Les Chevaliers de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Chevaliers de Sang

Message  Major Einar le Mar 27 Jan - 3:03

Mes sincères salutations amis du jeu de rôle. Je lance ou relance un thème qui me tient à coeur depuis mon arrivée sur kirin'tor afin d'en débattre et éclaircir certaines zones d'ombres.

Pour ceux qui se demandent qui peut bien être ce parvenu, je suis Dathanar de la Maison Il'Amare dont je suis le leader bien qu'elle soit inactive. Je fus, il y a bien longtemps désormais, co-gm puis gm d'une énième guilde de chevalier de sang (Chapitre des Lames)...un début bien bordélique. C'est donc quelques années plus tard, avec l'expérience acquise et le recul nécessaire, que je viens vers vous pour parler des Chevaliers de Sang.

Quand je dis parler des Blood Knights, j'entends par là de :
-leur rôle, au combat et en-dehors
-leur organisation, hiérarchie et division des forces
-leurs pouvoirs, magiques et militaires/judiciares/sociaux si vous le souhaitez
-leur équipement, armure, arme et artefact
-leur idéologie, aux pluriels si c'est le cas

Il est vrai que tout cela se base plus sur l'interprétation que sur des informations officielles. Mais rien n'empêche de débattre là-dessus, surtout si ledit débat parvient à définir la différence entre BK et Paladin/Redresseur de Torts/Templier. Car chaque avis pourrait s'avérer nécessaire pour éclaircir un sujet plus global : La Lumière et ses pratiquants. Et puis merde les BK sont cool, faut en parler  Cool

J'ouvre la marche avec les sujets suscités, d'autres pourraient survenir plus tard selon la tournure du débat. Ce qui s'ensuit relève de mon interprétation, de ce que l'on peut voir en jeu (quêtes, pnjs, dialogues) et sur wowpedia. Je n’oublie pas ceux qui m’ont permis d’arriver à une idée du Chevalier de Sang, je les en remercie et je remercie d'avance tous ceux qui voudront en parler.

-Rôle.

L'Ordre des chevaliers de sang est une force d'élite, on le sait tous. Son théâtre d'opération s'étend sur tout Quel'Thalas et au-delà si le souhaite le haut-commandement thalassien. Mais dans quel cas intervient-il ? Ledit ordre ne rassemble pas, à priori, de preux chevaliers (ou en tout cas pas à sa fondation) et se rapproche plus d'une troupe de choc. Une unité de parfaits militaires surentraînés et endoctrinés pour être des êtres précis, efficaces, pragmatiques et loyaux. Je vois l'ordre agir dans des actions stratégiques et tactiques de grande importance (Draenor, Ile du Roi tonnerre et peut être un jour Mortholme/Zul'Aman). Or pourquoi un de ses pélos joue-t-il ou jouait-il de ses poings et de son rang sur un paysan juste à la porte principale de LA (Lune-d'argent hein pas Los Angeles...quoique scratch ) ? Les Chevaliers œuvraient-ils comme force d'état ou le sont-ils encore ? Mon avis est que c'était le cas à BC et peut-être pendant une partie de WOLTK. Sauf que depuis 4-5 ans le puits est restauré, sans oublier que le régent et les magistères ont affirmé leur pouvoir. La situation ne doit plus être la même, l'ordre servant au final de troupe de choc. Pourtant, je pense que les chevaliers sont appelés par le Guet lorsque celui-ci doit faire face à des cas non-conventionnels pour des gardes. Et même si je suis d'accord sur le fait que tous les sin'dorei ne suivent pas forcément la norme, il me paraît normal alors que les déviants évitent de se faire remarquer par les autorités.

-Organisation.

Qui dit ordre, dit organisation, hiérarchie, lois et tutti quanti. Nous n'allons pas nous lancer sur les lois, sujet trop vaste et certaines nous viennent en tête naturellement. Voyons la hiérarchie, c'est selon moi le plus simple à définir même si certains peuvent l'arranger à leur sauce. J'ai pensé à une hiérarchie qui s'appuie principalement sur les quêtes du chevalier et des pnjs, plus un peu d'interprétation.

-Matriarche (Patriarche possible ?) : Commandant en chef de l'ordre, ce poste est occupé par Dame Liadrin. Elle est le représente en tout temps et en tout lieu, égale d'un général et sans doute membre du conseil dirigeant de Quel'Thalas. De ce fait, la matriarche tout comme l'ordre en général jouit d'une certaine influence dans les affaires politiques et militaires.

-Seigneur de Sang : Bras-droit de la dame, ce poste se voit occupé par Solanar Bloodwrath (le gugus en armure noire/rouge dans l'ancienne salle de M'uru). Il est le commandant par intérim de l'ordre en Quel'Thalas et même en Azeroth lorsque la Matriarche s'en va en guerre. Pourquoi ce titre digne d'un add du Temple Noir ? Et bien déjà il ne doit plus en rester des gars comme ça (vu les rush qu'ils ont du se prendre sur le coin de la g...), Solanar est LE bras-droit de Liadrin et puis il n'a pas le titre de Chevalier-Seigneur.

-Chevalier-Seigneur : Si la Matriarche est l'équivalent d'un général et Solanar celui d'un ltn-général, les Chevaliers-Seigneurs sont à ranger dans les officiers supérieurs (commandant, ltn-colonel et colonel). Ils sont peu nombreux et la plupart doivent être les plus vieux et les plus aguerris des chevaliers après les deux suscités. Ce sont des meneurs qualifiés, stratèges et tacticiens de talent mais pas que. J'ai tendance à penser qu'ils peuvent s'avérer être des diplomates et des magistrats selon les besoins du royaume.

-Chevalier-Champion/Chevalier-Maître : Le premier est ce qui se fait de mieux chez les chevaliers de sang, en plus d'être le meneur sur le terrain si aucun autre supérieur n'est présent. Le second est ce qui permet de faire de ces frêles sin'dorei des champions de la patrie, entraînant tous les chevaliers subalternes depuis leur initiation. L'un est un sergent-chef, l'autre un sergent-instructeur pour l'ordre si je puis dire. Aucun n'a plus de prestige ou de droits que l'autre car parvenir à ces rangs est déjà un exploit que peu peuvent prétendre atteindre de leur vivant, la plupart réussissant qu'à titre posthume après un sacrifice mémorable.

-Chevalier : Homme-d’arme prestigieux, capable de combattre à pied comme monté sur un destrier thalassien, il maîtrise habilement les énergies du Puits du Soleil afin de terrasser les ennemis du Royaume. Tacticien confirmé ou en devenir, le chevalier représente ce qui se fait de mieux dans le combat martial allié à la magie chez le peuple sin'dorei. Mais devenir chevalier n'est pas une chose aisée, même après la restauration du puits et la disparition de la ponction de naaru.

-Adepte : A mi-chemin de devenir un Chevalier, l’adepte est sous la tutelle d’un Maître, parfois d’un Champion ou même du Seigneur. L’Adepte s’efforce dans sa voie (spécialisation) et dans l’accomplissement du devoir d’un loyal défenseur du Royaume.

-Initié : Le rang par lequel tous sont passés, sauf la matriarche bien entendu. Un initié apprend les leçons fondamentales du combat et de la magie mais aussi de la vie au sein de l'ordre.  Entraîné en équipe par un maître, équipe généralement encadrée par quelques chevaliers volontaires, ou individuellement l’initié suit l’apprentissage de base pour être finalement accepté par un Maître, un Champion ou un Seigneur en tant qu’Adepte.

-Pouvoirs (Magiques et plus).

-Magiques : Je me suis longtemps demandé quelle était la différence la plus flagrante entre les BK et les Paladins. Oui les Bk ponctionnaient un naaru, pour la Lumière, et tous êtres imprégnés par l'arcane, pour la soif et la puissance magique. Désormais ils n'ont plus se besoin, même si certains peuvent continuer de ponctionner leurs ennemis ou utiliser une esquille de naaru pour plus de puissance. Or cette voie est corruptible. Que reste-t-il ? La Foi ? Non, en pratique ils se servent de leur lien avec le puits pour faire appel à la Lumière. La foi peut être là, mais un bon chevalier pourra toujours utiliser la Lumière sans cela. Toutefois n'oublions pas que le puits est un mélange imprécis entre la Lumière et l'Arcane, les deux ne méritent pas d'être dissociés pour le cas d'un chevalier, surtout pour un sin'dorei. La magie est innée chez ce-dernier, rappelons-le. Alors pour un chevalier surentraîné et bien équipé, user d'un savant mélange de lumière et d'arcane est chose plutôt aisée. Des sorts métissés et calculés peuvent voir le jour : feu sacré, bouclier du soleil (barrière magique bloquant attaques martiales et magiques), explosion solaire (mélange de nova sacrée du prêtre et de l'explosion des arcanes), etc... On peut aller loin, mais tout ça pour montrer la différence (de puissance ?sunny ) avec le Paladin (un peu dépassé le pélo là). Vous ajoutez les compétences martiales et de stratège/tacticien, vous avez les vrais maîtres de la Lumière....bon je pousse un peu, surtout quand tu vois un naaru t'exploser toute une armée.

-Plus (militaires/judiciaires/politiques...) : Sujet délicat et je le sais, car admettre que les chevaliers ont certains pouvoirs autres que militaires les place au même niveau que les magistères. Vous allez crier au godmode si cela est mal joué ou pas d'ailleurs, je ne vous donnerai pas tort. Il est vrai qu'être chevalier permet d'accéder à un statut particulier au sein de la société thalassienne mais jouer noble est du même acabit, idem pour un officier général. Seul le fairplay et le sérieux du joueur démarque le statut godmode du mérité.

Alors que sont les autres pouvoirs que pourraient détenir un chevalier ? Et bien tout dépend déjà de son rang au sein de son ordre, selon moi. Comme évoqué précédemment, j'ai tendance à donner aux chevaliers-seigneurs le rôle de diplomate et de magistrat (d'urgence) en plus de celui de chef militaire. Mais je m'arrête là, car l'influence est plus plausible que le pouvoir en lui-même. L'ordre rassemble et forme une élite d'épée. Si vous souhaitez jouir de certains privilèges en tant que chevalier dans la société, il faut passer par le rang du chevalier au sein de l'ordre et son rang civique : un chevalier d'origine noble, en prenant en compte l'influence plus les privilèges qui lui sont dus, aura plus de poids qu'un chevalier tiré de la populace sauf s'il a des relations. Cela bafoue l'égalité entre chevalier si l'on suit cette pensée. Et bien disons que cette inégalité ne se ressent qu'en dehors de l'ordre. En son sein, un chevalier noble ne peut guère user de son influence pour...se faire pistonner et monter en grade, virer un supérieur/semblable/subalterne qui le contrarie pour x raisons futiles. Ne devient pas chevalier qui veut par pur intérêt, l'ordre remarque la force de volonté (oui), mais aussi la puissance, la maîtrise et la psychologie de ses membres. Un sin'dorei attiré par la gloire ne tiendra pas l'initiation. Etre chevalier est un sacrifice de soi constant pour la patrie, c'est ainsi que je l’interprète. Les Maîtres se font un plaisir de faire le tri, qu'importe la provenance, chez les initiés pour dissocier les forts des faibles selon les critères de l'ordre.

-Equipement.

-L'Armure : Vous connaissez tous les deux armures jcj 60 du chevalier. La rare si vous jouez un adepte (la vrai détenu par les pnj étant indisponible, je peux me tromper) ou même si vous le souhaitez qu'importe le rang. L'épique, la plus connue de toutes les variantes qu'on puisse trouver, est en général utilisée que par les chevaliers attitrés. Toutefois l'armure du chevalier ne se limite pas qu'à ces deux armures, je le répète, il existe d'autres variantes probables (mon avis est que c'est toujours plus classe avec l'épique).

Cependant je ne viens pas vous lister les armures mais pour définir la composition. Mis à part la tenue de lin/laine, l'armure en cuir (gambison par ex) qui font la base, il y a les renforts en mailles et la plaque en dernière couche. Là pas de sources officielles, juste ma propre imagination. Je vois la maille faite de mithril, plus léger que le fer et aussi dur que celui-ci, tandis que la plaque faite d'arcanite ou de thorium qui sont des métaux solides et sensibles à la magie. Oui j'en viens, plus précisément aux enchantements/runes possibles pour tout bon chevalier sin'dorei. Et oui je sais, je viens déjà de parler de godmode et je rajoute une couche avec des armures enchantées de qualité. Que voulez-vous, Blood Knight represent ! Plus sérieusement, pour des elfes les armures même en plaque doivent être légères et liées plus ou moins à la magie pour palier la faiblesse physique d'un elfe face à un orc ou un gangregarde. Agilité, habilité, magie doivent toujours avoir leur place chez les guerriers elfes (guerrier et chevalier je veux dire).

-Les armes : Les épées et les lances sont des armes de prédilection chez elfes, en plus de l'arc. Le chevalier peut s'équiper d'épée courbe typiquement sin'dorei, enchantée ou runique ; et d'une lance pour la cavalerie ou pour l'infanterie. Après, des haches et des masses elfiques existent mais seront plus lourdes et plus difficiles à manier. La composition ? Hmm je pencherai pour le sancteforge, le terradiance, l'arcanite ou le thorium.

-Artefact : Je réponds à un autre post ainsi, un BK n'a pas nécessairement besoin de libram selon moi. Il peut en posséder mais chez des sin'dorei ça passera plus pour un grimoire de mage ou un journal auquel on y attachera de l'importance selon ce qui est écrit et qui l'a écrit. Des nouveaux sorts imaginés et efficaces ? Ok. Des théories, hypothèses, études ou des écrits philosophiques sur la lumière et sur l'arcane ? Ok. L'expérience, les aventures d'un auteur exemplaire ? Ok. Voilà en quoi pourrait servir un libram pour un BK, enfin ça reste un avis personnel. De plus, il peut toujours compter sur des artefacts plus simples : les bagues et les colliers. Sans oublier les runes/tatouages que peuvent s'appliquer les sin'dorei soit pour la puissance, soit pour l'intimidation.

-Idéologie.

A BC, les chevaliers de sang ressemblaient à des soldats d'élites pragmatiques, implacables et loyaux. La fin justifiait toujours les moyens et ceux qui osaient l'ouvrir sur les dirigeants et les institutions de pouvoir ou tous ceux qui les menaçaient se faisaient plus que réprimander je pense. Maintenant je me demande s'il existe une scission entre les chevaliers. Des lumineux, des neutres ou des pragmatiques ? Même si Dame Liadrin semble du premier groupe, j'aurai du mal à croire que tous suivent réellement les dogmes de la matriarche. Ils n'ont pas réellement besoin de la foi et avec ce qu'on vécut les sin'dorei, les vertus comme la compassion peuvent passer à la trappe. Meuh bon la Lumière est un sujet dérangeant par son manque d'informations précisent et officielles.

Enfin voilà déjà pour ma part, je pense avoir tout déballé sur ce que je pensais. Et vous, qu'en pensez-vous ? sunny
avatar
Major Einar


Feuille de personnage
Guilde: Milice de Stromgarde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Chevaliers de Sang

Message  Severnaya le Mar 27 Jan - 8:26

Denethor Brûlesang a écrit:-Rôle.
Force d'élite, oui, ça reste des chevaliers, mais j'ai déjà envie d'un peu calmer tes ardeurs quand je vois des phrases comme "une unité de parfaits militaires surentraînés et endoctrinés pour être des êtres précis, efficaces, pragmatiques et loyaux". Ce sont des bons combattants mais pas des Space Marines autant que je sache !

Sans vouloir faire de point Godwin, pour moi, les chevaliers de sang pendant Burning Crusade étaient l'équivalent des SS pendant le règne d'Hitler, qui en tant que corps politico-militaire ont notamment fini par absorber certains aspects de la représentation de la loi. Les gardes de la ville devaient donc allégeance aux chevaliers mais les membres de l'ordre pouvaient autrement servir à tous jobs sensibles (gardes de dignitaires tels que Kael lui-même, direction d'opérations militaires importantes, s'assurer que les citoyens restes loyaux au gouvernement et attraper les dissidents ...).

Maintenant ? J'imagine qu'ils ont à peu près les mêmes prérogatives, c'est juste qu'ils se sont bien adoucis, ne seraient-ce que parce que ceux qui étaient vraiment hardcore ont dû rejoindre Kael pendant la guerre civile. Je pense que Dame Liadrin a toute latitude pour décider de ce que ses troupes peuvent et doivent faire, comme de voler au secours des Auchenai de Draenor.
Denethor Brûlesang a écrit:-Organisation.
Aucune importance, c'est pas comme si Blizzard avait expliqué ne serait-ce qu'une fois la différence dans les grades.
Denethor Brûlesang a écrit:-Pouvoirs (Magiques et plus).
Encore une fois, tu devrais ôter ta main de ton sexe quand tu parles du niveau de puissance des BK. Merci :3

Comme j'ai dis plus haut, aucune importance de débattre du rôle "réel" des chevaliers par rapport aux magistères ou la noblesse, on a juste pas les informations, alors de toute façon chacun fera comme il voudra et les relations entre PJs ne ressembleront jamais autrement à rien de cadré. Je rappelle toutefois quand même qu'à Burning Crusade, tuer ses concurrents ou ses supérieurs était la manière la plus rapide de monter en grade dans l'ordre, un peu façon Sith.
Denethor Brûlesang a écrit:-Equipement.
Effectivement, les librams des BK doivent être par nature différents de ceux des paladins plus classiques, mais vu que de base on ne sait de toute façon pas vraiment ce qu'est un libram ...
Denethor Brûlesang a écrit:-Idéologie.
Là, c'est purement ma fanfiction à moi, mais pour moi l'emploi répété des énergies de la Lumière va finir par rendre quelqu'un plus sympa et gentil qu'il ne l'était à l'origine. Pourquoi pas, après tout, puisque l'inverse est un fait établi par rapport à l'utilisation des énergies démoniaques ? Le naaru s'est laissé capturer par les elfes de sang, il avait peut-être tout prévu depuis le début. En tout cas, en partant d'un acte maléfique, on se retrouve avec un nouvel ordre de paladins puissants et a priori à tendance gentils puisqu'ils viennent gratuitement en aide à des draeneï qu'ils n'ont jamais vus.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Chevaliers de Sang

Message  Major Einar le Mer 28 Jan - 15:52

-Rôle.

Excuses mes ardeurs, je pensais au fait que les BK étaient formés dans ce sens : "une unité de parfaits militaires surentraînés et endoctrinés pour être des êtres précis, efficaces, pragmatiques et loyaux". Je conçois bien évidemment qu'un chevalier de sang n'est pas infaillible, ça serait nul autrement. Et je suis d'accord sur les prérogatives et la possibilité qu'ils s’adoucissent.

-L'ogranisation.

Je me base sur les quêtes essentiellement, les trous je les combles par l'interprétation. Et d'ailleurs chacun peut en faire de même, nous l'avons déjà vu à maintes reprises avec les différentes guildes BK. De plus, blizzard ne donne certes peu d'information et pourtant nous en avons déjà assez pour faire une base : Le chef c'est Liadrin et son bras droit reste Solanar, après il existe des rangs en-dessous qu'on peut atteindre au fur et à mesure qu'on accomplit les quêtes.

-Pouvoirs.

La partie sur les pouvoirs autres que magiques ne m'intéressait pas de prime abord, je sais que c'est un sujet soit bancal soit houleux. Et chacun fait bel et bien ce qu'il veut tant que ça n'embête personne. Mais je t'avoue que je ne vois pas de quoi tu parles quand tu compares les BK aux sith, bon ok le côté dark est là mais les tueries entre eux...
Pour ce qui est de la magie, je tente de rendre précise la différence entre Paladin et Chevalier de sang sur la manipulation/l'appel de la Lumière. Les chevaliers sont sin'dorei, leur source d'énergie reste le puits qui est un mélange d'arcane et de lumière. De là, je me suis dit qu'ils doivent manipuler cette énergie d'une toute autre manière en fonction de sa nature et de ce qui est inné chez les elfes : la magie. Ca  ne rend peut-être pas les BK meilleurs qu'un paladin/templier/redresseur de tort mais différents de ceux-là. So special...hum.

Mis à part ça, je suis d'accord sur le reste. Les Bk s'adoucissent, ok, meuh même un paladin n'est pas un mec que tu viens emmerder car c'est un lumineux.
avatar
Major Einar


Feuille de personnage
Guilde: Milice de Stromgarde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Chevaliers de Sang

Message  Svenja le Mer 28 Jan - 17:53

Denethor Brûlesang a écrit:meuh même un paladin n'est pas un mec que tu viens emmerder car c'est un lumineux.

J'ai perdu mes yeux....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Chevaliers de Sang

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum