[Horde] Clan Noirsang

Aller en bas

[Horde] Clan Noirsang

Message  GAROG le Jeu 12 Avr 2018, 01:34




Garog Noircoeur








Le Worg, juché sur les rochers brûlants des Tarides, regardait le trône cassé au loin. Du sang séchant dans sa gueule, du sang séchant sur ses griffes, il humait l'air. Il ne savait pas interpréter les esprits, mais il allait faire de ce Clan ce que tout les autres avaient échoués à faire : Un Clan. Pas le hochet d'une elfe. Pas un nid de vermine fratricide, de poseurs égarés. Il rendrait ce ventre fécond, et taillerait la gueule hurlante du cerbère Noirsang. Par le feu, par l'Esprit, par tout ce que la rage peut accoucher, il sauverait ce Clan en le faisant sien, et exterminerait à tout jamais la dissidence méprisable qui vivait collé sous les ongles de Noirsang.



Il avait sauvé le Clan deux fois de l'extermination. Le destin se répétait, et lui hurlait de commander. Cette fois-ci, il entendait. Cette fois-ci, il n'irait pas jouer au dieu en solitaire. Il commanderait l'Enfer au front. L'ex-champion de Noirsang était fatigué de voir ses rêves trop grands se briser sur la horde grouillante d'asticots de la Banshee. Il ne tolérait plus aucun échec. Ni les siens, ni ceux de ceux qui osaient s'appeler ses frères, mais qui s'ouvraient le ventre après trois pintes autour d'une table ronde. Pas même ceux des chefs qui l'avaient précédés. Déserteurs, traîtres, lâches, et autre sobriquets de peaux-roses. Qui était Bramarh ? Il s'en moquait. Le Clan, c'était lui désormais, et son visage sanguinolent hanterait les Tarides pour toujours.



Un guerrier se bat pour un foyer. Pas pour se voir éteindre comme une flamme mal huilée. Les Noirsangs seraient des héros, pas une charpie sacrifiable pour une tête couronnée qu'ils détestaient tous. Les Noirsangs protégeraient une maison, et gaveraient leurs fils de trésors. Les Tarides seraient fertiles comme le ventre des femelles, et le Clan perdurerait, plus puissamment qu'une balafre de lave.



Garog se releva de son rocher et souffla dans le cor. Il noya la savane d'une horde verte, bavant de haine au vent.

La sueur et le sang dans la poussière. Le fer qui clashe le fer. Le vent sec, les kodos bramants sur leurs auges tiédies. Les recrues épongent leurs fronts et leurs regards se maudissent. Deux rivaux sont nés. Mais un grunt aboie  qu'aucun conflit ne survit à un duel. Ils s'empoignent à contrecoeur, et se cognent les épaules, parce que le grunt a aboyé. Mais ils ne lui obéiront pas plus. Ils se feront la guerre dans ce désert. Ils se détesteront parce qu'ils ne sont pas frères. Ils courseront les zébras pour arracher leurs cornes à vif. Ils désobéiront au chef, et attaqueront les centaures de front. Ils crieront Noirsang, pourtant ce sont des éleveurs de porc. Ils brûleront des roncières, et sentiront le fumet du porc qui grille en dessous. Ils crieront Noirsang, parce que l'un des deux l'est forcément plus que l'autre. Et comme toute la savane aura été retournée, ils ne pourront plus se défier que sur celui qui crie le plus fort. A ce moment là, ils ne seront toujours pas rendus compte qu'ils sont devenus grunts. Qu'ils sont devenus frères. Qu'ils crient Noirsang ensemble, à la face aride de terres pillées, gavés du raid. Conquérants.

Garog traversait la horde puante à l'exercice. Les grognements, les ricanements, le râle des perdants, la raillerie. Ses yeux se levaient sur les mercenaires et aventuriers de la Croisée. Bras croisés, sceptiques ou curieux. Les bannières claquées par le vent chaud ne leur racontait rien sur le Clan. Alors à chaque zénith, quand l'air devenait doux, et que les blessures séchaient, il allait leur tenir un discours. Le même à chaque fois.

LOK'TAR OGAR.

Rassemblez-vous, frères et soeurs de la Horde. Et entendez mon cri. J'amène la prophétie rageuse de mes prédécesseurs. Je suis Garog Noircoeur, successeur du Clan Noirsang.  Et à toi qui m'écoute, regarde bien mes prétendants au fond des yeux, car j'en ferai les maîtres de ce pays. J'irai faire cracher du sang aux hurans. J'irai faire vomir les centaures de peine, parce que j'aurai détruit leurs derniers espoirs. J'irai crucifier les humains au sommet de leurs beaux châteaux, pour que leur Lumière voit bien que personne ne joue aux petits soldats chez nous. Noirsang sèmera la mort sur les intrus, fera briller la savane de leurs os blanchis. Et une fois le chemin dégagé, j'irai m'asseoir sur mon trône. Repu du saccage, je jetterai un regard sur tout ceux qui m'ont suivi, un à un. Je marquerai leur poitrail. Je leur donnerai une armure digne d'eux. Je leur donnerai un destin digne d'eux.

Ce soir là, verrais-je les mêmes visages qu'aujourd'hui ?




Un désert devrait avoir un trône de feu. Un désert en guerre devrait avoir un trône de feu et de sang.
 
Connaissais-tu Fort-Désolation, aventurier ? Tu as du voir ses mâchoires d'acier, et les flammes qu'il soufflait la nuit. Tu as du voir le nuage de charognard qui essayait d'y picorer les morts plantés sur ses crocs. Tu as du voir son ombre s'étendre sur les Tarides et faire fuir le gibier, comme s'il allait resté piégé dedans. C'était Fort-Désolation. Le Trône des Seigneurs,  le Trône Infernal, le Trône Noir, appelles-le comme tu veux.
Car quel que soit son nom, je compte bien m'y asseoir.
Je compte bien faire baver de l'acier à ses forges, et armer mes barbares.
Or, sang, gloire et guerre. Le siège de tous nos sièges.
La fin de tes vagabondages, et des miens.
Le début de trente mille siècles d'incendies et d'empires pillés.
Mais tu peux rester là, si tu veux.
Je te laisse volontiers jouer avec les poussières dans son ombre.


Le Trône. Fort-Désolation. Mastodonte de fer et de feu écroulé, Noirsang était paru mort le jour de sa chute. Mais Noirsang n'est pas mort, et ce qui tombe se relève. Gavés de sang, les barbares du Noircoeur iront débusquer les rats qui s'y planquent, et sauter à pied joints sur leurs poumons. Car c'est chez eux. Et si relever le fort ne suffisait pas, ils feraient couler une rivière de sang jusqu'à Orgrimmar pour le rappeler. L'ennemi décorant les murs bardés du fort, les sanguinaires perdus dans les halls immenses d'acier, ils observeront la gueule des forges débordante de lave. Comme si c'était leur salive qui écume à leurs babines. Comme si c'était le sang qui boue dans leurs veines enflées. Et des bassins ardents, le nouveau eux jaillira, le bras tendu. Muants dans la fournaise, bardés d'un acier lourd, les prétendant mourront pour laisser naître les grunts. Une haleine de souffre, des griffes de monstre. Le coeur d'un volcan à leurs commandes.
...





Tête de serpent, Alpha, Patriarche, Matriarche,


Appelles-toi comme tu veux, et ressemble à n'importe quoi. Tu seras Sergent.
Je te laisse un mois pour me prouver que tu l'es. Sois fort. Sois digne. Sois brave. Sois sage. Je veux un stratège, un conquérant. Pas un crétin bavant, qui fonce au hasard. Mourir ne devrait pas te faire peur. Mourir inutilement devrait te faire peur. Le Lohn'goron n'est pas un filet à poissons, et ceux qui meurent stupidement sont autant promis à l'Oubli que les lâches. Seras-tu mener tes frères ? Seras-tu te faire aimer et respecter d'eux ? Apporteras-tu la gloire sur le Clan ? Vivras-tu pour son honneur, et pas le tien ? Tu as un mois pour répondre. A tes ancêtres, à toi-même, puis à moi.

Sois le premier à les mener.


Rassemblés autour du trône reconquis, devenus eux-même, Garog recevra les offrandes de ses fils. En retour, il leur donnera la marque du Clan, et leur fera prononcer leur serment, liant à jamais leur destin à Noirsang et au Lohn'goron. Mais par delà cette cérémonie, une seconde attendra. Parmi tout ces frères, il leur faudrait un aîné. Tout le long de leur ascension, ils auront été mis au test entre eux. Peut-être que ce soir-là, l'Aîné se sera déjà imposé depuis de longues semaines. Peut-être qu'il faudra choisir entre deux, trois, quatre meneurs. Peut-être qu'il n'y aura personne. Mais ce soir-là, que les esprits se soient penchés ou non, que l'aîné se sache aîné ou pas, Garog forcera cette naissance. S'il s'estime indigne, il le deviendra. Si ses frères le trouvent faible, alors il deviendra fort. Si les mystiques le trouvent sot, alors il deviendra sage. Car le chef en aura décidé ainsi, et que sa parole ne saurait être révoquée un soir de conquête. Meneur des guerres à venir, de gloires pressenties, de victoires et de défaites, le premier à les mener marcherait avec le devoir de reconstruire un empire, devant la Horde, les Seigneurs, et les Dieux.
...


Peux-tu traverser un pays sans qu'il te tue ? Peux-tu tuer un géant seul ? Peux-tu tuer ta peur ? Et une fois tous tué, peux-tu vaincre ceux qui en auront fait de même ?

Alors tu es le Champion. Celui qu'on ne commande pas et qui ne commande pas. Trente contre un ne te tueraient pas. Tu casses les batailles sur tes genoux, et saute à la gorge d'une autre. Tu fais pleuvoir le sang, tu fais pleuvoir l'or. Tu es la hache dans l'artère grande ouverte d'un pays en feu. Tonnerre de furie, si tu me lis maintenant, arrête de te gaspiller où que tu sois. Et si ce n'est pas toi qui me lis, alors deviens-le : Car l'orage gronde, et le Rite de Force arrive.
Je veux te voir courir. Je veux te voir souffrir, et rager contre ta faiblesse. Je veux te voir ouvrir grand ton torse face aux plus grands prédateurs de ce monde, pour que tu goûtes à la douleur, la digère, et lui recrache à sa figure.

Aucun champion ne naît champion.
Fais fendre la cime. Fais danser la mort.
Réclame ta Destinée !

Dire qu'un Sergent ou même un Centurion est le plus fort de tous serait mentir. A vrai dire, il se distingue rarement du grunt par sa force. Non, le plus fort de tous est le Champion. Garog avait observé les moutons noirs, et vu les solitaires implacables, incapables de commander, mais capables d'incarner l'âme du Clan. Tout les guerriers du Clan souhaitant participer seraient le bienvenue pour le Rite de Force. Jetés impitoyablement au contact de la mort au cours de 4 épreuves, ils se disputeraient le titre de celui qui n'est pas commandé et qui ne commande pas. La majorité des nouvelles recrues étaient appâtés par cette épreuve, car le Champion de Noirsang est connu pour crouler sous l'or, le vin, et les femmes. Les Noirsangs n'ont que pour paye le butin de leurs pillages : Et juste après le Seigneur de Guerre, c'est le Champion qui se sert. Symbole de guerre de gloire absolu, celui qui s'érige Champion porte le chaos et la violence à son sommet, détruisant des légions d'ennemis sous le tranchant de sa hache enchantée.
Le rite de Force succéderait immédiatement la reconquête de Fort-Désolation, achevant le retour du Clan. Ensuite, il ne resterait plus qu'à le hurler à la face de la Horde.
...


Oshu'gun est loin. Les clans sont tombés. Pas nos valeurs.


Le Kosh'harg célébrait autrefois le printemps et l'automne chez nous. A cette occasion, nos clans étaient en paix, et les guerres discutées. Les amis au sein de Clans ennemis pouvaient se retrouver, les chefs pouvaient débattre au calme. Ce jour-là, provoquer un conflit était un déshonneur suprême. Ces choses n'ont pas changées.

Le printemps est arrivé, et nous faisons la guerre. Bientôt, nous ferons la paix. Vous êtes tous conviés. Partagez notre viande et notre grog, partagez votre saga et vos récits, disputons des duels sous le couchant de Mulgore. Noirsang est de retour, et le Clan n'a pas oublié qui sont ses alliés, ni qui il sert. 
Restez alertes, pères et mères de familles, chefs et chieftaines de Clans, nous annoncerons bientôt la date et commodités de l'évènement.  

Sang et Tonnerre !


Fatigués de la guerre, repus de victoires, les Noirsangs iront prendre une courte retraite en Mulgore. Le Kosh'harg avait été célébré il y a deux ans au coeur de Durotar,  pour honorer leur foyer en ce monde. Cette fois-ci, il se déroulerait à Sabot-de-Sang pour se souvenir de leur amitié avec les taurens, qui les ont accueilli ici-bas alors que le monde entier les traitait en indésirés. La Horde entière, Réprouvés exceptés, serait conviée à l'événement, et fait aux frais du Clan. La Horde devrait se souvenir de la présence et de la place du Clan, que ce soit en la gavant de bonnes chairs ou en soufflant dans mille cors taillés.
Mais par delà une célébration, Garog invitait les fermiers, chasseurs, marchands et druides à le rencontrer. Ils seraient non seulement permis de vendre leurs biens le temps de la fête, mais invités à rejoindre le Clan dans l'avenir. Il leur serait proposé des terres, une protection, et la prospérité sous leurs bannières. Quant aux druides, c'est la mission de raviver les Tarides qui leur serait confiée, dans la continuité des travaux passés faits dans la Région. Garog souhaitait transformer les Tarides en un oasis fertile et abondant, où les siens prospéreraient dans des générations qu'il ne verrait jamais.
...

Orgrimmar, les îles de l'écho, les Pitons-du-Tonnerre. Des affiches, et des colporteurs. Le Clan annonçait son retour partout.



Affiche des rues populaires d'Orgrimmar, Thrallmar.




Que cette Hache ait un nom. Que ta vie ait un sens. Que ta mort soit glorieuse.

Fils de la horde, tu n'es pas un mercenaire, tu es un guerrier. Ton père est mort pour te libérer d'une vie d'esclave, et aujourd'hui, il danse avec les étoiles, et se douche dans les pluies de sang. Car avant lui, son père était un orc libre, dans la Draenor abondanet, où nous étions maîtres. Tu n'es pas un mercenaire, parce que tu n'es pas un larbin. Tu es un orc, et personne ne commande un orc, à part son destin. Tu n'es pas un mercenaire, mais tu seras riche. Car ton ennemi l'est, et tu lui prendras tout. Noirsang marche avec le feu, et cours à la conquête. Tue ceux qui voudraient te voir à genoux. Réclame ta place en ce monde. Fais s'incliner les esprits devant ta furie et tes victoires. Si tu n'es pas un mercenaire, c'est parce que tu seras un héros. Noirsang marche avec le feu, et le feu change le monde. Et dans ses cendres, tu feras pousser un jardin, un nouveau Nagrand, pour tes fils et tes filles. Alors marche avec le feu, marche avec la guerre, marche avec le Clan, fils de la Horde !



Sauve ce que tes ancêtres ont gagné pour toi.

Affiche de la Faille de l'Ombre, des ghettos gobelins, de Cabestan, de Baille-fond.


NOIRSANG TE TEND LA MAIN!


Tu n'es pas mort. Alors tu n'es pas gâché. Tu as le choix : Croupir dans ce ghetto, ou servir tes fausses idoles. Garrosh croyait qu'il pouvait se passer des esprits, et Garrosh est mort. Gul'dan croyait que ses maîtres étaient invincibles, et ses maîtres sont morts. Lui avec. Tu peux te relever. Casse tes chaînes sur nos autels, et venges-toi de toi-même. Délivres-toi de tes fardeaux, et lave ton âme dans le sang de nos ennemis. Tu n'es un rat que si tu décides de l'être. Assassin et sorcier, parjure des esprits ou de la Horde, tu es le bienvenue si tu reconnais tes crimes et que tu viens pour t'extraire de leur opprobre.


Toi qui te moquais des esprits, des ancêtres, il n'y aura plus qu'eux pour te juger.


Affiche des Pitons-du-Tonnerre, Sabot-de-Sang.

PUISSE LA TERRE-MERE VEILLER SUR TOI ET SUR NOUS.



Noirsang passe son salut sur les tiens. Tu es peut-être fatigué de la guerre et de la destruction de tes terres.
Peut-être n'es-tu même plus certain de pourquoi tu te bats. Nous ne prétendons pas te le dire, et nous ne prétendons pas comprendre ton peuple. Mais nous comprenons ta haine des centaures, nous comprenons ta haine des Cartels, et nous comprenons par dessus ta haine des traîtres. Souviens-toi des Pitons-de-Tonnerre que nous avons conquis ensemble, car nous recommencerons. Souviens-toi des diables éclatés à Hyjal, car nous recommencerons. Et si tu as écouté tes sages comme nous l'avons fais, essaye d'imaginer cette savane verdoyante, car elle le sera de nouveau. 
Si tu es guerrier, viens faire la guerre et permettre la guérison de ce pays qui était à toi. Si tu es druide, viens apporter ton savoir à cette longue et pénible régénérescence et Noirsang te protègera. 

N'erre plus. Marche avec le destin !

Affiche des l'île des échos, Senjin.

SOMBRELANCES, NOUS N'AVONS PAS OUBLIE NOS ALLEGEANCES.



Noirsang a choisi son camps, il y a 4 ans. Garrosh nous a trahis comme il a trahis les tiens, et le jour du raid, nous étions de ton côté. Nous brisions les cages de tes frères et soeurs, comme nous cassions les nôtres. Ton peuple a suivi la vision de Sen'jin il y a plus de 15 ans, et continue de la suivre aujourd'hui, le reste de ta race contre toi. Noirsang respecte ta dévotion, et t'offre de l'accomplir sous les auspices de nos esprits. Sers-nous, et repais-toi des mille mort de nos milliers d'ennemis. Soif sans fin va avec guerre sans fin. Amène ta famille, et reprend ce monde cassé qui t'appartenais. Engendre et conquiert.


Tu es chez toi. Rappelles-leur.





Bonjour à tous. Le Clan est en activité depuis bientôt trois mois, et après beaucoup d'essais, accouche de sa forme finale. Maintenant que nous sommes stables, nous lançons une campagne de recrutement, qui sera "concentrée" sur un mois, avec l'élection de ses personnages majeurs, mais qui restera évidemment ouverte par delà celui-ci. Venir maintenant, c'est prétendre à devenir officier ou champion du Clan.

De ce fait, voici les places disponibles :

Guerrier : 10+. Les anciens se sont permis récemment de jouer beaucoup de classes spéciales, et de ce fait, il reste très peu de grunts sur la dizaine d'actifs. Les guerriers sont attendus en masse et seront complètement privilégiés dans la trame. Seul un guerrier peut être champion, par exemple.
Chasseur : 5. Les chasseurs sont attendus également, et pourront prétendre au rang de Premier Sergent tout autant que les guerriers. Cela dit, étant donné la surpopulation de classes exotiques, je n'en accepterai pas plus de 5 et serait très regardant sur les postulations. Noirsang est avant tout un Clan de guerriers.
Voleurs : 5. Oui. Désormais, les voleurs sont admis dans le Clan. Ils suivront la même trame que les guerriers, chamans et chasseurs, mais évolueront à leur tour dans une caste inédite : Les écorcheurs. Au delà d'avoir des pouvoirs propres à eux, ils auront aussi des campagnes spéciales, qui les concerneront essentiellement, voir uniquement. Le reste du temps, ils auront un rôle d'éclaireurs, d'espions, et autres combattants légers. 
Mystiques : 2. Que ce soit un chaman, un féticheur troll, un mage, un marche-soleil...



-Oui. Car désormais, les mages orcs, paladins taurens,  et donc les voleurs, sont admis.
-Il est aussi possible de venir en tant qu'Allié. C'est un rang périodique, qui permet de quitter le Clan au termes de l'accord passé avec Garog. Ou alors, d'intégrer le Clan plus officieusement si vous êtes un orc/troll/tauren. Le rang d'allié implique qu'il est donc possible de venir en tant qu'elfe dans la Guilde. Cela dit, pour l'instant, je suis assez fermé à cette idée. Je vous tiendrais au courant pour de VRAIES portes ouvertes de ce genre.
-Il est vivement recommandé que vous jouiez un personnage sans histoire, qui cherche sa place et sa légende. Vous serez frustré à jouer un ancien ou un vétéran, obligé de refaire ses classes. A savoir qu'à l'avenir, j'accepterai des joueurs qui viennent en tant qu'alliés. Qui font leurs preuves sans suivre la norme NS. Pour l'heure, ce n'est pas le cas : Il me faut un noyau solide avant ça.

Comme toujours, les postulations se font sur le forum Noirsang.


Et pour tout autre détails sur le clan, consulter l'ancien thread, ici :





Dernière édition par GAROG le Jeu 12 Avr 2018, 20:15, édité 3 fois
avatar
GAROG

Personnages Joués : Garog Noircoeur

Feuille de personnage
Guilde: Clan Noirsang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Adèle Sulivan le Jeu 12 Avr 2018, 19:51

Oh my..:
avatar
Adèle Sulivan


Feuille de personnage
Guilde: Maison du Coeur-de-Lion / Maison d'Éléos / Le Fanal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Grand Abbé Amann Smith le Lun 23 Avr 2018, 20:22

Ravi de voir l'Honneur de la Horde sauvé par de courageux orcs ! Si je n'étais pas moi-même déjà dans une guilde je vous aurais rejoint volontiers ! ( Quoique je suis plus au Service de notre Dame-Noire ) Je vous souhaite un très bon courage et une très grande réussite, que les Esprits vous accompagnent !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  GAROG le Ven 27 Avr 2018, 09:55

Suite aux récents recrutements, ceux-ci sont fermés aux mystiques.
avatar
GAROG

Personnages Joués : Garog Noircoeur

Feuille de personnage
Guilde: Clan Noirsang

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horde] Clan Noirsang

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum