[Alliance] Le Garnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alliance] Le Garnement

Message  Mairi Elisabeth O'Hara le Ven 15 Déc 2017, 11:37

De l’extérieur, difficile de remarquer du remarquable quant aux locaux du Garnement. Situés au 3, Place de la Prison à Hurlevent, ils sont similaires aux autres demeures bien alignées qui longent le quartier des mages.

La maison est coquette, sans être extravagante. Le seul point distinctif serait sans doute cette imposante et épaisse porte en bois, équipée d’un fenestron, qui différencie la porte de ses semblables.  A côté, une boite-aux-lettres, permettant au tout venu de déposer une missive. Un banc, quelques pots-de-fleur plus ou moins bien entretenus, et on y est.
En s’approchant, on s’aperçoit de deux choses : la première, c’est que la porte est enchantée. La couleur du bois, foncée et vibrante, témoigne de l’usage de la magie dans ce qui s’avère être l’enchantement ferbois, qui la rend insensible aux flammes.
La seconde, c’est ce message inscrit en toutes lettres, au centre du portique : « Frappez fort ». Et en effet, aucune sonnette n’est visible, pas même un heurtoir. Sans doute faut-il y aller à la main, et pour avoir une chance d’être entendu, de ne pas y aller de main morte.


Vue des locaux du Garnement, situés au 3, Place de la Prison, Quai des Condamnés, à Hurlevent.

Si vous passez la porte, l’ambiance est bien différente de l’extérieur. L’ambiance est tamisée, presque enfumée. Si la pièce sur laquelle on débouche est spacieuse, il semble difficile d’en distinguer réellement les contours. Le lieu est propre à l’effervescence, passagère ou non, et la première impression sera très différente en fonction de l’état d’esprit dans lequel on se trouve. Certains se précipiteront pour découvrir le lieu, rasant les bibliothèques encombrées, quand d’autres préféreront aussitôt tourner les talons face à une ambiance un peu trop électrique.




La salle est grande, composée elle-même en plusieurs sous-pièces. Un salon, sur la gauche, équipé simplement de quelques sièges en cuir et en bois, trônant sur un épais tapis. Le lieu est, par rapport au reste, presque rangé. Plus loin, une table carrée, massive, qui semble aussi bien servir de table à déjeuner que de bureau de support. Elle est, la grande majorité du temps, recouverte d’innombrables piles de parchemins, dont on aura davantage tendance à dire qu’ils s’entassent plutôt qu’ils répondent à une nouvelle stratégie obscure de rangement innovant.



Non loin de la table, une petite cuisine, composée d’un poêle, et surtout d’un bar conséquent, qui semble se renouveler en permanence de différentes bouteilles plus ou moins extravagantes, laissant une belle part au rhum. Récemment, on y a ajouté du thé.
Lorsque l’on s’habitue au pénombre de la pièce, plus ou moins enfumée, on remarque enfin les escaliers qui filent vers l’étage, une mezzanine qui semble mener à plusieurs portes, en général soigneusement maintenues fermées. Une chaine en fer est soigneusement accrochée aux marches, retenant une pancarte sur laquelle est gravé en toutes lettres le mot « Privé ». Au moins, le message est clair.



Enfin, on distinguera ce qui est finalement l’élément le plus important de la rédaction, une imposante imprimerie, dont les connaisseurs reconnaîtront la qualité, gravée du sceau des Industries Allen. Les téméraires se prenant à contourner la machine atterriront dans une pièce cachée semblant servir aussi bien de garde-manger que de lieu de stockage pour l’encre et le papier. Ils reconnaîtront sans doute que les effluves étranges qui leurs sont parvenues dès leur entrée dans les locaux – odeur du parchemin neuf, d'encre et de tabac froid – sont davantage liées à la machine qu’aux employés eux-mêmes.



En outrepassant l'interdiction de monter au premier étage, on peut alors emprunter un second escalier, en colimaçon, qui dessert une autre chambre. Enfin, une échelle en bois s'élance vers les hauteurs pour ce qui semble être un grenier.




Dernière édition par Mairi Elisabeth O'Hara le Ven 15 Déc 2017, 15:15, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Note HRP

Message  Mairi Elisabeth O'Hara le Ven 15 Déc 2017, 11:41

Note HRP


***


Le Garnement est une guilde qui publie de manière plus ou moins assidue le « journal » du même nom.

- Lien vers le premier site (stylé) du Garnement : Par ici

- Lien vers le second site (moins stylé) du Garnement : Par là

- Lien vers le jeune forum du Garnement
(qui sert notamment de base de données au service des membres) : Ici et Là

Les trois principaux objectifs du Garnement:





1. Développer un RP en grande partie tourné vers l’enquête, l’investigation, le politique.

Le Garnement et son contenu dépendent totalement de l’évolution du RP et de la mentalité de ses membres. Il a été conçu comme un journal « satyrique », un peu border line. Il peut évoluer, dans un sens comme dans l’autre, en fonction des priorités / chevaux de bataille / caractère des personnages. Outre ce qui est publié, le plus amusant se passe souvent en amont de la rédaction des articles. Articles, qui sont et doivent être, par ailleurs et dans la mesure du possible, une production RP. (Avec les maladresses et adresses que pourraient avoir le personnage. Il ne s’agit pas d’écrire son histoire, mais à sa place, et en général, dans une optique particulière).

Par « Rp politique », nous entendons des interactions RP avec les personnages représentant des institutions (reconnues ou non) par la communauté de joueurs de Kirin Tor : Les veilleurs, La Garde de Hurlevent, la Chancellerie de Hurlevent, le Grand Marché, l’Eglise de la Lumière, et bien d’autres. Le but est donc de jouer avec ce qui existe déjà.


2. Développer un RP propre à la guilde, dit RP « aventure » :

Ce type de RP est encore peu présent dans la guilde, faute de monde. C’est en cela que nous souhaitons recruter des profils variés, pas uniquement des plumes. Parler des autres, c’est amusant. Parler de soi ou jouer un RP davantage « personnel », ça l’est aussi. Il s’agit donc de développer d’une part le RP propre aux personnages (et en cela, nous encourageons les joueurs à avoir toutes sortes d’initiatives), et le RP propre à la guilde, via une série d’évents qui à long terme devraient former une campagne (Ces événements dépendront de la tournure des événements en RP). Il pourrait s’agir de reportages qui donneraient lieu, par la suite, à une série d’articles publiés dans le journal (un "j'irai dormir chez vous qui tourne mal..."). Dans l’idéal, le format des « campagnes » s’étendrait soit sur plusieurs jours, par exemples trois jours de suite tous les mois, soit (en fonction du type de RP) un ou deux soirs par semaine.

Par ailleurs, l’idée est aussi de créer des liens et des interactions avec d’autres guildes en RP,  par exemple lors de « reportages » ou d’articles liés à leur guilde/ordre/projet.


3. Raconter et créer de l'événement :


Par raconter, il s’agit tout simplement de rapporter les événements marquants et les initiatives de certains membres de la communauté RP. Évidemment, cet aspect la dépend lui aussi de ce qui se passe en RP, des enjeux /feeling / ambitions des personnages. Il s’agit néanmoins d’un moyen de mettre en relief ce qui se passe dans la communauté, via un moyen qui se veut RP (et dépasse donc l’affichage « forum »).

Par créer, nous en revenons au premier point. L’évènement se « créé » par les interactions RP et les ambitions des personnages. Je rappellerai, car ça ne coule finalement pas tant de source que ça, que d’une part le « devoir de neutralité » du Garnement n’est et ne sera que RP, et peut donc varier en fonction des attentes des personnages ; et que d’autre part les partis pris, quels qu’ils soient, se doivent d’avoir une justification uniquement RP.


Les employés du Garnement :




1- Les rôles et non-grades :

La guilde  propose les « rôles » caractéristiques d’un journal, tout en ayant une hiérarchie relativement opaque, si ce n’est obscure et imprécise (On appelle cela du fonctionnement en réseau et de la gouvernance, c’est à la mode !).

Ainsi, chaque personnage peut (doit) endosser simultanément plusieurs rôles.

- Journaliste : comme son nom l’indique, le journaliste est la pierre angulaire de tout journal… Il fait des reportages, mène des enquêtes et tente (ou pas !) de vérifier les informations. . Il peut, évidemment, avoir des sujets de prédilection. Il réalise notamment des sondages ou des appels à témoignages.

PS : Le statut de journaliste Inrp est le seul qui nécessite du temps HRP, pour l’écriture des articles. Évidemment, ça prend un peu de temps. Mieux vaut donc aimer écrire, et pas uniquement sur son personnage ! (Ah, et question temps, on parvient à fortement l’optimiser pour que ça reste amusant en évitant de se relire, quitte à laisser des coquilles dans le texte et rejeter par la suite la faute sur l’imprimerie gobeline).

- Le gestionnaire : il s’occupe des comptes et de l’achat des fournitures du Garnement (qui, dans la mesure du possible, se déroulent Inrp avec des personnages joués). Il peut aussi fixer une stratégie de communication, proposer et gérer des évènements particuliers.

- Le Médiateur ou chargé des relations extérieures : aucune obligation d’écrire, si ce n’est de l’échange épistolaire. Le rôle est important, car il demande d’être en contact avec le reste de la communauté : organisation de rendez-vous Inrp, partenariats commerciaux, réponses au courrier des lecteurs…

- L’ingénieur : l’intérêt est davantage HRP que RP (sauf si vous aimez jouer un acte répétitif en mode Chaplin dans les temps modernes, en RP...), si jamais vous êtes amateur de mise en page, en sachant qu’après avoir été au top, on repart du niveau zéro ! D’ailleurs, si certains sont des caricaturistes en herbe, ou des dessinateurs tout court...

- Le coordinateur Hygiène et Sécurité au Travail (HST) : le poste est déjà pourvu. Mieux vaut ne pas en savoir davantage.

- Le protecteur / videur / Homme de main : c’est le quotient « héroïque » du Garnement. Car on reçoit assez souvent des menaces (environ une fois par mois !), pour accompagner les journalistes dans leurs missions, et surtout dans nos aventures (Campagnes). L’homme de main entend en général parler de tout.

- Le CDS (Coordinateur Des Sources) : Il essaie d’étendre un réseau, d’obtenir de l’information, et de ne pas trop se faire avoir !

2- Postuler au Garnement :

Évidemment, on a bien conscience que de devoir écrire à intervalles relativement réguliers est considéré plus comme un emmerdement qu’un amusement par beaucoup, et sans doute à raison. En ce qui concerne la temporalité de publication, nous essayons au maximum de faire en sorte qu’elle ait lieu toutes les deux ou trois semaines, parution qui semble raisonnable pour qu’il y ait de l’événement, avoir le temps de jouer (le but premier, quand on y pense…) tout en publiant les différents numéros de manière suffisamment successive pour créer une continuité de publication.

Si les premiers numéros (outre l’effort de mise en page qu’ils représentaient, qui était trop prenant en temps pour la temporalité de parution à laquelle nous pensions) étaient aussi très fournis en articles (articles factuels ou non, etc.) les futurs numéros seront bien plus variables. Évidemment, l’on préfère publier une série d’articles (plus de trois ou quatre) d’un seul coup, qu’au compte-goutte.

- La vie de pigiste : comme vous l’avez sans doute compris si vous en êtes à ce stade de cette (inépuisable) lecture, l’un des problèmes majeurs que pose le Garnement est le temps qu’il demande en HRP pour rédiger les articles. Un plaisir, oui, mais que nous cherchons à partager davantage ! (Cf. la manufacture d'épingles d'A. Smith *vendeur*)

Ainsi, toutes les personnes (à l’unique condition qu’elles n’aient pas deux mains gauches, les fautes d’orthographe sont tolérées mais coûtent 50 argentées la lettre) désirant écrire sur un sujet de leur choix peuvent soumettre leurs papiers au Garnement, quitte à venir publier de manière  occasionnelle, sous pseudonyme ou non. Nous cherchons notamment des gens intéressés par écrire sur les initiatives des autres, ce qui est plus rare que les conteurs ou poètes du dimanche ! (Qui sont cependant eux aussi les bienvenue, évidemment)

- Postuler au Garnement : par voie postale et/ou en jeu. Le recrutement se fait uniquement sur des critères de feeling RP. Les rerolls / autres personnages sont acceptés, tant qu’ils peuvent s’investir un minimum  dans la vie de la guilde.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum