[Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Kiel d'Althain le Lun 23 Nov 2015, 08:38



La Maison du Cœur-de-Lion est une maison noble prenant racines en Lordaeron et Alterac. D’origine fort ancienne et modeste, les légendes placent sa fondation sous l’Empire d’Arathor, où le clan Tue-le-Lion devient par hommage à l’empereur la famille Cœur-de-Lion. Devenant commerçants à l’époque des Sept Royaumes, elle tombe dans l’oubli avec la montée du Fléau qui ravage Castafol et emporte son Seigneur. Elle connaît de nouvelles belles heures au crépuscule de l’an 31 par l’entremise d’Ethan Lionheart, puis son neveu Eldren. Désormais aux mains de Kiel d’Althain, ancien Régisseur de la Maison sous Eldren, les activités de la Maison se développent aujourd’hui autour de trois axes : la guerre, la politique et le commerce, tous liés et interdépendants.


Spoiler:
Les Origines :

Harklès Tue-le-Lion

La légende veut que les origines de la Maison du Cœur de Lion remontent jusqu'aux premiers Hommes : le clan n'avait pas alors de nom, il était faible et au bord de la destruction, et seul le charisme et la puissance du chef, un homme gigantesque du nom d'Harklès, permettait aux hommes et aux femmes épuisés et affamés de continuer à marcher chaque jour vers l'inconnu et une mort certaine.

Un jour, alors qu'ils s'arrêtaient pour se reposer dans une caverne, ils furent confrontés à un problème épineux : la caverne était habitée par un lion énorme. Gigantesque, l'animal fut sans doute le plus grand spécimen de son espèce à jamais voir le jour. Terrifiant, et affamé de surcroit, le Lion bondit hors de la tanière et commença à dévorer les humains, gobant la tête de l'un, en tuant deux autres d'un seul coup de griffe. Soudain, alors que la fourrure de la monstrueuse bête se couvrait lentement mais sûrement d'écarlate, Harklès bondit sur son dos et enserra son cou de ses bras puissants.

Le Lion tenta de le déloger, mais rien n'y fit. Le géant serra, serra, et serra encore, tant et si bien, que l'animal finit par suffoquer, étouffer, abandonner et finalement mourir. La bête vaincue, Harklès se fit une parure de son immense fourrure. La caverne devint un lieu sacré pour le clan qui prospéra dès lors dans les giboyeuses collines au pied des montagnes d'Alterac. On donna au héros le nom de ''Tue-le-Lion". Le clan garda ce nom par la suite.

...

La famille Coeur-de-Lion

Les siècles passèrent et le clan prospéra. Les hommes chétifs devinrent de puissants guerriers à la carrure impressionnante, la vie rude aidant. Leurs cheveux blondirent sous le soleil clair de la région montagneuse. Ils furent bientôt craints par tous les clans voisins, car prenant plus goût à la guerre et à la chasse au lion qu'au travail de la terre ou à l'élevage, ils furent bien souvent obligés de mener de violents raids contre leurs voisins pour y prélever de quoi se nourrir.

Puis vinrent les Arathis et leur grande armée. Ils asservirent les clans voisins un à un, et se tournèrent finalement vers les Tue-le-Lion. Peu nombreux et n'ayant pas beaucoup d'autres trésors qu'une caverne facilement défendable et qu'une monstrueuse parure en fourrure de lion, l'empereur d'Arathor décida de ne pas perdre de temps avec eux... il ordonna qu'on les extermine, qu'on bâtisse un fortin à l'emplacement de la caverne, et qu'on lui ramène la fourrure en guise de trophée.

Quelle ne fut pas sa déconfiture lorsqu'il constata bientôt la fureur guerrière du clan. A seulement trois cents, dont des femmes et des enfants, ils réussirent, à l'entrée de leur caverne sacrée et mené par leur chef paré de l'antique fourrure du Lion Géant, ils réussirent à tenir tête six jours entiers contre l'armée ennemie qui semblait innombrable. Pas un instant ils ne perdirent le moral, pas un instant ils ne baissèrent les armes, et tous combattirent jusqu'à leur dernier souffle, femmes et enfants compris.

Mais bientôt, les colosses blonds durent plier le genou, seul leur chef, dans sa parure terrifiante, tenait encore debout après six jour. Reconnaissant sa défaite en constatant qu'il était le seul survivant, il déposa arme et fourrure au pied de l'empereur d'Arathor, et jura de le servir avec sa vie et jusqu'à sa mort, à la condition que son clan soit enfoui dans la caverne sacrée et qu'on fasse effondrer cette dernière sur leurs têtes pour qu'elle ne soit jamais bafouée. Clément, trop heureux d'en avoir fini avec ces fous furieux et d'avoir obtenu un tel guerrier dans ses rangs, le seigneur des Arathis accéda à cette requête et tint à peu près ce discours :

''Tu es non seulement un grand guerrier, mais tu es aussi un grand cœur, noble et aimant. Peut être qu'à force de t'abreuver du sang des lions, tu est toi même devenu un lion. Ainsi tu t'es agenouillé devant moi en chef des Tue-le-Lion... relève toi à présent, et arme au poing, Homme-Lige. Relève toi en Coeur-de-Lion !"

...

D'Arathor à nos jours


Les Cœur-de-Lion servirent dès lors les Empereurs d'Arathor de père en fils en tant qu'Hommes-Liges du Roi. Ils naissaient et mourraient à son service et chargés de la pire besogne qui se puisse concevoir : ne vivre que pour mourir pour un autre. Qu'à cela ne tienne, ils considérèrent tous cela comme un honneur, et se débrouillèrent presque toujours pour mourir avec honneur.

Ou en tout cas cela dura jusqu'à la dislocation de l'Empire, dès lors qu'il vola en éclat et qu'il n'y eut plus d'Empereur, les Lionheart se considérèrent comme relevés de leur serment. Pas d'empire, pas d'empereur. Pas d'empereur, personne pour qui mourir, désertant donc leur poste à Stromgarde pour fuir vers le Nord, ils abandonnèrent par là même les quelques titres de noblesse qu'ils avaient acquis en faisant de bon mariages ou en servant fidèlement les Arathis.

Ils disparurent dans la nature pendant plusieurs génération sans plus faire parler deux, déménageant souvent, devenant mercenaires pour vivre, parfois même volant pour survivre. Puis finalement, l'un d'entre eux eu l'intelligence de devenir marchand ... Et c'est un pari qui s'avéra fructueux, en quelques générations ils firent fortune. Et cela dura jusqu'au dernier chef de la famille connu, Soth Lionheart, qui était à ce point riche qu'il put acheter un titre de noblesse en Lordaeron.

...

La Chute de la famille

Le ''Lord" Soth Lionheart avait tout : une femme aimante, deux fils vigoureux, un titre de noblesse et une richesse incommensurable. La Maison du Coeur-de-Lion n'avait plus autant brillé depuis des siècles : de Lordaeron à Stromgarde en passant par Gilnéas, nombreux étaient ceux qui avaient des dettes d'or sonnant et trébuchant envers la riche famille.

Le fils aîné, Jon, n'avait que peu d'intérêt pour l'or. Il aimait la chevalerie, l'honneur et tout ce qui s'en suit... il abandonna ses responsabilités d'héritier et partit vers le sud, servir dans les contrées encore hostiles de Hurlevent où l'on dit que les trolls pullulaient toujours dans les forêt. Il y devint officier de la garde en quelques années, épousa une fille de riche marchand et donna naissance à Lyse et à Yvan, son grand frère, qui sera intégré à son tour dans l'ordre des Chevaliers d'Azeroth, au service de Lothar. Jon et sa femme périrent lorsque Hurlevent fut rasée par les orcs. Yvan réussit à fuir avec sa soeur et Lothar sur les bateaux en partance pour Lordaeron. Il plaça sa sœur dans un couvent et n'entretiendra dès lors plus qu'une correspondance épistolaire avec elle, trop occupé par la guerre.

Le fils cadet, Valmar, devint l'héritier, et épousa donc une cadette de grande famille. A peine l'eut-il mise enceinte qu'il mourut d'une chute de cheval dans les montagnes d'Alterac. La femme donnerait plus tard naissance à Ethan Lionheart, le premier Lionheart au cheveux noirs depuis de nombreuses générations.

Le troisième fils, Edward, ayant très jeune manifesté un important don pour la magie avait été envoyé très jeune à Dalaran et n'avait jamais pris la peine d'envoyer des nouvelles à sa famille, aussi était-il à peine considéré comme existant. Il travaillerait bien plus tard au service de la Croisade d'Argent.

Enfin, après avoir perdu ses deux seuls fils, et n'ayant jamais eu que peu de contacts avec le troisième, Soth perdit aussi sa femme bien-aimée, Alicia. Il tenta tout pour la faire revenir, et fut bientôt contacté par le Culte des Damnés, qui, naissant à peine, avait alors besoin de fonds et de soutiens. En échange ils promirent que leur maître consentirait à lui ramener sa bien aimée ... alors il accepta, et ne leva pas le petit doigt lorsque les morts-vivants déferlèrent sur Lordaeron. Il se contenta d'attendre et de donner tout l'or qu'on lui demandait de donner.

Quand tout fut fini et que le fléau eu gagné, on lui apporta finalement une épée... une gigantesque épée frappée du Lion de sa famille. Une épée très laide et lourde, alors qu'on lui avait promit son épouse si belle et douce. Il saisit l'arme et décapita les messagers du fléau ... alors il l'entendit. La voix de l'épée. La voix de sa femme. Il l'entendit lui murmurer des choses très douces à l'oreille, il comprit qu'on l'avait dupé, et il entra dans une rage telle qu'il massacra tous ceux qui étaient restés avec lui au manoir : oncles, cousins, parents plus ou moins éloignés, serviteurs, gardes du corps. Tout le clan fut massacré de la main de son maître. Puis il plongea dans un sommeil sans rêve, et se transforma lentement en chevalier de la mort tandis qu'à l'extérieur du manoir le temps continuait son cours. La Maison du Cœur de Lion n'était plus.

...

Ethan Lionheart et la Renaissance du Clan

Ethan Lionheart ne connut jamais son père et perdit sa mère très jeune. Il ne connut pas non plus son pays de naissance, Alterac, car tout n'était déjà que ruine dans ses plus lointains souvenirs. Il grandit dans les rangs du Syndicat, et ne les quitta que lorsqu'il fut enfin assez malin et fort pour s'enfuir vers le sud sans se faire tuer par ses collègues.

Il se racheta auprès de l'Alliance en vendant des informations au SI:7 et en travaillant pour lui pendant plusieurs années. Amassant une fortune relativement conséquente de manière encore indéterminée -d'aucuns disent qu'il s'agirait de détournements de fonds et de pillages de caravanes marchandes- durant son service, il racheta finalement sa liberté et tenta de se mettre à son service. Cela n'eut pour seul effet que de lui faire voir la mort de près : il avait beau n'avoir connu que la violence toute sa vie, chasseur de prime était loin d'être une sinécure.

Ayant connaissance de l'existence d'un autre Lionheart quelque part dans le Nord, son cousin Yvan, il tenta de se rapprocher de lui en voulant s'engager dans un des ordres militaires présent sur ce front. Sa candidature fut ignorée, ou rejetée, ou peut être même le message n'arriva-t-il jamais à bon port ... quoi qu'il en soit, il n'eut pas de réponse.

Décidant alors de gagner l'estime de son cousin chevalier par un tout autre moyen, Ethan Lionheart épuisa sa richesse en très peu de temps pour faire reconnaître son titre de Lord hérité de son grand-père, pour obtenir un blason et le droit de se présenter à la cour, et pour engager des mercenaires ... La Maison du Coeur-de-Lion renaissait enfin de ses cendres.

Croissance et incertitudes de la Maison

Fort de son armée nouvelle quoique trop cher payée, Ethan Lionheart remonta péniblement Azeroth, jusqu'en Lordaeron, essuyant de lourdes pertes en chemin, pour arriver, exsangue, sur le palier des Courtetailles du Nid-de-l'Aigle. Il fallut ainsi plusieurs semaines, et de nombreuses batailles, avant de pouvoir quitter le fortin, et de campements en campements, assiéger le Fort-du-Lion, le reprendre au main de Soth, et asseoir, enfin, la maison du Lion en des points écartelés des Maleterres et d'Alterac.

De mois en mois, les possessions s'agrandirent, certaines étaient perdues au profits d'autres, l'armée mercenaire se changeant lentement en armée régulière, plus fidèle et solides. Les vassaux étaient plus nombreux à venir plier le genou devant la bannière du Lion, et petit à petit, une unité se créait : forces multiples sous un seul cri de ralliement : « Je rugis ! ». Des alliances, plus ou moins tendues, se lièrent avec ceux qui luttaient en Lordaeron depuis déjà des années : le Clan Sombrecoeur, la Brigade Courtetailles, les Fils de Garithos. Des batailles furent gagnées, d'autres perdues, mais encore et toujours, la Résistance de Lordaeron subsistaient dans les ruines.

Puis, Ethan Lionheart, miné par la maladie, s'éteignit dans des circonstances étranges ; son épouse, de chagrin ou de folie, quitta le Fort-du-Lion pour se terrer dans sa citadelle des Marches, reniant son droit et ses celui de ses enfants sur la Seigneurie du Lion, la laissa à un bâtard tout juste légitimé d'Edward Lionheart, le jeune Eldren, au passé trouble. Celui-ci ne fut pas enchanté par la nouvelle, et s’accommoda tant bien que mal de son nouveau rôle. Le Fort-du-Lion fut abandonné au profit du Cœur-du-Lion, bastion inexpugnable d’Alterac, en partie creusé dans la montagne, au nord-est du duché d’Aiglepic, nommant son seigneur Kiel d’Althain comme Régisseur de sa Maison.

Harassé par ce pouvoir dont il n’avait, au final, jamais voulu, le jeune Lion Doré choisit de léguer via acte officiel en août 35 son titre de Cœur-de-Lion au duc Kiel, ne conservant que celui de Marquis de Castafol. Suite au discours prononcé au Cœur-du-Lion, le nouveau Seigneur Cœur-de-Lion a entrepris de réformer l’administration des deux territoires en l’uniformisant, régnant autoritairement sur ses sujets, défendant à la fois le souvenir de son royaume d’origine, Gilnéas et son royaume d’adoption, Alterac.


Hiérarchie


Seigneur : Le Seigneur dirige la Maison, reçoit la fidélité inconditionnelle de tous, de ses soldats à ses plus proches conseillers, ces derniers l’aidant à réaliser son projet directeur. Il mène lui-même les troupes sur les champs de bataille, représente en tant que premier diplomate sa Maison auprès de l’Alliance, et de ses alliés.

Généralissime : La Généralissime, titre aujourd’hui honorifique, est le chef de la branche armée de la Maison, commandant aux deux régiments d’Aiglepic et au Régiment Smith, groupe d’élite issu de la fusion des restes de l’ancienne armée Lionheart. Elle est l’âme de la guerre au sein de la Maison, reçoit toute confiance du Seigneur, sa parole fait souvent loi et toujours auprès de ses soldats sur lesquels elle veille.

Argentier : L’Argentier dirige les affaires financières et commerciales de la Maison avec le Seigneur, veillant à la bonne santé des comptes, à la bonne gestion des ressources et des infrastructures de production de la Maison. Son avarice est réputée légendaire, mais son talent à faire fructifier les affaires et remplir les caisses avec la régularité d’un métronome explique la confiance du Seigneur en sa personne.

Chevalier-Lion :
Le corps des Chevaliers-Lion regroupe les nobles ayant juré fidélité au Cœur-de-Lion, qu’ils fassent partie de la noblesse d’épée ou de robe, avec ou sans terres. Ce sont ses vassaux, ses hommes de confiance qui le servent fidèlement, recevant protection et amitié de leur suzerain en retour, parfois des privilèges et des terres. Le titre était autrefois plus restrictif et moins lié à la noblesse, désignant les soldats d’élite dévolus à la protection du Seigneur, bien souvent nobles ou anoblis lors de leur nomination à ce poste.

Ambassade : L'Ambassade accueille les nobles et les roturiers qui représentent leur propre Maison et leurs intérêts auprès du Seigneur Coeur-de-Lion, sans pour autant être liés par un serment de vassalité. Sont également Ambassadeurs celles et ceux qui portent la voix du Seigneur et agissent diplomatiquement là où ils sont, affectés à une cité ou librement.

Officiers : Les officiers sont les capitaines des régiments de la Maison, des dignitaires et des ecclésiastiques. De pouvoir moindre que celui des Chevaliers-Lion, ils ont tout de même l’attention et la considération du Seigneur. Le grade regroupe également les Archontes d’Aiglepic, les seigneurs de clan du duché.

Sous-officier : Les sous-officiers sont divisés en deux grades, les caporaux, puis les sergents. Les sergents sont en charge de l’ordre, de la discipline et des entraînements au sein de leur régiment, tandis que les caporaux assurent la cohésion dans les groupes et veillent sur les plus jeunes et les nouveaux soldats.
Des titres et charges particulières peuvent leur être donnés.

Soldat : Tout ce qui porte une arme ou bien manie la magie, formant les forces vives de la Maison, plus ou moins équipés et portant l’obéissance, l’honneur et la loyauté comme principes fondamentaux.

HRP : Tout est dans le nom !


Recrutement


-Nous prenons tous les humains sans distinction et sans condition particulière.

-Nous prenons tous les nains sans distinction et sans condition particulière.

-Nous prenons les gnomes bien que nous restions méfiants si jamais ceux-ci sont ingénieurs et ils doivent donc prouver leur capacité à ne pas vouloir tout faire exploser.

-Nous prenons la plupart des worgens, sous les conditions suivantes : qu'ils soient capables de reprendre forme humaine à volonté, qu'ils soient capable de se contrôler parfaitement sous leurs deux formes, qu'ils ne se prennent pas pour des Alpha mais admettent de se plier totalement à la volonté du Seigneur et de ne pas vivre en permanence sous cette forme).

-Nous prenons les hauts-elfes.

Toutes classes acceptées, sauf Chevaliers de la Mort, Druides changeformes, Chasseurs de démon. Démonistes extrêmement encadrés, Chasseurs avec ou sans familier (pas de créatures absurdes ou d’esprits de bête). Il n’y a pas d’uniforme autre que le tabard de guilde.

Vous pouvez également rejoindre la guilde en tant que vassal, auquel cas la procédure est différente et doit être vue avec le Seigneur Cœur-de-Lion.
Toute candidature sérieuse ne rentrant pas dans les conditions citées sera étudiée, mais doit être vue avec Kiel (Cianor IG).


Activités


La Maison mène guerre en Alterac pour défendre ses positions contre  ses ennemis : Syndicat, ogres, Loups-de-Givre, monstres, contrebandiers et rebelles. Elle équipe ses soldats et ses dignitaires d’armes et d’armures issues de ses forges. Le reste des productions et des matériaux des ateliers d’Aiglepic est vendu pour enrichir les Cœur-de-Lion par le biais de la boutique établie en Hurlevent. Ce sont des armes de valeur diverse, modèles classiques peu onéreux, pièces uniques, modèles de collection, armes prestigieuses, et cette liste se trouve complétée par les découvertes de reliques à travers les continents, rapportées par les agents et chasseurs de trésors employés par la Maison ou par le corps dirigeant lors de campagnes en ou en dehors d’Alterac/Lordaeron. Elle compte parmi ses clients la bonne société humaine et de ce fait, la Maison entretient avec diligence sa présence sur la scène aristocratique, défendant avec la fermeté caractéristique des nordiques ses positions politiques,sur Gilnéas, Alterac et son action dans l'Alliance.

Ci joint l'affiche d'ouverture pour la boutique.

Spoiler:



La Griffe du Lion
Boutique officielle de la Maison Lionheart en Hurlevent

Maison de Qualité pour la Qualité

ouvre ses portes cette semaine pour votre plus grand bonheur et propose au plus grand nombre ses armes tranchantes et contondantes. Nous retrouver dans la capitale sera des plus simples, grâce au plan ci-joint à cette affiche, au 11, Quai de la Rédemption, face au Quartier de la Cathédrale.




Ouverture possible sur rendez-vous, et de manière régulière en fin de semaine, en après-midi comme en soirée. Notre équipe, formée et professionnelle, se tient à votre disposition pour répondre à vos questions et à vos demandes.

***

Continuité et rupture

Une Maison entre tradition ...

Vous êtes à la recherche d'une arme traditionnelle, une lame, hache ou masse au modèle connu et éprouvé par les âges ? Vous recherchez une épée qui serait adaptée à votre main, votre force et votre style de combat, mais aussi à votre porte-monnaie ?

La Griffe du Lion propose de nombreux modèles pour toutes les armes précédemment citées à des prix extrêmement compétitifs, mais sans pour autant sacrifier l'excellence des matériaux et des techniques. Retrouvez les modèles phares dans notre premier catalogue, régulièrement revu pour rester en phase avec l'actualité.

La Griffe du Lion, c'est également d'innombrables armes aux modèles rares ou uniques, chefs-d'oeuvre de nos forgerons alterans et reliques issues des quatre continents, en recensement permanent dans nos catalogues personnels. Il y a forcément dans nos stocks l'objet qui vous séduira.



... et modernité.

Mais si ce n'était pas le cas ? Aucun de nos produits ne vous séduit ? Notre volet Créations vous permettra, à partir de vos exigences et de nos conseils apportés, de créer l'arme qui vous ressemblera. Choisissez métaux, couleurs, formes, décors et matériaux précieux, nous nous chargeons du reste.
Uniquement sur rendez-vous, prix négociables sur bases élevées.

Quelques armures complètes sont également proposées.

***

Un service avant et après-vente de qualité

Les piliers des services annexes de la Griffe du Lion

Parallèlement à nos offres, retrouvez un ensemble de services de pointe pour personnaliser vos achats : retouche, personnalisation et entretien.

Votre arme est trop lourde ou légère pour vous ? La Retouche de la Griffe vous propose de remédier à cela à moindre coût.


Vous souhaitez une lame qui soit unique, délicatement décorée de gravures de votre choix, sur l'acier ou la poignée ? Ou bien que votre produit se trouve doté de nouvelles capacités extraordinaires ? La Personnalisation de la Griffe permet la décoration et l'enchantement de toutes les armes, même non-forgées par nos soins. Hors lames runiques des Chevaliers de la Mort.

Vous souhaitez enfin raviver le tranchant de votre épée, venir à bout de la rouille sur le fer de votre hache ou refaire la poignée de cuir de votre lance ou de votre masse ? L'Entretien de la Griffe est gratuit pendant six mois après achat d'une de nos armes, puis toujours disponible contre une faible somme pour toutes les armes. Hors lames runiques des Chevaliers de la Mort.

Avec autant de choix et de garantie, c'est le Voile d'Hiver avant l'heure !

Laissez votre patte sur le monde, achetez à la griffe du Lion !

Catalogues gratuits disponibles en boutique et sur commande.


***


HRP : Compléments d’information.

La guilde est un regroupement de joueurs à vocation clairement casual. Existante depuis décembre 2011, elle a connu nombre de hauts et de bas, et nous tournons actuellement à 5-6 personnes, un noyau extrêmement dur avec une vision particulière du jeu et des disponibilités variables, comprendre par là que nous ne fournissons pas de jeu chaque soir. Nous ne mentirons pas en affirmant qu’il est difficile de nous rejoindre, mais si la motivation est au rendez-vous, que les conditions de jeu de la guilde sont admises et n’entraînent pas un déguildage dans les trois semaines, nous nous ferons une joie d’accueillir le nouveau membre dans notre famille de joyeux déments.

La guilde est aujourd’hui centrée autour de la figure de Kiel d’Althain qui détient les clés du pouvoir en Castafol-Aiglepic et s’appuie sur les survivants de l’Armée Lionheart pour l’aider. Plusieurs campagnes se sont déroulées, se déroulent et adviendront encore en Alterac, que ce soit en interne en citant la Campagne d’Aiglepic, le Conte des Epées ou les sessions à venir, ou en interguilde au Nord, de nouveau à notre goût. D’autres campagnes nous occupent en dehors du Nord, Strangleronce, Draenor ou Norfendre par exemple, bientôt Uldum.

Le mot d’ordre de ces suites d’évènements étant d’une part de nous amuser en faisant progresser la guilde, d’autre part de répondre à ses motivations de recherche de matériaux, de reliques ou de trésors à vendre pour renflouer ses caisses. Nous avons beaucoup d’idées et de contenu, animé par plusieurs des nôtres, Félixia, Vandors et moi-même, l’heure de la retraite est bien loin de nous !

***

Nom : Maisons du Coeur-de-Lion, regroupant la Maison du Cœur-de-Lion en elle-même et la Maison d’Althain.

Devise : « Je rugis ! » / « Liés par l’argent dans l’onyx, vers le ciel nous nous élevons. » / « En dépit du mépris que l’univers nous voue. »

Emblèmes :
- Une gueule de Lion rugissante doré, sur fond noir. (Maison du Cœur-de-Lion)
- Un aigle argent sur fond noir à bordures bleues. (Maison d’Althain)

Domaines :
- Le Cœur-du-Lion, forteresse en partie creusée dans la montagne, en Alterac Est, au nord-est d’Aiglepic.
- Duché d’Aiglepic, sur la frontière est d’Alterac.
- Baronnie d’Arcy, Hautes-Terres Arathies.
- Fief d’Avarras, les Grisonnes.
- Emprise de Castafol, Vallée d’Ombrelune (Draenor).
- Baronnie d'Aschenfahl et domaine de Svanhilde, Alterac.

Vassaux :
- Famille Noltens (Famille éteinte) ;
- Famille Castelrouge (Famille éteinte) ;
- Famille Maerith (Domaine Maerith, fortin de Mornegarde, en Lordaeron) ;
- Famille Vivebrume (Domaine de Red Pyke, en Alterac) ;
- Famille Valenfleur (notaires et avocats sudistes) ;
- Famille Strabenolde (Famille éteinte, marquisat de Ferningham, en Alterac) ;
- Famille Vandors (Domaine de Draagt, Gilnéas ; Domaine d’Arcy, Hautes-Terres Arathies) ;
- Famille Von Deritch (Domaines d'Aschenfahl et Svanhilde, Alterac).


La branche commerce de la Maison s’appuie sur des stocks importants d’armes lqe et la compétence de Forge de l’un de mes rerolls. N’hésitez pas à consulter et me demander ! Nous restons contactables par ce forum ou en jeu, via Cianor/Halcyön/Skÿrion/Baldrigos pour mes personnages principaux, Cederwynn, Vandors, Félixiia, Solanya/Otahlia.

Puisse le Demi-Dieu-Draconique-en-sa-forme-de-palmipède-arctique Fondu brâmer pour vous !
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Wakefield/Arnhyld

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Shan're an Kalimdor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Kiel d'Althain le Mar 19 Avr 2016, 09:56

A ceux qui liront ce post, salut.

La guilde tourne encore et toujours, avec un regain d'activité et d'intérêts malgré cette période de l'année ! Notre présentation a été mise à jour, avec le rajout du grade Ambassade et de la famille von Deritch et de ses domaines dans les catégories adéquates ainsi qu'un lien vers la dernière affiche pour nos activités de forge, juste ici.

farao
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Wakefield/Arnhyld

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Shan're an Kalimdor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Kiel d'Althain le Mer 13 Juil 2016, 11:45

Up trimestriel du post de guilde avec la parution aujourd'hui de la deuxième affiche du catalogue de forge de la Maison, consacrée aux épées à deux mains, juste là. A venir, un post de présentation de quatre armes reliques de la Maison avec nom, historique et description.

J'en profite pour mentionner que la Maison effectuera un retour aux sources pendant les évènements du prépatch de Legion, vivant en autarcie dans ses montagnes, affrontant tous les périls de la région saisissant l'opportunité de cette invasion démoniaque pour s'en prendre à nos terres et faisant rapatrier pour quelques semaines ses effectifs en Hurlevent. Il sera toujours possible de nous contacter, en grande partie via courrier ou via l'ambassadeur Jansen resté au donjon royal de la Capitale. Même si nous tournons au ralenti, nous nous efforçons de proposer du contenu jouable pour toute notre petite famille en faisant appel aux idées de nos guildies.

Amitiés à ceux qui prendront le temps de lire ce post et de suivre le lien.

farao
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Wakefield/Arnhyld

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Shan're an Kalimdor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Kiel d'Althain le Lun 24 Oct 2016, 09:49

Certains soirs dans le Cratère de Percevent ...

Le vent n'a jamais cessé de souffler sur cette partie du monde. Il descend des montagnes de l'est et du nord, circule entre les rochers arrachés de leurs gîtes séculaires, souffle et siffle en se lamentant lorsqu'il enlace les troncs dénudés, squelettiques, des rares arbres encore debout, des cadavres pointant encore vers le ciel comme les crocs cassés d'un monstre édenté. Ou les croix élevées à la mémoire d'une seigneurerie oubliée. Ici, la vie s'est accrochée, durant trois siècles, ses pères ont porté les armes et les outils, ses mères ont tissé et agencé le chemin de leurs enfants qui ont joué et compté les étoiles inlassablement. Vie opiniâtre, endurcie, humanité fière et austère. Des centaines de vies comme autant de galaxies balayées en quelques heures lorsque le feu de la terre qui couvait juste au dessous s'est réveillé et a explosé. Une fanfare destructrice, le glas de ce coin-ci de terre.

Le vent et le silence funéraire luttent sans fin pour assoir leur domination sur les lieux, fracturés de gris et de noir, de cendres et de roches volcaniques sous le regard éternellement lointain et aveugle des étoiles pâles sur fond de velours bleu sombre. Parfois, le vent porte les dernières lamentations et prières de ceux qui vécurent ici, le jour où le vent se tut, les pleurs des enfants, la peur des mères, le désespoir des pères. Mais personne n'est là pour les entendre.

Le Syndicat évite ces terres marquées par la mort, de même les orcs et les ogres. Percevent et son cratère sont le tombeau inviolé de ces victimes, depuis l'an cinq jusqu'à la fin des temps. Dans la cendre reposent à jamais ses secrets, les os du dernier Prince-en-ses-terres et de ses sujets, dans le silence reposent les esprits tourmentés dormant pour le reste de l'éternité.

Ou peut-être pas. La terre gronde. Le vent souffle plus fort que jamais ce soir sur le Cratère, les cendres volent et noient l'éclat des lunes. Les fantômes pleurent et implorent grâce. Mais personne n'est là pour les entendre.

Du moins, pas encore.

Avec ce court texte introductif posté à la fin juillet, la Maison s'est engagée corps et âme dans la lutte contre la Légion Ardente ayant envahi son cadre de vie principal, Aiglepic, via leur camp avancé situé dans le Cratère de Percevent, au sud-ouest du duché. Aujourd'hui, la fin du premier chapitre se profile, alors que Légion et Syndicat sont peu à peu repoussés de la cité basse, offrant aux défenseurs et aux loyalistes de l'Alliance et du duc un repos inespéré, après avoir pris nos distances d'Hurlevent lors du prépatch. Notre retour en ville à nos affaires ne saurait donc tarder, avant la fin d'année. Une aventure aux Îles Brisées est prévue, mais dans le courant de 2017.

De plus, notre avancée PvE de guilde se consolide avec le clean des donjons mythiques, nous nous concentrons sur le +2 désormais.

Le forum est toujours ouvert aux lettres et aux recrutements ! http://coeurdelion.forumgratuit.org/
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Wakefield/Arnhyld

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Shan're an Kalimdor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Kiel d'Althain le Ven 17 Mar 2017, 17:12

Voilà un moment que je n'avais pas posté, je mentionne par ce message que nous sommes toujours là, et que nous poursuivons nos désopilantes aventures en Alterac et Arathi. Malgré un irl parfois prenant de nos membres, nous essayons de toujours nous retrouver régulièrement. L'été devrait être plus propice aux grandes campagnes, celle des Îles Brisées puis celle des Dieux.

Un point important, la sous-partie de notre forum Possessions est désormais lisible par tous, et comporte deux cartes pour Aiglepic et Arcy. Même après 5 ans, le Codex continue de s'enrichir, avec une liste des personnages les plus reconnaissables et connus en guilde.

farao
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Wakefield/Arnhyld

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Shan're an Kalimdor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Kiel d'Althain le Mar 30 Mai 2017, 09:09

Rien n’est jamais aussi simple dans les montagnes d’Alterac. La petite action d’un homme génère des conséquences dix fois plus grandes, tout comme la pluie en montagne apporte la foudre, et le cri dans les silencieuses vallées enneigées déchaîne les avalanches. Ce sont des actions à court terme. Lorsque les plans se mettent en place depuis vingt-cinq ans, quelles conséquences pour le duché d’Aiglepic et ses alentours ?

Dans une Citadelle en ruines, dans un passé ou futur incertain, un homme vêtu de frusques sombres déchirées rôde, de salle en salle, sans jamais croiser âme qui vive. Son pas ne dérange que les souris et les rares araignées qui survivent chaque hiver dans les alcôves, les gravats et quelques ossements abandonnés ici, jetés sans ordre. Sa venue ne dérange que les âmes de ceux qui sont morts ici, massacrés durant le grand soulèvement et la chute du royaume. Mais elles se terrent. L’homme n’est que le cadet de leurs soucis désormais quand erre en dessous d’eux, sous la pierre du pic, une source de malfaisance bien plus grande encore. La silhouette passe,  non intéressée par ces feux follets tremblants qui apparaissent parfois au coin de la vision, entre les colonnes effondrées, dans les halls où se tinrent les grâces, dans les tourelles dont les toits transpercent encore les nuages de tempête qui, insensibles aux aléas de l’humanité, continuent leur danse sur le ciel. Un pas puis un autre dans ce tombeau aux airs de palais et ce qui reste d’une bibliothèque s’ouvre à lui. Les grandes baies vitrées sont fracassées depuis longtemps, le vent souffle et siffle en se lamentant, arrachant peu à peu les pages des ouvrages épars. Il les ignore et poursuit son chemin dans les rayonnages, jusqu’à une petite salle où quelques présentoirs de verre tendent leurs trésors anciens dans leurs cœurs éventrés. Il s’empare d’une main sûre d’un rouleau aux bords effrangés, encore scellé d’un empiècement de cire frappée d’un aigle cerclé d’un serpent et d’une étoile à quatre branches et le fait disparaître dans ses haillons. Il s’en retourne à l’oubli ensuite, peut-être quitte-t-il la Citadelle, peut-être brave-t-il les souterrains. Mais plus personne ne fut témoin de la suite.

C’est par le vol du Décret d’Orn en l’an douze que le retour des Dieux fut scellé. Vingt-quatre ans plus tard, sa puissance fut rituellement et magiquement dispersée au beau milieu de nulle part, dans un cratère vide de toute vie et attirant une avant-garde de la Légion, qui y bâtit une tête de pont. La suite est connue. Le siège fut brisé après quatre mois, Aiglepic purgée de ses démons. Une habile dissimulation pour celui qui invoqua de nouveau le Dixième Dieu, Celui-dont-l’Âme-est-multiple, Celui-pour-qui-le-Sommeil-est-Abomination. Les Neuf Dieux ressurgirent de l’oubli. L’Esprit du Dieu-Gisant Antâran erra de nouveau. Qui sont-ils ? Plus personne ne le sait. Le Décret d’Orn avait banni jusqu’à leur nom et souvenir.

Aujourd’hui, les Démons sont de retour. Les Dieux foulent la terre des hommes. Le souffle du Dixième Dieu corrompt ce qu’il touche. Le Sanctuaire Infini de la Province du Renver et un tombeau sous la Citadelle agissent comme des pôles opposés, l’un d’Ordre, l’autre de Chaos. Le destin de la Maison est précaire, alors qu’elle cherche des réponses sur ses terres et sur les Îles Brisées, pour éteindre définitivement la menace démoniaque et prendre une décision lourde de conséquences pour ces divinités sauvages, à la fois si anciennes et si nouvelles.


L'été est là et la campagne actuelle de la Maison prend un nouveau tour, qui l'emmènera bientôt aux Îles Brisées pour quelques scénarii. Nous sommes toujours contactables pour affaires et diplomatie, juste ici.

Bonne journée à tous.
avatar
Kiel d'Althain

Personnages Joués : Cianor/Baldrigos/Wakefield/Arnhyld

Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur de Lion / Shan're an Kalimdor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Maison du Coeur-de-Lion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum