[Alliance] Sentence Hallucinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alliance] Sentence Hallucinée

Message  Caliel le Ven 13 Oct 2017, 01:53



Alors qu'Elwynn se remet lentement des maux qui lui ont été infligés durant l'été, d'autres augures aussi sombres s'agitent. Les étrangetés morbides se multiplient à Hurlevent comme ailleurs, et il suffit aux curieux de tendre l'oreille lorsque la lune est haute pour en avoir vent.






...Se terrent les criminels et les corrompus. Les clochards des bas-fonds sont ceux que l'on devrait plaindre, mais dans la Vieille Ville, là où les rues se font étroites et sales, ils se sont organisés en processions régulières et sinistres. Discrets, on entend quelques prédicateurs annoncer la fin du monde et parler des cieux comme s'ils s'apprêtaient à tout dévorer. La balafre d'un assassin ritualiste marque encore ces cloaques ignobles, et on murmure çà et là qu'une noblesse corrompue se serait alliée à la pègre pour de régulières rafles visant les lupanars - en vue, peut-être, de sacrifier les pauvres victimes. Dans les canaux, de temps à autre, des pleurs d'enfants feraient écho aux pas, mais les nourrissons n'auraient rien d'humains. On parle de monstruosités tentaculaires que même la noyade ne pourraient tuer.

Mais les bruits courent, et les messes basses parlent d'un groupe éclectique cherchant à mettre fin à ces agissements impies. Les pistes sont vastes et floues, mais toutes mènent d'une manière ou d'une autre vers les égoûts, et ceux qui voudraient en savoir plus devraient probablement s'y diriger - armés et sur leurs gardes, bien sûr.





De Gilnéas à Uldum en passant par le Bois de la Pénombre et Elwynn, les actes déments d'un groupuscule d'adorateurs résonnent jusqu'aux capitales.

Enhardis par l'aide du Cercle Cénarien, les miliciens d'Elwynn, menés par un certain Charles, cherchent à rétablir l'ordre dans la Forêt. Les paysans errent encore parfois, surpris à murmurer des incantations sans queue ni tête, dans les champs que l'automne malmène. Les maisons se sont parées depuis plusieurs mois maintenant d'étranges grigris faits d'osselets et de plumes, et la croyance est tenace. Enfin, dans les Bois de la Pénombre, la faune commence tout juste à pouvoir fournir de nouveaux individus pour la chasse, sans que des espèces entières ne soient menacées d'extinction. Effrayée et balayée par un phénomène surnaturel lors du cinquième mois de l'année, elle avait pratiquement déserté les Bois. Sous couvert des exactions de Hurlevent, il semblerait que l'influence des cultistes s'étende à tous les horizons.

Car la Ligue des Explorateurs, loin d'être en reste, cherche à avertir les badauds et les dirigeants, sans que leur voix ne porte bien loin - quelque chose se trame, dans les ruelles comme dans les contrées lointaines. Depuis quelques semaines, ils affirment que les Tol'Virs seraient oppressés par des pilleurs de tombes à la recherche d'artefacts Titans. Le nom d'Aubenorth, un comté neutre implanté à la lisière nord-est de Tirisfal, revient souvent - et, malheureusement, pas de manière flatteuse.





De toute race et de toutes croyances, la Sentence réunit ceux qui souhaitent mettre fin aux agissements des Apôtres quel qu'en soit le prix. Parfois sur le fil de la légalité comme de l'éthique, ils ont fini par accepter de n'être que des fourmis envahissant un échiquier. Les forces qu'ils affrontent dépassent leur entendement et pourraient bien provoquer leur folie ou leur mort. Mais s'ils ne dressent pas les armes, qui le fera ? Certains n'ont toujours pas trouvé leur voie ; d'autres sont jeunes et pourtant prêts à verser leur sang ; d'autres encore ont été pris de court par les événements alors qu'ils ne cherchaient que l'aventure.

Tous se rallient sous l'étendard de la Sentence, et chacun de leurs bras servira à faire s'abattre son glaive sur le culte des Apôtres.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Sentence Hallucinée

Message  Caliel le Dim 15 Oct 2017, 01:28

Caliel,

Puisque vous avez disparu il y a plus ou moins un an, je me dois d'être porteuse d'une nouvelle tragique, mais qui, j'en suis sûre, vous sera parvenue avant moi. Il est toutefois important que le couteau soit remué dans la plaie lorsque les lâches quittent le troupeau en pensant pouvoir fuir leurs responsabilités, aussi soyez certain que tant que vous aurez besoin de mes services, je n'aurai de cesse de vous écrire ces trois mots, simples et brutaux: Nith est morte.
Vos erreurs passées éclaboussent tous ceux qui vous côtoient et vous avez préféré chasser les mouches à Uldum pendant que d'autres faisaient leur deuil. L'hôpital Montgomery a brûlé et lorsque vos collègues se sont retrouvés désoeuvrés, vous avez joué le jeu de ceux qui vous avaient d'ores et déjà détruit. Sachez, bien sûr, que j'ai gardé un oeil sur chacun d'entre eux lorsque c'était faisable.

A mes yeux, tout cela relèverait de l'incompétence dont vous n'avez eu de cesse de faire preuve... Si je n'avais pas appris aujourd'hui que vous comptiez user des armoiries des d'Arcelot à vos fins, de la même manière que vous et votre bande de sauvages suicidaires vous êtes installés à Forgefer - dans la maison que Lauriana vous avait confiée après avoir perdu son enfant ! La vue d'interminables dunes aurait-elle eu raison de votre équilibre ? Seriez-vous devenu fou ? Ou bien est-ce la même part de sombre égoïsme qui vous a mené à rejoindre la secte, qui vous pousse à présent à profiter de la détresse de vos anciens compagnons ?

Je continuerai de vous épauler, bon gré mal gré, tant que la secte n'aura pas soufflé son dernier soupir. Mais aussitôt la dernière goutte de leur sang versée, vous aurez à répondre de vos crimes et de vos actes abjects. Aussi, sachez que je n'ai réussi qu'à me procurer une carte d'Aubenorth. Vous n'aurez qu'à demander plus de précisions aux opportunistes qui marchent à vos côtés.
Du reste, certaines rumeurs nous parviennent au donjon : vous risquez d'arriver en pleine guerre civile, et vos bras cassés seraient bien avisés de se tenir à carreau. A moins que vous ne teniez à ajouter la population de toute une ville à votre liste de victimes, auquel cas je ne parviendrai plus à vous construire assez d'excuses pour justifier l'aide que je vous apporte.

Elizabeth D.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum