De la moinitude des non-pandarens.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Jaylini le Ven 09 Sep 2016, 17:18

Tortoka/Djigzyx a écrit:Génie

_________________
Déjà, la majorité des role-players sont vraiment compréhensifs et agréables.

O.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Saaren le Mar 13 Sep 2016, 21:05

Salut. Ca fait un moment, tiens, que j'ai pas dépoussiéré ce profil.

Pour jouer actuellement Kaldo moine, je me sens un poil concerné. J'estime simplement que n'importe qui semble pouvoir l'apprendre, vu que les possibilités sont ouvertes. Après, pour le reste tout est question de justifications et ressorts scénaristiques qui ne tiendront qu'au joueur en question de présenter de manière crédible, ou pas.
C'était mon avis inutile dont tout le monde s'en cogne.
Des bisous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Mijiptimus Prime le Mer 14 Sep 2016, 02:36

Saaren a écrit:J'estime simplement que n'importe qui semble pouvoir l'apprendre, vu que les possibilités sont ouvertes.

Tiens, quand je parlais de Liadrin à Servernaya. Que je trouvais son parcours "Prêtresse => Haute Prêtresse => Guerrière => Blood Knight > Paladin" un peu trop facile et mary-suesque. Il m'a rétorqué: "C'est comme ça dans l'univers de WoW."
Alors, oui, c'est vrai. Un mec qui ramasse des pommes à Goldshire dans les mois qui suivent il a tué des dignitaires de Suramar. Mais j'ai toujours adoré l'importance des philosophies, contraintes et style de vie de chaque archétype.
Ca m'a toujours cassé les couilles, de croiser un PJ Prêtre humain qui sort: "Oui, mais alors moi en fait mon prêtre, il a pas vraiment suivi un cursus traditionnel. Il bossait dans une machine à U.V de Cabestan et puis il s'est rendu compte qu'il soignait les gens comme ça. Alors il a mis une robe et voilà."

J'exagère à peine, mais c'est surtout qu'au final tout le RP sur le partage culturel si tu joues un prêtre d'une autre race ou bien alors le sentiment d'appartenance et d'unité si tu joues la même race et bien ça finit quelque part loin dans ton rectum. Et au final tu te retrouves avec deux pj prêtres qui n'ont rien à se dire sur leur classe, leur ferveur, leurs motivations. Et qui ne se retrouvent même pas dans les spells. (Je parlerais même pas du guardian sur GW2. J'ai commencé à vouloir tuer des gens à partir de cette période.)

Donc oui... C'est facile et possible d'apprendre. Mais si possible en tapant dans un angle à 45° et pas sur du 180° avec d'un coté la "Kung-fu biffleuse de Pornshire" et de l'autre extrême "Maître Zu-Tung Chi, ceinture noire de tai-chi qui casse juste des planches après 10 ans de pratique en ermite."


Après, pour le reste tout est question de justifications et ressorts scénaristiques qui ne tiendront qu'au joueur en question de présenter de manière crédible, ou pas.
C'était mon avis inutile dont tout le monde s'en cogne.
Des bisous.

Oui, mais... Le soucis c'est que les justifications se reposent sur des codes culturels qui -à la base dans un univers ou le jdr mmo n'était pas la foire aux cons "je fé ske je ve mdr"- se reposent sur le sacrosaint "lore". Avec des limitations.
Comme il a déjà été mentionné. Les kaldoreis aimaient bien mettre des manchettes au nom d'Elune. C'est simple et suffisant pour avoir une base solide pour broder autour de ça et arriver à satisfaire 80% des rolistes avec de la matière grise sans qu'ils n'aient envie de lâcher "Oui mais" pour faire les mecs qui en savent plus et qui pinaillent juste pour avoir la plus grosse en quote Chronicles.

Maintenant chaque classe a sa philosophie, ses dogmes. Que ça soit les prêtres fervents au voleurs égoïstes qui ne jurent que par "la fin justifie les moyens". Les écoles de combat du Moine se reposent sur des animaux représentés par des demi-dieux qui représentent des valeurs particulières, qui nourrissent l'esprit et le style de l'art martial. Xuen pour l'école du Tigre par exemple.
Comme ils appartiennent à la Pandarie et ont divers roles au sein de plusieurs races de ce continent. Un peu comme les Naarus pour les Draenei, Cenarus pour les Druides, les 3 vertus pour ces tocards d'humains.
Il m'est difficilement pensable qu'un elfe se pointe en pandarie et après si peu d'années il puisse agir et vivre son art martial comme un Pandaren qui lui est né là dedans.
Tout comme j'aurais du mal avec une humaine qui serait dans le temple d'Elune de Darnassus qui commencerait à prendre les Soeurs d'Elune comme des égales parce qu'elle sort de Northshire. Ou un paladin humain TUEUR2MORVIVANT qui fait le sourire brillant et le vertueux donneur de leçons devant un redresseur millénaire draeneï.

C'est pas juste à donner des coups de genoux dans les boules qu'ils apprennent en Pandarie. C'est un tout qui est encré dans la spiritualité et les croyances pandarenes. Et ça demande bien plus que de casser des planches dans une forêt de Bambou comme un Van Damme dans Full Contact. Et c'est là où je suis crispé et gêné.
avatar
Mijiptimus Prime

Personnages Joués : Rien sur WoW

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Saaren le Mer 14 Sep 2016, 09:54

C'est exactement ce que je sous entendais, par des phrases semblant édicter des postulats ouverts.

Il y a, à mon sens, deux éléments à prendre en compte, tout d'abord la possibilité de faire moine, pour la race. C'est à dire que des prérequis aux yeux de Blizzard sont remplis que ce soit sur des termes culturels, des capacités personnelles et tutti quanti, vous avez saisi le bouzin. Je vais pas m'étendre dessus, premièrement parce que ce serait dégueulasse, secondement parce que je pense que si cette discussion a lieu, c'est que c'est saisi.

L'idée pour un moine non-pandaren n'est pas tant d'apprendre les arts martiaux pandarens en soi, que de trouver un code, une référence des valeurs qui lui parlent, et qu'il puisse utiliser dans son propre référentiel. Que ce soit les moines dévots de la lumière, ceux qui trouvent une paix et une place dans les valeurs pandarens, des pugilistes, des bagarreurs, des brasseurs, ou une attirance toute particulière pour les faux-sets crasseux.

En un mot, comme en mille, c'est comme pour tout ce qui a trait au jeu de rôle, c'est comme pour tout le jeu de rôle, la cohérence du personnage va dépendre de deux choses, son jeu à proprement parler, et le contexte dans lequel le personnage est placé, à travers son histoire, sa culture, etc... Des moines pandarens vont être crasseux, quand d'autres non-pandarens auront une approche bien plus cohérente et logique de la classe.

Je pense par ailleurs qu'il y a une approche différente du "lore", bien que bon c'est pas l'endroit pour commencer un débat sur sa qualité, j'estime que le lore est un outil, une réserve, dans lequel tu pioches des éléments, des valeurs, une hiérarchie et une approche du monde. Pas des contraintes figées, surtout au regard de l'univers de wow qui est quand même, tel que développé cette dernière dizaine d'années, relativement flexible comme tu l'as souligné toi-même.

En conclusion, évidemment qu'il faut de la retenue, de la maitrise, et de la cohérence, mais ça j'estime que c'est à chacun d'aller se la chercher. Oui, être un moine non-pandaren et un combattant potable est possible, en tout cas à mon sens. En jeu, l'ordre du moine est composé à moitié de non-pandarens, qui semblent avoir débuté leur cursus à MoP, dont certains ont déjà un titre de Maitre. Sans aller dans gameplay = rp, et en restant sur une approche strictement pandaren de la classe, mop est sorti de mémoire en 2012, prenons un postulat pratique, ça fait quatre ans.
En quatre ans, tu as la possibilité d'avoir un combattant potable. T'être pas un maitre, mais déjà quelqu'un qui commence à faire ses armes. A voir avec l'expérience propre du personnage.

Voilà, voilà. Et ce post est beaucoup trop long. Et si jamais tu veux en discuter de manière plus directe, tu sais où me trouver :>

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Mijiptimus Prime le Dim 18 Sep 2016, 18:49

Saaren a écrit: tu sais où me trouver :>

Je sors très rarement d'Elwynn.
avatar
Mijiptimus Prime

Personnages Joués : Rien sur WoW

Feuille de personnage
Guilde:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Saaren le Dim 18 Sep 2016, 21:10

Il parait, oui. Je te fais toute confiance sur ce point, bien que je ne soulignais pas forcément la localisation géographique Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la moinitude des non-pandarens.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum