[Journal] Campagne en Strangleronce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Journal] Campagne en Strangleronce

Message  Edgar H. Dawn le Mer 10 Jan 2018, 14:48

Une nouvelle campagne, légèrement plus courte, également retranscrite sous forme de journal.
En voici les entrées :

Entrée numéro une, rédigée au camp de l'Alliance, proche de la frontière des bois maudits. Strangleronce septentrionale. Datée au 15/11/37

Le rassemblement fût demandé aux devants de notre donjon par le Commandant lui-même. L'objet que nous avions trouvé en la précédente expédition devait se voir désintégré - Sa désignation sera tamisée, auquel cas notre journal viendrait au main d'un inconnu -. Hors, en l'impossibilité et cherchant les solutions, notre route nous mène désormais en les Strangleronces Septentrionales. C'est donc commandé par le Chevalier-Capitaine Whiteley que nous prîmes cap pour le sud, secondé à la demande par le Gardien Nerestang. A peine la frontière des bois maudits passée, que déjà les bruits du conflit se firent entendre. Un campement aux couleurs du Roy se faisait assaillir par des barbares trolls. L'ordre lancé de prêter main forte, nous bataillâmes contre ces croyants païens, quelques raptors entrainés au combat et montés ainsi qu'un sorcier. Des blessures ici et là furent à déclarer. Rien de bien conséquent, néanmoins. Les Aspirants se montrent compétents, pour l'instant.

L'Ordre s'installa ensuite au campement, cohabitant avec les guerriers présents au meneur à l'allocution et aux pensées malhabiles. Les rapports seront passés en revue dans les heures qui suivent ces lignes par le Chevalier-Capitaine Whiteley.

Que la Lumière me guide. Honneur et Pureté.


Templier Hargreaves P.



Rapport du 19/11/37
Entrée numéro deux, rédigée au camp de l'Alliance, proche de la frontière des bois maudits.
Strangleronce Septentrionale.


Effectif de l'Escouade:

Gardien Nerestang
Templier Hargreaves
Aspirant Loken
Aspirant Thalmont
Aspirant Klaïss
Père Percétain
Soeur Adranthir
Auxiliaire Elyth

Rapport :

Nous nous mîmes en route après le rassemblement en ayant reçus la mission d'aller reconnaitre un camp troll proche du notre
et de ramener tout renseignements possible sur l'ennemis. L'aller se déroula sans encombre jusqu'aux abords du camp, proche
de la base de Kurzen d'après les dires des soldats sur place. Arrivé à proximité du camp, nous avons très vite reperé des
sentinelles sur les hauteurs, et, sous les ordres du gardien, nous nous sommes mis à couvert. Une fois sur position, nous
appercumes un petit camp troll à proximité, avec seulement une petite dizaine d'individu sur place. Nous avons progressé
dans leur direction en profitant des couvert de la jungle pour nous mettre à portée de charge. Seulement durant notre
approche furtive, l'un des notres à malencontreusement trébucher sur le sol et le bruit des plaques de son armure à suffit
pour alerter les ennemis. N'ayant plus le choix, nous sommes passé à l'attaque dans une charge dévastatrice, l'auxiliaire nous
couvrant de manière très éfficace à l'aide de ses sorts. Dans la bataille, un troll a été embrasé par une boule de feu et
ses cris de douleur ont alerté le reste de la tribut présent dans leur fort.

Nous nous sommes retrouvé avec une force trolle conséquente sur nos talonts et avons donc poussé plus avant de manière à
passer par l'arrière du fort pendant que les trolls étaient sortis. C'est à ce moment là qu'un troll, chaman certainement, nous
a rattrapé et a commencé à nous bombarder à l'aide de sa magie. La riposte de mes collegues fût fulgurante mais c'est l'intervention
d'un mage inconnu, qui vivrait dans la jungle, qui eut raison de notre adversaire.

Au même moment, nous avons été pris à revers par une petite troupe de chevaucheur de raptor qui ont attaqué notre arrière garde.
Le combat fût court mais intense et même si nombre d'entre nous ont été blessé, nous sommes sortis victorieux grâce à la
Lumière. Une fois la troupe défaite, nous avons continué notre avancée pour nous retrouver nez à nez avec un important contingent
troll. Devant le nombre, et même avec l'aide de la Lumière, nous avons du nous replier jusqu'au camp sans vraiment avoir pu glaner
d'information valable pour la suite de la mission.

Durant notre retraite, le mage mysterieux nous a accompagné jusqu'aux abords du camp. Une fois en sécurité, il c'est averé qu'il
était en fait un transfuge du Kirin Tor et qu'il cherchait à récuperer un artefact que les trolls lui auraient dérobé. Dans la
conversation, il nous a révelé que les trolls projetaient d'attaquer un camp de l'Alliance plus au sud avec une importante force
de frappe. Il nous a aussi révelé qu'il suffisait de tuer le chef troll qui commande la tribut pour que les trolls se dispersent
dans la jungle. A prioris, le chef troll utiliserais un baton magique pour diriger son armée. Le mage n'a pas voulus rentrer
au camp de l'Alliance et a preferé repartir dans la jungle. Nous le croiserons surement de nouveau.

Remercions la Lumière qu'aucun d'entre nous n'ai péris durant les affrontements.
Honneur et Pureté.

Aspirant Loken G.



Entrée numéro trois, Rédigé par le Prêtre Barim Percétain au camp allié proche de la frontière du royaume, le 22/11/37.

Effectif de l'Escouade:

Chevalier-capitaine Ruth Whiteley
Gardien Lawrence Nerestang
Templière Pleasance Hargreaves
Prêtresse Berra Adranthir
Prêtre Barim Percétain
Aspirant Gylfie
Aspirant Harold Klaïss


Rapport :

Comme beaucoup se l'imaginaient sûrement après notre brève conversation avec le mage Antonus, nous avons reçu ordre de combattre les trolls sceptres-célestes avant qu'ils n'aillent attaquer le fort Livinguestône.

Simple à dire, plus difficile à faire ! Surtout avec cette chaleur. Mais il faut bien plus qu'une chaleur tropicale pénible et un clan de sauvages pour défaire la Phalange d'Albâtre.

Nous nous sommes mis en route rapidement vers l'ancienne base de Kurzen. D'après ce que j'ai pu comprendre, il s'agissait soit d'un colonel devenu traître, il y a plusieurs années, soit d'un traître plus lambda devenu colonel par la suite. Peut-être sa trahison était dûe à la fièvre de la jungle ou à une consommation excessive de singe ? Bref.

Arrivé aux abords du camp maintenant habité par la mondialement inconnue tribu des Sceptres-Célestes (leur existence intéressera peut-être l'une ou l'autre de ces fouines au Hall des Explorateurs), une seule sentinelle montait la garde. Avec l'aval du chevalier-capitaine, j'ai eu tôt fait de l'attirer en faisant luire quelque peu ma pierre, comme une mouche avec une lanterne, avant qu'on ne l'exécute discrètement.

On a poursuivi, avec une quinzaine d'hommes du roi Wrynn (essentiellement des tireurs au fusil), et avons avancé dans leur camp.

Les trolls ont alors formé une première ligne assez tenace d'une vingtaine de païens sauvages inférieurs puants à longue défense. Mais la Phalange ne souffre d'aucun défi, encore moins adressé par les primitifs. Le combat dura un instant, mes Frères et Sœurs au contact tenant bon par la grâce de la Sainte. Blessures infligées et reçues, ennemis s'effondrant au fil des minutes. Rien d'inhabituel. J'ai pu constater beaucoup de vaillance, de courage, de ténacité et de force de notre côté. Beaucoup de désespoir et d'organisation très relative de l'autre côté. Naturellement.

La grosse sagerelle dont nous souhaitions la tête pour la soupe du soir -comme on aime les faire à Menethil- était tout de même le sorcier. Frère et Sœur lecteur/lectrice, sache bien que la plupart des Primitifs païens (voir le docte codex de la Phalange) sont des poux. Mais ceux maniant un tant soit peu plus de pouvoir par rapport aux autres sont des tiques. Pour les poux, ébouillantez-les à l'eau chaude (ils sont plus sensibles, généralement). Pour les tiques, brûlez-les et arrachez-les à la peau du monde. ça fait plaisir et ça soulage tout le monde ! Cependant, nous devons reconnaître que cette tique là est particulièrement pénible et infecte ! Alors qu'après un long combat mené courageusement et férocement par nos troupes, cette créature infernale a fuit en téléportant les huit poux survivants sur la quarantaine qu'ils étaient !

Nous sommes rentrés au camp suite à cela, soignant nos blessés (les nôtres et ceux du roi), victorieux par couardise de l'adversaire, mais victorieux ! Je gage que ces ruines seront dûment purgées à l'avenir, pour en faire un quartier-général avancé pour de sympathiques futures croisades envers les hérétiques de la jungle.

Tous nos blessés peuvent être pris rapidement et efficacement en charge. Aucune perte à déplorer dans nos rangs.

Père Barim Percétain

Entrée numéro quatre, rédigée au Fort-Livingstone. Strangleronce septentrionale. Datée au 26/11/37

Chargé de commander l'opération, le Gardien Nerestang nous fît prendre la direction du Fort-Livinstone où un assaut des barbares avait semble-t-il déjà commencé.

C'est en plein milieu de la jungle, sur la route principale qu'une forme trolle se mit à nous parler. Comme de coutume lorsque l'on tente de s'opposer à la Lumière, une longue tirade fastidieuse allait être déblatérée, écourtée - chance pour nos esgourdes - par un assaut conjoint initié via le chef d'escouade. Une fois partie en fumée, il n'y avait plus de doute quant à la nature de ce qu'on l'on pouvait voir : C'était une illusion magique. Trois autres se répartirent autour de nous. L'Auxiliaire Elyth avec ses affinités aux arts corrompus réussi bien vite à se focaliser sur le sorcier, invisible, qui se tenait en notre milieu. D'une gerbe de glace, elle le fît emprisonner pour le révéler. Nos attaques se concentrèrent par la suite sur ce barbare.

Dans notre offensive, le païen fît éclater une lueur vive et éblouissante, gigantesque. Nous fûmes plus ou moins atteints. Pour ma part, l'épisode se révéla troublant. La réalité n'était plus, juste un blanc à l'étreinte accueillante. S'en suivra une céphalée.  Nous continuâmes à marcher en pressant le pas, sous le temps déjà perdu. Aux abords du Fort, c'est une ruade de trolls couards qui nous accueillit, et inversement, fuyants les quelques soldats du Roy présents.

C'est un Caporal qui vint à nous. La Phalange se rapprocha grandement de Livingstone pour y camper par la suite. Quelques événements étranges sont à noter :

- Un jeune arcaniste du Kirin-Tor, Sylvetin, se trouvait au Fort, ce dernier avait certifié que le camp rebelle ou nous séjournâmes plus tôt avait été complétement rasé. Ce dernier saurait aussi étrangement et plutôt parfaitement quand les trolls frapperaient.

- Notre escouade devait rejoindre le Fort pour aider contre l'offensive païenne, qui semblait se révéler puissante, cependant, Le Caporal nous certifia qu'ils savaient essuyer les assauts sans trop de mal.

- Le nom du transfuge Antonus est inconnu au campement.

- De peur d'avoir été dupé, le Capitaine fît mettre aux fers le sorcier du Kirin-Tor, en attente d'explications.

Notre groupe au sud, je pris la route pour notre ex-campement afin de prévenir le Chevalier-Captaine Whiteley et l'escorter à notre nouveau point.



Il réside ici une ambiance malsaine qui émane autant de ces gens de l'alliance, du magicien qu'ils accueillent, que du transfuge qui se balade dans cette forêt. Quoiqu'il advienne, cette histoire mènera très certainement à la perte des sorciers présents. Je suppute quelques folies, ici et là, mais je me tairais pour l'instant.



La Lumière me guidera, Je ferais Justice en son nom.

Honneur et Pureté.


Templier Hargreaves P.

Entrée numéro cinq, rédigée au Fort-Livingston. Strangleronce septentrionale. Datée au 29/11/37.

Effectif :
- Gardien Lawrence Nerestang
- Templière Pleasance Hargreaves
- Prêtres Barim Percétain et Berra Adranthir
- Aspirants Harold Klaïss et Garviel Loken

Des lumières furent signalées, ce soir-là, en direction du Nord. L’un des caporaux du fort trouva pertinent de nous envoyer y jeter un oeil, étant donné que le capitaine ainsi que quelques hommes étaient déjà partis en mission.
La lumière nous a guidés jusqu’à des ruines trolles proches du fort, où nous avons découvert quatre trolls patientant près d’un feu de camp. Ces derniers nous ont entendu arriver, mais ont vite précisé être là pour parler avec nous.

Le feu était donc une ruse pour nous attirer et parlementer. Le chef troll souhaitait travailler de concert avec nous pour destituer le chef des Sceptres célestes, et l’éliminer. Malgré le fait que la Templière en a abattu un dans le dos, nous avons fini par conclure un accord avec eux, dans le but d’atteindre l’objectif de notre mission ici uniquement.
Avant de partir, les trolls nous annoncèrent que certains de leurs congénères allaient tenter une attaque ici. Nous nous sommes donc placés en embuscade pour les accueillir, et les avons promptement éliminés.

A notre retour au camp, cependant, annonçant au caporal que nous avions simplement abattu quelques trolls s’étant installés inconsidérément dans les ruines, celui-ci nous a annoncé que la troupe du capitaine avait abattu une troupe de quatre trolls. Les nôtres, très certainement. Au temps pour l’accord.

Soeur Berra Adranthir
avatar
Edgar H. Dawn


Feuille de personnage
Guilde: Phalange d'Albâtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum