[Alliance] Managosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alliance] Managosa

Message  Asra le Mer 17 Mai 2017, 15:38






  • Nom : Managosa
  • Surnom : La Voix de l'Hiver
  • Classe ou Métier : Mage, artiste
  • Sexe : Féminin
  • Guilde ou Organisation : Vol Bleu
  • Résidence : Abîme de Froidécaille ; La mer gelée
  • Lieu de naissance : Île de Frimarra
  • Age : 543 ans
  • Race : Dragonne
  • Famille : Lignée de Malygos
  • Amis : Septimus, Tempestus, Archandre Hathren, Shahari
  • Ennemis : Les Saccage-soleil, la Légion Ardente
  • Adore : L'art bien-né, la sculpture, l'or fin et les gemmes précieuses
  • Déteste : La superstition, les intrus

Description physique
La grande dragonne bleue surgit des eaux glaciales pour survoler les rivages désolés de Norfendre. Presque invisibles le long de son corps sinueux, ses ailes immenses se fondent parmis les écailles azures qui la protègent des éléments. Plus ternes, celles recouvrant son ventre sont aussi plus épaisses et leurs rebords tranchants. Chacun des mouvements de la créature laisse saillir l'impressionnante masse musculaire sous son cuir. Sur les parties les plus exposées de ce dernier des runes bleutées scintillent doucement dans la nuit, laissant dans leur sillage une traînée féerique.

Être de magie, Managosa a des postures qui expriment l'intelligence et la sagesse. Son museau acéré lui donne un air majestueux, d'aucuns diraient noble en essayant de capter son regard perçant. Au sommet de son crâne jaillissent des cornes en forme de spirale auxquelles sont nouées des étoffes d'origines diverses. Anneaux, colliers et pointes de corne dorées, incrustés de gemmes mauves, complètent ces accessoires minimalistes mais sans aucun doute extrêmement précieux.

Quand la dragonne parle, un mince filet de brume s'échappe de sa gueule et de ses naseaux, faisant ressentir son souffle glacé à ses interlocuteurs. Sa voix n'est pas naturelle. Elle prend des intonations obscures, lointaines à la différence de son langage qui lui est pour le moins fluide et le plus souvent affable. Peu de personnes ont survécu pour témoigner de ses grondements qui, dit on, feraient trembler les montagnes.

Comme beaucoup de membres de sa race, il arrive que Managosa se manifeste sous une forme humanoïde ou animale. Si tel est le cas, elle choisit le plus souvent celle d'une kaldorei au visage intemporel, aux yeux bleus et à la longue chevelure de la même couleur.
 
Histoire brève
Managosa débuta son apprentissage au Nexus sur la lointaine île de Frimarra et parfît sa formation auprès des sages de Zuldazar. C'est une fois arrivée à maturité qu'elle rejoignit enfin les siens pour s'accomplir en tant que gardienne d'Azeroth.

Les événements précipités de la Troisième Guerre l'amenèrent à se rendre en Kalimdor, dans les cavernes de la Mazthoril. C'est durant cette période qu'elle entreprit ses premiers contacts directs avec les kaldoreis, accompagnant ces derniers dans la protection des racines de l'Arbre Monde face aux prospecteurs gobelins. Le fait qu'elle ait emprunté l'apparence d'une ancienne prêtresse d'Elune lui valut le surnom de "Voix de l'Hiver" en référence aux événements passés de la région.

De toutes les étapes de sa vie, la Guerre du Nexus fût sans doute la plus importante. Déterminée à protéger son vol, Managosa lutta jusqu'au bout avec les partisans de Malygos. Bien que meurtrie par la mort de l'aspect, elle se résigna à suivre Kalecgos dans sa lutte contre Neltharion. Le fait d'avoir perdu le don des Titans à l'issu du Cataclysme l'a mise au devant d'un choix difficile : continuer de protéger Azeroth ou se replier à défendre les siens. C'est sur ce fil étroit entre conviction et devoir que Managosa évolue désormais. 
Actuellement
Cherche à dérober la clé de l'Iris de focalisation aux Saccage-soleil. Projette de devenir l'une des consorts de Kalecgos.
Personnalité :
Le souvenir vivace des expéditions menées durant sa jeunesse procure à Managosa un immense goût pour l'art et plus généralement les trésors du passé. Dans ses moments de relâche, elle se plaît à exercer ses pouvoirs sur de la glace, créant des sculptures plus vraies que nature de la faune et de la flore d'Azeroth.

Des événements graves l'ont autrefois poussée à quitter l'île de Frimarra et établir son antre sous les flots de la Mer Gelée d'où elle opère désormais une influence discrète sur quelques mortels ayant suscité son intérêt.

Sa bienveillance envers "ses" protégés n'a souvent d'égal que son mépris pour les autres créatures intelligentes. Ainsi, il lui est déjà arrivé d'attaquer des navires frôlant de près son territoire ou de soumettre des énigmes funestes à ses prisonniers, suscitant la rancune de certaines factions comme les Saccage-soleil et la marine de Kul'Tiras.

En dépit de cette nature intransigeante, la dragonne a tendance à s'impliquer corps et âme dans le combat contre la Légion Ardente, espérant sans doute obtenir le champ libre pour les millénaires à venir...
Equipement :
Anneau de force titanique : Placé autour de la queue, avant la masse osseuse. Crée à partir d'or jaune et orné de reliefs en marbre enchanté, cet anneau amplifie la puissance des coups.

Gemme d'adaptation : Enchassée sur une plaque pectorale. Quand des énergies néfastes viennent en effleurer la surface, ce saphir octogonal prend vie et confère une résistance adaptée au porteur.

Marques de givre : A la base des pattes. Infusées d'énergies glaciales, ces runes draconniques peuvent être activées pour déclencher une nova de givre autour du porteur.

Bandes de persuasion : Enroulées autour des cornes et du museau. Sur ces bandes de tisse-mage sont brodées au fil d'arcanite des runes de contrôle. Ces dernières confèrent au porteur la capacité d'influencer bien plus aisément les esprits faibles.

Couronne de contact permanent : Fixée à la base des cornes. L'alliage fin de cette couronne a des propriétés spirituelles. Elle permet à son porteur d'user de la télépathie sur un rayon de 70 mètres.

Bézoard tellurique : Au fond de l'estomac. Un résidu magique de grande puissance facilitant la digestion et octroyant une réserve d'arcanes supplémentaire.
Note Hrp

Recherche toujours de nouveaux contacts parmi les mortels les plus prometteurs dans le domaine de la magie ou de l'art.


Fiche TRP:
{h1:c}Managosa{/h1}
{h3:c}- la Voix de l'Hiver -{/h3}



{h3}Description :{/h3}

{col:fefff6}Classe :{/col} Mage
{col:fefff6}Spécialisations :{/col} Evocation, divination, transmutation
{col:fefff6}Thème :{/col} {link*https://www.youtube.com/watch?v=a7xp9ihJL_U&feature=youtu.be*Lien}

La grande dragonne bleue surgit des eaux glaciales pour survoler les rivages désolés de Norfendre. Presque invisibles le long de son corps sinueux, ses ailes immenses se fondent parmis les écailles azures qui la protègent des éléments. Plus ternes, celles recouvrant son ventre sont aussi plus épaisses et leurs rebords tranchants. Chacun des mouvements de la créature laisse saillir l'impressionnante masse musculaire sous son cuir. Sur les parties les plus exposées de ce dernier des runes bleutées scintillent doucement dans la nuit, laissant dans leur sillage une traînée féerique.

Être de magie, Managosa a des postures qui expriment l'intelligence et la sagesse. Son museau acéré lui donne un air majestueux, d'aucuns diraient noble en essayant de capter son regard perçant. Au sommet de son crâne jaillissent des cornes en forme de spirale auxquelles sont nouées des étoffes d'origines diverses. Anneaux, colliers et pointes de corne dorées, incrustés de gemmes mauves, complètent ces accessoires minimalistes mais sans aucun doute extrêmement précieux.

Quand la dragonne parle, un mince filet de brume s'échappe de sa gueule et de ses naseaux, faisant ressentir son souffle glacé à ses interlocuteurs. Sa voix n'est pas naturelle. Elle prend des intonations obscures, lointaines à la différence de son langage qui lui est pour le moins fluide et le plus souvent affable. Peu de personnes ont survécu pour témoigner de ses grondements qui, dit on, feraient trembler les montagnes.



{h3}Equipement :{/h3}

{icon:INV_Bracer_24B:25} Anneau de force titanique :
Placé autour de la queue, avant la masse osseuse. Crée à partir d'or jaune et orné de reliefs en marbre enchanté, cet anneau amplifie la puissance des coups.

{icon:INV_Jewelcrafting_Gem_06:25} Gemme d'adaptation :
Enchassée sur une plaque pectorale. Quand des énergies néfastes viennent en effleurer la surface, ce saphir octogonal prend vie et confère une résistance adaptée au porteur.

{icon:Boss_OdunRunes_Blue:25} Marques de givre :
A la base des pattes. Infusées d'énergies glaciales, ces runes draconniques peuvent être activées pour déclencher une nova de givre autour du porteur.

{icon:INV_Misc_Bandage_20:25} Bandes de persuasion :
Enroulées autour des cornes et du museau. Sur ces bandes de tisse-mage sont brodées au fil d'arcanite des runes de contrôle. Ces dernières confèrent au porteur la capacité d'influencer bien plus aisément les esprits faibles.

{icon:INV_Crown_01:25} Couronne de contact permanent :
Fixée à la base des cornes. L'alliage fin de cette couronne a des propriétés spirituelles. Elle permet à son porteur d'user de la télépathie sur un rayon de 70 mètres.

{icon:INV_Stone_16:25} Bézoard tellurique :
Au fond de l'estomac. Un résidu magique de grande puissance facilitant la digestion et octroyant une réserve d'arcanes supplémentaire.



{h3}Note (1) :{/h3}

Comme beaucoup de membres de sa race, il arrive que Managosa se manifeste sous une forme humanoïde ou animale. Si tel est le cas, elle choisit le plus souvent celle d'une kaldorei au visage intemporel, aux yeux bleus et à la longue chevelure de la même couleur.

{h3}Note (1) :{/h3}

Comme beaucoup de membres de sa race, il arrive que Managosa se manifeste sous une forme humanoïde ou animale. Si tel est le cas, elle choisit le plus souvent celle d'une kaldorei au visage intemporel, aux yeux bleus et à la longue chevelure de la même couleur.


{h3}Note (2) :{/h3}

Recherche toujours de nouveaux contacts parmi les mortels les plus prometteurs dans le domaine de la magie ou de l'art.

Lien vers la fiche de personnage pour les détails : {link*http://kirintor-rp.forumsrpg.net/t8190-managosa*Cliquez ici}



{img:Interface\ARCHEOLOGY\ArchRare-QueenAzsharaGown:512:256}


Dernière édition par Managosa le Mar 05 Sep 2017, 01:33, édité 26 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Asra le Mer 17 Mai 2017, 16:45



















Dernière édition par Managosa le Mar 12 Sep 2017, 16:52, édité 12 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Asra le Mer 17 Mai 2017, 16:46


Détail de la pierre de vœu
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Asra le Sam 08 Juil 2017, 21:20

Toundra Boréenne, an 37

Un danger immense pesait sur l'île le Frimarra et la dragonne l'avait compris dès lors que les augures avaient entrevu l'ombre de la Légion Ardente dans les environs. De retour sur sa terre ancestrale, elle avait rassemblé à ses côté une cohorte d'élus parmi les mortels.

-----

La masse imposante du vaisseau de la Légion Ardente occupait tout l'espace au point que même les étoiles paraissaient éteintes de là où ils le contemplaient. Face à eux, le Nexus était en proie à une attaque en règle. A son sommet, l'immense engin se gavait de l'énergie tellurique de l'édifice, libérant dans les cieux une tempête démoniaques d'une rare ampleur. Déjà des couvées de drakes s'envolaient à l'assaut des infernaux et autres démons pleuvant du ciel comme les premières neiges de l'hiver.

Après avoir brièvement enjoint les mortels à gagner le Nexus, Managosa s'envola au plus fort des combats, épaulée par trois chevaucheurs de bêtes. A ses côtés se dressaient un archimage du Kirin Tor juché sur son griffon pavoisé aux couleurs de son ordre, un shal'dorei en phase avec son hippogriffe de guerre aussi chargé d'arcanes que lui et une kaldorei aux yeux éteints montée sur pareille créature. Ensemble, ils remontaient les courants d'air glacial ceinturant le Nexus pour atteindre la première masse de gangroptères amassés sous le croiseur.

Alors que leurs alliés étaient téléportés sur les premières couronnes de l'édifice, Managosa usa de se divination pour prévenir ses compagnons. Dans leurs têtes parvint la voix mélodieuse que la dragonne usait si souvent :

"J'ai entrevu des canons sur les plateformes supérieures, nous devons protéger les autres le temps qu'ils les atteignent."

S'essayant à pareil sortilège, l'archimage communiqua d'un ton juste :

"On ne peut pas gagner du temps et nous charger directement du vaisseau ?"

Managosa, au détour d'une plateforme lévitante répondit toujours par le même biais magique :

"Ses défenses sont trop épaisses, nous devons couper court au vol d'énergie qu'il opère avant de l'atteindre."

Levant un sourcil discret, le shaldorei ajouta :

"Et cela suppose d'atteindre le sommet ?"

Tout en ouvrant les hostilité par un ample balayage de son souffle arcanique, la dragonne répondit une dernière fois avant de s'entourer d'une bulle arcanique sur laquelle s'acharnaient déjà plusieurs gangroptères aux griffes dégoulinantes de fel :

"-Précisément.-"

Même après des années de chasse dans les airs comme dans le fond des océans, Managosa paraissait bien démunie face à l'agilité au vol de créatures comme les gangroptères. Leur seul nombre aurait de quoi la surpasser si sa masse doublée de ses sortilèges ne la préservait pas de leurs assauts incessants. Alors qu'elle donnait des ailes pour gagner en altitude tout en déversant de redoutables averses de traits arcaniques, ses alliés usaient chacun de leurs méthodes pour frapper les poursuivants.

L'archimage usait volontier des glaces et des arcanes pour empaler les démons proches tandis que le shaldorei restait légèrement en retrait pour mieux les cribler de son arc enchanté. Au milieu de leurs projectiles, la kaldorei ne faisait qu'un avec son hippogriffe pour détruire, directement au contact, les chauves souris infernales. Bientôt, la première nuée se dispersa pour regagner la sûreté des nuages. Tout autour, l'air était saturé d'éclairs, de flammes et de cristaux surchauffés. Dans le chaos de cette bataille magique, il était assez simple de différencier les protagonistes ; là où les démons déchaînaient leurs flammes verdâtres, les draconniens évoquaient les arcanes de bleu et mauves.

Toujours dans la même lancée, Managosa décrivait de large tour, scrutant la moindre plate-forme en quête d'ennemis à abattre. Pour la première fois, elle émit un doute sur la stratégie à suivre ; auraient-ils le temps de soutenir leurs alliés avant la prochaine vague de gangroptères ? La réponse ne tarda pas à venir. Alors qu'elle prit de l'élan sur une plate-forme pour se jeter vers le premier anneau où une horde de diablotin sautillaient en tout sens, une grêle de projectiles suivie d'une détonation atteignit son bouclier arcanique, jettant des étincelles de toute part. Sentant celui-ci s'affaisser, elle rangea les ailes le long de son corps pour gagner en vitesse tout en cherchant ses adversaires.

Le shaldorei derrière elle cria quelquechose et attira son regard vers un satellite du Nexus sur lequel des démons avaient installé une position de tir. Rameutés derrière des barricades de gangrefer disposées autour d'un portail, des ingénieurs mo'args armés de fusils baroques menaçaient à tout moment de les descendre. C'est alors que Managosa plongea sous la plateforme pour mieux reparaître à l'autre où, dans un grand élan de ses ailes, elle rasa la fortification d'une série de bombes arcaniques laissées dans son sillage.

Au milieu des résidus arcaniques, les survivants furent rapidement abattus par ses compagnons qui la rejoignirent un peu plus haut. Un peu amère, la dragonne constata que leurs autres alliés engageaient déjà une cabale de sorciers sur le deuxième niveau du Nexus. Sentant la présence vicieuses d'autres démons dans son dos, elle ordonna d'une voix brève aux chevaucheurs de la couvrir pendant qu'elle même s'exposait au niveau des sorciers dont elle ravit le don de Malygos d'un simple souffle. Prostrés, l'un d'eux se retourna pour mieux voir la gueule de la dragonne se refermer sur son torse et le déchirer en deux.

De retour dans le vide, davantage de gangroptères barraient la voie vers le sommet. Menaçant, adoptant des conduites similaires aux drakes des environs, ils s'esquivaient pour mieux revenir avec le poids du nombre. Après quelques charges rapides -et sanglantes-, Managosa laissa les dragons se charger de ce niveau lorsqu'elle vit la kaldorei se diriger droit vers le troisième anneau. Elle n'eut le temps de gronder que les batteries de la Légion ouvrir le feu sur celle ci, blessant sa bête et la faisant s'échouer sur une plateforme à la merci des servants de la batterie.

De sang froid, contenant sa colère, Managosa rallia les autres chevaucheurs pour prendre d'assaut la plateforme. Alors que les batteries s'alignaient déjà sur eux, elle prononça les sept mots de dissimulation pour s'envelopper dans un voile que nul ne pouvait perçer à jour. Les quelques secondes gagnées par le subterfuge lui permirent de rapidement atteindre la plateforme et dans le même élan revêtir sa forme elfique. Vêtue de pied en cape d'une robe d'un bleu absolu, ses mains irradiaient déjà d'arcanes lorsque l'archimage bondit de sa monture pour éviscérer un gangregarde en deux mouvements de sa grande épée consacrée.

Trois flèches tirées simultanément atteignirent le suivant au torse au moment même où Managosa figeait dans la pierre le troisième. De nouveau sur pied, la kaldorei écarta sa monture du combat et sortit ses propres dagues pour faire face aux nombreux démons de la plateforme. Alertés, les gangregardes étaient légion. Entrevoyant le pire, la dragonne cria un sortilège et tendit la main vers le gangrecanon proche. Un cercle lumineux s'ouvrit au dessus de son emplacement, laissant entrevoir des runes scintillantes desquelles emmergea aussi vite qu'elles étaient apparues une comète miniature.

L'explosion manqua de morceler la plateforme en deux, mais une bonne partie des gangregardes se volatilisèrent en poussières à l'impact. Secoués mais indemnes, l'archimage et la kaldorei fondirent vers les derniers gangregardes, couverts par les flèches du shaldorei et les sortilèges de la dragonne. Peu à peu les combats cessèrent sur le troisième anneau. Les draconnides ouvrirent de nouveaux portails, ramenant toujours plus de défenseurs aux côtés des héros. Alors que ces derniers se rassemblaient, un honorable wyrmide apparut dans un faisceau doré et, d'une voix graveleuse, ouvrit le portail vers le sommet du Nexus.

Managosa, elle, était déjà repartie dans les cieux.


Dernière édition par Managosa le Sam 08 Juil 2017, 21:35, édité 3 fois
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Asra le Sam 08 Juil 2017, 21:24

Désolation des dragons, an 37

Pris d'assaut par un groupe d'aventuriers, le croiseur survolant la Désolation des Dragons s'écarta dans un vrombissement assourdissant et, après quelques brefs sauts dans l'éther, réapparut pour mieux s'écraser.

-----

Une explosion de lumière verdâtre suivie d'un souffle impressionnant coucha les arbres sur plusieurs arpents. Même à sa hauteur, la dragonne sentit l'odeur à la fois fétide et exaltante de la gangremagie effleurer son museau. Non sans émettre un grognement sinistre, elle survola une dernière fois l'engin échoué ; à présent morcellé sur de grandes falaises en bord de côte, l'engin infernal semblait déjà appartenir au passé. Ses restes à demi enfouis dans la neige baignaient encore dans les flammes démoniaques et Managosa se rendit bien vite compte que nul n'aurait pu survivre à une telle chute. Un détail attira cependant son attention. Bien plus bas, une dizaine de petites créatures trapues sortit des sous-bois pour inspecter l'épave.

"Varleux imbéciles ... Au moins garderont-ils l'épave des curieux ?" Songea la dragonne en reprenant de l'altitude.

Laissant ces considérations de côté, elle recentra son attention sur les contreforts environnants la désolation des Dragons et par un ample mouvement des ailes plongea en direction du village taunka qu'elle avait abandonné aux mains de ses alliés quelques minutes plus tôt. Irigosa était encore sur place, à la poursuite de quelques gangroptères tandis que les mortels achevaient les derniers démons au milieu des brasiers. Un bref sortilège de détection révéla à la dragonne quelques tâches violacées au milieu de la place ; les restes de portails à présent refermés.

La moisson des âmes avait échoué grâce au courage des héros qui avaient osé pénétrer dans le croiseur alors que celui-ci s'était arrêté au dessus du village. Mais à quel prix ? Managosa avait bien ressenti une légère perturbation dans les arcanes avant que l'engin ne s'écrase au loin, mais celle-ci était bien trop maigre pour lui indiquer la nature du sortilège qui avait été employé. Un portail salutaire espérait-elle. Elle atterrit lourdement dans la neige et attendit d'être sûreté avant de replier ses ailes le long de son corps sinueux.

Autour d'elle les cadavres de démons rivalisaient en nombre avec ceux des taunkas que les aventuriers n'avaient pu sauver. Bien que peu sensible à l'art primitif des totems et des peaux colorées, Managosa ressentit une once de frustration devant les dégâts provoqués par les flammes vertes de la Légion. A travers les volutes de fumée noires de cendres, elle vît se rapprocher à pas véloces une elfe de la nuit entièrement vêtue de plaques. La gardienne Linel marqua un temps d'arrêt, comme pour souffler -ou s'assurer qu'aucun danger ne la guettait- avant de s'adresser à la dragonne d'une voix mesurée :

"- Nous avons éradiqué les derniers démons."

Managosa souffla du museau, peu tranquille :

"- Je ne décèle plus aucun portail. Où sont vos autres compagnons ?"

"- Ils ne sont pas ici."

Les deux êtres se toisèrent un court moment. Mais des conclusions trop hâtives n'allaient qu'aggraver la situation. Les deux le savaient et c'est dans un silence pudique qu'elles s'écartèrent pour en revenir aux priorités. Tendant le cou, Managosa prît une grande inspiration avant de cracher une langue de flammes violacées sur le brasier le plus proche. Comme vitrifiée, la magie chaotique s'estompa pour former une poudre étincelante que la dragonne qualifierait de "pâle" au travers de ses grands yeux reptiliens. Parcourant pas à pas le village, elle détruisit un à un les foyers gangrenés, ignorant presque les dépouilles désormais livrées aux éléments. Malmenés, les derniers taunkas des environs s'écartaient discrètement de la dragonne, emportant à la hâte ce qui pouvait subsiter des décombres.

La Légion Ardente avait visé juste. Près de trois cent âmes s'étaient rassemblées ici alors que les chiens de Sargeras battaient la plaine à la recherche des égarés. Les réfugiés ne s'étaient enfuis que pour mieux tomber dans le piège qui leur était tendu et ce n'est qu'au plus fort de l'attaque que les héros sont parvenus à rejoindre le village avant qu'il ne soit trop tard.

Ces derniers se rassemblaient à présent devant la tente principale où un prêtre vêtu d'un long manteau blanc semait les bienfaits de la Lumière sacrée. Managosa reconnût l'odeur familière des maléfices consumés et le grésillement agaçant des blessures qui se referment avant même d’entrapercevoir les premiers blessés. Machinalement, elle émit un grondement d'approbation en voyant l'état du groupe. Tous semblaient aptes à en découdre avec ses ennemis et c'était de loin la seule certitude qu'elle avait à leur sujet.

Beaucoup semblaient encore intimidés par sa présence. Elle même avait souvent des réticences à les approcher de si près. Eux qui, pour certains, avaient certainement affronté son vol quelques années plus tôt lors de la Guerre du Nexus. Aussi se gardait t-elle d'éviter de revêtir une forme plus clémente à leur égard. Pas à pas, ses griffes labouraient la neige ensanglantée et la rapprochaient des hautes falaises qui entouraient le village. Laissant de côté le champ de bataille pour l'instant, elle cherchait les rescapés du croiseur.

"S'il en reste..." se dit-elle.

Il lui fallait des réponses. Depuis leur première bataille sur les flèches du Nexus, elle savait que les démons n'étaient pas assez nombreux pour résister à elle et ses alliés. Pourtant les démons persévéraient, quitte à s'enfoncer dans les désolations gelées du Norfendre. En poussant quelques mercenaires à pénétrer dans le croiseur, elle s'attendait à connaître le maître mot sur les plans de la Légion ou du moins apercevoir le meneur de l'invasion. Mais pour l'instant, seule la mort planait autour du village.

La nuit commençait à tomber et le besoin de partir se faisait plus pressant. Si les aurores boréales apportaient un peu de réconfort sur le décors cataclysmique des environs, les derniers incendies dévoraient inlassablement les habitations proches, emplissant l'air de vapeurs suffocantes. Sa vigilance interrompue par l'effondrement d'un grand totem, Managosa commençait à se diriger vers la sortie en compagnie de ses alliés lorsque la druidesse pointa de sa main décharnée les environs du pont :

"Ils sont de retour !"

Dans une once d'ironie, la gardienne lâcha du bout des lèvres :

"Il n'est jamais trop tard."

En effet, les rescapés du croiseur arrivèrent en chair et en os par l'un des rares ponts suspendus encore intacts. Un silence mémorable ponctua leur longue avancée à travers les vents violents que les taunkas vénéraient si chèrement. L'archimage, le chasseur de démons et leurs compagnons semblaient tout aussi éprouvés que les autres combattants, mais un sourire était suspendu au bout de leurs lèvres.

Tandis que chacun reprenait ses esprits, l'archimage se dirigea vers la dragonne. De sa main gantée, couverte de suie, il ouvrit l'une de ses sacoches et en tira un ouvrage vraisemblablement aussi ancien que l'armure du Kirin Tor qu'il revêtait. Jaugeant brièvement celui ci, Managosa émit un grondement de satisfaction :

"Nous vous pensions morts."

Ecartant doucement l'une de ses mèches délavées, l'archimage rendit le même trait de légèreté :

"Lancez un portail depuis un croiseur et nous en reparlerons. Je ne suis pas non plus parti les mains vides."

Se postant sur ses pattes avant, la dragonne tendit le museau, avide de connaître les résultats de l'incroyable poursuite qu'ils avaient entrepris depuis tant de jours déjà. Avec cette rare spontanéité que l'on connaît chez lui, l'archimage Archandre ouvrit son carnet devant l'oeil de Managosa et lui dit :

"Pardonnez mon coup de crayon, mais nous n'avions guère de temps pour sortir."

Sur la double page s'étalaient de multiples croquis visiblement pris à la hâte avec un soupçon de magie que seul un oeil initié pourrait reconnaître. Cercles concentriques, runes cabalistiques et tracés en ligne brisée représentaient en tout et pour tout les connaissances impies recueillies dans le vaisseau. La voix de Managosa aurait pu trahir son étonnement, mais l'usage des mots communs restreignaient ce genre de familiarité. C'est donc par un simple souffle du museau qu'elle témoigna de sa reconnaissance tout en amenant à elle le précieux carnet par le biais d'un sort de lévitation.

Croisant les bras, l'archimage attendit le verdict.

Et c'est bien à sa manière habituelle que son hôte conclut d'une voix brève, sonnante comme celle de la kaldorei à qui elle l'avait emprunté :

"Ce vaisseau était une pièce maîtresse dans le plan de la Légion Ardente. Nous avons triomphé du pire mais le temps nous rattrape, mortels."

Déployant ses ailes, Managosa retournait vers le champ de ruine lorsqu'elle annonça :

"Le Nexus n'attendra pas qu'un autre démon vienne le profaner."

avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Asra le Ven 28 Juil 2017, 20:18

Zuldazar, quatre cent ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres :

La pluie ne cessait pas au dehors, ajoutant toujours plus de moiteur à l'air torride de la capitale. Du fond de sa cellule embuée par les encens mortuaires, Aranok attendait son trépas dans la solitude. Même les loas semblaient l'avoir abandonné après tout. Lui qui était si grand et si puissant était désormais réduit à un vieillard recroquevillé sur une paillasse, dont l'odeur suffisait amplement à dissuader ses derniers disciples de venir l'assister.

Résigné, Aranok avait atteint l'âge vénérable de cent neuf ans grâce aux miracles de l'arcane et la bénédictions de ses dieux. Mais sa seule magie n'avait pas suffit à repousser la mort qui le guettait. Depuis dix jours, il voyait défiler autour de lui esprits malins et prétendants ingrats. Son dernier plaisir était de les faire attendre, toujours plus, son départ d'Azeroth. Un jeu futile songeait-il au regard de ce qu'il avait accompli.

Qui ne se souvenait pas de ses exploits face aux hérétiques gurubashis des Jungles de Strangleronce ? Qui ne se souvenait pas de l'antique statuette de Moaki qu'il avait extirpé des abysses de la Grande Mer ? Qui ne se souvenait pas de ses formules capables d'animer la moindre statuette de son temple ? Aranok laissait derrière lui bien des héritages. Mais dès lors que ses jambes ne purent le porter plus longtemps, sa réputation s'est éteinte.

Comme bien des légendes parmi les Zandalaris, il aurait du s'éteindre, triomphant, sur quelques champs de bataille dignes des tablettes les plus sacrées de sa cité d'or. L'étincelle de vie, elle, s'obstinait à briller dans les petits yeux rouges et humides du vieux sorcier. Tant qu'il en aurait encore la force, il méditerait sur les vérité de ce monde. D'un mouvement infime, il coucha sa joue contre l'oreiller de soie, observant ses étagères emplies de mystères.

Au milieu des fétiches païens et des armes de parades trônaient bien sûr ses grimoires, ses ingrédients et ses robes de cérémonie. Toutefois, le bien le plus cher à ses yeux restait cette collection de démons en fiole qu'il avait rassemblé toute sa vie. Chacun de ses êtres représentait en quelque sorte une victoire éternelle contre ses ennemis. Parmis les fioles traînait sans doute quelques rivaux imprudents songeait il.

Mais plus jamais il ne pourrait se rendre dans les désolations à la recherche de nouvelles créatures. Car le simple fait de se retourner lui arrachait une douleur sans pareille. Là où la bénédiction des loas refermait autrefois ses plaies les plus terribles, un simple escarre le clouait au lit. Et ils étaient légion. Les heures passaient dans la douleur.

C'est alors qu'un bruit de pas attira son attention au delà du portique qui marquait le début de son domaine et la fin des intrus. Parfois, il songeait à réactiver les sortilèges meurtriers de ses tikis. Seulement, le doute d'y parvenir suffisait à le dissuader de jouer un mauvais tour de plus. Ainsi, il croisa les bras et plongea son regard vers le plafond enchevêtré de liane, à l'écoute sans écouter.

Dans la lumière des torches se dessina une silhouette mince, au relief de soie. Svelte, grande en taille, une trollesse qu'il n'avait pas vu depuis bien longtemps se rapprochait à pas lent de sa quasi-sépulture. Quel ne fût pas sa surprise lorsqu'il daigna un simple coup d'oeil et se rendit compte à quel point les années l'avaient rattrapé.

Elle se tenait, près de lui, toujours aussi jeune qu'à l'époque où ils poursuivaient de longues études dans les catacombes de Zuldazar. Le visage ouvert, les yeux d'un bleu vif et les oreilles fort pointues de son apprentie étaient restés les mêmes. Mille question vinrent à l'esprit du sage mais les premiers mots qui lui vinrent ne furent que rancœur :

- Tu es revenue ... mon âme, elle n'a pas encore quitté ce corps.

Sans un mot, la trollesse s'assit au bord de l'autel de pierre sur lequel Aranok achevait de mourir à petit feu. Chassant d'un geste fugace un filet d'encens, elle répondit d'une voix tranquille :

- Vos soupçons, ils me blessent. Serais je si ingrate ?

Les souvenirs d'Aranok étaient encore aussi vifs que les rancunes que lui et son peuple avaient accumulés depuis la naissance de la civilisation. Aussi naturellement que si c'était hier, il se rappela la grave offense que lui avait fait sa disciple en fuyant Zandalar il y a de cela quarante quatre ans. La mine aussi féroce que son état lui permit, le troll rétorqua :

- Les secrets de la magie sont au prix du sang. Le tiens m'appartient, Zulma. Et toi, tu m'as fuit.

- Je vous ai sauvé la face à bien des reprises.

Ces paroles égarées résonnaient fort dans l'esprit du troll. Comme si ce dernier en comprenait mille sens à la fois. Etait-il sous l'emprise d'un sortilège ? Son troisième oeil était bien aveugle si c'était le cas. Redoutant la suite, il prit un ton grave :

- Et ensuite ?

Zulma émit un grognement sévère, mais teinté de compassion :

- Je ne viens pas prendre votre âme ni vous demander vos derniers secrets, maîtres.

- Ce que tu revendiques, tu pourrais le prendre, comme je suis ... bwa ... ça n'a plus d'importance.

Contemplant la pièce et ses merveilles étagées, la trollesse se perdit quelques instants dans ses propres songes, fuyant presque le regard austère du vieux sorcier qui n'avait pas vraiment perdu de son esprit retors.

- Vous reviendriez me hanter. C'est certain.

Elle ne s'était pas vraiment trompée. Aranok disposait de bien des moyens de revenir d'une manière ou d'une autre. S'en était-elle aperçue à la vue des hochets de morts disposés le long de sa propre statue mojo ? Un doute le pris. De ses lèvres sèches emmergea une question à peine soufflée :

- Qu'as tu appris depuis notre dernière rencontre ?

- Qu'il n'y avait pas grand monde pour vous égaler, maître.

Sentant les yeux du troll posés sur elle, Zelma tourna la tête pour lui faire face et reprit d'une voix plus douce :

- J'ai vu bien des merveilles en parcourant ciel et mers. Des ténèbres insondables comme des villes de lumière. Mais Zuldazar, elle reste la plus grande de toutes. La magie est comme ... à portée de main.

Les paroles énigmatiques de son apprentie lui étaient familières. Mais cette fois ci, il avait la nette impression qu'elle avait progressé. La pensée subtile qu'elle pourrait l'avoir dépassé l'agrippa.

- Tu aurais pu rester. Je t'aurais protégée.

La main de la trollesse se referma sur les doigts décharnés de son maître.

- Ma place, elle n'était pas ici. Vous l'avez deviné, peut être avant même que nous ne soyons au paroxysme de nos pouvoirs.

Aranok ferma les yeux. Et répondit brièvement :

- Oui. Toi, tu es futée.

Zulma souffla du nez :

- Alors vous compreniez sans doute mes craintes à ce sujet.

Ne répondant pas, le sorcier se garda bien d'égarer son attention sur l'impressionnante collection d'essences et de trophées qui pendaient à ses murs. Un long moment s'écoula avant qu'il ne reprit le dialogue, d'un ton plus strict, comme pour épargner à sa visiteuse les souffles de son trépas :

- Tu étais la meilleure. Ton mojo, il était précieux dans ce corps. Pas dans mes fioles. Hew.

- Simple à dire quand on est sur le point de mourir.

La voix de Zelma avait toujours ce côté mélodieux. Aucune vilénie ne semblait en transparaître, ce qui avait le don d'énerver Aranok lorsque celui ci lui présentait ses victimes sacrificielles. Mais en ces instants, il en ressentait du réconfort plus qu'autre chose. La tête enfoncée dans son oreiller, il parcourait du regard ses défenses jaunâtres :

- Oui. Le monde des esprits m'attend. Je serai peut être élevé en loa si mes apprentis insolents ont encore un peu de respect.

Zelma saisit son tressaillement comme un prédateur devant sa proie. Mais elle ne l'interrompit. Dans un soupir, le maître murmura :

- Toi, tu me feras sacrifice ?

Pinçant les lèvres, la trollesse détourna le visage pour cacher sa moue. Elle ne semblait pas vraiment réceptive à ce discours. La déception emplit le coeur d'Aranok qui ne retint pas un râle sinistre accompagné d'une quinte de toux. Et alors que ses dernières forces lui échappaient, qu'il ne ressentait même plus la main de Zelma sur la sienne, il vit l'abîme se refermer. Toujours plus vite.

Quelques derniers mots lui parvinrent cependant, dans un recoin de son esprit défunt, sur le point de quitter sa tête rabougrie. Des mots qui résonneront encore bien des années plus tard.

- Il existe une autre solution, maître.

...

Un nouveau jour se leva sur la jungle de Zandalar. Au son des pterreurdactyles, les disciples de la cité temple s'éveillèrent doucement. Alors qu'une grande cérémonie devait être donnée en l'honneur d'un quelconque dieu sanglant, une petite partie d'entre eux affluèrent vers le temple d'Aranok, s'inquiétant de savoir, comme chaque jour qui passe, si leur maître était pour de bon parti d'entre les vivants. Mais ils ne trouvèrent qu'un autel vide sur lequel subsistaient quelques mauvais sorts. Ceux qui ne furent point changés en poulets virent leurs cauchemars hantés par le rire du vieux sorcier.

Mais d'Aranok plus personne n'entendit parler.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Asra le Mar 05 Sep 2017, 11:58

L'Abîme de Froidécaille
- Antre de Managosa -




Au large de la Toundra Boréenne se trouve une petite île perpétuellement couverte par les brumes. De vieilles ruines elfiques y sont visibles depuis la côte quand le soleil d'hiver vient raser l'horizon et jeter leurs ombres sur la mer. Ces ruines portent le nom de Courcinglant et sont régulièrement disputées entre les factions de pillards du Norfendre car de nombreuses rumeurs circulent au sujet d'un trésor oublié ici par les nagas. Peu de gens savent, en revanche, que l'île est aussi le repaire d'une dragonne : Dans ses entrailles se trouve un réseau de galeries uniquement accessible par la mer. Cet endroit singulier a pour nom l'Abîme de Froidécaille et Managosa n'est autre que sa propriétaire.


Localisation :

L'Abîme de Froidécaille se trouve à l'extrême sud de la Toundra Boréenne, au nord-est des ruines des Courcinglants, au pied de la grande tour kaldorei.


Le site :

L'abime de Froidécaille est difficilement accessible en raison de sa nature sub-aquatique. Les icebergs entourant les ruines des Courcinglants forment un barrage naturel aux navires qui tentent de s'en approcher et l'accès est bien dissimulé parmi les rochers.

Une grotte sous-marine s'enfonce alors sur une centaine de mètres. Un sortilège de respiration aquatique doublé d'une source de lumière permettrait d'en atteindre le bout. Quand le boyau remonte, la surface donne sur une antichambre obscure où l'on peut voir un fragment de muraille elfique portant encore une gravure élimée par les âges. Cette gravure représente un banquet donné en l'honneur de la reine Azshara par l'empereur Raj Naz'jan.

La galerie se prolonge sur la gauche. Il s'agit de l'antre proprement dit. Le premier détail que remarquent les visiteurs est la lumière bleutée des environs ; des glyphes draconiques, taillés à même la parois, luisent perpétuellement et entretiennent les protections magiques de l'antre. Pièges givrants, alarmes et runes de confusion sont autant d'avertissements que les statues de glace éparpillées un peu partout. Le réalisme de ces sculptures laisse un doute quant à leur origine...

Plus loin se trouve une grande cavité où la dragonne se tient au milieu de ses trésors. Au centre de son atelier, une table naturelle supporte une énorme perle iridescente. Un monticule de pièces d'or et de gemmes forme un lit au fond de la caverne. Des tapisseries d'origines diverses recouvrent les murs quand ce ne sont pas des statuettes qui y trouvent refuge dans la moindre niche. A bien des égards, l'antre de Managosa s'apparente à un musée.


Histoire :

Durant la guerre du Nexus, Managosa terrorisait la côte méridionale de la Toundra Boréenne, s'attaquant aux navires de ravitaillement de la Horde de l'Alliance qui croisaient à proximité de l'Île des Courcinglants. Ses exactions s'arrêtèrent finalement lorsqu'elle intercepta une mage draeneï en possession de trois oeufs de dragons intactes. Nul ne sait quel pacte nouèrent les deux êtres dans l'Abîme de Froidécaille. Mais il est certains que l'île ne connut jamais autant de calme que durant les cinq années qui suivirent leur rencontre. A l'heure actuelle, la dragonne y réside encore, attirant parfois ses "invités" dans son domaine réservé.
avatar
Asra

Personnages Joués : Asra, Managosa

Feuille de personnage
Guilde: La Flèche lunaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Managosa

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum