[Alliance] Mairi Elisabeth O'Hara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alliance] Mairi Elisabeth O'Hara

Message  Mairi Elisabeth O'Hara le Ven 27 Oct 2017, 17:03

[Alliance] Mairi Elisabeth O'Hara







  • Prénom: Mairi Elisabeth
  • Nom: O'Hara
  • Surnom: Mairi
  • Classe ou Métier : Journaliste, informatrice
  • Sexe : Femme
  • Guilde ou Organisation : Le Garnement
  • Résidence: Hurlevent
  • Lieu de naissance: Baie-du-Butin
  • Age: 26
  • Race: Humaine
  • Famille: Rickam O'Hara (Frère) - Elisabeth O'Hara (Mère - décédée), Augusto O'Hara (Père), Destan O'Hara (Fils - inconnu).
  • Amis:
  • Ennemis:
  • Adore: Les quiproquos, les mauvais menteurs, les bonimenteurs, le bon rhum ambré.
  • Déteste: Les orgueilleux, les benêts, les malchanceux qui endossent ces deux traits de caractère, le mauvais rhum.

Description Physique
Du haut de ses 1,73 mètres, Mairi Elisabeth est plutôt grande pour une humaine. La stature est fine, élancée, bien proportionnée. Elle a pu être un peu trop maigrichonne à certaines périodes de sa vie, mais désormais elle présente des formes qui, si elles ne sont pas extravagantes, demeurent agréables au regard.
Pour seul signe distinctif, une brûlure ancienne au poignet gauche, qui l'entoure de manière parfaitement conique.

Un teint naturellement très mat, qui détonne souvent dans les contrées situées au nord de Strangleronce. Des yeux verts, vifs, en amande, marquent un visage aux traits fins et harmonieux, parfaitement symétriques, encadré par une chevelure épaisse et bouclée qui oscille entre l'auburn et le noir.

Une beauté atypique par son exotisme, pur produit de Baie-du-Butin.
Actuellement
Après avoir travaillé quelques temps pour la Gazette de Hurlevent, Mairi Elisabeth a créé au milieu de l'été un journal nommé "le Garnement". Elle a décidé de mettre le projet en pause au milieu du dixième mois, sans s'encombrer d'explications.

Personnalité : Chaotique - Bon

Mairi est d'un naturel prudent et réfléchi, voir stratège. Elle jauge toujours ses interlocuteurs avant de se lancer dans une discussion sérieuse. Elle n'est pas spécialement manipulatrice, mais connaît le poids des mots et apprécie les manier avec doigté et délicatesse, autant que faire se peut. Chacune de ses réactions est souvent réfléchie, et elle n'a que peu tendance de se laisser aller à un énervement quelconque, sauf peut être en petit comité.

Si elle n'en est pas effrayée, elle n'apprécie pas la violence, et choisira toujours le chemin des mots avant celui des armes, sans doute dans l'idée qu'elle y perdra moins de plumes.
Elle se nourrit d'idées précises, parfois considérées comme progressistes, mais peu bornées. Préférant l'autorité au désordre, mais le désordre à l'abus d'autorité. Elle apportera souvent son soutien à ceux qui se battent à armes inégales.

Dotée d'un instinct de survie assez conséquent, elle demeure cependant prudente. Elle considère l'orgueil comme une tare, sans pour autant être pourvue d'énormément d'humilité. Appréciant la fierté tant qu'elle n'est pas mal placée. Vouant un certain respect à l'intelligence bien utilisée. Appréciant parfois les gens si francs et si sanguins qu'ils en sont brutes de décoffrage. Attirée par les êtres cultivés, ou plus simplement par ceux qui dégagent une sérénité tranquille, de celle qui ne cache pas d'aiguille dans la meule de foin.
Résumé de son histoire


Issue de l'union d'un commerçant de Strangleronce aux affaires si douteuses qu'elles en devenaient normes avec la fille d'un marchand tirassien qui, s'il haïssait les pirates, demeurait bien trop épris de richesse pour en avoir cure et parvenir à trier le bien du mal dans son échelle de détestation.

Années 11 - 19

Rickam, son jumeau, est de quelques minutes son aîné. Les deux O'Hara ne se ressemblent que peu, si ce n'est dans la finesse de leurs traits. Leur mère étant morte en couche, les deux enfants sont élevés par les maîtresses d'Augusto O'Hara.
Leur père, comme tout commerçant douteux qui se respecte, fini par perdre fortune, maîtresses et crédibilité. Dans un endroit comme la Baie, les trois vont souvent de paire. Il finit par vendre Rickam à un réseau d'esclavagiste alors qu'il n'est âgé que de 8 ans, dans l'optique de relancer ses affaires.

Années 20 - 26

Des trois tentatives d'évasion pour libérer Rickam de son nouveau propriétaire, il n'en résulte que trois échecs, chacun sévèrement puni. Mairi en garde une profonde culpabilité envers son frère.
En l'an 26, alors âgée de 15 ans, elle tombe enceinte et donne naissance à un garçon qu'elle prénomme Destan. L'enfant est adopté par un couple de marchands tirassiens, et à ce jour Mairi n'a aucune idée de ce qu'il est devenu, n'ayant jusqu'alors entretenu aucun contact.

Années 27 - 30

En l'an 27, elle est mariée de force à un riche marchand gilnéen par son père en échange d'une dote conséquente. Elle quitte alors Baie-du-Butin. De ce premier mariage, elle garde le pied marin, une rancœur et une méfiance perceptibles envers les hommes, notamment ceux capables (c'est le cas de la plupart d'entre eux) d'avoir l'ascendant physique sur elle. Elle ne parle que peu de cette période, et notamment de la manière dont cette première union s'est terminée.

Années 30 - 33

Après un bref retour à Baie-du-Butin, elle est remariée par son père à un collectionneur d'art. Union qui ne fut pas spécialement plus heureuse que la précédente, mais qui lui permis d'apprendre à le maniement basique des armes (dagues, épées à une main), à lire et surtout à écrire. Elle en garde une accumulation de lectures, un franc goût pour la connaissance dans toutes ses formes - exceptées toutes celles relatives à la magie telle qu'elle est utilisée par les humains - et une curiosité pour tout ce qu'elle ne connait pas (ce qui fait beaucoup). A ce jour, différentes versions s'opposent concernant la fin brutale de son époux, la plus courante étant qu'il a disparu en mer.

Année 34 - 36

Période dont elle ne parle que peu. Mairi s'engage dans un troisième mariage, visiblement de son plein gré, qui ne dure que quelques mois. Elle retourne à la Baie que son frère Rickam a déjà quittée, s'y installant quelques temps, travaillant notamment à l'auberge et dans des bars bien qu'elle semble disposer de fonds relativement confortables. Elle demeure à bonne distance de son père, passant la plupart de son temps libre à écrire et à lire, se formant visiblement une bibliothèque peu conséquente mais dont elle tire une certaine fierté.

Année 37

Mairi Elisabeth débarque à Hurlevent au Printemps et salement amochée, y recherchant l'aide de son frère suite à un "accrochage" dont elle ne parle que peu. Elle entretient avec celui-ci des relations disparates et complexes, les deux ayant perdu contact pendant une décennie.

Elle décide de s'installer dans la capitale pour une durée indéterminée au début de l'été, suite aux rencontres qu'elle a faite et aux projets qu'elle mûrit.





 
Note Hrp : www.legarnement.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum