Vos instants.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Yan le Dim 08 Fév 2015, 13:09

Martha Bauregard a écrit:J'avais adoré retrouver ma petite fermière timide en train de négocier pendant des heures avec Suniva (qui était à l'époque la Matrone de la Cour des Nobles) dans son bureau au Donjon de Hurlevent.

Ohlala, la petite poulette qui vendait des fleurs, elle était mignonne I love you
avatar
Yan


Feuille de personnage
Guilde: Les Implacables

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Zaka'Jin le Dim 08 Fév 2015, 13:16

Personnellement, je regrette le jours où nous avons eu les premières motos et l'arrivée massive des Elfes de Sang avec lunette de moto et Worgen en moto....

Mes meilleurs souvenirs resteront sur Vanilla où World of Warcraft était encore en lien avec Warcraft et son ambiance, ainsi que Wolk qui avait rendu cette ambiance perdue avec BC.

Sinon, les Guildes qui m'ont le plus influencé et dont je garde les meilleurs souvenirs sur Kirin Tor resteront : La Meute Griffe-tempête qui possédait une ambiance bien à elle, entre le lien fraternel en HRP, d'amitié voir de famille tandis que le RP était sombre, mystique et proche de Warcraft. Les meilleurs souvenirs resteront ceux de Bois du Bûcher lorsqu'une communauté de Réprouvés y avait pris vie. Des RP magnifiques en lien avec cette Race et Lordaeron, des personnages tous très intéressant et différents et la naissance du Culte des ombres en RP, s'implantant de plus en plus dans nos personnages. ( Ces réunions dans les Ruines de Lordaeron Sad )

Sur le Culte de la Rive Noire : Les évents magnifiques entre la Garde de Hurlevent du Culte, les Maisons Nobles, le Clergé et des paysans révolutionnaires. Cette lutte de classe avait été magnifique, immersif et offrait aux citoyens de Hurlevent un rp profond, cohérent et sans égales.  Ce jours où la Garde est arrivée avec des Nobles que nos Paysans avaient agressés, dans notre Ferme où on se réunissait pour nos réunions restera à jamais dans ma mémoire.

Sur la Confrérie : A Vanilla, je me souviendrais toujours de cette campagne entre les Réprouvés et l'Alliance de Lordaeron où nous avions des véritables conquêtes sur nos villages fictifs, où les Réprouvés chopaient nos pauvres combattants pour que leurs apothicaires nous fassent des tests sur des nouvelles pestes. ( Dire qu'on jouait les conversations pour se comprendre sur MSN à cette époque :<) Une ambiance de darkfantasy parfaite, on ressentait l'horreur de la guerre et la peur de nos survivants de Lordaeron face au Fléau et aux Réprouvés.

Personnellement, Kirin'Tor m'avait rapidement lassé vers la fin de cataclysme et l'arrivée de MoP par son rp de love et peace où vue qu'on avait des Elfes et des Nains, cela devait forcement être de la fantasy avec que des héros et des gentils. Je n'ai retrouvé une ambiance sérieuse et en lien avec l'univers Warcraft qu'avec certaines guildes, certains events comme Bois du Bûcher et également les Sombrecoeurs lors d'un rapide passage. Egalement dans le Croissant d'Elune, une guilde que j'adorais avant sa chute brutale comme dit plus haut, dont ses events RP-PVP avec les Noirsang m'ont ensuite donné envie de jouer un Orc.
J'avais également beaucoup aimé les events de la Horde lors des préludes de la Chute d'Orgrimmar. Korrag était vraiment super avec ses Noirsangs, mes Trolls et moi nous avions eu des supers interactions avec celui-ci et les events dont les Noirsang étaient en parti MJ étaient toujours superbes.


Hélas, Kirin'Tor ne m'a reservé que des bonnes surprises éphémères de part une communauté non-soudé. Mais ces bonnes surprises m'ont marqué et font que je suis resté sur World of Warcraft même après plusieurs pauses.

PS : Putain, rendez nous Austrivage...
avatar
Zaka'Jin


Feuille de personnage
Guilde: Tribu Roncerouge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 13:26

Partie 2, allez.


ces FDP nazis de FDG:
Je me sens un peu obligé de faire un clin d'oeil à FDG, une guilde dans laquelle j'ai toujours été dissipé et dilué, entre grandes absences, personnages attardés, juste là pour faire rires des narines (CHEVALIER DU CUL), mes distances avec le Skype et qui pourtant est celons moi à coltiner timidement la perfection. Ce serait le cas s'il y avait plus de rp sauvage/d'occasion de développer son personnage, mais d'une certaine manière, c'est déjà le cas et puis d'avantage crédible comme ça l'est actuellement. Sérieusement, qu'on aime les gens ou pas, ça reste putain de consistant : La dimension de l'univers, le volume de l'univers, les détails et les personnages trempés par la même cervelle, la zèle des joueurs, l'atmosphère précise dans sa simplicité, l'immersion instantanée par sa simplicité, et puis damn, l'ambiance en HRP. J'ai jamais tâté quoi que ce soit d'aussi abouti, mâture et complexe, sur fond d'une espèce d'hilarité constante. Je tiens mes plus grands délires dans des rp sauvages/trolls avec ma clique, mais même, je me souviens de fous rires à en faire  crier mes reins, où là je regrette clairement de pas avoir été sur Skype pour partager ça.

C'est la guilde qui m'a fait comprendre l'espèce de crédibilité humaine qui imprègne les Witcher, Of orcs and Men, et des tonnes d'autres oeuvres sombres, rendu amoureux de ces atmosphères noires et graves, et plus précisément, affiné dans mon rp. Avant ça, j'étais bien plus grandiloquent et reposé sur du chevaleresque insipide, qui consistait en gros à débiter des mots complexes, persuadé que la simplicité et la vulgarité = Médiocrité. Avant ça, j'étais débile et prétentieux, donc.

Pour le zoom, je dirai aussi que Lucius est clairement un mec talentueux, -et comprenez-moi bien : Je qualifierai personne d'autre (à part Yunrey, peut-être) comme tel dans le coin, et c'est pas mon pote- qui a un potentiel bien plus aguerri que celui d'un simple MJ. Penchez-vous sur l'infrastructure de l'univers fictif de la guilde, et vous vous paumerez dans une centaines de nouvelles tentaculaires possibles, reliés sous une série de romans tarée. C'est vraiment putain de dense, et je serai le premier à financer cette  connerie de mon anatomie si jamais ça se décollais de Wow pour devenir un truc indépendant, même si ça respire encore le relais de références déguisées (parce que ça s'allonge sur Warcraft, c'est tout).

Je sais pas quoi rajouter d'autre, j'ai déjà probablement perdu beaucoup de monde même en vulgarisant au possible -c'est dur d'imaginer intéresser quelqu'un avec ses /whine nostalgiques si c'est pas son pote-, je sais juste que c'est et ça restera ma guilde de référence, celle que j'aurai vendu à absolument tout mes gars blasés comme une parenthèse précieuse, et au delà de ça, une vraie foutue chute sentimentale, amorale et gratuite, qui m'aura bien marquée pour sa cruauté, froide, lucide et vraie.

LIKE A VIRGIN:
C'est étrange et un peu décevant pour les amateurs de beauté, mais moi, j'ai pas eu de "première expérience" qui m'a convaincu de poursuivre le RP, moi ce qui m'a tenu -à l'époque-, c'était la peur de la réalité, et le besoin de trouver des gens me ressemblant d'avantage que dans mon environnement. J'avais 10 ans, plein de naïveté dans les mirettes, et mon premier RP (sur le culte de la rive noire, aight) a consisté à me faire basher par des consanguins avec des autels pour leur bite à la place d'un TRP. Le genre de connard frustré  avec des chars de la gaypride fondus dans leur lignes qu'on croise h24 sur Faol, qui sont totalement hermétiques aux conseils et à la dignité humaine, là...Le genre de gens qui est pas supposé te faire la moindre quelconque foutue remarque, en fait.
Ils avaient bien capté que j'avais 10 ans, et aulieu de m'orienter,  ont fait leur gros condescendant à base de commentaires en "x)".  Mais bon, je vais pas tenir ça comme un traumas non plus, au bout de quelques jours j'ai trouvé mes marques, et fait mon premier vrai personnage : Ran (référence d'enculé), un Gangr'orc infiltré dans Hurlevent (:-)), qui passait son temps à faire des pamphlets philosophiques avec son copain sur une moto. Un copain qui se trimballait la Lame-tonnerre, mais qui était en fait pas la Lame-tonnerre, puisque c'était supposé rendre le truc plus crédible. "Je te frappe car tu ne comprends que le langage de la rage, femme...................."
Avis à la violence domestique, j'ai trouvé le meilleur prétexte du monde.

Pour ce qui est de ma première expérience sur le KT, c'était encore plus kek : Je jouais un vendeur de fromage demi-elfe (parce que c'est l'argument principal pour dissimuler l'insipidité d'un rp), fils de pute authentique, bref le truc qui se veut marrant (:-):-):-)) et léger.
Voilà ce qui s'est passé : Je suis allé vers un groupe de trois mecs pour leur vendre mon matos, et ils m'ont cassé les genoux, parce qu'ils étaient "des racailles" (tu sens l'expérience du ghetto basée sur Mohammed de bougnoulie, et Claire Chazal). Mais comme  c'était des casseurs de genoux courtois, ils m'ont quand même enseigné le rand au passage, et les bonus +50 "psk on me tap irl stp". Après quoi, t'as un personnage de Darnat qui est intervenu, INSURGE (sans déconner.) pour m'amener à la Garde. Et comme j'étais fondamentalement gentil, mon personnage (qui avait guéri entre temps, lol) a tenté de sauver comme un abruti ses propres agresseurs, Stockholm syndrom and shit, et je me souviens d'une phrase d'un garde qui m'a marqué à jamais :

"Je peux rand ? ^^"
"Oh, quand tu seras lvl 85 et crédible, peut-être. Wink"

Pour finir, mon expérience de MJ m'a bien marqué. Mais j'en parlerai une autre fois.


J'ai oublié de parler des gens qui m'ont suivi longtemps, et à qui je tire des clins d'oeils comme des débuts d'érection. Du coup, j'en cite quelques-un, en en oubliant volontairement :

-Aethius, qui m'a un peu initié à tout, et surtout été le premier gars à croire en mes machins, toujours à m'essuyer les fesses quand je faisais caca comme un novice.  pirat  
-Hudash, mon acolyte intemporel. C'est le type qui m'a vu le plus évoluer et subit tout mes projets morts-né, et au delà de ça, un bon pote, même si bon, l'amitié c'est relatif sur Wow. C'est relatif tout court. *torturé :'(Sad(Sad:SadSadSadSadSad(*
-Yunrey, vrai gars labellé. C'est le seul bonhomme dont l'écriture me parle, même chose pour les visions.
-Thresh, m8 pvp et rôliste incompris. Bref.

Je préfère citer les personnages, la majorité du temps, qui m'ont plus marqué que les coulisses.

personnages coolos:
-Tangred, ce bon vieux cosplay de Gandalf. Premier rp de qualité dans mon secteur.
-Thorgaam, l'espèce de bonté ambulante, l'officier du moral chez Noirsang. Ce type était profondément naïf et tâtonnant dans son jeu, comme nous tous à l'époque, mais il suintant la sérénité dans une espèce d'encens atypique que j'ai jamais trouvé ailleurs, pas même IRL.
-Orshan Brume-Loup. C'est ce personnage qui m'a fait réaliser que je jouais mal mes orcs, et dont l'espèce d'admiration inanassumée m'a clairement grandi. Même si le joueur est probablement entrain de cracher bien allègrement sur le thread.
-Krunga l'Exécuteur. Grosse personnalité, charisme sans imperfections, et une approche putain de paternelle aussi bien en RP qu'en HRP qui m'ont profondément affecté. Et sur le coup, je pèse bien mes mots, n'importe qui m'ayant connu sous Ran V.2 sauront que j'étais une petite merde arrogante avant que Krunga bute mon perso, et que je me suis radicalement anodisé après coup. Il aimait ses joueurs, et ses joueurs l'aimaient, aussi bien en RP qu'en HRP, et ça c'est putain de rare, et assez joli quant on a graillé par la suite des MJ qui se servaient de leurs guildes comme appeau à vagins, ou piédestal pour ses couilles. Dommage que ça ait été aussi court !...
-Hudash Fend-l'acier, le personnage que tout le monde a aimé mais jamais  compris, puisque personne a pensé à le faire. Rival inconditionnel de mon main, c'est pas pour rien qu'on a tenté 25634984 fois de leur trouver une raison de se retrouver pour se foutre sur la gueule, ou qu'on a retcon sa mort peut-être autant de fois.
-Lucius, et cette  fois-ci, pas la personne. J'ai vu le personnage en scène deux-trois fois, ça m'a suffit pour manger dans sa main et le servir plus sincèrement sous mes nombreux rerolls.  Grosse personnalité, complexe et paradoxale comme devrait l'être n'importe quel putain d'humain, c'est probablement l'un des seuls gars que je trouve encore charismatique en jeu.  Lucius est amour, Lucius est vie.
-Bartimée d'Eleos, dont la raison de son existence m'a particulièrement parlé. Même si certains aspects du personnage me déçoivent terriblement, l'avoir gratté en profondeur m'a décroché quelques sourires complices.
-Citerio le menteur, l'un des personnages le plus efficace en termes de sentiment que j'ai jamais rencontré. J'ai rp deux fois avec lui, pourtant j'ai eu l'impression de le saisir dans toutes ses nuances, COMME QUANT ON EST AMOUREUX.
-Roxanne Aubra. Peu importe ce qu'on en dira, et tout ces gens qui assument pas d'RP avec elle, ou à l'inverse, de cracher frontalement sur sa gueule, j'ai eu une relation assez intéressante, puisque que les personnages étaient totalement contraires, et pourtant, se sont appréciés sur deux ans et demi. Ce qui m'étonne, c'est que je suis "connu" (mdr) pour mon instabilité, des histoires intenses mais éphémères, et surtout d'être incapable de m'adapter avec ce genre de personnage d'habitude. Normalement, j'aurai du la jarter au bout de deux jours, voir l'inverse, mais j'en suis arrivé à penser à en faire un personnage, retravaillé avec un filtre un brin plus mâture, dans quelques-unes de mes nouvelles, même principal dans mon fantasme littéraire "Caniveaux", c'est dire. C'est aussi l'une de ces personnalités qui m'ont fait assumer de joueur un truc plus niais, moderne et léger, puis perdre ma chitine d'aigreur et d'élitisme, pour uniquement me concentrer et être exigeant sur le contenu, pas la forme.
-Anessia. Le seul rp "romance" qui m'ait pas juste filé la gerbe  tant c'était artificiel et forcé. Rp de toscane mystique, contemplative et épicurienne parfaitement rôdé, pulsé de quelque chose de désespéré et réel, qui rendait la chose particulièrement pulpeuse. Et comme ces gens-là, elle a totalement disparu sans prévenir, me laissant juste un goût tendre et amer d'une histoire inachevée, mais qui est pimpante parce qu'elle l'est.
-Fendril, le druide. La seule personne avec qui j'ai jamais pu RP Kal'dorei, l'une des races qui m'intéresse le plus. C'était lent et pénétrant (/idiot), incorporel et éthéré, bref, c'était cool. Je crois que le gars irl est mort.
-LIorente et la clique, parce qu'ils m'ont fait découvrir le cinéma de Scorsese. C'était marrant.

Il en reste pleins, mais bon.


Dernière édition par Sverker le Dim 08 Fév 2015, 20:26, édité 2 fois
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Holdodlig / Tàlae le Dim 08 Fév 2015, 13:29

Suniva a écrit:
Martha Bauregard a écrit:J'avais adoré retrouver ma petite fermière timide en train de négocier pendant des heures avec Suniva (qui était à l'époque la Matrone de la Cour des Nobles) dans son bureau au Donjon de Hurlevent.

Ohlala, la petite poulette qui vendait des fleurs, elle était mignonne I love you

J'ai lu la petite poubelle
avatar
Holdodlig / Tàlae

Personnages Joués : A définir ;)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 13:32

Ca fait plaisir de voir le ton qu'a pris le thread, et la manière dont les gens se sentent concernés !...
Par contre, j'ai l'impression qu'on est tous un peu imprécis, par pudeur ou la peur de pas être lu, j'imagine.

C'est dommage, ça.


Et je suis certain que c'était l'île de Fenris, Darnat. Le donjon et tout, qui servait de phasing, c'est véridique. Je me rappelle même d'un truc bien plus ultérieur à ce dont je parlais où l'un de tes membres m'avait amené à patte au donjon pour me recruter (ce qui n'est jamais arrivé) et qui m'expliquait que les bâtiments étaient rafistolés, etc, etc. J'en suis persuadé.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Severnaya le Dim 08 Fév 2015, 13:36

En même temps casser du sucre en publique c'est un peu risqué, m'voyez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Srem le Dim 08 Fév 2015, 14:02

En premier lieu, les Sombrecoeurs. Après un arrêt de WoW mi-LK jusqu'au début Cata pour cause d'un ICC qui me file encore la lèpre à force de me le coltiner deux soirs par semaine en raid à l'époque, je revenais sur Kirin Tor du haut de mon inexpérience en roleplay. C'était une facette du jeu que je ne prenais pas vraiment au sérieux, venant auparavant dans les quartiers déconseillés (le parc, surtout) pour m'y essayer sans réellement m'investir, me pavanant du haut de mon stuff PvE dépareillé. Quelques mois plus tard et mieux rôdé bien qu'encore naïf au possible, voilà que l'on accoste mon personnage de T5-pétant-vêtu. Des gaillards à l'humour gras, de bons soldats en permanence se moquant de la morale et des mœurs en place. Ni une ni deux, coup de cœur. Les personnages sont crédibles, attachant, et je lis un « Il m'a tout l'air d'un Vaanes numéro deux celui-là » qui m'intrigue particulièrement. Je signe pour Lordaeron et m'y voilà.

Jeune et débutant, je m'émerveille devant la discipline militaire qu'émane cette guilde. En bonne recrue, j'essaye d'impressionner mes supérieurs. Je ne pense plus en tant que joueur mais en personnage, et ce changement marquera ma façon de procéder dans le roleplay jusqu'à aujourd'hui encore : Peu importe qui se cache derrière tel personnage, si j'apprécie son roleplay, alors je n'ai pas besoin d'en savoir plus. Quarante-huit heures à peine et je me sens chez-moi. L'humour noir qui réside sur le canal guilde me plaît tout autant d'ailleurs. Et puis est rapidement arrivé Old Hope, MJ par cet inimitable Lucius, qui retranscrit à la perfection une ambiance post-apocalyptique sauce warcraft. Du mort-vivant, du monde ouvert, des décisions irrévocables et souvent catastrophiques, que du bonheur.

Puis les jours/mois/années passent et je décide de prendre mes distances avec la guilde suite à des tensions HRP (Qui resteront selon moi le seul mais gros point noir de cette guilde) pour y revenir plus tard. Je découvre la dissidence qui deviendront bien plus tard FdG, et là encore je m'y plais, Srem s'accordant particulièrement bien avec ce groupuscule d'Inglorious Basterds.

Historique fait, je dois avouer que l'écrasante majorité de mes souvenirs résident là-bas. Qu'il s'agisse des campagnes de Darnat toujours fignolées au possible, son fameux duo PNJ Quel'dorei/Sin'dorei avec lequel j'eus le loisir de passer une soirée entière à discuter avec ; ou bien des nuits entières à refaire le monde avec les divers personnages qui se prêtaient au jeu. La campagne du Soleil-volé aussi, non pas parce que c'était la mienne mais parce que j'eus le sentiment de porter la guilde, l'espace de quelques mois, dans un univers différent auquel j'avais porté toute mon attention (et pourtant bourré de défauts, qui s’additionnent encore chaque jour qui passe) puisqu'il s'agissait pour la plupart d'anciens PJs que j'avais convertis en PNJs, acceptant de les perdre sur le champ de bataille (et je les perdis) ; puisqu'en parallèle de ces events ayant parfois jusqu'à 14 participants à la fois, s'était fignolé une intrigue secondaire, plus personnelle, à laquelle quelques joueurs s'étaient prêtés, et je n'en avais retiré que du bon.

C'est aussi là-bas que j'étais parvenu à créer mes personnages les plus fignolés, qu'il s'agisse d'Aselm, d'Athial ou d'Unethien qui sont les personnages que j'ai le plus apprécié/détesté jouer. Exceptions étaient-elles puisqu'il m'est normalement impossible de me divertir avec le même personnage plusieurs mois d'affilée, j'aime trop le changement et l'instabilité pour ça.

Et quand bien même je n'ai pas aimé la tournure que la guilde a prise (et cherchant à lutter corps et âme contre ce virage, je n'ai probablement du faire que l'accentuer) je la considèrerai toujours comme le foyer duquel tout est parti. Salutations à ceux qui se reconnaîtront, d'ailleurs.

J'eus de bons souvenirs d'Exalumen aussi. Un projet culotté auquel je ne croyais qu'à moitié et qui finalement m'en a mis plein les yeux parce que les membres s'étaient pris au jeu, formant une sorte d'agence tous risques réunissant divers genres. L'alchimie fonctionnait aussi bien irp qu'hrp, mais j'en garde un souvenir amer, des évènements démoralisants ayant touché quelques membres les forçant à arrêter de jouer, nous avons préféré fermer l'ouvrage prometteur plutôt que de gribouiller les pages encore vierges.

Hurlevent, aussi ! Je l'ai beaucoup détestée, méprisée, bannie ; et pourtant plusieurs années après ce jugement implacable, je surprenais ici et là quelques rencontres prometteuses avec des inconnus demeurant inconnus et que je n'ai jamais revu. Tinuviel, Kaeril, et bien d'autres dont j'ai oublié le nom.


Dernière édition par Srem le Dim 08 Fév 2015, 14:09, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Harken le Dim 08 Fév 2015, 14:04

J'ai pour ma part commencé à jouer sur kirin tor le lendemain de la sortie du jeu. Day one+1, je roll tout fier mon guerrier orc Uzlag et je me lance dans la Vallée des Épreuves en m'attendant à trouver sur ce serveur rp une foule de mecs qui comme moi ont été passionnés par warcraft et son lore au point de vouloir rp dedans. C'était ma première réelle volonté de faire du rp ailleurs que sur table, j'étais à bloc, mon caleçon tout tendu.

Je découvre hélas que la Horde est vide de rôlistes. Il y a bien deux-trois mecs qui font du speudo rp et qui se promènent en /walk à la Croisée en causant comme des chevaliers, mais personne ne connaît vraiment le background du jeu, on a droit à quelques guildes fumées qui font... qui font du rp discutable disons (Totem du Disque Haut, Pax Legatus ou whatever). Je ramène un pote d'enfance sur le jeu (j'ai jamais que quatorze ans à l'époque) et on essaye de tenter de lancer une guilde de mercenaires, en rp H24 et nous faisons payer nos services pour aider les petits levels qui veulent de l'aide sur les quêtes de groupe ou tout simplement sur les quêtes un peu compliquées (à Vanilla, on pouvait crever sur un bête mob si il avait un level de plus et qu'on avait pas un stuff terrible). Ça part en guilde pve suite à un recrutement mené au petit bonheur la chance, avec des gens sympas mais à la masse (Steph le tauren, Asdrubael la prêtresse troll en tisse-mage noir, etc).

On se dit stop, on change de thématique. On va créer du rp, l'apporter dans les capitales : on va se lancer dans un rp cultistes du Twilight's Hammer ! hop hop hop, on part farmer Silithus pour gaver notre coffre de guilde de sets, c'est l'époque du meme des Petits Camarades sur le forum offi, j'écrit un bg complètement débile à Uzlag (possédé par un fragment de l'âme de Cho'Gall -encore mort à l'époque-) et on part faire nos harangues de recrutement en mode fanatiques de l'apocalypse un peu partout. Aucun succès, malgré des barres de rire. Le rp Horde est mourut, moi et Grommash on se décide à passer côté Alliance.

On roll deux elfes de la nuit : moi Renuel, lui Seranar. Un ancien druide autiste et son ami des enfances qui est un bien-né réformé (je lui ai écrit son bg, au départ monsieur voulait jouer un drow, j'ai tâché de concilier comme je le pouvais le délire autour des elfes nobles et psychopathes amateurs d'araignées avec les kaldoreis), entretenant une espèce de bromance abusive et tordue. On rp un peu du côté de Kalimdor, jusqu'à une dernière engueulade finale (irp) entre nos persos. Seranar s'embarque pour les terres humaines, disparaissant totalement. Renuel se décide à le suivre après un petit mois, et découvre que à Stormwind, cité de tous les vices, non seulement vit une large populations d'anomalies horribles et abjectes (vampires, démons à forme elfique, bien-nés en chemise de bretteur, chats des rues de la taille de panthères et doués de parole, DES MAGES, etc) mais aussi que son traître de poto Seranar s'est forgé sa petite mafia en s'invitant dans les rangs d'une organisation criminelle : la Strangule.
Putain le rp de l'Alliance à cette époque. Si côté Horde il n'y avait strictement que dalle hormis des taurens reniflant leurs pets et des orcs naheulbeuk en slip, là c'était un autre extrême dégueulasse : profusion de rp WTF au possible, des brigands par milliers rôdant un peu partout, des elfes venus de Shadowrun en touristes cosmiques.

J'en étais encore à ne pas gueuler sur les gens à cette époque, notez, j'essayais quand même cela dit de rp du warcraft tant bien que mal au milieu de ce putain de zoo. Je me trouve une petite guilde kaldorei druidique sympatoche, Nature Rédemptrice (qui n'est pas cela dit exempte de ses cas sociaux -cf Samias, aka Veldrin-) et Renuel se lance dans sa croisade au nom d'Elune et de l’équilibre : garder intact le Puits Lunaire de la cité de Stormwind et traquer toute cette faune de rebus et d'hérétiques issus des rangs kaldoreis, son ancien ami Seranar en tête. Ce sont aussi les débuts de la Garde, encore une petite escouade de gardes paumé et alcooliques menés par un capitaine un peu dépassé par les évènements complètement dingues qui ont lieu dans les rues de sa ville.

Ce fut une période agréable, en dépit du wtf ambiant et permanent, mais je trouvais quand même mon compte en rp, oubliant la Horde vide. Et puis j'ai commencé à m'intéresser aux Fils de Quel'Thalas, avec leur joli forum, les superbes dessins de leur leader Syldur, et quand BC a été annoncé (ainsi que leur passage côté Horde) j'ai décidé de leecher à fond leur forum et j'ai commencé à interagir avec eux. Je ressort Uzlag du placard, quelques retcons et c'est à présent un guerrier vétéran puni par Thrall pour une faute passée et envoyé en qualité d'émissaire en Quel'Thalas, et plus particulièrement auprès de ce Syldur Bloodtears qui semble remuer quelques vagues.

Putain les enfants. C'est là que j'ai vraiment commencé à rp sérieusement, et que j'ai rencontré des gens extras sur le jeu avec qui j'ai toujours des contacts, que la sauce est vraiment devenue de la béchamel. Découverte du rp suivi et des campagnes, mais aussi de l’infamie des dramas hrp (intra et extra guilde). En tout cas, je m'en suis néanmoins tiré avec de bons souvenirs et des amis d'enfer (Severnaya, Anethor, Serindë, Syldur, Jaylini, bisoux partout).

WotLK fut une autre grande période, avec la fondation de ma guilde de dk l'Ordre de la Rose Noire, résultat direct d'une vaste campagne contre le Fléau menée chez les Fils de Quel'Thalas plusieurs mois avant la sortie de l'extension (qui a vu la plupart de nos idées et prédictions sur la classe de dk se voir confirmées d'une façon ou d'une autre, ce qui était vraiment le pied.) Après quelques petites prises de tête côté Horde, moi et Sever nous sommes repliés côté Alliance pour y jouer des chevaliers noirs émos et c'était là encore awesome, même si pas forcément aussi ambitieux qu'on l'aurait voulu (la faute à moi-même, je n'ai jamais voulu m'investir assez et mener de gros recrutements via forum, étant un peu dégoûté de ce modèle de guilde.) J'en aurais gardé un bon contact avec quelques découvertes faites alors cela dit (Darnath, Lyen !)

J'ai ensuite fait un passage dans la Rédemption de Lordaeron, basée à Southshore, et c'était là aussi le pied. (Dédiface à Idrid, Blé, Jackham, mon frère et les autres.) Un très bon exemple de communauté rp basée sur un village paumé qui fonctionnait bien et amenait chaque jour son lot de trucs cools à rp en toute simplicité.

C'est à partir du début de cette extension cela dit que j'ai commencé à développer mon aigritude caractèristiques sur ce forum et mes avis assez tranchés sur la communauté et l'état du rp sur le serveur, alors que paradoxalement le nombre de gens à faire nawak sans maîtriser la moindre base de lore warcraft avait bien chuté.

A partir de Cata, hormis mon expérience de rp Kaldorei cool chez le Croissant d'Elune, l'aventure a commencé pour moi à s'encrasser un peu, j'ai le sentiment d'avoir perdu quelque chose de vue, ou de moins parvenir à m'investir et à innover. Peut-être la lassitude, peut-être que je vieillis, quoi qu'il en soit cela fait quelques temps que je n'ai plus ressenti l'exaltation de la période Vanilla-BC-WotLK.

Dans l'ensemble néanmoins, je pense que al communauté de KT à acquis une maturité et un état d'esprit relativement sain (oui, c'est divisé en clans et petites communautés, oui on se tire la bourre parfois, mais au fond ça reste gentillet et les gens savent s'ignorer et ne pas trop se prendre la tête hormis deux-trois excités).
Avec le recul, ce fut une belle aventure que j'ai vécu, et même si ça me fait mal de l'admettre parce que je suis un connard hautain et autiste, c'est en grande partie grâce à vous tous (et aux gens du serveur qui ne viennent pas ici), en bien et en mal.


;_;7


Dernière édition par Harken Dreadhowl le Dim 08 Fév 2015, 14:35, édité 1 fois
avatar
Harken

Personnages Joués : Ta génitrice

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 14:27

Ton passif est fascinant, mec. Sérieusement, j'ai eu l'impression d'être traduit dans mes envies sur la partie des orcs mercenaires qui se font payer pour aider des randoms à Vanilla. C'est juste tellement bien.

Pareil pour Srem et Jaylini, d'ailleurs. CA C'EST DU VIOLON TRISTE.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Invité le Dim 08 Fév 2015, 15:10

Sverker a écrit:
-Roxanne Aubra. Peu importe ce qu'on en dira, et tout ces gens qui assument pas d'RP avec elle, ou à l'inverse, de cracher frontalement sur sa gueule, j'ai eu une relation assez intéressante, puisque que les personnages étaient totalement contraires, et pourtant, se sont appréciés sur deux ans et demi. Ce qui m'étonne, c'est que je suis "connu" (mdr) pour mon instabilité, des histoires intenses mais éphémères, et surtout d'être incapable de m'adapter avec ce genre de personnage d'habitude. Normalement, j'aurai du la jarter au bout de deux jours, voir l'inverse, mais j'en suis arrivé à penser à en faire un personnage, retravaillé avec un filtre un brin plus mâture, dans quelques-unes de mes nouvelles, même principal dans mon fantasme littéraire "Caniveaux", c'est dire. C'est aussi l'une de ces personnalités qui m'ont fait assumer de joueur un truc plus niais, moderne et léger, puis perdre ma chitine d'aigreur et d'élitisme, pour uniquement me concentrer et être exigeant sur le contenu, pas la forme.

Idem !

Quand je lis certains "souvenirs" je me dis que j'ai eu beaucoup de chance, ça fait presque 5 ans que je suis ici, et même si j'ai été plutôt concis dans les personnes qui m'ont entourées, je n'ai aucun "mauvais" souvenirs, ou de chose qui me font regretter d'avoir jouer mes personnages. Soit je ne suis pas au courant de tout, soit je suis trop optimiste et j'oublie ce qui était "mal" mais je n'ai vraiment pas à me plaindre de mes expériences.
J'ai appris le RP en étant entouré d'Amélie et Ivalia pour la magie, Eyaell pour les soins , Shylzana pour les capacités plus sombres et j'ai foulé longtemps les pavés de Hurlevent et des alentours, Hannalia a marqué beaucoup d'esprit par ses couleurs et son "originalité" que beaucoup m'ont déjà reproché et je me rend compte que j'ai RP avec tellement de monde plus ou moins spontanément/en RP sauvage que je n'ai jamais su nouer de lien comme ceux qui ont pu le faire (quand je vois les congratulations que certains font à leurs amis). Il est dommage que certains "témoignages" prennent des air de mélancolie un peu triste, mais c'est touchant de voir malgré tout les liens qui se sont créer autour d'un seul et même jeu. Aujourd'hui, beaucoup se retrouvent en cercle fermé, je pense notamment à Severnaya, Harken ou d'autres vieux de la vieille du forum et je me rend compte que c'est quelque chose que je suis incapable de faire, dans le sens ou j’intègre toujours le "cercle" des autres sans jamais avoir le miens haha.

Sverker disait trouver dans son expérience beaucoup de joueur qui jouaient leurs personnages comme des fantasmes d'eux même, je n'ai jamais eu cette impression avec les gens avec lesquels je jouais, ni même pour moi. Surement ne me suis-je pas assez introspecté, ou si je suis tombé sur les "bonnes" personnes, mais je n'ai jamais eu cette impression.

Et oui Suniva, elle était mignonne Bérénisse haha !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Srem le Dim 08 Fév 2015, 15:14

Sverker a écrit:Et je suis certain que c'était l'île de Fenris, Darnat. Le donjon et tout, qui servait de phasing, c'est véridique. Je me rappelle même d'un truc bien plus ultérieur à ce dont je parlais où l'un de tes membres m'avait amené à patte au donjon pour me recruter (ce qui n'est jamais arrivé) et qui m'expliquait que les bâtiments étaient rafistolés, etc, etc. J'en suis persuadé.
Il stipule juste que ce n'était pas phasé, héhé. C'était le vrai fort de Fenris, pas une base fictive.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 15:32

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Kreny Astrocleef le Dim 08 Fév 2015, 15:35

Moi j'ai commencé World of Warcraft à l'annonce de Burning Crusade, j'avais 9 ans et je connaissais rien à la notion de jeu de rôle jusqu'à ce que je débarque fin wolk sur le serveur Les Clarivoyants pour suivre un pote, comme un gentil mouton.
En m’intéressant au jeu de rôle j'ai rencontré des gens géniaux qui m'ont aidé en me faisant sortir de ma phase « je suis un humain dk trop malheureux fils adoptif d'un ingénieur gnome qui aime traîner au parc de Hurlevent » et je les ai suivi dans leurs différents projets. Plus tard (pour ceux qui viennent des Clairvoyants), j'ai rejoins les Antihéros de Azeroth puis l'Ordre du Lotus Blanc. Durant le Cataclysme, avec ma clique de potes on a monté notre projet de preux chevaliers qui défendent la veuve et l’orphelin : le Courroux des Justes. J'y ai passé de supers moments même si on était souvent à côté de la plaque quand j'y repense.

On s'est lassé du manque d'activité des Clairvoyants et on est arrivés sur Kirin Tor avec l'idée de monter une guilde totalement différente, avec comme projet fou de délocaliser un peu le RP de Hurlevent, j'ai donc joué le duc Logän van Deversön et ai tenté de faire vivre l'Île d'Anstreed. Même si ça n'a pas marché comme j'aurais voulu à l'exception des bals qui amenaient toujours plus de monde sur les trois opus, on a fini par en faire une guilde en comité un peu plus restreint et c'est sans aucun doute celle dans laquelle je me suis le plus amusé, j'ai adoré jouer avec toute cette bande : Delborne, Elyza, Teliassin, Dareth, Daryl, et j'en passe.

Dareth d'ailleurs m'a tiré dans le clan Sombrecoeur et j'ai été suffisamment con pour me chamailler avec des membres pour le quitter en mauvais terme alors que j'adorais y jouer. Puisque je n'avais plus ma place chez les Stark (trololo) j'ai tenté ma chance chez les Lannister, j'ai rejoins la Maison du Coeur de Lion et même si je n'y ai pas exactement trouvé le jeu que je cherchais, j'ai trouvé en revanche des gens très sympas : Solanya, Kiel, Cederwynn et Félixia avec qui j'aurais beaucoup aimé continuer de jouer. Au lieu de ça, moi aussi j'ai tenté le coup avec ma guilde militaire dans le nord avec la Maison Strabenolde avec la bande copains d'Anstreed, et c'était tellement ... raté que j'ai enterré cette guilde dans la neige, et personne n'en retrouvera jamais les traces !

Et au final j'ai réalisé que ce qui me plairait le plus ce serait de me balader à gauche-à-droite avec mon p'tit gnome sans attache, faire le tour des guildes qui voudraient bien de moi : la IV Légion, la Garnison de Hurlevent, le Prieuré de Turaar, la Brigade de Kar Modan et j'en passe, toutes ces guildes d'ailleurs que j'ai retrouvé avec un grand plaisir à la campagne des Terres Foudroyées, et je tire encore ma révérence à Martha pour avoir pousser un peu les gens à s'y rassembler.
Et je continue de faire ça, même si je suis passé par le Clan Noirsang que j'ai quitté parce que je ne me retrouvais pas du tout dans le RP orc, même si je suis content d'avoir rencontré Orshan, Brancor et les autres, et aujourd'hui, toujours avec (en parti) les même copains avec qui j'ai commencé sur Les Clairvoyants, j'ai un personnage dans l'Ordre des Sept Blason d'Aeredril, et j'espère que ça durera.
avatar
Kreny Astrocleef


Feuille de personnage
Guilde: Archivium Tisserune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Tonerelle/Vorticus le Dim 08 Fév 2015, 18:05

C'est vrais que ce thread fait un peu moribond mais je ne suis plus vraiment au fait.

Que dire ? Les dualités de guildes horde/alliance en Lordaeron face à la Rédemption de Lordaeron (qui portait un autre nom avant, j'ai oublié) sur Austrivage puis surtout face aux Sombrecoeurs qui sont sûrement les ennemis rp les plus fun que j'ai pu avoir. Les communautés réprouvés dont deux guildes que j'avais tenté de faire au fruit donc mon manque d'expérience totale mais par passion pour Warcraft III et la Lordaeron post-apocalyptique (ainsi que des soucis qui m'auront valus un gratins d'engueulades auxquelles je repense en souriant maintenant  I love you ).
J'ajouterais un hommage aux Noirsangs, les Fils de Quel'Thalas et surtout beaucoup d'amis dont j'avoue repenser avec une pointe de nostalgie.

Les gyrocoptères furtifs pour balancer des torches (hommage subtil).

Les engueulades pré-évents récurrentes sur KT RP (oui /troll mais bon, c'était y'a longtemps).

Les projets de Takeo et de son frère (là aussi le nom m'échappe) qui ont toujours été mémorables : autant par leur ambition que par la polémique à laquelle ils ont eut droit (comme l'histoire des joueurs "PNJ" si je me souviens bien).

Et enfin tous les conseils de la Hordes et évents rp massifs pré-extensions également qui valaient bien une montagne de screen!
avatar
Tonerelle/Vorticus

Personnages Joués : Tonerelle

Feuille de personnage
Guilde: La Lance de Lordaeron

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 18:56

Je dirai pas moribond, plus "affecté". Si j'ai lancé le thread, c'est aussi parce que j'ai l'impression que ce type de sujet, ça n'existe juste pas. On s'obsède avec la logique, la cohérence, quant tout ça reste au fond secondaire. Je me suis plus amusé avec des events banals, maladroits mais passionnés que ceux complexes, ouvragés mais las. Je suis à peine entrain d'avoir un vrai potentiel de création, mais pourtant, à haque fois que j'écris un /ar, je me sens mourant !... Peut-être que c'est ça, qui rend le truc un moribond, m'ouiz : Cette impression de vieillesse que propage la lassitude, la répétition, et un manque de référence extérieures à celles du lore.

Quand je vois deux paladins quinquagénaires causer de Lordaeron en long et en large, j'ai pas l'impression de voir des vétérans débiter aigrement sur leur nation, mais celle de me taper deux gens qui s'échangent le plus de liens Wowpedia possible.

Je prétends rien pointer ou changer quoi que ce soit, hein, par contre je suis certain d'un truc : On ne s'intéresse jamais aux ressentis, parce que c'est un truc de pédé ou un délire du genre, et je réalise finalement qu'en fait, c'est pas si honteux que ça pour les gens. Tout les rôlistes gravitent autour des sentiments, peu importe lesquels !...Je crois juste que ce qui fait que c'est un brin mouillé, tout ça, c'est le fait que ça n'avait jamais été demandé, donc forcément, la décharge pour les expérimentés est longue. Et encore, ça reste filtré par de la pudeur, pour l'instant.


Et pour te répondre, Martha, je ne sais pas si tu as lu ma réponse sur le thread de Jacob, mais j'expliquais en gros que pour moi, invariablement, tout les personnages sont une réflexion de notre ego (ça se confirme quant on sait que Garvin joue un clochard, mdr mdr). Introspectif ou pas, inconscient ou non.

Après, évidemment, c'est pas quelque chose de fondamentalement malsain (je disais que même un acteur imprégnait forcément son personnage de son caractère, et plus celui-ci est fort, plus c'est remarqué. Style Jack Nicholson, qui a fait du Nicholson toute sa carrière) mais ça peut rapidement le devenir : Moi, j'ai côtoyé des types malsains, du suicidaire qui s'assume pas, à la nympho hystérique qui se fait troncher par la moitié du serveur parce qu'elle est seule et se fait battre url, jusqu'au frustré fragile à faire des harems de persos féminins pour se consoler d'une vie franchement insipide, bref, des simulateurs de réalité. Et j'exagère rien, si je sortais des pseudos, beaucoup assimileraient des têtes.
C'est pour ça que je définis l'expérience du jeu de rôle comme égoïste et découragée, parce que la majorité de ce que j'ai vu avait une connotation tellement médicale, tellement affligée. J'ai même joué avec un type à demi dans un linceul, qui avait contracté je sais pas quel cancer...C'était assez particulier. Et je respecte les gars qui, comme toi, ont visiblement une approche bien plus saine et simple de la chose ! C'est ce que devrait être le jeu de rôle, et ce genre de cas, quasi-systématiques (pas forcément dans les extrêmes) dans mon vécu devraient êtres des foutues exceptions.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Khassim Al-Rakim le Dim 08 Fév 2015, 21:04

Pour la différence de point de vue Sverker/Martha, je penche lourdement du côté de Sverker. Comme je vais parler de ma vie dont on se branle un peu, je colle ça sous spoiler :

Spoiler:
J'étais un adolescent brillant mais mélancolique, mes études étaient une rivière paisible sur lesquelles je flottais, sans conviction ni talent particulier. Il est parfaitement possible que si je n'avais pas connu le JDR, le RP et le théâtre, je serai aujourd'hui un petit employé de bureau dans une agence d'assurance avec une femme, un petit pavillon, une Citroën et un chien.

A la place, j'ai découvert, d'abord en incarnant Richard III sur les planches, puis une myriade de personnages en JDR papier et sur Internet, qu'il y avait un autre homme en moi, un homme plus grand, quelqu'un qui avait encore des convictions et des idéaux. Quelqu'un qui ne pourrait pas se contenter du confort bourgeois et d'une vie bien rangée. Au départ, je pensais que c'était quelqu'un d'autre, un exutoire pour mon spleen et ma mélancolie. Et, petit à petit, j'ai fini par comprendre que c'était simplement l'enfant que j'étais, en révolte contre tout, et que j'avais trahi. Et que s'il voyait l'adulte que j'étais en train de devenir à l'époque, cette grande personne en cravate qui se lève à 6h tout les matins pour aller s'asseoir derrière un bureau, il aurait honte de lui. Alors on a fini par se réconcilier, et ces costumes que j'enfilais pour vivre autrement, j'ai fini par m'en débarrasser et ne plus en avoir besoin.
Aujourd'hui, ma vie n'est pas tranquille et bien rangée. L'argent va et vient.

Mais il y avait un peu de Khassim en moi quand j'ai vu le soleil se lever sur trois continents différent, moi qui suis si casanier.
Il y avait un peu de Khassim en moi quand je suis allé apporter de la nourriture (Comme Bernard Kouchner mais en moins classe) dans la province de Samangan, en Afghanistan, peu après les conflits qui ont secoué le pays. (J'ai chopé une maladie de merde au passage, et des débilos du cru ont failli nous tirer dessus un soir en nous prenant pour l'armée américaine)
Il y avait un peu de Khassim en moi quand j'ai tenu tête à des assemblées étudiantes et à des députés, quand j'ai parlé d'écologie
Il est même probable que je lui doive une bonne partie des femmes qui ont partagé ma vie, et de manière générale, un peu de l'assurance, de l’aplomb, de la résistance ou de la friction que j'oppose à la marche du monde, de mon refus d'être broyé et de devenir le spectateur de l'existence d'un occidental du 21ème siècle. Ultimement, je ne sais pas si cela changera vraiment quelque chose. Je ne sais même pas si mon objectif est vraiment réussi.
Mais je suis content quand même. Si je devais avoir un regret, ça serait d'avoir vécu une belle histoire en RP, de celle qui te mettent des papillons dans le ventre et des étoiles dans les yeux, et qui s'est terminé un peu tôt, par ma faute. J'ai essayé de tout réparer mais ça n'a pas marché, il faut que tout le monde y mette du sien dans ce genre de cas.

Pour ce qui est des bons moments, ma foi, je dirai que tout ce qui concerne la Garde, la Rédemption de Lordaeron, l'Enclave  et tout les joueurs qui gravitent autour est à garder pour. Beaucoup d'éclats de rire, un peu de regards embué, beaucoup de belles histoires, de longues intrigues (qui se terminaient parfois en queue de poisson), pas mal de langue de pute aussi mais ça fait partie du RP je suppose. Pas mal de joueurs partis me manquent. D'autres n'ont pas eu besoin de quitter le jeu pour me manquer.

Je pense que ma carrière de rôliste sur WoW est plutôt à sa fin qu'à son début, j'ai l'impression d'avoir fait un peu le tour et de voir des rediffusions d'évènement passés avec des acteurs différents, et je pense qu'un jour ça finira par me lasser.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 22:25

Ton approche me plais vachement. Permets-moi de la piquer, c'est exactement ce que je voulais voir.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Invité le Dim 08 Fév 2015, 22:44

Bien-sûr qu'une partie de nous réside dans chacun de nos personnages, c'est évident, mais ce que je voulais dire c'est que je n'ai jamais rencontré -me semble t-il- quelqu'un qui utilise son personnage pour assouvir ses fantasmes et calmer ses frustrations, comme je n'ai pas l'impression de le faire moi même. C'était juste pour faire une parallèle avec tes souvenirs à toi c'est tout :p . Après je n'ignore pas que ça existe cela dit, évidemment !

C'est plutôt rigolo et tout meugnon (<333) ce que tu dis Khassim, je sais quelles sont les pars de moi que peut avoir Martha, ou celles qu'Hannalia avait, mais je ne me suis jamais posé la question inverse : ce que je pouvais moi avoir qui viennent d'elles. La façon dont tu tourne la chose est vraiment marrante et ça vaut le coup d'y réfléchir ! Haha

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Dim 08 Fév 2015, 23:10

Et moi de même, hein. Je développais juste mon idée avec des exemples !...
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Goupil le Lun 09 Fév 2015, 00:22

Vos parcours sont vraiment très cools, à tous. C'est une très bonne idée, ce post : ça permet d'en apprendre un peu plus sur chacun. En lisant certains d'entre vous, on comprend vite comment vous vous êtes taillés cette réputation de vétéran/d'élite. Seul désavantage que j'y trouve, réellement, c'est qu'en comparaison le mien est une bonne grosse bouse bien poisseuse et inondée de pisse. Vraiment.

Pour que ma contribution ne soit pas inutile, je vais quand-même en dire un peu sur le mien. Mais vraiment peu alors. C'est pas bien mirobolant, si bien que je vais pas entrer dans les détails, c'est honteux quoi. Donc voilà voilà :

J'ai pas connu l'époque des Warcraft-s, ou alors je suis littéralement passé à côté. Non en fait j'avais cinq ans à la sortie de Warcraft 3, tu m'étonnes que j'y connaissais rien. Je me souviens plus exactement de mes débuts dans le jeu... Seulement que j'ai commencé suite à des jours d'essai offerts pour l'achat de je sais plus quel jeu. C'était un film, peut-être ? Aucune idée. Bref, je me lance dans Azeroth et constate que mon grand frère avait créé un humain guerrier. "Combinaison de base pour un RPG", qu'il disait. Ok, soit. Rivalité fraternelle oblige, je me porte sur les bons gros bourrins de la Horde. J'y connaissais rien, hein, à l'époque, et j'étais sans doute trop jeune/idiot pour comprendre les subtilités du jeu... Alors je slackais Orgrimmar en contemplant les chamans/guerriers badass de service qui me passaient devant.

Bon là, j'avais encore aucune idée de l'existence du RP - c'est dire si j'étais con - mais le temps a passé puis j'ai découvert par PUR hasard l'auberge de la fierté du lion alors que je montais un paladin humain. Bah ouais, faut bien commencer quelque part quand on est naze. Bon, passons cette période et propulsons-nous un peu plus loin, à noter que j'ai alors hérité du guerrier de mon frère, que j'ai plus tard changé de race une fois les Worgens sortis. Mon pauvre Rysed, je l'ai retcon et encore retcon comme un barbare consanguin qui découvre la bombe atomique. Mais j'en suis aujourd'hui - plus ou moins - fier même si mon cercle de Rôleplay est finalement restreint, et pas tant que ça ouvert au reste du serveur. Mes ambitions ne se mêlent pas à celles des autres, quoi, si ce n'est lors de l'assaut sur la Porte le soir même de la sortie de WoD. C'était d'ailleurs génial, vous êtes des purs génies. J'ai eu une seule fois l'occasion de participer à un gros event côté Horde, c'était du RPVP avec le Clan Noirsang et Rétribution, pour la chute de Rempart-du-Néant. C'était, là aussi, purement énorme, je les remercie du fond du coeur. J'étais tout émoustillé, si bien que je réfléchissais plus trop aux sorts que je lançais comme un gros bourrin - désolé encore pour mes dégâts excessifs, héhé.

J'ai un profond regret, néanmoins : c'est celui de ne pas avoir connu Warcraft I, II et III. Trop tard, tout du moins. De même pour le RP et les précédentes extensions en général. Le jeu évolue dans un sens et moi dans l'autre, en somme, et j'en suis presque chagriné. Lorsque je up mes Orcs - je suis fan de chez fan de cette race - je m'imagine l'euphorie avec laquelle les vétérans de Warcraft ont dû découvrir Azeroth. C'était pas génial, pour ceux concernés ? Voir cet univers depuis les yeux de SON héros ? Sérieux ça devait être dingue. Peu importe ! Aujourd'hui, bien des années après ma venue sur ce jeu et mes débuts dans le JDR, je me demande ce que sont devenus ces joueurs/joueuses avec qui j'ai passé de bons gros moments à rush des donjons bêtement et à uper des personnages - parfois à une dizaine simultanément. Je recroise certain(e)s d'entre eux ceci-dit, ces derniers temps. Des gens avec qui j'ai RP dès le premier jour - Hada, si tu me lis - mais que j'ai perdu de vue pendant plusieurs mois... Avant de rejouer sans plus les quitter. J'ai fait de bonnes rencontres, parfois des mauvaises mais plus rares, j'ai joué avec des joueurs vétérans, expérimentés, ainsi qu'avec de nombreux nouveaux. En tout cas, tout ça me rend nostalgique... Et quelle que soit la personne que j'ai rencontré par le passé, je m'en souviens avec un gros sourire bien nostalgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Lun 09 Fév 2015, 02:39

retcon


Dernière édition par Sverker le Lun 09 Fév 2015, 18:11, édité 3 fois
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Invité le Lun 09 Fév 2015, 03:01

Je ne sais pas si c'est moi hein, mais personnellement, de te voir étaler tout ça en public, ça me fait vraiment peur xD.
J'ai eu l'impression en te lisant que je n'aurai jamais dû savoir tout ça et ça me gêne, dans le sens du "trop" intime comme tu le disais avant la balise de spoil, bien que je me dise que ce doit être un sacré défouloir pour toi "d'assumer/avouer/cequetuveux" devant KTRP ce genre de chose. Si c'est ce que tu cherchais en ouvrant ce topic j'ai répondu à coté de la plaque du coup (ça changera pas dirons les mauvaises langues haha). D’après ce que j'ai compris, ce sont tes personnages que tu as crées, qui étaient tes parfaits opposés, qui t'ont poussés vers le haut ? C'est original comme truc, je n'ai jamais su jouer un personnage qui était opposé à moi, j'ai déjà essayé plein de fois et jamais ça n'a donné quelque chose de concret et d'intéressant. Au final, pour ceux qui ont connus mes personnages, diront qu'ils se ressemble globalement dans leurs caractères si ce n'est la classe, le physique ou l'âge qui change. Mais bon, au moins, ta façon de voir et celle de Khassim amènent à beaucoup réfléchir, c'est intéressant. J'avais déjà eu une conversation avec Vastrosse autour de ce genre d'introspection je crois, un soir où on était fatigué, ça nous avait tout les deux beaucoup amusé sans en tirer de choses aussi intimes que celles-ci.

Avec ça et Sombrecrin plus haut, je trouve tout ça tellement triste, que quelqu'un te mime et me mette des fleurs partout pour rattraper ça sil vou plé !  flower  flower  flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Lun 09 Fév 2015, 06:54



Dernière édition par Sverker le Lun 09 Fév 2015, 18:19, édité 3 fois
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Severnaya le Lun 09 Fév 2015, 08:13

R.Sombrecrin a écrit:Seul désavantage que j'y trouve, réellement, c'est qu'en comparaison le mien est une bonne grosse bouse bien poisseuse et inondée de pisse.
Ni la vie ni le jeu de rôle ne sont un concours, jeune scarabée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Kédirah le Lun 09 Fév 2015, 09:46

Je veux pas dire mais bon, le thread était bien lancé sur les instant IG, c'était plus intéressant sans l'enrobage de l'IRL tout autour pour se justifier à mes yeux, tout le monde se doute qu'il y a une raison x ou y pour y passer du temps quoi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum