[Présentation de Personnage] Aurilus Dambroise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Présentation de Personnage] Aurilus Dambroise

Message  Aurilus Dambroise le Mer 01 Juil 2015, 17:53

Halastar Sombre-Robe : le Mythe du Mage Fou

Halastar Sombre-Robe fut un des rares parmi la centaine de premiers humains choisis par les Hauts Elfes pour apprendre la magie, en échange de l'Alliance d'Arathor avec Quel'Thalas visant à exterminer les trolls de l'Empire Amani.

On ne sait pas grand chose de lui, et la plupart des informations tiennent du mythe, comme toutes les histoires remontant à une époque aussi reculée.

Après la guerre, Halastar qui avait pourtant une bonne réputation, une belle femme et un fils vigoureux, devint subitement fou. A ce sujet les versions de la légende divergent : les uns prétendent que sa folie aurait été causée par un sort raté, d'autres qu'elle proviendrait d'une malédiction trolle reçue pendant la guerre, d'autres encore qu'elle ne serait qu'un prétexte du mage pour échapper à une énorme dette contractée suite à la perte d'un pari stupide.

Quoi qu'il en soit, peu de temps après, Halastar disparut de la circulation, et sa femme mourut de chagrin, de maladie et de pauvreté. On ne retrouva la trace de Sombre-Robe que bien plus tard, lors des évènements de la création de Dalaran. En effet, les jeunes mages indisciplinés d'Arathor ne choisirent pas l'emplacement de ce qui deviendrait la futur capitale mondiale de la magie au hasard, mais bien à cause... d'une part certes du lac darrowmere proche (la proximité d'un point d'eau étant toujours une bonne chose pour les pratiques magiques)... et d'autre part aussi des émanations magiques du lieu. En fouillant les environs ils trouvèrent nichée dans les collines de plus en plus abrupte formant plus à l'est les montagnes d'Alterac une tour de mage à l'abandon.

Ils la pillèrent sans rechigner, mais ne trouvèrent pas trace ni du sorcier Halastar, ni d'aucune dépouille, ni d'aucune attaque, ni de plans ou de notes indiquant un possible départ en voyage. Ils fouillèrent la tour en vain encore et encore mais ne purent jamais retrouver sa trace. Si bien qu'ils s'emparèrent de ses grimoires et autres biens précieux, et démantelèrent la tour, utilisant les pierres comme premières pierres fondatrices de Dalaran.

Aujourd'hui, chez certains sorciers-aventuriers au courant des légendes cours encore la rumeur qu'Halastar serait toujours en vie, qu'il serait tapie dans une tour inversée sous terre à l'emplacement de son ancienne tour démantelée, et que corrompue par quelque puissance maléfique il se terrerait dans ce lieu secret pour manigancer de vils projets. Ils sont nombreux à avoir cherché un tel lieux maudit pour le piller et pour la gloire de vaincre le sorcier sois disant millénaire... en vain. Si un tel lieux existe il n'a jamais été découvert.

De la lignée de Jarvam à la famille Dambroise

Le fils du mage Jarvam, se retrouvant sans père ni mère, sans argent ni foyer... s'établit simplement dans une ferme où l'on voulut bien lui donner du travail, se maria et eut des enfants, qui eurent des enfants, qui eurent des enfants, qui furent tous ouvriers agricoles les uns après les autres, génération après génération. Et le mythe de Jarvam ''le fils du mage'' et de son père fou se transmit de génération en génération.

Au fil du temps, les ouvriers agricoles finirent par s'émanciper en se spécialisant dans la distillation et la vente de spiritueux puissants (autrement dit d'alcools forts). La famille se spécialisa particulièrement dans ''l'Ambroisie'', nectar décrit à l'époque par les fins connaisseurs comme ''divin''. Avec l'Ambroisie la famille d'ouvriers et de fermiers devint une famille de bourgeois nouveaux riches, marchands et chefs d'entreprises qui prospéra en Lordaeron. Le nom Dambroise leur resta.

Anoblissement et dissensions

Comme tout nouveaux riches, les Dambroise avaient le goût du luxe et de l'excès, et l'un des chefs de famille ne put résister à la tentation inutile d'un mariage d'argent avec une famille noble dépourvue de bien.

La jeune Anabelle d'Albany apporta donc un sois-disant titre de ''duc'' à la famille Dambroise. Le père Dambroise voulant se comporter en gentleman permit à la jeune fille de décider lequel de ses trois garçons elle voulait épouser... et elle choisit le cadet. Ce qui ne manqua pas de fâcher les deux aînés, qui partirent en jurant de se venger.

Par ailleurs, le frère de la jeune fille sensé à l'origine hériter du titre de Duc, Darius d'Albany, ne pardonna jamais à sa soeur d'avoir accepté de se marier avec des roturiers (il ne prit pas en compte que l'ordre venait de leur père et que la jeune fille n'avait pas vraiment le choix), et la traitant de catin pourrie gâtée, il s'engagea après les évènements de la guerre contre les orcs et de la trahison de Perenold (la famille d'Albany était d'Alterac à l'origine) dans les rangs du syndicat en jurant de se venger des Dambroise.

Heureusement pour la famille Dambroise le destin joua en leur faveur : les deux frères aînés du nouveau duc d'Albany choisit par Anabelle moururent au combat en Kalimdor au côté du Grand Amiral Daelin Portvaillant sans jamais avoir assouvit aucune forme de vengeance contre leur cadet, et le frère d'Anabelle, Darius, fut capturé pour trahison et banditisme, et pendu, avant d'avoir pu nuire.

Aurilus Dambroise, du Kirin Tor

Aurilus Dambroise, quatrième fils d'Anabelle, cadet de la famille, n'aurait jamais dû hériter, lui non plus, du titre de Duc d'Albany. Ses trois frères, respectivement magistrat, chef de la milice et clerc de la petite communauté Lordaeronaise à laquelle le ''duché'' d'Albany était sensé se rattacher... étaient loin devant lui, pauvre petit rat de bibliothèque chétif, dans la chaîne impitoyable de l'héritage.

Néanmoins, il eût le bonheur de se trouver en pleines études à Dalaran tandis que ses frères subissaient les assauts du fléau à Lordaeron. Un des trois aînés, Blasius Dambroise, le clerc, survécut et rallia la croisade écarlate, mais ne donnant plus aucune nouvelle de lui, il fut considéré comme mort et le titre revint donc à Aurilus.

Aurilus fut un des heureux survivants de la destruction de Dalaran. Sans doute parce que la cave dans laquelle il s'était réfugiée ne s'effondra pas sur sa tête mais était néanmoins condamnée par les gravats et qu'aucun mort vivant ne put donc y pénétrer non plus. Incapable de sortir il passa trois semaines à se nourrir de nourriture invoquée infâme et à tenter de contacter l'extérieur par des sorts de divination avant qu'on vienne enfin le déterrer.

Aurilus au cours de sa formation étudia particulièrement l'Histoire, son sujet de prédilection, plus encore que la magie. Devenant un chercheur respecté et un historien émérite auteur de plusieurs ouvrages fascinants, il fut amené à diriger la bibliothèque de la citadelle pourpre pendant quelques années. Puis souhaitant changer de vocation il se proposa -ses connaissances historiques, sa formation de mage et son titre de quasi-noblesse aidant- comme ambassadeur dans les missions délicates et secrètes de l'Alliance visant à rallier les Elfes de Sang.

Après l'échec de ces négociations, Aurilus cessa toute activité diplomatique, déprimé, littéralement miné même, par la ''purge'' de Dalaran qui ne tarda pas à suivre.
Au bout de plusieurs mois à ruminer, il se décida enfin à rompre les liens avec les têtes dirigeante du Kirin Tor pendant quelques temps pour aller tenter sa chance à Hurlevent... il est actuellement à la recherche d'un travail, ou d'une activité quelconque, pour mettre à profit ses connaissances et ses capacités intellectuelles, tout en se tenant loin de Dame Jaina Portvaillant dont il n'arrive plus à partager toutes les vues.

Pour les besoins de ses métiers d'historien et de diplomate, Aurilus s'est spécialisé dans la magie des portails et de la téléportation sur de plus ou moins longues distances, ainsi que de la divination. Comme tout mage étudiant la réduction possible de l'espace temps par la force magique, il prétend connaître parfaitement la néantomancie ''en théorie'' dit-il... plus qu'en théorie, disent certains bruits de couloirs à Dalaran. Mais la néantomancie étant un art sombre et dangereux pouvant conduire aisément à la folie, Aurilus s'en est toujours défendu et n'avouera jamais publiquement pratiquer cet art magique.

...

Spoiler:
Bonjour à tous, je débarque un peu, je ne sais pas où en sont les guerres, les maoeuvres et les manigances politiques et religieuses sur ce serveur...mais vous avez l'air actifs et nombreux comme j'ai pu le remarquer hier soir à la capitale. Je cherche une guilde RP correspondant un peu au RP de mon personnage, étant moi même casual et n'ayant pas le temps ou la motivation à consacrer à la création d'une guilde. J'espère que ma petite présentation vous aura intéressés. J'ai peut être l'intention de proposer dans l'avenir une intrigue et un genre de ''donjon/event RP'' sur le sujet de la tour cachée d'Halastar qui aurait survécu depuis tous ces siècles... ou peut être pas, je vous tient au courant ! Au plaisir de vous croiser en jeu !
avatar
Aurilus Dambroise

Personnages Joués : Globalement jovial et enjoué. Fatigué.

Feuille de personnage
Guilde: Kirin Tor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum