[Horde] Gormar Noireserre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horde] Gormar Noireserre

Message  Zog le Dim 11 Sep 2016, 03:19

[Horde] Gormar Noireserre

"Je suis un chef de feu et de fer, pas de mots et de paix."


  • Prénom: Gormar
  • Nom: Noireserre
  • Surnom: Le Noirsang
  • Classe ou Métier : Guerrier
  • Sexe : Mâle
  • Guilde ou Organisation : Clan Noirsang, Horde
  • Résidence: Sur la route
  • Lieu de naissance: Camp d'internement de Lordaemer, Lordaeron
  • Age: Vingt-six ans
  • Race: Orc
  • Famille: Morte ou portée disparue
  • Amis: Garog Noircoeur, Kragar Goremaw, Zarishu
  • Ennemis: Ashok Lamefeu
  • Adore: La musique, le bon vin, les femmes
  • Déteste: Hurlevent, les nains, les sacrilèges

Description Physique
Taille : 1m90.
Yeux : Bleus.

Pour un orc Gormar est petit, un trait qui lui a valut le surnom de "Nain des tarides". Vétéran trapu à la gueule défoncée, les mégères racontent que jadis le Noireserre était une bouille d'ange avec de beaux yeux bleus et une chevelure de soie. La guerre fait des ravages et Gormar ne fait plus le compte de ses cicatrices depuis longtemps. Des agrafes sur le crâne, des brûlures au visage, un œil éborgné, une cicatrice qui lui barre l'estomac de long en large...
Le maniement de la hache à deux mains et des entrainements répétés de force brute ont fait de lui un bloc disgracieux, ses muscles sont mal tracés mais durs comme de la pierre.
Au naturel l'expression de Gormar est vilaine, ses babines son légèrement retroussées sur ses gencives et dans son regard froncé l'on pourrait lire son âme. Le Noireserre est un être amer qui n'a qu'assez peu de sympathie à offrir, même à ses proches amis. Son œil gauche est laiteux, trouble, tandis que l'iris du droit est d'un bleu profond et absolument exquis, un azur qui dans des excès de rage vibre jusqu'à exploser en des éclairs rouges vifs.

Le guerrier se rase à la va-vite, les balafres de sa mâchoires gonflées par des poils incarnés lui donne un air de croquemitaine. Ses cheveux sont charbons et cassent comme la paille. Le plus souvent, il les noues en une tresse guerrière qui lui retombe juste au dessus des fesses, claquant au vent lors des corps, s'enroulant et se déroulant sur ses épaules au gré des rotations, des esquives et des frappes.
Son corps ne porte pas la Marque du Feu mais certaines cicatrices sont significatives. L'on devine une scarification rituelle sur le bas de son ventre, une tête de loup finement travaillée, dessinée à la lame par une main de maître.
Compétences et/ou pouvoirs :
Comme l'exige la tradition des chefs Noirsang, Gormar est un guerrier formidable, surclassant un bon nombre de mortels dans les domaines du corps à corps en s'étant rendu maître de la hache à double tranchant. Sa petite taille contraste avec sa force égale à la moyenne orque, un bloc de muscles disgracieux et de nerfs capable d'encaisser et surtout de rendre.
Mais les véritables atouts du Noireserre résident dans sa ruse et dans ses talents de commandant. Plus que n'importe quel orc le Noirsang sait inspirer les guerriers et enflammer les cœurs.

Comme tous les chefs Noirsang depuis le Fondateur, Gormar bu dans le calice sacré où fut collecté le sang de Bramarh. Depuis le Rite du Sang Noir, le liquide de vie du Noireserre est sombre comme le charbon, nauséabond et surtout terriblement acide pour tous ceux qui n'y sont pas immunisés, le sauvegardant ainsi des animaux prédateurs et des toxines naturelles incapables de survivre à son sang maudit.

Résumé de son histoire


Chronologie connue du Noireserre
An 10, Ailen voit le jour dans les cabanes insalubres du camp d'internement de Lordaemer. Sa mère, une guerrière nommée Se'ja, trouve la mort en couche, bien trop affaiblie par la léthargie des orcs. Ailen n'évoque jamais son père, mais parait-il que s'était Frostwolf qui ne lui a jamais donné de nom.

An 18, la révolte des camps éclate et une troupe de sauvages des clans lance un raide sur le campement d'internement de Lordaemer pour en libérer les détenus. Apeuré, Ailen ne parviendra pas à sortir son père alors en léthargie de sa torpeur et devra l'abandonner dans un incendie. Le futur mentor de Ailen, Azgrel le Taré, l'aide à prendre la fuite dans les bois. Lancé dans une course poursuite, les chiens puissants et agiles des matons le rattrape. Sous les coups de gueule, le jeune orc se laisse emporter par la furie sanguinaire.
Après avoir versé le sang du maître-chien et de ses mastifs, le gamin tombe dans l'inconscience et sera retrouvé par des guerriers des clans en maraude. Il sera rapatrié à un petit village caché dans les denses forêts de Lordaeron où Azgrel, ancien chaman et démoniste repenti, usera de tout son savoir pour stabiliser l'état de l'adolescent.

An 20, Ailen a alors dix-ans et a été placé sous le mentorat de Azgrel le Taré. Tandis que la Troisième Guerre éclate, le jeune reste auprès des anciens et apprend la culture, l'us et la tradition tout en préparant son om'riggor. Ailen souhaite devenir un grunt et rejoindre le rang des guerriers des clans. C'est un disciple appliqué qui se laisse abreuver de légendes et de la saga des grands héros de Draenor. Profondément traumatisé par la vie de bagnard, la mort de ses proches amis et de son père lors de la libération, le Noireserre nourrira une rancœur tenace et amer à l'encontre de l'Alliance et plus particulièrement envers les Hommes.

An 21, Orgrimmar est fondée, Ailen reste auprès de Azgrel qui gagne la cité en compagnie des deux autres adolescents qui suivent ses enseignements et son mentorat. A jamais les rescapés seront liés, Kragar qui deviendra le Goremaw, centurion des Warsong, et A'ya de la Main-Brisée. Encore jeune, Gormar brûle de passer son om'riggor, de jurer fidélité à Thrall et de rejoindre un clan.

An 22, de Azgrel le Taré Ailen reçoit une lance sanctifiée avec laquelle il partira accomplir son om'riggor, traversant la savane pour acculer un vieux kodo et déposer sa corne aux pieds de Thrall. Comme le veut la tradition, Azgrel bénira le jeune prétendant tandis que le Chef de Guerre fait de lui un guerrier à part entière de la Horde et un adulte au sein de la société orque. Lors du rituel, Azgrel tombe dans un délire et prophétise le Sang Noir ainsi que l'Aigle de Cendres, destinant Gormar à un grand avenir. Pour clore le rite, Ailen abandonne son nom qui lui fut attribué par un garde des camps au profit de celui de Gormar.
De ses douze ans jusqu'à ses dix-sept, Gormar a conservé sa lance, la vouant à sa progéniture de sorte à entreprendre une tradition propre à sa lignée.

An 24, Azgrel le Taré meurt de vieillesse et laisse à Gormar le souvenir d'un père d'adoption bienveillant. Il lui dédiera sa saga.

An 25, alors en maraude avec ses proches amis Kragar, A'ya et Zarishu, une trollesse, Gormar et son petit groupe se font alpaguer par un prophète itinérant qui en échange du pain et de l'auberge délivre l'une de ses visions aux jeunes troublions. Sous une oasis, ils iront trouver un esprit ancien qui à jamais changera leur vie.
Aventuriers, le groupe s'engage dans un réseau sinueux et sous-terrain hanté par toutes sortes de monstres. Tandis que ses amis abandonnent après plusieurs jours d'errance, Gormar s'obstine et termine le périple seul.
Il n'a jamais parlé de se qu'il avait vu dans la chambre la plus profonde de la caverne ancienne, mais c'est à compté de ce jour que le Noireserre se mit à parler du Grand Aigle Noir.

An 26, le Noireserre se décide à jurer allégeance à Drek'thar mais pour se faire il devra gagner ses galons et prouver sa dévotion aux esprits gardiens du clan des Frostwolf. Il sera envoyé auprès d'une meute de jeunes, une bande de guerre composée de vingt à cinquante têtes supposée voltiger sur les champs de bataille en appuyant les guerriers vétérans.
Gormar se distingue très rapidement mais les chamans l'évite. L'herbe ne repousse pas là où son sang coule et les bêtes les moins farouches prennent peurs à son arrivée.

An 27, la légion Frostwolf subit une cuisante défaite dans sa guerre sacrée pour défendre les esprits contre les nains Foudre-pics. Alors en pleine débandade, cherchant à rallier les sommets fortifiés, Gormar se fait coincer par un vétéran grisonnant, un nain qui le prend dans un duel singulier sans échappatoire. Le nain doit avoir deux-cent ans et Gormar n'en a que dix-sept. Le jeune orc se fait déchirer le bas du ventre et est laissé pour mort dans la neige.
Il sera retrouvé par une patrouille et sauvé à peu de choses près par une guérisseuse particulièrement talentueuse du nom de Shelik. Bien que peu apprécié des mystiques, la chamane se lie rapidement à lui et les deux jeunes s'amourachent. La passion ardente les dévores et l'orque tombe enceinte. Tandis que Gormar s'apprête à passer le serment à Drek'thar afin d'épouser son aimée et vivre d'après la tradition, il prend la fuite en pleine nuit en ne laissant derrière lui que sa vieille lance. Gormar raconte qu'il fut à se moment frappé de sa toute première vision et qu'il dû retourner en Kalimdor. Les Frostwolf de son ancien village eux colportent qu'il a simplement pris peur et qu'il n'a pas voulu assumer ses responsabilités. Quant à sa descendance, personne en dehors d'Alterac ne sait ce qu'elle est advenue.

Mort de honte, Gormar se lance au travers de la porte de  ténèbres et se trouve une garnison à Thrallmar. Pendant deux ans, le Noireserre restera dans la péninsule des flammes infernales à combattre la Felhorde et à mesurer toute l'horreur de la Légion Ardente. Depuis la réouverture de la Porte, Gormar prend pleinement conscience des engeances démoniaques et alimente une haine viscérale à leur encontre.

An 29, la guerre de l'Outreterre est achevée et Gormar retourne flâner à Orgrimmar. Là, il retrouvera ses vieux amis Kragar et Zarishu. A'ya elle aura été tuée lors d'une tentative d'assassinat qui a virée au drame. Tous les trois resteront un temps à errer à Durotar, profitant de quelques mois de repos.

Alors sera sonné le réveil du Roi Liche et Gormar sera enrôlé comme beaucoup dans l'Offensive Chanteguerre. Blindé de lourdes armures et armé d'une hache flambant neuve, Gormar retrouve l'inspiration et suit Garrosh avec beaucoup de dévotion.

An 30, tandis que la Horde, l'Alliance et la Croisade d'Argent marchent sur la couronne de glace, Gormar, Kragar, et un petit contingent de grunts sont envoyés escorter une magistrice elfe de sang dans les catacombes de Azjol Nerube récupérer un puissant artefact capable de contrer la nécromancie. La mission tourne mal et pendant plusieurs mois l'expédition reste coincée. Ils ne trouveront jamais la relique et les survivants ne l'évoque qu'à demi-mot, mais cette fastidieuse histoire parle d'archéologues nérubiens, de passions amoureuses et de révolution.

An 31, Gormar entre de plein pied dans l'ère Garroshar et soutiendra de longues années le règne du jeune Chef de Guerre. Tandis que beaucoup le critique pour ses discours radicaux et sa haine verticale de l'Alliance, Gormar fait parti de la vaste majorité d'orcs qui le soutienne. Alors installé à Orgrimmar, Gormar plie bagages pour s'expédier sur le front des Tarides où il restera un moment. Pour ses prouesses martiales et ses talents de commandant, il sera rapidement reconnu par la hiérarchie mise en place sous Garrosh et sera fait garde de sang.

An 32, le garde de sang Noireserre reste dans les Tarides à poursuivre le combat tandis que la Horde étend son front contre l'Alliance sur une toute nouvelle terre, la Pandarie, dont Garrosh convoite les ressources.

An 33, Gormar est aux premières loges quand la bombe à mana est lâchée sur Theramore et toujours le garde de sang soutient la politique d'agression de l'Alliance. Si beaucoup accusent Garrosh pour avoir """lâchement""" bombardé la cité-état, Gormar se fait le fer-lance de la contre-propagande et assure que quoi qu'on en dise, que c'est comme ça que se passe une guerre.
Néanmoins Gormar sera sèchement coupé dans son élan à l’émergence des sombres chamans. Azgrel le Taré lui avait enseigné le respect des esprits et le Grand Aigle Noir détestait ceux qui les torturais.
C'est la dissidence menée par son frère de sang Kragar qui le poussera à rejoindre la Révolution Sombrelance. Si Garrosh n'avait pas craché sur la tradition du chamanisme ou que Gormar avait été moins pieux, le Noireserre serait certainement mort à la défense d'Orgrimmar.

Avec l'ère de paix qui a suivie le Siège d'Orgrimmar, Gormar se réinstalle à la capitale des guerriers et se remet en question. Il ne fait pas confiance à Vol'jin et maudit le retour des démonistes dans la faille de l'ombre.

An 34, la porte des ténèbres s'ouvre une nouvelle fois et le garde de sang Gormar sera envoyé avec la deuxième vague de la Horde en Draenor repousser la Horde de Fer. Il traversera tantôt les forêts de Terrokar, tantôt Gorgrond où il participera aux batailles terribles qui ont précédées l'assaut sur la fonderie du clan Rochenoire. Il ne se distinguera pas spécialement lors de se conflit.

An 35, tandis que la Horde lève le camp de Draenor, Gormar est transcendé d'une vision et prophétise son ascension au trône de Noirsang. D'après ses dires, le Grand Aigle Noir lui aurait montré un futur où il se tenait sur une montagne de crânes, entouré de guerriers sauvages et de chamans fidèles à la tradition.
Alors, le guerrier alla trouver Oeil-de-drake et se voua à la guerre de l'interrègne. De par son expérience et ses talents martiaux, Gormar fut rapidement promu centurion et devint un ami proche ainsi que le bras droit du prétendant

Si la saga ne le mentionne pas, l'on raconte tout bas que Gormar endigua un renfort promis à Oeil-de-drake lors d'une bataille décisive contre son dernier rival Ashok Lamefeu, ce qui précipita sa défaite et laissa Gormar seul maître de la faction de son chef défunt.
Ashok alors vainqueur de la guerre de l'interrègne fut appréhendé à Fort-désolation pour avoir aidé des traitres à la Horde lors du conflit afin de récupérer leur aide. Gormar surgit alors et récupéra le trône d'après la volonté de Vol'jin et de ses lieutenants. La haine que les survivants des factions de l’interrègne se vouaient les uns aux autres couplé au soutien de la Horde lui permis d'assurer ses positions. Si ce n'est toujours pas mentionné dans la saga, la rumeur dit que Gormar a signé des pactes avec la Horde et qu'il a fait du clan un bâtard vorace et obéissant de Vol'jin.
Note HrpCrédit(s) de(s) image(s)
http://wow.gamepedia.com/File:Broxigar_TCG.jpg
avatar
Zog

Personnages Joués : Zamara

Feuille de personnage
Guilde: Fils de Bramarh

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum