[Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Mar 12 Fév 2008, 22:31

La journée avait pourtant bien commencé. Un beau soleil avait chassé la froidure de l’hiver et, après avoir rencontré Magdaléna à Hurlevent, Arlequin était rentré à la maison qu’il partageait avec Linienya près du camp des bûcherons de l’est pour la trouver installée au soleil sur le perron en train de coudre. Ils avaient pris une collation, discuté de ce qu’avait dit Magdaléna et décidé d’aller à Reflet-de-Lune comme le conseillait la sorcière. Ils avaient même profité de cette belle journée pour un moment d’intimité passionnée. Puis la fin de journée était venue et ils avaient préparé leurs affaires pour se rendre chez les druides. Ils étaient sur le départ quand Dokor était arrivé.

Dokor...Lini lui en avait parlé, elle l'avait aimé et ils avaient même eu des enfants, mais quelque chose s'était brisé entre eux et l'elve avait quitté ce guerrier elfe. Cependant elle avait gardé une profonde amitié pour lui. Selon elle, il était bien possible qu'il l'aimât encore. En tout cas il se tenait devant la maison, vêtu d'une lourde armure dont le casque lui masquait le visage. Lini avait couru à sa rencontre mais il l'avait attrapée à la gorge et rejetée. A cet instant Arlequin avait été pris d'un mauvais pressentiment. Dokor leur expliqua qu'il avait été capturé par la succube Gabrissa, la même qui essayait de corrompre Linienya. Elle l'avait soumis à une violente torture, brisant son corps mais pas sa volonté. Alors elle avait couvert son corps presque mort de cette armure et l'avait envoyé ici pour tuer Linienya.

Ces révélations avaient déjà été un coup dur pour l'elve mais quand Dokor lui dit froidement qu'elle l'avait abandonné à son triste sort pour se jeter dans les bras d'un autre et avoir un enfant, il l'avait blessée plus surement que s'il l'avait frappée. Il s'en prit aussi à Arlequin et le frappa, mais son but était clairement de faire réagir l'elve. Finalement il la provoqua en duel et ils se firent face, arme à la main. Il la frappa mais une nouvelle fois, sa frappe était trop facile à parer pour être une réelle menace. Hélas, ce coup et l'agression verbale qui suivit furent suffisants pour que l'elve perde le contrôle qu'elle exerçait sur elle-même depuis que Gabrissa essayait de la faire tomber dans ces filets. Elle porta un coup terrible que le guerrier ne para ni n'esquiva. L'épée de la chasseresse fendit l'armure et pénétra les chairs, faisant tomber son adversaire au sol. Arlequin n'avait pas eu le temps d'intervenir, tout s'était passé si vite...Il vint aux côtés de son aimée qui s'était agenouillée. Dokor semblait libéré de sa rage mais il était mourant, aucun guérisseur, aucun prêtre ou druide n'aurait pu le sauver. Avec un dernier sourire, il expliqua à Linienya qu'elle l'avait libéré de son calvaire et qu'elle seule le pouvait car elle était la seule personne à qui il ne pouvait faire de mal. Le visage du guerrier trouva enfin la paix alors que la vie le quittait.

L'elve fut bouleversée par la mort de son plus cher ami et c'est alors que se produisit ce qu'Arlequin avait pressenti. Gabrissa avait calculé que cette perte provoquerait une intense douleur chez l'elve, une douleur qui ouvrirait grand la porte à la corruption et avec effroi, l'elfe vit la peau de son aimée changer de couleur tandis qu'elle hurlait et que des cornes perçaient la peau de son front. Arlequin eut alors une horrible impression de déjà-vu, cette scène le ramenait des millénaires en arrière quand sa première femme avait été possédée par celle qui était depuis sa Némésis. Choquée il essaya de retenir Linienya mais elle avait déjà sauté à dos de tigre et avec un rictus mauvais lui décocha un coup de pied pour le repousser avant de filer au galop.

Arlequin était tombé à genoux, terrassé à la fois par le choc de ce changement mais aussi par le sentiment d'impuissance face au plan de Gabrissa. Il hurla contre la succube la maudissant vertement. Il resta un long moment ainsi, prostré. Puis son regard se posa sur le corps de Dokor. Il l'inhuma et écrivit sur la pierre "ci-git Dokor, fier guerrier qui fit don de sa vie pour celle qu'il aimait" puis il alla récupérer l'épée du guerrier dont la garde était formé d'une améthyste. Il enleva la pierre de son logement et arrangea un pendentif. Puis il alla récupérer quelques affaires, rassembla les siennes et, après avoir verrouillé la maison, les chargea sur son tigre. Un dernier regard sur cet endroit, il sentit ses yeux humides, il tourna la tête et fila vers Comté-de-l'or. Il descendit à la Fierté-du-Lion et y trouva Jaylini qui comprit rapidement que ça n'allait pas. Il lui dit simplement qu'il avait perdu Linienya que la corruption avait gagnée; elle essaya de le rassurer sans succès. Il se sentait terriblement las, terriblement seul alors il prit une chambre et y monta d'un pas lent. Il s'allongea sur le lit sans prendre la peine de verrouiller et fixa le plafond. Bien qu'une intense fatigue se manifestait, le sommeil le fuyait alors il resta là, le regard perdu dans le vide et l'esprit hanté par cette funeste soirée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Linienya le Mar 12 Fév 2008, 23:06

La douleur était trop horrible. D’un coup d’un seul tous les malheurs qu’elle avait vécut lui vrillèrent le cœur, la faisant suffoquer. Elle tomba à genou, prenant la tête dans ses mains elle essaya de résister, d’écouter la voix de Caimbeul qui la suppliait. Mais rien n’y faisait, elle avait tué Dokor ! Et s’était éteinte avec lui… pourtant une lumière persistait dans les ténèbres qui s’engouffraient en elle. Son enfant, son compagnon… mais tout çà paraissait déjà loin, comme vu à travers un rideau de souffrances.
Alors elle cria, elle hurla. Etait-ce la douleur de ces cornes perçant son front ? Ou peut être sa peau qui muait presque instantanément ? Non, c’était son cœur qui explosait ! Un froid, plus glacial que les hauts sommets du Berceau de l’hiver l’envahit et elle sut qu’elle avait perdu.

Elle se releva et le vide était étrangement serein. Plus rien n’importait que cet appel irrésistible. Sans un regard pour les deux elfes, elle sauta sur le dos du tigre tout proche. Quelqu’un essayait de l’arrêter ! Avorton ! D’un coup de pied rageur elle s’en débarrassa. Ce sentiment de puissance était jouissif ! Un mauvais sourire lui étira les lèvres et elle partit au galop.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Ven 22 Fév 2008, 14:18

Le destin est une chose étrange. Arlequin avait appris à y croire à force mais il savait aussi que les actes de chacun sont importants. Pour l'elfe, le destin se manifestait dans les recontres et les opportunités qui parsemaient sa route, à lui de les saisir. Assis à une table de la Fierté du Lion, il observait la salle et son regard passant sur la zone près de la cheminée, il se rappela sa rencontre avec Linienya. L'elve avait l'air seule et d'avoir besoin d'aide. Elle se débattait avec un plan fournit par un gobelin. Il l'avait aidée, d'abord à se rendre compte que le plan était faux et ensuite à obtenir l'aide du gobelin. Il avait découvert l'épreuve qu'elle traversait, son combat contre la corruption de Gabrissa. Il lui avait offert son amitié et de fil en aiguille, l'amour était né à force d'échanges et de complicité.

Il restait persuadé ce soir que son rôle était d'aider Linienya, de la sortir du piège que Gabrissa lui avait tendu et pour ça le destin l'aidait, il lui avait fait rencontrer Jaylini et Myrren. Chacune connaissait du monde qui pourrait l'aider à son tour. Il avait repris espoir, surtout après son escapade astrale qui lui avait permis d'être sûr que l'esprit de l'elve n'avait pas succombé et que leur enfant était protégé. Il avait découverts d'autres choses par la même occasion: que Shivalah, sa Némésis, le guettait et espérait toujours mettre la main sur lui, qu'il lui faudrait parler avec Jaylini aussi car ce qu'il avait perçu en l'elve l'avait intrigué pour ne pas dire plus et enfin qu'il ne retenterait pas la chose de sitôt car ça l'avait épuisé.

Une fois encore le destin l'avait aidé ensuite: il surveillait régulièrement la maison qu'il partageait avec Linienya mais ne pouvait y être en permanence. Pourtant quand la succube qui la possédait était venue fureter, il était là et équippé grâce à l'aide qu'il avait donné aux draëneï sur la Péninsule des Flammes Infernales. Elle cherchait le traiter sur les démons que Dokor avait ramené jadis quand elle avait perçu la présence d'Arlequin malgré son talent à se fondre dans les ombres. L'échange avait tourné court et avit vite dégénéré en combat où chacun avait essayé d'entrainer l'autre sur son terrain mais au final le bretteur avait eu le dessus grâce aux objets que les draëneï lui avait confiés. Linienya neutralisée et entravée, il était passé par Shattrah pour traverser la ville au plus vite en la portant dans ses bras pour l'amener à Darnassus et filer ensuite à Reflet-de-Lune. Là, il expliqua la situation aux druides qui suivent la voie de Cenarius et ils mirent l'elve possédée à l'abri des autres mais aussi d'elle-même en attendant qu'un rituel soit trouvé pour la libérer du mal.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Mer 27 Fév 2008, 16:29

L'amitié, une valeur importante aux yeux d'Arlequin et en ces heures sombres elle prenait une importance cruciale, seul il ne pourrait faire face. Il savait que Gabrissa l'avait à l'oeil et il ne pouvait agir librement. Il s'était rendu à la Fierté du Lion et y avait rencontré Myrren Binocle et Okyto. Il avait discuté avec la draëneï et lui avait fait part du fait qu'il recherchait un chasseur de démon kaldoreï nommé Altruis qui devait se trouver dans la région de Nagrand en Outre-terre. La troubadour avait répondu qu'elle irait à sa recherche et deux jours plus tard elle écrivait à Arlequin pour le prévenir qu'Altruis allait le contacter.

Ce fut effectivement le cas et les deux elfes se rencontrèrent à l'auberge de la Péninsule des Falammes Infernales. Ils discutèrent un bon moment et Altruis donna la marche à suivre pour un rituel permettant de libérer Linienya de l'emprise de Gabrissa. C'était un rituel risqué, surtout pour l'officiant, mais Arlequin était prêt à courrir ce risque. Il lui fallait maintenant se rendre à Ombrelune et arracher le coeur palpitant de Gabrissa. Une fois encore il avait besoin d'aide...Les Tisseurs de Paix, ils étaient aguerris et comprendraient la motivation du kaldoreï. Avant d'aller à leur rencontre, Arlequin passa à Reflet-de-lune pour découvrir que Gabrissa avait envoyé deux de ses satyres libérer celle dont elle voulait faire sa suivante et avait réussi. La compagne d'Arlequin était donc en fuite...

C'est l'air maussade qu'Arlequin était passé à Ménéthil, avait vérifié à l'auberge où il n'avait trouvé aucun Tisseur et avait poursuivi jusqu'à Hurlevent où il se rendit au parc. La nuit venait de tomber, à priori il ne réveillerait pas Jaylini, il toqua à la porte...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Mer 27 Fév 2008, 17:02

Sans bruit de pas annonciateurs, la porte s'ouvrit.

"Ah, Arlequin. Entrez, mon frère, entrez. Quelles nouvelles ?"

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 10:35

Il entra et la salua d'un sourire amical.
"- à la fois bonnes et mauvaises, je sais désormais comment libérer Linienya de l'influence de Gabrissa mais elle s'est enfuie de la cellule où j'avais réussi à la retenir. J'ai besoin de l'aide des Tisseurs de Paix, je dois m'aventurer à Ombrelune..."

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Jeu 28 Fév 2008, 12:26

La métisse eut un sourire en coin.

- "Pour vous aventurer dans un des endroits les plus dangereux que connaisse - et ce n'est pas peu dire - vous n'avez rien de mieux sous la main qu'un barde, une couturière et une jeune maman ? Enfin, je veux bien croire que nous soyions moins chers que des mercenaires.

Je vais leur poser la question."

La couturière semble pensive pendant quelques secondes...
° Tisseurs ? Arlequin, un elfe que certains d'entre vous ont déjà vu, sollicite notre aide pour lui ouvrir un chemin dans Ombrelune. Des intéressés ? °
...avant de relever la tête.

- "Je persiste à penser que de nombreuses personnes dans cette ville seraient plus qualifiées que les Tisseurs pour ce genre d'excursion... Ma question ne comporte pas de pièges : pourquoi nous, Arlequin ?

Jaylini sourit à son frère de race, comme pour bien lui montrer que, si elle trouvait sa démarche étrange, elle ne cherchait pas pour autant de prétexte pour se défiler.

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 12:34

"- parce que j'ai confiance en vous. Parce que je vous connais et que vous me connaissez. C'est vrai vous n'êtes pas les plus indiqué, il y en a de plus forts, mais je ne leur accorderai pas ma confiance et dans cette expédition, cela me parait extrèmement important. Mais je vous rassure, j'ai d'autres appuis qui viendront.", Arlequin s'assoit sur une pile de soie et regarde Jaylini avec un air mystérieux.

"- Jaylini, j'ai vu une part d'ombre en vous l'autre jour. Si Ombrelune vous pose un problème, dites-le moi."

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Jeu 28 Fév 2008, 12:50

- "Ne vous en faites pas. Cela n'a rien à voir avec cette région maudite. Plutôt avec le Cauchemar d'Emeraude."

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 14:05

"- le Cauchemar d'Emeraude? J'avais connaissance du Rêve et il est logique qu'un Cauchemar puisse exister mais j'avoue que ça m'a surpris quand j'ai vu ces marques d'ombre sur vous...", il regarda la sang-mêlé, l'air pensif.
"- ce sujet vous gêne j'imagine...mais si je peux vous aider, j'ai connu des heures sombres moi aussi et il est difficile de s'en sortir seul."

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Jeu 28 Fév 2008, 14:32

Jaylini réfléchit, puis sourit amicalement :

- "Vous êtes gentil. Le problème a été plus ou moins réglé il y a des mois de cela...

Elle marque une pause, le temps d'une petite moue des lèvres.

- "Des sentiments forts, et violents, m'ont envahi, à une période de ma vie assez confuse. Mon utilisation répétée de la magie de l'Ombre a fait office de catalyseur, et l'ensemble s'est répercuté dans le Cauchemar d'Emeraude. Ce que vous appellez Rêve d'Emeraude. Apparement, le royaume d'Ysera est en bien mauvaise posture, envahi par la corruption. Les quatre dragons gardiens en sont la preuve... Bref, toujours est-il qu'une "copie" déformée de moi-même vit dedans. Une sorte de cauchemar personnel, si vous voulez... Cette entité a bien failli m'emporter, mais, avec l'aide d'amis, j'ai pu reprendre l'ascendant.

Maintenant, expliquez-moi précisément la situation." Jaylini plongea ses yeux lunaires dans ceux d'Arlequin.

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 15:05

"- je ne suis pas gentil Jaylini, je me soucie de vous. Si vous me dites que vous allez bien je vous crois. J'espère seulement que vous conserverez votre ascendant sur cette ombre.", il eut un sourire.

"- quand à la situation...Le but de cette expédition est double: d'une part je dois aller arracher le coeur battant de Gabrissa et de l'autre il faut retrouver et capturer Linienya pour l'amener à Reflet-de-lune et que je procède au rituel qui va la libérer de cette démone. Je pourrai sans doute me faufiler jusqu'à Gabrissa mais lui arracher le coeur risque d'être compliqué sans aide. D'autres questions?", l'elfe avait parlé d'un ton égal et regardait l'elve avec calme, sans détourner le regard.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Jeu 28 Fév 2008, 15:09

- "Oui, certes ! Est-elle gardée ? Pouvez-vous me donner un équivalent de puissance ? Quelles sont ses défenses ?

Tout ce qui pourra nous éviter de mourir..."

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Aénor le Jeu 28 Fév 2008, 15:17

Avachie sur le griffon qui la ramène de la Sombre Comté à Ménéthil, la prêtresse somnole, enroulée dans sa cape épaisse pour éviter la morsure du froid, grimaçant à chaque changement brusque de direction. Elle n'a qu'une hâte, retrouver la chaleur d'un bain chaud, le moelleux d'un lit et surtout les bras de son aimé. Son corps peine à se remettre au combat après ces longues semaines de maternité et la soirée a été plus qu'éprouvante. Eviter les coups, prier, courir, soigner, prier encore plus la Déesse, se faufiler, tomber, se relever, tomber encore, se relever encore, soigner quelques plaies, remonter le moral de l'un ou de l'autre...
Durant les quelques pauses rapides qu'ils s'octroient pour boire et se régénérer un peu, elle échange quelques mots avec son barde d'élu sur le chemin en déplacement sur la frontière pour vérifier la véracité de cette histoire d'attaque des Ours Noirs contre un bastion de l'Alliance confié à la Mortelle Onction. Sa soirée n'aura pas été moins pénible que la sienne...

"Elune, je ne me souvenais pas que c'était si dur... A moins que mes quelques rondeurs maternelles en trop n'y soient pour beaucoup ... " pense-t-elle, un demi sourire sur ses lèvres.

Soudain, un bout d'oreille se dresse et elle semble se concentrer, les yeux mi clos pendant que le griffon amorce sa descente depuis les hauteurs enneigées de Dun Morogh jusqu'au rivage du petit port.

°Arlequïn ? Oui oui bien sûr que nous le connaissons. Ombrelune tu dis ? Euh.. Bonsoir Jay quand même !° répond elle d'une voix éreintée.

Après un rapide salut à Shellei Brondir, elle récupère ses besaces lourdes et poussiéreuses et tout en dégageant de la cohue des départs et des atterrissages, son regard se porte alentour dans le port nimbé de la lumière d'Elune et de brumes nocturnes. Tout est calme et paisible. Quelques marins endormis attendent le premier départ, un chat se débat avec un poisson à demi dévoré... La porte de l'auberge qui grince la ramène de sa rêverie. Elle s'engouffre dans la salle à peine éclairée par le feu de la cheminée qui s'étiole, commande un baquet d'eau brûlante, un verre de lait pour elle, un autre de porto pour son aimé, quelques en cas à grignoter et monte à l'étage dans la chambre qu'Helbreck leur réserve à chaque déplacement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 16:03

Arlequin donna tous les détails dont il disposait et qu'il avait tiré du livre écrit par Altruis. Cela lui permettait de donner un ordre de puissance de la démone.
"- pour ce qui est de son entourage, une amie, Aléis, est partie en reconnaissance, j'attends de ses nouvelles. Je ne tiens pas à faire de cette expédition une hécatombe, alors elle sera préparée le plus possible."

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Jeu 28 Fév 2008, 17:00

- "Fort bien. Il ne vous reste plus qu'à avancer une date."

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 17:16

"- pour l'heure je ne peux pas en donner, j'attends qu'Aléis soit revenue de sa reconnaissance pour aviser et arrêter une date. Dès que ce sera possible je vous préviendrai.", il sembla se détendre un peu, comme soulagé. L'elfe avait l'air fatigué mais déterminé. A cet instant, il semblait tout de même prêt à s'écrouler comme si c'était la tension qui le tenait debout.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Jeu 28 Fév 2008, 17:40

- "Et si vous profitiez que j'ai des lettres à écrire pour prendre un peu de repos, devant un bon grog, voire un kimchi de chou bien chaud qui vous remettrait d'aplomb ? Vous m'avez l'air d'en avoir bien besoin, mon frère."

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Jeu 28 Fév 2008, 17:50

"- j'abuse de votre hospitalité Jaylini, je vous demande de l'aide et vous m'offrez le gîte et le couvert...je vous suis une nouvelle fois redevable, aux autres Tisseurs aussi d'ailleurs.", il eut l'air pensif un instant puis se leva en s'étirant.
"- je vais aller à la Rose Dorée, je ne veux pas vous déranger plus longtemps..."

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  CrileLoup le Jeu 28 Fév 2008, 18:06

Il était soucieux, préoccupé par les nouvelles colportées par les aventuriers et confirmés par les premières rumeurs des matelots qui arrivaient du Nord : Un bastion de la Mortelle Onction venait d'être attaqué.

Il mesurait, dans le calme de la pièce, entouré de ses animaux, les ramifications de ce nouvel événement. Et ça ne lui donnait pas vraiment le sourire, loin de là. Il venait de tirer une nouvelle bouffée de sa pipe dans l'atmosphère enfumée quand Aénor entra dans la pièce. Rapidement il se dirigea vers la fenêtre pour aérer au maximum, l'air un peu penaud mais surtout inquiet.

- "Tu ne portes pas ton Fil ?" interrogea-t-elle, étonnée.
- "Ah, euh... non effectivement. Je l'ai posé pour réfléchir au calme."
- "Quelque chose ne va pas mon Loup ?"
- "Si si... juste de mauvaises nouvelles de nos éternels trouble-fêtes de la Mortelle Onction."
- "J'ai de quoi te divertir !" lança-t-elle d'un ton joyeux.

Il leva les yeux tandis que l'air frais chargé d'humidité chassait rapidement les épaisses fumées. Elle enchaîna :

"Arlequin nous demande de bien vouloir l'escorter dans la vallée d'Ombrelune. J'ai accepté en notre nom à deux, j'espère que tu seras disponible ? Enfin... je ne connais pas la date précise mais probablement rapidement."

"Et... euh... Ele est chez ta mère... pour la nuit." ajouta-t-elle avec un léger bleuissement aux joues qui en disait long sur le programme qu'elle avait envisagé pour les heures à venir.

Il sourit de cette agréable diversion et glissa les bras autour de sa taille pour la protéger du froid qui entrait. Elle s'y lova avec un bonheur affiché et vient cueillir à ses lèvres un baiser qu'il ne tarda pas à lui rendre... avant qu'ils ne s'y perdent ensemble, le cœur battant tendrement à l'unisson.

- "J'irais n'importe où avec toi, tu le sais bien." parvint-il tout de même à murmurer.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Jaylini le Ven 29 Fév 2008, 15:34

Arlequin s'était finalement endormi après avoir englouti le kimchi préparé par la métisse.

Celle-ci sortit vaquer à ses occupations. La nuit allait s'avérer bien plus longue que prévue.


Dernière édition par Jaylini le Ven 29 Fév 2008, 19:05, édité 1 fois

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Arlequin le Ven 29 Fév 2008, 16:06

Arlequin avait mangé le plat préparé avec plaisir et pris quelques heures de sommeil. Les choses avançaient, il avait trouvé du soutien et pouvait espérer que la situation se dénoue enfin. Il avait aussi enfin pu dormir dans un endroit où il ne s'inquièterait pas du moindre bruit en se demandant si c'était quelqu'un qui chercherait à le tuer. Il se réveilla vers quatre heures du matin en bien meilleure forme que depuis quelques jours et trouva le mot laissé par Jaylini accompagné de ses clés. Il sourit, elle lui faisait une grande confiance. Il sortit, alla chercher quelques viennoiseries, revint les poser dans l'atelier puis comme lui avait demandé la couturière, il laissa les clés à Allison à la Rose Dorée. L'aubergiste se levait à peine quand l'elfe vint lui déposer le trousseau et il s'excusa de la déranger si tôt. Il lui confia ensuite les clés en précisant que c'était celles de Jaylini puis il repartit, il avait encore tant à faire...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum