Au service du Manoir

Aller en bas

Au service du Manoir

Message  La voix des ombres le Sam 12 Mai 2018, 00:02

Saleté de brouillard...

Alexander retint un éternuement tandis que son regard vaquait sur le ponton désert.
Froids et humides, les égouts de Dalaran ne lui avaient jamais fait l'effet d'un foyer accueillant. A vrai dire, même pour une planque ce n'était pas le pied.

Alors Barek, on se promène ?

La voix était claire dans la sombre moiteur du lieu. L'assassin releva la tête.

Nella...

Le fixant de son oeuil unique, la jeune femme était perchée sur un tas de caisses au contenu douteux.


T'es pas encore partie ?

Partie pour où ?

Alexander savait que la voleuse jouait la conne pour le faire parler, mais il décida de jouer le jeu pour l'instant.

Avec les autres... je sais pas moi... Le SI7 ? La Main brisée ? Gentepression ? J'ai surement du en oublier...

Dardant les yeux sur le structure en bois qui les surplombait, il ajouta :

Tout ceux qui sont plus là...

Tu veux dire partie me faire tuer pour des grandes idées et des dirigeants qui s'en foutent de toi ? Ou pour ce métal précieux ? Non, pas trop...

Alexander laissa échapper un rire froid.

T'es bien placée pour savoir que nos boss s’intéressent pas plus à nous que les autres. Je croyais que tu m'en voulais ?

Ouais... Ca veut pas dire que je vais aller faire la guerre pour la horde ou l'alliance.

Tout en parlant, la voleuse fouillait dans une de ses sacoches, en sortant l'espace d'un instant un parchemin avant de le ranger immédiatement. Ce fut assez pourtant à l'assassin pour comprendre.

Va te faire foutre Nella !

Tu l'a eu aussi, hein ... ?

Je me casse.

Le code...

Alexander s'éloignait déjà, sans écouter plus avant.
Il avait également récupéré le parchemin. Comme les autres factions de cette alliance éphémère, le manoir rappelait ses troupes. Et même d'éventuels talents prometteurs. Le tout était codé, bien entendu.

Nella n'avait jamais été forte en cryptographie...

Tant mieux.

[HRP] :
La suite devrait arriver au fur et à mesure.
Si cette histoire vous plait, et que vous souhaitez y faire jouer votre personnage, vous pouvez me contacter en whisp sur Barek ou par MP sur ce forum, merci de m'avoir lu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service du Manoir

Message  La voix des ombres le Dim 17 Juin 2018, 17:50

Barek se hâtait, pressé qu'il était de quitter ces lieux semi-déserts. Qu'allait-t-il faire ensuite ? Il l'ignorait, peut être profiter d'un peu de son or sale pour faire fonctionner une des extravagantes boutiques de Dalaran, ou se trouver quelque chose à manger...

Un bruit de succion peu discret et fort désagréable se fit entendre. L'assassin tourna distraitement la tête.

Putain la pustule, tu pourrais être un peu plus discret...

Le réprouvé continua comme si de rien n'était.

Ca te dégoute, hein ? parvint-t-il à articuler, sa semi bouche pleine de la moelle qu'il venait d'extraire d'un os d'origine inconnue.

Barek hocha la tête, tout en détaillant le mort-vivant. Il ne s'appelait pas la pustule, bien sur, mais son corps était dans un tel état que ce surnom lui allait à merveille.

Mais c'est moins degueu que ta sale gueule, haha.

Tu peux parler... marmonna l'assassin dans un soupir agacé.

Ouais non mais moi je suis un putain de mort-vivant, on a tous des sales gueules ! Imagine, t'aurais été des notres, t'aurais presque pu être un beau gosse.

Le rire gras du mort-vivant emplit l'air un instant, avant de retomber.

D'ailleurs tu tombes bien, Barek, j'ai un tuyau qui peut peut-être t'intéresser. Viens, assied-toi.


Le Mort-vivant lui désigna une chaise a moitié pourrie, non loin.


Je suis pas trop boulot en ce moment la pustule, m'enfin je t'écoute...

Haha, tu rates jamais les bons coup, pas vrai. D'accord, écoute bien, t'as au courant pour ce métal de Silithus que tout le monde s'arrache, non ?

L'Azerite, ouais...

Et bah, les gobelins de la Horde le minent, et ils expédient leur cargaison à Fossoyeuse, personne sait trop par où ils l'envoient, jusque là, on pensait que c'était des zeppelins qui partaient on ne sait d'où...

Et donc ?

Bah yen a une partie qui transite par voie terrestre, il se trouve que j'ai réussi a récupérer, me demande pas comment, un de leurs trajets... Ça doit faire une sacrée somme, non ?

Et une sacrée tripotée de gardes, non merci...

Hé quoi... Le grand Barek qui a peur de quelques gobelins ? Je te dit pas d'y aller seul balafré, jte dis juste que je peux te filer cette carte contre... disons vingt pour cent de la cargaison.

Dix.

Disons quinze, et n'en parlons plus. Je te demande même pas d'avance, je suis absolument sur que tu réussiras...

Va pour quinze. Et tu veux pas venir avec ? D'ailleurs pourquoi t'as pas monté toi-même l'embuscade ?

Bah tu sais, même si je suis plus vraiment dans la Horde et tout le tralala, si jamais ça foire, j'aimerais bien éviter de me retrouver emmené à Fossoyeuse, dans les sous-terrains au dessous, ou même les questions gênantes si jamais il y a des survivants...
Toi ça ira, ils croiront que c'est l'Alliance...


Mouais, tu compte pas reprendre ton job de nécrotraqueur, on dirait. Qu'en pensent les autres ?

Rien, je leur ai pas dit penses-tu. Mais j'en ai plein le cul de ces conneries. J'espère que Lord Ravenholdt aura une petite place pour moi quand tout se sera décanté.

Barek hocha la tête. C'était en effet plus que probable.

Ouais ouais, surement... Je t'envoie ta part bientôt.

L'assassin se leva sans cérémonie, et attrapa le parchemin que lui lançait le mort-vivant, avant de se glisser dans l'escalier remontant vers la cité, par cette boutique de luxe...

Il allait devoir trouver quelqu'un pour l'épauler, mais il avait déjà sa petite idée...

[HRP] : Plus de récits à venir sur http://ravenholdt-rp.forumactif.com/f4-chroniques-des-ombres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service du Manoir

Message  La voix des ombres le Mar 19 Juin 2018, 21:24

Désert de Tanaris, quelques jours plus tard.

Même à l'ombre, la chaleur du désert était insoutenable. Sous son masque, Alexander transpirait à grosses gouttes, il aurait aimé l'ôter, ainsi que la moitié de son armure, mais ce n'était vraiment pas une bonne idée, surtout dans son cas.
Sa peau était marquée a vie par de graves brûlures, ce qui la rendait particulièrement sensible au soleil.




Non loin de lui, dissimulée dans la même anfractuosité rocheuse, Nella sifflottait. Elle avait de quoi être fière d'elle, elle avait déjà réussi son coup...

Tu peux pas te taire, on essaie d'être discrets là...

Oh, toujours à ronchonner... On est a des centaines de mètres de la route, et ils n'arriverons pas avant plusieurs heures. Si seulement tu étais de meilleure compagnie...

Elle avait peut-être raison, mais Alexander n'avait pas l’habitude d'avoir de la discussion, du moins s'il n'y avait rien à y gagner, et, dans le cas de Nella, elle avait déjà été largement payée pour ses services. La jeune voleuse ne se laissait pas abattre, pourtant, reprenant la parole.

Dis, si on reparlait de ma part de butin ?

Et si je rependais l'idée que le code a été compromis ? Je suis certains qu'ils enverraient un nouveau parchemin, avec un nouveau code...

Nella grogna quelque chose d'inintelligible, avant de se replonger dans le silence. Alexander avait accepté de déchiffrer son parchemin en échange d'un coup de main sur ce coup, il savait que l'idée était mauvaise, mais il n'avait pas réellement d'autres options. Mais il ne fallait pas que la jeune voleuse se sente pour autant pousser des ailes.

Les heures passèrent, sans qu'elle ne rouvre la bouche, au moins il avait réussi à lui fermer le clapet, songeait Alexander satisfait.
Lentement, le soleil déclinait, desserrant lentement son étreinte flamboyante de ces terres brûlées. Tandis que la lumière déclinait elle aussi, Nella reprit la parole, chuchotant

Bon, ils ne devraient pas tarder maintenant, on se repasse le plan ?

Mouais, on attend qu'ils fassent une halte, et passent en dispositif de nuit, on assomme les gardes de faction, on entrave, on choppe le chef de caravane, on le tue, et on récupère le magot. Ça devrait aller, non ?

Tu sais qui c'est, le chef de caravane ?

Non, mais en général c'est un gobelin moins crétin que les autres, avec de la chance, ce sera un gros marchand bien gras.

Je suis pas sûre, ils ne font pas du commerce...

Alexander hocha imperceptiblement la tête, elle marquait un point, et pourtant, il était réticent à le lui concéder.

Les gobelins font toujours du commerce, écoute, si tu es si inquiète, tu l'engageras, je serais en appui si jamais tu n'arrives pas à t'en sortir...

L’œil unique de la jeune femme lui jeta un regard excédé, avant de reporter son attention sur l'horizon.

Regarde, ils arrivent.

Alexander sortit sa longue-vue, pointant le silhouettes minuscules qui venaient d'apparaitre à l'horizon. Le convoi était en effet en marche, émergeant juste des jungles suffocantes du cratère d'Un Goro. Ils n'étaient pas si nombreux, mais, juchée sur le principal chariot, une gobeline portant un bâton enflammé gesticulait, semblant aboyer une poignée d'ordres en direction de ses congénères.




Et merde, ils ont un mage... Reste plus qu'a espérer qu'ils s'arrêtent bien là où la pustule me l'a dit, je n'aime traiter avec les mages que quand ils dorment...

L'assassin sentait les battement de son cœur s’accélérer, cette sensation de peur et d'excitation qui précède l'action. Alexander l'avait déjà vécue des centaines de fois, et pourtant il y était toujours autant sujet.

Pourtant, l'action allait devoir attendre...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service du Manoir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum