Les prisons en RP : Jeu Interdit

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Allifeur le Jeu 19 Nov 2015, 23:19

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd'hui j'aimerais qu'on parle d'un sujet qui m'a toujours gêné dans le RP : Les prisons. Le principe est logique, mettre les criminels en cellule lorsqu'ils se font arrêter, rien de fou ou d'extra-ordinaire par rapport à ce qu'on connaît.. Ce qui me gêne davantage est plutôt dans la réalisation de cette idée.
A l'instar d'une vraie prison, le joueur est puni, et privé de sa liberté de jouer. Il ne reste pour lui que les cellules où il peut, en théorie y continuer son RP. Bien entendu, personne ne veut faire un RP de prisonnier très longtemps, pour la simple et bonne raison que c'est ennuyeux et qu'on est souvent tout seul. Se confrontent alors deux principes du Roleplay : La cohérence et le besoin de jouer.

Face à cette confrontation, il y a deux types de réactions : Ceux qui décident d'abandonner leur personnage au trou pour passer à un autre.. Et ceux qui y sont plus attachés et décident de pousser leur histoire jusqu'au bout.

Que veut dire pousser l'histoire jusqu'au bout dans ce cas là ? ... Et bien presque rien, pouvoir parler à des gardes de temps en temps. Un emprisonnement prévu pour durer une semaine puis prolongé, des procès organisés puis annulés et reportés... J'ai vu ces cas arriver quelques fois, les prenant d'abord pour des exceptions, je me suis rendu compte que le problème était en fait systématique. La prison finit par devenir une séquestration du RP au nom d'une cohérence, et si par audace on décide d'en sortir pour retrouver le "jeu", on s'en retrouve ignoré par la garde. Je trouve qu'il y a un aspect un peu dommage, il y a une forme très irrespectueuse envers les joueurs qui acceptent les conditions de la garde.

Alors que faire pour ce RP associable, isolant, morne, ingrat, lent, dégradant, et autre mot négatif ? J'attends vos avis sur le sujet.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Amaramth le Jeu 19 Nov 2015, 23:20

La peine de mort.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Erwarth le Jeu 19 Nov 2015, 23:31

Tortoka/Djigzyx a écrit:

Faut pas chialer quand on veut ou qu'on butee quelqu'un pour une histoire de cul et qu'on se retrouve a faire 8 jours de géoles.

Le mec il va chialer que son perso est séquestré après avoir carrément détruit le personnage d'un autre.

_________________
Erwarth Salossë Chasseur de Démon Illidari.
Nòlmë Salossë Telluriste, ancienne Shen'dralar
avatar
Erwarth
Modo


Feuille de personnage
Guilde: Limiers de Karabor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Amaramth le Jeu 19 Nov 2015, 23:38

Le mec il va chialer que son perso est séquestré après avoir carrément détruit le personnage d'un autre.

De quoi dormir serein.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Aldorey Kelbourg le Jeu 19 Nov 2015, 23:41

Allifeur a écrit: Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd'hui j'aimerais qu'on parle d'un sujet qui m'a toujours gêné dans le RP : Les prisons. Le principe est logique, mettre les criminels en cellule lorsqu'ils se font arrêter, rien de fou ou d'extra-ordinaire par rapport à ce qu'on connaît.. Ce qui me gêne davantage est plutôt dans la réalisation de cette idée.
A l'instar d'une vraie prison, le joueur est puni, et privé de sa liberté de jouer. Il ne reste pour lui que les cellules où il peut, en théorie y continuer son RP. Bien entendu, personne ne veut faire un RP de prisonnier très longtemps, pour la simple et bonne raison que c'est ennuyeux et qu'on est souvent tout seul. Se confrontent alors deux principes du Roleplay : La cohérence et le besoin de jouer.

Face à cette confrontation, il y a deux types de réactions : Ceux qui décident d'abandonner leur personnage au trou pour passer à un autre.. Et ceux qui y sont plus attachés et décident de pousser leur histoire jusqu'au bout.

 Que veut dire pousser l'histoire jusqu'au bout dans ce cas là ? ... Et bien presque rien, pouvoir parler à des gardes de temps en temps. Un emprisonnement prévu pour durer une semaine puis prolongé, des procès organisés puis annulés et reportés... J'ai vu ces cas arriver quelques fois, les prenant d'abord pour des exceptions, je me suis rendu compte que le problème était en fait systématique. La prison finit par devenir une séquestration du RP au nom d'une cohérence, et si par audace on décide d'en sortir pour retrouver le "jeu", on s'en retrouve ignoré par la garde. Je trouve qu'il y a un aspect un peu dommage, il y a une forme très irrespectueuse envers les joueurs qui acceptent les conditions de la garde.

Alors que faire pour ce RP associable, isolant, morne, ingrat, lent, dégradant, et autre mot négatif ? J'attends vos avis sur le sujet.

C'est le truc que je répète à chaque fois : la Garde de Hurlevent, la Chancellerie et d'autres guildes comme elles auparavant sont des RP à responsabilité. Ce sont des guildes qui gèrent tout un espace, toute une communauté, et dont le RP de cette communauté gravite autour et dépendamment de ces institutions, c'est la base, un référentiel auquel on se plie, on se confronte.

J'ai plus le temps de m'emmerder à faire tout un pavé masturbatoire à ce propos, mais tl;dr :

  • Cela permet aux joueurs débutants d'apprendre l'importance de la responsabilité dans le RP, le sens de la causalité. Le nouveau joueur apprend à assumer les conséquences de ses actes.
  • Par rapport à ça d'ailleurs : cela permet de minimiser les RP wtf, ou en tout cas de les canaliser.
  • En prenant le problème à l'envers : si tu ne veux pas jouer un RP de taulard, tu ne joues pas un gangster idiot ou un rebelle de la société medfan.
  • Les peines sont au contraire sordides justement pour éviter le côté séquestration que tu évoques. Si les choses sont retardées, c'est car les gens sont incapables de communiquer entre eux, c'est pas la faute au système.


Y'a probablement d'autres trucs.

En toute franchise, je trouve que la question est un peu débile, ou plutôt qu'elle n'apporte rien à la communauté.

Au final ça se limite à du « Si tu veux pas te mouiller plonge pas dans l'eau ».

_________________
Aldorey « Tonton » Kelbourg - Visvaldis « Valdis » Kelbourg
Moby « L'Anthracite » Gray
Ithell Nàomhan - Anémyce Greenhall

avatar
Aldorey Kelbourg
Modo

Personnages Joués : Aldoreÿ/Anémyce/Ithell

Feuille de personnage
Guilde: Maison Ellesmere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Invité le Jeu 19 Nov 2015, 23:43

Tu ne veux pas être puni, tu ne fais pas de connerie.
Une punition n'est pas sensée être agréable ou intéressante.
Et je rajouterai même que si tu n'es pas d'accord avec une punition imposée par d'autres personnages sur ton personnage tu n'es pas obligé de jouer avec eux. C'est une réponse -trop- facile, je sais. Mais par exemple, je n'accepte pas l'autorité de la garde, par principe, ça ne m’empêche pas de jouer avec eux quand même. J'évite simplement de jouer un filou pour que cette autorité que je rejette s'impose à mon personnage alors que je ne la désire pas et ainsi m'exclure moi-même de la table de jeu qu'est Hurlevent.

Les gardes essayent le plus souvent de descendre et proposer des interactions avec les prisonniers, mais la caserne est un véritable moulin et ils ne sont rarement disponible pour prendre le thé avec un bandit dans une cave humide. Je comprend ce que tu veux dire, tu aimerai pouvoir continuer ton rp même en étant prisonnier, mais bon je vois mal un garde descendre juste pour "te tenir compagnie", si j'ose dire.

Pourquoi ne pas demander à la Cour des Nobles de demander à la Garde de Hurlevent de mettre en place un genre de parloir (si ça n'existe pas déjà) ? Histoire que les pj's puissent faire des petits coucou à leurs copains en prison. C'est une idée balancée comme ça mais bon, pourquoi pas, j'ai envie de dire.

Et concernant cette histoire d'emprisonnement qui se rallonge à cause d'un retard de procès, je pense que si tu te rapproche d'un des off' y'a peut-être moyen de négocier quelque chose pour arranger les bidons, si tu es poli ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Magdaleni le Ven 20 Nov 2015, 00:12

C'est pour ca que je tue UNIQUEMENT des mechants . Voila.
avatar
Magdaleni

Personnages Joués : Magdaleni

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Allifeur le Ven 20 Nov 2015, 00:14

Ces réponses révèlent un certain a priori contre le Roleplay Criminel avec le pré-supposé qu'il serait forcément un roleplay nocif. Ainsi, le film de gangster n'est pas autant immoral que le vrai fait, tout roleplay de hors-la-loi n'implique pas qu'il ai ruiné l'expérience de jeu d'un autre rôliste.  Punir l'acte RP, c'est une part d'incompréhension sur la nature-même du jeu d'après moi.

Oui, la prison apprend le sens des responsabilités, mais il y a des joueurs qui jouent hors-la-loi tout en l'ayant. Est-ce une raison pour limiter le jeu pour autant ?  Certains voudraient bien jouer le RP taulard, mais.. il n'y a juste pas de matériel pour le faire, il est juste.. vide. Ce n'est pas une question d'immaturité ou de ne pas assumer des conséquences.. Ce n'est juste plus un jeu si on ne peut rien faire. Neutral
Si les gens ne peuvent pas communiquer entre eux pour fixer des dates, il y a bien une forme problématique, pour un RP qui se veut à responsabilités.

Pour ce qui est des parloirs, ça existe, mais a plusieurs limites : Il faut que le prisonnier vienne se connecter, sachant qu'il n'a aucune raison de le faire, comme il est trop rare que des rendez-vous soient donnés.

Comprenez bien, ce n'est pas tant la prison qui gêne, mais bien comment elle se fait finalement, concrètement. Elle n'est plus une expérience de jeu.. Et cette idée, je ne la base pas sur ma propre expérience, mais des différents retours que j'ai eu de personnes qui ont bien voulu rester jouer avec la garde : ça ne laisse qu'un dégoût. On ne joue pas pour être dégoûté.

D'après-moi, il faut avant tout que le système soit amélioré pour pouvoir aller plus vite et qu'une punition jouée ne devienne pas une punition réelle.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Invité le Ven 20 Nov 2015, 00:27

Allifeur a écrit:
Pour ce qui est des parloirs, ça existe, mais a plusieurs limites : Il faut que le prisonnier vienne se connecter, sachant qu'il n'a aucune raison de le faire, comme il est trop rare que des rendez-vous soient donnés.

C'est pas méchant, hein, mais j'ai quand même rigolé. Si tu veux jouer ton personnage c'est à toi de t'arranger avec tes copains pour les visites et tout le tintouin. Ne serait-ce qu'aller /w ton ami en question et lui dire "(Tu viens me voir ?:DDD)". Enfin je sais pas, ça me parait pas ouf comme truc. Le Rp cachot ne sera jamais aussi fluide que celui que tu peux trouver dans les rues de Hurlevent ou sur place Faol, de toute façon.

Allifeur a écrit:On ne joue pas pour être dégoûté.

D'après-moi, il faut avant tout que le système soit amélioré pour pouvoir aller plus vite et qu'une punition jouée ne devienne pas une punition réelle.

C'est un peu la base de l'enjeu. Une punition RP qui est super fun n'est pas une punition. Ça ne limite donc pas les infractions, ni les crimes, ni les délits etc. Alors, c'est peut-être moi l'imbécile, mais je ne sais pas, pour moi, ça coule de source que la prison, c'est fait pour être chiant et évité.


Par contre, j'ai une question qui est arrivée à ma tête à l'instant. Si le soucis que tu rencontre réside dans l'organisation de la Garde de Hurlevent et son exécution de la justice rp, pourquoi tu as créé ton topic ici sur ce forum et pas sur le leur ? Il y a des chances pour que ce soit plus fructueux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Khassim Al-Rakim le Ven 20 Nov 2015, 00:31

Le soucis, c'est que si ça va plus vite, c'est la Garde qui passe pour des guignols parce que des assassins sortent au bout de deux semaines, par compromis HRP. Même si on imagine des trucs du genre "On considère qu'il passe six mois en geôle en RP mais sort 3 jours IRL plus tard", déja c'est impossible à jouer vu qu'en six mois il se passe des choses dans la vie alors que pour le reste du monde il n'y aura que trois jours de passé, et en plus on aura effectivement un gusse qui sera à nouveau dans les rues trois jours après son crime, donc aucune raison d'agir plus subtilement de la part du joueur.

Personnellement, si c'était à moi de choisir, je ferai exactement l'inverse, et pour les crimes graves, ça serait "Bon, ton perso va passer un an en prison, tu devrais en faire un autre à côté et le rejouer l'an prochain en passant RP en geôle si tu le désires."

On peut même imaginer balancer les peines de longue durée dans la Prison Centrale d'Hurlevent, et laisser les mecs faire du RP Prison Break -ou du Rp "Oz" Very Happy -  avec des matons,  des prisonniers, des visites, des tentatives d'évasion, des émeutes. Je sais pas du tout si ça peut être amusant mais y'en a peut-être qui aimeraient. Ca demanderait de l'organisation et des gens motivés par contre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Allifeur le Ven 20 Nov 2015, 00:35

Je ne l'ai posté ici que pour mesurer la mentalité d'autres joueurs, simplement. Mais je comptais, ensuite, poster quelque chose de plus complet du côté de la garde de Hurlevent à partir de ce que je verrai ici, pour tenir un propos plus mesuré.

Pour les barreaux, oui, on peut demander aux gens de venir HRP, ça se fait même beaucoup. Mais certains n'ont pas toujours de contacts assez développés, je suppose.

@ Khassim : Pour ce qui est de laisser de côté, je comprend bien. Je parlais avant tout du cas du personnage attaché à son rôle et qui n'a aucune envie de jouer autre chose.
Aussi, des évasions que j'ai pu voir, elles avaient l'air très désordonnées et chaotiques ne donnant pas forcément un RP intéressant; ou quand c'était plus discret, ça passe pour du Grosbill. C'est donc quelque chose de plus compliqué à faire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Khaleras le Ven 20 Nov 2015, 02:05

L'évasion ? Mec, on parle ici de geôle en béton dans un sous-sol avec des barreaux en mithrils renforcés de runes anti-magies. ANTI-MAGIES ! OUI !
Moi je vous le dis, vous auriez envoyer les gardes s'occuper du Roi Liche, aucune chance de fuite, ni de vengeance. Le même serait à jamais coincé !

Sinon plus sérieusement : Je pense que si ton personnage est un tueur, que tu désires tuer des personnages, tu dois en assumer tes actes. Et encore, eux t'enferment un mois mais IRL, c'est à vie puis dans un monde comme Warcraft, la peine de mort m'étonnerait à peine. Après les cas les plus titilleux seront les délie en cause des visions de jeux différentes. Encore une fois, en parler sera la meilleure solution.
avatar
Khaleras


Feuille de personnage
Guilde: Maison de Ocrelame

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Méloromie le Ven 20 Nov 2015, 03:47

Je pars toujours du principe que le RP, c'est le RP. Quand le joueur fait un RP qui porte préjudice, il assume son RP autant en RP qu'en HRP. Et s'il ne veut pas voir son personnage en geôle, il fait en sorte de jouer son RP criminalité dans la plus grande discrétion. Y'a pas à chercher des excuses. x)
avatar
Méloromie


Feuille de personnage
Guilde: Arcanum Dalaran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Luman'dil Murmefeuille le Ven 20 Nov 2015, 06:57

Chez nous, les elfes de la nuit, maîtres de la patience, nous enfermons nos... *Regarde dans ses fiches et remarque l'emprisonnement d'un certain Illidan resté au cachot pendant 10 000 ans...*... Hmmm...

Je crois qu'il s'agit du choix du joueur comme dit plus haut. Personne n'est forcée à faire un RP qu'il trouve injuste ou "ingrat", ne nous sommes pas sur World of Warcraft pour y trouver ce petit frisson de liberté ? Après, il doit accepter ses choix et en assumer les conséquences, cela me semble logique. Après... Les prisons ont toujours été source de débat, comme l'autorité en RP (garde, juge etc...), les sanctions et autres, cela ne risque pas de beaucoup changer, il y aura toujours des visions différentes. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, le joueur est roi après tout Smile
avatar
Luman'dil Murmefeuille

Personnages Joués : Luman'dil

Feuille de personnage
Guilde: Le Clair de Lune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Aliane Trias le Ven 20 Nov 2015, 09:36

C'est un peu la base de l'enjeu. Une punition RP qui est super fun n'est pas une punition. Ça ne limite donc pas les infractions, ni les crimes, ni les délits etc. Alors, c'est peut-être moi l'imbécile, mais je ne sais pas, pour moi, ça coule de source que la prison, c'est fait pour être chiant et évité.

Ou pas. Enfin disons que c'est fait pour être chiant et évité... par le personnage. Pas forcément par le joueur.
La personne qui a fait commis un crime IRP... n'a à priori rien fait de mal en HRP. Certes il peut avoir tué quelqu'un mais si la personne a accepté, en théorie... c'est qu'elle même assume cette mort, ou alors elle est maso'.
De là, le joueur-bandit n'a absolument rien fait de mal en HRP, je ne vois pas pourquoi la suite de son RP devrait être chiante et pénible. Pour son personnage, oui, pour ljd, non. Et c'est pas parce que le RP est dur (torture, ras-le-bol de la prison) qu'il n'est pas forcément plaisant à jouer!
Jouer un criminel c'est un crime (logique) en RP, ça ne l'a jamais été en HRP et pour peu qu'il soit bien joué, il apporte souvent de bonnes interactions et ça permet de changer du RP "Bonjourçavabienouietvous?" sur Faol.
Je vois vraiment pas pourquoi ljd devrait en subir des conséquences derrière en passant une semaine à se faire chier comme son personnage.
Bien entendu certains détestent peut-être le RP prison, même s'il y a du monde et des interactions dans les geôles, et ils devraient quand même le faire et l'assumer, je suis d'accord, mais en faire une généralité... non.

Pour autant, qu'on me comprenne pas de travers, il doit tout de même assumer son RP et doit bel et bien aller en prison, hein, (et peut-être même plus d'une semaine mais c'est un autre débat...), jusque là rien ne change, et la garde n'ira pas lui apporter un coussin et des biscuits parce qu'effectivement, le personnage est censé vivre quelque chose de dur.

Non je pense que la bonne raison c'est avant tout que.. t'es mal tombé, tu t'es co' alors que les gardes étaient occupés, que lorsque des gens sont arrivés pour te rendre visite y avait aucun garde, etc etc... Ou que les gardes n'en avaient rien à secouer de ton personnage et n'avaient aucun raison de lui rendre visite, et qu'hélas tu n'avais pas de compagnon de cellule...
J'ai envie de dire tant pis. Y a pas trop de solutions dans ces cas là malheureusement.

Sinon j'aime bien l'idée de Khassim, des peines bien plus longues et logiques, et si le joueur veut se connecter pour faire du RP-Prison et y prendre son pied de temps en temps, il peut.
Car ça irait parfaitement dans l'idée d'une peine dure pour le personnage, mais avec la possibilité pour le joueur de s'amuser avec une interaction originale de temps à autre entre roublards enchainés.
Mais ça râlerait trop je pense, hélas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Karven Stolen le Ven 20 Nov 2015, 14:22

Allifeur a écrit: Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd'hui j'aimerais qu'on parle d'un sujet qui m'a toujours gêné dans le RP : Les prisons. Le principe est logique, mettre les criminels en cellule lorsqu'ils se font arrêter, rien de fou ou d'extra-ordinaire par rapport à ce qu'on connaît.. Ce qui me gêne davantage est plutôt dans la réalisation de cette idée.
A l'instar d'une vraie prison, le joueur est puni, et privé de sa liberté de jouer. Il ne reste pour lui que les cellules où il peut, en théorie y continuer son RP. Bien entendu, personne ne veut faire un RP de prisonnier très longtemps, pour la simple et bonne raison que c'est ennuyeux et qu'on est souvent tout seul. Se confrontent alors deux principes du Roleplay : La cohérence et le besoin de jouer.

Face à cette confrontation, il y a deux types de réactions : Ceux qui décident d'abandonner leur personnage au trou pour passer à un autre.. Et ceux qui y sont plus attachés et décident de pousser leur histoire jusqu'au bout.

 Que veut dire pousser l'histoire jusqu'au bout dans ce cas là ? ... Et bien presque rien, pouvoir parler à des gardes de temps en temps. Un emprisonnement prévu pour durer une semaine puis prolongé, des procès organisés puis annulés et reportés... J'ai vu ces cas arriver quelques fois, les prenant d'abord pour des exceptions, je me suis rendu compte que le problème était en fait systématique. La prison finit par devenir une séquestration du RP au nom d'une cohérence, et si par audace on décide d'en sortir pour retrouver le "jeu", on s'en retrouve ignoré par la garde. Je trouve qu'il y a un aspect un peu dommage, il y a une forme très irrespectueuse envers les joueurs qui acceptent les conditions de la garde.

Alors que faire pour ce RP associable, isolant, morne, ingrat, lent, dégradant, et autre mot négatif ? J'attends vos avis sur le sujet.

En premier lieu, histoire de poser le décor, autant s'accorder sur un point : le fameux "Code des délits et crimes", inventé y'a belle lurette par la Garde pour s'appuyer sur un "quelque chose" un minimum officiel, est une véritable daube illogique frôlant le ridicule.

Un mois de taule pour un meurtre ? C'est complètement débile.
Pourquoi, du coup ? Car la Garde RP avec le plus grand nombre, sur Hurlevent, et que ce plus grand nombre est constitué de personnes qui, pour une part importante, sont ces joueurs qui se mettent à hurler au scandale RP (comme HRP, surtout HRP en fait !) dès lors que tu leur annonces qu'ils seront "juste" bannis après avoir tué de sang froid 4 personnes (dont un bambin et une grand-mère) dans les ruines de la vieille caserne (exemple lambda).
La logique voudrait qu'ils soient exécutés, ou mis en taule à vie. Non, juste bannis, ou mis en taule 30 jours.

La Garde fut forcée de niveler par le bas (car soyons honnêtes, le niveau de criminalité en ville est au raz des pâquerettes en terme de """qualité""" dans une part importante), afin de pouvoir... jouer avec plus de 10 personnes et ne pas finir par RP uniquement entre gardes faisant les poteaux dans la caserne entre deux patrouilles.

Quand on y réfléchit bien, s'il y a bien une guilde qui patauge dans la fange de ce que peut être le "pire" de Kirin Tor, c'est bien la Garde de Hurlevent, car de fait on viendra toujours, toujours, toquer à la porte de la caserne dès lors que ce fameux "pire" a commis tel ou tel délit/crime en ville.
Je ne cherche pas là à faire pleurer dans les chaumières, mais à bien faire comprendre ce que ce RP peut représenter.

Et ce RP, c'est - en gros - 30% de RP sympa, 40% de RP WTF avec Jean-Kévin le bandit-ninja et son pote Darkdémonius le sombre invocateur du cimetière au TRP violet foncé qui t'arrache la rétine, et 30% de HRP chiant et lourdingue (le plus souvent à la charge des officiers comme moi) où tu dois expliquer (avec graaaande patience) au random criminel que tu viens d'arrêter que, non, il ne pourra pas être sorti de prison dans 3 jours parce qu'il vient de tuer quelqu'un devant 10 témoins au pied de la Cathédrale.

En gros il faut être un peu maso pour RP Garde xD

Concernant les peines de prisons, j'ai déjà expliqué qu'elles étaient WTF et franchement soft. Personne ne peut se plaindre de ça, il serait sacrément gonflé de le faire, car la durée de pseudo indisponibilité (RP comme HRP) des gugusses qu'on colle au trou frôle le ridicule.
Parfois cependant (et heureusement ! car c'est durant ce genre de RP qu'on apprécie là de jouer un Garde), avec des joueurs sérieux assumant les conneries de leurs perso', lesdites peines sont bien plus logiques : d'où des exécutions en grandes pompes et autres procès. Merci à eux de jouer le jeu.

Concernant le grand thème de : jouer en prison à la Garde.
Vaste débat ! Dans l'état actuel des choses, aucun de nos joueurs n'est payé 2500 euros net par mois pour camper à la caserne 18H par jour et descendre RP avec les prisonniers au moindre cri "GARDES §§§§" auxquels ces derniers nous ont habitués.

Excuse sans doute un peu facile ? Certes, on pourrait nous dire que, étant donné que lesdits prisonniers ont "accepté" de jouer le jeu avec nous, il nous appartient de leur rendre la pareille.
C'est sans doute vrai. Mais il ne faut pas oublier que la Garde n'assure pas une prestation, la Garde ne "doit" rien aux autres. Elle se contente d'offrir, ce qu'elle peut, quand elle le peut, en fonction de plusieurs paramètres.


Des paramètres HRP :
- temps et durée de connexion des joueurs (à nouveau, un Garde est un joueur lambda, comme tout autre, qui joue et déco quand il le veut)
- motivation propre au joueur (qui aurait envie d'aller tailler le bout de gras à 23h45 avec DARKDØDEKÀ la racaille au rabais qui se contente de spammer des "je veux sortir omg" après son double meurtre, "GARDES JAI FAIM §§§§§§§" après qu'on lui ait expliqué 36 fois que les repas sont servis à heures fixes et que son perso a déjà mangé selon toute vraisemblance ?)
- pas beaucoup de personnes connectées, ce qui réduit tout de suite les possibilités : on choisira toujours de filer à dos de canasson sur les lieux de l'énième bagarre au Cochon Siffleur, plutôt que descendre expliquer à José que, non, il doit encore tirer une semaine de geôles pour avoir cogné trois prêtres dans la Cathé.

Des paramètres RP :
- la Garde - quoi qu'en dise les peigne zizi (à qui je propose toujours de nous rejoindre juste "pour voir") persuadés que la Garde passe son temps à slack à la caserne pour boire un café - a beaucoup de choses à faire sur une soirée. Parfois, il est tout bonnement impossible de descendre s'occuper du prisonnier alors qu'on doit gérer 3 prises de plaintes à l'étage + 1 meurtre au kiosque + 1 invocation de la Légion Ardente au cimetière. On ne peut pas encore dupliquer les Gardes. En somme : l'impératif du service, qui rejoint le HRP décrit plus haut : Si pas beaucoup de Gardes présents, alors ils iront toujours là où l'urgence impose leur présence, à savoir les lieux d'une agression, d'une baston, d'un meurtre.
- un minimum de logique RP : le grand bandit qui doit rester en isolement se verra refuser des visites de personnes de l'extérieur, afin de ne pas pouvoir transmettre de message codé, etc...
- la "conduite" du prisonnier en question : La Garde doit-elle en toute occasion baisser son pantalon IRP en acceptant qu'un détenu passant son temps à insulter, cracher, étaler ses crottes sur les murs (bref, le prisonnier RELOU) puisse recevoir la visite de sa grand-mère ? Je ne pense pas.

Voilà, de façon simpliste, ce qui peut empêcher/retarder/justifier une interdiction de visites à un prisonnier lambda.

Concernant les visites aux prisonniers, c'est déjà quelque chose qui existe et existera toujours : Les potes/familles/amoureux des prisonniers peuvent venir visiter en cellule à hauteur de 15 minutes par jour, sous la surveillance d'un Garde.
Certes, des visites de ce genre sont parfois refusées, quand quelqu'un débarque en plein au milieu d'un "gros" truc et que l'urgence est ailleurs (Cf. paragraphes et exemples précédents).

Je sais que ceci peut être frustrant : Le type en taule voulait profiter de ses 15 minutes de RP avec son ami, et ne peut pas.
Je ne vois guère de solution à cela ; si ce n'est doubler voir tripler les effectifs de la Garde. Mais ça, ça ne se commande pas hélas !
Pour autant, si c'est le souk à un instant T, on proposera toujours aux visiteurs de repasser 30 min ou 1 h plus tard, en espérant que les choses se soient calmées.

Bref : Se plaindre des "mauvaises" conditions de détention est une chose.
En tenir responsable la Garde et uniquement cette dernière, non.
Bien entendu, il y a toujours possibilité d'améliorer tel ou tel système de notre côté, mais ce serait faire preuve de bien peu d'honnêteté intellectuelle que de tout nous mettre sur le dos les mecs !!!


Souvent, très souvent, je vois deux ou trois gusses en taule, en même temps.
Est-ce qu'ils interagissent entre eux ? Non.
A mon sens, le plus gros du "rp prisonnier", bah c'est avec d'autres prisonniers qu'on le fait. Je vois mal les surveillants pénitentiaires français aller taper la belote avec les gars en taule actuellement. Non, les prisonniers ils sont... entre détenus, parlent entre détenus, etc.

C'est aussi aux joueurs de se prendre en main, et de faire l'effort d'interagir avec le mec enfermé dans la cellule d'à côté.
Ca n'arrive pas ? Pas de notre faute.
Prenons quelqu'un condamné à 15 jours de taules, on le verra co les 3 ou 4 jours suivant sa condamnation, puis il disparaitra. Ne revenant qu'au soir de sa libération pour récupérer ses bottes, sa ceinture et son colt 45 afin de retourner faire le cake en ville.

C'est certain que ça peut vite saouler le RP prisonnier, mais... c'est le jeu.

Je ne vois décemment pas ce que la Garde, dans sa façon de jouer ou d'appréhender le problème, pourrait faire de "mieux" dans l'état actuel des choses.

Pour conclure :

Que veut dire pousser l'histoire jusqu'au bout dans ce cas là ? ... Et bien presque rien, pouvoir parler à des gardes de temps en temps. Un emprisonnement prévu pour durer une semaine puis prolongé, des procès organisés puis annulés et reportés... J'ai vu ces cas arriver quelques fois, les prenant d'abord pour des exceptions, je me suis rendu compte que le problème était en fait systématique.

***

Comprenez bien, ce n'est pas tant la prison qui gêne, mais bien comment elle se fait finalement, concrètement. Elle n'est plus une expérience de jeu.. Et cette idée, je ne la base pas sur ma propre expérience, mais des différents retours que j'ai eu de personnes qui ont bien voulu rester jouer avec la garde : ça ne laisse qu'un dégoût. On ne joue pas pour être dégoûté.

- Pouvoir parler à des gardes de temps en temps : J'ai expliqué ça en détail plus haut.
- Un emprisonnement prévu pour durer une semaine puis prolongé : Ca se justifie en RP par la découverte de nouveaux faits à reprocher à la personne incriminée, ou de sa conduite durant sa détention. On ne décide pas ça au pif, par volonté de faire chier ; c'est justifié IRP.
- Des procès organisés puis annulés, puis reportés : Sur les derniers mois (années ?), à part celui des gens de la Planque, je ne vois que celui-là. Et bah ouais, le procès a été annulé, reporté. Une connaissance à toi n'est pas content Allifeur ?
C'est tout simple : Les derniers événements IRL ont été tels que j'avais autre chose à foutre de carrément plus sérieux/important que ça. Ça arrive d'avoir la tête à autre chose, de ne pas vouloir incarner un gugusse sur un jeu vidéo. Navré si ça en saoule quelques uns, mais c'est comme ça. Et je comptais bien me "forcer" à venir quand même m'occuper de ce fameux procès.

Tu trouves ça systématique ? En voilà un bien grand mot.
Ce qui est systématique sur Kirin Tor en tout cas, c'est la faculté des gens à juger de choses dont ils n'entendent rien, se permettant le luxe de porter des jugements de valeur en se basant sur les "on dit" de leur 4 ou 5 potes.
Pour ceux qui me connaissent, j'ai été parmi les plus critiques/bâtards avec la Garde à l'époque où je leadais ma propre guilde, voilà de looongues années.

J'ai fini par jouer dans cette même Garde, et depuis j'ai compris ce que ça impliquait vraiment.
Certains devraient peut être oser franchir ce petit cap, au moins par curiosité ! Ca vaut pour toi Allifeur, ou pour les randoms genre Khaleras qui glisse un petit taunt sur les runes anti-magie (qui se justifie IRP quand on prend 30 minutes à se renseigner sur le BG de Wow) et autres délires de notre prison (pour la parenthèse, après X tentatives d'évasion complètement fumées, la Garde est - comme je l'ai détaillé plus haut - forcée de prendre des mesures en conséquences, sans quoi on finira par jouer qu'entre nous ou avec nos deux 2/3 potes à force de BlackList Pierre, Paul, ou Jacques au motif qu'ils sont mauvais) sans vraiment savoir de quoi il parle.

En espérant que ce joli pavé avec plein de balises gras et italique (je kiff ça) aura pu lever quelques doutes !

Le terme "dégoût" est fort, Allifeur, et ça me gêne de savoir que certains ont pu en arriver à ça après avoir, comme tu le dis, accepté de jouer le jeu avec nous. Mais il y a énormément de paramètres qui entrent en jeu, indépendamment de notre volonté.
On s'efforcera toujours de rendre la pareille à ceux qui acceptent de se placer sous notre autorité, mais nous sommes limités par du RP, du HRP, et le plus important, de "l'IRL".
Et ça, ça ne changera pas, hélas.


Dernière édition par Karven Stolen le Ven 20 Nov 2015, 16:49, édité 2 fois
avatar
Karven Stolen


Feuille de personnage
Guilde: Garde de Hurlevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Holdodlig / Tàlae le Ven 20 Nov 2015, 14:55

moi j'ai arrêté de RP avec la garde le jour où ils ont refusé d'inspecter mon rectum pour savoir si j'avais pas fait rentré des objets en douce pour mes potos prisonniers ~_~ ~_~ ~_~
avatar
Holdodlig / Tàlae

Personnages Joués : A définir ;)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Méloromie le Ven 20 Nov 2015, 15:42

Holdodlig / Tàlae a écrit:moi j'ai arrêté de RP avec la garde le jour où ils ont refusé d'inspecter mon rectum pour savoir si j'avais pas fait rentré des objets en douce pour mes potos prisonniers ~_~ ~_~ ~_~

This ! Twisted Evil
avatar
Méloromie


Feuille de personnage
Guilde: Arcanum Dalaran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Malerann le Ven 20 Nov 2015, 16:04

Pour venir se plaindre des geôles, à la limite si on cognait un peu les prisonniers à coup de bavures policières pourquoi pas, mais même pas..........................

Mais là c'est simplement du nombrilisme et de la mauvaise foi, Allifeur, ce qui ne m'étonne pas vraiment venant de toi. Et de ce que j'ai déjà vu de ton comportement vis à vis des geôles en question : la petite saloperie braillarde qui la ramène sans cesse en gueulant et qu'on bâillonne pour pouvoir causer sereinement à d'autres prisonniers, mais qui veut absolument montrer qu'il est là en y allant de son "mmmmmpfff mmmh grmbphhh !!!" spammé à répétition, allant même jusqu'à se débarrasser du bâillon tout seul au bout d'un moment, estimant qu'on a trop spolié sa liberté de parole HRP visiblement. Je te classe aisément dans la catégorie des lourdingues qui rendent notre boulot chiant avec ce thread qui traduit bien le fait que tu ne pense qu'à ta gueule et à celle de tes copains mais n'en a pas grand chose à fiche de te demander si ton RP ne nous saoule pas, nous. Et bien que ça n'engage que moi, évidemment.
avatar
Malerann

Personnages Joués : Cornelius MacLane

Feuille de personnage
Guilde: La Garde de Hurlevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Kédirah le Ven 20 Nov 2015, 16:20

Tyrannosaurus Rekt.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Nellie Oleson le Ven 20 Nov 2015, 18:47

J'ai jamais su qui était le Garde de Hurlevent qui avait apporté un cocktail à ma prêtresse quand elle avait réclamé un portail pour Dalaran. Mais ça m'avait mis la patate pour une demi-journée. J'avais même fait 3 pompes et 1 traction quand je me suis déco.

J'aimerais bien que tu m'envoies un MP. Bon beau rôliste anonyme, forte récompense à la clé.
avatar
Nellie Oleson

Personnages Joués : Rien sur WoW

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Tortoka/Djigzyx le Ven 20 Nov 2015, 21:38

Je propose qu'on instaure un délit de sale gueule au codex, pour pouvoir emprisonner tous les gugus en set d'assassins trodark afin qu'ils évitent de nous obscurcir le ciel avec leur darkitude, de nous pomper l'air avec leur agressivité latente et avant qu'ils passent éventuellement à l'acte à grand coup de (rand plz).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Eminence grise le Ven 20 Nov 2015, 21:41

Tortoka/Djigzyx a écrit:Je propose qu'on instaure un délit de sale gueule au codex, pour pouvoir emprisonner tous les gugus en set d'assassins trodark afin qu'ils évitent de nous obscurcir le ciel avec leur darkitude, de nous pomper l'air avec leur agressivité latente et avant qu'ils passent éventuellement à l'acte à grand coup de (rand plz).

Pas d'amalgames idiots je vous prie.
avatar
Eminence grise


Feuille de personnage
Guilde: Les Forces du Mal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Tortoka/Djigzyx le Ven 20 Nov 2015, 21:49

Tu as quelque chose à te reprocher espèce d'anti-royaliste ?

Je vais t'organiser une rencontre avec Malerann dans la rue toi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prisons en RP : Jeu Interdit

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum