Alystera de Beaufort - Chevalier de la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alystera de Beaufort - Chevalier de la Mort

Message  Zagethia le Mer 26 Nov 2008, 16:54

Un après-midi, une caverne sur le continent gelé de Norfendre. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, on aurait pu dire que c'était le Paradis, la fête, mais non. Une ombre se découpa dans la lumière. Une forme se tenait devant l'entrée de la caverne. En s'approchant un peu, on pouvait apercevoir deux lueurs glacées à la place des yeux: Un chevalier de la Mort, vous l'aurez deviné sans doute... Enfin, le chevalier était une femme, approchant la quarantaine, même si elle paraissait bien plus jeune.

Alystera de Beaufort était le nom de ce chevalier (et non pas chevalière qui est une bague, rappelons-le). Jusqu'ici, rien d'anormal de voir un de ces chevaliers sur les terres du Roi-Liche. Sauf qu'Alystera n'était plus sous l'emprise d'Arthas, comme beaucoup de ses collègues il faut l'avouer. L'invasion des chevaliers de la Mort avait bien eu lieu, mais peut-être pas comme l'espérait le Seigneur du Fléau. Alystera se souvenait encore de son discours, après tant d'années de servitude en tant que simple acolyte, elle était montée en grade.

C'était à la Nécropole d'Achérus, celle que détenait maintenant la Lame d'Ebène. Arthas était devant tous les futurs chevaliers, déjà en armure mais non armés:

"- Fidèles Serviteurs du Fléau. Vous êtes tous de races différentes, mais chez nous, la différence n'existe pas, tant que vous m'êtes soumis! Aujourd'hui est un grand jour, vous allez être formés pour devenir chevalier de la Mort. *Arthas plante son épée dans le sol*. Je suis passé par là pour devenir ce que je suis aujourd'hui, et je peux vous dire que vous allez hériter de pouvoirs incommensurables...
- Incommensurables? demanda un jeune humain blond."

Le Roi-Liche lança un regard noir... enfin glacé à l'imprudent. Il n'aimait pas être interrompu. Mais calmement, il demanda:

"- Ancien paladin?
- Euh... oui.
- Je le savais, je suis passé par là aussi, je savais pas ce que signifiait ce mot. Incommensurable veut dire que l'on ne peut pas mesurer. Vous allez être surpuissants. Les races mortelles d'Azeroth trembleront devant vous! Et bientôt, vous envahirez ces terres tel un fléau... *s'arrête soudain, puis lentement s'appuie sur son épée*... Mais oui, c'est pour ça qu'on s'appelle le Fléau alors. Celui qui a inventé ça, et bah chapeau... ou capuche ça dépend."

Sur ces derniers mots plus murmurés qu'autre chose, le Roi Liche se retira. Il revint quelques secondes après pour retirer son épée qu'il avait malencontreusement oubliée. Puis voyant les apprentis devant lui, il dit:

"Allez hop hop hop! Au boulot! J'ai un monde à conquérir moi!"

Mais ils avaient été libérés de son emprise, et Alystera se trouvait devant l'entrée de cette caverne, son épée Frostfrog à la main, épée runique qui avait une brillance givrée. Une voix retentit dans la tête d'Alystera, son épée parlait:

"- T'es sûre que c'est là?
- Oui oui, t'inquiètes!
- C'est pas ça, mais il parlait d'une montagne.
- Et alors?
- T'es blonde ou quoi? C'est une caverne ici.
- Oh, tes runes hein! Commences pas à me les briser, j'ai envie d'explorer cette caverne, point barre.
- Bien bien..."

Elle s'avança lentement dans la sombritude obscurcie de la caverne. Son épée est très bavarde, je tiens à le signaler.

"- Dis, pourquoi t'as pas pris impie?
- Parce que j'ai toujours aimé les glaces et que je voulais être givre.
- T'as pas peur qu'on te dise que t'es givrée? *éclate de rire*
- T'es drôle toi, j'adore ton humour *reste stoïque*
- Nan mais avec impie, t'aurais pu avoir une goule... Et je sais comment on aurait pu l'appeler.
- Ah, et comment?
- Bah Ka.
- Ka?
- Oui, Comme Ka goule! *éclate à nouveau de rire*
- Whouaouh... T'étais un clown avant de devenir épée?
- Pourquoi tu dis ça?
- Pour rien pour rien... Bon allez, on avance."

Et elle s'engagea dans un couloir au fond de la caverne. Il faisait vraiment très sombre.

"- Par les rouflaquettes de Frostmourne, il fait aussi noir que dans le trou de balle d'une liche!
- A ce point? En tout cas, il y a quelqu'un... à combattre j'espère."

Quelques minutes plus tard, elle ressortit couverte de sang, visiblement satisfaite.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles

Message  Zagethia le Mar 03 Fév 2009, 16:02

[hrp Bon, je suis pas du tout inspiré en ce moment, ça fait même quelques mois, mais j'ai quand même réussi, avec difficulté, à pondre... ou à accoucher, tout dépend si l'on parle de mammifères ou de pas-mammifères ce texte présentant... bah, c'est marqué dans le titre ^^ /hrp]

Un après-midi, un dimanche même, il faisait plutôt frais dans cette bonne ville de Hurlevent. On était en plein hiver, et pourtant, quelqu'un se plaignait qu'il faisait trop chaud. Une femme pour être plus précis. Toute de rouge vêtue, mais attention, pas de robe, non non, armure de plaque, épaulières en mailles tout le reste en plaque de couleur rouge et or, sauf pour la tête puisqu'elle portait des lunettes rubis... Même l'épée dans son dos était de couleur rouge, tout ça pour aller avec le tabard de la Maison Bayle.

Dame Alystera de Beaufort, métier: Chevalier de la Mort, sergent de la Garde de la Maison Bayle, finalement, elle était revenue à Hurlevent et y séjournait assez fréquemment tout de même.

Cet après-midi là donc, elle patrouillait seule dans les rues de Hurlevent. Alors qu'elle passait par le quartier des mages et pas loin du Solitaire Bleu, elle se retrouva nez à nez avec une jeune femme, et là... c'est comme si le temps s'arrêtait. La jeune femme en face d'elle s'arrêta brusquement aussi, et la forme indistincte bleue qui l'accompagnait se mit à fixer Alystera, comme bouche bée.

Pendant plusieurs secondes, les deux femmes s'observèrent, et le marcheur du vide, puisque c'en est un, regardait l'une, puis l'autre, revenait sur la première, etc... Et c'est même lui qui parla en premier.

"- Par les sabots gangrenés d'Archimonde, Marquise, on dirait vous... Bon, vous faites plus jeune, vous êtes moins grande et moins carrée aussi, mais le visage, les cheveux, tout ça, la ressemblance est frappante !
- Marquise? demanda Alystera.
- Oui... répondit la jeune femme, je suis marquise...
- La Marquise Ildra de Beaufort, coupa le marcheur.
- Oui, c'est bon Graz'zazt, t'as qu'à dire où j'habite aussi.
- Bah là derrière, à côté du Solitaire Bleu.
- Ildra... murmura le chevalier de la Mort, ne prêtant pas attention au gros bleu. Ildra... oui, c'est bien toi. Tout le portrait craché de ta mère *regardant le marcheur* et tu suis la même voie en plus, tu m'as l'air puissante... Ta mère serait fière de toi.
- Mais... mais qui êtes-vous? demanda Ildra.
- Je... <Je suis ton père... j'avais envie d'écrire ça au début * s'enfuit*> je suis ta cousine... enfin, je suis la cousine directe de ta mère, je suis Alystera de Beaufort.
- Alystera? Mais... je vous... te croyais morte. Avec le Fléau tout ça, quand je suis retourné dans la région, il n'y avait plus rien, même pas le château de Tante Kathlyn.
- Oui je sais, je pense que Kathlyn est bien morte... mais moi... c'est une histoire bien compliquée... Je suis de nouveau parmi les vivants, avec des pouvoirs tels que j'en rêvais étant petite.
- Relever des morts?
- Oui.*Alystera enlève ses lunettes*
- Ah oui *Ildra recule surprise* T'as fricoté avec le Roi Liche en fait.
- On va dire ça oui, mais je vais tout te raconter... Saches que j'attends ce moment. Quelques personnes que j'ai rencontrée te connaissent.
- C'est bien possible, avec la foire que font mes démons, je suis un peu connue dans le quartier...
- Amelie de Bayle par exemple, je suis à son service maintenant, je suis Sergent de sa garde...
- La Baronne? Ouh, ça fait longtemps que je l'ai pas vue...
- Elle n'est plus Baronne, mais Comtesse.
- Comtesse Amelie de Bayle... Ouais, c'est bien ça. Elle mérite ce titre, avec tout ce qu'elle fait.
- Oui, tu pourrais entrer à son service aussi. Tu es noble, tu es puissante, et tout.
- A voir oui... Mais j'ai du mal à réaliser que finalement, je ne suis plus la seule de la famille à exister encore.
- Je comprends oui...
- Viens chez moi, je vais te présenter aux autres démons, on a plein de trucs à se dire je pense.
- Oui."

Et c'est ainsi que les deux femmes allèrent chez la Marquise Ildra de Beaufort.
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alystera de Beaufort - Chevalier de la Mort

Message  Zagethia le Mer 11 Mar 2009, 16:41

Un soir, en fin de matinée alors que les étoiles brillaient haut dans le ciel... ou pas, en haut d'un pic enneigé surplombant la région de la Couronne de Glace, connue aussi sous le sobriquet de Sorbet des Rois, allez savoir pourquoi... et surtout, peu le savaient, même pas moi, je viens de l'inventer en même temps, Alystera était assise dans la neige, dans son uniforme de Sergent de la Garde de la Maison Bayle. Devant elle était plantée son épée, Frostfrog, celle qui parle dans sa tête, et à côté, se tenait un dragon, de couleur rouge, plutôt jeune vu l'absence de barbiche. Son nom était Jarmorostrasz, ou Jarmore pour le diminutif.

Alystera méditait, elle repensait comme souvent au passé, et jetant un oeil au béhémoth (petit il faut l'avouer, enfin petit, c'est quand même un dragon quoi) à côté d'elle, elle repensa à leurs aventures dans la Désolation des Dragons, avant qu'il ne la suive définitivement. Depuis qu'elle avait atteint le Temple du repos du Ver, tous les jours elle venait participer à la défense, et Jarmore était le dragon qu'elle montait. Au bout de plusieurs mois, celui-ci eut le droit et ainsi acquit le pouvoir de se transformer en humain et de partir à la découverte du monde.

Il y avait eu une cérémonie au sommet du Temple, Alystera n'était pas la seule, d'autres aventuriers eurent aussi ce privilège d'avoir pour compagnon d'arme un dragon. Elle était encore étonnée du reste que la Lieuse de Vie fasse ce privilège aux personnes de la condition d'Alystera: les Chevaliers de la Mort. Elle souvint qu'elle se tenait sur le dos de Jarmorostrasz, elle avait préparé un discours du reste, l'honneur qui lui était fait lui avait été droit au coeur, et pourtant, elle n'était pas une femme sensible, loin de là. Devant elle se tenait une assemblée d'aventuriers divers et variés, la Comtesse Amelie était là, elle devait être fière de son sergent je présume, enfin, je l'espère. Alystera fit son discours:

"Aventurières, Aventuriers, Reine de la Vie *incline la tête et baisse les yeux avec humilité*, membres des différents vols, que cette journée demeure celle où vous avez failli capturer... le Capitaine Jack..."

Elle s'arrêta soudain de parler. Une sorte de cahier était posé sur ses genoux. Elle relu la phrase à voix basse: "Que cette journée demeure celle où vous avez failli capturer... le Capitaine Jackham." Elle se gratta la tête, sans comprendre: "Mais c'est pas ça mon discours... C'est quoi ce truc?"

Elle referma le cahier et lut la couverture. Il était écrit en lettres dorées, la couverture était en cuir bien sûr:

"Les aventures du Capitaine Jackham.
Le pirate de Cabestan.
Première partie: La Malédiction du White Rabbit"

Elle resta un moment pensive, puis se dit:

"Mais c'est quoi ce truc? Et c'est qui ce Capitaine Jackham? Je comprends rien". Puis plus fort, elle dit:

"Pardonnez-moi ce contretemps, je ne sais pas ce qu'il s'est passé ce coup là... Je... Euh... Quelqu'un connaîtrait un certain Capitaine Jackham? Si oui, j'ai truc pour lui."

Après, un court silence, un homme habillé tout en blanc, portant un masque blanc s'avança... Il avait une classe certaine cet homme, c'était indubitable. Il prononça:

"- Hum... Je ne le connais pas personnellement, mais j'ai une connaissance qui a une connaissance d'un ami éloigné du Capitaine Jackham, en passant par cette filière, il aura ce... ce cahier.
- Ah bien, c'est gentil à vous, je vous le donne alors."

Et Alystera tendit à l'homme à la classe certaine le fameux cahier, celui-ci le prit, la remercia et se fondit dans la foule tout en jetant un oeil au contenu. La chevalier de la Mort inspira puis reprit:

"Pardonnez ce contretemps, mon discours, ressemble un peu à ce texte, je ne me suis pas méfiée. *Elle sort une feuille de parchemin* Je disais donc: Aventurières, Aventuriers, Reine de la Vie *incline à nouveau la tête et rebaisse les yeux avec humilité*, membres des différents vols, que cette journée demeure celle où La Vie *montre son dragon* et La Mort *se désigne* se sont unies pour vaincre leurs ennemis, que ceux-ci périssent par les sorts conjugués de la flamme vitale et de la glace mortelle, qu'ils tremblent devant notre fureur, et les mammouths seront bien gardés."

Elle avait été fière de son discours, les gens avaient applaudi... Il restait dans son coeur ce sentiment d'avoir été une heureuse privilégiée, ce cadeau qu'Alexstrasza lui avait fait, elle en prendrait soin, et elle lui serait redevable jusqu'à... on sait pas encore, mais on va dire la Mort quoi... En ajoutant ses retrouvailles avec Ildra, Alystera se sentait revivre on va dire. Et peu après, ils avaient volé une bonne partie de la nuit, tous les deux.
Jarmore aussi était heureux, il avait été réticent au début, avoir un chevalier de la Mort sur son dos, il y a de quoi, mais à force, il s'était attaché à elle.

[hrp Un grand merci à Jackham de m'avoir autorisé à citer et faire agir son personnage ^^ /hrp]
avatar
Zagethia

Personnages Joués : La Terre Mère est mon guide.

Feuille de personnage
Guilde: Terre Mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alystera de Beaufort - Chevalier de la Mort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum