[Alliance] Les Crocs de Wrynn

Aller en bas

[Alliance] Les Crocs de Wrynn

Message  Frank Castlemarn le Ven 17 Nov 2017, 23:29



Nous sommes Hurlevent, mais nous sommes également l'Alliance.
Nous sommes les peuples civilisés qui se sont unifiés face aux ténèbres et à la sauvagerie des races de notre monde, et des autres. Nous sommes ceux qui servent les idéaux de la Justice, de la Paix et de l'Honneur. Nous sommes l'égide qui protège les innocents et les hommes de foi. Nous sommes l'épée qui tranche l'ombre et le chaos qui menacent nos royaumes. Nous sommes ceux qui veillent à l'ordre et à la civilisation en Azeroth. Nous sommes les Hommes, les Nains, les Gnomes, les Kaldorei et bien d'autres encore. Nous sommes l'Alliance ! Et ceux qui nous menacent, périront sous nos légions ! Pour Hurlevent, pour l'Alliance !

La IVème compagnie, alias les Crocs de Wrynn

Mobilisé en l'an 37, durant l'avènement d'Argus dans les cieux d'Azeroth et à l'aube du mois de novembre, la compagnie est la IVème section composant le VIème régiment d'Infanterie du royaume de Hurlevent. Sous le commandement du capitaine Frank Castlemarn, et de ses officiers, la IVème mènera les batailles qui lui sont ordonnées à travers tout Azeroth pour assurer la sécurité et la victoire de la Grande Alliance et de son coeur, Hurlevent.
Animé par un esprit patriotique indéfectible, la IVème s'est surnommée Les Crocs de Wrynn en l'honneur de la lignée Royale qui gouverne le royaume de Hurlevent ainsi que la Grande Alliance. Encourageant l’engouement pour son royaume ainsi que ceux de l'Alliance, ses soldats chantent les hymnes de leur faction et n'hésitent pas un seul instant à marcher vers ceux qui défient et menacent leurs peuples.
La IVème est majoritairement composée d'Humain mais ses rangs sont également ouverts aux races alliées de l'Alliance dont les Nains, les Gnomes ou encore les Kaldorei et les Quel'Dorei. Cependant, certaines races se font rares étant données que ce corps militaire sert le Royaume de Hurlevent, par conséquent sa lignée Royale, son peuple ainsi que l'Église. Hurlevent étant le coeur de l'Alliance, il n'est cependant pas impossible, ni rare, que des races lointaines puissent s'y joindre.

Ses objectifs

Les Crocs de Wrynn sont le fer de lance des armées de Hurlevent et de l'Alliance, en affrontant de face les ennemis qui veulent s'en prendre aux peuples de l'Alliance. D'une foi infaillible envers la Lumière et leur faction, ils en portent les couleurs partout où le Haut-Commandement décide de les déployer. Leurs objectifs sont simples et divers, tous liés à leur corps militaire : La protection des sujets de l'Alliance et de leurs intérêts, l'élimination des menaces internes ou extérieures ainsi que l'ordre dans les terres de l'Alliance. La IVème est une unité qui est polyvalente mais dont les rangs sont essentiellement composés de fantassins et de fusiliers, soutenu par des magus et des soigneurs.

Contexte et mobilisation

Azeroth est ravagée par la guerre contre la Légion Ardente, les yeux de ses peuples sont levés vers les cieux pour contempler l'atroce paysage qu'est Argus parmi les étoiles. La dernière bataille contre l'ennemi de toujours fait rage, et le destin de toute la création est en jeu. Entre les mains des ordres, et des héros de ce monde.
Néanmoins la vie en Azeroth ne s'est pas suspendu à ce conflit. Les nations qui la recouvrent entièrement, profitent de cet instant pour rassembler les forces qu'ils leur restent après ce chaos. Les invasions démoniaques s'apaisent enfin alors que le conflit atteint son apogée, et les dirigeants en profitent pour assurer leur emprise sur le monde. L'Alliance ne peut se permettre de souffler alors que les dangers sont plus grands que jamais. Son coeur, le Royaume de Hurlevent, plus que quiconque.

Hiérarchie militaire
La hiérarchie militaire est la base même du bon fonctionnement d'une unité combattante. Il faut des chefs, désignés, acceptés, qualifiés et surtout obéis, pour que nos troupes soient parfaitement encadrés et en mesure d'accomplir les différentes missions qui leur sont confiées.


Les Soldats du rang

-Recrue :
Soldats en devenir, civils fraîchement recrutés, il s'agit là de nos personnels les moins expérimentés. Il est de leur devoir de s'instruire auprès de leur chefs et si on les estime prêts, à faire leur baptême du feu. Ils peuvent résilier leur engagement à tout moment, puis qu'ils ne font pas encore entièrement partie de la fraternité martiale de l'Armée de l'Alliance.

-Soldat :
L'épine dorsale de nos unités combattantes est le soldat. Bien que dépourvus de toute autorité, ils constituent la pièce maîtresse de nos armées, et ainsi la force de combat la plus formidable du monde connu. Leur devoir est d'obéir à leurs chefs en toute circonstances, et d'inspirer les plus jeunes de leurs confrères par l'exemplarité de conduite que l'on attend d'eux.

-Caporal :
Premier grade de l'armée, le caporal est le premier des cadres de contact. Ils logent, mangent et dorment avec les soldats et recrues, mais leur rôle est des plus essentiels. Ils servent de chefs d'équipe, sont les premiers à l'écoute de leurs hommes et veillent à ce que chacun effectue son travail à la perfection.



Les Sous-Officiers

-Sergent :
Littéralement "celui qui serre les gens". Le nom vient de leur fonction première, c'est-à-dire maintenir la cohérence et la cohésion des groupes de combat, à rallier leurs hommes et les pousser à se dépasser eux-mêmes. Il est, à l'instar du caporal, très proche de ses hommes et toujours à leur écoute.

-Sergent-chef :
Grade accordé aux sergents ayant fait leurs preuves en tant que commandants de groupes. Ils sont destinés à devenir de futurs chefs de section et d'ailleurs souvent choisis par ces derniers comme adjoints.
Lorsque l'on s'adresse directement à un sergent-chef, on se contente de dire "chef".

-Major :
Sous-officiers de carrière, les majors sont souvent des vétérans chevronnés et respectés de tous. Leur âge et les années d'expérience font la plupart du temps qu'ils sont désignés comme chefs de camp, et ils sont alors responsables du ravitaillement ainsi que du logement de la troupe en campagne.



Les Officiers

Lorsque l'on s'adresse à un officier équivalent ou supérieur au Lieutenant, il est attendu que l'on rajoute l'abréviation "Mon" avant son grade, uniquement s'il s'agit d'un homme.

-Lieutenant :
De jeunes officiers sortis d'école, ou d'anciens sous-officiers ayant gravi les échelons de la hiérarchie, ils constituent le premier niveau de décisionnaire sur le terrain. Ils mènent leurs hommes à la bataille, veillent à leur entraînement, et s'occupent de leur premier niveau de notation. Leur rôle est celui de chef de section.
La façon correcte de s'adresser directement à un lieutenant, est de l'appeler "Mon Lieutenant".

-Capitaine :
La tête, le chef, il commande la compagnie et son autorité est sans appel. Il est responsable de toutes les actions de son unité, de son bon fonctionnement, de son entraînement et de sa présentation. Il est responsable de la notation finale de ses hommes.
La façon correcte de s'adresser directement à un capitaine, est de l'appeler "Mon Capitaine".

"

À tous les sujets de sa Majesté, et à tous nos vaillants Alliés !
L'Armée de Hurlevent vous appelle à rejoindre ses rangs pour soutenir l'effort de guerre, ainsi que la protection des terres de l'Alliance et de ses intérêts. Tandis que l'ombre démoniaque nous menace toujours, nous en appelons à la mobilisation des volontaires pour venir renforcer les rangs de l'Alliance et assurer sa victoire dans les conflits immédiats et à venir !
Dans l'initiative de renforcer la puissance de l'Alliance, le Royaume soulève la IVème compagnie du VIème régiment d'infanterie de Hurlevent pour mener la charge face aux menaces qui pèsent sur nos terres, ainsi que celle de la Grande Alliance. Sous le commandement du Capitaine Castlemarn, Paladin de l'Église, ainsi que sous celui du Lieutenant-Chevalier Rean, la IVème compagnie portera les couleurs de l'Alliance dans les heures difficiles qui nous attendent. Que tous ceux qui veulent défendre l'Alliance et Hurlevent, ceux dont le coeur bat pour la gloire et l'ordre que nous défendons depuis des décennies, se présentent auprès du VIème régiment d'infanterie et de la IVème Compagnie !
Gloire à aux Crocs de Wrynn, gloire à Hurlevent et gloire à l'Alliance !
"


Ces affiches étaient visibles rapidement auprès de la population du Royaume, ainsi qu'auprès des forces alliées de l'Alliance. Même dans ces heures sombres et chaotiques, l'Alliance ne fléchissait nullement. Au contraire, elle se préparait aux pires guerres à venir. Car si la bataille sur Argus venait à être perdu, la Légion reviendrait sur Azeroth pour annihiler tous ceux qui y vivent.



HRP

La guilde en elle même

La guilde est une section de l'armée de Hurlevent, ce qui sous-entend un RP militaire pour ses membres. À comprendre que celle-ci est basée sur une certaine hiérarchie, ainsi que de la discipline et de l'ordre au sein de son RP. Nous prévisualisons la cohérence ainsi que le sérieux lors de nos sessions de RP, et nous sommes intransigeants sur ces faits. Néanmoins en ce qui concerne le HRP, nous encourageons une ambiance conviviale et sans prise de tête. Nous sommes sur un jeu et le RP est également un jeu avant toute chose.
La guilde demande à ses membres de porter un uniforme obligatoire en fonction de classe qui est jouée en RP sur votre personnage. Pour les personnages Fantassins / Fusiliers et Archers, il sera demandé d'avoir débloqué l'apparence de l'armure de Hurlevent. Pour les autres classes, nous acceptons plus de libertés mais nous obligeons le port de vêtements aux tons bleus. Le tabard de l'Alliance est obligatoire également.
La guilde avancera dans une ambiance que nous désirons réaliste sur plusieurs termes, ou sur de la Darkfantasy en général. En soit, une atmosphère plus proche de celle qu'était Warcraft III. Les guerres ne sont nullement belles, les blessures marquent le corps, aussi bien que l'esprit et certaines régions d'Azeroth sont sombres et inquiétants. Nous désirons également travailler sur la mentalité de nos personnages, et pousser l'immersion aussi loin que possible.

Nos objectifs

La IVème compagnie est une guilde qui se veut principalement RP, et nos actions et évènements tourneront essentiellement autour du jeu de rôles. Nous comptons participer au RP de la communauté en offrant une guilde qui offre du patriotisme envers les nations de ses soldats, ainsi que l'Alliance et qui sont fiers de leurs couleurs. Ainsi, l'un de nos objectifs, est de faire vivre la flamme patriotique et la fierté d'être de l'Alliance à ceux qui vivent sous sa protection et la représenter fièrement.
Nous comptons également mener différentes campagnes dans les terres de l'Alliance pour assurer sa protection contre les diverses menaces qui la rongent, autre que les Démons. Nous aurons ainsi diverses intrigues qui nous mèneront aux confins des Royaumes de l'Est et sûrement vers Kalimdor. Certaines seront internes, d'autres pourraient être ouvertes à d'autres guildes / joueurs.
Pour conclure sur nos objectifs, nous comptons mettre en place des campagnes militaires qui mèneront vos personnages dans Azeroth pour livrer des batailles et des combats au nom de l'Alliance et de Hurlevent. En encourageant un esprit fier et patriote, mais également très "humains".

Recrutement

Celui-ci se fait sur notre forum dans cette partie ci.

Races acceptées :
-Humain.
-Worgen.
-Nain.
-Gnome.
-Quel'Dorei.
-Kal'Dorei. -Limité-
-Pandaren. -Limité-
-Draeneï. -Limité-


Classes refusées :
-Chasseur de Démon.


Classes acceptées sous certaines conditions :
-Chevalier de la Mort.
-Démoniste.
-Prêtre ombre.


Forum :http://crocsdewrynn.forumactif.com/


Dernière édition par Frank Castlemarn le Jeu 28 Déc 2017, 20:13, édité 4 fois
avatar
Frank Castlemarn


Feuille de personnage
Guilde: Fanclub Coursevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Les Crocs de Wrynn

Message  Frank Castlemarn le Lun 27 Nov 2017, 17:16



Après l'appel à l'aide de Comté du Lac et des Carmines, les Crocs de Wrynn se déploient au sein de la région pour mener une campagne face à la révolte Gnoll qui y fait rage depuis l'apparition d'Argus. Sous le commandement de son Capitaine, et de son Lieutenant, la IVème compagnie se prépare à sa première campagne militaire face à l'ennemi de toujours de Hurlevent, qui s'annonce plus difficile que tous auraient pu le penser. Cette fois-ci, les Gnolls semblent décider à renverser le cours de l'Histoire et à festoyer dans le sang et les os des Humains qui règnent depuis si longtemps sur cette région.




Résumé de Campagne I:



Suite à la demande de soutien auprès de la Capitale, l'état-major a décidé de déployer la IVème compagnie du VIème régiment d'infanterie dans les Carmines, à Comté de Lac. Dans la soirée du vendredi 27 novembre, les forces de Hurlevent quittèrent les murs de la capitale pour avancer vers les Carmines, au sont des champs de guerre de ses soldats et des sabots des destriers. Accompagné d'un convoi portant des vivres et des fournitures de guerres, la compagnie fut saluée par les divers paysans et pèlerins qui avançaient à travers Elwynn. La route vers Comté de Lac fut sans trouble, les Gnolls craignant sûrement de lancer une attaque contre une compagnie armée et armurée. Et ce passage offrit à plusieurs voyageurs et sujets de l'Alliance, la chance de traverser le Royaume sous bonne escorte.
C'est après plusieurs heures à travers le Royaume, que les Crocs de Wrynn arrivèrent à la bourgade de Comté de Lac, les habitants heureux de voir un détachement de l'armée royale, arriver en soutien à la garnison de la ville. Les soldats ne prirent cependant guère le temps de profiter des salutations, et des remerciements, car ils devaient se préparer rapidement à la campagne qui s'annonçait. Sous les ordres du Capitaine, les guerriers de Hurlevent déchargèrent les convois rapidement, installant un campement de guerre à l'ouest de Comté du lac. En quelques minutes, des tentes aux couleurs de Hurlevent se levèrent dans les champs inutilisés, des étendards aux couleurs de l'Alliance et du royaume, furent dressées et les fournitures installées.
Ainsi, en l'espace d'un soir, Comté de Lac offrait un visage inflexible et invincible aux yeux des Gnolls qui erraient dans les contreforts montagneux, et observant avec cupidité la bourgade.


Néanmoins, le campement placé, la IVème ne pouvait lancer directement des assauts contre les positions Gnolls dans les contreforts et les bois. Les informations étaient trop peu précises pour risquer une attaque directe, et Comté de Lac s'agitait suite à des événements populaires, dont la nouvelle taverne est son ouverture. Tandis que les éclaireurs, et les gradés se penchaient sur une stratégie pour la bataille à venir, les soldats vinrent en soutien à la garnison sur place pour le maintien de l'ordre.
Profitant de la nuit, le Capitaine en compagnie de son Lieutenant et du soldat Danforth, s'avança dans les terres au nord de la bourgade, pour observer les forces Gnolls en place. Et avec effroi, découvrir que la scierie était remplie par des hordes gnolles, qui y retenaient de nombreux civils prisonniers dans ce qu'ils nommaient le garde-manger. Malgré l'horreur de la scène, les éclaireurs ne firent que noter les fortifications Gnolls, qui n'étaient que des barricades vulgaires et posé à la va-vite, ainsi que les forces en place. Avec regret et colère, ils s'en détournèrent pour suivre la piste laissée par des Gnolls qui quittèrent la scierie, en direction des canyons de l'ouest.
Avançant avec précaution à travers les parois rocheuses et les acérées des contreforts, ils gardaient à l'oeil les torches des Gnolls qu'ils suivaient. La marche dura pendant presque une heure, avant que les Gnolls qui transportaient des sacs de toile, ne s'arrêtent à l'entrée d'un chemin naturelle entre deux falaises. Les Gnolls, connus pour leur manque d'intelligence et brutalité, poussèrent des glapissements précis vers l'horizon. Avant que d'autres ne leur répondent pas ...Après un temps d'attente, deux puissants Gnolls s'avancèrent vers les arrivants qui plièrent l'échine, par crainte et soumission. Ces Gnolls surprirent les éclaireurs qui découvrirent pour la première fois, des Gnolls à la fourrure non pas sombre, mais clair comme la neige. Ils saisirent les sacs, claquant des crocs vers leurs semblables avant de tourner le dos et de disparaître dans la nuit noire.Les Gnolls restant, gardèrent le silence de longues minutes avant de finalement se redresser, en jurant sur leurs congénères.


Le Capitaine, le Lieutenant et le soldat Danforth se posaient néanmoins des questions sur l'origine de ces étranges créatures, ainsi que leur importance. Il leur fallait des réponses, et ils savaient à qui les poser. Profitant de la nuit, ainsi que des jurons gnolls, ils avancèrent en lançant une attaque surprise sur les Gnolls. En quelques instants, le combat toucha à sa fin face à la frappe implacable des soldats de Hurlevent. Seul un Gnoll fut gardé vivant, tandis que les survivants furent tous mis à mort sans plus de compassion à l'égard de ces créatures.
Ainsi, les éclaireurs rentrèrent à Comté de Lac avec entre leurs mains, un prisonnier qu'il ne tarderait sûrement pas à interroger dans les geôles. De plus, la IVème compagnie avait à présent une idée des camps Gnolls qui menaçaient le plus directement Comté de Lac, ainsi que les effectifs ennemis. La conclusion se fit sans attendre : ce n'était pas un simple soulèvement Gnoll, comme les Carmines en avaient déjà connu. Cette rébellion était plus massive que les dernières, et surtout, elle était organisée, ce qui en faisait une réelle menace pour le Royaume. La question était cependant de savoir si les Gnolls étaient derrière tout ça, et si un tel rassemblement était dû à un Chef charismatique et plus malin que ses congénères . Ou si quelqu'un d'autre était derrière tout ça...?

HRP

Les Crocs de Wrynn profitent d'un lancement actif, et de nombreuses recrues, pour ce début de campagne dans les Carmines. Profitant par la même occasion des guildes qui se sont installées dernièrement dans Comté du Lac, pour fournir plus de RP dans la zone. ( Remerciement à la nouvelle Magistrate et ses compagnons. ) Les Crocs de Wrynn commence donc une campagne qui s'étendra sur un mois, voir deux mois, en fonction des intrigues que nous lancerons. Pour l'heure, la guilde stationne dans Comté du Lac mais son emplacement changera dans les semaines à venir, en restant toujours dans les Carmines.
Vous trouverez sur notre Forum toutes les informations sur les Hiérarchies, ainsi que les effectifs et surtout, n'hésitez pas à venir postuler auprès de la IVème compagnie, et porter les couleurs de Hurlevent. L'Armée recrute toujours de valeureux soldats, prêt à défendre leurs couleurs ici.
avatar
Frank Castlemarn


Feuille de personnage
Guilde: Fanclub Coursevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Les Crocs de Wrynn

Message  Frank Castlemarn le Mer 06 Déc 2017, 18:16


La guerre fait rage ! Tandis que la Capitale profite d'une vie politique animée à la cathédrale, et de ses affaires habituelles, la révolte des Carmines gagne en intensité. Près de deux semaines après leur déploiement, la IVème maintient sa traque dans les Carmines, décimant les campements Gnolls. Après une victoire décisive sur les Gnolls qui tenaient la scierie, et grâce à la libération de nombreux prisonniers de l'avant-poste Gnoll, la IVème se prépare maintenant à en finir avec les fuyards se cachant dans les cavernes au nord de Comté de Lac. Cependant, le gros des forces Gnolls se rassemblent dans les contreforts de l'Est, et semblent se préparer à faire face aux renforts du Royaume.
Le soulèvement Gnoll reste une menace non négligeable, et les soldats de Hurlevent se préparent à de nouvelles batailles difficiles et brutales. Malgré les victoires récentes, les charognards restent nombreux et organisés. Si vous désirez protéger votre Royaume, le coeur de l'Alliance, portez-vous volontaire et portez les couleurs du Haut Roi Wrynn.
Gloire à Hurlevent, gloire à la Grande Alliance !

Résumé de campagne II:


Plusieurs jours passèrent pendant lesquels la IVème se préparaient aux batailles à venir, gagnant en information et commençant l'élaboration d'une stratégie en profitant des connaissances qu'elles gagnaient sur le terrain. Mais les Gnolls ne se firent guère attendre, à peine la IVème était-elle déployée, qu'un Garde annonça à ses hommes qu'un convoi était attaqué plus au sud sur la route. Sans perdre un instant, aux ordres du Capitaine, les Crocs de Wrynn prirent leurs montures, et se mirent en formation de marche vers les Trois Chemins. Galopant sur la route principale, il ne fallut que quelques minutes pour les troupes de la compagnie avant d'entendre les ricanements gnolles, et d'apercevoir les éclats des flammes incendiaires qui rongeaient la caravane. À l'ordre du Capitaine, les soldats se mirent en formation en haut de la route, avant de lancer une charge fatale vers les quelques gnolles qui restaient autour de la caravane en feu.


Les troupes chargèrent vers les Gnolls en formation, avant de les piétiner sous les sabots de leurs montures et de les transpercer de leurs armes. Sur les quelques Gnolls qui étaient restés en arrière, aucun ne survécut. Néanmoins, le mal était fait. Les cadavres des mercenaires qui protégeaient la caravane, jonchaient alors que l'instant d'avant, l'unique survivant, était la proie des Gnolls qui s'amusaient à le piquer de leurs lances. Posant le pied-à-terre, les soldats se mirent en formation autour de la caravane en surveillant les alentours, tandis que le Capitaine et le paladin Blackwood approchait du survivant. Prodiguant les premiers soins, l'Homme saisit le bras de Blackwood en la suppliant de venir en aide aux marchands qu'ils protégeaient. Ceux-ci étaient encore vivants, mais les gnolles les avaient fait prisonnier. Mais ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils disparaissent à jamais dans les bois.
Devant les suppliques de l'homme, le Capitaine chargea son Lieutenant de commander les troupes et de traquer les Gnolls qui détenaient les civils, informant qu'il s'occuperait du survivant, avec l'aide d'Arshkan, l'aide de camp. Suite à l'ordre, le Lieutenant rassembla ses effectifs avant de lancer la chasse dans les bois de l'est, pistant les traces des Gnolls jusqu'à les trouver.

Après plusieurs minutes de marche dans les bois, les soldats aperçurent les lueurs d'un campement ainsi que les grognements distincts des Gnolls, mais plus encore, un son qui les marquera durant une nuit entière : les cris strident d'un gnome saucissonnait. Approchant du campement en silence, restant caché dans les buissons, les soldats observèrent le campement ainsi que le gnome nu, qui était tendu au-dessus d'une marmite bouillante. Le pauvre gnome semblait échanger des conseils culinaires avec son bourreau, lui conseillant d'ajouter des herbes pour adoucir sa chair. Autour d'eux, c'était plus d'une vingtaine de Gnolls qui rôdaient et dressaient un campement rapide, tandis que les prisonniers étaient enfermés dans une cage en bois de l'autre côté du campement.
Devant cette situation critique, le Lieutenant plaça ses troupes avant de lancer la charge en silence, pour surprendre autant que possible l'ennemi. La bataille s'engagea alors dans le chaos pour les Gnolls, qui voyaient des soldats de Hurlevent jaillirent des bois de tous les côtés. Les lances et les épées tranchaient les fourrures, les détonations des fusils résonnaient en décimant l'arrière-garde et les flammes arcaniques dévoraient les fuyards.
En quelques instants, après une attaque-éclair, les Gnolls étaient vaincus et les quelques rescapés, furent abattus sous les ordres du Capitaine. Aucun prisonnier ne fut fait, cette nuit-là. Le gnome fut délivré, le laissant libre de se rhabiller en continuant ses longs monologues sur le traitement des marchands de nos jours, et le manque de sécurité constant dans les régions frontalières. La IVème compagnie fut rejointe par son Capitaine, et la cargaison volée fut elle aussi ramenée à Comté de Lac, avec les dix civils.


Les jours suivants furent plus calme, les troupes des Crocs de Wrynn profitant du calme ambiant pour des entraînements réguliers, aussi bien physique que martiale. Pendant ce temps, les officiers se rassemblèrent autour d'une carte de la région, en y plaçant les campements Gnolls connus, et les forces militaires dont ils disposaient. Après plusieurs échanges, et plusieurs rapports, le Capitaine et son Lieutenant décidèrent de la suite des opérations. L'heure était venue de porter un coup net dans la révolte, et de libérer Comté de Lac des menaces immédiates. De plus, les rapports indiquaient que la scierie d'Alther servait d'avant-poste, mais également de garde à manger pour les gnolles. Des civils y étaient retenus, et l'heure était venu de les libérer de cet enfer.
Au soir du 30 novembre, les ordres furent donnés et l'opération lancée après avoir été soigneusement préparé. Des renforts de la garnison du comté furent soulevés, et de l'artillerie furent envoyés depuis la Capitale. Les Crocs se divisèrent en deux unités, l'une sous les ordres du Lieutenant Rean qui avait pour mission de s'infiltrer à l'arrière du campement, de libérer les prisonniers et enfin, abattre celui qui dirigeait les Gnolls.

Unité du Lieutenant Rean, en direction des barques.

Tandis que le gros des forces tiendraient une ligne de front à l'ouest de la scierie, attirant les forces Gnolls par des tirs de mortiers nains. Pour éviter un assaut de l'arrière-ligne par des renforts Gnolls provenant des gorges rocheuses de l'Ouest, des mines y furent placées. Si elles explosaient, l'ordre était la retraite. Les Gnolls étaient des centaines dans la scierie, une attaque en tenaille serait fatale pour les forces de Hurlevent en sous nombre.
L'unité du Lieutenant prit les eaux en longeant les falaises de la scierie, pour atteindre les rives de l'autre côté du campement Gnoll. Ils se déployèrent sur le rivage, avant de s'approcher discrètement des Gnolls. Puis ils patientèrent à couvert, le signal de l'assaut que le Capitaine avait ordonné d'attendre. Celui-ci ne tarda pas, prenant la forme d'une série d'explosions de mortiers dans la scierie qui réduisirent en cendres plusieurs Gnolls. Les cors de guerres résonnèrent à l'ouest, tandis qu'une vingtaine de fantassins plaçaient un mur de bouclier, dont jaillirent les pointes des lances, devant des fusiliers et trois artilleurs nains. Les Gnolls se rassemblèrent rapidement, courant et se bousculant vers ces nouvelles proies qui leur offrirent un accueil sanglant.
Pendant que le front débutait, l'escouade du Lieutenant s'avança vers les tentes arrière du campement, où étaient entreposés trois cages de bois, renfermant des paysans mais également des gardes survivants. Affamés, battus et gelés, les civils se relevèrent à la vue des forces du Royaume qui attaquaient la scierie.


Néanmoins, plus d'une vingtaine de Gnoll entouraient encore les cages et des renforts pouvaient être attendus. Les soldats s'avancèrent discrètement, lançant une attaque surprise et directe mais la situation était délicate. Les Gnolls tinrent bon, et commencèrent à offrir une réelle résistance dans les premiers instants. Mais les tirs précis du soldat Aremys, et le soutient qu'offraient la prêtresse Leilara et le moine Luo Ye permirent à la ligne de front de tenir, et de commencer à faire perdre l'avantage du nombre aux gardes gnolles. Malgré quelques faux tirs de du mage Malise Olendzer, la victoire semblait à portée de main pour l'unité du Lieutenant. Alors que de l'autre côté du campement, les forces de Hurlevent commençaient à peiner sous le nombre d'assaillants, le Capitaine prenant part à la mêlée en soutenant ses soldats par ses encouragements, ordres et également la Lumière. Cependant, un Gnoll imposant, portant des habits de mystiques et au pelage pâle, commandait ses "troupes" avec une ruse et une autorité impressionnante pour cette race.
Après plusieurs minutes à combattre, et parvenant à prendre l'avantage sur l'ennemi, l'unité du Lieutenant attira néanmoins l'attention du Gnoll qui commandait ses troupes. Grondant, le monstre décida de s'occuper avant toute chose de ces assaillantes surprises, et d'y veiller personnellement. Réunissant ses meilleurs guerriers, il se mit en marche vers les cages et les soldats. Non sans affaiblir par une puissante attaque mystique le front qui tenait en haut de la scierie. Voyant l'approche de cette menace, les forces des Crocs se dépêchèrent d'en terminer avec les derniers gardes, avant que le Lieutenant n'ordonne à ses hommes de libérer les prisonniers. Mais l'ennemi approchait trop rapidement, et les ordres étaient clairs : Ils devaient protéger à tout prix les prisonniers libérés.


Ordonnant à l'aide de camps Sora de guider les civils vers les barques, le Lieutenant prit les devants en lançant la charge avec le reste de la troupe sur les renforts gnolles. Une nouvelle mêlée débuta mais les soldats commençaient à fatiguer et souffrir des blessures, tandis que les mages et prêtres -même le moine- étaient de plus en plus à sec de mana. Cette dernière joute fut ardue, et les gnolls résistant et coordonnés par leur chef. C'est alors que le Lieutenant usa de son expérience pour user du point faible des Gnolls : la provocation. Insultant le Chef Gnoll -et la mère-, celui-ci rugit de colère en posant son dévolu sur le Lieutenant, et incantant un sortilège destructeur qui balaya ses propres guerriers. Le Lieutenant résista à l'impact grâce à son bouclier, mais vola brutalement contre un arbre avant de s'écrouler au sol.
Les soldats tinrent néanmoins bons, sous la prise en charge d'Aremys et de Luo Ye, tandis que Malise Olendzer et Leilera s'écroulèrent également, sans mana et blessée pour la prêtresse. Mais après une dernière joute brutale contre le Chef des Gnolls, ils le firent chuter sur le sol, où il resta en agonisant d'une balle dans l'épaule. Aremys s'en approcha, avant de le marteler de coup pour s'assurer qu'il reste sur le sol, et également passer la colère de l'armée et des habitants du Royaume sur la créature.
De l'autre côté de la scierie, la situation avait pris un tournant décisif pour les Gnolls. Les forces de Hurlevent avaient profité de la disparition du Chef, pour semer le chaos et la discorde dans les rangs Gnolls. Lentement, mais sûrement, en formation et disciplinés, les soldats avancèrent dans les rangs gnolles en les décimant petit à petit. C'est alors que ce fut la débâcle chez les créatures, qui cherchèrent à fuir les soldats aux couleurs de Hurlevent. Les mortiers, et les fusiliers, s'en donnèrent alors à cœur joie en tirant et soufflant les fuyards.
Cependant, à peine le Capitaine reçut le rapport de ses troupes à l'est, que les gorges se réveillèrent dans une soudaine explosion qui résonna jusqu'à Comté de Lac. Faisant sonner la retraite, les forces de Hurlevent abattirent les derniers gnolls avant de quitter rapidement les lieux avant l'arrivée des renforts Gnolls. Les troupes étaient épuisées, les munitions manquaient et l'heure n'était plus en leur faveur pour enchaîner une nouvelle bataille. Le replie fut sûrement la meilleure solution cette nuit-là. Au retour de l'unité de Rean sur les quais du Comté, les civils furent pris en charge par la garnison qui redoubla de vigilance durant la nuit. Néanmoins, aucunes forces Gnolls n'osèrent s'approcher de la bourgade.


Quant au chef capturé, il s'agissait du funeste Aiguisateur qui était l'un des mystiques soutenant le véritable dirigeant de cette révolte. Puissant, plus intelligent que la moyenne pour les Gnolls, celui-ci n'était qu'un sous-fifre de cette révolte. Les Crocs l’interrogèrent durant deux jours, mais le Gnoll ne lâcha aucune information pertinente sur les siens, apeuré par son Chef, plus que par loyauté. A l'aube du troisième jour, le Gnoll fut pendu pour ses crimes à l'entrée du Comté, aux yeux des Gnolls qui viendraient rôder dans les alentours de la bourgade. Un message des plus implacables de la justice du Royaume envers ses ennemis.


À la suite de cette victoire importante, la IVème n'eut guère le temps de se reposer. Les Gnolls étaient plus actifs que jamais, et dangereux également. À présent, l'heure était venue d'en finir avec les charognards qui se terraient dans les gorges au nord du comté. Et les Crocs de Wrynn débutèrent des traques parmi les falaises et les contreforts montagneux dans le but d'exterminer le plus de gnolls possible, avant de mener un assaut direct sur les cavernes où le gros des forces rebelles se cachaient à présent. Durant la nuit du 5 décembre, une de ces traques mena les Crocs de Wrynn jusqu'à plusieurs campements abandonnés par les Gnolls, où ils trouvèrent une de leurs victimes, qu'ils ramenèrent auprès du Comté. Ils tombèrent également sur un campement qui était encore tenu par des Gnolls, et en décimèrent les occupants sans autre forme de procès. La haine et la colère s'éveillaient chez les Soldats, devant les massacres et les actes atroces de cette vermine qui s'accrochait aux frontières du Royaume depuis trop longtemps maintenant.


Mais dans les bois de l'Ouest, des torches s'allumaient la nuit tombée, de plus en plus nombreuses...


Personnage mis à l'honneur : Moine Luo-Ye



Natif de l'Ile Vagabonde, membre du peuple Pandaren, Luo-Ye n'avait aucune raison de sacrifier sa vie pour joindre l'armée d'un royaume étranger. Néanmoins, il le fit, dans l'objectif de remercier ceux qui ont payé un prix élevé pour défendre les siens autrefois, mais également pour protéger et servir les citoyens de l'Alliance. Sa discipline, son écoute et ses efforts sont des exemples à suivre, pour tous les sujets du Royaume, et de l'Alliance. Le respect, la discipline et l'honneur.

HRP

La IVème compagnie continue sa campagne dans les Carmines, et se prépare à la deuxième partie de celle-ci. Nous avons de nouvelles recrues qui sont très agréables et sérieuses, et la bonne humeur règne au sein de la Guilde, ainsi qu'un esprit fraternel dans les rangs RP.
Nous restons ouvert à ceux qui désirent joindre les forces de Hurlevent et de l'Alliance ici.
avatar
Frank Castlemarn


Feuille de personnage
Guilde: Fanclub Coursevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Les Crocs de Wrynn

Message  Frank Castlemarn le Sam 16 Déc 2017, 20:58


Victoire pour Hurlevent !
Après une campagne de un mois dans les Carmines, la IVème compagnie du VIème régiment d'infanterie, alias les Crocs de Wrynn, ont remporté une victoire décisive face à la révolte Gnoll qui menaçaient la stabilité du Royaume,  ainsi que la sécurité des habitants des Carmines et de Comté du Lac. Sous les ordres du Capitaine Castlemarn, et de ses officiers le Lieutenant Rean et le Caporal Danforth, les Crocs de Wrynn ont repoussé les Gnolls des alentours de Comté du Lac, avant de porter plusieurs frappes stratégiques sur leurs campements avancés. Après la libération des nombreux prisonniers, les soldats de Hurlevent ont mené une charge définitive contre le gros des forces Gnolls, et ont mi fin à la tyrannie de leur chef.
Les Carmines sont toujours dangereuses, mais à présent, les routes sont sous contrôle et Comté du Lac ne craint plus aucunes attaques. Que cette victoire rappelle à toutes les créatures qui rôdent dans nos montagnes et bois, que Hurlevent règne sur ses terres, et que justice sera faite.
Longue vie au Haut-Roi et à l'Alliance !

Résumé de campagne III:


Depuis trop longtemps déjà, la révolte Gnoll grondait dans les Carmines à présent. Comté du Lac était sauve, mais les Gnolls avaient été nombreux et plus organisés que d’ordinaire. C'était une chance qu'ils n'aient pas lancé une attaque sur la bourgade, avant que les Crocs de Wrynn ne s'y déploie car même si le Comté aurait tenu, les dégâts et les pertes humaines auraient été lourde. Les habitants étaient fatigués, fatigués de craindre qu'une nuit, les cloches ne résonnent et que les ricanements de ces monstres ne résonnent dans les ruelles. Ils étaient fatigués de craindre d'être enlever sur les routes ou dans la nuit, eux ou leur proche, pour être mis en cage en attendant qu'on les dévore. Cette lassitude était palpable, et l'heure était venue d'y mettre un terme définitif.
Durant la nuit du 09/12, les Crocs de Wrynn sonnèrent une nouvelle fois un rassemblement totale de leurs unités qui se rassemblèrent en formation, devant les Officiers qui les commandaient. Les soldats étaient fatigués, certains souffraient encore de plusieurs blessures, mais ils étaient déterminés à servir leur Royaume, plus encore à faire justice. Ils avaient vue de leurs propres yeux des civils tués par ces Gnolls infectes, et certains dévorés. La colère mais également la haine, brûlaient en eux et ils ne supportaient plus de savoir celui qui dirigeait cette sinistre révolte, encore en vie.
Le Capitaine donna les ordres que tous attendaient depuis plusieurs jours, la IVème compagnie marcherait vers les cavernes du nord pour combattre la dernière menace armée des Gnolls, et abattre celui qui les dirigeait. Le Capitaine mènerait l'avancée d'une équipe réduite comportant des artificiers nains, pour faire s'écrouler la caverne sur les Gnolls qui s'y terraient, tandis que le Lieutenant et le reste de la compagnie, avanceraient de face pour attirer les gnolls et laisser à leurs camarades, une ouverture vers l'entrée. Les soldats se mirent alors en marche vers leur cible dans les contreforts montagneux, empruntant des sentiers rocheux et difficiles qui sillonnaient les falaises et les vallées. Les soldats ruminant lorsque les bottes glissaient sur les pierres et les éboulis, tandis que l'air glaciale de la nuit brûlaient les joues et visages des fantassins de la IVème, au cœur de la nuit.
Soudainement, des gnolls apparurent sur les flancs montagneux qui entouraient le sentier, rugissant alors qu'ils abaissaient des arbalètes primitives, mais fonctionnelles, qui lâchèrent une salve vers les soldats en formation.


Les rocheuses étaient gardés par plusieurs groupes de gnolls, qui semblaient attendre l'arrivée des forces du Royaume dans ces gouffres sinueuses. Les Soldats ne se laissèrent pas emporter par la panique, tandis qu'ils dressaient les boucliers en repoussant les carreaux ennemis qui venaient se briser sur l'acier de Hurlevent. Sous les ordres du Lieutenant, la formation s'adaptait aux embuscades, décimant les viles êtres qui les attaquaient par surprise, et déjouant les embuscades les plus sournoises. Surprenant un Gnoll qui préparait une bombe pour accueillir les soldats, le Lieutenant vînt charger brutalement l'ennemi qui rugissait vers le vétérant en brandissant la bombe. Une chance que celle-ci fut vieille, et qu'elle n'explosa qu'en retard après cet assaut suiccide. Le Lieutenant eut le temps de s'éloigner de la bombe, qui explosa dans un nuage de débris plus loin.  Les soldats entourèrent le Lieutenant pour s'assurer de son état, avant de reprendre leur chemin vers la cible prioritaire. Et quel ne fut pas leur surprise.
Une large plaine s’étendait dans une vallée montagneuse, à l'entrée d'une vaste caverne où brûlaient quelques torches dont les reflets, éclairaient les parois. Une brise nocturne soufflait les brins d'herbes de cette vaste terre qui n'étaient recouverte que par la végétation. Rapidement, la IVème comprit que quelque chose ne tournait pas rond ici, là où aurait dû les attendre un vaste campement Gnoll. Les nuages s'écartèrent sous les vents d'automne, en laissant les rayons de la Dame et d'Argus éclairaient les lieux, et dévoilant un puissant Gnoll au pelage pâle, qui se tenait sur deux corps ensanglantés, portant encore les restes d'armures de Hurlevent. Ses griffes étaient fermés sur les cheveux d'un autre survivant, tandis que ses yeux de hyene se posaient sur les arrivants, en dévoilant un rictus sanguinaires, et sournois.
Le Chef Gnoll était trop loin pour permettre aux fusiliers et archers de la Compagnie de l'atteindre, et ils n'avaient pas le choix que d'avancer sur la plaine, si ils désiraient l'atteindre. Hors, ils n'avaient aucune confiance en ce lieu, le piège était trop visible pour qu'ils s'y laissent prendre. Le Gnoll hurla alors dans la nuit, provoquant le Lieutenant et lui ordonnant de s'approcher, pour négocier. Accompagnant sa demande par un cris de souffrance de son otage, le Chef eut ce qu'il désirait. Le Lieutenant ordonna au caporal Danforth de commander les soldats, alors qu'il avançait à travers la plaine vers le Chef. Le temps semblait se figer tandis que les bottes de Rean frappaient le sol, soulevant de la poussière, alors qu'il restait sur ses gardes, à l'attente d'un piège. Mais il parvînt devant le Chef , sans que nul ne s'en prenne à lui, ou qu'un piège éclate. Le Gnoll l'observait du haut des corps, avant d'étendre son sourire cruel et rugir vers les falaises.
Ce fut semblable à une explosion lorsque les gravas près de la compagnie, s'envolèrent vers les cieux et les alentours, laissant surgir dans un rugissement sanguinaire, les deux têtes déformés d'un Ettin.


Cette fois, les soldats furent pris totalement par surprise, et également par la crainte à l'apparition du géant monstrueux qui dressait vers eux un gourdin de la taille d'un sapin -et qui en était sûrement un- alors que les gravas chutaient sur eux. Le monstre balaya les rangs de son arme en hurlant vers les vulgaires humains qui se dressaient sur son chemin, envoyant le Caporal et le jeune Sora sur le sol brutalement. Le Paladin Thorasil tenta une charge héroïque vers l'Ettin qui envoya l'homme voler brutalement de son pied. Le Lieutenant tourna la tête de stupeur, mais le Chef, égorgeant son otage, bondit vers le vétéran en arrachant du sol une puissante hache. La situation était critique, mais il semblait manquer le gros des forces Gnolls, ce qui inquiétaient également les soldats de la compagnie. La bataille faisait rage à présent, alors que les soldats cherchaient à contenir, et repousser le géant qui détruisait tout sur son passage. Les brumes du moine Luo Ye cherchant à endormir le monstre, alors que les Paladins contenaient sa fureur grâce à la Lumière. Le Caporal était encore sonné, et l'aide de camps cherchait à présent à la tirer de là. Le Lieutenant luttait face au Chef, qui rivalisait par sa puissance physique et sa vigueur, face à l'expérience du vétéran et ses armes.
Durant plusieurs longues minutes, la situation semblait perdue tandis que les Paladins encaissaient encore les brutales frappes du Géant qui rugissait de ses deux têtes. Mais la bataille s'inversa sous les encouragements des soldats entre eux, et le retour dans la mêlée du Caporal qui organisa la contre-attaque, faisant honneur à ses origines Stromgardiennes. Criant ses ordres, les soldats se mirent en formation, débutant une contre-attaque féroce face à l'Ettin qui recula face à la ténacité de ses adversaires. Les flèches sifflèrent vers les visages du monstre, ayant raison de plusieurs yeux avant que les Paladins Thorasil et Blackwood ne viennent briser les genoux du géant, et le sonner par la Lumière. Les Brumes du moine se focalisèrent sur une tête seulement, parvenant ainsi à l'endormir.
A genoux, et n'ayant plus qu'une tête d'éveillée, l'Ettin n'avait alors plus aucune chance malgré sa frénésie, lorsque le Caporal bondit vers lui en lui ouvrant le ventre de son arme, accompagné par les soldats qui frappèrent à l'unisson le monstre à leur merci, scellant son destin.


Nombreux étaient ceux blessés, mais le temps manquaient aux soldats car en contre-bas, le Lieutenant luttait toujours face au Chef qui tenait face au vétéran. D'un instant à l'autre, les renforts arriveraient et ils n'y avaient toujours aucune trace du Capitaine, et de son unité. Apportant les soins urgents, ils se mirent rapidement en marche pour soutenir leur Lieutenant. Le Chef n'eut plus aucune chance, le Lieutenant parvenant à le saisir par le cou avant d'enfoncer son couteau de combat dans le cœur de l'animal. Les questions attendaient, ils avaient une mission et le Lieutenant avait prévu une solution B. Ordonnant à l'aide de camps d'apporter son sac, il revînt en lui offrant. Le Lieutenant ordonna qu'on élimine les derniers gardes qui tenaient l'entrée de la caverne, où faisaient échos des glapissements juvéniles.
Fermant leur cœur, les Soldats obéirent en sachant pertinemment qu'ils ne pouvaient faire preuve de pitié. Ces jeunes deviendraient rapidement des adultes, et comme les leurs, ils s'en prendraient à leurs citoyens. La mort était la seule solution pour ces créatures, ni humaines, ni animales. Les gardes ne posèrent aucun problème, et le Lieutenant plaça les explosifs qu'il fit jaillir de son sac. Les plaçant aux endroits stratégiques, il ordonna aux soldats de courir le plus loin possible alors qu'il les enclenchait. Quelques instants après, une puissante détonation résonna dans les carmines nord, secouant les falaises et faisant s'écrouler des tonnes de roches sur les habitants de la caverne. Le Lieutenant ordonna qu'on tire de là le corps du Chef, alors que lui même, avait cédé à sa compassion en sauvant un seul et unique rejeton gnoll.
Les soldats quittèrent les lieux, lorsque les hurlements des Gnolls résonnèrent au loin. Les renforts arrivaient, et dans leur état, ils ne pourraient vaincre la colère des créatures. Battant en retraite, ils quittèrent le champs de bataille, la victoire acquise et leur mission accomplie.
Ce n'est que dans la nuit, que des éclaireurs rapportèrent le Capitaine et ses hommes, qui avaient été pris dans une embuscade tendue par les Gnolls qui les avaient attaqué en masse. Le Capitaine était sévèrement blessé, et vidait de ses forces mais trois de ses hommes étaient tombés. L'enterrement eut lieux le samedi suivant, dans un silence respectueux tandis que les hauts-faits des soldats étaient énoncés, auprès des citoyens réunis.


Fin de Campagne:


La première campagne des Crocs de Wrynn fut difficile, l'ennemi n'avait ni la force, ni l'intelligence des démons, mais ils étaient en surnombre par rapport aux forces de la compagnie. Mais lorsque leur Chef tomba, les gnolls se divisèrent rapidement et s'entre-attaquèrent les uns et les autres, dans le but de commander ou de simplement défouler leur rage bestiale. Plusieurs chasses eurent lieux, décimant les dernières forces Gnolls en forçant les survivants, à fuir loin des zones habitées, et se terraient à nouveau dans les grottes et les bois.
La victoire assurée, l'Etat-Major rappella la IVème auprès de la Capitale en informant les autorités de la réussite de la mission qui leur avait été donné, et de les récompenser à leur juste valeur. Ce n'était là qu'une première campagne, cependant, et les soldats avaient conscience que rapidement, ils auraient à nouveau à marcher sur les sentiers de la guerre. Sûrement face à des ennemis plus dangereux, et plus féroces.
Mais la IVème était prête à accomplir son devoir, sans jamais faillir. Ils écraseraient et vaincraient toutes les menaces qui s'opposeront à l'autorité de Hurlevent, et à l'Alliance.

Personnage mis à l'honneur : Paladin Elanora Blackwood


Native de Lordaeron, fille du nord et de la Lumière, jamais elle ne céda face aux malheurs et aux noirceurs qui ravagent nos terres depuis des décennies. Rempart de la Lumière, elle en est la digne représentante et offre sa protection à ses frères et sœurs d'armes, ainsi qu'aux innocents. Elle en est également l'arme qui abat sa justice et son jugement sur ceux qui la méritent. D'une loyauté indéfectible, et d'une discipline de fer, elle est le parfait Paladin de l'Alliance qui tient le front face aux ennemis de nos nations.

HRP

Les Crocs de Wrynn terminent leur première campagne dans les Carmines, après près de quatre semaines sur place, et soufflent quelques jours, avant d'engager un nouveau front prochainement. A l'occasion, elle organisera plusieurs événements de recrutement, mais également d'entraînement. La guilde fonctionne parfaitement, et nous avançons avec plaisir et efficacité.
Le Forum a également fait peau neuf, alors n'hésitez pas à y passer pour nous contacter, ou pour postuler auprès de nous : http://crocsdewrynn.forumactif.com/
avatar
Frank Castlemarn


Feuille de personnage
Guilde: Fanclub Coursevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Les Crocs de Wrynn

Message  Frank Castlemarn le Jeu 28 Déc 2017, 20:19

Ordres de Mission

Soldats des Crocs de Wrynn,
L'heure est grave ! L'Île péninsulaire de Roncargent, au large des Pins Argentés, sous la protection de l'Alliance, est victime de trouble qui risquent de sceller son destin prochainement. La Horde, sous la présence des Réprouvés, entretient un pourparler avec les dirigeants de l'ïle pour les forcer à quitter l'Alliance, et les isoler dans le nord. Si une telle chose venait à arriver, Roncargent n'aurait aucune chance de survie face à la félonie des Réprouvés, qui les massacreront et les relèveront pour leur cause. L'Alliance et Hurlevent ne peuvent laisser une telle chose arriver, que la Lumière nous en soit témoin !
A cause de ces pour-parler, et de la présence des Morts-Vivants dans une des ambassades de  l'ïle,  la population se livre à une guerre civile qui gagne de plus en plus d'ampleur. Plusieurs pertes sont déjà à signaler, et d'autres ne tarderont sûrement pas à avoir lieux. Des actes de trahisons ont eu lieu également, et des tentatives d'assassinats. Pour le bien de nos relations avec Roncargent, et dans le but de leur rappeler le soutient et le respect de l'Alliance, nous ne ramènerons pas l'ordre par la force. Vous aurez pour mission d'accompagner notre ambassadeur, Théon Balfoy, sur l'île de Roncargent et d'assurer sa protection, le temps des négociations.
Suite aux accords avec Roncargent pour ce sommet, les Crocs de Wrynn ont pour ordre de ne pas prendre les armes contre les Réprouvés, sous peine de mettre fin aux négociations. Néanmoins, nous demandons au Capitaine et ses Hommes d'être à l'écoute des conseils de l'ambassadeur, et des demandes des locaux, dans l'espoir de gagner leur soutient et confiance.
Le départ est fixé pour le 03/01 de l'an 38 à 20h30, port de Hurlevent, quais trois.

Vous avez vos ordres, pour Hurlevent, pour l'Alliance !



HRP

Les Crocs de Wrynn restent actif malgré les vacances festives, les personnages profitant des amis et des familles en Hurlevent avant de repartir prochainement pour une nouvelle campagne sur l'île de Roncargent. Si vous souhaitez rejoindre une guilde militaire, patriote qui défend les valeurs de Hurlevent et de l'Alliance, malgré les temps chaotiques, n'hésitez pas et venez la découvrir en postulant, et en découvrant son fonctionnement durant la prochaine campagne ! Vous ne perdez rien à essayer, après tout Cool
Nous recherchons toujours un nouvel officier de guilde, également ! Et nous avons ajouté notre hiérarchie sur la présentation de guilde, pour les plus curieux !

Bon jeu et bonne vacance à vous !
avatar
Frank Castlemarn


Feuille de personnage
Guilde: Fanclub Coursevent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alliance] Les Crocs de Wrynn

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum