Sang et acier, Guerre de Draenor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sang et acier, Guerre de Draenor.

Message  Invité le Mer 26 Nov 2014, 14:00

Ici suivront plusieurs récits racontant le déroulement de la guerre en Draenor pour la 11ème brigade de Forgefer.




Tête-de-Pont des Terres Foudroyées, au sud du Royaume d'Hurlevent, 20ème jour du onzième mois de l'An 34.

- " La plupart d'entre vous ont déjà assisté à des spectacles effroyables, ont déjà participé aux guerres les plus meurtrières de ce monde, mais vous êtes toujours là, la barbe intacte ! Moi-même ai pratiquement plus de cent vingt années de service derrière moi et je suis étonné de me trouver toujours en vie. *dit-il avec une pointe humoristique, il reprend ensuite son air grave.*
Ce que je vais vous demander relève du sacrifice, vous avez tous entendu l'histoire des Fils de Lothar et de ces héros ayant marché sur Draenor ou encore des troupes de Kurdran Marteau-Hardi *dit-il en balayant du regard les Marteaux-Hardis devant lui.*, ce sont des légendes. Aujourd'hui c'est à vous d'écrire votre nom et de rejoindre les légendes, gloire et renommée voilà ce qui attend les héros de cette guerre contre la Horde de Fer ! Que ceux voulant la prosperité de nos terres et la protection de nos foyers se fassent entendre ! " déclama Thorrig Forgerage à ses troupes.

Beaucoup levèrent leurs armes en criant "Pour Khaz Modan" ou encore "Gloire à l'Alliance" tandis qu'une minorité quitta discrètement les rangs ne voulant sûrement pas partir sur le monde des Orcs.
Cela faisait déjà quelques semaines que la 11ème brigade de Forgefer combattait la Horde de Fer dans les Terres Foudroyées mais il y a quelques jours s'était déroulée la bataille à la Porte des Ténèbres qui mit fin à l'invasion. Le Forgerage avait reçu une missive marquée au sceau des Trois-Marteaux tôt le matin, lui et son régiment avait pour ordre de rencontrer l'archimage du Kirin Tor Valithra Heurteciel qui devait leur assurer un voyage vers Draenor. Cette nouvelle avait perturbé le Nain mais il devait se montrer fort et déterminé devant ses troupes car si même lui doutait, que devraient penser ses hommes ?

Le soir-même Thorrig rencontra la dite archimage qui luit expliqua brièvement comment elle allait procéder et lui décrivit le lieu prévu pour l'arrivée, tout cela semblait complexe aux yeux de Thorrig qui ne faisait que peu confiance à la magie des arcanes. Il se rendit ensuite dans sa tente pour y récupérer un parchemin, une lettre d'adieu écrite par le capitaine Coeur-de-fer peu après leur arrivée dans ces terres désolées, et retourna devant ses troupes. Le lieutenant Poings-de-pierre avait été assez affecté par la perte de son supérieur et se proposa pour lire la lettre :

Boradin Coeur-de-fer a écrit:Chers camarades et amis de la brigade,

Si vous lisez cette lettre, c'est que je suis mort. Si c'est le cas, j'espère que ma mort vous aura fait honneur. Je n'ai pas de religion ou de croyances particulières, mais si cette bonne vieille Branehilde souhaite faire un office funèbre alors libre à elle de le faire.

Je sais que je n'ai pas toujours été un capitaine exemplaire, que je vous ai malmené, poussé à bout, mais je ne regrette rien. Chaque seconde passée parmis les nains et gnomes du régiment furent un privilège.

Voici quelques mots destinés à certains de mes frères d'armes et camarades.

Thorrig, tu es un commandant exemplaire mais tu veux toujours tout porter sur tes épaules. N'oublie jamais que tu n'es pas seul et que chacun de ces hommes portant nos couleurs serait prêt à donner sa vie pour toi. Puisse-tu vivre encore longtemps à la tête de la brigade, vieux râleur.

Grimbald, je sais que tu te sentira responsable de ma mort mais sache quelle que soit ma mort, je l'aurai choisi. Par mon dernier témoignage, j'appel à que tu sois mon remplaçant au poste de capitaine, puisse-tu les guider même dans les moments les plus périlleux.

Milli, une seul chose ... ne fait pas sauter le fort avec ce bon vieux Raz' et je serais comblé ! Plus sérieusement, tu es une inventeuse de génie alors ne te laisse pas brider parce qu'on te dit que c'est impossible. Comme mon vieux père le disait : "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait".

Je veillerai sur vous ou que j'atterisse et je vous garderai de la bière au frais.
Merci à tous, les seuls véritables amis que j'ai eu.

Boradin Coeur-de-Fer, fier capitaine de la 11ème brigade de Forgefer.

Beaucoup se sentirent coupables pour avoir douté des compétences de l'officier quelques jours auparavant tandis que d'autres juraient de venger leur capitaine tôt ou tard. Mais d'autres préoccupations étaient à l'ordre du jour, l'Heure approchait et la dernière guerre de la brigade de la Montagne Aride arrivait avec elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum