Destins croisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Destins croisés

Message  Heliven le Dim 08 Mar 2015, 10:49

« Salut Scott,

J’espère que tu as pu rentrer sans encombre, désolée pour la carriole et tes deux haridelles, tu trouveras dans l’enveloppe de quoi les remplacer.
Sache que malgré leur attitude plus que louche, on ne m’a fait aucun mal, au contraire même je pense y avoir trouvé ma place. Nous partons à l’aventure aussi ne cherche pas à me retrouver.

Merci pour ton soutien, pour ta protection, et surtout ne culpabilise pas. L’atmosphère au village devenait trop oppressante, j’aurais du partir à un moment ou un autre, l’opportunité s’est présentée et je l’ai prise.
Je ne t’oublierai pas. Adieu
Tehani T. »

Scott froissa la lettre avant de la lancer dans la corbeille disposée sous son bureau. Qu’est-ce qui lui était passé par la tête, était-elle devenue complètement folle ?

S’il avait fermé boutique un peu plus tôt, Scott n’aurait pas croisé ces clients de dernière minute. Si Iëllan n’avait pas pris sa journée, il aurait pu l’envoyer récupérer le corps. Si…

Les réflexions du dénommé Scott s’interrompirent quand la porte s’ouvrit sur un Iëllan aux bottes toutes crottées de boue.
Le colosse tapa des pieds sur le seuil pour faire tomber le gros de la terre avant d’entrer dans la boutique.


« - Ta pelle » lui rappela Scott.
« - Ah oui, pardon chef. » Iëllan transfera la pelle de son épaule au coin de la pièce, entre le poêle à bois et la commode.
« - Toujours inquiet ? » Question que Scott traduisit intérieurement par « N’a-t-elle pas dit qu’elle avait prit sa décision de son plein gré ? Pourquoi ne pas tourner la page et passer à autre chose ? ».

Le croque mort était connu pour son laconisme et c’était lui, Scott Wilburg, gérant des Pompes Funèbres de Comté du Lac, qui se chargeait systématiquement de la clientèle. Scott se devait d’être sympathique, compréhensif, réconfortant pour guider au mieux ses clients éplorés. C’est donc d’un ton paternel et didactique qu’il répondit…
« - Inquiet pour elle ? Oui un peu. Si je comprends son choix de partir, j’aurais préféré que ce soit avec des gens honnêtes. » après un instant de réflexion il ajouta « C’est surtout qu’il va falloir former un nouveau thanatopracteur, j’avais déjà eu du mal à la trouver elle. »

Au regard interrogateur et perplexe que lui rendit Iëllan le croque mort, Scott se cru dans le devoir de lui préciser.
« - Je gère cette boutique comme n’importe quel autre commerçant. Tu enterres les morts. Le thanatopracteur lui embaume et maquille le corps afin qu’il soit présentable lors de la mise en bière. Pour cela il faut avoir un intérêt certains pour les morts, des corps parfois mutilés… ce qui fait de nos thanatopracteurs de futurs nécromants en puissance. »
« -Mais pas Tehani ? » demanda Iëllan dans un accès soudain de verbiage.
« - Pas elle non, je l’ai fait confirmer par un mage de la Tour, elle n’a pas ce potentiel. »

Le silence perdura, jusqu’à ce que Iëllan ne le brise par l’une des phrases les plus longues qu’il n’ait jamais formulé.
« - Vas y, au moins tu en auras le cœur net »



L’enveloppe avait été estampillée à Bois de la Pénombre, c’est donc vers Sombre Comté que se dirigea Scott en premier lieu. Le gérant des Pompes Funèbres n’enviait pas son homologue de la région : trop humide, la tâche devait être difficile tout du long, pour préserver les corps, pour travailler le bois de coffrage, pour la terre boueuse à creuser…

La pluie se mit à tomber, lourde et grasse, froide comme une stèle de marbre. Scott ne nourrissait guère d’espoir quant à croiser qui que ce soit par ce temps de chien, aussi fût-il surprit d’apercevoir dans l’artère principale un garçonnet d’une douzaine d’années, tenant par la main une fillette à qui il aurait donné à peine cinq ans.
La gamine pleurait mais son grand frère, à en juger par la similitude de certains traits, la tirait néanmoins vers l’avant. Nul adulte ne les accompagnait.


« - Hé gamin, où vas-tu donc par ce temps affreux ? » Il ne fallut à Scott que quelques enjambées pour rejoindre les deux enfants. Il s’agenouilla pour se mettre à leur hauteur, au diable la boue qui allait maculer ses chausses… « Je m’appelle Scott, où allez vous ? où sont vos parents ? »

Le garçonnet prit le temps de jauger son interlocuteur, fixant cet inconnu de ses yeux bleus. L’enfant prit néanmoins rapidement sa décision, serrant la main de la fillette.
« Je m’appelle Lorgan, je cherche mon papa. Heli ne se réveille pas et je ne pouvais pas laisser Elma toute seule… »

Scott grimaça. Quel genre de personne pouvait « ne pas se réveiller » quand elle gardait deux enfants dont un en bas âge ? Peu importe, il fallait se mettre à l’abri avant qu’ils n’attrapent froid tous les trois. « Et où se trouve ton papa ? »
Lorgan baissa la tête, penaud… « Je ne sais pas »
Le désarroi du garçonnet était perceptible au point que Scott les prit en pitié. « Ecoute, on va déjà se sécher à l’auberge et on réfléchit ensemble pour chercher ton papa d’accord ? »

Un chocolat chaud et quelques épais biscuits au caramel plus tard, Scott comprit un peu mieux leur histoire. Le père avait du partir chasser quelque chose - Scott ne comprit pas quoi - la mère avait fait un malaise.
Lorgan et Elma fûrent confiés à leur tante Huguette, habitant à la Capitale. Heliven fût admise au centre de soin de Sombre Comté où les médecins diagnostiquèrent une transe d’Emeraude. Ils ne pouvaient que maintenir le corps en vie, et croiser les doigts pour qu’elle sorte rapidement de ce coma druidique. Angron, lui, restait introuvable.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum