[Alliance] Azar Poing-de-Bronze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alliance] Azar Poing-de-Bronze

Message  Azarr le Ven 25 Aoû 2017, 13:50

AZAR POING-DE-BRONZE

~ Autoproclamé "La Lunette" ~



Prénom : Azar
Nom : Poing-de-Bronze
Âge : 175
Race : Nain ( du Clan Forgerage )
Origine : Forgefer
Lieu de résidence : Thorymdir

---
Famille du personnage :

Père : Dungan Poing-de-Bronze

   Vivant
   Métier : Forgeron
Mère : Breda Poing-de-Bronze

   Vivante
   Métier : Couturière

---
Description du personnage :

Azar est un nain classique.
Légèrement plus petit que ses confrères. Il a une morphologie de nain, musclé mais gras à la fois, ossature importante, belle largeur d'épaules, c'est un personnage massif.
Son visage est rond et très légèrement ridé. Le haut de son crane ne possède pas le moindre cheveu, vous pouvez envoyer vos vannes. Il a les yeux verts et un gros nez.
Pour terminer avec son visage, il arbore avec fierté une grande et belle barbe brune bien taillée qui arrive au niveau de son nombril.
À noter qu'Azar à des mains imposantes terminées par des doigts épais.


---
Histoire :

22 Septembre -138, il fait chaud en ce matin sous la forteresse de Forgefer, c'est le jour que choisit Azar Poing-de-Bronze pour naître. Le beau bébé découvre finalement le visage de ses parents.

19 Février -115, il y a six mois de ça, Azar fêtait seulement son vingt-deuxième anniversaire, mais aujourd'hui, il part pour la première fois à la chasse. Il est sans arme, il y va simplement pour apprendre et observer. Son père lui montre comment bien s'y prendre, il lui donne quelque conseils. A un moment donné, le jeune nain, dégourdi, demande à son père de lui faire tenir l'arme, il accepte, Azar tient une arbalète pour la première fois. Soudainement il voit passer au loin un pigeon de passage... Ni une, ni deux, il tire d'instinct et tombe en arrière, surpris par le recul. L'oiseau tombe net. Le patriarche, étonné, décide de partir à la recherche du point de chute de la pauvre bête. Et, finalement les deux nains retrouvent la charogne, sa tête a explosé. Azar rentre fier chez lui, sans trop savoir pourtant comment il a réussi un tel exploit.

24 Octobre - 97, il y a un mois à peine, Azar fêtait son quarante et unième automne. Aujourd'hui, il va effectuer son premier jour en tant qu'apprenti d'un cuisinier expérimenté de Forgefer : Agnar Nokinson. Le père d'Azar, étant forgeron, voulait diriger son fils vers la voie de ses ancêtres, mais ça n'intéressait pas le jeune nain. Dungan a alors pensé à un de ses anciens meilleurs amis, le chef cuisinier en question, et il lui a demandé de prendre Azar sous son aile.

2 Mars -73, Azar quitte le foyer familial. Il vient de recevoir une promotion dans l'établissement d'Agnar Nokinson, autrement dit des revenus plus importants et la possibilité de faire sa vie tout seul. Il fait ses au revoirs à ses parents, qui lui laissent au passage une certaine somme d'argent en cas de pépins.

11 Janvier -35, Azar démissionne. Il a pourtant suivi toute les étapes correctement, il a mit du cœur dans son apprentissage. Il est doucement monté dans la hiérarchie en passant d'apprenti à saucier, de saucier à commis, et de commis à cuisinier irremplaçable du restaurant d'Agnar. Pourtant il n'était pas spécialement mauvais, certains disaient même qu'il était doué. De plus, son mentor, Agnar, avait pris son rôle très à cœur, il passait beaucoup de temps avec Azar chaque jour. Les deux nains ont tissé des liens très forts, Agnar est devenu comme un deuxième père aux yeux d'Azar. Mais au fil du temps, l'envie du nain fraîchement centenaire s'est évaporée, soixante années à faire la même chose ça lui a paru très long. À partir d'aujourd'hui, il veut être libre, il a économisé bien assez pour passer de longues années tranquille. Il veut profiter de sa vie, boire de la bière avec ses amis, chasser en respirant l'air pur des montagnes...

30 Mai -32, Azar rend visite à sa famille comme il le fait chaque mois depuis qu'il ne travaille plus. Il rassure ses parents, il dit qu'il profite bien de sa trêve, qu'il sera sans doute vite lassé et qu'il retrouvera bientôt de l'activité. Une fois son discours et ses embrassades terminés, il va manger dans le restaurant de son ancien mentor, comme il le fait chaque mois aussi.

29 Octobre de l'an 2, Thelsamar. Il fait nuit et il pleut. Azar se trouve dans une taverne malfamée de la ville. Il est ivre et il se situe en plein cœur d'une bagarre générale. C'est à ça que ressemblent la plupart des soirées du nain depuis quelques années. Les visites à sa famille se font de plus en plus rares, elles sont passées d'une fois par mois à une fois tout les deux mois, puis tout les quatre mois... La famille d'Azar commence à s'inquiéter, Agnar essaye de le raisonner, mais Azar calme les angoisse de tout le monde en restant évasif sur ce qu'il fait de ses journées et en disant que tout va bien.

4 Janvier 35, Il fait nuit, nous sommes à Comté-de-l'Or, voilà déjà quatre années que la famille d'Azar n'a plus aucune nouvelle de l’intéressé. Lui, continue de s'offrir de jours soi-disant "tranquilles". Or, ses ressources financières commencent inévitablement à se tarir. En ce moment, Azar est dans une ruelle juste au dehors d'une taverne, il participe à une baston historique qui tourne plutôt à la défaite pour lui et ses alliés. En effet, les camarades du nain commencent à fuir les uns après les autres, mais le Poing-de-Bronze, lui, continue à se battre. Il est malheureusement vite submergé par le nombre et il reçoit un coup de poing dans le nez qui lui sera fatal. Les agresseurs s'en vont donc, avec le sentiment du travail accompli, alors qu'Azar gît sur les pavés, à moitié conscient. Mais soudain, il se met à songer ( chose qu'il fait rarement ces derniers temps ), les rouages de son cerveau se mettent à tourner à toute allure. Tout d'abord, les questions fusent dans sa tête : "Mais qu'est ce qui me prends ?", "Quelle est donc la vie que je mène ?", "À quoi tout ça rime ?", "Pour quel ivrogne je passe ?", "Oh, je me fais honte !", "Je ne vais tout de même pas continuer ainsi ?". Puis une flopée de résolutions se mettent à raisonner dans ses pensées : "Je vais me reprendre en main.", "Je vais racheter mon honneur", "Je vais reprendre de l'activité.", "Je commence dès demain.". Et c'est sur ces pensées prometteuses qu'Azar s'endort, là.

10 Juin 37, Azar a repris le contrôle sur sa vie, il a essayé de nombreuses voies différentes, il a même fait dans le mercenariat. Toute cette activité en si peu de temps lui a permis de se ressaisir moralement. En revanche, il ne s'est jamais senti entièrement à l'aise dans aucun des domaines qu'il a exploré. Le nain à très vite compris qu'en fait, ce qu'il lui manque c'est une croyance, une cause à défendre, une appartenance. Azar a compris que le plus important pour lui ce n'est pas tant l'argent mais l'honneur, les valeurs et la fierté. Malheureusement, le clan Barbe-de-Bronze ne signifie plus rien aux yeux d'Azar, il a oublié son appartenance au clan depuis toutes ces années. De plus, on ne peut pas dévouer sa vie à une cause juste comme ça. Et le Poing-de-Bronze ne sait pas du tout ou trouver un nouveau blason à chérir.
Aujourd'hui, Azar se trouve dans une librairie de la capitale humaine, il poursuit ses recherches. Il explore d'étagère en étagère jusqu'à ce que son regard se pose sur un ouvrage en particulier, un écrit contant les légendes d'un certain "Hymdir, le Forgerage". Il ouvre alors le livre, et  à l'instant où il ouvre le livre, il oublie définitivement le clan Barbe-de-Bronze. Il est directement absorbé par l'histoire. À chaque nouvelle phrase, Azar admire encore plus Hymdir. Mais c'est au moment où il apprends que les descendants d'Hymdir forment aujourd'hui le clan Forgerage que ses yeux s'illuminent. Il continue de lire et tombe amoureux des croyances, des us et des coutumes du clan. Puis il ferme subitement le livre et s'en va rassembler ses affaires.


---

---



L’ÉPREUVE DE FORCE






Ce jour ci, Azar se leva plus tôt que le Soleil. Il avait médité toute la nuit sur son épreuve de force. La redoutable épreuve de force. Et quelque chose le dérangeait beaucoup dans cet exercice : la fabrication de l'arme. Cela faisait déjà quelque jours qu'il réfléchissait à cette étape, c'est peut-être la seule fois de sa vie où il a regretté de ne pas avoir suivi son père à la forge. Mais Azar n'allait pas se laisser abattre pour autant, nombre d'idées fusaient dans sa tête pour se sortir victorieux de cette épreuve.

Le nain sortit de Thorymdir et prit l'Est pour arriver au tout début du Bois Rochepin. Une fois sur place, il se mit à contempler le sol, en tournant en rond. Il tourna ainsi quelques minutes avant d'arrêter son regard sur une pierre qui lui sembla correcte. Il choisit alors quelques autres pierres puis il s'assit, adossé à un tronc d'arbre. Alors il se mit à tailler sa première pierre à l'aide des autres. Le caillou principal volait en de nombreux éclats mais précis, Azar savait la forme qu'il voulait donner à son arme. Il travailla ainsi des minutes, puis des heures, il voulait sa pierre exactement comme dans ses pensées. Le Soleil allait finalement passer derrière les montagne et Azar s'en alla, satisfait de son travail. Il avait donné une forme pointue à son bout de roche, pas de lame, il s'était concentré à donner le bout le plus pointu possible, un peu comme un poignard.

Le lendemain dès l'aube, la recrue se mit en route pour un village au nom inconnu, juste au Sud du lac, à dos de sanglicorne. Le trajet dura quelques heures et une fois arrivé sur place, le Poing-de-Bronze se mit à la recherche d'informations supplémentaires sur sa cible. Il apprit qu'il s'agissait d'une meute d'une quinzaine loups de Hautevue qui semait le trouble chez les chasseurs du coin. Mais les nains du village ne se sont pas laissés faire, et ils ont réussi à éliminer quatorze bêtes, sauf une. Le mâle alpha, le plus sanguinaire et le plus coriace qu'ils n'ont jamais vu. Nombre de nains ont laissé leur vie face à cette effroyable bête. Azar apprit aussi que la bête attaquait en général à l'Est du village, dans la partie Sud du Bois Rochepin.

Pas de temps à perdre, le nain à la pierre prit la route, prêt à en découdre. Il s'engagea dans la forêt, équipé d'une robuste armure, pour encaisser les coups. Il avait assez de nourriture pour trois jours, ce qui lui semblait bien suffisant. Il marchait pendant des minutes, faisant des tours et des détours, examinant les empreintes, les excréments animaux ou tout autre indice qui pourrait le mettre sur la bonne voie. Les minutes se transformaient petit à petit en heures et lui continuait ses recherches, en pensant qu'il devrait en finir au plus vite, pour ne pas que le temps lui joue des tours. La nuit tombait et Azar n'était pas plus avancé qu'au début, pas de quoi lui faire perdre espoir, ce n'est que la première journée. Il alluma alors un petit feu, il n'en avait pas vraiment besoin, mais au cas où ça attirerait le prédateur... Le Poing-de-Bronze ferma les yeux et se reposa un peu.

Deuxième jour de traque pour le candidat à la place de membre du Clan Forgerage. Il éteignit le feu et se remit en route. Il effectua la même routine que la veille, scrutant l'environnement pour trouver la moindre trace de passage de la bête. Malheureusement, le nain passa encore une journée entière à tourner dans le vide sans trouver le moindre signe du loup. Il refit un feu à la nuit tombée puis il s'endormit. Même scénario pour le troisième jour, la journée passe sans que rien ne se passe. Azar est en train de faire son feu pour la troisième fois et il se dit qu'il doit redoubler d'effort si il veut finir sa mission dans les temps, alors il pria les Treize puis il s'assoupit à nouveau.

Mais cette troisième nuit de pistage se passa autrement. Le nain se fit réveiller en étant bousculé violemment. Il s'éveilla aussi tôt et se trouva nez à nez avec l'énorme bête, qui l'avait poussé loin de ses affaires et de son « arme ». L'alpha se trouvait entre Azar et son sac, à main nue, le Poing-de-Bronze avait beaucoup trop peu de chance de s'en sortir pour tenter le combat. Ils se regardaient l'un l'autre, avec seul le feu comme source de lumière, et le Forgerage chargea en direction de ses affaires. Il se fit repousser comme une brindille. Il retenta sa chance en plaquant le loup et en le poussant plus loin, le loup écarté, la voie était libre et il se rua sur sa pierre. Le loup ne comptait pas seulement repousser les assauts d'Azar, la bête sanguinaire voulait clairement avoir du nain son ventre ce soir. Alors elle chargea griffes en avant et crocs dehors. Azar se retrouva alors sous la bête, en position de faiblesse, recevant des coups de griffes et des morsures à tout va, il ne jurait que par son armure. Il attrapa l'alpha et tourna sur lui même pour passer au dessus de son adversaire, qui continuait de frapper frénétiquement. Il vu soudain une faille dans la défense de l'ennemi et la tête était à portée, alors il put enfin mettre son plan à exécution. Il prit sa pierre et de toutes ses forces il mit la pointe dans l’œil du loup. L’œil éclata en sang, mais cela ne fit qu'enrager encore plus l'animal. Azar prit alors beaucoup de coups, mais sans perdre de temps il dégagea les pattes de son adversaire pour avoir le champ libre et il lui creva l'autre œil. La bête s'arrêta net, aveugle, elle resta à terre et se mit à couiner tristement. Le Poing-de-Bronze se releva, la regarda un instant, peut-être pris de compassion durant trois secondes, et il lui planta son arme au plus profond de sa gorge pour l'achever. Une fois son objectif atteint, il récupéra un grand croc du loup Alpha en guise de trophée avant de reprendre la route vers le village, puis vers Thorymdir.


---

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum