La chasse de Vil-Comté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chasse de Vil-Comté.

Message  Baron Delmark le Dim 07 Juin 2015, 17:20




La chasse de Vil-Comté




Une parodie de la Noblesse des Royaumes Humains, une danse macabre et dénaturé de ce qu'est véritablement la haute société : La Chasse de Vil-Comté.

Vil-Comté était autrefois une riche terre dans Lordaeron, aux Bois denses et aux nombreux gibiers dont la Famille qui gouvernait ce fief, s'amusait à la chasse durant les jours de repos. Le Domaine est une presqu'île, n'étant attaché à Lordaeron que par une mince bande de terre dont un mur tient fermer l'accès au Comté. Depuis dix générations, celle-ci était la terre de la Famille de Caer-Morne, dont le Seigneur était un charmant Noble aux traits délicats, aux cheveux d'un noir nocturne, qui aimait le chant et la chasse plus que tout. Un Homme généreux, bon et intelligent dont on ne cessait de faire louanges dans la cour du Comté composée de plusieurs nobles de bas-niveaux.

Puis le Fléau vînt, ravageant le Royaume de fond en comble mais malgré tout, pendant quelques années, le Comté survit aux vagues fléautiques. Ils eurent alors l'arrogance de croire qu'ils tiendraient face à ces êtres abjectes grâce à une puissante flotte et de solides murs...Que nenni. Rien ne peut survivre face aux Morts. C'est dans les cris de terreurs, d'agonies et de folies que cessa la vie en Vil-Comte.

Jusqu'à ce que les Morts se relèvent pour continuer de servir un nouveau Souverain ! Mais les Nobles ne changent point -dit-on- et ceux de Vil-Comte en furent l'exemple. Lorsque enfin la Dame Noire les délivra, ils n'hésitèrent point à reprendre le Comté, leurs serviteurs et commencèrent une parodie de leur vie d'autrefois, telles des marionnettes cherchant à imiter les vivants. Mais le gibiers n'étaient presque plus et encore pire : Il était ennuyant.

Les Nobles se plaignirent auprès de Sir Nicolas Caer-Morne de cela et le Comte qu'ils aimaient tant, trouva une solution à ce problème des plus graves pour les siens, pour la Noblesse Mort-Vivante : L'importation de nouveaux gibiers.

C'est ainsi que fût importer dans les ruines de Vil-Comte de plus en plus de créatures humanoïdes, durant les années suivant la guerre-civile des Maleterres, le Comte renforça les Remparts qui fermaient l'accès à la presqu'île alors que divers spécimens : Gnoll, Hurans et autres arrivèrent. Mais il leur fallait quelque chose de plus amusant, plus divertissant...

***



Depuis cinq ans, des disparitions ont lieux dans les quatre coins d'Azeroth mais nul n'y fait réellement attention. Les victimes sont des personnes qu'on ne désire plus dans nos vies, qu'on souhaite voir disparaître à jamais comme si ils n'avaient jamais vécus. Traître ou trahi, Femme ou Marie, enfants....Ou encore ces rares enquêteurs qui fouinèrent trop sur ces pistes si fugaces et éphémères, que la guerre et les foules de peuples noyaient rapidement. Qu'était-ce une disparition dans un flot de morts et d'agitations ?

***



En Vil-Comte, les constructions étaient terminées alors que les Nobles jouissaient d'un magnifique manoir dans les montagnes entourant la vallée centrale et les ruines de l'ancien Comté. Passant leurs journées à torturer divers gibiers attrapés la soirée d'avant, jouant aux os ou encore dansant aux rythmes de musiques funèbres, ils ne cessaient de profiter de cette non-mort. Mais lorsque la nuit tombait dans Lordaeron, retentissaient du haut des remparts un son des plus lugubre, celui d'un cor de chasse qui annonçaient aux Nobles que l'heure était venue.

Et le gibiers qui n'étaient alors que vous, simples Humains, Gnomes, Worgens, Orcs ou qu'importe tant que vous sachiez crier ! Savez alors que vous devriez survivre une nuit de plus dans les ténèbres de Vil-Comte, profitant des ruines, des Bois, des cavernes ou encore sacrifiant ceux à vos côtés....

Car ceux qu'on ne désirait plus, ceux qui disparurent, ceux qui furent trahis par les leurs, n'étaient que vous.
avatar
Baron Delmark


Feuille de personnage
Guilde: Baronnie de Perlemer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse de Vil-Comté.

Message  Baron Delmark le Dim 07 Juin 2015, 17:20

Vous et votre Personnage :



Votre personnage était quelqu'un de tout à fait banal dans un Monde anormal, qu'il était paysan, assassin, soldat ou traître, n'importe que peu à vos Geôliers à vrai dire. Vous avez été trahi, vendu, à ces Nobles Mort-Vivant qui se fichent éperdument de votre passé qui vous a pourtant forgé. Dans ces personnes qui vous entourent sur cette terre en ruine, vous voyez un ancien Noble qui fut vendu par un de ses Oncles après un coup d'état, portant encore une riche tenue ou encore un ancien Démoniste Orc qui a été trahi par son élève et vendu. Quelques paysans endettés dont les Cartels les ont vendu aux Nobles Non-Morts pour rembourser cela...Et vous ? Qui vous a vendu ?

Si vous êtes dans cette partie de Chasse, c'est que votre entourage, votre Royaume ou votre Nation, vous a vendu et oublié. Vous n'avez plus nul part où aller, aucun foyer, aucune famille, rien. A quoi bon vivre alors ? A quoi bon survivre ? Cela vous tiraillera l'esprit mais votre instinct de survie reste fort et vous chercherait à résister à ces traques....Ou vous vous laisserez prendre.

Les chasses et vous :



Lorsque la nuit tombe, chaque soir que vous vivrez, vous entendrez un cor sonnait. Lorsque celui-ci retentit, vous n'avez que vingt minute pour vous trouver refuge avant que les lourdes portes du Mur s'ouvrent et que les Chasseurs viennent à vous. Vous n'avez aucunes armes en arrivant dans la partie car vous en avez été débarrassé de vos armures et de vos outils par vos Geôliers. Vous cacherez-vous dans une de ces anciennes mines ? Dans ces ruines ? Méfiez-vous car la Guerre a laissé de nombreux dangers dans ces anciennes terres.
Les Chasseurs vous cherchent en masse, des molosses Mort-Vivants vous flairent à la trace et vous devrez trouver un moyen de survivre si vous leur tombez dessus. En prendrez-vous le risque ?


Les journées et vous :



Vous avez survécu ? Et bien...C'est intéressant mais ce n'était que la première nuit de chasse. Que pouvez-vous faire de vos journées, vous direz-vous ? C'est pourtant simple.
Trouvez dans les anciennes terres de Vil-Comté de quoi vous armer, vous protéger ou encore survivre car vous n'avez aucuns vivres, aucunes eaux et il vous faudra les trouver. Mais n'ayez crainte, vos Hôtes ont pensé à vous laisser divers animaux dans le Domaine mais point assez pour suffire à tous. Des torrents encore purs coulent dans les montagnes alors que les eaux stagnantes des marais sont victimes d'effluves de pestes qui vous tueront dans d'atroces souffrances.
Construisez-vous un abri avec les arbres de la Forêt Noire qui borde les alentours du Comté, ou encore dans les ruines des anciennes fermes et villages qui fondaient autrefois ce Fief si riche. Méfiez-vous car les autres proies pourraient vouloir vous sacrifier pour se protéger elle ! Car seul votre propre survie, comptera à la fin et vous apprendrez bien rapidement, que vous ne pourrez faire confiance à personne.
avatar
Baron Delmark


Feuille de personnage
Guilde: Baronnie de Perlemer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse de Vil-Comté.

Message  Baron Delmark le Dim 07 Juin 2015, 18:22

Annulé pour contre-temps.
avatar
Baron Delmark


Feuille de personnage
Guilde: Baronnie de Perlemer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse de Vil-Comté.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum