Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Holdodlig / Tàlae le Dim 12 Juil 2015, 20:01

Face à l'absence récente de productivité scénaristique et RP ces derniers temps sur le serveur, je voulais faire un sondage à propos du RP et de votre vision de la chose. Sachez en premier lieu que ça n'est pas un troll, ni un sujet à débat. Je ne vous demande pas de défendre des arguments ou de citer le post du dessus. J'aimerais avoir, tout simplement, votre vision du RP. Quelles ont été vos souhaits lorsque vous avez commencé à explorer cet aspect du jeu, et qu'est ce qu'il est selon vous. J'aimerais ensuite que vous fassiez le point sur tout ça, et que vous me dites sincèrement si vous avez réussi à répondre à vos attentes en termes de RP, et d'expliquer votre réponse. Le titre en dit long sur mes motivations, j'ai l'impression que le RP est devenu un simple produit de consommation et qu'il n'est plus source de création. Merci de vos réponses courtoises.
avatar
Holdodlig / Tàlae

Personnages Joués : A définir ;)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Severnaya le Dim 12 Juil 2015, 20:47

Ca fait environ douze ans que je fais du JdR sur table et je pense pouvoir affirmer que pour la plupart des tablées de rôlistes le RP est purement un produit de consommation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Hydrogen le Dim 12 Juil 2015, 23:33

La plupart des gens que je croisent ne me donnent pas envi de RP avec eux. Leurs personnages semblent tout droit sortis de mangas/animes et si j'avais envi de voir des trucs pareils, je regarderais des animes/manga, ce dont je n'ai pas envi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Srem le Dim 12 Juil 2015, 23:42

Comme pour pas mal de domaines, il y a les créateurs et les consommateurs. Dans le cas du JDR de Kirin Tor, la seconde catégorie écrase largement la première. Je ne me suis encore jamais retrouvé dans une seule guilde* où il n'y avait pas une majorité de membres qui attendaient 21h pour entrer dans le supermarché avec leur caddie. D'ailleurs certaines d'entre-elles ne tiennent qu'à ça.

Mais comme le sous-entend Severnaya il n'y a rien de neuf là-dedans. La communauté n'est pas devenue ainsi, elle l'a toujours été.

*De sept joueurs ou plus.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Ragnar Valurius le Lun 13 Juil 2015, 01:20

A vrai dire, oui ! L'objectif d'origine étant non seulement de créer un personnage pour lui faire vivre une aventure, mais en plus de pouvoir proposer des aventures et histoires à d'autres rôlistes qui pourront les vivre et ce pour qu'elles soient un minimum exploitées (en effet crée tout une panoplie de Pnj plus ou moins important avec une histoire et un caractère particulier pour qu'ils se fassent abattre sans sommation, c'est... dur) . Cependant à titre personnel j'ai l'avantage d'avoir un entourage (plus ou moins grand, surtout moins...) qui est réceptif et qui s'intéresse à ces histoires/aventures. Mais le serveur a plusieurs vitesses, c'est indéniable.
avatar
Ragnar Valurius

Personnages Joués : Sauvage

Feuille de personnage
Guilde: Perce Ténèbre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Ajaxandriel Givreciel le Lun 13 Juil 2015, 01:25

Même pas un troll ou une polémique? purée tu te laisses aller Holdodlig (c'est pourquoi je vais me contenter de répondre sincèrement)

Quelles ont été vos souhaits lorsque vous avez commencé à explorer cet aspect du jeu, et qu'est ce qu'il est selon vous. J'aimerais ensuite que vous fassiez le point sur tout ça, et que vous me dites sincèrement si vous avez réussi à répondre à vos attentes en termes de RP, et d'expliquer votre réponse.

Quand j'ai commencé WoW, je ne jouais pas aux jeux en ligne (sauf counterstrike ...certes) et je ne pouvais pas l'envisager autrement que comme un RPG comme un autre (où je suis "naturellement" rp), à la différence près que j'espérais pouvoir y "être rp" parmi des masses de joueurs qui eux-mêmes "auraient été rp", le tout produisant spontanément une sorte d'univers en soi.
Dure a été la chute en réalisant que les "serveurs jdr" étaient occupés en majorité par des non-rôlistes, et que la majorité des rôlistes eux-mêmes revendiquaient "ne pas être rp" (sauf contexte particulier, events, cathédrale...). C'est de ces origines obscures que date ma haine caractérisée du mode HRP (et de l'espèce de dictature bienveillante mais sournoise du TRP).

Qu'en est-il depuis?
En quelque-sorte, comme mon but était basiquement "d'être rp", ça j'ai réussi, en même temps il suffit de le décider (et s'y tenir) pour le réaliser.
Même avec des bâtons dans les roues mis par Blizzard (qui force la main avec son scénario cheap, ses enjeux incontournables, l'absence d'alternatives dans ses quêtes...)
Mais pour tout ce qui dépasse, la déception est amère en effet.
"Etre rp" avec d'autres ? C'est globalement le désert - s'agissant de moi, qui ne vient pas dans ce jeu pour rp un humain / dans une ville humaine!
On croise bien sûr des gens avec qui on s'entend. Mais c'est peut-être le format, d'une part chronophage du MMO, d'autre part payant amenant d'autres contraintes, qui fait que c'est irréaliste d'espérer maintenir du rp sur du long terme. Et je ne parle même pas de la forme aiguë de ce souci, appelé Syndrome d'Arthéon le Guerrier.
Exemple bête, au moment où j'écris ces lignes, tous "mes proches in game" sont désabo, sauf 1, et une autre qui est en déplacement sans internet. (ah et aussi Alcazzidar mais lui ça compte pas, il est passé à l'Ouest depuis belle lurette l'enfoiré. :p )

Je serais prêt à admettre que cette déception vient de ma façon d'envisager le rp sur mmo...
Or je me suis essayé au "rp d'events" (seule pratique de rp viable selon une grande partie d'entre vous j'en suis conscient), c'est juste que, soit je n'aime pas (je m'ennuie) soit on ressent terriblement l'impression d'efforts déraisonnables pour un résultat qui tient de la consommation (c'est le mot) gloutonne et ingrate.
J'en ai fait l'expérience en créant d'énormes quêtes TRP, qui finalement ont été peu jouées avant l'arrêt des maintenances TRP2. Des quêtes où les gens parfois s'arrachaient les cheveux pour trouver la solution (bon c'était marrant), à la fin "whaou c'était cool" et plof - pas de rebond, pas de donnant-donnant. Après pour les events avec combats pur-rp etc. je peux pas dire, je sais pas faire, et quand j'en ai "consommé" j'ai aussitôt su que c'était pas ma came.
Donc là aussi, et ce que je dis n'engage que moi, c'est l'impasse, le rp d'events c'est comme "se battre contre des moulins" à la Don Quichotte, dans tous les sens du terme. Mais parfois c'est épique aussi je n'en doute pas.

Pour résumer ma pensée je dirais que pour moi, le problème c'est que WoW ait perdu (d'aucuns diront assassiné) sa fibre RP, son cadre RP, sa tendance naturelle à "être RP", qui permettrait de cimenter l'univers-serveur comme un tout attrayant. Parmi la minorité (devenue) invisible à pratiquer du RP intégral, on "n'ose plus" faire parler son personnage en public. On en est arrivé au "à quoi bon... c'est tellement n'imp en fait."

D'autre part pour ceux qui pratiquent un RP appuyé sur des events, je comprends qu'il y ait aussi un malaise.
J'imagine que c'est encore ce fameux format, d'une part chronophage du MMO et d'autre part payant qui renforce l'esprit consommateur du joueur.
"Vite vite j'ai deux mois de jeu à rentabiliser putain où sont les events où est le rp putain vite merde vous faites chier!!!1"
Même du côté des "créateurs"... on voit plutôt ceci : "Vite vite j'ai deux mois de jeu à rentabiliser putain j'ai créé mon projet rp vite merde rejoignez ma guilde au lieu de critiquer putain vous faites chier!!!1"
Voilà, mon avis à deux balles. ^^
avatar
Ajaxandriel Givreciel

Personnages Joués : Ajaxel'Ariel Givreciel etc. etc.

Feuille de personnage
Guilde: Ligue des séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Allifeur le Lun 13 Juil 2015, 04:26

Je pense que ton approche du sujet par rapport à l'expression "produit de consommation" est un peu réductrice envers la nature profonde du Roleplay. Tu demandes si nous sommes devenus des consommateurs du RP, mais nous l'avons toujours été, ne serait-ce déjà par l'approche pragmatique de payer pour accéder à un large décor, un univers visuel et scénaristique. Cette tournure économique est modulatrice de certains comportements, dont parfois la volonté de rentabiliser... Malgré tout, je suis persuadé que cet aspect-là est bien plus mineur sur le RP que ce que Ajaxandriel semble évoquer et ne se fait sentir que quand l'abonnement va se terminer.

La véritable nature de "consommation" du RP est bien plus essentielle, elle se situe dans son format même où le joueur est à la fois acteur et spectateur de l'action, un "spectacteur" comme aimeraient nommer certains. Il observe l'action, pouvant attendre l'arrivée de propositions de jeu et rétorquer à partir d'elles. Tout rôlliste EST un consommateur, en ce qu'il est dans une position d'écoute par rapport à ce que les autres font, et vient souvent pour ces autres. Cette consommation nourrit l'individu et l'aide parfois à relancer de nouvelles choses à son tour. Bien sûr, si on se nourrit de n'importe quoi, on en recrache de facto n'importe quoi aussi. Je pense donc qu'il ne faut pas chercher du côté de la consommation pour trouver le vrai problème, mais plutôt de l’homogénéisation des jeux possibles :

Je suis de ceux qui pensent qu'il n'est pas bon de ne jouer qu'avec les mêmes cercles de joueurs, faire ça ne peut amener qu'à une évolution de jeu incestueuse, se copiant elle-même encore et encore en se dégradant jusqu'à en être fade. La force créatrice se trouve au contraire dans le frottement contre l'inhabituel, la capacité d'être ouvert vers d'autres façons de faire le roleplay. Ainsi, il m'arrive même de faire des formes de RP avec certains trolls : Ceux là qui sont généralement retenus pour leur toxicité dans la communauté sont en général des gens en manque d'attention ou ayant un besoin de se défouler. Le Troll est l'état le plus radical de la distanciation, la forme la plus méta qui soit. Dès lors qu'ils acceptent d'être plus impliqués dans leur action en étant pris dans un RP étrange, ils mutent dans une phase intermédiaire et sont moins nocifs. L'exemple est bien sûr extrême et je ne demande pas de jouer avec n'importe qui, mais au moins apprendre à ne pas se fermer. Même si le RP d'untel peut ne pas être intéressant, il faut voir la rencontre avec lui comme un moyen de l'améliorer.

Cette fermeté, le cloisonnement dans l'horizon d'attente du consommateur, est ce qui mène à la baisse du sens de l'initiative. On a moins à montrer ou à démontrer, le jardin des idées est stérile et plus aucune plante ne pousse sinon ce qui a déjà poussé. C'est à partir de ce moment là qu'il y a l'attente dans le roleplay, et qu'on est plus que spectateur, à mendier des propositions de jeux sur la place de la cathédrale ou à travers des évents. L'évent, s'il est bon, ne sera pas un film, mais un vrai moyen de solliciter les joueurs pour qu'ils soient aussi créateurs. Enfin bon, ce n'est pas pour rien que je veux faire des évents de Roleplay Exotique. C'est justement pour forcer les gens à être inventifs, et s'exposer à de nouvelles contraintes de jeu. Je suis sûr qu'il y a plus à apprendre chez un griot pygmée de Uldum que chez beaucoup prêtres qu'on croisera à Hurlevent. Reste encore à voir si le paris aura le moindre impact !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Aliane Trias le Lun 13 Juil 2015, 10:43

Pour ce qui est des guildes et des évents, pour la plupart, oui. Il y a souvent un GM qui se fait chier à produire des scénarii pour un petit groupe de consommateurs.
Mais c'est pas tout le temps comme ça. Certains évents que j'ai pu croiser étaient fermés et n’engageaient pas à venir le "consommer" comme tu dis.
Le RP sauvage sur SW / dinette faol quoi, finalement c'est souvent deux petits consommateurs qui attendent qu'un truc leur tombe sur la tête ; mais la plupart se débrouillent souvent pour finir par aborder quelqu'un, s’immiscer dans une conversation et participer.
Je dis pas qu'il y a une longue et profonde démarche de création, mais de là à dire qu'ils sont purement consommateurs, je n'irai pas jusque là.

Après, ces derniers temps, en tout cas sur Hurlevent, y a moins d'évents publics, vraiment ouverts à tous. C'est con mais un ""méchant"" sur Hurlevent, d'après ce que j'ai pu vivre, c'était un (bon?) moyen pour concerner les gens et les motiver de facto.
Mais c'est vrai que depuis quelques mois, y a plus de truc "général", un ennemi ou autre, c'est assez fermé, et chacun/chaque guilde/groupe est assez dans son coin, y a moins de collaboration / coopération, même indirecte.
Bref ça créé moins, effectivement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Amelie le Lun 13 Juil 2015, 13:53

Je suis arrivé sur wow avec ma guilde nwn/jdr forum/irc. Donc l'optique était plutôt rp fermé avec mj tournant et rencontres semi-ouvertes.

Niveau créativité, je citerais la première année du server où (avec beaucoup de côtes ridicules) on croisait beaucoup plus de gens atteint de malédictions ou possédés (trop de possédés).

En dehors de cette façon de se placer en victime héroïque, qui existe encore, je n'ai jamais vu les pj particulièrement créatifs.

Pour susciter la créativité, je crée des commissions. Ça marché assez bien pour moi. On peut tout à fait discuter de la meilleure façon de transporter des murlocs ou de discuter des méthodes magiques qui pourraient être utilisées pour augmenter la production d'une imprimerie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Clairvoyant Llorente le Lun 13 Juil 2015, 15:30

J'étais venu sur Wow en pensant que c'était un RPG où tout le monde faisait du roleplay. Si je suis resté si longtemps c'est bien que j'étais satisfait, mais finalement c'est quand même contraignant de jouer avec d'autres humains, surtout au travers du prisme de mon expérience de GM. J'aurais tellement aimé diriger des bots, parce que finalement aucune de mes guildes ne devait être assez motivante pour maintenir un rythme de présence assez régulier de la part des membres, surtout la dernière en date. D'ailleurs j'ai jeté l'éponge après avoir mollement tenté de la ressusciter et je suis parti comme un voleur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Archandre Hathren le Lun 13 Juil 2015, 16:55

La chute de la première guilde que j'ai intégré en me faisait déporter sur ce serveur (je remercie Joriann Almasy) m'a fait prendre conscience déjà à l'époque que finalement, il n'y avait pas tant de guildes que ça qui se trouvaient en dehors de Hurlevent. Cherchant du rp sans en trouver j'ai fini par mettre la main à la pâte et découvrir que oui, en effet, sur un effectif de guilde d'une dizaine de joueurs, la moitié ou plus arrivent les pieds sous la table pour se barrer en râlant dès que ça ne va pas dans leur sens ou que le gm/ses officiers s'épuisent en idée ou simplement doivent faire un break pour se renouveler.

Le rp est bien un produit de consommation, les gm sont rares et ceux qui proposent des choses concrètes encore plus.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Maza le Mar 14 Juil 2015, 10:59

Je vais essayer d'organiser ma réponse de manière claire et c'est pas gagné !

Pour ce qui est de l'absence de productivité, je ne suis pas d'accord avec toi. Je vais (encore ?) parler de mes copains : -qu'on les aime ou pas, ou qu'on aime ou pas ce qu'ils font c'est pas la question ici- je veux juste dire que le GM des FdG essaie de proposer de nouvelles choses, et quelques membres font leurs campagnes. Il y a du contenu et des intrigues.
C'est aussi le cas de Martha, qui propose une guilde de mages : c'est du neuf ça ! Je ne vais pas tout citer, mais il y a de la productivité.

Je trouve que créer du RP c'est quelque chose de difficile, car ça demande énormément d'investissement, du temps que tout le monde n'a pas la possibilité de fournir. Peut-être que je me trompe, je sais pas.
Et en créer en dehors du cadre d'une guilde, quand personne ne nous connait sur le serveur, c'est encore plus dur. Par exemple, à Hurlevent, il faut composer avec un tas de codes et de guildes déjà en place pour pouvoir proposer de nouvelles choses. Certains rôlistes ne sont pas forcément disposés à s'engager dans une intrigue avec des gens qu'ils ne connaissent pas et ça se comprend.

Tout ça pour dire qu'il y a des consommateurs et des créateurs, ça c'est certain, mais la création n'est pas toujours encouragée. C'est mon ressentit et pas une critique, je n'ai pas vraiment de solution à apporter.
avatar
Maza

Personnages Joués : Pony

Feuille de personnage
Guilde: Fils de lol

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Vicentus Di Attia le Mer 15 Juil 2015, 15:33

Le RP sur WoW n'est pas devenu un objet de consommation, ça l'a toujours été, en ceci qu'il découle d'un jeu payant étant lui-même un produit de consommation.

Clairvoyant Llorente a écrit:J'aurais tellement aimé diriger des bots, parce que finalement aucune de mes guildes ne devait être assez motivante pour maintenir un rythme de présence assez régulier de la part des membres, surtout la dernière en date. D'ailleurs j'ai jeté l'éponge après avoir mollement tenté de la ressusciter et je suis parti comme un voleur.

Alors ça vraiment c'est pas mon genre !!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Ajaxandriel Givreciel le Mer 15 Juil 2015, 16:23

Maza a écrit:mais la création n'est pas toujours encouragée.
C'est tellement vrai que, soyons honnêtes, la création est même presque toujours découragée. Sauf bien sûr quand on se connaît déjà et qu'on est dans ses petits papiers.
(Soit frontalement, soit par non contribution, soit simplement par manque de temps ou d'abonnement (et là on en revient à ce que je disais))

Une guilde de mages, pardon, mais ça n'a rien de "neuf" du tout... Que ça soit traité avec une autre approche etc. c'est une chose mais des guildes type Kirin Tor, pardon mais ça a déjà été aperçu ici ou là. On verra ce qu'il en est dans un an. D'ici là tout ce qu'on peut dire c'est "courage !"
avatar
Ajaxandriel Givreciel

Personnages Joués : Ajaxel'Ariel Givreciel etc. etc.

Feuille de personnage
Guilde: Ligue des séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Aldorey Kelbourg le Mer 15 Juil 2015, 20:08

Holdodlig / Tàlae a écrit:Face à l'absence récente de productivité scénaristique et RP ces derniers temps sur le serveur, je voulais faire un sondage à propos du RP et de votre vision de la chose. Sachez en premier lieu que ça n'est pas un troll, ni un sujet à débat. Je ne vous demande pas de défendre des arguments ou de citer le post du dessus. J'aimerais avoir, tout simplement, votre vision du RP. Quelles ont été vos souhaits lorsque vous avez commencé à explorer cet aspect du jeu, et qu'est ce qu'il est selon vous. J'aimerais ensuite que vous fassiez le point sur tout ça, et que vous me dites sincèrement si vous avez réussi à répondre à vos attentes en termes de RP, et d'expliquer votre réponse. Le titre en dit long sur mes motivations, j'ai l'impression que le RP est devenu un simple produit de consommation et qu'il n'est plus source de création. Merci de vos réponses courtoises.

Comme cela a été dit, le RP a toujours été un produit de consommation, et c'est inhérent à ce qu'est un jeu, c'est un produit, puisse le jeu vidéo s'attacher à l'art, et d'autant plus lorsque l'on parle de JDR. Ce n'est pas parce qu'il y a création, effort intellectuel, imagination, que l'on se détache de ce qu'est la consommation. L'on y baigne forcément, de manière peut-être moins discernable certes, mais l'on y baigne.

Nous sommes tout d'abord en été, c'est un temps mort de JDR Kirin Tor, avec de nombreuses absences, ou une démotivation pour ce qu'est le jeu de rôle lui-même, au profit de divertissements nécessitant moins de labeur comme le sont les principaux organes du gameplay de WoW notamment. C'est aussi une période de l'année associée au spectacle, l'on passe beaucoup de temps en été à voyager, visiter, regarder, écouter. Il y a moins ce désir de création qui se fait sentir, au profit d'une béatitude plus spectaculaire naissant par exemple des vacances ou des nombreuses fêtes/événements en relation avec les mois de juillet et août.

En outre, le JDR sur WoW est intimement lié à son support : le jeu lui-même. IG, là encore c'est une période creuse, souvent post-patch voire de fin d'extension, les gens sont donc lassés du jeu, gavés de réclamations divers et variées et pour beaucoup désabusés pour des raisons toutes aussi éparses.

Le support a une lourde influence sur le JDR qui s'y déroule. Les patchs, les addons, les événements inspirent les joueurs, engendrant des guildes à foison, des groupes, des campagnes, des créations de personnages ou d'histoires plus ponctuelles en relation avec le lore présentement dévoilé par Blizzard. Et comme, comme dit, l'été est creux en la matière, il n'est pas étonnant de voir que le JDR l'est aussi.

Au final, tout cela fait que les gens ont davantage tendance à produire, oui, mais à produire en s'éloignant du jeu lui-même et de son carcan de possibles. Le RP est plus original, bien plus détaché du lore, l'on cherche des choses simples, nouvelles, fraîches et pour ainsi dire assez pop.

Ca se calmera naturellement, comme ça le fait toujours, à la rentrée des classes, où en prime de calmer les gens, ce moment là est souvent propice aux nouveautés des éditeurs, et donc de Blizzard lui-même, ce qui insufflera une motivation nouvelle aux joueurs, et inspirera une bonne partie d'eux via un roman tout nouveau, un patch, l'annonce d'un addon, que sais-je encore.


Oui j'ai répondu à mes attentes en matière de RP, et ce depuis longtemps. Le jeu a répondu à mes attentes, les autres joueurs idem. J'ai trouvé ce que je voulais trouver, à bien des moments, selon bien des envies parfois divergentes ou changeantes.

Je suis autant MJ que joueur, et en la matière, j'ai autant créé que j'ai su me repaître du travail et de l'imaginaire de tout un chacun.

Et ce n'est pas parce que 21h résonne dans la tête de tout le monde ici comme l'heure des events, l'heure du RP, que cela relève d'un réflexe de pavlov concernant le RP. Que cela est, telle l'heure du repas, le moment donné où l'on vient se poser en attendant qu'on nous serve le couvert.

Certes, cela sonne le moment de se réunir, mais aucun rôliste digne de ce nom ne se connecte uniquement pour dévorer un peu de RP et de jeu avant de partir. Ceux qui font cela -car je ne dis pas qu'ils n'existent pas- ne sont pas des rôlistes. Le rôliste casual n'existe de toute façon pas, donc celui qui ne sait pas s'investir mais se fait uniquement spectateur n'est rien de plus qu'un joueur de WoW. Et à mes yeux, ces gens n'entrent pas en ligne de compte dans le débat.

Et si la personne décrite plus haut est pour vous un archétype, je vous conseille vivement de changer de cadre de jeu, de communauté, ou de guilde, car cela ne doit guère être folichon.

Mais bon, je ne constate rien d'alarmant ces mois-ci, à l'exception de la décrépitude de ce forum qui manque de bons sujets comme celui-ci, au profit de torchons attirant les guignols.

_________________
Aldorey « Tonton » Kelbourg - Visvaldis « Valdis » Kelbourg
Moby « L'Anthracite » Gray
Ithell Nàomhan - Anémyce Greenhall



Qui sommes-nous ?
avatar
Aldorey Kelbourg
Modo

Personnages Joués : Aldoreÿ/Anémyce/Ithell

Feuille de personnage
Guilde: Maison Ellesmere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Invité le Mer 15 Juil 2015, 20:43

Il s'agit d'une guilde "pour" mages, plutôt que "de" mages, en vérité. La nuance est fragile mais j'y tiens. Nous ne sommes pas intéressés uniquement par les arcanistes. 
Et je n'ai rien inventé, non, mais il s'agit d'une histoire entre une vieille marmite et de bonnes soupes ! Et puis, avec quelques épices, ça relève toujours un peu plus le goût des recettes un peu trop classiques.
study

C'est tout !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Mamie Razkan le Jeu 16 Juil 2015, 08:51

En lisant ce débat, je souhaite apporter un petit témoignage.

J'ai surtout joué dans la Horde mais pour l'Alliance, j'assume être un consommateur à 100% depuis Vanilla (merci Amélie depuis 7-8 ans Twisted Evil ...). Le rp dans l'alliance, ce n’est pas pour les thèmes, les guildes, les personnages que mes re-rolls y sont, c'est pour consommer ma dose de roleplay immédiate, point.

Je me connecte, je sais où je dois aller, je ne suis pas au courant en détails de 80% des intrigues mais je vais m'intégrer à un rp d'une guilde. Puis je m'absente plusieurs semaines et reviens, etc. Je sais que les dealers y sont plus nombreux et regroupés alors que je préfère la came de la faction voisine. Combien de petites guildes survivent ainsi : 1MJ + des consommateurs ? Je suis un "client" (roliste consommateur) qui vient chercher un "service" (MJ). Cela organise un plaisir réciproque même si l'activité et les tâches sont inégalement répartis. Je n'oserai même pas critiquer l'organisation de l'intrigue. Au moins, cela fait tourner le marché du roleplay. C'est basique mais utile, un grain de blé dans le moulin.
avatar
Mamie Razkan


Feuille de personnage
Guilde: Ligue des Séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Hydrogen le Jeu 16 Juil 2015, 16:11

C'est certain que c'est moins compliqué d'être un sans groupe. C'est très facile squatter les events des autres pour ensuite revenir à ses affaires. Je le sais, je n'ai fais que ça. Mais je me suis toujours vu comme quelqu'un qui apportait une bouteille de vin en visite chez un ami ou quelqu'un qui emmenait un keg dans un party en chantant Paqueté avant le déjeuner.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Kreny Astrocleef le Ven 17 Juil 2015, 00:01

Si je me suis lancé dans le RP sur World of Warcraft, c'est parce que j'avais envie de pousser mon expérience de joueur plus loin que suivre des stratégies en raids et en champs de bataille, chose bien trop prise de tête. Le RP c'est beaucoup plus social, beaucoup plus vivant. Ce qui me déçoit aujourd'hui dans le RP c'est de voir qu'une majorité de « rôlistes » se connecte tous les jours sur la Place de la Cathédrale, ils stagnent pendant 5, 10, 15 minutes, voire encore plus longtemps sans bouger, sans aucune action, sans se demander si ça c'est une réaction de personnage probable (quand on est psychologiquement stable, je veux dire). Ces joueurs-ci n'incarnent pas un personnage, pour moi, ils attendent juste du spectacle dans lequel ils pourraient avoir une petite place. Ils sont inintéressants. Et c'est ce genre de joueurs qui ne rejoignent une guilde JdR seulement pour se connecter aux évents mais n'en proposeront jamais.
Un être intelligent se démarque des autres par son caractère, par ces émotions, par ces actions ... c'est ce qui lui donne un rôle dans son environnement. Alors un personnage dans un jeu de rôle qui ne sait se démarquer, être quelqu'un, n'est juste pas intéressant.
avatar
Kreny Astrocleef


Feuille de personnage
Guilde: Archivium Tisserune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Aethius le Ven 17 Juil 2015, 08:59

Ceci n'est guère très gentil, m'est avis. Si certains préfèrent rester pour le simple spectacle, je ne vois pas en quoi c'est gênant. Ceux qui se pensent intéressants, se croient probables et jouent un rôle - n'importe lequel - sont plus sujet au désintéressement et à la bêtise que ceux qui ne font rien du tout.
Si on laisse sa chance au mec qui joue mal, on se doit de faire pareil avec celui qui ne "joue pas". Sinon, quel intérêt.

_________________
Yeah, of course, the vast number of every creative activity in whatever artform never reachs the world, because the vast majority of all of it is shit.


avatar
Aethius
Modo

Personnages Joués : Un/deux mecs chauves dans le fond.

Feuille de personnage
Guilde: Monophysites.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Mamie Razkan le Ven 17 Juil 2015, 12:40

J'utiliserai les termes "d'intelligence limité, basique, primaire" pour prolonger ton idée Kreny. En effet, tous le monde n'est pas capable d'être dresseur de lion, il plus facile de rester dans le public. Mais le public (ce consommateur de rp observateur et suiviste) inter-agit quand même. Il ne crée pas de variables dans les intrigues mais construit un "climat d'ambiance". On peut incarner en rp son personnage même si celui-ci ne vise pas à apporter grand chose à un évent, une guilde, à la communauté.
avatar
Mamie Razkan


Feuille de personnage
Guilde: Ligue des Séparatistes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Jaylini le Lun 03 Aoû 2015, 14:06

Rôliste sur table et sans expérience de MMO, je suis venu sur WoW sans trop savoir ce que j'allais y trouver, ni ce que je cherchais.

La première déception fut de voir que les serveurs de WoW n'avaient de JdR que le nom, et que la charte n'était pas respectée par les joueurs, ni faite repecter par les MJs.

Toutefois, il y avait suffisamment de rôlistes motivés pour créer une émulation qui faisait naître beaucoup de rp. Plus ou moins loufoque, plus ou moins lore-friendly, mais il se passait beaucoup de choses, dans les guildes, entre guildes, sous forme d'events ou de campagnes, ou simplement par des personnages qui animaient d'une façon ou d'une autre la ville. Je fus de ceux-là en jouant à la marchande avec Jaylini, tout en participant avec plus ou moins d'intérêt, en "consommateur", à différentes choses. J'ai également placé mon personnage au centre d'un petit scénario (le genre malédiction, comme le disait Amelie plus haut) visant entre autre à fédérer des gens autour et à rapprocher personnages/guildes de l'Alliance et de la Horde.

La "consommation" de rp dépend donc plutôt d'un contexte que des gens (même si certains en font moins que d'autres). Une chose que j'ai remarqué : les gros persos, les héros, sont souvent moins générateurs de rp que les petits. Les grands héros (60+) n'ont plus rien à prouver, et n'otn que peu de sources de motivation. Jouez des petits persos, pour qui chaque kilomètre est une aventure, chaque créature un danger ou une merveille, chaque anecdote et pan de l'histoire une découverte, et chaque rencontre une opportunité. Le rp ne peux pas toujours être épique.
Et entre petits persos, chacun donne souvent autant qu'il reçoit.

Avec le temps, je suis devenu de plus en plus exigeant, et l'irrespect des joueurs non-rôlistes me fut de plus en plus insupportable - d'où ma participation active à la création du présent forum, pour déjà fuir le forum officiel. Ma motivation a baissé au fur et à mesure que les têtes changeaient, que je jouais moins et que j'étais de moins en moins au courant de ce qu'il se passait (alors que fin vanilla / BC, j'étais très bien informé). Ce cercle vicieux m'a conduit à arrêter le jeu après avoir "fini" Cataclysme, et à jouer à autre chose (pas des MMO). Je suis revenu par la suite à chaque extension pour explorer, faire les quêtes principales, monter au niveau max, zoner 1 petit mois et raccrocher. WoD n'a pas fait exception.

Ce que j'ai retenu de l'expérience :

- Comme l'a dit Vastrosse, il y a des périodes creuses (vacances, fin d'extension...) et des périodes pleines (nouveautés IG, rentrée...)
- Le rp se nourrit du rp : plus y'en a, plus y'en a. Ça veut dire que lorsqu'on n'en trouve guère, en proposer soi-même est la meilleure façon d'en générer.
- Je ne crois pas qu'il y ait eu un âge d'or, que c'était mieux avant, etc. Y'a toujours du rp, des gens motivés, des guildes. En revanche, le serveur manque peut-être un peu de gens fédérateurs, de gros organisateurs qui peuvent rassembler beaucoup de monde autour de leurs events/campagnes.
- Le pire ennemi du rôliste est le rôliste. Que ce soit sur les forums ou en jeu.

Bon, c'est un peu du vrac et ça ne répond pas tellement à la problématique.

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Magdaleni le Lun 03 Aoû 2015, 15:34

En dehors de consomation, je trouve surtout qu'il y a beaucoup de joueurs qui ont peur de MJ ou qui sont vite decouragés. Le GM des Courtetailles se sentait pas du tout a la hauteur comparé a certains de la guilde ou a Darnat, par exemple. Le renouvellement de la playerbase n'aide pas forcement non plus.

Pour ma part je n'ai ete que dans des guilde ou tout le monde etait encouragé a MJ au moins un peu (pas forcement des campagnes). En general c'etait ceux qui aimaient cela le plus qui le faisait le plus souvent mais ca tournait quand meme.

Apres, MJ et Roleplayer, ce n'est pas le meme plaisir ni le meme boulot hein, je pense qu'il ne faut pas forcement comparer.
avatar
Magdaleni

Personnages Joués : Vaszreath/Magdaleni

Feuille de personnage
Guilde: FDQT/Arauglorins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Rislon Milloin le Lun 03 Aoû 2015, 15:45

Il y a toujours eu trois catégories de Rolistes: les Créateurs, les Entreteneurs (la classe intermédiaire si vous préférez) et ceux qui profitent du RP - qui peuvent se diviser en deux catégories: ceux qui ne font que pomper le rp sans l'enrichir et qui cloisonnent ce rp et ceux qui le pompent toute en l'enrichissant de leur propre interaction.

Quand on est nouveau et qu'on arrive et qu'on y connait rien, on se classe dans la catégorie Créateurs ou Entreteneur. On ne peut pas rester toujours aussi créatif et lentement, les Créateurs deviennent soit des Entreteneurs -ceux qui entretiennent les relations RP- ou ceux qui en profitent. L'inverse est moins courant. En tout cas, la quantité de RP nouveau ou attractif dépend du ratio entre les trois groupes.

Les créateurs sont souvent minoritaires, et les deux autres classes sont majoritaires. Sauf qu'un grand événement suffit à faire vivre beaucoup de monde, surtout quand elle a des conséquences sur les autres rolistes. Par exemple, à Hurlevent: Incendie d'une taverne. Autre exemple: La marche pour la Paix, Possession de Démons et !!! Les évents pré-extensions !

Les guildes font souvent des événements pour leur guilde, puis des événements inter-guildes. Cela entretient une atmosphère de RP, car quand il se passe de grandes Choses, les petits rolistes sont là pour en parler, pour s'informer et pour agir des conséquences. Exemple: La communauté d'Hautebrande (RIP), la Communauté de Lordaeron (RIP), la Guerre des Tarides JCJ (RIP)

Vous avez raison, plus y a de RP, plus cela engendre du RP, cependant il faut du monde pour l'entretenir. A la fin, le RP finit quand même par baisser car il n'y a pas assez de monde pour l'entretenir (Les entreteneurs car en général). Cette classe de personne est nécessaire car elle permet de mélanger les RPS, ainsi un rp de X sera relié à l'affaire Y de la guilde Z car la guilde B a lancé un événement qui a attaqué X.

Ce que j'appelle l'atmosphère dans le jeu de rôle, c'est la situation dans laquelle évolue le monde rp. Quand on évolue dans une région où il n'y a pas d'atmosphère, il est difficile d'entretenir du rp là-bas car presque rien ne vient l'alimenter si on ne crée rien là-bas. Les événements des extensions contribuent à créer des atmosphères, comme les événements pré-extensions !
A l'inverse, il sera plus facile de RP à Hurlevent car même si on n'y fait que passer, il se passe des choses autours de nous, on va donc voir les gens, on discute et on peut agir.

Tout n'est qu'une question d'équilibre. Il y a les "Vendeurs du RP" et les "Consommateurs", mais les consommateurs contribuent à vendre du rp, parfois.
avatar
Rislon Milloin

Personnages Joués : Ai-je vraiment l'air d'un coupable? (voir image)

Feuille de personnage
Guilde: L'éventail et le Miroir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Jaylini le Lun 03 Aoû 2015, 16:25

Du moins, ils recellent. Twisted Evil

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le RP est-il devenu un produit de consommation ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum