarien et Sothos, un frère et une soeur qui ont rejoint la croisade écarlate (et ont été tués par Balnazzar), sur demande de leur famille, supposée d'Hurlevent, qui était une contributrice de l'organisation. Il y a donc des gens favorables à la croisade écarlate, et des gens qui ne le sont pas ; par commodité, l'Alliance recommande officiellement d'éviter les zones contrôlées par les écarlates, mais ne semble pas chercher à éradiquer la croisade.

Qui dirige vraiment la croisade écarlate ?

Il n'y a pas de chef suprême, et ce n'est certainement pas Dathrohan. Il se bat à Stratholme, reclu dans le bastion cramoisi, ancien siège de la Main d'Argent, et contrôle beaucoup moins d'hommes et de territoire que Abbendis et Isilien.
L'organisation semble donc marcher comme un triumvirat, où Dathrohan fait figure d'éminence grise. Les Abbendis sont actifs dans les Maleterres de l'Est, dans la ville de la Main de Tyr, et Isilien dans la ville d'Âtreval, dans les Maleterres de l'Ouest.
Ils délèguent à de nombreux officiers, qui gèrent des places-fortes plus petites et des camps discrets, notamment dans les clairières de Tirisfal, sous l'égide de Renault Mograine et de l'inquisitrice Blanchetête, qui opèrent depuis le monastère.
Le croisé d'Argent Portelaube dit avant Cataclysme qu'il est difficile de dire qui dirige la croisade écarlate.
C'est le plus gros défaut de l'organisation. Le manque d'organisation du leadership et la dispersion des troupes empêchent une bonne cohésion et provoquent des troubles et des erreurs. Le meilleur exemple IG concerne l'Assaut écarlate, qui n'est pas vraiment comme la croisade, mais qui illustrera bien le sujet. Le commandant Iustus est accusé par l'Alliance d'avoir tué des soldats de Garde-Hiver. Or, on lit plus tard dans le journal d'Abbendis que celle-ci avait demandé à ce que l'Assaut ne s'occupe pas de l'Alliance (et même pas des réprouvés!).
Même si Isilien, et surtout les Abbendis, étaient des figures fortes et compétentes, la désorganisation au sein des officiers d'un rang inférieur a beaucoup desservie la croisade.

La croisade écarlate est-elle corrompue ?

Non. Dathrohan est possédé par Balnazzar, qui se garde bien de révéler son secret, et même sa magie noire, à quiconque (la présence de prêtres d'ombre dans la croisade écarlate n'étant pas une preuve à proprement parlé, surtout quand ces personnages IG ont des titres comme « oracle » et « devin » ou « clairvoyant » ; leur nature de prêtre d'ombre pouvant alors être un moyen de suggérer un mysticisme différent des autres prêtres).
Il n'y a que l'Assaut écarlate, à WOTLK, qui peut-être considéré comme corrompu : Mal'Ganis, sous l'apparence de l'amiral écarlate Ponevent, enseigne à des prêtres des sorts de magie noire (certains prêtres peuvent alors se changer en démons) ou forme des chevaliers de la mort.
Bien sûr, si l'on considére que la faction mort-vivante des ressuscités de Cataclysme est la même chose que la croisade écarlate, alors oui, elle est corrompue, et par Balnazzar. Mais...

Les ressuscités sont-ils encore des écarlates ?

Les gens chargés des quêtes des Maleterres de l'Est pour Cataclysme ont dû trouver original de transformer les écarlates de la région en morts-vivants. Les donneurs de quête insistent même sur « l'ironie » de ce destin. En fait, ça ne veut rien dire. La croisade écarlate, l'aube d'argent, ainsi que les aventuriers de l'Alliance et de la Horde, combattent les morts-vivants depuis des années, et beaucoup d'entre eux ont sûrement été tués et relevés en tant que goules. Par conséquent, Balnazzar relevant des écarlates morts n'a rien d'une première. Balnazzar manipule ces écarlates morts-vivants au nom de la Légion Ardente, tous les buts de la croisade sont balayés d'un revers de la main. Il est même probable que ces morts-vivants ne se rendent pas compte de leur situation ou ne puisse pas se rebeller. De plus, les écarlates de Tirisfal sont encore bien vivants, et il est plus que probable qu'ils combattraient les ressuscités. Dire que les ressuscités font partis de la croisade écarlate comme on a pu le lire est donc stupide, ce serait comme dire qu'une goule de soldat de l'Alliance fait encore partie de l'armée de Hurlevent.

La Main-de-Tyr et la Nouvelle-Avalon sont-elles la même ville ?

Dur à dire. Selon moi, il s'agit de la même ville. L'espace entre la Main-de-Tyr et la Nouvelle-Avalon n'est pas assez aménagé pour qu'on ait l'impression que ce n'est pas la même zone. Bien que cela reste sujet à débat, on peut supposer que la Nouvelle-Avalon est un quartier civil de la Main-de-Tyr, qui est plutôt présenter comme une forteresse protégeant des édifices et des reliques religieuses de grandes valeurs.

Est-ce que la croisade écarlate est abandonnée par la Lumière ?

On lit parfois que la croisade serait abandonnée par la Lumière à cause de ses agissements souvent brutaux. Ce n'est pas vrai. Il y a certes mention, dans le rpg il me semble, de paladins perdants leurs pouvoirs, mais de Vanilla à MOP, en passant par l'important WOTLK, des personnages écarlates utilisent la Lumière. Même les paladins du port de l'Assaut, dans la Couronne de Glace, utilisent la Lumière, alors même que Ponevent, leur chef, forme des démonistes dans une caverne, et que le ciel de leur forteresse est zébré d'éclairs rouges surnaturels.
Il est vrai ceci dit que Brigitte Abbendis, pourtant sensée être issue de la Main d'Argent, n'utilise pas la Lumière (son père non plus n'est pas vu l'utilisant dans les comics), mais alors peut-être que l'impossibilité d'utiliser la Lumière dépend des personnages. Les prêtres en tout cas ne semblent pas souffrir de ce problème (on remarquera qu'un Isilien ou un Langrain étaient certes aussi fanatiques que Abbendis, mais étaient en plus beaucoup moins sujets au doute et à la compromission).
Au-delà de ça, il faut noter que contrairement à une idée répandue, tous les croisés, très loin de là, ne savent pas utiliser la Lumière. Elle est clairement, comme dans l'Alliance, réservée à une élite entraînée.

Qu'est la croisade écarlate en l'an 35, et quel avenir pour elle ?

La croisade écarlate a survécu à la destruction de l'enclave écarlate mais en est ressortie incapable d'assumer ses projets de reconquête. Les écarlates restent présents essentiellement en Tirisfal, se terrant dans des ruines reculées. Le monastère, depuis MOP, semble avoir été définitivement nettoyé par les quêtes médiocres de Lilian Voss.
On peut considérer la croisade écarlate complètement vaincue, ou bien, par commodité de jeu, et par soucis d'expliquer ce que l'on continuera de voir IG, on peut supposer que les survivants resteront à vivoter à Tirisfal, tels des Robert Neville du livre « Je suis une légende », errants dans les ruines de leur pays adorés, et considérés comme des monstres et des nuisibles par les nouveaux maîtres des lieux, les réprouvés. J'aime pour ma part me dire, au sujet de la ferme des Solliden (située à Tirisfal), que les réprouvés continueront d'en harceler les occupants par sadisme, faisant des cachettes écarlates des zoos humains.
S'agissant de l'Assaut, il est sans surprise détruit, comme le dit Afrasiabi ici, tout en disant que les idées sont dures à tuer.

Doit-on regretter les retcons puis les évolutions de la faction au cours des 3 dernières extensions ?

Je ne regrette personnellement pas spécialement les retcons, car je ne pense pas qu'elles contredisent tant que ça le RPG, comme je l'ai dit dans la partie sur la xénophobie ou les relations avec l'Alliance. Il faut aborder la croisade avec nuance et éviter de céder à la facilité d'en faire une armée de bots stupides et identiques. Même leurs leaders ne sont pas identiques.
En revanche, on dirait que les développeurs ne savaient plus quoi faire de l'Assaut après les quêtes d'introduction des DK. L'intrigue proposée par les quêtes en Norfendre baladent le joueur dans le désert des dragons, montre un Assaut assez badass et la caverne de Deuillegivre. On se dit que Abbendis, Langrain et Ponevent préparent du lourd pour la Couronne de Glace, mais Abbendis meurt sans beaucoup de panache, et ça s'arrête là.
Ca reprend au port écarlate de la Courone de Glace, qui bénéficie à mon sens d'un traitement bidon à base de quêtes journalières Lame d'ébène. Là encore on est visuellement impressionnés : Ponevent a donné de grands pouvoirs à l'élite écarlate, y a des éclairs rouges, des types qui balancent des corbeaux d'ombre, des démonistes vengeurs dans une caverne etc... Puis on massacre l'intégralité de l'effectif et on découvre que Ponevent est Mal'Ganis. Ce n'est pas très original déjà d'avoir refait le coup du nathrezim, mais pourquoi pas, on dirait qu'il dit qu'on aura besoin de lui pour vaincre Arthas. En en fait, rien dans le raid. C'est du gâchis. Peu m'importe ici que l'Assaut soit ami/ennemi, ça aurait été bien de lui offrir un rôle intéressant dans le raid du Roi-Liche, on aurait pu se rappeller les alliances contre-nature de Warcraft III.
Enfin, ça devient ridicule avec Cataclysme et MOP. Globalement, toutes les quêtes des Maleterres de Cata sont mauvaises, mais la croisade écarlate est desservie par des quêtes de donjons assez bouffonantes, sur lesquelles je reviendrais pas. Enfin MOP, n'apporte rien sinon des nouveaux boss au monastère qui ne sont pas très intéressants et qui sont de mauvaises caricatures (en plus d'avoir les stuffs les plus moches du monde). Bien évidemment, c'est la partie de la FAQ où je laisse paraître le plus mon avis personnel, mais il est partagé par beaucoup : gagnante ou pas, amie ou pas, la croisade écarlate était trop intéressante pour être aussi bâclée à partir de WOTLK.


Dernière édition par Clairvoyant Llorente le Mar 18 Aoû 2015, 14:28, édité 4 fois (Raison : Mis à jour, merci à Darnat pour son lien Twitter.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Dorian/Dalorian le Jeu 30 Oct 2014, 12:21

Au sujet des relation Croisade Ecarlate/Alliance, je me permet simplement d'ajouter, car il me semble aps l'avoir lu qu'il y a des croisé écarlate qui s'entraînent avec les soldats de Theramore. Cela veut dire que même là-bas, on peut/pouvait en voir et sans qu'on leur tire dessus !

Mea culpa, j'ai jamais trop regarder le symbole du tabard. Les pnjs "faisaient écarlates" alors j'ai conclu hativement.


Dernière édition par Dorian Hawthorn le Dim 02 Nov 2014, 20:30, édité 1 fois
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Aethius le Jeu 30 Oct 2014, 12:24

Je ne suis pas vraiment sûr que ces gars étaient de vrais écarlates. C'est un entraînement, il y a deux équipes : une bleu, une rouge. Les couleurs de tabards tombent sous le sens.

_________________
Yeah, of course, the vast number of every creative activity in whatever artform never reaches the world, because the vast majority of all of it is shit.


avatar
Aethius
Modo

Personnages Joués : Un/deux mecs chauves dans le fond.

Feuille de personnage
Guilde: Monophysites.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Clairvoyant Llorente le Dim 02 Nov 2014, 19:47

C'est le plus probable oui, même si ça aurait été amusant que ce soit vraiment des écarlates (ceci dit la simple présence de Crowley à Hurlevent semblait faire croire à certains qu'on pouvait rp écarlate à temps plein dans la capitale de l'Alliance, alors j'imagine pas l'effet d'une escouade écarlate à Theramore).

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Dorian/Dalorian le Dim 02 Nov 2014, 20:31

Autre infos, de saison, issue de sources mangaesques : le Cavalier sans Tête es bien entendu un ancien Ecarlate. Son histoire est assez sympa.
avatar
Dorian/Dalorian

Personnages Joués : Ombrageux

Feuille de personnage
Guilde: Maison Roncesang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Captain Fgt le Dim 02 Nov 2014, 22:17

Merci pour ce texte. Contrairement à ce que pourraient croire les vilains, tu as une bonne vision de la Croisade -d'après moi- et c'était très plaisant à lire, j'ai appris un ou deux trucs.
avatar
Captain Fgt


Feuille de personnage
Guilde: Anti-Vegan Death Patrol

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Clairvoyant Llorente le Mar 18 Aoû 2015, 14:30

Mis à jour dans la partie Qu'est la croisade écarlate en l'an 35, et quel avenir pour elle ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisade écarlate : l'après-match

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum