Dans le même bateau [Erin Maldarn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans le même bateau [Erin Maldarn]

Message  Asélryn / Towann le Lun 17 Avr 2017, 16:26

« Ta retenue te coûtera cher. »

Erin s’était faite à ces remontrances. Après tout, sa formation à la cathédrale avait été jonchée de reproches. Sa tendance à tout remettre en question lui avait valu quantité de sermons et demi-réponses. Mais désormais les leçons résonnaient directement dans sa tête.

Elle ne connaissait pas le nom de cette sorcière dont l’esprit avait essayé de prendre contrôle de son corps. Son grand défaut n’avait pas été l’impertinence mais la curiosité le jour où elle avait découvert ce souterrain dans les ruines elfiques de Gangrebois. Animée par la lubie de se lancer seule et imprudente dans l’archéologie, ce qu’elle avait vu comme l’opportunité de se faire un nom n’était en fait qu’un piège mortel.
Mortel pour la plupart des gens. Théorie sur théorie, Erin cherchait encore à comprendre comment elle avait pu rester maîtresse d’elle-même lorsqu’une étreinte glacée et terrifiante avait saisi son esprit, à l’instant où sa main se refermait sur ce maudit bâton. Une faveur de la Lumière était une hypothèse flatteuse mais trop simple pour être vraie à son goût.

Cette femme était désormais dans sa tête et semblait étrangement avoir abandonné l’idée d’écraser son jeune esprit pour prendre les commandes. Pourtant Erin était persuadée qu’elle en était encore capable.
Sans pouvoir sonder réellement ses souvenirs, la jeune prêtresse avait reçu des images fugaces, reflets d’une autre vie sur le même monde mais pas en la même ère. Elle était à peu près certaine qu’il s’agissait d’une bien-née versée dans de sombres arts, une magie qu’elle sentait à sa portée. A sa grande surprise, l’elfe avait promptement accepté de lui enseigner lorsqu’elle amena la question.
Erin ne se sentait pas particulièrement attirée par le pouvoir de la magie noire, mais elle avait toujours eu le sentiment qu’il manquait quelque chose à la Lumière. Elle savait bien qu’une notion d’équilibre était ridicule pour quiconque savait un tant soit peu de quoi il retournait. Mais elle avait de bonnes raisons de tenter tout de même sa chance.

« Me précipiter pourrait être pire. Vous avez vite accepté de m’apprendre, si ça ne ressemble pas à un piège ça… »
« Tu t’es déjà tirée d’un de mes pièges les plus élaborés. Tu as peur, c’est compréhensible. »
« Alors je dois être sur la bonne voie si votre magie repose bien sur les émotions négatives. »


Si la bien-née avait pu soupirer, Erin l’imaginait aisément.

« Je ne pourrai pas te sauver la mise éternellement. »

Le souvenir seul auquel l’elfe faisait référence arracha un frisson à Erin.
Sa nouvelle lubie était d’apprendre à employer ces nouveaux pouvoirs en affrontant la Légion Ardente revenue menacer Azeroth. Et sa première rencontre avait été plus troublante qu’elle l’avait imaginé. Bien sûr, les démons étaient effrayants, mais l’acte le plus terrifiant ce jour-ci avait été commis de sa propre main.
Dans la panique, Erin avait laissé à la sorcière le contrôle qu’elle avait jusqu’alors miraculeusement gardé. La bien-née lui avait rendu son corps.
Après avoir réduit en miettes l’esprit de son assaillant.

Simple spectatrice, elle avait pourtant bien senti l’esprit craquer, se fendre et s’effriter sous sa poigne. Un pouvoir grisant et, elle le savait, terriblement dangereux pour cette raison même.
Dès lors, elle n’avait plus osé se servir que de la Lumière, en comptant sur sa nature apaisante.

« Je ne connais toujours pas votre nom. »
« Et à quoi te servirait-il ? »
« Allez savoir, j’ai l’impression qu’on est coincées au même endroit pour un moment. A moins que… vous ayez d’autres plans ? »
« Je me contente encore d’observer. »
« Comme c’est rassurant… »
« Mon nom ne pourrait que t’attirer des ennuis si tu venais à le répéter. »
« Oh, vous avez encore des ennemis ? »


Après quelques secondes, Erin comprit que la bien-née s’était une nouvelle fois repliée dans un recoin de sa tête. C’était en quelque sorte relaxant de savoir que cette étrangère n’était pas présente en permanence.
Cependant, ses premières expériences du danger lui avaient en effet appris qu’elle était loin d’être prête et devait sa survie à des compagnons plus expérimentés. Et la magie de la sorcière lui avait donné la force de faire sa part.

Refermer les plaies une fois au calme n’empêcherait pas un démon d’arracher sauvagement une vie.
Il fallait que ceux qui l’entourent puisse compter sur elle.
Même dans l’enfer le plus ardent.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum