Vos instants.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Maza le Lun 09 Fév 2015, 10:12

C'est un peu trop sérieux, tout ça, oui. !
Voilà tes fleurs, Martha, on est sauvés ! flower flower flower flower flower flower flower
flower flower
flower flower

(Ouiii c'est un peu inutile, mais mon introspection à moi est pas très intéressante ! =p)
avatar
Maza

Personnages Joués : Pony

Feuille de personnage
Guilde: Fils de lol

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Jaylini le Lun 09 Fév 2015, 10:22

Si ça peut te rassurer, Sombrecrin, mon expérience des jeux Warcraft avant WoW se résume à 1/2 heure de Warcraft 2 chez un copain au lycée.

Ça ne m'a pas empêché d'adorer arpenter ce monde magique et inconnu à travers les yeux de mon elfette. Smile

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Ashok Lamefeu le Lun 09 Fév 2015, 11:00

Kédirah a écrit:Je veux pas dire mais bon, le thread était bien lancé sur les instant IG, c'était plus intéressant sans l'enrobage de l'IRL tout autour pour se justifier à mes yeux, tout le monde se doute qu'il y a une raison x ou y pour y passer du temps quoi.

C'est assez juste, surtout que là j'ai l'impression - que j'espère erronée - que ce thread a été ouvert pour que l'OP parte progressivement en confessions intimes. L'intérêt du sujet c'est le côté vie d'une communauté, raconter ses instants marquants et voir dans l'œil de l'autre que lui-même a connu ces moments, qu'il les a perçu de la même manière ou sous un angle très différent, qu'il a vécu dans ces guildes/villes/groupes que l'on décrit, ou alors l'exact contraire, qu'il ne s'est jamais aventuré sur un de ces rivages, qu'il le percevait avec appréhension ou dédain, et lui expliquer ce qui nous a fait vibrer sur ce territoire qu'il se refusait de connaître peut changer son regard. Moi, c'est ce qui m'a le plus intéressé, ces posts de gens qui ne sont pas de mon milieu, avec lesquels je n'ai jamais RP, sur lesquels j'ai parfois des préjugés et dont on découvre des instants du passé et surtout une perception de celui-ci qui nous rappelle la nôtre.

Je pense que c'est ça qui est agréable plus que de chercher par des démonstrations que tout le monde ne suivra pas une raison intime, psychologique ou philosophique de pourquoi on fait tel RP. J'ai beaucoup aimé ce que tu as écrit sur Krunga par exemple, Sverker, parce que je n'étais pas dans la guilde à ce moment-là, qu'on m'a rabattu les oreilles avec lui et que j'apprécie toujours de comprendre ce qui a tant plu dans ses quatre mois de règne. Ta dernière "confession" par contre, franchement, je pense que ça n'intéresse que tes intimes et que c'est inintéressant pour les autres et comme tu l'as dit toi-même parfois choquant pour certains.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Thilius le Lun 09 Fév 2015, 12:59

Ah, je n'ai pas trouvé cette confession particulièrement choquante, pour ma part ; pas étonnante non plus, d'ailleurs. Le phénomène n'est pas spécialement rare au sein des rôlistes, surtout des rôlistes virtuels, et je pense avoir connu une expérience similaire (qui m'a d'ailleurs conduit à la dépression mais je ne m'étendrai pas là-dessus ;p) à mes débuts en la matière : c'est à dire bien des années avant WoW.

S'il avait employé des termes plus froids et présenté la chose de manière plus factuelle, l'impact n'aurait pas été le même : mais ici ce sont coeur et tripes que Sverker pose sur la table, et c'est bien là le noeud du problème.

Pour beaucoup de débutants - et pas mal de joueurs expérimentés aussi - le roleplay permet de "vivre plus fort" : on souffre, on pleure, on rit pour et à travers son avatar, on ressent ; et tout est si intense qu'il est tentant d'oublier le réel - bien plus terne en comparaison. On s'ose, on se fantasme, on se réalise et il n'y a pas, en face de nous, la petite lueur dans le regard du partenaire de jeu qui nous rappelle les limites à ne pas dépasser. Celles du simple jeu. Bien sûr, chacun ici connaît la sacro-sainte règle "pas de mélange rp/hrp", mais qui n'a jamais souffert quand son personnage a été blessé ou trahi ? Qui n'a jamais pris personnellement une critique envers la construction de son avatar, sa manière de jouer, ou celle d'appréhender l'univers dans lequel il évolue ? Quel GM n'a pas eu l'impression de porter le monde sur ses épaules comme un DRH débordé par les sollicitations ?

Il y a des nuances, bien sûr ;p Mais la tentation est d'autant plus forte quand on est ado, en crise, ou une personne en marge, trop originale ou trop incomprise, trop malheureuse, trop seule. Parfois tout ceci à la fois. Je dirais que c'est humain de chercher une herbe plus verte ailleurs, et tant pis si l'herbe n'est qu'un amas de pixels.

Au final, je crois que ta question ne concernait pas tant notre vécu de rôlistes, Sverker, mais plutôt ce que le vécu rôlistique a apporté au vécu humain de chacun d'entre nous - comme le montre l'exemple de Khassim. C'est une question très intéressante, mais qui relève probablement trop de l'intime pour que tout le monde y réponde.

Pour ma part, je vois désormais le JdR comme un laboratoire. J'y teste des personnages et des profils, et j'essaie de comprendre ce qui les fait s'intégrer au sein d'une communauté, ou au contraire ce qui les contraint à rester en marge. Ce qui repousse et ce qui séduit. De quelle manière séduire, de quelle manière repousser. Je n'applique pas ce que j'apprends - en tout cas ce que je crois apprendre - au réel, mais je me sers de mes constats pour donner de la cohérence et de la profondeur à mes personnages, en tant qu'auteur, cette fois.

Je n'ai pas "appris à écrire" avec le rp, mais je pense sincèrement que j'ai "appris à raconter", par contre. Je pense également avoir saisi une ou deux petites choses sur la psychologie humaine - pour ce que ça vaut ! Il ne me semble pas que le rp ait fait de moi quelqu'un de différent, quelqu'un de meilleur ou de pire. En revanche, il m'a aidé à m'interroger sur moi-même, sur mon rapport au monde et à ma propre personne, peut-être à mieux me comprendre : m'est avis que c'est exactement ce que tout rôliste cherche, consciemment ou non, à faire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Khassim Al-Rakim le Lun 09 Fév 2015, 13:25

Thilius a écrit: Quel GM n'a pas eu l'impression de porter le monde sur ses épaules comme un DRH débordé par les sollicitations ?

Classic comme le basilic ça, à partir du moment ou y'a un peu de monde Very Happy

(Sinon c'est cool on a de quoi tourner un épisode de Strip Tease)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Invité le Lun 09 Fév 2015, 13:34

Ou de Toute une Histoire.

Je décroche ici moi !

Merci pour les fleurs Maza ! Haha
Et Sombrecrin je n'ai joué à WAR3 (jamais au 1 ou au 2) qu'il y a un an ou deux en mode /whoyourdaddy parce que je déteste les jeux de stratégie, je voulais juste connaitre l'histoire. Il y a beaucoup de chose à rattraper si tu es arrivé tard sur Wow, mais ce n'est pas infaisable, rassure toi ! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Asélryn / Towann le Lun 09 Fév 2015, 16:46

Alors, pour moi WoW ça a commencé peu avant BC, en suivant deux potes qui m'avaient initié au JDR papier mais avec qui le RP en jeu n'avait jamais été abordé.

Ils sont pas restés très longtemps, et n'ayant jamais été le plus vif j'ai traîné sur Khaz Modan quelque temps. Or, j'ai toujours été passionné par les histoires, gros lecteur dans mon enfance et aujourd'hui le scénario reste le point crucial dans mon appréciation d'un jeu. Je me suis renseigné petit à petit sur le lore et après une utopique tentative de rassembler des gens intéressés par le JDR sur Khaz Modan, j'ai décidé d'aller voir ailleurs avant d'envisager de migrer et KT était le serveur dont on parlait le plus, il en a fallu peu pour m'impressionner.
Ainsi fut créée Asélryn, plus jeune agent du SI:7 qui soit, le choix de la rogue humaine (si peu) influencé par la lecture du Pacte des Marchombres. Dès le début de mon pex, je suis donc arrivé à Goldshire et j'imagine encore les yeux brillants que je devais avoir en apercevant tant de "rôlistes". J'ai pataugé quelque temps, rencontrant ceci dit mon premier bon rôliste (/check Darsin) avec qui j'ai commencé à jouer un peu.

Mais la tant attendue délocalisation s'est faite quand Asél' s'est faite sauver la mise par un certain Gang des Citrouilles. J'avais aperçu une annonce des events de Scarvey Pumpkins qui avait été poussée jusqu'aux forums offi avant de venir sur KT, et c'est un des éléments qui m'avaient poussé à le faire. La roublarde en question, nommée Ayame (que j'ai imaginée fan de manga avec un nom pareil...) m'a pour ainsi dire tiré de la mouise au détriment de son fufu (elle a du voir que j'étais la seule personne du coin à écrire sans fautes).
Je n'ai pas tardé à rejoindre le gang et migrer mon main Towann depuis Khaz Modan. C'est une période que je vois comme un genre d'âge d'or, peut-être parce que j'étais jeune et en pleine découverte du RP, mais c'est un condensé de bons souvenirs aux côtés d'Aya, Roshin, Céra, Alder (ce qu'il a pu me faire rire), Torigon et bien sûr le boss, ce grand taré de Scarv'.

Etant arrivé à mi-WOTLK, j'ai vu de loin tout ce qui était lié aux grandes intrigues du moment, Mauvais Présage, la LSA, bien que j'aie pu participer plus activement vers la fin de Sbire. A jouer une Asélryn liée au SI:7 (et pas en bien) j'ai rapidement attiré l'attention d'un monsieur borgne et manchot. Le RP de maître/élève rogue avec feu sieur Kelbourg reste aussi un très bon souvenir, réciproque je l'espère.
Puis il y a eu Berce-Âmes, cette si sympathique clique de DK avec tous un petit quelque chose qui me faisait un poil psychoter sur mon manque d'originalité, mais rien de bien méchant. Petite notion spéciale à Kiera/Iakov, que j'ai vu arriver et partir du serveur et que j'ai adoré détester sur Towann.

Puis est venue une période de "vide" avec de nombreux départs (affectueusement appelée la Cataclaque), la grande famille des citrouilles s'est vue réduite à moi et Céralynde, avec qui j'avais commencé à lier la plupart de mes RP (Les Elanande sont un des plus vieux couples du serveur en y pensant).
MoP a marqué quelques retours et une certaine reprise d'activité. J'ai pu ressortir la rogue pour apprendre la mort de Vastrosse et découvrir que le corniaud avait une fille, et cette cousine par alliance n'a pas manqué de m'inviter avec insistance à rejoindre le Talandra. Un poil en retard sur leur découverte du nouveau continent, je me suis cependant bien greffé au groupe d'Ivalia, Eya/Niamh, Shylz, Vael, Herlime et le Kelbourg. Une période très active mais qui a redressé une foi vacillante dans le bon roleplay avec de nouvelles têtes, et un effort de guerre en MJising honteusement manqué par indécision.
Les meilleures aventures ont ceci dit une fin, et j'ai finalement investi mon temps à du RP sympa avec des têtes connues essentiellement (sauf Duncan, la bonne surprise). Puis des tergiversations de longue date nous ont finalement poussés à la création de guilde, pour ma part dans l'espoir de ramener la passion des périodes Citrouille et Talandra.

Pendant tout ce temps j'ai toujours eu du mal à créer de nouveaux persos qui ne ressemblent pas aux deux premiers que j'ai joués, Asélryn et Towann. Ça m'a frappé il n'y a pas si longtemps bien que j'en aie été conscient des années durant mais ces personnages ont chacun pris une fraction d'une personnalité que j'ai eu du mal à exprimer avant assez tard. Il m'a fallu du temps avant de m'affirmer comme quelqu'un de calme et posé (du Towann), comme quelqu'un de sociable aussi. Ça m'a coûté quelques coups durs dont je suis sorti avec un optimisme Asélresque. C'est certes pas au niveau des haut-faits irl de Khassim mais à mon échelle c'est beaucoup.


C'est marrant de voir toutes ces études sur les jeux vidéos qui n'en tirent que des conclusions négatives. Parce de ce que je ressens et ce que j'ai lu ici, le RP sur WoW en a aidé plus d'un à s'épanouir et prendre confiance en eux.


Et j'ai pas cité Dji, Ridji ni Eldorilla, parce que si on veut que les gnomes disparaissent de la surface d'Azeroth, faut commencer par les faire disparaître de nos posts d'épanchement nostalgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Lun 09 Fév 2015, 18:17

Orshan Sang d'Ours a écrit:C'est assez juste, surtout que là j'ai l'impression - que j'espère erronée - (mdr) que ce thread a été ouvert pour que l'OP parte progressivement en confessions intimes..

Tu es Orshan. Je suis Garog. Ceci explique cela.


Cependant, j'ai supprimé mon post, parce que ça manquait de pertinence et de sommeil. Clin d'oeil à ceux qui auront eu le temps de lire le mafé torturé, vous pourrez ressortir ça un jour contre moi, hé.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Ashok Lamefeu le Lun 09 Fév 2015, 18:42

D'accord, mais c'est moi Eddy.

Et content de te voir suivre mon conseil.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Lun 09 Fév 2015, 18:52

Tu n'as pas toujours tort, héhé.

Au passage, Thillius résume tout.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Lun 09 Fév 2015, 18:58

Et on attend ton post, Gazag.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Scarlet Rouge le Lun 09 Fév 2015, 19:04

Lorsque Eïsenbergh Von Kraft se trainait au pied des lampadaires de Faol, sa bouteille de "la Villageoise" à la main. Meilleur moment du monde, mashallah.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Clairvoyant Llorente le Lun 09 Fév 2015, 19:58

Sois maudit Viet !!

Des moments ?
Mes débuts en Juin 2008.
Ma découverte de la croisade écarlate, que j'aime toujours de manière 1er degré.
Ma découverte de l'univers avec un pexing semi-rp en compagnie de Viet et du futur Shephard.
Les premières interactions RP, forcément bizarres. L'event de lancement de WOTLK où je me suis vraiment senti impliqué pour une fois. Les premières rencontres sur le Culte de la rive noire, comme Grimrold, toujours parmi nous, Koldr/Glingàl, Nacara.
Ma migration sur Kirin Tor en 2009, la création de mes premiers profils secondaires TRP pour un passage éclair dans Purification. L'impression que le roleplay a vraiment des effets, avec les évènements d'Âtreval.
Le temps de l'Enclave, avec la rencontre avec Gudmundur le fou, Mokhy le fou, Ralth le fou, Hubayrt le fou, Hartnor le fou, Leniz le fou, et autres fous. Mais aussi des rencontres avec des gens que je fréquente encore IG aujourd'hui avec plaisir, comme les gens de la Rédemption, qu'on aimait venir emmerder à 3h du matin "Le Clairvoyant souhaite une audience plz", l'excellent Khassim, etc... Ne vous sentez pas lésé si je ne vous nomme pas évidemment, on se cause sûrement tous les jours de toute façon.
J'ai adoré les quelques mois d'activité du Cartel Llorente, et je relance dès que c'est possible. C'est à cette époque j'ai su faire des events, des intrigues pas trop molles, et c'est là que j'ai commencé à apprécier animer, quitte à mettre mes personnages en retrait.
C'est pas vraiment des instants précis, mais plutôt des périodes et des rencontres.
Je suis du genre à penser qu'aujourd'hui est quasiment toujours mieux qu'hier, donc je n'ai pas vraiment de nostalgie. Je suis très content de ce qu'on fait à la garde par exemple, et on verra bien ce qu'il se passera.

Edit : Cependant, je ne peux pas participer sur le volet psychologique, parce que je n'ai jamais réfléchi à tout ce qui a été dit au-dessus. Plus que des persos qui me ressemble, je pense que je crée des gens que je pourrais apprécier ou dont j'apprécierais de suivre les histoires. Cela dit il est vrai qu'on met un peu de soit dans chacun des personnages qu'on fonde, ne serait-ce que pour avoir un peu d'empathie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Lun 09 Fév 2015, 20:12

Clairvoyant Llorente a écrit:J'ai adoré les quelques mois d'activité du Cartel Llorente, et je relance dès que c'est possible.


avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Zal'Nash/Jinzüa le Lun 09 Fév 2015, 22:36

Je passais par là, comme curieusement attiré - par nostalgie surement - et il semblerait que je sois tombé sur le post où chacun fait état de son vécu du rp, passé comme présent, avec un petit pincement au coeur. Même si je ne suis plus vraiment des joueurs de WoW désormais, cela m'a interpellé. Sans doute pour ressasser quelques souvenirs de ces belles années de rp, finalement laissées derrière par la seule opération du temps.

Je me souviens que, à mes débuts sur le jeu, j'étais un (jeune) adolescent, profondément timide et peu assuré face aux autres plus téméraires qui peuplaient mon quotidien. J'étais introverti, rêveur comme la plupart d'entre vous, et plutôt seul, d'où mon arrivée sur WoW, "portail" vers un autre monde plus grisant, plus exaltant, mais aussi moyen détourné d'entrer en contact avec ces gens, "ces autres", qui vivaient bien sur la même Terre que moi. S'il parait cavalier de venir louer les "prodiges thérapeutiques" du MMORPG, je peux assurément certifier, quelques huit années plus tard, que mon attachement à WoW, son roleplay et sa communauté (principalement KT) fut la source d'un épanouissement personnel que je n'aurai jamais pu atteindre confiné dans mon cercle social de l'époque, et sans lequel ma vie aujourd'hui serait autrement plus terne. Je me sens très sot de dire ces choses là; mais le gamin tristounet et esseulé que j'étais n'aurait jamais pensé grandir en un (jeune) adulte confiant et intimement apaisé comme je peux prétendre l'être aujourd'hui. Cela je le dois en majeure partie au roleplay, qui a appris à un mioche médiocre à écrire et à parler, lui a inculqué l'amour des histoires, de la narration, et l'a incité à rêver quand le monde entier lui ordonnait de garder les pieds sur terre.

Ma meilleure expérience - et la plus longue - restera mon temps au sein de clan Noirsang et de la communauté dont celui ci faisait partie. En rétrospective, je ne pourrais pas qualifier de roleplay toutes les activités que j'ai entretenu jusqu'à la date de mon intégration dans ce cercle plutôt fermé, qui se targuait d'être une institution du rp orc de qualité et se complaisait dans son image de guilde conservatrice parmi les roleplayers. Il faut admettre qu'il y avait beaucoup de ça: de la vanité, de l'orgueil presque, d'être cet îlot de rp "unique et traditionnel" parmi une vaste étendue de joueurs dînette. En vérité, que cette fierté soit justifiée ou non, cela n'avait pas beaucoup d'importance, tout comme il n'est pas utile ni constructif de revenir sur l'intérêt/qualité du rp dînette. Ce qui comptait, c'était ce que ce cercle fermé sur lui même, et donc très soudé, est très vite devenu pour moi, l'amateur à deux sous qui s'est aussi bien épris du mode de jeu, que des gens qui l'encadraient. Derrière les personnages marquants qui ont pavé mon chemin initiatique vers le RP, j'ai découvert des gens formidables, qui pour la plupart, s'étaient aventurés dans le MMO et son univers à la recherche d'autre chose que le vide parfois trop présent dans notre vie réelle - des gens eux aussi plutôt seuls, souvent, et en mal de fantaisie, de rêve et de créativité.

Je pense que je me souviendrai longtemps de mon arrivée dans le fort noirsang, où trois vieux grincheux regardaient, impassibles, le feu de camp (une activité très caractéristique du clan, déjà à l'époque et jusqu'à longtemps après !) tandis qu'un pécore se faisait pendre par les pieds du haut d'une tour en braillant à l'aide. J'avais bien ri, ce soir là. Et quelques nuits après, mon recrutement, toujours en présence des même tronches qui continueraient de hanter mon expérience du roleplay: Varkh, Thorek'tar, Brush'um/Shirgly, Ret'zyn, Nakcha, Krunga... pour ne citer que ceux là. Et puis le temps est passé, si vite. Ce ne sont pas des semaines, ni des mois que j'ai passé dans ce "Clan Noirsang" dont-il semblerait qu'on me vantait les mérites pas plus tard hier, mais des années. Des années entières de ma vie. Et, si je venais à taper la pourtant lugubre commande /played dans ma barre de discussion aujourd'hui, je suis persuadé que passé le choc de l'effarant nombre de mois réels passés planté devant mon écran d'ordinateur, j'aurai un petit sourire, en me remémorant tous ces moments passés avec eux - les noirsangs.

J'ai bien conscience que ce post s'intéresse davantage à nos "moments forts" en rp. Et il y en a eu, des moments forts, des moments émouvants. Il y en a eu de ces évents où l'on aurait presque versé des larmes de rire devant le don pour la farce de ses MJ, ou d'émotion alors qu'un chef consacrait la mort de son personnage. Tu te souviens certainement desquels, Garog. Je n'ai pas pris le temps de les compter, personnellement - je sais seulement qu'ils ont été nombreux, et que ces moments d'aventure passés avec vous, ces soirs de semaine entre vingt-et-une heure et minuit, ont souvent été le point d'orgue de mes semaines autrement mornes et vides d'intérêt. Chaque soir à la sortie des cours, c'est pressé que je me connectais sur Zal'Nash, impatient de jouer mon troll retors et siphonné, qui me plaisait autrement plus que l'étudiant moribond que j'incarnais le reste du temps. Et je pense qu'au delà des évents, même grandioses comme le biblique siège de Theramore, ce sont les personnages et leurs joueurs qui m'ont le plus marqué. Le garçon avec peu d'ami que j'étais a passé beaucoup trop d'heures sur skype à discuter avec son seigneur krunga de Montpellier et cette vieille fripouille lycéenne d'Hudash, pour prétendre que le cadre fut sa seule fascination tout du long. C'était cette communauté - changeante, mais toujours chaleureuse - le réel trésor de noirsang. Ce rassemblement de p'tits jeunes qui s'amusaient à jouer les vieux cons iniques et va-t-en guerre en Azeroth, alors que sur terre, il leur poussait à peine du poil sur le menton, et ils finissaient tout juste leurs classes dans l'armée Française dont ils se voyaient déjà Chef de Guerre (Bramarh <3).

Je dirais ainsi que mon expérience de Noirsang dans son ensemble - la communauté aussi bien que son histoire, son cheminement en rp - fut ce point tournant dans ma vie, qui m'a certainement changé pour le meilleur. Petit, j'observais énormément les autres plutôt que de leur parler, du fait de ma grande timidité. Le RP fut l'occasion pour moi de créer des personnages, des histoires, souvent avec les éléments que j'avais acquis de mes longues années d'étude silencieuse des gens qui m'entouraient. Je me souviens avoir construit mon précieux Zal'Nash en songeant à ce petit garçon tout curieux et avec une soif passionnée pour l'avenir que j'étais. Puis, avec le temps, il est devenu plus fourbe, avec le cynisme d'une éminence grise... Enfin, vers la fin, il était désabusé, mais quelque part plus noble; isolé aussi, devenu profondément malheureux et rongé par le doute sur lui même, sur sa foi. Il est absolument marquant de réaliser, aujourd'hui, à quel point j'ai fait de mon troll, mon personnage s'il en fallait un seul, un reflet tordu de qui j'étais (ou qui j'aurai voulu être) dans ce monde d'Azeroth qui a hanté mes rêves d'autre monde, au collège comme au lycée et plus tard encore... Quelque part, il y avait aussi ce goût pour l'invention et le travail d'écriture - tout masturbatoire fut-il - que suscitait cet univers fantastique. Le rp me donnait la possibilité de créer des portraits, des personnages, et de les faire vivre avec d'autres, très complexes eux aussi. Et ça, ça me faisait rêver. Mon seul personnage notoire côté Alliance, Kaerev, pécore malheureux chez les gardes de Hurlevent, était le fruit d'un même travail. Quoiqu'on dise sur le roleplay de ces gens là, j'en garde un très singulier souvenir, alors qu'ému qu'écrivais en jeu le désarroi d'un homme devenu épave, traumatisé par la guerre. Rien de bien original. Mais cela me faisait frissonner, vraiment, que de faire vivre ces fausses identités que l'on se créé faute de mieux quant à la seule réelle dont on dispose.

Toute mon expérience du RP fut conditionnée par le rapport que j'entretenais aux autres personnages et leurs joueurs, avec qui j'ai beaucoup ri, gueulé parfois, et pleuré par moments. Côté Alliance, parce qu'il fallait bien la nommer, Hedwé/Laurelinn, je ne pourrais jamais assez te remercier pour ce que tu m'a offert avec ton rp simple mais d'une beauté/complexité touchante. Combien de fois ai-je veiller un soir, une nuit, de semaine seulement pour recréer l'échange nostalgique entre deux vétérans abîmés jusqu'à la conscience ? Et côté Horde, les noms sont trop nombreux pour être tous évoqués - les disparus comme les survivants ! Serais-je seulement de moitié le même homme sans vous, Nakcha, Varkh, Krunga, Bramarh, Ulytau ? Qui serais-je devenu sans vous avoir rencontré Retz'yn, Shagdul, Orshan, Prinak ? Et vous, Hùdash, Thorgaam, Korrag, Delrina, Tarask, Tortoka, Torgrime... ? Vous, Shirgly Naajin, Thorek, Grom', Krom'. Et toi Garog ? Puis-je prétendre que tu ne m'a point marqué, alors que j'ai vécu les histoires que tu avais inventé, et que tu as vécu les miennes ? Je serai homme bien pauvre d'histoires - toute virtuelles soient-elles - si je ne vous avais point rencontré, lors de mon périple dans ce MMO, que je me souviens avoir acheté un soir de Septembre, la veille de mon anniversaire il y a bien des années de ça...

Si je remercie le rp de m'avoir offert le don, puis le goût de l'écriture, c'est vous tous, noirsangs et autres, ainsi que ces innombrables moments passés tous ensembles un soir d'hiver sur skype, alors que nous cheminions à travers les Tarides ou je ne sais quelle forêt Orneval-esque, que je me dois de remercier infiniment. Ou ces moments où nous nous sommes rencontrés pour de bon, au delà d'Azeroth.

Vous, et votre roleplay. Vous et votre clan noirsang de "vieux cons militaristes avec un bon fond"... Vous et vos péripéties à dormir debout dans ce monde virtuel farfelu...

Vous m'avez rendu heureux. Vous m'avez donné des souvenirs.

Y-a-t-il chose plus importante ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Goupil le Mar 10 Fév 2015, 00:32

Ouah. C'est fascinant bon sang, franchement. Je ne prétends pas avoir vécu - ou même vivre encore (tu as sans doute plusieurs années de plus que moi) - ton parcours... Mais globalement - même si je ressens une once de gêne du fait que j'en sais trop - je comprends. Vraiment. Ce besoin viscéral, tout du moins, de s'évader et de se libérer des responsabilités du quotidien - pas que j'en ai beaucoup, vous me direz. Quelles qu'elles soient.

Mais je m'égare sans doute. Et puisqu'effectivement - et tu as entièrement raison :

Severnaya a écrit:"Ni la vie ni le jeu de rôle ne sont un concours, jeune scarabée"

Je vais ajouter de petites choses à mon dernier post, ça ne me tuera pas (me semble t-il). Je ne me suis réellement intéressé à l'histoire d'Azeroth qu'à partir de MoP, peu avant la sortie du patch du Roi-Tonnerre je crois. Ça concorde plus ou moins, en fait, à ma lecture journalière des posts qui fourmillaient sur ce forum. Globalement, avant ça, je jouais avec trop peu de sérieux, si ce n'est aucun. Non en fait, selon mes souvenirs, j'étais un bon gros kevin. Passons !

J'ai eu beaucoup de périodes différentes les unes des autres, du fait que j'évoluais mentalement, mais je n'ai jamais vraiment décroché. Peut-être mon activité a t-elle faiblit à certains moments, mais je peux garantir que j'ai toujours eu soif de nouveaux Rôleplays, de nouvelles rencontres même. Du fait que j'apprécie parler aux joueurs se cachant - tout comme moi - derrière un petit tas de pixels, j'ai réellement noué des liens solides qui me poussaient à me surpasser encore et encore. M'améliorer, prendre de l'expérience et en donner à la personne en face, c'est un véritable sentiment de réussite pour moi. Mais, évidemment, j'avais plus à recevoir qu'à donner, du fait de mes lacunes.

Ainsi, mon bon Rysed est passé d'un INSUPPORTABLE lourd de service - à mon image sûrement - à un guerrier qui s'est peu à peu endurci, avant de devenir mon plus grand rêve condensé en un avatar virtuel. Il est vraiment tout le contraire de moi - à quelques exceptions près, à noter, comme si je me plaisais à jouer ce que je ne pouvais pas être. Bref ! Mon chemin est pavé de nombreuses rencontres, de bons compagnons de jeu que je ne regretterai jamais d'avoir croisé. Un ou deux mentors que je remercie grandement (encore faut-il qu'ils traînaillent ici...), et des events menés avec tous ceux-là, parfois faits à la pisse mais d'autres fois travaillés et organisés à l'émote et au choix près.

Je me souviens de cette bataille épique en plein cœur de Gangrebois, contre un Seigneur-de-l'Épouvante qui allait jusqu'à faire flipper ceux qu'il hantait - HRP. Ces requins consanguins venus de Gilnéas qui ont explosé avec de la dynamite la demeure de mon personnage, puis ces intrigues épouvantables et rudement bien construites faites par un collègue, un ami extrêmement talentueux. Je ne peux pas citer de noms, ils ne le voudraient pas, mais je garde des souvenirs ahurissants de ces journées à nous battre comme des lions contre tout un tas d'ennemis que j'ai eu de la peine à descendre, tellement on avait tous passé un temps monstre à les forger de toutes pièces.

J'aime imaginer des choses, les voir être construites et utilisées à leur plein potentiel. Je pourrais créer un millier d'Orcs différents que je ne m'en lasserai jamais, un millier de personnages avec des intrigues complexes et des liens entre eux. Beaucoup seraient destinés à mourir, mais c'est finalement une finalité que j'accepte, tant qu'elle est là pour enrichir, donner vie à tout ce beau monde.

Bref, voilà voilà. C'est pas le récit d'un vétéran de la première heure, d'un fan de Warcraft depuis X temps, depuis le premier jeu de stratégie... Je prétends pas non plus avoir autant de mérite que ceux au dessus et en dessous de moi. Mais bon, je trouve quand-même que c'est une belle aventure quoi, hé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Blé le Mar 10 Fév 2015, 13:25

Je vais quand même apporter ma petite touche de nostalgie, moi aussi !

Je suis arrivé sur le jeu avec une amie en période fin BC, sur le serveur Vol'jin. Nous avions déjà pratiqué un peu de RP sur un jeu amateur avant du nom de Slayers Online, un petit 2D fort sympathique !

Finalement, arrivant sur Kirin Tor en début Wotlk, nos premières rencontres ont été la Ligue des Justes, qu'à l'époque, nous jeunes adolescents trouvions tellement classe et badass ! Même Elwynn avait l'air trop cool à l'époque, où slackaient des gens que beaucoup trouveraient nazes. (Certains y slackent toujours d'ailleurs, c'est affolant xD)

On a donc fait un Paladin et une Prêtresse et connaissant que partiellement le lore, nous avons opté pour un truc tout con et simple : des survivants de Lordaeron. C'est là que l'on a croisé Purification, à Hurlevent donc ! Une folle aventure, des premiers rp bien symapatoches ! Qu'aujourd'hui, je trouverai bien médiocres aussi ! J'ai rencontré énormement de monde durant cette période et mon amie avait fini par arrêter de jouer. Je me souviens du mauvais tournant qu'a pris la guilde et de nombreuses erreurs que nous avions fait, en tant que débutants rolistes. En y repensant c'est très drôle ! Notamment la fuite de la forteresse de la Lame de la Sombre Aurore et la traversée de la Mer à la nage. Ou encore les duels contre Idrid alors que nous étions à moitié morts.

Je faisais pas mal de la merde à l'époque et pourtant, j'ai fait de sacrées rencontres qui m'ont bien marquée par la suite. Ne serait-ce la petite alliance entre purif et le Clan Sombrecoeur, mené par Arkhai à l'époque. Des trucs bien sympa en commun vécu à Bois du Bucher. Des events de la Ligue des Justes, contre les Reprouvés. Avec la Rédemption de Lordaeron et Les Hospitaliers. Avec Mérové qui faisait bien le petit gars neutre et qui s'est fait attaquer dans le dos ! L'époque où à la Rédemption il y avait des gens comme Aenethia et Ruadh haha ! Des gros events, qui ont fini par mener la guilde à sa perte (Il était temps quand même !)

Puis, commençant à mieux biter le lore et le RP de façon générale, en grande partie grâce à Idrid et Razgarath ! Et là, une folle aventure aussi. Des events à foison, faire vivre Austrivage et Lordaeron en elle même. Des choses très simples, même beaucoup de RP dinette, mais cette délocalisation plus que plaisante me laisse un très bon souvenir !

Des gros events, que ce soit Mauvais Présage, ou les arrivées d'Amelie Bayle. Des passages de beaucoup de monde. Les events communs avec la Garde, le saucisson d'Idrid... La moustache de Tarnhelm ! Les souvenirs sont nombreux pour beaucoup qui ont joué avec nous.

En parallèle Hurlevent ne manquait pas d'action non plus, avec le Gang des Citrouilles, l'Epouvantail, la Garde avait de quoi s'arracher les tifs ! Bon nombre vous se souviendront du Tord Boyaux, avec Torkish Riddlemak, le plus grand des gnomes. Avec les embrouilles à base de six coups avec Oracio et la clique, les fusillades en plein Hurlevent, ça ne revient au final qu'avec le sourire ! Entre les elfes qui couchaient chez les Hospitaliers, ou les débuts de pas mal de gens encore sur le serveur, il y a beaucoup de matière d'en rire et sourire.

J'ai également fait un passage côté Horde, chez l'Académie Maestria, où j'ai sûrement joué un des RP aprentissages les plus sympa que j'ai eu, dédicasse à Marà tant qu'à faire !

Puis, Cataclysme, la perte d'Austrivage, Theramore, grosses campagnes RP PVP, avec des intrigues lancées par skype avec des duels pvp plus que classes, l'implication de multiples guildes dans les events, encore des énormes trucs communautaires bien sales à organiser !

Puis, je suis parti à l'armée, donc je ne saurai pas dire ce qu'il y a eu de ce côté durant Pandaria.

Dans tous les cas, d'une part plus personnelle, depuis tout ce temps, ça m'a permis de rencontrer énormement de gens, que pour quelques uns je considère véritablement comme vrais amis IRL. Puis, étant arrivé en France il y a 10 ans, jouant à WoW depuis 6, le RP m'a quand même grandement aidé à apprendre la langue française. Dans tous les cas, l'expérience du jeu a été -et est toujours en fait !- riche pour moi. En rencontres, bonnes ou mauvaises. On a au final grandi avec le jeu et le serveur, passant personnellement du petit con, bête et méchant qui passait son temps à troller à quelqu'un de bien plus posé, merci à Idrid encore pour toutes les fois où il m'a remis en cause !

avatar
Blé

Personnages Joués : Bêtes et méchants

Feuille de personnage
Guilde: Les Rédempteurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Yorégar Shephard le Mar 10 Fév 2015, 18:50

L'Enclave.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Mar 10 Fév 2015, 21:59



/Target Zal'nash
/Clin

Et pour les vrais.

/Target vrais
/Clin
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Flink Rouage-rouge le Lun 23 Fév 2015, 22:55

Je ne vais pas faire un incroyable pavé vu que tout les noirsangs on déjà résumé ce qu'il fallait et que je ne veut pas faire saigner vos yeux mais.

La mort de Krunga.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Mar 24 Fév 2015, 01:13

Wtf Rokmar avec une orthographe correcte, qu'est-ce qui se passe.

TU CHIES UN PEU SUR MON PASSE LA TARASK.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Jeu 05 Mar 2015, 19:17

avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Blé le Jeu 05 Mar 2015, 19:26

Est-ce que tu pars faire tes études bientôt Sverker ?
avatar
Blé

Personnages Joués : Bêtes et méchants

Feuille de personnage
Guilde: Les Rédempteurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Betrayer of the good rp le Jeu 05 Mar 2015, 19:28

Oui.
avatar
Betrayer of the good rp

Personnages Joués : ??

Feuille de personnage
Guilde: Doigts de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Blé le Jeu 05 Mar 2015, 19:31

Genre dans combien de temps ? Pour situer un peu combien de temps il faut encore être courageux !
avatar
Blé

Personnages Joués : Bêtes et méchants

Feuille de personnage
Guilde: Les Rédempteurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos instants.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum